Rendez-vous avec Clara Egger mercredi prochain 25 août 2021 à 21h

19/08/2021 | 8 commentaires

Super sujet : et si on était vrai­ment en DÉMOCRATIE, qu’est-ce qui chan­ge­rait dans les mairies ?

Live Face­book :

« Si les Fran­çais avaient l’i­ni­tia­tive et le der­nier mot sur les déci­sions prises, qu’est-ce qui serait dif­fé­rent dans nos com­munes et dans les poli­tiques locales ?
Cla­ra Egger détaille­ra dans ce live la situa­tion démo­cra­tique de la France, et ce qui serait dif­fé­rent si nous avions une vraie sou­ve­rai­ne­té populaire. »

PS : Cla­ra était malade et a dû repous­ser le live de same­di 21 août à mer­cre­di 25 août à 21h

 

Catégorie(s) de l'article :

8 Commentaires

  1. ève

    Nous atten­drons le temps qu’il faudra !
    Bises réconfort !

    Réponse
  2. Dune

    Cher M. Chouard,

    Auriez vous la gen­tillesse de bien vou­loir trans­mettre le cour­rier sui­vant à Mme Cla­ra Egger ?

    Mme Egger,

    Vous vous pré­sen­tez à l’é­lec­tion pré­si­den­tielle de 2022 avec comme seul pro­gramme l’ins­ti­tu­tion du RIC constituant.

    Cette unique mesure per­met­trait d’é­crire une nou­velle consti­tu­tion écrite par le peuple et s’il le sou­haite, d’ins­ti­tuer un RIC en toutes matières.

    Une fois élue, vous pré­ten­dez vous effa­cer pour lais­ser place à ce processus.

    Or, depuis que vous accor­dez dif­fé­rentes inter­views, je constate que vous dis­pen­sez sans réti­cences vos posi­tions sur des sujets légis­la­tifs, géo­po­li­tiques ou sociétaux.

    Il me semble que cette façon de faire est contre-pro­duc­tive. Votre rôle devrait je crois se bor­ner à expli­quer le RIC, ses béné­fices et limites, ses dif­fé­rentes mises en œuvre dans le temps et selon les pays, le fait qu’il ne conduise pas de façon iné­luc­table à des poli­tiques réac­tion­naires ou pro­gres­sistes mais per­mette notam­ment d’é­vi­ter la confis­ca­tion du pou­voir poli­tique par une petite mino­ri­té de « déci­deurs », de faire bais­ser le niveau de cor­rup­tion sys­té­mique, de mieux repré­sen­ter l’in­té­rêt géné­ral et la volon­té d’une population.

    Certes, les jour­na­listes ne manquent pas de vous deman­der de prendre posi­tion sur tel ou tel sujet. 

    Mais, com­ment pour­rions nous avoir confiance en votre enga­ge­ment d’ef­fa­ce­ment devant l’ob­jec­tif décla­ré alors que bien que ne dis­po­sant encore d’au­cun pou­voir et d’une noto­rié­té bal­bu­tiante, vous vous révé­lez déjà inca­pable de vous mettre vos opi­nions en retrait ?

    Com­ment croire que la mili­tante d’au­jourd’­hui qui s’ex­prime doc­te­ment sur l’UE et sur dif­fé­rents sujets socié­taux devien­dra plus neutre lors­qu’elle aura obte­nu l’im­mense pou­voir que lui confé­re­ra le sta­tut de pré­si­dente de la 5ème république ?

    Votre stra­té­gie ne devrait-elle pas se limi­ter à expli­quer le RIC comme le fait votre livre, plu­tôt que de com­men­cer dores et déjà à divi­ser en dis­pen­sant géné­reu­se­ment vos opi­nions qui plus est sur un ton par­fois définitif ?

    Que vous ayez, comme tout le monde, des opi­nions n’est pas un pro­blème en soi, mais je crois que vous débor­dez du rôle auquel vous devriez vous assi­gner dans le res­pect de l’es­prit du RIC.

    Cela fait 200 ans que le peuple est fait Gros­jean comme devant par les ins­ti­tu­tions et les humains qui les mettent en œuvre, alors je vou­drais pou­voir croire en votre capa­ci­té à vous effa­cer devant l’ob­jec­tif que vous affi­chez mais votre atti­tude par­ti­sane sur cer­tains sujets ne m’y incite pas.

    J’ai pas­sé pas mal de temps à pré­sen­ter le RIC et votre can­di­da­ture à chaque mani­fes­ta­tion « anti-pass » en par­lant avec les mani­fes­tants et par un grand pan­neau. J’envisageai d’al­ler voir mon Maire « sans étiquette ».

    Pour pour­suivre mes actions, j’at­ten­drai de voir si vous êtes capable de renon­cer à expri­mer vos opi­nions légis­la­tives, géo­po­li­tiques ou socié­tales, en cohé­rence avec votre programme.

    A la lec­ture des mes argu­ments, peut-être pour­rez-vous vous deman­der s’il s’a­git d’une réac­tion par­ti­cu­lière ou si elle pour­rait être repré­sen­ta­tive d’une large frange des per­sonnes qui envi­sa­geait de vous soutenir…

    Bien à vous,

    Jerôme Dune

    Réponse
    • Clara Egger

      Bon­soir Mon­sieur Dune, 

      Je me per­mets de vous répondre direc­te­ment ici. Et vous serez sur­pris : nous sommes par­fai­te­ment d’accord. Si vous pre­nez la peine d’entendre mes inter­ven­tions, que ce soit sur l’UE, la crise sani­taire, ou sur tout autre sujet, j’essaye d’expliquer pour­quoi le RIC consti­tuant va amé­lio­rer la situa­tion de nous tous sur tous ces domaines. D’ailleurs, vous pou­vez consul­ter un grand nombre d’argumentaires ici : https://​www​.espoir​-ric​.fr/​u​n​-​p​r​o​g​r​a​m​m​e​-​c​o​m​p​let.

      Vous ne trou­vez nulle part – excep­té dans mes com­mu­ni­ca­tions pri­vées – d’autres opi­nions que celle qui affirme la néces­si­té d’avoir un RIC consti­tuant, asso­ciée à l’idée du pré­sident-arbitre qui ne gou­verne pas mais qui est garant du res­pect de la consti­tu­tion et du contrôle des citoyens sur celle-ci. 

      Nous pen­sons que ces mes­sages sont très impor­tants, parce que pour beau­coup de gens le RIC consti­tuant est insuf­fi­sant. Il le croient parce qu’ils ne mesurent pas assez bien l’importance des consé­quences qu’il entraine dans tous les domaines de la vie de cha­cun. Et c’est pré­ci­sé­ment pour faire prendre conscience de sa puis­sance que je n’ai aucun pro­blème à par­ler de tous les sujets. 

      Bien cor­dia­le­ment,

      Cla­ra Egger

      Réponse
      • Dune

        Bon­soir Mme Egger,

        Mer­ci de votre réponse mais à défaut de pou­voir citer de mémoire ou retrou­ver le pas­sage exact concer­nant l’UE, je ne crois pas me trom­per en disant que durant une inter­view, vous vous êtes expli­ci­te­ment pro­non­cée sur le fait que – selon vous – une sor­tie de l’UE n’é­tait pas néces­saire du fait de la hié­rar­chie des normes (consti­tu­tion fran­çaise au des­sus du trai­té consti­tu­tion­nel). A ce moment vous n’êtes donc plus neutre mais pre­nez par­tie sur un éven­tuel réfé­ren­dum « Frexit ».
        Il me semble donc qu’il s’a­git bien d’une prise de posi­tion géo­po­li­tique qui excède le pro­gramme d’ins­ti­tu­tion du RIC constituant.

        Mer­ci de me dire si je fais erreur et de quelle façon ?

        Je vais essayer de retrou­ver d’autres pas­sages où vous m’a­vez paru faire part de vos opinions…

        A la manif de demain, je serai encore avec un pan­neau men­tion­nant Espoir RIC pré­si­den­tielles 2022.

        Bien cor­dia­le­ment,

        Réponse
        • Egger

          Bon­jour Mon­sieur Dune,

          J’ai effec­ti­ve­ment dit que le RIC consti­tuant per­met d’être sou­ve­rain, y com­pris vis à vis de l’UE. Ce n’est pas une opi­nion, mais un fait. Concer­nant l’UE, je pense qu’un can­di­dat au rôle de pré­sident, ne peut pas se per­mettre d’être ni pour ni contre l’UE. Les déci­sions concer­nant l’UE appar­tiennent à tous les citoyens, le pré­sident doit s’as­su­rer que la volon­té majo­ri­taire soit respectée.
          Par contre, pour ceux qui disent « pas de RIC sans frexit » c’est juste faux. Le frexit n’est pas une condi­tion du RIC consti­tuant et, encore une fois, ce n’est pas mon avis. C’est un fait.
          Cordialement,
          Clara

          Réponse
  3. Joh

    La majo­ri­té des Fran­çais est favo­rable à la peine de mort et si on met sur la table tous ceux que l’é­tat a sup­pri­mé parce que ça arran­geait les mul­ti­na­tio­nales sans jamais avoir été même jugé ça en fait du monde. Voi­ci une réponse qu’on peut faire.

    Réponse
    • Mickaël

      Euh, il me semble que, au vu des débats ( très nom­breux!) qui y a eu dans le site du vrai débat des Gilets Jaunes, au sujet de la peine de mort, le « non » pas­sait lar­ge­ment quant à sa mise en place. Ça et le sujet à pro­pos de « frei­ner l’im­mi­gra­tion mas­sive » d’ailleurs, entre autre. Réac­tion­naires vous dites ? Vous n’a­vez pas lu les résul­tats finaux de ce qui res­sor­tait du Vrai Débat ?

      Réponse
  4. Joh

    Les gj ne sont pas tout le peuple et un son­dage ne prouve abso­lu­ment rien, le grou­pe­ment actuel n’a plus rien à voir avec le mou­ve­ment ori­gi­nel, le canal his­to­rique, et je l’ai d’ailleurs quitté.
    A cause du noyau­tage évident des syn­di­cats, ligues anti-racistes, fémi­nistes, gôchiasses, même les éco­lo­gistes de paco­tille y sont ! Donc tous les ser­vi­teurs du capi­tal défilent sans appro­cher les vrais problèmes.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles