Lisez Silvio Gesell, c’est bouleversant  : son livre, « L’ORDRE ÉCONOMIQUE NATUREL : SOL FRANC ET MONNAIE FRANCHE » (1911), vous montrera des pistes institutionnelles formidables pour imaginer —et préparer— un monde meilleur, rendant naturelles la prospérité, la justice et la paix.

Lisez Silvio Gesell, c’est bouleversant : son livre, « L’ORDRE ÉCONOMIQUE NATUREL : SOL FRANC ET MONNAIE FRANCHE » (1911), vous montrera des pistes institutionnelles formidables pour imaginer —et préparer— un monde meilleur, rendant naturelles la prospérité, la justice et la paix.

Chers amis, Il y a des années et des années que je vous parle de Sil­vio Gesell et de son livre enthou­sias­mant : L’ORDRE ÉCONOMIQUE NATUREL. Ce livre, qui a ins­pi­ré les plus grands auteurs (Keynes et bien d’autres), vous mon­tre­ra des pistes...
Avec une vraie constitution, les criminels qui suppriment les lits d’hôpitaux (et détruisent tous les services publics) depuis 40 ans rendraient des comptes au peuple et seraient punis.  Au lieu de ça, l’impunité des fripouilles est totale.  Notre « constitution » est un fake.

Avec une vraie constitution, les criminels qui suppriment les lits d’hôpitaux (et détruisent tous les services publics) depuis 40 ans rendraient des comptes au peuple et seraient punis. Au lieu de ça, l’impunité des fripouilles est totale. Notre « constitution » est un fake.

Avec une vraie consti­tu­tion, les cri­mi­nels qui sup­priment les lits d’ho­pi­taux (et détruisent tous les ser­vices publics) depuis 40 ans ren­draient des comptes au peuple et seraient punis. Au lieu de ça, l’im­pu­ni­té des fri­pouilles est totale. Notre...

Étienne Chouard inédit – Bonus du DVD LA DETTE non-censuré

En jan­vier 2012, il y a deux ans, je vous avais signa­lé (sur le blog) un film qui allait sor­tir, inti­tu­lé « LA DETTE », pour lequel les réa­li­sa­teurs étaient pas­sés à la mai­son (durant l’é­té 2011) pour évo­quer les enjeux et les méca­nismes de la créa­tion moné­taire et de la dette publique. Ce film a d’a­bord tour­né dans les réseaux mili­tants, avec suc­cès. Après un an, en 2013, il a été déci­dé de dis­tri­buer le film LA DETTE en salle, comme les vrais films. Mais à cette occa­sion, sans doute par peur des calom­nies des tali­ban­ti­fas, « on » a reti­ré tous les pas­sages du père Chouard…