[Résistance à l’oppression] Analyse des CONTRATS PUBLIC SCANDALEUX  signés en notre nom (mais contre l’intérêt général, en secret, sans contrôle et sans recours) par la Commission européenne avec (seulement certains) des industriels du vaccin

[Résistance à l’oppression] Analyse des CONTRATS PUBLIC SCANDALEUX signés en notre nom (mais contre l’intérêt général, en secret, sans contrôle et sans recours) par la Commission européenne avec (seulement certains) des industriels du vaccin

Dans la série « Bonnes rai­sons de ne plus jamais faire confiance à des cri­mi­nels endur­cis », je vous signale cet entre­tien pas­sion­nant, encore une fois publié par France Soir (on dirait qu’il n’y a presque plus qu’eux pour faire le bou­lot de...
[Histoire des crimes commis par les CANAILLES à qui on nous impose de faire CONFIANCE aujourd’hui] Peter C. Gøtzsche : REMÈDES MORTELS ET CRIME ORGANISÉ : comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé (2015, 2019)

[Histoire des crimes commis par les CANAILLES à qui on nous impose de faire CONFIANCE aujourd’hui] Peter C. Gøtzsche : REMÈDES MORTELS ET CRIME ORGANISÉ : comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé (2015, 2019)

Je suis en train de lire une bombe… un gros livre (600 p) qui rap­pelle en détail (et avec des mil­liers de preuves !) les crimes révol­tants com­mis (en toute connais­sance de cause !) par les gre­dins qu’on appelle gen­ti­ment « Bad pharma » : Site de...
[Abus de pouvoir] Et nous devrions faire confiance à la « science » de l’industrie pharmaceutique ? par William Engdahl (Le Saker francophone)

[Abus de pouvoir] Et nous devrions faire confiance à la « science » de l’industrie pharmaceutique ? par William Engdahl (Le Saker francophone)

Je vous conseille la lec­ture quo­ti­dienne du Saker fran­co­phone. Les articles étran­gers que ces jeunes gens nous tra­duisent et nous signalent, comme ici les ana­lyses de William Eng­dhal, sont presque tou­jours pas­sion­nants et impor­tants. J’es­père qu’on sera aujourd’­hui (enfin vrai­ment très) nom­breux dans les rues pour pro­tes­ter contre la bas­cule tota­li­taire qui nous est impo­sée en plein été, sous pré­texte sani­taire. Inutile de comp­ter sur les ins­ti­tu­tions pour pro­té­ger nos liber­tés : le par­le­ment et les juges sont aux ordres du pré­sident (dont leur pou­voir dépend), nous n’a­vons pas de Consti­tu­tion, et nous sommes donc les seuls à être capables de nous défendre.