[Haute trahison] Dévastation inexorable des services publics par les politiciens pourtant payés pour les défendre : cherchez la cause des causes

24/02/2019 | 5 commentaires

Nicole Fer­ro­ni explique bien les méthodes pré­ten­du­ment « libé­rales » pour rava­ger les ser­vices publics, ici celui de l’é­du­ca­tion natio­nale, sans que PERSONNE ne puisse l’empêcher :

Nous n’a­vons pas de consti­tu­tion (digne de ce nom), nous n’a­vons aucun contrôle de nos pré­ten­dus « repré­sen­tants », nous sommes poli­ti­que­ment IMPUISSANTS, parce que nous accep­tons d’être rava­lés au rang dégra­dant d’É­LEC­TEURS c’est-à-dire des INCAPABLES POLITIQUES. 

Pour résis­ter au cau­che­mar « libé­ral », nous devons apprendre à ins­ti­tuer nous-mêmes notre propre puis­sance poli­tique, en deve­nant TOUS des #Gilets­Jau­nes­Cons­ti­tuants.

Ain­si, enfin armés d’une vraie SOUVERAINETÉ popu­laire, que nous aurons su vou­loir ensemble, ins­ti­tuer et pro­té­ger (trois étapes essen­tielles, fon­da­trices), par RIC nous sor­ti­rons en même temps des deux pri­sons poli­tiques que nos « repré­sen­tants » ont bâties autour de nous pour nous exploi­ter impu­né­ment : nous sor­ti­rons de nous-mêmes de la pri­son natio­nale qu’est la « consti­tu­tion » de 1958, et de la pri­son inter­na­tio­nale qu’est « l’u­nion européenne ».

Étienne, #citoyen­cons­ti­tuant.

Appre­nons à écrire nous-mêmes notre contrat social, notre consti­tu­tion en peuple digne de ce nom.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 

Catégorie(s) de l'article :

5 Commentaires

  1. Metzelard

    J’aime bien Chouard, ce qu’il dit est construit, véri­fiable, dans l’intérêt du sens com­mun et ne change pas d’a­vis en fonc­tion du vent qu’il fait, pour ce qui est de fero­ni, elle vomis­sait les Gilets Jaunes au début du mou­ve­ment et pour reprendre une chan­son « elle retourne sa veste tou­jours du bon coté » du coups dif­fi­cile d’a­voir confiance dans quel­qu’un qui change d’a­vis comme de che­mise, même si elle fait rire et que sur ce coup elle frappe juste !!!

    Réponse
    • HOMORA

      je ne sais pas si Étienne CHOUARD a besoin d’être aime,je ne sais pas !
      Je pense qu’il a besoin d’être com­pris plutôt,ça regarde que moi ce que je viens de dire et per­sonne d’autre.
      Et pour com­prendre Étienne faut d’a­bord com­prendre com­ment la graine de sable est deve­nu grande comme Himalaya.
      Parce que l’in­jus­tice n’as pas com­men­cé hier si la demo­kra­ci d’ Athènes a vu le jour il y a ici 2500 ans.
      Donc il en faut du temps pour défaire tout ces injus­tices qu’au fil du temps se sont deve­nu notre façon de vivre,notre vie et elles se sont impré­gné dans notre sang.
      Donc pour aimer Étienne d’a­bord faut le com­prendre et puis le reste vien­dra avec le temps…
      Un gros bisous ami!!!

      Réponse
    • Barbe

      Vidéo où l on apprend que la Répu­blique c’est mal, et qu un régime théo­cra­tique serait mieux pour le peuple…
      Cela m’a ouvert les yeux sur mr indi, qui manie l art du contre­sens avec un petit talent.

      Réponse
    • Solid_Virus

      C’est Marion Sigaut à côté, non ? Ce ne sont pas des démo­crates… Cou­rage, fuyons !

      Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...