Prochain atelier constituant à Montreuil, samedi 18 juin 2016, avec Jean Massiet (Accropolis)

11/06/2016 | 24 commentaires

Le Comi­té des Citoyens mon­treuillois est plein de peps et conti­nue à orga­ni­ser des ate­liers — vei­nards de Parisiens 🙂

Le pro­chain aura lieu le same­di 18 juin 2016, de 14 h à 19 h, avec comme thèmes : La démo­cra­tie d’o­ri­gine citoyenne. Réécrire la consti­tu­tion, Pour­quoi ? Comment ?

Prochain atelier constituant à Montreuil, samedi 18 juin 2016, avec Jean Massiet (Accropolis)

Il faut réser­ver (l’a­dresse est indi­quée sur l’affiche).

L’in­ter­ve­nant sera Jean Mas­siet. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, voi­ci un article des Inrocks sur ce jeune homme tonique :
Jean Mas­siet, le strea­mer qui veut nous rendre accros à la vie politique
http://​www​.lesin​rocks​.com/​2​0​1​6​/​0​3​/​1​3​/​a​c​t​u​a​l​i​t​e​/​j​e​a​n​-​m​a​s​s​i​e​t​-​l​e​-​s​t​r​e​a​m​e​r​-​q​u​i​-​v​e​u​t​-​n​o​u​s​-​r​e​n​d​r​e​-​a​c​c​r​o​s​-​a​-​l​a​-​v​i​e​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​-​1​1​8​1​0​5​35/

Et voi­ci un exemple de ses vidéos : Je t’ex­plique le 49.3

Un com­men­taire, au pas­sage, sur cette vidéo : dans cette expli­ca­tion du 49.3, ce que Jean a oublié d’ex­pli­quer (à mon avis), c’est que les dépu­tés dépendent pour leur car­rière poli­tique toute entière de l’in­ves­ti­ture aux élec­tions (le sou­tien offi­ciel du par­ti), que cette inves­ti­ture est don­née (ou pas) par le chef du par­ti, et que le Pré­sident de la Répu­blique était pré­ci­sé­ment le chef du par­ti qui est deve­nu majo­ri­taire à l’As­sem­blée… ce qui per­met évi­dem­ment aux appa­rat­chiks du par­ti d’exer­cer un chan­tage auprès des par­le­men­taires : « si tu votes la cen­sure, tu nous ren­verses peut-être, mais tu n’au­ras plus jamais l’in­ves­ti­ture du par­ti, et tu pour­ras donc faire une croix sur l’in­fi­ni­té de pri­vi­lèges ultra-confor­tables liés à l’é­lec­tion ».

Vous avez bien com­pris, cette cui­sine poli­ti­cienne n’a rien à voir avec le bien com­mun, abso­lu­ment rien, effectivement. 

Jean aurait pu éga­le­ment signa­ler que ce sys­tème de maître-chan­teur a été pen­sé et vou­lu par le pre­mier Pré­sident lui-même, en 1958 : le géné­ral de Gaulle, qui s’est fait écrire (par Michel Debré notam­ment) une « consti­tu­tion » sur mesure… … … Mais cher­chez bien la cause des causes 😉

Ce sera inté­res­sant de voir le point de vue de Jean Mas­siet sur les ate­liers consti­tuants. J’es­père que la ren­contre sera filmée.

Faites pas­ser 🙂

Étienne.

Pour mémoire, les vidéos de notre ate­lier à Mon­treuil en mars dernier :
https://​www​.chouard​.org/​2​0​1​6​/​0​4​/​0​9​/​v​i​d​e​o​s​-​c​o​n​f​e​r​e​n​c​e​-​e​t​-​a​t​e​l​i​e​r​-​c​o​n​s​t​i​t​u​a​n​t​-​m​o​n​t​r​e​u​i​l​-​m​a​r​s​-​2​0​1​6​-​l​e​s​-​f​i​l​m​s​-​s​o​n​t​-​a​r​r​i​v​es/

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​4​2​5​1​9​8​0​3​7​2​317

Catégorie(s) de l'article :

24 Commentaires

  1. etienne

    #MaVoix et les médias

    « Sor­tir de la per­son­ni­fi­ca­tion et de l’égo, incar­ner col­lec­ti­ve­ment et horizontalement


    http://​www​.mavoix​.info/​m​a​v​o​i​x​-​e​t​-​l​e​s​-​m​e​d​i​as/

    « Depuis sep­tembre, nous rece­vons de nom­breuses demandes d’interview, de prises de vue, de pla­teaux télé, ce qui nous touche beau­coup pour être honnêtes.

    Cela s’est encore accé­lé­ré ce prin­temps avec la légis­la­tive par­tielle de Strasbourg.

    Il est temps de par­ta­ger col­lec­ti­ve­ment la posi­tion que nous envoyons à chaque demande de presse. Nous remer­cions les femmes et les hommes jour­na­listes qui prennent du temps pour s’intéresser à l’expérience et l’aventure #MAVOIX.

    Nous ne vou­lons pas, comme certain.e.s femmes et hommes poli­tiques, cou­rir der­rière les camé­ras, pas­ser notre vie à nous racon­ter, à nous regar­der, et à jau­ger ceux qui nous regardent. Nous pré­fé­rons res­ter concen­trés sur l’immense tâche qui est devant nous et qui nous demande toute notre énergie.

    Le temps est venu de sor­tir du dire pour se concen­trer sur le faire. De pas­ser de la réac­tion à la proposition.

    Nous avons donc fait un choix : nous ne don­nons pas d’interview, nous n’allons pas sur les pla­teaux télé, mais les portes de toutes nos réunions sont ouvertes à tous les citoyens quels qu’ils soient, jour­na­listes y com­pris. Cha­cun pou­vant se faire lui-même son idée exacte à l’instant T de ce qu’est #MAVOIX, de ce que ces citoyen.ne.s cherchent, espèrent, et construisent.

    Nous ne sommes pas des ano­nymes, nous sommes des femmes et des hommes de chair et d’os, nous incar­nons cha­cun dans nos vies quo­ti­diennes et sur les réseaux sociaux cette idée à notre manière, fidè­le­ment à ce que nous sommes : le « je » au ser­vice du « nous ».

    La mise en avant de quelques uns serait en contra­dic­tion avec le projet.

    La manière la plus sin­cère, res­pec­tueuse et authen­tique, selon nous, de l’illustrer est de vivre une réunion publique à Stras­bourg, Nan­cy, Arras, Saint Ouen, Paris, Mar­seille, Quim­per pour les der­nières en date.

    Les pro­chaines réunions publiques auront lieu :

    à Mar­seille, le 10 juin,
    à Mont­fort-sur-Argens, le 12 juin,
    à Nan­cy, le 14 juin,
    à Paris, le week-end du 18–19 juin,
    à Bor­deaux, le 6 juillet.
    Lorsque nous sommes en réunion publique, vous pour­rez remar­quer que nous par­lons à la pre­mière per­sonne, cha­cun à l’égal de l’autre, sans hié­rar­chie, de manière hori­zon­tale quelque soit la mis­sion de cha­cun, tous contri­bu­teurs, cha­cun témoi­gnant de son expé­rience per­son­nelle dans une aven­ture collective.

    Aucun d’entre nous n’est man­da­té pour repré­sen­ter quoique ce soit, mais cha­cun est bien­ve­nu pour par­ta­ger sa pierre à l’ouvrage col­lec­tif dans l’écriture des MOOC, la réa­li­sa­tion de la pla­te­forme, les outils de com­mu­ni­ca­tion, la par­ti­ci­pa­tion au tirage au sort, l’animation sur les ter­ri­toires, qui est une part de la véri­té de l’expérience, et un des mul­tiples visages, moteurs, acteurs et ins­pi­ra­tions de #MAVOIX.

    Une ère nou­velle de la démo­cra­tie à laquelle nous aspi­rons tant émer­ge­ra néces­sai­re­ment avec une ère nou­velle du jour­na­lisme, un jour­na­lisme de ter­rain, du temps long, du décryp­tage des aspi­ra­tions humaines.

    Les papiers consa­crés à l’expérience #MaVoix que nous voyons arri­ver ces der­niers jours nous réjouissent et nous confortent dans ce choix. Faire confiance à notre intui­tion : pas de porte parole, pas de com­mu­ni­qué de presse. Des gens qui se réunissent dans un lieu ouvert à toutes et tous. C’est à la fois très simple et c’est un des piliers de l’expérience #MAVOIX.

    Mer­ci à celles et ceux qui l’ont com­pris et accueilli. »

    Source : http://​www​.mavoix​.info/​m​a​v​o​i​x​-​e​t​-​l​e​s​-​m​e​d​i​as/

    Réponse
  2. etienne

    #MaVoix – Sommes-nous prêts ?

    Réponse
    • Ronald

      Mouais, bon, je vais peut-être encore faire du mau­vais esprit, mais une video ci-dess­sus mani­fes­te­ment faite par un com­mu­ni­cant pro­fes­sion­nel, le lien que vous met­tez qui ren­voie vers une page « WE Légis­la­tives ‑1 – Debrief légis­la­tive de Stras­bourg docu­men­ta­tion-trans­mis­sion – Com­mu­ni­ty orga­ni­zing juin 2016/juin 2017 » … Je res­te­rais un peu cir­cons­pect vis-à-vis de ce « Ma Voix ».

      Réponse
  3. etienne

    https://​www​.face​book​.com/​m​a​v​o​i​x​j​u​i​n​2​0​1​7​/​v​i​d​e​o​s​/​1​7​5​0​3​7​1​6​5​8​5​3​3​3​31/

    « Oh !! Nous rece­vons à l’instant un cadeau émou­vant d’un stras­bour­geois, Thier­ry Billaud, qui a fil­mé un grand jour pour @MAVOIX le 16 avril der­nier, Place de la Répu­blique à Strasbourg. 

    C’é­tait en effet le tout pre­mier et inédit tirage au sort d’un.e candidat.e à un scru­tin uni­no­mi­nal, par­mi des citoyennes et des citoyens volon­taires qui se sont for­més, et qui relaie­ra une fois élu.e les déci­sions des citoyen.ne.s sur chaque loi, ce qui repré­sen­te­rait une pre­mière en France.

    Quel magni­fique souvenir !! 

    Quelle joie de revoir tous vos visages et de par­ta­ger l’émotion que nous avons toutes et tous res­sen­tie lors de ce grand jour pour cha­cun d’entre nous ! »

    Réponse
    • Ronald

      Pour infor­ma­tion, la liste Ma Voix a fait 600 voix aux légis­la­tives par­tielles de Stras­bourg. On peut le prendre néga­ti­ve­ment en se disant qu’il ne se trouve que 600 par­ti­san de la démo­cra­tie pour se mobi­li­ser à Stras­bourg. Mais cela fait tout de même 4% des élec­teurs qui, alors qu’ils ne connaissent ni le can­di­dat, ni le mou­ve­ment, on voté pour le Prin­cipe du tirage au sort (et c’est à mon avis à peu près la pro­por­tion qu’on aurait dans la popu­la­tion géné­rale). C’est-à-dire qu’ils estiment que cette méthode don­ne­ra des indi­vi­dus et des modes de gou­ver­ne­ment au moins aus­si capables que le règnes des par­tis et de ses repré­sen­tants, et je trouve ça encourageant. 

      J’ai lu récem­ment un cha­pitre d’O­li­vier Dow­len, avec un pas­sage conclu­sif ou il pré­sente le tirage au sort d’une manière très juste :

      « Je ter­mine ce papier avec une brève men­tion de ce qui est, pour beau­coup, la prin­ci­pale rai­son pour l’in­tro­duc­tion de tirages au sort dans la démo­cra­tie libé­rale : la divi­sion entre ceux qui votent et ceux qui gou­vernent – la divi­sion du tra­vail poli­tique. […] Mon pro­pos, et le pro­pos de cet article, est que la capa­ci­té du tirage au sort de créer des rela­tions de non-pou­voir qui est sa contri­bu­tion prin­ci­pale au pro­ces­sus poli­tique. C’est qu’il per­met à des citoyens de par­ti­ci­per au gou­ver­ne­ment sans avoir préa­la­ble­ment ambi­tion­né et obte­nu un pou­voir poli­tique per­son­nel. C’est ce même rôle du tirage au sort de contre­car­rer la poli­tique de pou­voir, qui aide à créer un « ter­rain de jeu plat » de pro­cé­dures régies par des règles et pro­meut l’i­dée que le champ poli­tique appar­tient à tous (en ce sens qu’il ne peut pas être domi­né par des grou­pe­ments par­ti­sans). Le tirage au sort n’est pas juste un ins­tru­ment pour engen­drer la par­ti­ci­pa­tion poli­tique, il crée une par­ti­ci­pa­tion d’un type par­ti­cu­lier et contri­bue à créer une poli­tique d’un type par­ti­cu­lier. L’u­ni­té de base de cette forme de gou­ver­ne­ment est le citoyen poli­ti­que­ment éveillé et indé­pen­dant. Son prin­cipe de gou­ver­ne­ment est l’hon­nê­te­té pro­cé­du­rale et son adver­saire prin­ci­pal l’ac­cu­mu­la­tion et l’exer­cice de ces formes de pou­voir par­ti­sans qui menacent l’exis­tence d’un régime ouvert et inclusif. »

      (G. Delan­noi et O. Dow­len, Sor­ti­tion : Theo­ry and Prac­tice – tra­duc­tion personnelle) 

      Réponse
  4. Disjecta

    Bon­jour Etienne,

    Juste pour dire que ton tra­vail et celui des autres paye mani­fes­te­ment. Le M6R, ce mou­ve­ment pour une 6ème Répu­blique issu pour beau­coup du Par­ti de Gauche, vote en ce moment un pro­jet de loi pour appe­ler à une consti­tuante. Il est défi­ni dans celui-ci les moda­li­tés de réunion dans cette consti­tuante. La ques­tion du tirage au sort est omni­pré­sente et notam­ment dans l’ar­ticle 4 où les 4 pro­po­si­tions sur les­quelles les signa­taires de la pla­te­forme M6R peuvent voter sont :
    1. Pas de tirage au sort ;
    2. Membres à 50% tirés au sort ;
    3. Membres au 34 tirés au sort ;
    4. Membres inté­gra­le­ment tirés au sort.
    L’i­dée est là et bien là. Même l’ar­ticle 1, il est pos­sible de voter pour une pro­po­si­tion de 1000 citoyens tirés au sort sur la base du volon­ta­riat et qui se réuni­raient en ago­ra pour défi­nir les prio­ri­tés que devraient avoir cette consti­tuante (sur 3 pro­po­si­tions, 2 en appellent à la consti­tu­tion de comi­tés citoyens consul­ta­tifs fon­dés sur le prin­cipe du tirage au sort).
    Beau bou­lot Etienne (et tous les autres)!

    Réponse
  5. Wikicrate

    Quel dom­mage que nous soyons si désor­ga­ni­sés entre citoyens démocrates !
    Nous avons publié en décembre sur notre site http://​ate​liers​cons​ti​tuants​.org le calen­drier de nos ate­liers constituants
    (il faut réser­ver des salles) et je vois appa­raitre cette ini­tia­tive qui
    tombe le même jour que notre pro­chain ate­lier constituant !
    Si mul­ti­plier les ini­tia­tives est pri­mor­dial, c’est dom­mage de se faire concur­rence de la sorte, sur­tout que je serai bien allé voir com­ment les autres tra­vaillent pour nous enri­chir mutuel­le­ment de nos expériences.

    Voi­ci les dates des ate­liers consti­tuants orga­ni­sés Porte d’I­vry par l’as­so­cia­tion Les Citoyens Consti­tuants jus­qu’en août :
    -> Same­di 23 janvier
    -> Same­di 27 février
    -> Same­di 19 mars
    -> Same­di 23 avril
    -> Same­di 28 mai
    -> Same­di 18 juin : Ins­crip­tions ICI
    -> Same­di 16 juillet : Ins­crip­tions ICI
    -> Same­di 20 août : Ins­crip­tions ICI
    Les liens d’ins­crip­tions cas­sés sont dis­po­nibles sur ate​liers​cons​ti​tuants​.org

    Réponse
  6. BA

    Mar­di 14 juin 2016 :

    Coup de ton­nerre : The Sun appelle à voter pour le Brexit !

    Le quo­ti­dien popu­laire bri­tan­nique The Sun a appe­lé ses lec­teurs à se pro­non­cer en faveur d’une sor­tie de la Grande-Bre­tagne de l’U­nion euro­péenne, lors du réfé­ren­dum du 23 juin, en une de son jour­nal aux cou­leurs de l’U­nion Jack.

    « BeLEAVE in Bri­tain », peut-on lire en toutes lettres dans l’é­di­tion de mar­di 14 juin du jour­nal. Un jeu de mots qui pho­né­ti­que­ment signi­fie « croire en la Grande-Bre­tagne » mais qui contient le terme « sor­tie » de la Grande-Bretagne. 

    « Nous sommes sur le point de prendre la plus grande déci­sion poli­tique de nos vies. Le Sun exhorte aujourd’­hui tout le monde à voter pour la SORTIE », écrit le journal.

    Selon une nou­velle enquête d’o­pi­nion ICM publiée lun­di après-midi par l’é­di­tion en ligne du quo­ti­dien The Guar­dian, le camp du Brexit est en tête de six points sur le « Remain » (res­ter), avec 53% des inten­tions de vote.

    Déjà deux son­dages publiés au cours du week-end ont don­né le « out » en tête, tan­dis que désor­mais la moyenne des six der­niers son­dages cal­cu­lée par le site Wha­tUK­Thinks le donnent éga­le­ment gagnant avec 52% des inten­tions de vote contre 48% pour le « in ».

    Dans son édi­to­rial, le Sun sou­tient qu’une « sor­tie per­met­tra de réaf­fir­mer notre sou­ve­rai­ne­té, embras­sant un ave­nir en tant que puis­sante nation auto­nome enviée de tous ».

    L’a­ve­nir de la Grande-Bre­tagne serait « bien plus sombre » au sein de l’UE et serait absor­bé par « l’ex­pan­sion sans relâche de l’E­tat fédé­ral alle­mand », pour­suit le journal.

    « Notre pays a une his­toire glo­rieuse. C’est notre chance de rendre la Grande-Bre­tagne encore meilleure, de reprendre notre démo­cra­tie, de pré­ser­ver les valeurs et la culture dont nous sommes fiers à juste titre », a‑t-il encore commenté.

    « Nous devons nous libé­rer de la dic­ta­ture de Bruxelles », qua­li­fiant l’UE de « plus en plus cupide, dépen­sière et harcelante ».

    Réponse
  7. BA

    Mar­di 14 juin 2016 :

    Royaume-Uni : les par­ti­sans du Brexit ont 7 points d’a­vance sur les par­ti­sans du main­tien dans l’U­nion européenne.

    Son­dage de l’ins­ti­tut TNS :

    Main­tien dans l’U­nion euro­péenne : 40 % des per­sonnes interrogées
    Sor­tie de l’U­nion euro­péenne : 47 % des per­sonnes interrogées
    Ne savent pas / N’i­ront pas voter : 13 % des per­sonnes interrogées

    Leave cam­pai­gn ahead in latest TNS poll.

    Lon­don, 14th June – 

    The latest EU refe­ren­dum voting inten­tion sur­vey by TNS gives the Leave cam­pai­gn a signi­fi­cant lead nine days out from pol­ling day.

    The sur­vey of 2,497 adults in the UK gives the ‘Leave’ cam­pai­gn a lead of 7 points over ‘Remain’. Voting inten­tion among like­ly voters (inclu­ding those not ful­ly deci­ded but lea­ning in one direc­tion) is as follows :
    Remain 40%, Leave 47%, Undecided/Would not vote 13% 

    http://​www​.tns​glo​bal​.co​.uk/​p​r​e​s​s​-​r​e​l​e​a​s​e​/​l​e​a​v​e​-​c​a​m​p​a​i​g​n​-​a​h​e​a​d​-​l​a​t​e​s​t​-​t​n​s​-​p​oll

    Réponse
  8. LSDR

    Sur­pris d’ap­prendre que des ate­liers consti­tuants ont lieu à Mon­treuil, sur­tout orga­ni­sés par « Ma ville j’y coirs » le mou­ve­ment de JP Brard, ancien Maire qui aura été le cham­pion du clien­té­lisme et de la ges­tion confis­quée au pro­fit d’un petit groupe. Les mon­treuillois auront eu lar­ge­ment l’oc­ca­sion de l’en­tendre cla­mer par­tout que Mon­treuil était SA ville aux der­nières municipales.
    bref, je ne pour­rai pas m’y rendre mais ce n’est peut-être pas plus mal, même si les inter­ve­nants sont de qualité.
    Sur le prin­cipe d’ailleurs, que la démo­cra­tie réelle soit estam­pillée du logo d’un par­ti poli­tique me pose problème.

    Réponse
    • Atika

      Les ate­liers consti­tuants sont orga­ni­sés par le Comi­té des citoyens Mon­treuillois dont MVJC fait par­tie. Le CCM c’est une orga­ni­sa­tion poli­tique citoyenne « sans logo » sans par­ti. Venez nous rejoindre au pro­chain atelier.
      Atika

      Réponse
  9. BA

    Mer­cre­di 15 juin 2016 :

    Brexit : le chef de la diplo­ma­tie alle­mande met en garde contre une dés­in­té­gra­tion de l’U­nion Européenne.

    Le ministre alle­mand des Affaires étran­gères Frank-Wal­ter Stein­meier a mis en garde mer­cre­di contre le risque d’une dés­in­té­gra­tion de l’U­nion euro­péenne en cas de sor­tie de la Grande-Bre­tagne suite au réfé­ren­dum du 23 juin.

    « Un vote des Bri­tan­niques en faveur d’une sor­tie consti­tue­rait un choc pour l’UE, suite auquel il fau­drait s’as­su­rer que l’UE soit pré­ser­vée et qu’un pro­ces­sus réus­si d’in­té­gra­tion de plu­sieurs décen­nies ne finisse pas en dés­in­té­gra­tion du bloc », a‑t-il décla­ré lors d’une confé­rence de presse dans la ville de Bran­de­bourg (est), après une ren­contre avec son homo­logue fran­çais Jean-Marc Ayrault.

    http://​www​.roman​die​.com/​n​e​w​s​/​B​r​e​x​i​t​-​l​e​-​c​h​e​f​-​d​e​-​l​a​-​d​i​p​l​o​m​a​t​i​e​-​a​l​l​e​m​a​n​d​e​-​m​e​t​-​e​n​-​g​a​r​d​e​-​c​o​n​t​r​e​-​u​n​e​-​d​e​s​i​n​t​e​g​r​a​t​i​o​n​-​d​e​-​/​7​1​2​2​3​9​.​rom

    Réponse
  10. BA

    Jeu­di 16 juin 2016 :

    Royaume-Uni : 53% des Bri­tan­niques en faveur du Brexit.

    Cin­quante-trois pour cent des Bri­tan­niques se déclarent favo­rables à une sor­tie du Royaume-Uni de l’U­nion euro­péenne lors du réfé­ren­dum du 23 juin, selon un son­dage Ipsos Mori pour le quo­ti­dien Eve­ning Stan­dard publié ce jeudi. 

    Sans tenir compte des indé­cis, 47% des élec­teurs inter­ro­gés vote­raient, eux, pour un main­tien dans l’UE.

    C’est la pre­mière fois depuis l’an­nonce du réfé­ren­dum que ce son­dage men­suel de l’ins­ti­tut Ipsos Mori donne le camp du Brexit en tête des inten­tions de vote. 

    Son pré­cé­dent son­dage pour l’E­ve­ning Stan­dard, publiée le 18 mai, don­nait les par­ti­sans du main­tien dans l’UE à 55% des inten­tions de vote, contre 37% pour le camp du Brexit. 

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/06/16/97001–20160616FILWWW00103-53-des-britanniques-en-faveur-du-brexit.php

    Réponse
    • Ronald

      Moi je vous dit ce qu’il va se pas­ser : ils vont voter pour la sor­tie, puis on les fera revo­ter jus­qu’à ce qu’ils votent contre … 🙂

      Réponse
  11. etienne

    Un prêche chré­tien bien tonique (et irré­fu­table, je trouve)
    à pro­pos du ter­ro­risme pre­mier de l’Em­pire du moment :

    Réponse
  12. etienne

    Nicole Fer­ro­ni pro­pose (gen­ti­ment)
    deux ou trois idées au voleur de pou­voir en chef :

    Réponse
  13. etienne

    Osons cau­ser
    [À CHAUD #06] Hôpi­tal Necker, manif his­to­rique : que retenir ?

    Réponse
  14. etienne

    Hil­la­ry Clin­ton : élec­tion d’une espionne étran­gère à la pré­si­dence des États-Unis ?
    par James Petras

    […] « Les poli­tiques de guerre clan­des­tine de Clin­ton, qui com­pre­naient le ren­ver­se­ment violent du gou­ver­ne­ment ukrai­nien nor­ma­le­ment élu, ont été menées par son lieu­te­nant, la Sous-secré­taire d’État Vic­to­ria Nuland, un viru­lent ves­tige néo-conser­va­teur de la pré­cé­dente admi­nis­tra­tion Bush, quelqu’un d’engagé à pro­vo­quer la Rus­sie et à rehaus­ser la puis­sance d’Israël au Moyen-Orient. L’idée ori­gi­nale, très dan­ge­reuse et éco­no­mi­que­ment désta­bi­li­sante de Clin­ton, de mili­tai­re­ment encer­cler la Chine, la poli­tique de pivot vers l’Asie, aurait néces­si­té des échanges clan­des­tins avec des élé­ments du Penta­gone – en dehors de la sur­veillance du Dépar­te­ment d’État et éven­tuel­le­ment du contrôle.

    En d’autres termes, dans le cir­cuit poli­tique de Washing­ton, l’escalade par la Secré­taire Clin­ton des poli­tiques de guerre nucléaires contre la Rus­sie et la Chine exi­geait des cor­res­pon­dances secrètes qui ne se confor­maient pas néces­sai­re­ment aux poli­tiques et aux esti­ma­tions du ren­sei­gne­ment d’autres agences gou­ver­ne­men­tales éta­su­niennes et des inté­rêts com­mer­ciaux privés.

    Clin­ton s’est pro­fon­dé­ment enga­gée dans des échanges pri­vés avec plu­sieurs régimes poli­tiques étran­gers peu recom­man­dables, dont l’Arabie saou­dite, Israël, le Hon­du­ras et la Tur­quie, concer­nant des acti­vi­tés secrètes vio­lentes et illé­gales. Elle a tra­vaillé avec des par­ties gro­tes­que­ment cor­rom­pues de l’opposition du Vene­zue­la, de l’Argentine et du Brésil.

    La cor­res­pon­dance de Clin­ton avec les forces armées du Hon­du­ras et les oli­garques bru­taux, ont conduit au coup d’État mili­taire contre le pré­sident élu Zelaya, aux consé­quences vio­lentes et à l’élection bidon d’une marion­nette mal­léable. Compte tenu de la cam­pagne gou­ver­ne­men­tale des escouades de la mort contre des mili­tants de la socié­té civile hon­du­rienne, Clin­ton vou­drait cer­tai­ne­ment cou­vrir son rôle direct dans l’organisation du coup d’État. »

    […]

    « Conclu­sion

    Beau­coup par­mi les plus grands cri­tiques de Clin­ton, dont deux dou­zaines d’anciens agents de la CIA, ont for­gé le mythe pré­sen­tant l’infraction prin­ci­pale d’Hillary comme de la négli­gence dans le trai­te­ment de docu­ments offi­ciels et ses trom­pe­ries déli­bé­rées vis-à-vis du gou­ver­ne­ment comme insignifiantes.

    Ces cri­tiques ont bana­li­sé, per­son­na­li­sé et mora­li­sé ce qui est en fait un com­por­te­ment éta­tique déli­bé­ré et hau­te­ment poli­ti­sé. La secré­taire d’État Hil­la­ry Clin­ton n’a pas du tout été « négli­gente dans l’usage d’un ser­veur de mes­sa­ge­rie non-sécu­ri­sé ». Si Clin­ton était enga­gée, était en liai­son poli­tique avec des fonc­tion­naires étran­gers, elle a déli­bé­ré­ment uti­li­sé un ser­veur de mes­sa­ge­rie pri­vée pour évi­ter la détec­tion poli­tique par les organes de sécu­ri­té au sein du gou­ver­ne­ment des États-Unis. Elle a men­ti au gou­ver­ne­ment des États-Unis sur l’utilisation et la des­truc­tion de docu­ments offi­ciels de l’État, parce que les docu­ments étaient des échanges poli­tiques entre un traître et son hôte.

    Les 22 plus impor­tants rap­ports secrets sur les « pro­grammes d’accès spé­ciaux » que Clin­ton avait mani­pu­lés au moyen de son ordi­na­teur pri­vé, four­nis­saient à des gou­ver­ne­ments étran­gers les noms et les dates d’agents opé­ra­teurs et man­da­taires éta­su­niens, et ont per­mis des contre­me­sures infli­geant des pertes se comp­tant en mil­liards de dol­lars, en dom­mages à des pro­grammes et peut-être en pertes de vies.

    Le Rap­port de l’Inspecteur géné­ral (IGP) traite uni­que­ment des méfaits en sur­face. Le Fede­ral Bureau of Inves­ti­ga­tions (FBI) a fran­chi une étape sup­plé­men­taire dans l’identification des liens poli­tiques, mais ren­contre d’énormes obs­tacles de la part des alliés domes­tiques d’Hillary dans la pour­suite d’une enquête cri­mi­nelle. Le FBI, dont le direc­teur est nom­mé par la voie poli­tique, a subi une série d’échecs dans ses ten­ta­tives d’enquêter et de pour­suivre l’espionnage en faveur d’Israël, y com­pris dans l’affaire d’espionnage AIPAC – Rosen et Weis­mann –, ain­si que dans son oppo­si­tion à la libé­ra­tion de l’espion notoire israé­lo-éta­su­nien, Jona­than Pol­lard. Le pou­voir des sio­nistes au sein du gou­ver­ne­ment a mis un terme à l’enquête sur une dou­zaine d’espions israé­liens cap­tu­rés aux États-Unis juste après les atten­tats du 11 sep­tembre 2001. Le choix de Clin­ton de mener des com­mu­ni­ca­tions pri­vées secrètes, en dépit de plu­sieurs années de mises en garde par le Dépar­te­ment d’État lui enjoi­gnant de se confor­mer aux strictes règles de sécu­ri­té, est une indi­ca­tion de son allé­geance au pou­voir sio­niste, et non pas un simple reflet de son hubris per­son­nelle ou de son arro­gance individuelle.

    Clin­ton a divul­gué des docu­ments et du maté­riel clas­sés hau­te­ment confi­den­tiels, plus vitaux que ceux qu’avait com­mu­ni­qués Jona­than Pollard.

    Le pré­sident Oba­ma et d’autres hauts res­pon­sables du Cabi­net par­tagent ses alliances poli­tiques, mais ils opèrent par des canaux légaux et sans com­pro­mettre le per­son­nel, les mis­sions, le finan­ce­ments ou les programmes. »

    […]

    http://​lesa​ker​fran​co​phone​.fr/​h​i​l​l​a​r​y​-​c​l​i​n​t​o​n​-​e​l​e​c​t​i​o​n​-​d​u​n​e​-​e​s​p​i​o​n​n​e​-​e​t​r​a​n​g​e​r​e​-​a​-​l​a​-​p​r​e​s​i​d​e​n​c​e​-​d​e​s​-​e​t​a​t​s​-​u​nis

    Réponse
  15. etienne

Trackbacks/Pingbacks

  1. Témoignage émouvant d’un débutant : son premier atelier constituant | Blog du Plan C - […] Prochain atelier constituant à Montreuil, samedi 18 juin 2016, avec Jean Massiet (Accropolis) […]

Laisser un commentaire

Derniers articles