[BIENTÔT CHEZ NOUS] Pillage et dévastation volontaires en Grèce, au Portugal et à Chypre – L’UE est un carcan criminel d’usuriers : CORRUPTION généralisée et totale IMPUNITÉ chez les voleurs de pouvoir (baptisés « troïka »)

4/06/2017 | 36 commentaires

• L’en­quête sui­vante (un film d’Arte, 1h30) est magis­trale, une puis­sante et révol­tante démons­tra­tion que la toute pre­mière urgence pour nous tous est de fuir ce piège mor­tel qu’est la pré­ten­due « Union européenne » :

Le docu­men­taire ori­gi­nal (2015) :
« Puis­sante et incon­trô­lée, la Troïka »

Il fau­drait RETRANSCRIRE le texte de ce film impor­tant, pour le tra­vailler point par point, comme j’a­vais retrans­crit le film INSIDE JOB, cette autre enquête fon­da­men­tale à ne sur­tout pas rater. Si quel­qu’un peut m’ai­der, en récu­pé­rant les sous-titres par exemple, ce serait super 🙂

• Rap­pel d’une autre vidéo his­to­rique (1 M vues), avec Myret Zaki, essen­tielle pour com­prendre les rai­sons pro­fondes (spé­cu­la­tives et ins­ti­tu­tion­nelles) du scan­da­leux (et abso­lu­ment NON NÉCESSAIRE) mar­tyr des Grecs — mar­tyr grec qui nous donne à voir clai­re­ment notre propre pro­chain mar­tyr puisque nous éli­sons nous-mêmes, les uns après les autres, dans la joie, des euro-maîtres, des euro-tyrans, des euro-bourreaux :

• Il y a aus­si l’ex­cellent film « DÉDALE, un fil vers la démo­cra­tie », visible ici : http://​preuves​-par​-images​.fr/​#​/​d​e​d​a​l​e​-​u​n​-​f​i​l​-​v​e​r​s​-​l​a​-​d​e​m​o​c​r​a​tie

• Il faut lire aus­si les deux excel­lents livres ci-dessous,
deux brillantes syn­thèses de la pré­da­tion dite « libérale » :

[FORMIDABLE BOUQUIN] Olivier Delorme : 30 bonnes raisons pour sortir de l’Europe


http://​www​.ho​-edi​tions​.com/​p​r​o​d​u​c​t​d​i​s​p​l​a​y​/​3​0​-​b​o​n​n​e​s​-​r​a​i​s​o​n​s​-​p​o​u​r​-​s​o​r​t​i​r​-​d​e​-​l​e​u​r​ope

[FORMIDABLE BOUQUIN] Thomas Guénolé : « La Mondialisation malheureuse. Inégalités – Pillage – Oligarchie »


http://​tho​mas​-gue​nole​.fr/​?​p​a​g​e​_​i​d​=11

TOUT MONTRE que l’Eu­rope n’est pas un pro­jet de paix et de démo­cra­tie, mais un pro­jet de pré­da­tion et d’ex­ploi­ta­tion, un pro­jet ultra-capi­ta­liste et antidémocratique.

Je trouve déses­pé­rant que des mili­tants de gauche (ou soi-disant tels) osent défendre le pro­jet de domi­na­tion « UE » (en répé­tant stu­pi­de­ment qu’ils défendent « une autre Europe »), et qu’ils osent même condamner/calomnier ceux qui veulent (évi­dem­ment) sor­tir au plus vite de ce piège esclavagiste.


• Atten­tion : bien­tôt, les grands usu­riers qui nous ont volé la créa­tion moné­taire depuis 300 ans (1694) vont nous pri­ver com­plè­te­ment de mon­naie, nous jetant tous dans un chaos total (https://​you​tu​.be/​2​I​W​2​K​F​e​r​Gzo) : il est donc impor­tant — et urgent — que de très nom­breux citoyens apprennent à créer la mon­naie (à tra­vers la pra­tique de mon­naies locales, mais sur­tout en lisant des livres citoyens sur ce sujet, pour nous déniai­ser rapi­de­ment), car il fau­dra en créer vite, pour sur­vivre, quand tout va s’ef­fon­drer.

Lisez
« RÉINVENTONS LA MONNAIE !
Les premiers pas vers un nouveau paradigme »

de Bernard LIETAER et Jacqui DUNNE
(Préface de John PERKINS)


http://​www​.yves​mi​chel​.org/​p​r​o​d​u​c​t​-​p​a​g​e​/​l​i​v​r​e​s​-​n​o​u​v​e​a​u​t​e​s​/​r​e​i​n​v​e​n​t​o​n​s​-​l​a​-​m​o​n​n​a​ie/

Lisez aussi l’excellent livre de Gérard Foucher :

« LES SECRETS DE LA MONNAIE
Changer la monnaie pour changer le monde »


http://​www​.yves​mi​chel​.org/​p​r​o​d​u​c​t​-​p​a​g​e​/​e​c​o​n​o​m​i​e​/​s​e​c​r​e​t​s​-​d​e​-​l​a​-​m​o​n​n​a​i​e​-​l​es/

• Voyez aus­si ma page dédiée à la créa­tion monétaire : 

https://​old​.chouard​.org/​E​u​r​o​p​e​/​m​o​n​n​a​i​e​.​php


Page face­book cor­res­pon­dant à ce billet :

https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​5​3​0​2​2​7​3​2​0​7​317

Catégorie(s) de l'article :

36 Commentaires

  1. etienne

    Thomas Guénolé – Qu’est ce que la mondialisation malheureuse ?

    Réponse
  2. etienne

    Vladimir Boukovski, ex-soviétique, parle de l’UE : « J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché »

    Réponse
  3. etienne

    [UE = USURIERS ENDIABLÉS]

    Un nouveau référendum piétiné : les Pays-Bas ratifient par voie parlementaire le traité UE-Ukraine refusé par référendum : 


    https://​rup​tures​-presse​.fr/​a​c​t​u​/​r​e​f​e​r​e​n​d​u​m​-​p​i​e​t​i​n​e​-​p​a​y​s​-​b​a​s​-​r​a​t​i​f​i​c​a​t​i​o​n​-​t​r​a​i​t​e​-​a​s​s​o​c​i​a​t​i​o​n​-​u​e​-​u​k​r​a​i​ne/

    Les annu­la­tions de réfé­ren­dum se suivent et se res­semblent au sein de l’Union euro­péenne. Le 6 avril 2016, les Néer­lan­dais votaient net­te­ment Non (à 61 %) à l’accord de « par­te­na­riat » – incluant un large volet de libre-échange – entre l’UE et l’Ukraine. Qua­torze mois plus tard, le 31 mai 2017, presque deux tiers des séna­teurs ont annu­lé ce résul­tat et rati­fié le traité.

    Res­pec­ter l’issue d’un réfé­ren­dum est l’exception en régime bruxel­lois. Les diri­geants ont tel­le­ment pris l’habitude de pié­ti­ner le ver­dict popu­laire quand celui-ci leur déplaît que l’on finit par ne plus être sur­pris. Ampli­fiant le Non fran­çais du 29 mai 2005, les Néer­lan­dais avaient reje­té le TCE trois jours plus tard à 61,5 %. On sait ce qu’il advint de ces votes démo­cra­tiques… Douze ans plus tard, presque jour pour jour, un autre réfé­ren­dum est contour­né aux Pays-Bas.

    Par­mi les États membres, seul Amster­dam n’avait pas rati­fié l’accord d’association avec l’Ukraine signé entre Bruxelles et Kiev en 2014. Cela dit, bizar­re­rie légale, celui-ci s’appliquait mal­gré tout de façon pro­vi­soire. Les deux chambres néer­lan­daises avaient elles-mêmes rati­fié l’accord mais en octobre 2015, des citoyens avaient acti­vé un dis­po­si­tif légal obli­geant le gou­ver­ne­ment à orga­ni­ser un réfé­ren­dum, le résul­tat étant non contrai­gnant. Et en effet…

    Les rebon­dis­se­ments ont été nom­breux après le scru­tin d’avril 2016, les dif­fi­cul­tés étant ampli­fiées par les enjeux des élec­tions légis­la­tives du 15 mars der­nier. Le Pre­mier ministre Mark Rutte, farouche par­ti­san de l’accord UE-Ukraine, n’a pas ména­gé ses efforts pour convaincre les par­le­men­taires de s’asseoir sur la volon­té popu­laire. La semaine der­nière, il est par­ve­nu à obte­nir l’approbation d’une majo­ri­té de séna­teurs de l’Appel démo­crate-chré­tien (CDA), dont le chef de file, Sybrand Buma, est oppo­sé au trai­té et avait même pro­mis de le « jeter à la pou­belle » si son par­ti avait gagné les élec­tions législatives.

    « L’avenir de l’Ukraine est en Europe » – Jean-Claude Juncker

    Mark Rutte a argué que le trai­té était néces­saire pour main­te­nir « une Europe unie et stable », en insis­tant sur l’incertitude pro­duite par le Brexit. Pour convaincre les par­le­men­taires réti­cents, il avait pré­cé­dem­ment deman­dé aux diri­geants euro­péens de pro­duire une décla­ra­tion écrite dans laquelle ceux-ci s’engageaient sur plu­sieurs aspects des futures rela­tions UE-Ukraine.

    Sans modi­fier une ligne de l’accord d’association, les par­te­naires d’Amsterdam ont notam­ment cer­ti­fié que celui-ci « ne conte­nait aucune obli­ga­tion pour l’UE ou pour les États membres d’apporter une garan­tie col­lec­tive de sécu­ri­té ou d’assistance mili­taire » à Kiev. Ils se sont éga­le­ment enga­gés à ce que l’Ukraine n’obtienne pas le sta­tut de pays can­di­dat à l’entrée dans l’UE, en pré­ci­sant que le trai­té n’offrirait pas cette pos­si­bi­li­té à l’avenir.

    Le vote des séna­teurs néer­lan­dais était à peine connu que Jean-Claude Jun­cker, enchan­té par ce nou­veau viol de la démo­cra­tie, reve­nait impli­ci­te­ment sur cette der­nière pro­messe : « l’avenir de l’Ukraine est en Europe ». Dans son com­mu­ni­qué, le pré­sident de la Com­mis­sion euro­péenne a remer­cié le gou­ver­ne­ment de Mark Rutte pour les efforts qui ont per­mis que « ce pro­ces­sus débouche sur une issue posi­tive ». Il a ajou­té qu’il fal­lait pro­fi­ter de cette dyna­mique favo­rable pour ren­for­cer… l’association avec l’Ukraine.

    Le vote des Néer­lan­dais : pié­ti­né. Les garan­ties euro­péennes : pié­ti­nées. Bruxelles vient de lan­cer la danse de l’été.


    Abon­nez-vous à Rup­tures, il faut aider ces résistants.

    Réponse
  4. etienne

    Entretien avec Coline Serreau :

    Réponse
  5. etienne

    On ne se lasse pas du regard sévère de George Car­lin sur le faux « suf­frage universel » :

    Réponse
  6. etienne

    Aux États-Unis, les patrons gagnent en moyenne 347 fois plus que leurs salariés

    13,1 mil­lions de dol­lars. C’était, selon la confé­dé­ra­tion syn­di­cale amé­ri­caine AFL-CIO, le salaire moyen d’un grand patron amé­ri­cain en 2016. À com­pa­rer avec les 37 600 dol­lars que gagne un employé moyen. Soit 347 fois moins. 

    La rému­né­ra­tion moyenne des diri­geants a aug­men­té de 5,9% en un an, tan­dis que le salaire moyen, si l’on tient compte de l’inflation, stagne depuis 50 ans, selon l’AFL-CIO.

    Pour son pré­sident Richard Trum­ka, « c’est une preuve sup­plé­men­taire que la cupi­di­té des patrons aggrave la crise des inéga­li­tés de reve­nus. Les grandes entre­prises trouvent conti­nuel­le­ment de nou­veaux moyens de piper l’économie en leur faveur, pour rem­plir les poches des patrons au détri­ment des tra­vailleurs qui font mar­cher leur activité. »

    Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES,

    http://​mul​ti​na​tio​nales​.org/​A​u​x​-​E​t​a​t​s​-​U​n​i​s​-​l​e​s​-​p​a​t​r​o​n​s​-​g​a​g​n​e​n​t​-​e​n​-​m​o​y​e​n​n​e​-​3​4​7​-​f​o​i​s​-​p​l​u​s​-​q​u​e​-​l​e​u​r​s​-​s​a​l​a​r​ies

    Signa­lée par Oli­vier Ber­ruyer, dans la (tou­jours pas­sion­nante et impor­tante) REVUE DE PRESSE DE les​-crises​.fr :
    http://​www​.les​-crises​.fr/​r​e​v​u​e​-​d​e​-​p​r​e​s​s​e​-​d​u​-​0​4​0​6​2​0​17/

    Réponse
  7. Raoul

    Le monde de demain. Tra­vail sans travailleurs.
    Le pro­blème c’est pas de ne pas avoir du tra­vail. La véri­table ques­tion est : com­ment fait-on pour béné­fi­cier du tra­vail effectué ?
    Remarque : il faut savoir que 90% des humains ne sont pas des créa­teurs mais des exécutants.
    https://​www​.face​book​.com/​m​a​s​h​a​b​l​e​/​v​i​d​e​o​s​/​1​0​1​5​5​1​0​5​7​6​8​7​2​4​7​05/

    Réponse
  8. majax

    Vidéo : Un maire euro­péiste pète un câble devant la vérité.

    Il s’a­git d’un entre­tien entre une can­di­date de l’U­PR (on s’en moque) et le maire d’Y­voire pro-Macron.
    Entre­tien pure­ment sté­rile dont on peut rete­nir l’es­sen­tiel, à savoir un maire repre­nant la logho­rée jour­na­lis­tique pro-euro­péiste habi­tuelle qui veut qu’une sor­tie de l’U.E c’est :
    – la guerre entre les peuples
    – la xéno­pho­bie (il parle sans arrêt du FN, comme lors d’un cer­tain 2nd tour)
    – la pro­messe d’at­ten­tats comme au Royaume-Uni

    Il feint déli­bé­re­ment d’i­gno­rer les rouages mafieux de la geôle qu’il vénère et qui pour­rit la vie de tous ses citoyens qu’il ne manque pas d’in­sul­ter à plu­sieurs reprises.
    Le maire d’Y­voire fait preuve d’une niai­se­rie mor­ti­fère, nor­mal c’est un élu.

    https://​www​.you​tube​.com/​w​a​t​c​h​?​v​=​_​B​w​f​X​2​l​I​sdg

    Réponse
  9. etienne

    Magni­fique Emma­nuel Todd, une fois de plus, à pro­pos de « l’argent public » et de « la dette publique » :
    « L’im­pôt sert à extraire de l’argent qui ira aux riches. L’É­tat est donc com­plice des riches. »

    Emmanuel Todd – « Les riches adorent la dette publique ! »

    Réponse
  10. etienne

    Comment l’Amérique joue avec l’Histoire, par Oliver Stone :

    « Une fois de plus Robert Par­ry vise juste quand il s’attaque aux 50 années de men­songes ad nau­seam de l’Establishment dans le New York Times, le Washing­ton Post, le Time, CNN, le Wall Street jour­nal, le New Yor­ker. Quand va-t-on reprendre le contrôle ? On se retrouve dans cette situa­tion de fous, où les libé­raux, soi-disant, nous poussent à la guerre contre la Rus­sie rien que pour prou­ver que Donald Trump est un agent dor­mant de Vla­di­mir Pou­tine. Et puis quoi encore ? On parle de GUERRE, là, de troupes amé­ri­caines en mou­ve­ment aux fron­tières de la Rus­sie le der­nier jour du man­dat d’Obama. Ne vient-on pas de voir un autre de ces soi-disant libé­raux, Rachel Mad­dow, racon­ter dans son émis­sion sur MSNBC qu’avec les troupes US aux fron­tières russes on va enfin savoir si Pou­tine a Trump dans sa poche ? Elle va jouer à ça encore com­bien de temps ? Tout ça n’est qu’un jeu pour ces gens de la TV, un jeu pour plus d’audimat, plus de ventes et de publicité.

    Je pense que l’origine du pro­blème c’est que nos agences de ren­sei­gne­ment ne disent pas la véri­té au peuple amé­ri­cain. Com­ment le pour­raient-elles main­te­nant ? Elles ont tel­le­ment men­ti. Il semble qu’il n’y ait tout sim­ple­ment pas de conscience d’un AUTRE point de vue dans ces milieux, – un récit contra­dic­toire convain­cant de l’histoire Ukraine/Crimée comme par exemple une solide ingé­rence de la CIA ou du Dépar­te­ment d’Etat dans un coup d’Etat violent, sou­te­nu par les francs-tireurs de “Sec­teur droit” ; ou de l’histoire syrienne – avec le sou­tien amé­ri­cain aux ter­ro­ristes com­bat­tant pour un chan­ge­ment de régime. Il semble y avoir un manque de com­pré­hen­sion face aux jeux de stra­té­gie joués par les guer­riers de salon à Washing­ton, à qui on donne tou­jours le béné­fice du doute en quelque sorte, en tant que ser­vi­teurs inno­cents de notre pays. J’ai éga­le­ment ce sen­ti­ment étrange et gla­çant que trop de per­sonnes de cette géné­ra­tion du nou­veau mil­lé­naire ne savent tout sim­ple­ment pas ce qu’est la guerre. Trop de films d’action asep­ti­sés où on dis­tri­bue les baffes ? Le Viet­nam a été suf­fi­sam­ment hor­rible. J’y ai appris que la guerre détruit pra­ti­que­ment tout, y com­pris la véri­té ; elle nivelle par le bas, elle fait de tout le monde des brutes. Nous sommes déjà bien mal enga­gés avec ces accu­sa­tions pué­riles autour des Russes pira­tant notre élec­tion. Réflé­chis­sez. Je retrouve ces allé­ga­tions répé­tées encore et encore, et pour­tant un rap­port de 25 pages est sor­ti dans lequel il n’y a pas la moindre preuve…

    Je le répète, les amé­ri­cains n’ont jamais souf­fert de la guerre. Les Russes ne s’en sou­viennent que trop bien, c’est dans leur ADN, pas dans le nôtre. On aime pré­tendre qu’on est des durs, mais en fait on a du mal à encais­ser les dégâts. On aime les armées par pro­cu­ra­tion, mais nos vété­rans bles­sés crient à l’aide et ce, sans com­mune mesure avec ce qu’une guerre majeure pour­rait faire à notre popu­la­tion. Jack Ma, le PDG d’Alibaba, a visé juste en par­lant de la mon­dia­li­sa­tion récem­ment – “Durant ces trente der­nières années, l’Amérique a mené treize guerres, pour un coût de 14.000 mil­liards de dol­lars… Peu importe la valeur de votre stra­té­gie, vous êtes cen­sé dépen­ser l’argent pour vos conci­toyens.” Il dit aus­si que c’est pour cette rai­son que l’Amérique n’a pas pro­fi­té de la mondialisation. » […]

    Lire la suite :

    http://​www​.les​-crises​.fr/​c​o​m​m​e​n​t​-​l​a​m​e​r​i​q​u​e​-​j​o​u​e​-​a​v​e​c​-​l​h​i​s​t​o​i​r​e​-​p​a​r​-​o​l​i​v​e​r​-​s​t​o​ne/

    Source : Oli­vier Ber­ruyer, les​-crises​.fr

    Réponse
  11. etienne

    « Nous n’avons pas besoin des multinationales. La solution, c’est leur dissolution »

    Par Oli­vier Petit­jean, 5 juin 2017

    Savons-nous vrai­ment ce qu’est une mul­ti­na­tio­nale aujourd’hui ? Com­pre­nons-nous la nature de son pou­voir, de son « tota­li­ta­risme per­vers » et les moyens de le com­battre réel­le­ment ? Dans un livre impor­tant, De quoi Total est-elle la somme ?, le phi­lo­sophe Alain Deneault dresse, à par­tir du cas de ce géant pétro­lier, le por­trait d’une mul­ti­na­tio­nale comme un acteur poli­tique mon­diale. Un acteur au-des­sus des sou­ve­rai­ne­tés démo­cra­tiques natio­nales ou inter­na­tio­nales : un « pou­voir » en soi, évo­luant dans un monde où les règles du jeu sont taillées sur mesure. Fina­le­ment, avons-nous réel­le­ment besoin des mul­ti­na­tio­nales, s’interroge le phi­lo­sophe ? Entretien.

    Votre livre De quoi Total est-elle la somme ? est à la fois un por­trait de Total et une ana­lyse du pou­voir des mul­ti­na­tio­nales aujourd’hui. D’où vient ce projet ?

    C’est un livre qui me sem­blait man­quer. Je ne com­pre­nais pas qu’il n’existe pas. Il y avait beau­coup d’informations dis­po­nibles sur Total, grâce au tra­vail d’ONG, de jour­na­listes ou encore de docu­men­ta­ristes. Mon idée de départ était de pro­duire une syn­thèse à par­tir de ce maté­riau. Au final, la pro­blé­ma­tique qui m’a ser­vi de fil conduc­teur pour orga­ni­ser la masse d’informations à laquelle j’étais confron­té a été de prendre au sérieux l’assertion répé­tée des diri­geants de Total selon laquelle tout ce que fait l’entreprise est entiè­re­ment légal. Non pas pour réfu­ter cette asser­tion, mais au contraire pour essayer de la com­prendre. Ce qui sup­po­sait de me lan­cer dans des consi­dé­ra­tions rela­tives à la socio­lo­gie ou à la phi­lo­so­phie du droit, afin d’identifier les rai­sons qui font qu’une entre­prise comme Total peut colo­ni­ser, cor­rompre, com­plo­ter, pol­luer – tous les verbes qui donnent leur titre aux cha­pitres de mon livre – de manière légale.

    Si tout ceci est légal, cela signi­fie qu’il y a des lacunes juri­diques, qu’il y a des États com­plices, qu’il y a dis­so­cia­tion entre la res­pon­sa­bi­li­té juri­dique de la socié­té mère et celle de ses filiales, que l’on peut régler ses litiges à l’amiable sans pas­ser devant les tri­bu­naux, et bien d’autres mani­pu­la­tions et de détour­ne­ments du droit que je décris dans mon livre. Ce sont ces mul­tiples formes de per­ver­sion du droit qui font d’une mul­ti­na­tio­nale comme Total le pou­voir qu’elle est aujourd’hui.

    Pour­quoi Total en par­ti­cu­lier ? N’aurait-on pas pu faire le même livre sur Exxon, Che­vron, ou sur une autre multinationale ?

    Le choix de Total était com­mode à plu­sieurs titres. Beau­coup d’informations sont dis­po­nibles. C’est une socié­té dont la docu­men­ta­tion est en fran­çais. Sur­tout, c’est une socié­té dont les diri­geants sont extrê­me­ment bavards. Chris­tophe de Mar­ge­rie, le pre­mier, puis aujourd’hui Patrick Pouyan­né, ont rom­pu avec la tra­di­tion de mutisme qui était celle du PDG pré­cé­dent, Thier­ry Des­ma­rest. Ce mutisme était deve­nu inte­nable à l’occasion de la marée noire de l’Erika et de l’explosion de l’usine AZF à Tou­louse. Désor­mais les PDG de Total répondent à des entre­tiens dans la presse écrite, se rendent sur les pla­teaux télé­vi­sés, se pro­noncent sur le sort des réfu­giés syriens et les grèves des mani­fes­tants contre un pro­jet de loi sur la réforme du code du tra­vail, financent le Louvre et des ins­ti­tu­tions uni­ver­si­taires, sans par­ler de la presse. […]

    Lire la suite :
    https://​www​.bas​ta​mag​.net/​N​o​u​s​-​n​-​a​v​o​n​s​-​p​a​s​-​b​e​s​o​i​n​-​d​e​s​-​m​u​l​t​i​n​a​t​i​o​n​a​l​e​s​-​L​a​-​s​o​l​u​t​i​o​n​-​c​-​e​s​t​-​l​e​u​r​-​d​i​s​s​o​l​u​t​ion

    Source : Bastamag

    Réponse
  12. etienne

    [Le « libé­ra­lisme » en marche : retour au 19e siècle pro­gram­mé par les barons voleurs]

    Décryptage détaillé des 8 ordonnances que Macron ne voulait pas dévoiler

    « On com­prend mieux pour­quoi le calen­drier annon­cé par Emma­nuel Macron pré­voyait d’attendre après les légis­la­tives pour dévoi­ler le conte­nu des ordon­nances sur le droit du tra­vail : il est explosif.

    Le pro­jet fui­té va bien au-delà des élé­ments annon­cés publi­que­ment jusqu’ici. Il s’at­taque notam­ment au contrat de tra­vail, aux salaires, et à la san­té et la sécu­ri­té au travail.

    Mais le gou­ver­ne­ment ne dévoile pas l’en­semble du conte­nu qu’il sou­haite modi­fier et c’est même un objec­tif assu­mé pour « ne pas cou­rir le risque de contraintes insur­mon­tables au stade de la rédac­tion des ordonnances ».

    Les sujets lis­tés sont beau­coup plus larges que pré­vu et lui donnent une marge de manœuvre inédite pour modi­fier la qua­si-tota­li­té des droits des sala­riés en cati­mi­ni pen­dant l’é­té. Les mesures qui concer­ne­raient direc­te­ment les Ingés, cadres et tech sont nom­breuses : salaires tirés vers le bas, télé­tra­vail, pla­fon­ne­ment des indem­ni­tés prudhommes… 

    L’U­gict, CGT Ingés Cadres Techs, publie ici un décryp­tage détaillée de ces 8 ordon­nances qu’Em­ma­nuel Macron aurait pré­fé­ré ne pas dévoi­ler avant les législatives. »

    Lire la suite :
    http://​www​.ugict​.cgt​.fr/​a​r​t​i​c​l​e​s​/​r​e​f​e​r​e​n​c​e​s​/​d​e​c​r​y​p​t​a​g​e​-​o​r​d​o​n​n​a​n​ces

    Source : Ugict

    Réponse
  13. etienne

    Florilège au bal des crapules, des barons voleurs, des pires ennemis du peuple :

    Réponse
  14. majax

    J’SUIS PAS CONTENT ! #84 : Mora­li­sa­tion mon cochon !

    Réponse
  15. majax

    OYEZ OYEZ ! Le tout der­nier docu­men­taire de Flore Vas­seur, « Mee­ting Snow­den » sera dif­fu­sé sur Arte les 10 et 15 Juin prochains ! 

    Un docu­men­taire sur sa ren­contre avec Snow­den, inter­ro­gé sur la crise démo­cra­tique actuelle. Elle nous le pré­sente ici :

    Pour info Flore Vas­seur a écrit éga­le­ment un livre appe­lé « En bande orga­ni­sée » qui pose les ques­tions sui­vantes : Sommes nous tou­jours en démo­cra­tie ? Qui nous gou­verne ? Que vaut la réus­site dans un monde condam­né à sa perte ?
    Autant de sujets brû­lants sur ce forum !

    Réponse
  16. joss

    En pas­sant en revue des vidéos d’At­ta­li, je tombe sur celle-ci :
    Mélen­chon et Atta­li connaissent la créa­tion moné­taire ex-nihi­lo ! La preuve sur Arrêts­su­ri­mage vers la 5ème min :

    Pour Mélen­chon, je savais, mais pas pour Atti­la. Lorsque Mélen­chon donne l’ex­pli­ca­tion, cela n’a pas l’air de sur­prendre ! Atti­la fait la même tête pen­dant 20min.

    Réponse
  17. joss

    Le 18 février 2014, Jacques Atta­li, poly­tech­ni­cien de la pro­mo­tion 1963, est venu à l’É­cole poly­tech­nique don­ner une confé­rence inti­tu­lée : Peut-on pen­ser le monde en 2030 ?
    Il y explique éga­le­ment sa concep­tion de la démo­cra­tie vers la 37ème min :

    C’est tou­jours inté­res­sant d’é­cou­ter un per­son­nage par­ler devant ses pairs ! Il lâche quelques beaux mor­ceaux. Effrayant, quand on sait ce qui se tisse der­rière ces beaux dis­cours, un monde décrit par Orwell et Hux­ley, avec une belle touche de transhumanisme.
    En écou­tant son dis­cours, un fait me frappe : Atta­li a l’art de brouiller les pistes à la recherche des causes.

    Réponse
  18. Berbère

    Qui est vrai­ment Jacques Attali ?

    8′ double inexis­tence, fantôme…
    un démon ?
    40′ le consen­te­ment col­lec­tif à leur Europe, volé sur le chèque – pour la puce, dit pareille, direct ou indi­rect, consen­tie ou non…

    autre lien
    http://​foru​mar​che​de​ma​rie​.forum​per​so​.com/​t​5​3​7​9​-​l​e​-​l​i​v​r​e​-​d​a​t​t​a​l​i​-​e​t​-​l​e​-​n​o​u​v​e​l​-​o​r​d​r​e​-​m​o​n​d​ial

    Bref, cet indi­vi­du est dan­ge­reux, il achète tout le monde…affirme com­ment sera demain ; un monde sans humain…et nous dit pour qui sait l’en­tendre, que le peuple fera ce que lui, a décidé.
    De quelle auto­ri­té parle-t-il ?
    Quelle est son idéo­lo­gie, son gourou ?
    De quel enfer vient-il ?

    Réponse
  19. binnemaya
  20. etienne
  21. BA

    À pro­pos du scan­dale des assis­tants par­le­men­taires du MoDem :

    1- Fran­çois Bay­rou doit démissionner.

    2- Marielle de Sar­nez doit démissionner.

    3- Syl­vie Gou­lard doit démissionner.

    Un article ahurissant :

    Assistants parlementaires MoDem : l’étrange coup de fil de Bayrou à Radio France.

    Selon les infor­ma­tions de Media­part, le ministre de la Jus­tice a contac­té un jour­na­liste d’in­ves­ti­ga­tion pour exi­ger que son équipe cesse de « har­ce­ler » les per­ma­nents du MoDem. 

    Contac­té par L’Ex­press, un ancien membre du MoDem, qui connaît bien Fran­çois Bay­rou, se dit « sidé­ré ». « Quand on cherche à savoir pour­quoi untel a écrit tel papier, on ne parle pas direc­te­ment au chef d’une rédac­tion, c’est tout sim­ple­ment ahu­ris­sant », déplore-t-il. 

    D’a­près cet ex-élu cen­triste, le garde des Sceaux a un défaut, qui explique peut-être le coup de fil à Radio France : « Il se sent sur­puis­sant. Sur­tout après un coup poli­tique comme celui qu’il a réus­si en s’al­liant à Emma­nuel Macron. Donc main­te­nant c’est un peu ‘I’m the boss’, et le boss, il fait un peu ce qu’il veut. » 

    Quoi qu’il en soit, après Richard Fer­rand, éga­le­ment visé par une enquête pré­li­mi­naire lié à un mon­tage immo­bi­lier en Bre­tagne, c’est au tour des ministres MoDem du gou­ver­ne­ment – Fran­çois Bay­rou, Marielle de Sar­nez et Syl­vie Gou­lard – de les­ter un peu plus l’i­mage de pro­bi­té vou­lue par Emma­nuel Macron pour démar­rer son mandat. 

    http://​www​.lex​press​.fr/​a​c​t​u​a​l​i​t​e​/​p​o​l​i​t​i​q​u​e​/​a​s​s​i​s​t​a​n​t​s​-​p​a​r​l​e​m​e​n​t​a​i​r​e​s​-​m​o​d​e​m​-​l​-​e​t​r​a​n​g​e​-​c​o​u​p​-​d​e​-​f​i​l​-​d​e​-​b​a​y​r​o​u​-​a​-​r​a​d​i​o​-​f​r​a​n​c​e​_​1​9​1​6​4​2​6​.​h​tml

    Réponse
  22. Berbère

    Enorme ! l’Avenir ter­ri­fiant que nous pro­met Attali

    « l’être humain est appe­lé à deve­nir un objet mar­chand, deve­nu un clone, puis un robot de lui-même » attali

    Réponse
    • Aquablue03

      Il a dû être un enfant mar­ty­ri­sé pour vou­loir autant de mal aux autres !
      Il devrait se faire suivre !

      Réponse
  23. etienne
  24. Berbère

    J’SUIS PAS CONTENT ! #80 : Gou­ver­ne­ment Macron, dans le Collomb !

    Réponse
  25. etienne

    Pas­sion­nant échange (datant de 2013 mais TRÈS éclai­rant en 2017) entre Oli­vier Ber­ruyer et Fré­dé­ric Lor­don, à pro­pos du racket ban­caire exem­plaire (pré­mo­ni­toire) à Chypre :

    Réponse
  26. etienne

    [impor­tant et évident] Le point de vue de Poutine

    Réponse
  27. Berbère

    J’SUIS PAS CONTENT ! #92 : Big Data, Bay­rou en « off » & Robots sexuels ! [feat. JR Lombard]
    https://​you​tu​.be/​B​a​T​M​j​1​d​F​odo

    J’SUIS PAS CONTENT ! #80 : Gou­ver­ne­ment Macron, dans le Collomb !
    https://​you​tu​.be/​D​8​d​7​b​T​c​L​7t8

    J’suis pas content TV
    https://​www​.you​tube​.com/​c​h​a​n​n​e​l​/​U​C​9​N​B​2​n​X​j​N​t​R​a​b​u​3​Y​L​P​B​1​6Hg

    Réponse
  28. Berbère

    N. Polony est-elle victime d’une purge intellectuelle et idéologique ? 256 – TV LIBERTE

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...

[Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté

Chers amis, Sentez-vous que le temps est venu de prendre nos responsabilités pour défendre notre liberté ? Si ne disons jamais non aux pouvoirs abusifs, ils ne s'arrêteront jamais d'abuser : "tout pout pouvoir va jusqu'à ce qu'il trouve une limite" (Montesquieu)....