Et voilà… ça coûte moins cher

18/03/2021 | 5 commentaires

Et voilà… ça coûte moins cher

 
Fina­le­ment, au bout du compte, le pré­ten­du « libé­ra­lisme » est un crime contre l’humanité.

À l’é­vi­dence, ceux qui se disent « libé­raux » détestent LES COMMUNS et ne rêvent que de se les appro­prier pour en faire des centres de pro­fit (pri­vés).
C’est comme ça depuis l’o­ri­gine : le pre­mier crime des « libé­raux » fut les ENCLOSURES (le fait d’en­clore les com­muns, de se les appro­prier), puis d’en­fer­mer et de mas­sa­crer (lit­té­ra­le­ment) les résistants.

Ce qui nous perd, dans notre espèce humaine, c’est notre incroyable vul­né­ra­bi­li­té aux bobards : il aura suf­fi aux pires canailles de se pro­cla­mer eux-mêmes « libé­raux » pour gru­ger toute l’hu­ma­ni­té, qui aime natu­rel­le­ment la liber­té mais sans prê­ter atten­tion au piège (pour­tant gros­sier) de la liber­té du renard libre dans un pou­lailler libre.

Et voilà… ça coûte moins cher

Catégorie(s) de l'article :

5 Commentaires

  1. Renaud

    Le libé­ra­lisme n’est pas libé­ral. C’est clair et depuis le début.

    Réponse
  2. Jacques

    Eh oui ! … « notre incroyable vul­né­ra­bi­li­té aux bobards » … Etienne deman­dant « que les médi­ca­ments soient clas­sés dans les pro­duits de pre­mière néces­si­té » : voi­ci une marque de vul­né­ra­bi­li­té au bobard de la pré­ten­due  » ACTION des sub­stances » … Her­bert M. Shel­ton (1895−1985) doc­teur en bio­lo­gie et doc­teur en phi­lo­so­phie (USA) est l’un de ceux qui ont très bien éclai­ré ce sujet de réflexion : « L’er­reur fon­da­men­tale – l’er­reur des erreurs – de la pro­fes­sion médi­cale est la concep­tion erro­née du pou­voir d’ac­tion que sont cen­sés pos­sé­der les poi­sons que l’on appelle remèdes. » … c’est là un extrait de la pièce jointe que j’offre à votre (éven­tuelle) atten­tion et qui accom­pagne le cour­riel que je vais adres­ser dans trois minutes sur votre boîte.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles