« Point de vue d’Etienne Chouard face au procès dénué de sens que lui fait la gauche sectaire »

8/03/2021 | 12 commentaires

Cette vidéo est un pas­sage, pro­duit et publié par quel­qu’un que je ne connais pas du tout, extrait du long entre­tien que j’ai eu à la mai­son en juillet 2018 avec les Affran­chis.

Ce serait bien, de la part de ceux qui pensent beau­coup de mal de moi (de bonne foi), d’ac­cep­ter de débattre de tout ça loyalement.

Il me semble que, du point de vue du bien com­mun, ce serait bien.

Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​9​0​3​6​8​6​7​1​8​7​317

Tweet cor­res­pon­dant à ce billet : https://​twit​ter​.com/​E​t​i​e​n​n​e​_​C​h​o​u​a​r​d​/​s​t​a​t​u​s​/​1​3​6​8​8​9​8​4​3​0​5​3​0​0​9​7​157

Catégorie(s) de l'article :

12 Commentaires

  1. BOUCHAIN Lucas

    Bon­jour Monsieur,

    Il faut effec­ti­ve­ment dis­cu­ter avec tout le monde, la dia­lec­tique émerge de la contradiction.

    Après la monar­chie a été suc­ces­si­ve­ment élec­tive sous les Méro­vin­giens, par sacre­ment sous les Caro­lin­giens, héré­di­taire sous les Capé­tiens. Théo­ri­que­ment elle pour­rait être par tirage au sort.

    Je ne crois pas à la gauche et à la droite, terme poly­sé­mique dont nous mour­rons depuis un cer­tain temps puisque tout le monde peut s’en pré­tendre, sans qu’au­cune déli­mi­ta­tion ne soit légi­time, à moins d’u­ti­li­ser des mots pour défi­nir ces concepts (qu’il serait pré­fé­rable alors d’employer dans le discours).

    Sur le cli­vage domi­nant domi­né, encore une fois il faut se rap­pe­ler sieyès : « 1º Qu’est-ce que le Tiers-État ? Tout.
    2º Qu’a‑t-il été jusqu’à pré­sent dans l’ordre poli­tique ? Rien.
    3º Que demande-t-il ? À y deve­nir quelque chose. » Ques­tion, Sieyès est ‑il de gauche. Je reste per­sua­dé que tous les sys­tèmes poli­tiques sont des rap­ports de domi­na­tion (chan­geant sim­ple­ment le degré et la nature de la domi­na­tion). A quoi bon choi­sir un sys­tème poli­tique plu­tôt qu’un autre ? pour limi­ter son poten­tiel auto­ri­taire si on veut la démocratie.

    Très cor­dia­le­ment.

    L.B.

    Réponse
  2. Maurice Rey

    Salut,

    Je ne sais plus qui disait « être anar c’est semer ses petites graines » (peut-être Ferré) ?
    Toi t’es un sacré bon semeur ! Conti­nu comme ça, c’est toi qui est sur le bon chemin 🙂

    Mer­ci !
    Maurice.

    Réponse
  3. lancelot moreau

    Bon­jour Etienne, 

    Je suis content d’a­voir eu la chance de vous écou­ter der­niè­re­ment. C’est un délice pour mon oreille fran­co­phone de vous entendre citer Cor­ne­lius Cas­to­ria­dis, Jacques Ran­cière et Franck Lepage. Je vous dois beau­coup pour ma propre édu­ca­tion poli­tique, his­to­rique, éco­no­mique et aus­si en matière d’é­du­ca­tion. Mer­ci merci.

    Je vous avais écrit un texte quand j’a­vais 20 ans : « la cause des causes » et J’y cher­chais alors la sagesse la plus pro­fondes pour remon­ter à la cause pre­mière de notre mal-être. 

    J’ai depuis pra­ti­qué de manière appro­fon­die l’en­sei­gne­ment pra­tique du Boud­dha qui est main­te­nant acces­sible de manière non-sec­taire. J’ai com­men­cé par la médi­ta­tion Vipas­sa­na dans la tra­di­tion de S.N. Goen­ka (dham​ma​.org et http://​www​.mahi​.dham​ma​.org) et ai ensuite pour­sui­vi dans la tra­di­tion de la forêt Thaï­lan­daise (dham​ma​de​la​fo​ret​.org). Je ne peux alors que vous encou­ra­ger à faire un petit plon­geon dans la médi­ta­tion et le noble octuple sen­tier que pré­co­nise le Boud­dha. Vous qui aimez l’his­toire, regar­der du coté de Yuval Noah Hara­ri, un pra­ti­quant moderne de Vipas­sa­na d’une grande qualité.

    Aus­si, l’his­toire de l’empereur Aso­ka (Asho­ka) en « Inde » après l’é­poque du Boud­dha devrait gran­de­ment vous inté­res­ser. Une par­tie de l’his­toire mécon­nue en Europe, mais qui reflètent com­ment la spi­ri­tua­li­té et notam­ment la pra­tique d’une sen­tier d’é­thique, de média­tion et de sagesse peut influen­cer un empire entier et créer une har­mo­nie durable et pai­sible. L’exemple plus moderne de Gand­hi est a connaitre éga­le­ment : ‘Pen­sez au Mahat­ma Gand­hi, un homme plu­tôt occu­pé qui essayait de chas­ser une puis­sance colo­niale de son pays natal et d’empêcher les hin­dous et les musul­mans de se mas­sa­crer. Au début d’une jour­née par­ti­cu­liè­re­ment char­gée, Gand­hi a décla­ré : « J’ai tel­le­ment de choses à accom­plir aujourd’­hui que je dois médi­ter pen­dant deux heures au lieu d’une.« ‘

    Puis­siez-vous trou­ver la force et le cou­rage de conti­nuer votre ensei­gne­ment et de le developper.
    Puis­siez-vous trou­ver la paix.

    Avec toute ma bienveillance,
    Lancelot

    Réponse
    • lancelot moreau

      je par­tage une récente perle de tra­duc­tion fran­çaise du Dham­ma­pa­da pour ceux qui seraient inté­res­sés à entendre et appro­fon­dir cet ensei­gne­ment. (https://​you​tu​.be/​X​2​c​p​v​K​X​J​Dks et le texte ici https://​tinyurl​.com/​d​h​m​p​ada)

      J’ai cru voir une cer­taine hos­ti­li­té sur ce fil de com­men­taire avant sup­pres­sion, je vous sou­haite donc à tous de pou­voir débattre de la manière la plus habile et béné­fique pos­sible. Bien à vous !

      « On m’a insul­té, on m’a frappé ! »
      « On m’a bat­tu, on m’a volé ! »
      Ceux qui entre­tiennent de telles pensées
      Ne ver­ront jamais la fin de l’hostilité.

      « On m’a insul­té, on m’a frappé ! »
      « On m’a bat­tu, on m’a volé ! »
      Ceux qui n’entretiennent pas de telles pensées
      Ver­ront l’hostilité s’apaiser.

      Jamais les ran­cœurs ne seront apai­sées par l’hostilité.
      Ce n’est qu’en s’abstenant de toute hostilité
      Que les ran­cœurs seront apaisées.
      C’est une loi de tous les temps.

      Cer­tains semblent oublier
      Que nous devons mou­rir un jour.
      Ceux qui en sont conscients
      Aban­donnent toute querelle.

      vers 3–6

      Réponse
  4. BOUCHAIN Lucas

    Est-ce que vous pen­ser un jour refaire de la radio comme à sud radio avec Didier Mais­to ? Vous pour­riez la faire sur votre site.
    Je pense que vous n’au­riez pas dû aller sur « le media », c’é­tait un guet-apens.

    Sur la fédé­ra­tion de com­mune, je vais encore être embê­tant, ça ne marche pas for­cé­ment moins que l’État (https://​halshs​.archives​-ouvertes​.fr/​h​a​l​s​h​s​-​0​1​4​5​1​0​4​6​/​d​o​c​u​m​ent, pour l’électrification des villes entre 1920–1946).
    Le pro­blème est plu­tôt le sui­vant : dans cette confi­gu­ra­tion, les villes s’al­lient par voi­si­nage ou par inté­rêt, mais pour­quoi moi qui suis bre­ton j’ai­de­rais les gens qui ont subi les inon­da­tions dans le sud de la France. Je le ferais par soli­da­ri­té natio­nale, mais si la nation n’existe plus. Par mora­li­té ou huma­nisme alors, mais dans ce cas quelles seront les ins­ti­tu­tions qui crée­ront cette morale ou cet humanisme ?
    L’être humain n’est ni bon ni mau­vais en soi, il est déter­mi­né (concept dif­fé­rent de la pré­des­ti­na­tion). L’his­toire finit tou­jours de la même façon, les ins­ti­tu­tions prô­ne­ront la tolé­rance et la paix comme toutes les reli­gions (avec ou sans église), et se main­tien­dront par la force comme toutes les reli­gions, même dans une fédé­ra­tion de com­munes libres.

    Très cor­dia­le­ment.

    L.B.

    Réponse
  5. joss

    Etienne, j’ai du mal à com­prendre vos détrac­teurs. Ils s’obs­tinent à évi­ter le débat d’i­dées, alors que si on veut pro­gres­ser vers une socié­té plus res­pec­tueuse de cha­cun, on ne peut y arri­ver que par l’é­change. C’est déso­lant. Incons­ciem­ment, la majo­ri­té des gens se fait les défen­seurs du pou­voir éta­bli, soit en res­tant pas­sif en ne s’in­té­res­sant pas à la « poli­tique » (fonc­tion­ne­ment de notre socié­té) soit en res­tant dans les rails, le cadre, l’i­déo­lo­gie éta­blie par les pou­voirs (poli­tique, média­tique, financier).

    Réponse
  6. joss

    Le gou­ver­ne­ment belge pré­pare un pro­jet de loi pan­dé­mie qui a tout d’un outil de contrôle pour un état tota­li­taire ! Amis fran­çais méfiez-vous.

    Voi­ci l’a­vis que l’au­to­ri­té de la pro­tec­tion des don­nées a publié à pro­pos de ce pro­jet : https://www.autoriteprotectiondonnees.be/publications/avis-n-24–2021.pdf

    Extrait page 7 chp IV :
    « En l’état, l’avant-projet, vu la géné­ra­li­té des termes uti­li­sés, l’absence de défi­ni­tion des trai­te­ments de don­nées qu’il entend légi­ti­mer et l’absence de liens avec les fina­li­tés, ne per­met pas d’encadrer vala­ble­ment les trai­te­ments de don­nées poten­tiels aux­quels il pour­rait don­ner lieu. A titre d’exemples, il pour­rait ain­si permettre :

    - D’imposer aux citoyens belges le port d’un bra­ce­let élec­tro­nique relié à une banque de don­nées per­met­tant de sur­veiller en temps réel leurs dépla­ce­ments et le res­pect d’une inter­dic­tion de dépla­ce­ment (ou de dépla­ce­ment après une cer­taine heure) ;
    – De pho­to­gra­phier les plaques d’immatriculation des véhi­cules quit­tant ou ren­trant sur le ter­ri­toire belge, de les relier avec la banque de don­nées exis­tante de la Divi­sion de l’Immatriculation des Véhi­cules (DIV) et d’en appré­hen­der les propriétaires ;
    – De mettre en place des tech­no­lo­gies de recon­nais­sance faciale afin d’identifier les pro­me­neurs dans les parcs et se véri­fier qu’ils ne font pas l’objet d’un ordre de quarantaine ;
    – De contrô­ler les dépla­ce­ments des citoyens au moyen de la géo­lo­ca­li­sa­tion de leur télé­phone mobile éven­tuel ; ou encore
    – De recou­rir à l’identification obli­ga­toire au moyen d’un QR code sur télé­phone mobile ou d’une
    véri­fi­ca­tion via l’empreinte digi­tale appo­sée dans la puce de l’e‑ID pour contrô­ler le droit d’accéder à cer­tains lieux ou trans­ports ou pour contrô­ler le sta­tut du citoyen (vac­ci­né ou non par exemple).

    L’avant-projet semble en outre vou­loir opé­rer une exten­sion d’office et en bloc des possibilités
    d’utilisation de don­nées conte­nues dans toutes les banques de don­nées en pos­ses­sion de toutes les auto­ri­tés publiques belges, donc de toutes les don­nées déte­nues et uti­li­sées par toutes ces ins­ti­tu­tions dans le cadre de l’exécution de leurs mis­sions (don­nées fis­cales, médi­cales, sociales, pénales etc). »

    Réponse
  7. Quid est Veritas ?

    Bon­jour Etienne,

    Nous avons ima­gi­né ce que pour­raient être nos futures ins­ti­tu­tions et règles de fonc­tion­ne­ment. Elles s’ins­pirent très lar­ge­ment de vos tra­vaux et de ceux qui par­tagent votre vision, dont Ber­nard Friot.

    https://​www​.quid​ve​ri​tas​.info/​i​m​a​g​i​n​o​n​s​-​n​o​s​-​n​o​u​v​e​l​l​e​s​-​i​n​s​t​i​t​u​t​i​o​n​s​-​e​t​-​n​o​u​v​e​l​l​e​s​-​r​e​g​l​e​s​-​d​e​-​f​o​n​c​t​i​o​n​n​e​m​ent

    Pour por­ter ce pro­jet devant les élec­teurs en 2022, une per­son­na­li­té devra s’en­ga­ger devant le peuple, en uti­li­sant les moyens actuels de com­mu­ni­ca­tion, à mettre en œuvre durant son quin­quen­nat une « Pre­mière démocratie ».

    Une pla­te­forme dédiée fédé­rant les mili­tants dans tout le pays aura pour mis­sion de récol­ter les fonds et infor­mer nos conci­toyens au PORTE à PORTE.

    En effet, compte tenu de la guerre menée par les glo­ba­listes contre les Nations, les médias de masse dés­in­forment par la pro­pa­gande tota­li­taire et les réseaux sociaux com­plices pra­tiquent la cen­sure poli­tique vio­lant les droits de l’homme.

    Seriez-vous favo­rable à cette approche ? Et si oui, qui ver­riez-vous pour mener ce com­bat… ? Vous-même ?

    Beau­coup de per­sonnes agissent en mode dis­per­sé et nous savons qu’il ne fau­dra pas comp­ter sur les poli­ti­ciens professionnels.

    Une per­son­na­li­té devra réunir une équipe sou­dée entiè­re­ment dédiée à cette tâche. Le Gouv ? Avec Mar­tine Won­ner ?, et / ou Flo­rian Phi­lip­pot ? – Fran­çois Asse­li­neau ? Charles Gave ? Fédé­rer des artistes enga­gés , Lalanne, Bigard…

    Il fau­dra mettre « le paquet » parce que le tota­li­ta­risme mon­dial n’est pas un mythe et avance à grand pas.

    https://​www​.quid​ve​ri​tas​.info/​s​t​r​a​t​e​g​i​e​-​d​u​-​c​h​o​c​-​p​o​u​r​-​u​n​e​-​m​i​s​e​-​e​n​-​e​s​c​l​a​v​age

    Res­pec­tueu­se­ment vôtre.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles