« Point de vue d’Etienne Chouard face au procès dénué de sens que lui fait la gauche sectaire »

8/03/2021 | 12 commentaires

Cette vidéo est un pas­sage, pro­duit et publié par quel­qu’un que je ne connais pas du tout, extrait du long entre­tien que j’ai eu à la mai­son en juillet 2018 avec les Affran­chis.

Ce serait bien, de la part de ceux qui pensent beau­coup de mal de moi (de bonne foi), d’ac­cep­ter de débattre de tout ça loyalement.

Il me semble que, du point de vue du bien com­mun, ce serait bien.

Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​9​0​3​6​8​6​7​1​8​7​317

Tweet cor­res­pon­dant à ce billet : https://​twit​ter​.com/​E​t​i​e​n​n​e​_​C​h​o​u​a​r​d​/​s​t​a​t​u​s​/​1​3​6​8​8​9​8​4​3​0​5​3​0​0​9​7​157

Catégorie(s) de l'article :

12 Commentaires

  1. BOUCHAIN Lucas

    Bon­jour Monsieur,

    Il faut effec­ti­ve­ment dis­cu­ter avec tout le monde, la dia­lec­tique émerge de la contradiction.

    Après la monar­chie a été suc­ces­si­ve­ment élec­tive sous les Méro­vin­giens, par sacre­ment sous les Caro­lin­giens, héré­di­taire sous les Capé­tiens. Théo­ri­que­ment elle pour­rait être par tirage au sort.

    Je ne crois pas à la gauche et à la droite, terme poly­sé­mique dont nous mour­rons depuis un cer­tain temps puisque tout le monde peut s’en pré­tendre, sans qu’au­cune déli­mi­ta­tion ne soit légi­time, à moins d’u­ti­li­ser des mots pour défi­nir ces concepts (qu’il serait pré­fé­rable alors d’employer dans le discours).

    Sur le cli­vage domi­nant domi­né, encore une fois il faut se rap­pe­ler sieyès : « 1º Qu’est-ce que le Tiers-État ? Tout.
    2º Qu’a‑t-il été jusqu’à pré­sent dans l’ordre poli­tique ? Rien.
    3º Que demande-t-il ? À y deve­nir quelque chose. » Ques­tion, Sieyès est ‑il de gauche. Je reste per­sua­dé que tous les sys­tèmes poli­tiques sont des rap­ports de domi­na­tion (chan­geant sim­ple­ment le degré et la nature de la domi­na­tion). A quoi bon choi­sir un sys­tème poli­tique plu­tôt qu’un autre ? pour limi­ter son poten­tiel auto­ri­taire si on veut la démocratie.

    Très cor­dia­le­ment.

    L.B.

    Réponse
  2. Maurice Rey

    Salut,

    Je ne sais plus qui disait « être anar c’est semer ses petites graines » (peut-être Ferré) ?
    Toi t’es un sacré bon semeur ! Conti­nu comme ça, c’est toi qui est sur le bon chemin 🙂

    Mer­ci !
    Maurice.

    Réponse
  3. lancelot moreau

    Bon­jour Etienne, 

    Je suis content d’a­voir eu la chance de vous écou­ter der­niè­re­ment. C’est un délice pour mon oreille fran­co­phone de vous entendre citer Cor­ne­lius Cas­to­ria­dis, Jacques Ran­cière et Franck Lepage. Je vous dois beau­coup pour ma propre édu­ca­tion poli­tique, his­to­rique, éco­no­mique et aus­si en matière d’é­du­ca­tion. Mer­ci merci.

    Je vous avais écrit un texte quand j’a­vais 20 ans : « la cause des causes » et J’y cher­chais alors la sagesse la plus pro­fondes pour remon­ter à la cause pre­mière de notre mal-être. 

    J’ai depuis pra­ti­qué de manière appro­fon­die l’en­sei­gne­ment pra­tique du Boud­dha qui est main­te­nant acces­sible de manière non-sec­taire. J’ai com­men­cé par la médi­ta­tion Vipas­sa­na dans la tra­di­tion de S.N. Goen­ka (dham​ma​.org et http://​www​.mahi​.dham​ma​.org) et ai ensuite pour­sui­vi dans la tra­di­tion de la forêt Thaï­lan­daise (dham​ma​de​la​fo​ret​.org). Je ne peux alors que vous encou­ra­ger à faire un petit plon­geon dans la médi­ta­tion et le noble octuple sen­tier que pré­co­nise le Boud­dha. Vous qui aimez l’his­toire, regar­der du coté de Yuval Noah Hara­ri, un pra­ti­quant moderne de Vipas­sa­na d’une grande qualité.

    Aus­si, l’his­toire de l’empereur Aso­ka (Asho­ka) en « Inde » après l’é­poque du Boud­dha devrait gran­de­ment vous inté­res­ser. Une par­tie de l’his­toire mécon­nue en Europe, mais qui reflètent com­ment la spi­ri­tua­li­té et notam­ment la pra­tique d’une sen­tier d’é­thique, de média­tion et de sagesse peut influen­cer un empire entier et créer une har­mo­nie durable et pai­sible. L’exemple plus moderne de Gand­hi est a connaitre éga­le­ment : ‘Pen­sez au Mahat­ma Gand­hi, un homme plu­tôt occu­pé qui essayait de chas­ser une puis­sance colo­niale de son pays natal et d’empêcher les hin­dous et les musul­mans de se mas­sa­crer. Au début d’une jour­née par­ti­cu­liè­re­ment char­gée, Gand­hi a décla­ré : « J’ai tel­le­ment de choses à accom­plir aujourd’­hui que je dois médi­ter pen­dant deux heures au lieu d’une.« ‘

    Puis­siez-vous trou­ver la force et le cou­rage de conti­nuer votre ensei­gne­ment et de le developper.
    Puis­siez-vous trou­ver la paix.

    Avec toute ma bienveillance,
    Lancelot

    Réponse
    • lancelot moreau

      je par­tage une récente perle de tra­duc­tion fran­çaise du Dham­ma­pa­da pour ceux qui seraient inté­res­sés à entendre et appro­fon­dir cet ensei­gne­ment. (https://​you​tu​.be/​X​2​c​p​v​K​X​J​Dks et le texte ici https://​tinyurl​.com/​d​h​m​p​ada)

      J’ai cru voir une cer­taine hos­ti­li­té sur ce fil de com­men­taire avant sup­pres­sion, je vous sou­haite donc à tous de pou­voir débattre de la manière la plus habile et béné­fique pos­sible. Bien à vous !

      « On m’a insul­té, on m’a frappé ! »
      « On m’a bat­tu, on m’a volé ! »
      Ceux qui entre­tiennent de telles pensées
      Ne ver­ront jamais la fin de l’hostilité.

      « On m’a insul­té, on m’a frappé ! »
      « On m’a bat­tu, on m’a volé ! »
      Ceux qui n’entretiennent pas de telles pensées
      Ver­ront l’hostilité s’apaiser.

      Jamais les ran­cœurs ne seront apai­sées par l’hostilité.
      Ce n’est qu’en s’abstenant de toute hostilité
      Que les ran­cœurs seront apaisées.
      C’est une loi de tous les temps.

      Cer­tains semblent oublier
      Que nous devons mou­rir un jour.
      Ceux qui en sont conscients
      Aban­donnent toute querelle.

      vers 3–6

      Réponse
  4. BOUCHAIN Lucas

    Est-ce que vous pen­ser un jour refaire de la radio comme à sud radio avec Didier Mais­to ? Vous pour­riez la faire sur votre site.
    Je pense que vous n’au­riez pas dû aller sur « le media », c’é­tait un guet-apens.

    Sur la fédé­ra­tion de com­mune, je vais encore être embê­tant, ça ne marche pas for­cé­ment moins que l’État (https://​halshs​.archives​-ouvertes​.fr/​h​a​l​s​h​s​-​0​1​4​5​1​0​4​6​/​d​o​c​u​m​ent, pour l’électrification des villes entre 1920–1946).
    Le pro­blème est plu­tôt le sui­vant : dans cette confi­gu­ra­tion, les villes s’al­lient par voi­si­nage ou par inté­rêt, mais pour­quoi moi qui suis bre­ton j’ai­de­rais les gens qui ont subi les inon­da­tions dans le sud de la France. Je le ferais par soli­da­ri­té natio­nale, mais si la nation n’existe plus. Par mora­li­té ou huma­nisme alors, mais dans ce cas quelles seront les ins­ti­tu­tions qui crée­ront cette morale ou cet humanisme ?
    L’être humain n’est ni bon ni mau­vais en soi, il est déter­mi­né (concept dif­fé­rent de la pré­des­ti­na­tion). L’his­toire finit tou­jours de la même façon, les ins­ti­tu­tions prô­ne­ront la tolé­rance et la paix comme toutes les reli­gions (avec ou sans église), et se main­tien­dront par la force comme toutes les reli­gions, même dans une fédé­ra­tion de com­munes libres.

    Très cor­dia­le­ment.

    L.B.

    Réponse
  5. joss

    Etienne, j’ai du mal à com­prendre vos détrac­teurs. Ils s’obs­tinent à évi­ter le débat d’i­dées, alors que si on veut pro­gres­ser vers une socié­té plus res­pec­tueuse de cha­cun, on ne peut y arri­ver que par l’é­change. C’est déso­lant. Incons­ciem­ment, la majo­ri­té des gens se fait les défen­seurs du pou­voir éta­bli, soit en res­tant pas­sif en ne s’in­té­res­sant pas à la « poli­tique » (fonc­tion­ne­ment de notre socié­té) soit en res­tant dans les rails, le cadre, l’i­déo­lo­gie éta­blie par les pou­voirs (poli­tique, média­tique, financier).

    Réponse
  6. joss

    Le gou­ver­ne­ment belge pré­pare un pro­jet de loi pan­dé­mie qui a tout d’un outil de contrôle pour un état tota­li­taire ! Amis fran­çais méfiez-vous.

    Voi­ci l’a­vis que l’au­to­ri­té de la pro­tec­tion des don­nées a publié à pro­pos de ce pro­jet : https://www.autoriteprotectiondonnees.be/publications/avis-n-24–2021.pdf

    Extrait page 7 chp IV :
    « En l’état, l’avant-projet, vu la géné­ra­li­té des termes uti­li­sés, l’absence de défi­ni­tion des trai­te­ments de don­nées qu’il entend légi­ti­mer et l’absence de liens avec les fina­li­tés, ne per­met pas d’encadrer vala­ble­ment les trai­te­ments de don­nées poten­tiels aux­quels il pour­rait don­ner lieu. A titre d’exemples, il pour­rait ain­si permettre :

    - D’imposer aux citoyens belges le port d’un bra­ce­let élec­tro­nique relié à une banque de don­nées per­met­tant de sur­veiller en temps réel leurs dépla­ce­ments et le res­pect d’une inter­dic­tion de dépla­ce­ment (ou de dépla­ce­ment après une cer­taine heure) ;
    – De pho­to­gra­phier les plaques d’immatriculation des véhi­cules quit­tant ou ren­trant sur le ter­ri­toire belge, de les relier avec la banque de don­nées exis­tante de la Divi­sion de l’Immatriculation des Véhi­cules (DIV) et d’en appré­hen­der les propriétaires ;
    – De mettre en place des tech­no­lo­gies de recon­nais­sance faciale afin d’identifier les pro­me­neurs dans les parcs et se véri­fier qu’ils ne font pas l’objet d’un ordre de quarantaine ;
    – De contrô­ler les dépla­ce­ments des citoyens au moyen de la géo­lo­ca­li­sa­tion de leur télé­phone mobile éven­tuel ; ou encore
    – De recou­rir à l’identification obli­ga­toire au moyen d’un QR code sur télé­phone mobile ou d’une
    véri­fi­ca­tion via l’empreinte digi­tale appo­sée dans la puce de l’e‑ID pour contrô­ler le droit d’accéder à cer­tains lieux ou trans­ports ou pour contrô­ler le sta­tut du citoyen (vac­ci­né ou non par exemple).

    L’avant-projet semble en outre vou­loir opé­rer une exten­sion d’office et en bloc des possibilités
    d’utilisation de don­nées conte­nues dans toutes les banques de don­nées en pos­ses­sion de toutes les auto­ri­tés publiques belges, donc de toutes les don­nées déte­nues et uti­li­sées par toutes ces ins­ti­tu­tions dans le cadre de l’exécution de leurs mis­sions (don­nées fis­cales, médi­cales, sociales, pénales etc). »

    Réponse
  7. Quid est Veritas ?

    Bon­jour Etienne,

    Nous avons ima­gi­né ce que pour­raient être nos futures ins­ti­tu­tions et règles de fonc­tion­ne­ment. Elles s’ins­pirent très lar­ge­ment de vos tra­vaux et de ceux qui par­tagent votre vision, dont Ber­nard Friot.

    https://​www​.quid​ve​ri​tas​.info/​i​m​a​g​i​n​o​n​s​-​n​o​s​-​n​o​u​v​e​l​l​e​s​-​i​n​s​t​i​t​u​t​i​o​n​s​-​e​t​-​n​o​u​v​e​l​l​e​s​-​r​e​g​l​e​s​-​d​e​-​f​o​n​c​t​i​o​n​n​e​m​ent

    Pour por­ter ce pro­jet devant les élec­teurs en 2022, une per­son­na­li­té devra s’en­ga­ger devant le peuple, en uti­li­sant les moyens actuels de com­mu­ni­ca­tion, à mettre en œuvre durant son quin­quen­nat une « Pre­mière démocratie ».

    Une pla­te­forme dédiée fédé­rant les mili­tants dans tout le pays aura pour mis­sion de récol­ter les fonds et infor­mer nos conci­toyens au PORTE à PORTE.

    En effet, compte tenu de la guerre menée par les glo­ba­listes contre les Nations, les médias de masse dés­in­forment par la pro­pa­gande tota­li­taire et les réseaux sociaux com­plices pra­tiquent la cen­sure poli­tique vio­lant les droits de l’homme.

    Seriez-vous favo­rable à cette approche ? Et si oui, qui ver­riez-vous pour mener ce com­bat… ? Vous-même ?

    Beau­coup de per­sonnes agissent en mode dis­per­sé et nous savons qu’il ne fau­dra pas comp­ter sur les poli­ti­ciens professionnels.

    Une per­son­na­li­té devra réunir une équipe sou­dée entiè­re­ment dédiée à cette tâche. Le Gouv ? Avec Mar­tine Won­ner ?, et / ou Flo­rian Phi­lip­pot ? – Fran­çois Asse­li­neau ? Charles Gave ? Fédé­rer des artistes enga­gés , Lalanne, Bigard…

    Il fau­dra mettre « le paquet » parce que le tota­li­ta­risme mon­dial n’est pas un mythe et avance à grand pas.

    https://​www​.quid​ve​ri​tas​.info/​s​t​r​a​t​e​g​i​e​-​d​u​-​c​h​o​c​-​p​o​u​r​-​u​n​e​-​m​i​s​e​-​e​n​-​e​s​c​l​a​v​age

    Res­pec­tueu­se­ment vôtre.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...

[Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté

Chers amis, Sentez-vous que le temps est venu de prendre nos responsabilités pour défendre notre liberté ? Si ne disons jamais non aux pouvoirs abusifs, ils ne s'arrêteront jamais d'abuser : "tout pout pouvoir va jusqu'à ce qu'il trouve une limite" (Montesquieu)....