Visites : 7,953,804

Les priorités du Plan C

1. Contrôle public
de la monnaie

Objec­tif = Reprendre le contrôle public de la créa­tion moné­taire, pour la pros­pé­ri­té et le plein emploi, en le pré­voyant expres­sé­ment dans la Constitution.

> La créa­tion monétaire

2. Contrôle du processus constituant national

Mais tout passe, avant tout, par la reprise du contrôle du pro­ces­sus consti­tuant natio­nal, en dési­gnant l’As­sem­blée consti­tuante par tirage au sort (et sur­tout PAS par élection).

> Le tirage au sort

3. Donner place à l’initiative populaire par RIC

Ce pro­ces­sus consti­tuant enfin dés­in­té­res­sé, en plus de per­mettre de reprendre le contrôle (quo­ti­dien) de nos repré­sen­tants poli­tiques ordi­naires, ren­dra leur juste place aux ini­tia­tives popu­laires, avec l’in­dis­pen­sable réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne (RIC).

> Le RIC

4. Interdire tout traité anticonstitutionnel

Ce pro­ces­sus consti­tuant dés­in­té­res­sé per­met­tra aus­si d’in­ter­dire tout « trai­té anti­cons­ti­tu­tion­nel » (abus de pou­voir carac­té­ri­sé), de sor­tir de l’UE (art. 50 TUE), et d’im­po­ser enfin un bon pro­ces­sus consti­tuant international.

> Trai­tés anticonstitutionnels

Réponses aux controverses « antifas »

Controverses et droits de réponse

La (pas­sion­nante) réunion avec le Café Repère d’Ai­margues (près de Nîmes) la semaine der­nière a sus­ci­té bien des remous : je viens de rece­voir par mail (plu­sieurs fois, de la part de per­sonnes pas contentes de ça) une copie d’une lettre cir­cu­laire qui par­court les rangs d’un par­ti que je consi­dère comme très proche des valeurs huma­nistes aux­quelles je tiens le plus, et j’ai été sur­pris d’y retrou­ver les calom­nies des pré­ten­dus « anti­fas » qui me per­sé­cutent depuis deux ans.
Je prends donc ma plume pour expri­mer rapi­de­ment ce que ça m’ins­pire, point par point.

Iségoria

L’isegoria, droit de parole pour tous, à tout moment et à tout propos : l’institution centrale de la démocratie.

Celle qui, grâce à des mil­liers d’yeux de citoyens vigi­lants, pro­tège le mieux et le plus dura­ble­ment les ins­ti­tu­tions contre les oligarques.

La liber­té d’ex­pres­sion n’a pas tou­jours exis­té et n’est pas en vigueur par­tout, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais il est des régimes qui lui ont don­né une impor­tance toute par­ti­cu­lière et qui s’en sont très bien portés.

Pour les Athé­niens, il y a déjà 2 500 ans, cette liber­té de parole avait un nom, l’i­sè­go­ria, et un rôle déci­sif : les citoyens d’A­thènes accor­daient plus d’im­por­tance à l’i­sè­go­ria qu’à toute autre ins­ti­tu­tion car ce droit de parole est un droit de dénon­cer et il fait de chaque citoyen un défen­seur pos­sible de la démocratie.

Traités anti- constitutionnel

Résistance aux abus de pouvoir caractérisés que sont tous les « traités constitutionnels »

J’ai résu­mé LES DIX PLUS GRAVES GRIEFS que les citoyens peuvent repro­cher aux trai­tés anti­cons­ti­tu­tion­nels nous impo­sant l’U­nion euro­péenne : « Prin­ci­paux GRIEFS contre les ins­ti­tu­tions euro­péennes, ins­ti­tu­tions écrites sans les citoyens (et même sou­vent contre eux) et pro­gram­mant leur impuis­sance » avec les PREUVES « Extraits mécon­nus des ins­ti­tu­tions euro­péennes modi­fiées par le trai­té de Lisbonne ».

Décou­vrez-le en un seul docu­ment « prin­ci­paux griefs contre l’U­nion euro­péenne, avec les preuves » et résu­mé en 3 vidéos.

Tirage au sort

Pas de démocratie digne de ce nom sans tirage au sort pour que nos représentants restent nos serviteurs.

On n’est pas pré­pa­rés à cette idée : la pre­mière fois qu’on nous parle de tirage au sort en poli­tique, on ouvre tous des yeux incré­dules et on se demande quelle est cette nou­velle lubie. Le mythe de l’é­lec­tion est très puis­sant et il n’est pas facile de s’en déprendre, même quelques minutes pour voir.

Por­tant, je vous conseille cha­leu­reu­se­ment de lais­ser une chance à l’i­dée et de lire seule­ment quelques lignes sur le sujet : vous allez vite sen­tir en vous-même que, loin d’être une nou­velle lubie, c’est une bonne idée, et même une très bonne —et très vieille— idée, bien connue de nos aïeux et bien tes­tée (pen­dant des siècles !) avec d’ex­cel­lents résultats.

RIC

Le référendum : forcément d’initiative populaire !

Toutes les enquêtes d’o­pi­nion montrent que plus de 80 % des Fran­çais sou­haitent que soit ins­ti­tué le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne (RIC). Alors que 0% des poli­ti­ciens sont prêts à le concé­der à ceux qu’ils pré­tendent représenter.

Et quand, de mau­vaise grâce, ils en viennent à le faire, ils nomment RIC ce qui est en fait un réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive par­le­men­taire… et ils passent alors pour ce qu’ils sont : un ramas­sis de men­teurs.
Quels sont les arguments ?

Création monétaire

Nos gouvernements ont abandonné la création monétaire aux banques privées.

C’est incroyable, vrai­ment incroyable… Nos gou­ver­ne­ments ont aban­don­né la créa­tion moné­taire aux banques pri­vées. Nos pré­ten­dus « repré­sen­tants » se sont même inter­dit à eux-mêmes de créer l’argent néces­saire au finan­ce­ment des besoins publics.

Cela entraîne, on va le voir, une dette publique extra­va­gante et un chô­mage insup­por­table, mais aus­si une dra­ma­tique dépen­dance des res­pon­sables poli­tique envers ceux qui les financent.

Précieuses pépites

Les meilleures phrases, images et textes…

Voi­ci, chro­no­lo­gi­que­ment, donc en désordre, les meilleures phrases, images et textes qui émergent dou­ce­ment de l’in­vrai­sem­blable amon­cel­le­ment des docu­ments que je reçois et des livres que je découvre depuis 2004.

Ce flo­ri­lège est comme un tis­su de pen­sées humaines remar­quables, utiles ou drôles, fil­trées à tra­vers mon prisme per­son­nel, qui est la recherche de l’é­man­ci­pa­tion géné­rale par la résis­tance de cha­cun aux abus de pouvoir.

Traductions

Retrou­vez toutes les pro­duc­tions qui ont été tra­duites en Anglais, Alle­mand, Espa­gnol, Espe­ran­to, Ita­lien, Néer­lan­dais Fla­mand, Danois, Por­tu­gais, …
Le texte « Une mau­vaise consti­tu­tion… » a été tra­duit par des lec­teurs enthou­siastes. Voi­ci le résul­tat éton­nant de leur tra­vail considérable.