Soutien fraternel de Bernard Friot

29/03/2019 | 8 commentaires

https://m.youtube.com/watch?v=OGhHsRlezdE&feature=share

Cher Ber­nard, pen­seur immense de la sécu­ri­té sociale et de l’é­man­ci­pa­tion des tra­vailleurs par eux-mêmes, mais aus­si affec­tueux et courageux. 

Cette ami­tié fidèle me donne beau­coup de force.

Étienne.

Pour m'aider et m'encourager à continuer, il est désormais possible de faire un don.
Un grand merci aux donatrices et donateurs : par ce geste, vous permettez à de beaux projets de voir le jour, pour notre cause commune.
Étienne

Catégorie(s) de l'article :

8 Commentaires

  1. BA

    En sep­tembre 2008, toutes les banques euro­péennes étaient en faillite. Dans la panique, les Etats euro­péens ont dépen­sé des cen­taines de mil­liards d’eu­ros pour sau­ver les banques de la faillite.

    Entre 2008 et 2017, les Etats euro­péens ont ver­sé 1459 mil­liards d’eu­ros en capi­tal aux banques pri­vées. De plus, les Etats euro­péens ont ver­sé 3659 mil­liards d’eu­ros en tré­so­re­rie aux banques privées.

    Pro­blème : les Etats euro­péens n’a­vaient pas tous ces mil­liards. Donc ils ont dû emprun­ter des cen­taines de mil­liards d’eu­ros supplémentaires.

    Consé­quence : ces ren­floue­ments ont per­mis de sau­ver ces banques, mais au prix d’un gon­fle­ment de la dette publique, trans­for­mant la crise ban­caire en crise de la dette européenne.

    Lisez cet article :

    Bruxelles se penche sur les aides ver­sées aux banques durant la crise de 2008.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/bruxelles-se-penche-sur-les-aides-versees-aux-banques-durant-la-crise-de-2008–20190328

    Réponse
  2. Pierre

    Pour le réfé­ren­dum sur le RIC à Rennes, on avance, on est train de dis­tri­buer les cour­riers aux 1150 citoyens du bureau de vote. On fait un débat contra­dic­toire le 8 Avril et le vote le 28 Avril.

    L’af­fiche de l’éventement :
    https://​ric​-rennes​.fr/​A​f​f​i​c​h​e​.​jpg

    La lettre que l’on distribue :
    https://ric-rennes.fr/Lettre-définitive.pdf

    Le site vers lequel sont redi­ri­gé les gens :
    https://​ric​-rennes​.fr/

    Réponse
  3. Malika AM

    Bon­jour la compagnie !

    Tou­jours en veille et en alerte. Cette fois je vous convie à écou­ter Me Lagarde invi­tée à Dau­phine ce mois-ci, nous par­ler de l’im­por­tance de l’é­thique et d’un dis­cours non tech­ni­cien, de l’im­pos­si­bi­li­té sta­tu­taire du FMI à inves­tir, rôle de sa consoeur la Banque Mondiale…
    Elle y évoque aus­si la régu­la­tion de la fis­ca­li­té et de l’ex­tra­ter­ri­to­ria­li­té (afin de limi­ter l’op­ti­mi­sa­tion fis­cale des mul­ti­na­tio­nales) qui serait bon de voir adve­nir d’i­ci 2020. Pleine de bonnes inten­tions et dont on com­prend que le FMI n’a en défi­ni­tive qu’un rôle consul­ta­tif et d’au­dit pour la finance mon­diale. Bref rien de nou­veau sous le soleil, poli­ti­ciens, ban­quiers, finan­ciers, tra­ders, orga­nismes mon­diaux à haute auto­ri­té et res­pon­sa­bi­li­té, se retrouvent tou­jours à les écou­ter sans pou­voir !!! Incroyable, non ? Après cette confé­rence on pour­rait presque oublier la ruine de la Grèce, sa par­ti­ci­pa­tion dans l’af­faire Tapie, le franc CFA qui per­siste, les états les plus pauvres qu’ils laissent s’endettés.…
    https://​you​tu​.be/​Z​N​E​L​5​H​V​a​v5c

    Réponse
  4. BA

    Amé­lie de Mont­cha­lin est un caniche des Etats-Unis. Elle vient d’être nom­mée secré­taire d’E­tat, char­gée des Affaires Européennes.

    Amé­lie de Mont­cha­lin fait par­tie de la pro­mo­tion 2018 des « Young Lea­ders », ces citoyens fran­çais qui sont en réa­li­té for­més, for­ma­tés, pour deve­nir les relais des Etats-Unis en France. 

    La liste des caniches des Etats-Unis est ici (pro­mo­tion 2018) : 

    http://french-american.org/index.php/front-page‑2/young-leaders/promotion-2018/

    Réponse
  5. Pierre

    Une façon de tour­ner les choses qui me parait intéressante :

    Pour un par­ti­cu­lier il y a plu­sieurs dif­fé­rences entre être sous tutelle et délé­guer une par­tie de ses affaire à un sous-traitant :

    -On peut déci­der de se sépa­rer de son sous-trai­tant à tout moment, pas de son tuteur.
    ‑On peut annu­ler une déci­sion de son sous-trai­tant à tout moment, pas de son tuteur.
    ‑On peut impo­ser une déci­sion concer­nant ses affaires sans deman­der l’a­vis de son sous-trai­tant, mais pas quand on est sous tutelle.
    ‑On peut défi­nir le contrat de tra­vail de son sous-trai­tant et limi­ter ses pré­ro­ga­tives, alors que les pré­ro­ga­tives du tuteur s’imposent à nous.

    Pour le peuple fran­çais, c’est la même chose. Vous l’au­rez com­pris le peuple fran­çais et actuel­le­ment sous tutelle. La façon d’en sor­tir c’est d’être capable de prendre toutes les liber­tés que j’ai décrites pré­cé­dem­ment. Et c’est pré­ci­sé­ment ce que per­met le RIC : ren­voyer un élu, abro­ger une loi, impo­ser une nou­velle loi, modi­fier la constitution.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Chers amis, Je vais enfin rencontrer les copains québécois constituants 🤗 On va évidemment réfléchir ensemble à une constitution d'origine citoyenne pour le Québec libre 🙂 Je pars pour Montréal ce 1er juin et mon périple durera une quinzaine de jours....