[Abus de pouvoir] Et nous devrions faire confiance à la « science » de l’industrie pharmaceutique ? par William Engdahl (Le Saker francophone)

[Abus de pouvoir] Et nous devrions faire confiance à la « science » de l’industrie pharmaceutique ? par William Engdahl (Le Saker francophone)

Je vous conseille la lec­ture quo­ti­dienne du Saker fran­co­phone. Les articles étran­gers que ces jeunes gens nous tra­duisent et nous signalent, comme ici les ana­lyses de William Eng­dhal, sont presque tou­jours pas­sion­nants et impor­tants. J’es­père qu’on sera aujourd’­hui (enfin vrai­ment très) nom­breux dans les rues pour pro­tes­ter contre la bas­cule tota­li­taire qui nous est impo­sée en plein été, sous pré­texte sani­taire. Inutile de comp­ter sur les ins­ti­tu­tions pour pro­té­ger nos liber­tés : le par­le­ment et les juges sont aux ordres du pré­sident (dont leur pou­voir dépend), nous n’a­vons pas de Consti­tu­tion, et nous sommes donc les seuls à être capables de nous défendre.

L’assemblée nationale contre le peuple | 1789 | Révolution française

L’assemblée nationale contre le peuple | 1789 | Révolution française

« Le mot peuple a deux sens : la nation en géné­ral ou bien la classe pauvre de cette nation. Et nous ne vou­lons pas repré­sen­ter le peuple au second sens. »

Extrait de  L’Été de la révo­lu­tion (par­tie 1) (Télé­film, 1989) avec Bru­no Cré­mer / Bri­gitte Fos­sey / Ber­nard Fresson 

Rappel de l’étude scientifique (Ioannidis, janv. 2021) prouvant L’ABSENCE D’EFFETS POSITIFS des « mesures » contre la maladie (enfermements aveugles, fermetures arbitraires, masques, couvre-feux…)

Rappel de l’étude scientifique (Ioannidis, janv. 2021) prouvant L’ABSENCE D’EFFETS POSITIFS des « mesures » contre la maladie (enfermements aveugles, fermetures arbitraires, masques, couvre-feux…)

Après l’é­tude prou­vant la faible sur­mor­ta­li­té en 2020, je rap­pelle (avec le ret­weet ci-des­sous) l’é­tude scien­ti­fique (jan­vier 2021) prou­vant l’ab­sence d’ef­fets posi­tifs des « mesures » contre la maladie : Eh bien ce mon­sieur, voi­ci ce...
Et voilà… ça coûte moins cher

Et voilà… ça coûte moins cher

  Fina­le­ment, au bout du compte, le pré­ten­du « libé­ra­lisme » est un crime contre l’humanité. À l’é­vi­dence, ceux qui se disent « libé­raux » détestent LES COMMUNS et ne rêvent que de se les appro­prier pour en faire des centres de...