[sabotage de l’hôpital] « SUSPENDUS… Des soignants entre deux mondes » – Un film important et poignant, de Fabien Moine, sur les premières vaporisations (1984, Orwell) des opposants politiques en régime totalitaire

7/06/2022 | 1 commentaire

Chers amis,

Voi­ci un film poi­gnant, un film important.
Un film émou­vant et éclairant.
Qui donne la parole à des soi­gnants résistants.

Il s’a­git, pour nous, les autres, de ne pas oublier la tor­ture quo­ti­dienne qui est scan­da­leu­se­ment infli­gée — encore aujourd’­hui, tous les jours, et sans aucune base scien­ti­fique — à des héros qui dévouent leur vie à soi­gner les autres, au seul motif qu’ils résistent à une évi­dente oppression.

Allez voir ce film, il est épatant :


https://​exu​vie​.fr/​l​i​v​r​e​/​s​u​s​p​e​n​d​u​s​_​d​e​s​_​s​o​i​g​n​a​n​t​s​_​e​n​t​r​e​_​d​e​u​x​_​m​o​n​d​es/

J’é­prouve une grande admi­ra­tion pour ces belles per­sonnes, dévouées, hon­nêtes, et cou­ra­geuses jus­qu’au bout.

Et aus­si, je n’ar­rive pas à me dépar­tir d’une cer­taine ran­cune contre ceux qui les aban­donnent sans les aider, alors qu’il s’a­git des plus dévouées, et qu’on va tous y passer.
Un régime tota­li­taire ne peut exis­ter QUE avec la com­pli­ci­té active d’une par­tie apeu­rée et ser­vile de la population.
Cette com­plai­sance de la popu­la­tion à l’op­pres­sion a quelque chose de pro­fon­dé­ment désespérant.

Je veux dire mon admi­ra­tion et ma soli­da­ri­té à tous les soi­gnants arbi­trai­re­ment vapo­ri­sés par Bad Brother.

On peut les aider (même un peu c’est déjà beau­coup) là :

https://​leses​sen​tiels​.org/

Mer­ci à tous. Pue­blo uni­do jamás será ven­ci­do.

Étienne.

PS : à la ques­tion « POURQUOI nos pré­ten­dus « repré­sen­tants » conti­nuent à acca­bler les soi­gnants, même en pleine « crise sani­taire » ? », je vou­drais rap­pe­ler que la des­truc­tion de tous les ser­vices publics (et pas seule­ment l’hô­pi­tal) est cri­mi­nel­le­ment pro­gram­mée depuis 50 ans, pour en faire des centres de pro­fits.


D’abord ils vinrent cher­cher les soi­gnants opposants
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais ni soi­gnant ni opposant.
Puis ils vinrent cher­cher les Communistes
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un Communiste.
Puis ils vinrent cher­cher les Socialistes
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un Socialiste.
Puis ils vinrent cher­cher les syndicalistes
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un syndicaliste.
Puis ils vinrent cher­cher les Juifs
Et je n’ai pas protesté
Car je n’étais pas un Juif.
Puis ils vinrent me chercher –
Et il ne res­tait plus per­sonne pour protester.

d’a­près le Pas­teur Niemöller


 


Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :


Tweet cor­res­pon­dant à ce billet :


Tele­gram cor­res­pon­dant à ce billet :
https://t.me/chouard/620


 

Catégorie(s) de l'article :

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Derniers articles