Banni de Facebook pour 30 jours pour avoir seulement relayé un billet (important) de @LMucchielli vantant les mérites de l’Ivermectine

1/04/2021 | 22 commentaires

C’est inté­res­sant parce que, dans ce billet, on ne parle pas des vac­cins mais d’un traitement.

Par contre, moi, dans mon com­men­taire, je fais expli­ci­te­ment le lien entre l’exis­tence d’un trai­te­ment et la dis­pa­ri­tion de la jus­ti­fi­ca­tion de l’o­bli­ga­tion vaccinale.

La cen­sure du régime tota­li­taire qui vient est donc expli­ci­te­ment conçue pour pro­té­ger les mar­chands de vaccins.

Pour moi la cen­sure directe est une première.

Ren­dez-vous-vs sur le blog (jus­qu’à la pro­chaine esca­lade antidémocratique).

Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
Rien, pour cause de cen­sure FB (du 1er avril au 1er mai 2021)

Tweet cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​twit​ter​.com/​E​t​i​e​n​n​e​_​C​h​o​u​a​r​d​/​s​t​a​t​u​s​/​1​3​7​7​6​2​6​9​8​8​7​3​9​9​8​5​417

Catégorie(s) de l'article :

22 Commentaires

  1. ève

    Vous avez trente jour pour écrire et peau­fi­ner les articles sui­vants ! Pre­nez votre temps ! Revoir des amis , dan­ser dans les rues , faire un peu de chaise longue , aller à la pêche , bêcher son jar­din , sans oublier pour­quoi , vac­ci­né , vous êtes confi­né .….. J’ai subi cela neuf fois par le pas­sé , j’ai aban­don­né ! Je sais , ce n’est pas bien ! Quand le net aura assez de sites pour que le peuple se retrouve , lâcher cet outil en vogue lui fera revoir ses restrictions !
    Même face de book sera confiné !

    Réponse
  2. Mouloud

    Face­book n’est pas un espace publique. Ce dont vous avez été vic­time n’est pas de le cen­sure, mais l’ap­pli­ca­tion des condi­tions d’u­ti­li­sa­teurs que vous avez accep­té en vous ins­cri­vant sur ce ser­vice pri­vé. On pour­rait croire à un pois­son d’a­vril mais non, vous en êtes vrai­ment à croire que l’en­tre­prise Face­book com­plote contre vous avec Big Pharma…

    Réponse
    • ève

      Et c’est quoi les uti­li­sa­tions sous condi­tions ?? Ne pas par­ler de vac­cins , et aus­si de tout ce qui peut fâââ­cher l’exé­cu­tif ? Des mots seraient inter­dits de com­po­si­tion dans un ordre ou dans l’autre ? Dans l’ins­crip­tion , il n’est pas spé­ci­fié la façon dont on doit dire les choses ! Dans tous les cas , je pense que c’est un abus de  » pouvoir » !

      Réponse
    • Karl

      Bon­jour Étienne Chouard, au mois d’août der­nier, j’ai sup­pri­mé défi­ni­ti­ve­ment un compte Face­book créé en 2010. Trop de pro­pa­gande, de cen­sure, Macron et Zucker­berg m’ont eu à l’u­sure et je les remer­cie pour ça. Les réseaux sociaux, la télé­vi­sion, c’est fini pour moi, adieu. Il en sera de même pour leurs « lieux cultu­rels », leurs voyages en avion, ça tombe bien… je n’en ai ni les moyens, ni l’envie. Bref, boy­cot­ter leur sys­tème est la seule façon de les voir cre­ver plus vite.
      Vive le RIC ! Vive la Pales­tine Libre ! Un citoyen sans passeport.

      Réponse
    • Joh

      Non un site public doit appli­quer les règles démo­cra­tiques ou fer­mer sinon n’im­porte quel extré­miste peut for­cer les gens à se faire ino­cu­ler du poison.

      Réponse
  3. Pierre

    Voi­là mal­heu­reu­se­ment pour­quoi je n’u­ti­lise pas face­book, par prin­cipe, et ce depuis bien une décen­nie. Il est dif­fi­cile de croire qu’en don­nant un pou­voir immense à un acteur don­né il ne fini­ra pas par s’en servir.

    Réponse
    • Pierre

      D’ailleurs ne vous y trom­pez pas il en sera de même pour le sys­tème de « pass sani­taire », si on per­met qu’un sys­tème numé­rique sous le contrôle du gou­ver­ne­ment ai le pou­voir de vali­der ou non l’en­trée dans des lieux publics. On dira au début que la seule chose que fait l’ap­pli c’est véri­fier des condi­tions sani­taire, faites-nous confiance (comme au début Face­book disait faite-nous confiance on ne cen­sure pas des conte­nus poli­tiques). Mais dès lors que la gou­ver­ne­ment a de fac­to le pou­voir de fil­trer pour des rai­sons arbi­traire et sans se jus­ti­fier, on ver­ra bizar­re­ment des oppo­sant poli­tiques refou­lés alors que tout était au vert niveau sani­taire les concer­nant. C’est pas de bol tout de même des bugs comme ça qui arrivent sans crier gare !

      Avec les outils numé­riques il faut faire très atten­tion au pou­voir qu’on donne « de fac­to » à cer­tains acteurs, qui peuvent aller bien plus loin que ce qui est annon­cé sur le papier, ou que ce qu’on peut s’i­ma­gi­ner, et dont on ne se rend compte que par le ren­fort de connais­sances tech­no­lo­giques détaillées.

      Réponse
  4. joss

    Ce n’est plus de la science, les vac­cins sont main­te­nant de l’ordre du sacré, c’est leur veau d’or (et vache à lait). J’en­tends des scien­ti­fiques par­ler de miracle pour ces vac­cins ou dire que ce virus est soi-disant dia­bo­lique ! Ce sont des signes du lan­gage qui tra­hissent une dérive dog­ma­tique de la science et tota­li­taire du régime. L’in­qui­si­tion est en cours.

    Réponse
  5. Étienne CHOUARD

    Ça aus­si, ça déclenche un ban­nis­se­ment quand on le signale ?

    Ce médecin renommé dénonce la désinformation sur la COVlD et la censure des médias sociaux

    Réponse
    • joss

      Voi­ci l’é­tude qui est citée par le Pr Peter McCul­lough dans cette vidéo :
      https://www.nature.com/articles/s41467-020–19802‑w

      « Il n’y a eu aucun test posi­tif par­mi les 1 174 contacts proches de cas asymptomatiques. »

      Extrait :
      « Des mesures strictes de contrôle du COVID-19 ont été impo­sées à Wuhan entre le 23 jan­vier et le 8 avril 2020. Les esti­ma­tions de la pré­va­lence de l’in­fec­tion après la levée des res­tric­tions pour­raient éclai­rer la ges­tion de la pan­dé­mie après la levée des res­tric­tions. Nous décri­vons ici un pro­gramme de dépis­tage de l’a­cide nucléique du SRAS-CoV‑2 à l’é­chelle de la ville entre le 14 mai et le 1er juin 2020 à Wuhan. Tous les rési­dents de la ville âgés de six ans ou plus étaient éli­gibles et 9 899 828 (92,9%) ont par­ti­ci­pé. Aucun nou­veau cas symp­to­ma­tique et 300 cas asymp­to­ma­tiques (taux de détec­tion de 0,303÷10 000, IC 95 % 0,270−0,339÷10 000) ont été iden­ti­fiés. Il n’y a eu aucun test posi­tif par­mi les 1 174 contacts proches de cas asymp­to­ma­tiques. 107 des 34 424 patients ayant déjà été infec­tés par le COVID-19 se sont de nou­veau révé­lés posi­tifs (taux de re-séro­po­si­ti­vi­té de 0,31 %, IC à 95 % : 0,423−0,574 %). La pré­va­lence de l’in­fec­tion par le SRAS-CoV‑2 à Wuhan était donc très faible cinq à huit semaines après la fin du confinement. »

      Réponse
  6. BlueMan

    C’est com­plè­te­ment dingue.

    Cou­rage Étienne !

    Réponse
    • jacques chenard

      quand les pou­ri­ti­ciens marchent la main dans la main avec les mer­diar­daires qui controle la majo­ri­té des mer­dias de dés­in­for­ma­tion on obtient une demon cratie…

      Réponse
  7. loloo

    vous croyez qu’il fini­ront par faire de nous des par­faits zombies ?

    Réponse
  8. Pierre
    • joss

      J’ai véri­fié si c’é­tait un pois­son, mais non, publié le 2 avril 😉

      Réponse
  9. Joh

    Pas de pass pas de pas­se­port pas de tra­çage RIEN.

    Réponse
  10. Lesfab

    C’est inté­res­sant. Donc si je com­prend bien, depuis les années où vous êtes sur Face­book c’est une pre­mière pour vous d’être ban­ni. Vous avez bien dit une pre­mière. Et donc Face­book qui vous ban­ni est donc a la solde des mar­chand de vac­cin. Logique : si je par­tage un post qui pré­tend que man­ger du pois­son donne le l’her­pès, je serais ban­ni par les réseaux sociaux a la solde des pois­son­niers. Peut 5 faut-il sim­ple­ment voir un signal, Étienne, que tout n’est pas vrai sur Inter­net, effec­ti­ve­ment, comme vous le signa­lez sou­vent. Et que c’est également.le cas sur votre page.

    Réponse
  11. Baptiste Legouix

    Les seuls à même de savoir si l’I­ver­mec­tine soigne ou non le Covid-19 sont les cher­cheurs, les per­sonnes qui font des études, des méta-ana­lyses sur cette question.

    Aujourd’­hui le sta­tut relayé par la SFPT (recherche google de 2 minutes) est : effi­ca­ci­té non-avé­rée. Et on ne soigne pas les gens avec des méthodes dont l’ef­fi­ca­ci­té n’est pas avé­rée, même s’il est pos­sible que ça marche quand même. On peut pen­ser qu’il devrait en être autre­ment, mais actuel­le­ment c’est comme ça.

    https://sfpt-fr.org/covid19-foire-aux-questions/1373–168-l-ivermectine-antiparasitaire-est-elle-efficace-pour-pr%C3%A9venir-ou-traiter-une-infection-%C3%A0-la-covid-19

    Donc qui a rai­son : la SFPT (et bien d’autres) ou Gérard MAUDRUX, méde­cin (et bien d’autres éga­le­ment) ? Les deux s’ap­puient sur des études mais concluent dif­fé­rem­ment. Pour­quoi en relayer un et pas l’autre ?

    Ni vous, ni moi n’a­vez les com­pé­tences pour tran­cher la ques­tion et encore moins pour en déduire que tout ça, c’est pour faire pro­fi­ter les labo­ra­toires qui pro­duisent les vaccins.

    Que les réseaux sociaux ban­nissent les gens sur cette base est une autre question.

    Réponse
  12. Pierre

    Ursu­la aus­si peut vrai­ment faire du mal avec son pas­sport sanitaire.

    Réponse
  13. Joh

    Elle fait déjà mal aux yeux avec sa tenue et sa « coif­fure » digne d’un bonsaï.

    Réponse
  14. henri le roy

    Mer­ci pour cette pre­mière newsletter.

    En matière de San­té, de Pou­voirs publics et de risque de bas­cule tota­li­taire, voi­ci une ini­tia­tive qui s’ins­crit dans notre volon­té par­ta­gée de remettre au citoyen la part de pou­voir qui lui revient :

    https://www.collectif-seine-78–95.fr/

    Outre la ques­tion de l’eau dont il s’a­git ici, c’est le prin­cipe d’un col­lège citoyen au sein de la gou­ver­nance des entre­prises publiques qui est centrale.

    Vos ques­tions, obser­va­tions et com­men­taires seront bienvenus.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles