Étienne Chouard : « Nous sommes dans une prison politique et tout le monde s’en fout ! » (entretien avec Nexus)

30/05/2023 | 16 commentaires

« Erre­ments de la démo­cra­tie, crise des ins­ti­tu­tions, Consti­tu­tion de 1958 « tru­quée », 3e guerre mon­diale. Dans un entre­tien de 80 minutes qu’il a accor­dé au maga­zine Nexus, Étienne Chouard parle sans masque. Cet ancien pro­fes­seur de droit et d’économie s’est sur­tout fait connaître lors de la crise des gilets jaunes en 2018 avec une idée en tête : convaincre la popu­la­tion de la néces­si­té d’un RIC, un réfé­ren­dum d’initiative citoyenne. Étienne Chouard estime en effet que le pou­voir du peuple a été volé par les poli­tiques en rai­son « d’absences » dans le texte de la Consti­tu­tion de 1958.
Une inter­view pour Nexus au micro d’Ar­mel Jou­bert des Ouches. »

Pour m'aider et m'encourager à continuer, il est désormais possible de faire un don.
Un grand merci aux donatrices et donateurs : par ce geste, vous permettez à de beaux projets de voir le jour, pour notre cause commune.
Étienne

Catégorie(s) de l'article :

16 Commentaires

  1. francoise escandell

    bien d’ac­cord avec vous … tt le monde dort … après on s’é­tonne de ce qu’ont fait les nazis avant ??? nor­mal … et on recommence !

    Réponse
    • Luc Escoffier

      Je suis entiè­re­ment d’ac­cord avec vous sur l’a­na­lyse du pro­blème, mais je suis com­plè­te­ment contre le RIC que vous pré­co­ni­sez qui appor­te­ra plus de pro­blèmes que de solu­tions. C’est l’in­tel­li­gence col­lec­tive, à savoir les conven­tions citoyennes d’i­ni­tia­tive citoyenne qu’il faut privilégier.

      Réponse
      • Farid MEHCER

        Quels sont vos argu­ments pour être à ce point caté­go­rique sur le côté néfaste d’un RIC constituant ?
        En prin­cipe, un démo­crate (comme Chouard) à non seule­ment confiance dans le juge­ment popu­laire, mais est éga­le­ment bien conscient que SEUL le citoyen est légi­time pour légiférer.

        Qu’ap­pe­lez-vous « Conven­tions citoyennes » ? Cela fait-il réfé­rence à des groupes de réflexion ren­dant juge­ment non-contrai­gnant pour le gou­ver­ne­ment ? (Auquel cas, je vois mal en quoi cela chan­ge­rait quoi que ce soit bien sûr – la conven­tion citoyenne sur le cli­mat lan­cée par Macron en est un bel exemple : évi­dem­ment pure­ment cos­mé­tique, de la poudre aux yeux pour mas­quer la malveillance/malfaisance habituelle)

        Réponse
      • Chouard.org

        Com­ment allez vous ins­tau­rer le droit de conven­tions citoyennes d’initiative citoyenne, si ce n’est avec le RIC consti­tuant pour ins­crire ce droit dans la Consti­tu­tion ? Le RIC consti­tuant est un outil pour ins­tau­rer les autres outils démo­cra­tiques dans la Consti­tu­tion. Ne l’ou­bliez pas. Mira

        Réponse
  2. HERY CHRISTOPHE

    c’est aus­si la Nature humaine de se lais­ser mener nous sommes des êtres gré­gaires … ça change juste quand ça va TRES mal … donc ça ne va pas encore assez mal pour qu’on ouvre les yeux ! Mais … sur­tout c’est aus­si un phé­no­mène psy­cho­lo­gique car chaque humain est enfer­mé dans la pri­son et les illu­sions de son  » men­tal  » … de ses pré­ceptes, de ses dogmes et autres pos­tu­lats … et donc une col­lec­ti­vi­té d’hu­mains fabrique ses pri­sons de la même façon avec ceux qui la mani­pulent comme le men­tal de l’in­di­vi­du. Le men­tal est un être poli­tique qui décide, gou­verne et mani­pule … Alors quoi de plus nor­mal qu’une Socié­té fasse avec les humains qui la constituent !

    Réponse
    • Taibi

      Le pro­blème c’est qu’on a occu­pé les gens avec l’in­fla­tion et l’incertitude.
      La ques­tion :com­ment convaincre
      Les per­sonnes pour l’écrire

      Réponse
  3. ève Aquablue03

    Ne pas croire que tout le monde s’en fout ! Je pense que les gens tra­vaillent pour mettre les des­cen­dants à l’ abri ! À l’ abri de rien , car eux ne sont pas conscients de ce qui va leur tom­ber des­sus ! Ils pro­fitent du moment pré­sent et leur façon de se dire  » Il faut vivre avec son temps !  » le prouve et me désole aus­si ! Pas plus éveillés qu’ une tête de moi­neau ! Tenir , s’ entre­te­nir , per­sé­vé­rer , être aus­si têtu qu’eux sinon plus !

    Réponse
  4. Yanick Toutain

    La pro­pa­gande #RIC est absurde. Il faut agir AVANT les ins­ti­tu­tions et donc dési­gner #1milliondeDéléguésdeBase #délé­gués­ré­vo­cables #1pour25 pour que #Macron­DÉ­GAGE et ins­tal­ler un #Gou­ver­ne­ment­Pro­por­tion­nel #Gou­ver­ne­men­tRé­vo­ca­ble­Qui­Vote #Gou­ver­ne­men­tRé­vo­lu­tion­naire AUJOURD’HUI

    Réponse
  5. Dominique Gagnot

    Mal­gré les appa­rences, l’es­sence de notre sys­tème éco­no­mique n’a jamais rési­dé dans la satis­fac­tion des besoins des popu­la­tions, bien que par­fois cela puisse acci­den­tel­le­ment se pro­duire, et encore moins dans la pro­tec­tion des ressources.
    Son des­sein pro­fond consiste avant tout à main­te­nir en place l’ordre social éta­bli tout en répon­dant aux exi­gences des élites domi­nantes, pour qui la pré­ser­va­tion de leur supré­ma­tie demeure une prio­ri­té inébranlable.
    Il est cru­cial de dis­cer­ner le récit qui nous est quo­ti­dien­ne­ment ser­vi, dans lequel on pré­tend vou­loir réduire la pau­vre­té, le chô­mage, ou amé­lio­rer les ser­vices publics, de l’ob­jec­tif réel­le­ment pour­sui­vi qui, en réa­li­té, est dia­mé­tra­le­ment opposé.

    Réponse
  6. Martins

    Je n’ ai regar­dé que la 1 ère moitié.
    La ques­tion n est pas de savoir com­ment on se met à écrire une consti­tu­tion mais plu­tôt com­ment on « pousse la porte ». A mes yeux, elle est belle et bien fer­mée à clef.
    La prise de conscience est un pas impor­tant mais c est com­plè­te­ment insuf­fi­sant pour bous­cu­ler les élites.

    Réponse
  7. François HAQUET

    Le RIC consti­tuant est la seule bonne idée qui doit ger­mer dans nos têtes pour que nous rede­ve­nions des citoyens dignes de l’être.Le reste n’est que bavar­dage pour évi­ter l’im­mense tra­vail qu’il reste à accom­plir si nous vou­lons un jour retrou­ver notre souveraineté.

    Réponse
  8. BlueMan

    Étienne Chouard a rai­son sauf sur la par­tie concrète : il ne donne pas la manière d’ac­cé­der au pou­voir. Sup­po­sons que nous soyons entraî­nés à être consti­tuants ; ça y est on est prêt. Et puis après ? On n’a tou­jours pas le pou­voir pour mettre en place notre nou­velle consti­tu­tion. Contrai­re­ment à ce qu’il affirme, la porte de la pri­son est ver­rouillée. Tout a été pro­gres­si­ve­ment ver­rouillé dans notre « démo­cra­tie » par la caste oli­gar­chique. On ne peut plus rien faire. Les Gilets Jaunes en sont le symp­tôme criant : que l’on vote à gauche ou à droite ne change rien, la caste tient tout. Alors ils ont ten­té de des­cendre dans la rue et de blo­quer les ronds points, comme cri de déses­poir. Bilan ? L’é­chec total.
    La seule manière de prendre le pou­voir est par la méthode vio­lente appe­lée révo­lu­tion, ou par la méthode douce suivante :
    1) Créer un mou­ve­ment apar­ti­san démo­cra­tique unique regrou­pant tous les gens dési­reux d’ins­tau­rer une démo­cra­tie véri­table. Et ne s’oc­cu­pant de RIEN D’AUTRE que de cette méta-politique.
    2) Unique car il fau­dra dénon­cer sys­té­ma­ti­que­ment tous les mou­ve­ments traîtres qui tentent de faire la même chose et qui sont des sources de divi­sion du pro­jet, et donc de son échec.
    3) Pré­sen­ter des can­di­dats dans les toutes petites villes sans enjeux pour les poli­ti­ciens de manière à pou­voir faire élire des maires qui appli­quant à l’é­che­lon local les idées la démo­cra­tie directe.
    4) Remon­ter len­te­ment les éche­lons en fai­sant tâche d’huile : villes plus impor­tantes, dépar­te­ments, régions, niveau national.
    5) Petit à petit le peuple ver­ra com­ment fonc­tionne la démo­cra­tie directe, les médias seront obli­gés d’en par­ler de plus en plus, et un jour ce mou­ve­ment pour­ra pré­sen­ter un can­di­dat à l’é­lec­tion pré­si­den­tielle dans le but de por­ter au pou­voir un chef d’É­tat ins­tau­rant la démo­cra­tie véri­table dont parle Étienne.

    Réponse
  9. Farid MEHCER

    « …Por­ter au pou­voir un chef d’État ins­tau­rant la démo­cra­tie véri­table dont parle Étienne »
    Si c’est un « chef d’E­tat » qui doit l’ins­tau­rer, ca ne sera certes PAS une démo­cra­tie véritable !
    Tu as encore bcp bcp de videos d’E­tienne à vision­ner pour com­prendre que « Chef (d’E­tat) » et Démo­cra­tie sont des notions tota­le­ment antagonistes.

    Si tu appelles de tes voeux un chef, tu n’es sim­ple­ment pas démo­crate (c’est ton droit le plus strict bien sûr… Sauf que du coup tu gas­pilles vrai­ment ton temps à écou­ter ce grand anar­chiste huma­niste qu’est Etienne Chouard).

    Réponse
  10. XC500Prz

    Ben tu vois, lorsque je lis les com­men­taires je m’a­per­çois que c’est une repré­sen­ta­tion de ce qu’af­firme Etienne ! C’est à dire que vous n’êtes pas d’ac­cord sans rien appor­ter de concret, sauf que vos repré­sen­tants dont on sent bien de quel bord vous êtes lors­qu’on vous lit vous influence dans vos juge­ments et cri­tiques QUI NE SERVENT A RIEN PUISQU’IL FAUT QUE CELA SOIT NOUS QUI DECIDIONS !
    Etienne s’ef­force de nous indi­quer le che­min à prendre, par humi­li­té il n’af­firme pas que c’est le seul et le bon mais il faut faire l’ef­fort de l’emprunter afin d’a­mé­lio­rer les choses.
    Si tu restes dans ton car­can par­ti­san alors tu n’as rien com­pris ! Comme Etienne le dit, mes écrits ne sont pas du mépris, juste une triste consta­ta­tion, res­sai­sis­sez vous – res­sai­sis­sons nous !

    Réponse
  11. Roudaut

    Cet entre­tien est une révé­la­tion pour moi qui ne connaît Étienne Chouard que de nom. Oui la consti­tu­tion est notre pro­blème essen­tiel, c’est tel­le­ment évident tout à coup, et les ate­liers consti­tuants ont l’avantage d’être faciles à orga­ni­ser ( une petite annonce) et de per­mettre la ren­contre de per­sonnes à la recherche de solutions.

    Réponse
  12. Peter Elina DIETRICH

    17/05/2024. Mon­sieur le Pro­fes­seur Etienne Chou­rard, je viens de vision­ner votre inté­res­sant Vidéo de la chaîne « Karl Zero Abso­lu » sous le titre élo­quent : « on ne peut rien com­prendre à la poli­tique si on ne voit pas qu’on est gou­ver­né par des traîtres. […] Nous n’avons aucun moyen de nous défendre contre les traîtres par­ve­nus au pou­voir ». Avec votre rhé­to­rique vous prê­chez un convain­cu par l’expérience.
    Je per­mets de vous répondre : « on ne peut rien com­prendre à la poli­tique, quand on ignore qu’elle est diri­gée depuis des siècles par la mys­tique occulte de la Numé­ro­lo­gie de Pytha­gore ‑409 JC. Et ce Mys­tique éso­té­rique vous révèle que de Gaule et les gaul­listes ont été les plus per­ni­cieux traîtres de la France des temps modernes.
    Je n’ai décou­vert qu’en 2015, par l’assassinat à mon anni­ver­saire en 1944 du plus jeune fils de Ken­ne­dy dans un bom­bar­dier connue comme étant pié­gé, pour l’empêcher de ren­trer dans l’histoire par une sen­sa­tion­nelle action héroïque pour sau­ver Londres par la des­truc­tion d’une arme secrète, appe­lée alors Ver­gel­tungs­waffe 3. Par cette publi­ca­tion, j’ai démon­tré le mobile des deux assas­si­nats suc­ces­sives des deux autres Ken­ne­dy ensuite par le CIA.
    En rai­son de mon stig­mate de la numé­ro­lo­gie de mon intel­li­gence exper­ti­sée dans mon enfance, j’ai été atti­ré en France à l’âge de 18 ans par le Chef de la DST, des ser­vices secrets de l’Armée Roger Wybot, et for­mé en com­man­do d’action spé­ciale dans l’armée, ins­truit ensuite dans quatre uni­ver­si­tés de droit, pour sai­sir les deux Hautes Cour de Jus­tice et le Tri­bu­nal mili­taire spé­ciale (Bar­bie à Lyon) du com­plot contre la sûre­té de l’Etat par vos traîtres.
    Ces des ser­vices secrets de l’Armée qui m’instrumentalisaient étaient à par­tir de Win­te­rhur (CH) dou­blées par le Reichsfüh­rer Mar­tin Borr­man, exé­cu­teur tes­ta­men­taire Hit­ler, du géné­ral SS « Ges­ta­po Mul­ler » et com­pa­gnie, avec mon avo­cat traître de Paris Jacques Verges.
    Mes actions par des décli­na­toires de com­pé­tence pro­dui­saient une catas­trophe huma­ni­taire. La Haute Cour de jus­tice de l’article 67 de la Consti­tu­tion de 1958 a été exclu­si­ve­ment com­pé­tente, sous peine de nul­li­té géné­rale et d’ordre publique, de juger les membres du gou­ver­ne­ment et leurs com­plices du grand ban­di­tisme du crime mafieux orga­ni­sé, les truands, les proxé­nètes, les trafiquants…
    Dare, dare, le « gang­ster d’Etat“, jus­ti­ciables par la Haute Cour de Jus­tice 1958, l’ont sup­pri­mé modi­fié en petite comi­té la consti­tu­tion. Les traîtres l’ont rem­pla­cée par la juri­dic­tion anti­cons­ti­tu­tion­nelle des juges fan­toches proxé­nètes, tra­fi­quant, truands de toute espèce… de la Cour de jus­tice de la République.
    Grâce à l’association au risque et péril de sa vie du gra­cieux Star mon­dial Eli­na Garanča, réta­blis­sant dans le Monde entier mon Cré­dit et mon hon­neur, j’ai été en mesure de reprendre mes tra­vaux aca­dé­miques. A pré­sent, les affaires monu­men­tales rela­tives au com­plot nazi contre la sûre­té de l’Etat sont trai­tées par mon avo­cat suisse Ber­nard Ram­bert et par le gou­ver­ne­ment du Pré­sident Macron. Mes plus impor­tantes expo­sées ne sont pas publiées sur mon blog.
    Peter DIETRICH. Diplôme des Études appro­fon­dies de Droit pri­vé de l’Université Sor­bonne Pan­théon de Paris. Cer­ti­fi­cat des Études uni­ver­si­taires des Sciences pénales et de Cri­mi­no­lo­gie. Adju­dant hono­raire du Ser­vice de San­té des Armées. I.D.E., Médaille mili­taire, Croix de Valeur mili­taire, Croix de combattant.80, rue Vol­taire. 93120 LA COURNEUVE. Blog http://​die​tri​ch13​.com.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Chers amis, Je vais enfin rencontrer les copains québécois constituants 🤗 On va évidemment réfléchir ensemble à une constitution d'origine citoyenne pour le Québec libre 🙂 Je pars pour Montréal ce 1er juin et mon périple durera une quinzaine de jours....