[Film formidable mais ultra-censuré] DÉDALE, UN FIL VERS LA DÉMOCRATIE (2013)

24/09/2020 | 15 commentaires

Ce matin, je vois pas­ser, sur une pla­te­forme que je ne connais pas, un film for­mi­dable, impor­tant, datant de 2013 et com­plè­te­ment CENSURÉ depuis.

Son titre est DÉDALE, UN FIL VERS LA DÉMOCRATIE.

Je ne sais pas com­bien de temps il res­te­ra visible ici, mais vous devriez en pro­fi­ter pour le voir (et l’en­re­gis­trer si c’est pos­sible ?) avant qu’il ne dis­pa­raisse à nouveau.

C’est une enquête pas­sion­nante sur le car­nage de la Grèce par l’UE, le FMI et la BM pour le compte des ban­quiers (ce car­nage est notre futur à nous aus­si si nous res­tons inac­tifs), avec un assem­blage inédit, très effi­cace, d’en­quêtes de ter­rain et d’a­na­lyses ins­ti­tu­tion­nelles des causes pre­mières du carnage.

À connaître et à faire connaître.

Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​face​book​.com/​s​t​o​r​y​.​p​h​p​?​s​t​o​r​y​_​f​b​i​d​=​1​0​1​5​8​6​1​7​2​9​7​8​5​2​3​1​7​&​i​d​=​6​0​0​9​2​2​316

Catégorie(s) de l'article :

"dette publique" (oxymore scandaleux), "terrorisme" créé et entretenu par l'empire du moment, acteurs politiques vendus à l'étranger, Alternatives politiques, Anarchie=Démocratie, Calomnies des médias du système de domination contre ses opposants, Cause commune et convergence des luttes, Complots, Criminelle autonomisation de l'exécutif, Démocratie, Désindexation des salaires et des retraites (et des pensions etc.), Désindustrialisation, Destruction du droit du travail, Élection vs Tirage au sort, Entraide vs Compétition, Entretiens, Expériences démocratiques, Fake news créées par les pouvoirs en place, Fascisme, Faux "suffrage universel" (élire des maîtres au lieu de voter les lois), Grand danger pour tous de la grande richesse de quelques uns, Guerre des classes (menée par les riches contre les pauvres), Honteuses privatisations (cadeaux mafieux), L'enjeu politique central de la monnaie, L'UE c'est la guerre, La grande catastrophe des marchands au pouvoir, La tyrannie qui vient, Le piège politique de "la dette publique", Manoeuvres secrètes contre l'intérêt général, Massacres impunis pour raisons "économiques", Mémoire des luttes, Monnaie et Création Monétaire, Pratique des complots, Pressions et liberté d'expression, Processus constituant forcément populaire pour être digne de ce nom, Référendum d'initiative populaire (RIC), RETRAITES, Scientisme économique (néolibéralisme = URSS = UE), Sécurité sociale vs Insécurité sociale, Séparation des pouvoirs vs Confusion des pouvoirs, Souveraineté, STARVE THE BEAST ("affamer l'Etat" - slogan prétendument "libéral"), Tirage au sort, Trahison des "élites", Truanderies bancaires (pléonasme), Truanderies capitalistes (pléonasme), Truanderies journalistiques, Union européenne, Violences d'État (policières ET judiciaires) | 15 commentaires

15 Commentaires

  1. joss

    Débat – Banques cen­trales, annu­la­tion des dettes, sou­ve­rai­ne­té indus­trielle : que faire ? par Soli­da­ri­té et Pro­grès (25÷09÷20)
    https://youtu.be/9‑LPGXFdVgE
    La sou­ve­rai­ne­té moné­taire au coeur de la pla­ni­fi­ca­tion économique.
    ‑inter­ven­tions : Phi­lippe Béchade, Marc Gabriel Dra­ghi, Jean-Claude Wer­re­brouck, Chris­tophe Lavernhe et Jacques Cheminade.

    Réponse
  2. ève

    Mer­ci à tous pour toutes ces vidéos inté­res­santes , aler­tant sur ce qu’il nous reste à subir ! J’en avais pris connais­sance anté­rieu­re­ment sans avoir éva­luer l’im­por­tance des dégâts !
    https://​you​tu​.be/​v​K​2​I​c​o​F​l​-z4
    Celle-ci nous apporte une réflexion sup­plé­men­taire et une rai­son de conti­nuer la résistance !
    Pas de décou­ra­ge­ment , tout reste encore possible !

    Réponse
  3. RV
  4. Pierre

    J’ai un petit article de consti­tu­tion à vous pro­po­ser dans le temps actuel.
    « Toute mesure de nature à limi­ter les liber­tés publiques pour gagner en sécu­ri­té, doit faire l’ob­jet préa­lable d’une étude bénéfice/coût, dûment publiée, qui liste l’ensemble des effets béné­fiques atten­dus de la mesure et l’en­semble des effet néga­tifs atten­dus de la mesure et ce dans l’in­té­gra­li­té des domaines qu’elle impacte direc­te­ment ou indi­rec­te­ment, sans pri­vi­lé­gier a prio­ri un domaine plu­tôt qu’un autre. Le poids et l’im­por­tance de cha­cun de ces béné­fices ou effets néga­tifs atten­dus doit être hon­nê­te­ment éva­lué, et une mesure ne peut être prise que si la somme de ses béné­fices excède la somme de ses effets négatifs. »
    Je dis cela car, mani­fes­te­ment, aujourd’­hui, on a un conseil scien­ti­fique qui éva­lue des mesure à prendre en étu­diant uni­que­ment ses consé­quences dans cer­tains domaines. Il nous dit par exemple dans son rap­port du 22 sep­tembre 2020 « Il les aborde en pri­vi­lé­giant un point de vue sani­taire. Des aspects éco­no­miques plus géné­raux sont signa­lés en rai­son de leur impor­tance, sans faire l’objet d’une explo­ra­tion sys­té­ma­tique, qui ne relève pas des com­pé­tences à domi­nante sani­taire et sociale du Conseil scientifique ».
    https://​www​.vie​-publique​.fr/​s​i​t​e​s​/​d​e​f​a​u​l​t​/​f​i​l​e​s​/​r​a​p​p​o​r​t​/​p​d​f​/​2​7​6​5​0​9​.​pdf
    Donc, on a un conseil scien­ti­fique qui éva­lue des mesures seule­ment du point de vu sani­taire, alors que ces mesures ont des impacts majeurs dans de nom­breux domaines : en termes finan­ciers, en termes éco­no­miques, en termes psy­cho­lo­giques, en termes immu­ni­taires (le stress dimi­nue les défenses immu­ni­taires), en termes d’es­pé­rance de vie nor­male (mois d’en­fer­me­ment), en termes d’é­du­ca­tion (les enfants apprennent en se basant sur les expres­sions faciales), et même en termes de mor­ta­li­té (sur­mor­ta­li­té par sui­cide sui­cide, etc.).
    Der­rière, le gou­ver­ne­ment reprend les mesures du Conseil scien­ti­fique, en voyant s’ils sentent que ça peut pas­ser ou pas auprès de la popu­la­tion, mais sans jamais remettre les choses à plat, et faire de vraies ana­lyses bénéfice/coût trans­ver­sales. C’est criminel !

    Réponse
  5. Jennie

    Bon­soir Etienne,
    Je me per­mets de vous invi­ter à vision­ner cette toute nou­velle vidéo-mais peut être la connais­sez-vous déja…échange entre Charles Gave et Idriss Aber­kane avec idées et infor­ma­tions qui pour­raient vous inté­res­sées au plus haut point ; d’ailleurs
    je vous ima­gine aisé­ment for­mer un trio brillan­tis­sime qui nous ferait avan­cer sur ce che­min ardu vers le chan­ge­ment auquel tant de nous aspirent .
    Je suis avec bon­heur toutes vos vidéos, cha­cune m’ap­porte un plus incomparable
    avec la cer­ti­tude de deve­nir un peu plus intel­li­gente et mieux ins­truite après cha­cune d’elles ;
    Un Grand Mer­ci Etienne pour ce que vous faites,
    Bien à vous,
    https://​you​tu​.be/​v​3​y​5​m​0​Q​s​H7U Ins­ti­tue des Libertés

    Réponse
  6. Adrien Bonnet

    La reli­gion est l’o­pium du peuple. Dédale est son valium. Quel ennui mor­tel ! Tout est abor­dé sauf l’es­sen­tiel : les acteurs, les méca­nismes, les causes et les consé­quences. La solu­tion ? Ras­sem­bler les miettes entre pigeons et rêver à une « démo­cra­tie » éthé­rée en écou­tant mon­sieur Chouard.

    Je pense de plus en plus que mon­sieur Chouard s’est fait ache­ter par son enne­mi et qu’il œuvre aujourd’­hui à l’anes­thé­sie de toute contes­ta­tion. Je me sou­viens d’un « ate­lier » mené avec com­père Lepage où ils orga­ni­saient un exer­cice de bais­sage de pan­ta­lon très déran­geant. J’ai vu cela, j’ai compris.

    À force d’é­tu­dier les maîtres du Monde et de lut­ter contre eux, mon­sieur Chouard a sans doute com­pris qu’on pou­vait faire ce qu’on vou­lait du bon public, y com­pris lui faire croire que le pou­voir consis­tait à gri­bouiller des gei­gne­ments pseu­do-consti­tu­tion­nels, la ver­sion écrite de la manif-défou­loir, le genre pro­mène-couillons entre Bas­tille et Répu­blique. Mon­sieur Chouard a inven­té la manif écrite, silen­cieuse, elle ! Pas comme l’autre qui dérange tant les sei­gneurs pen­dant leur sieste post­pran­diale au risque de per­tur­ber leur digestion.

    Mon­sieur Chouard, vous êtes deve­nu l’en­ne­mi du peuple. Ce fai­sant, vous êtes alors son meilleur allié, car plus on ira dans le sens des puis­sants, plus vite on ira dans le mur et plus vite on pas­se­ra de l’autre côté.

    Mer­ci mal­gré tout, mon­sieur Chouard, d’ai­der le peuple mal­gré lui et mal­gré vous.

    Réponse
    • GeB

      M. « Adrien Bon­net » vous vous êtes trom­pé d’endroit.
      Vomir ici le fruit de vos dis­so­nances cog­ni­tives est aus­si vain que de faire por­ter à d’autres la res­pon­sa­bi­li­té de votre cor­rup­tion morale, si vous vous ennuyez je ne doute pas que d’autres sites plus pro­pices à la déjec­tion ver­bale sau­ront mieux vous divertir.

      Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...

[Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté

Chers amis, Sentez-vous que le temps est venu de prendre nos responsabilités pour défendre notre liberté ? Si ne disons jamais non aux pouvoirs abusifs, ils ne s'arrêteront jamais d'abuser : "tout pout pouvoir va jusqu'à ce qu'il trouve une limite" (Montesquieu)....