Débat avec Philippe Murer contre le RIC constituant en direct jeudi 16 février à 19h

16/02/2023 | 5 commentaires

Le Mouvement Constituant Populaire nous invite en direct jeudi soir 16 février à 19h à un débat avec Philippe Murer, voici la rediffusion :

Véri­fier les faits sur Cap­tain­Fact – Répondre au son­dage sur Tele­gram « Pour ou contre le RIC consti­tuant ».

Sommaire de la vidéo

00:00 Intro­duc­tion
02:00 Présentation
08:00 Argu­ments de Phi­lippe Murer contre le RIC consti­tuant (18 minutes)
26:19 Réac­tion d’un citoyen Suisse (Pierre Alain Bru­chez) (12 minutes)
38:22 Réac­tion d’un membre du Mou­ve­ment Consti­tuant Popu­laire (Léo Girod) (19 minutes)
57:10 Droits de réponse de Phi­lippe Murer (11 minutes)
1:08:00 Débat entre Phi­lippe Murer et Étienne Chouard (40 minutes)
1:47:00 Débat avec les autres inter­ve­nants et conclusion
2:12:55 Ques­tions du public à Phi­lippe Murer
2:22:15 Ques­tions à Pierre Alain Bru­chez sur le RIC Suisse
2:38:00 Ques­tions sur les stra­té­gies d’ins­tau­ra­tion du RIC
2:54:00 Cajou

Présentation du débat par le MCP :

Le débat trai­te­ra des argu­ments contre le RIC consti­tuant en pré­sence de 4 invités :

  1. Phi­lippe Murer (éco­no­miste sou­ve­rai­niste auteur de plu­sieurs livres pour l’écologie) qui don­ne­ra ses argu­ments contre le RIC constituant,
  2. Léo Girod (spé­cia­liste des fonc­tion­ne­ments de RIC – coau­teur du Label RIC Com­pa­ra­tif des pro­po­si­tions de fonc­tion­ne­ment de RIC) qui don­ne­ra le point de vue du MCP sur le RIC constituant,
  3. Pierre-Alain Bru­chez (doc­teur en sciences éco­no­miques de l’Université de Lau­sanne) qui don­ne­ra son point de vue de citoyen suisse auteur du livre « Le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne : L’ins­tau­rer en France, le pré­ser­ver en Suisse »,
  4. Étienne Chouard (défen­seur du pro­ces­sus consti­tuant popu­laire per­ma­nent) qui débat­tra en tête à tête avec Phi­lippe Murer dans la 2è par­tie de l’émission.

N’hésitez pas à par­ta­ger cette émis­sion qui sera assu­ré­ment de qua­li­té compte-tenu de ces 4 invi­tés excep­tion­nels et de l’importance du sujet.
N’hésitez pas à débattre et à poser des ques­tions en com­men­taire. Seront affi­chés à l’écran les com­men­taires et vos ques­tions seront posées durant la der­nière par­tie de l’émission.

Phi­lippe Murer se défi­nit comme un gaul­liste et souverainiste.
Il est l’au­teur des livres :
– Sor­tir du capi­ta­lisme du désastre
– Com­ment réa­li­ser la tran­si­tion écologique
– La Tran­si­tion éner­gé­tique : Une éner­gie moins chère, un mil­lion d’emplois créés
Livres que vous pou­vez obte­nir dans la librai­rie du Cercle Aris­tote.

Sortir du capitalisme du desastre Philippe Murer 1 Comment realiser la transition ecologique Philippe Murer 1 81u8y5HvxCL

Phi­lippe Murer est un spé­cia­liste des ques­tions éco­lo­giques et éco­no­miques. Il s’ex­prime sou­vent contre le RIC consti­tuant, l’une des reven­di­ca­tions essen­tielles du mou­ve­ment des gilets jaunes avec le RIC CARL et en toutes matières, notam­ment durant cette émis­sion avec Vincent Lapierre orga­ni­sé par le MCP « Phi­lippe Murer, contre-ministre de l’É­co­no­mie du Gouv, est-il démo­crate ? » (voir les minutes 12:42 et suiv.) :

Cette posi­tion contre le RIC consti­tuant sur­prend beau­coup de monde dans le camp sou­ve­rai­niste et démo­crate. Nous ouvrons donc ce débat pour don­ner l’oc­ca­sion à Phi­lippe Murer de déve­lop­per ses arguments.

De nom­breux citoyens se reven­diquent sou­ve­rai­nistes, démo­crates et défen­seurs de la sou­ve­rai­ne­té popu­laire ou natio­nale. Cepen­dant, ces termes res­tent sou­vent vagues et néces­sitent d’être cla­ri­fiés. Com­ment peut-on véri­ta­ble­ment exer­cer la sou­ve­rai­ne­té ? Quels sont les outils concrets à mettre en place pour per­mettre cette sou­ve­rai­ne­té ? Il est essen­tiel de débattre et de trou­ver des consen­sus sur ces ques­tions pour favo­ri­ser une conver­gence des luttes en faveur de la démo­cra­tie et de la sou­ve­rai­ne­té popu­laire… le but étant de per­mettre au peuple d’ob­te­nir la capa­ci­té de s’autodéterminer.

Pour se connecter au direct :

Pour partager et réagir sur les réseaux sociaux :

SUR TELEGRAM

Pour m'aider et m'encourager à continuer, il est désormais possible de faire un don.
Un grand merci aux donatrices et donateurs : par ce geste, vous permettez à de beaux projets de voir le jour, pour notre cause commune.
Étienne

Catégorie(s) de l'article :

5 Commentaires

  1. Vinz

    Quant on écoute Mon­sieur Chouard on se redonne un coup de moral !!!!!!
    Murer n’a aucun argu­ment véri­table. C’est un théo­ri­cien. Il parle dans le vide.
    Il faut juste bas­cu­ler dans le monde de Chouard et faire appel à des gens comme Murer comme tech­ni­cien d’un quel­conque domaine. Il parait être posi­tif ! A confirmer.
    Com­ment fait on main­te­nant pour faire tom­ber le sys­teme en place.
    1000 par­le­men­taires + 1000 hauts fonc­tion­naires = 0,003% de la popu­la­tion qui nous asservissent.
    Ce ne sont pas les gen­darmes mais les gens qui les dirigent.

    Réponse
  2. Vinz

    Ce Murer me fait pen­ser à Eli­sa­beth Levy.
    J’es­saye de faire pas­ser à mes conci­toyens un cer­tain nombre de per­sonnes à cer­taines réa­li­tés et je remarque qu’ils sont juste la pour détruire mes argu­ments. Ils sont surs qu’ils ont réai­son. Et Murer réagit de la même manière que les 99 % des gens.
    Il ne remet pas en cause la cohé­rence des ses propos !!!
    Mon­sieur Chouard : Même si vous êtes pote avec quel­qu’un comme Murer, ne per­dez pas votre temps avec une per­sonne butée et qui vit dans une bulle théo­rique qui l’ar­range. Cela ne sert à rien.
    Ce Murer n’a jamais fait un ate­lier consti­tuant et per­met de le cri­ti­quer. En une soi­rée on peut se faire une idée. Murer se per­met de lan­cer un tel débat sans savoir de quoi il parle. l ne trouve pas une soirée ?
    Arrê­tons de perdre notre temps. Je change de chaine. Mer­ci Mon­sieur Chouard.

    Réponse
  3. Christian NAULET

    Mer­ci de nous mon­trer ce débat qui a été fort inté­res­sant, moi-même je n’ai pas vu les 2 pre­mières heures pas­ser. Mal­heu­reu­se­ment, je n’ai pas pu assis­ter au direct de cette vidéo.
    Je vais m’in­for­mer en me ren­dant sur les ate­liers numé­riques de MUMBLE CONSTITUANT.
    Merci.

    Réponse
  4. yvesylllegault

    Mon Pro­to­type d’Ossature Consti­tu­tion­nelle n’est pas une consti­tu­tion en soi dans l’état ou il est. Fruit de plus de 30 ans de recherche éparses, de dis­cus­sion avec plu­sieurs inter­ve­nants et de ten­ta­tives de rédac­tion mal­adroites, il se veut plus être un outil péda­go­gique qu’une fin en soi. Il doit donc être per­çu comme étant le début d’un magni­fique voyage vers l’établissement per­ma­nent du bien-être populaire.
    L’usage éten­du du concept de loi orga­nique dans ce pro­to­type, par ailleurs étran­ger au droit bri­tan­nique, démontre très bien que l’exercice s’est limi­té à défi­nir les prin­cipes fon­da­men­taux que l’on doit retrou­ver dans la somme des lois d’un état sans s’arrêter à ten­ter de défi­nir les règles de fonc­tion­ne­ment que l’on s’attend à trou­ver trop sou­vent au sein d’une consti­tu­tion typique. Ça en fait un texte trop long et sou­vent incom­pré­hen­sible pour la majo­ri­té des citoyens.
    C’est aux citoyens que revient la déci­sion de se sou­mettre volon­tai­re­ment à la loi. Voi­là ce qu’est, en défi­ni­tive, un contrat social : Les citoyens seuls votent leurs lois eux-mêmes, s’y subor­don­nant ou pas, entiè­re­ment et sans réserve, dans les faits et sans intermédiaires.
    Si l’avenir l’autorise, ce sera à une assem­blée non par­ti­sane aux membres tirés au sort qui aura l’immense res­pon­sa­bi­li­té de rédi­ger la pre­mière consti­tu­tion du pays. Que cette assem­blée citoyenne décide de sélec­tion­ner le pro­to­type que je pro­pose, j’en serait bien aise, en autant que ce choix soit le sien propre. Si c’était le cas, cette assem­blée citoyenne aura à mus­cler cette ossa­ture de consti­tu­tion avec la somme de toutes les lois orga­niques requises pour gérer un état enfin au ser­vice du Peuple.
    Que tous sachent que mon inten­tion se limite à don­ner un cadre de fonc­tion­ne­ment, ce que j’appelle une ossa­ture, et non de dic­ter ce qu’une loi ou une autre devrait conte­nir en terme de règles. Dans le but de faci­li­ter son usage en tant que guide, le pro­to­type d’ossature consti­tu­tion­nelle a été divi­sé en cinq sections :
    – Le pré­am­bule his­to­rique, I, est pri­mor­dial car il nous faut savoir d’où nous venons, quel che­min nous avons par­cou­ru ensemble depuis plus de cinq siècles.
    – Le pré­am­bule consti­tu­tion­nel, II, sert à iden­ti­fier qui nous sommes afin d’éviter toute errance dans l’immanquable exer­cice d’interprétation qui naî­tra dans l’esprit du lecteur.
    – L’établissement, III, pré­sente au monde la pro­fon­deur de la volon­té comme de la déter­mi­na­tion des nations par et pour qui ce docu­ment a été créé ain­si que les buts qu’ils se sont donnés.
    – Les défi­ni­tions, IV, servent à cer­ner la por­té de notre pen­sée en éclai­rant le lec­teur sans qu’il soit néces­saire d’avoir recourt à des sources externes au texte.
    – La péren­ni­té, V, défi­nie à jamais le Peuple liant toutes les nations qui le forme de même que les méca­nismes les liant dans tous les aspects des inter­ac­tions entre eux et avec autrui.

    Le Pro­to­type d’Os­sa­ture Consti­tu­tion­nelle, le POC, que je pro­pose pré­sente trois articles qui se retrouvent tous dans la sec­tion V, Péren­ni­té. Les voi­ci, tels qu’ils sont en ce moment :
    1. La per­ma­nence, la force, la por­tée et l’esprit de la consti­tu­tion ne peuvent être limi­tés ou diminués.
    2. Le pou­voir d’affecter la consti­tu­tion appar­tient exclu­si­ve­ment au Peuple et s’exprime via un réfé­ren­dum, confor­mé­ment à la loi orga­nique concer­nant ce dernier.
    1. Les obli­ga­tions, devoirs, droits et liber­tés de tout indi­vi­du et/ou per­sonne dont la pré­sence et/ou l’activité est auto­ri­sée sur le ter­ri­toire sont éta­blis par sa loi orga­nique respective.
    Attention !
    Ce que le texte des trois articles ci-haut ne montrent pas que cer­tains mots sont en gras et sou­li­gnés afin de rap­pe­ler au lec­teur que le sens de ces der­nier est clai­re­ment défi­ni dans la sec­tion IV, Défi­ni­tions. Ces mots sont « peuple », « réfé­ren­dum », « loi orga­nique », « obli­ga­tions », « devoirs », « droits », « liber­tés », « indi­vi­du », « per­sonne » et « ter­ri­toire », leur sens pro­ve­nant exclu­si­ve­ment que de la sec­tion IV définition.

    Réponse
  5. Samuel Balle

    Existe-t-ils des articles à lire (pas des vidéos) sur les sujets suivants : 

    1)Le sénat dis­pose d’un pre­mier pas vers le RIC. je l’ai regar­dé sous divers angles :
    https://petitions.senat.fr/initiatives?filter%5Bsearch_text%5D=&filter%5Bstate%5D%5B%5D=&filter%5Bstate%5D%5B%5D=accepted&filter%5Btype_id%5D%5B%5D=

    je constate que depuis 2020 il y a eu presque 400 dépôts, et que seuls 4 ont fran­chit le seuil. Et que sur les 4, 3 sont une guerre entre les anti-chasse et les chasseurs.
    Pro­ba­ble­ment pas très repré­sen­ta­tif de la démo­cra­tie et des besoins du peuple.
    Je me suis rap­pe­lé le site en regar­dant le débat du 1502 avec Phi­lippe Murer dans lequel vous avez pas mal échan­gé sur les seuils.

    Je vois que sur le site du sénat fina­le­ment sui­vant les 4 qui ont atteint 100k, on tombe à 39k et rapi­de­ment à 2k voies.

    Donc une vraie ques­tion sur la par­ti­ci­pa­tion du peuple même quand il peut.
    Et aus­si au vu des textes qui ont recueilli des voix un vrai pro­blème sur le lob­bying par les activistes.

    2) Je regarde aus­si https://​wiki​.chouard​.org/​A​c​c​u​eil
    les dif­fé­rentes consti­tu­tions ont eu très peu de par­ti­ci­pa­tion en 10 ans, moins de 10 voir moins de 4 en général.
    où peut-on trou­ver des pro­jets vivants sur le sujet ?

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Chers amis, Je vais enfin rencontrer les copains québécois constituants 🤗 On va évidemment réfléchir ensemble à une constitution d'origine citoyenne pour le Québec libre 🙂 Je pars pour Montréal ce 1er juin et mon périple durera une quinzaine de jours....