Réflexions sur ce magnifique élan populaire des #giletsjaunes : il ne faut pas accepter d’être représentés, il faut apprendre à constituer.

29/11/2018 | 47 commentaires

Je crois que, si ce mou­ve­ment popu­laire des #gilets­jaunes est repré­sen­té, il sera rapi­de­ment tra­hi et dévoyé : quel que soit leur mode de dési­gna­tion (élec­tion ou tirage au sort ou autre), les repré­sen­tants ne seront pas ache­tés, bien sûr, mais INTIMIDÉS ET TROMPÉS (mal­gré leur hon­nê­te­té et leur bonne volon­té) par un pou­voir qui sait très bien cor­rompre, à huis clos, par la PEUR et par le MENSONGE, plus que par l’ap­pât du gain : tout ce qu’il faut au pou­voir pour cor­rompre cette révo­lu­tion gran­dis­sante de gilets jaunes, ce sont des représentants.

Alors que, si ce mou­ve­ment sait refu­ser toute forme de repré­sen­ta­tion, il reste insai­sis­sable (et donc invul­né­rable), ce qui lui donne le temps de faire mon­ter, par édu­ca­tion popu­laire, le niveau de conscience et d’exi­gence au sein de CHACUN des simples citoyens qui com­posent le mouvement. 

Il faut que, sur les ronds-points et sur tous les points de ras­sem­ble­ment, les élec­teurs se trans­forment TOUT SEULS en citoyens consti­tuants, de façon auto­nome, sans sau­veur, sans lea­der, sans intel­lec­tuel de réfé­rence, toutes per­son­na­li­tés qui seraient autant de talons d’A­chille pour dis­cré­di­ter le mouvement.

Cet immense mou­ve­ment est une chance his­to­rique, pour une *mul­ti­tude* d’é­lec­teurs infan­ti­li­sés, de se méta­mor­pho­ser SANS L’AIDE D’AUCUNE AUTORITÉ MORALE RASSURANTE en *peuple* de citoyens dignes de ce nom, c’est-à-dire en constituants.

La colonne ver­té­brale de ce mou­ve­ment volon­tai­re­ment désor­ga­ni­sé (pour res­ter incor­rup­tible) devrait être une et UNE SEULE IDÉE forte et radi­cale, qui serait une bonne cause com­mune, vrai­ment com­mune et vrai­ment capable à elle seule d’en­traî­ner ensuite tous les bou­le­ver­se­ments néces­saires de jus­tice sociale.

À mon avis, cette idée cen­trale et déci­sive devrait être : « CE N’EST PAS AUX HOMMES AU POUVOIR D’ÉCRIRE LES RÈGLES DU POUVOIR ; SI ON VEUT UNE VRAIE PUISSANCE POLITIQUE POPULAIRE, IL NOUS FAUT UNE VRAIE CONSTITUTION, ET IL FAUDRA APPRENDRE À L’ÉCRIRE NOUS-MÊMES. »

Les gilets jaunes semblent, ces jours-ci, choi­sir le RIC (réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne) comme cause com­mune et c’est déjà tout à fait ines­pé­ré et enthou­sias­mant – même si ce sera sans doute insuf­fi­sant (car le fait d’a­voir ache­té TOUS les médias per­met aux puis­sants d’in­toxi­quer l’o­pi­nion et donc de dévoyer tous les RIC). C’est déjà un pas immense vers la méta­mor­phose en consti­tuants que d’être d’ac­cord pour faire de l’ins­ti­tu­tion du RIC une prio­ri­té natio­nale non négociable.

De la même façon qu’il ne faut sur­tout pas élire une assem­blée consti­tuante (parce que l’é­lec­tion est une démis­sion), il ne faut pas accep­ter d’être repré­sen­té : il faut exi­ger de voter.

ÉLIRE N’EST PAS VOTER, c’en est même la néga­tion. Un citoyen digne de ce nom vote lui-même les lois aux­quelles il consent à obéir.

Bon cou­rage à tous, le peuple uni ne peut pas perdre : res­tez sou­dés sur l’idée.

Étienne Chouard.

#pas­de­dé­mo­cra­tie­sans­ti­ra­geau­sort
#pas­de­dé­mo­cra­tie­sans­ci­toyens­cons­ti­tuants

======

PS : la mul­ti­pli­ca­tion des gilets jaunes posés sous les pare-brises des autos est très spec­ta­cu­laire à la cam­pagne et TRÈS MOBILISATRICE, c’est vrai­ment une chouette idée💡 🙂

=====

PPS : si on mélange la reven­di­ca­tion du RIC avec d’autres reven­di­ca­tions, c’en est fini du RIC ! Les élus savent par­fai­te­ment que le RIC est une arme redou­table pour le peuple contre leur tyran­nie, et je pense que les poli­ti­ciens et les « jour­na­listes » pré­fé­re­raient tous mou­rir plu­tôt que l’ac­cep­ter… DONC, si on défend plu­sieurs reven­di­ca­tions, le RIC sera évi­dem­ment mis de côté et enter­ré par nos maîtres et nous serons « Gros-Jean comme devant »… ALORS QUE nos maîtres ne pour­ront pas nous trom­per de la sorte si le RIC est LA SEULE REVENDICATION, abso­lu­ment prio­ri­taire et non négo­ciable. Ils ne peuvent pas avouer pour­quoi ils détestent le RIC.

Fil face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​p​h​o​t​o​.​p​h​p​?​f​b​i​d​=​1​0​1​5​6​7​4​9​8​7​8​3​9​2​3​1​7​&​s​e​t​=​a​.​1​0​1​5​0​2​7​9​4​4​5​9​0​7​3​1​7​&​t​y​p​e​=​3​&​t​h​e​a​ter


Mon inter­face habi­tuelle d’ad­mi­nis­tra­tion du blog est en panne depuis quelques semaines, ce qui m’a conduit mal­heu­reu­se­ment à ralen­tir mes inter­ven­tions ici (et à ne me ser­vir que de Face­book et Twee­ter, grrr). Je vais repro­duire ci-des­sous, et dans les com­men­taires de ce billet, les quelques textes et vidéos que j’ai moi-même publiés ou relayés ces der­niers temps à pro­pos des gilets jaunes.

Mar­tin, retraité :

Cri de détresse d’une GJ devant les CRS :

Le 24 novembre, j’ai publié ceci : 

Comme Léo, je trouve que ce for­mi­dable élan de révolte popu­laire des « Gilets Jaunes », contre le racket des pré­ten­dues « élites », ne peut ser­vir à quelque chose QUE SI tous ces citoyens POLARISENT leurs volon­tés sur UNE SEULE CAUSE COMMUNE, bien choi­sie, radi­cale, décisive.

Or, puisque 80% des citoyens sou­tiennent les Gilets Jaunes ET QUE 80% des citoyens sont favo­rables à l’ins­ti­tu­tion du Réfé­ren­dum d’I­ni­tia­tive Citoyenne, il me semble que c’est une occa­sion en or pour défendre cette idée à la fois très simple et très pro­fon­dé­ment révo­lu­tion­naire du RIC (révo­lu­tion­naire **SEULEMENT SI ce sont de simples citoyens et pas des poli­ti­ciens qui en écrivent les règles**, natu­rel­le­ment, car vous savez bien que, si ce sont des élus qui l’ins­ti­tuent, ils écri­ront un fake RIC, comme l’ac­tuel article 11 de notre anticonstitution).

Il me semble qu’au­cun oli­garque, aucun jour­na­liste ven­du aux riches, aucun col­la­bo du sys­tème de domi­na­tion par­le­men­taire ne pour­ra trou­ver à redire publi­que­ment à cet objec­tif très évi­dem­ment démo­cra­tique et irré­pro­chable (« le peuple uni réclame le RIC, le vrai : en toutes matières »). Ils seront obli­gés de bre­douiller de mau­vaises excuses pour le refu­ser et leur mal­hon­nê­te­té se ver­ra plus que jamais au grand jour, comme par l’ef­fet d’un puis­sant révélateur.

C’est la pre­mière fois, je crois, que je change mon image de pro­fil, et je le fais parce que je trouve ce signe de ral­lie­ment intel­li­gent et puis­sant, oppor­tun. Il devrait deve­nir une prio­ri­té abso­lue pour les révol­tés en jaune, à mon avis :

LE RIC EST UNE BONNE CAUSE COMMUNE DE RÉSISTANCE À L’OPPRESSION

Étienne.

. http://​www​.arti​cle3​.fr/​i​n​f​o​r​m​a​t​i​o​n​s​/​d​e​f​i​n​i​t​i​o​n​-​d​u​-​ric
. http://www.article3.fr/in…/proposition-loi-constitutionnelle
. http://​etre​ci​toyen​.org/​r​e​f​e​r​e​n​d​u​m​-​i​n​i​t​i​a​t​i​v​e​-​c​i​t​o​y​e​nne

——

Léo Girod : « Avec le RIC – Réfé­ren­dum d’Initiative Citoyenne en toutes matières, les citoyens auraient le contrôle sur leurs élus, leurs lois, leurs taxes… Ils seraient enfin souverains !

Si les gilets jaunes avaient le RIC pour unique reven­di­ca­tion, ils l’obtiendraient, il en serait fini des taxes injustes, et si ce n’é­tait pas le cas… au moins tous les Fran­çais en enten­draient par­ler, et ce serait une grande avancée.

arti​cle3​.fr/​p​e​t​i​t​ion

clic​-ric​.org

En l’absence de reven­di­ca­tion concrète, ces mani­fes­ta­tions n’ont aucun sens…
Dans le meilleur des cas, le gou­ver­ne­ment pour­rait recu­ler, ou inven­ter des petits cadeaux fis­caux pour faire pas­ser la pilule. Mais le plus pro­bable est encore qu’il ne se passe rien.
Exi­geons le RIC ! »

Vidéos sur le RIC : https://​le​-demo​crate​.fr/​v​i​d​e​o​s​/​ric

Léo Girod

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​p​h​o​t​o​.​p​h​p​?​f​b​i​d​=​1​0​1​5​6​7​3​8​6​9​5​3​8​2​3​1​7​&​s​e​t​=​a​.​4​8​6​5​9​6​4​4​2​3​1​6​&​t​y​p​e​=​3​&​t​h​e​a​ter

Autre fil sur le même sujet :


Le 24 novembre, Cora­lie Delaume :

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 24 novembre aussi : 

« Il semble que ces images incroyables — 3 ou 4 jeunes hommes armés frap­pant de toutes leurs forces (avec la loi pour eux) un vieil homme désar­mé pro­tes­tant sim­ple­ment contre la misère — révèlent, une fois de plus, un pro­blème majeur : NOUS N’AVONS PAS DE CONSTITUTION.

Quand vous ferez (enfin) vos propres ate­liers consti­tuants, pen­sez à bien réflé­chir aux contre-pou­voirs qui s’oc­cu­pe­ront de la police. »

Vidéo : https://​www​.face​book​.com/​s​m​o​o​t​h​i​i​/​v​i​d​e​o​s​/​5​4​1​2​5​1​4​9​9​7​0​6​5​17/

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 24 éga­le­ment, j’ai relayé cette réflexion de Jean Bricmont : 

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 22 novembre, j’a­vais relayé ceci, du Grand Soir : 

Théophraste R. (Le Grand Soir) : « Vivent les gilets jaunes (même si cet accessoire vestimentaire est moche et leurs porteurs hors la loi) !

La Révo­lu­tion fran­çaise (par­fai­te­ment illé­gale), qui émer­veilla le monde et à laquelle la France doit encore son pres­tige au-delà de ses fron­tières ne fut auto­ri­sée par per­sonne et elle fut mar­quée par des périodes de violence.

Je cherche vai­ne­ment ce qui fut grand dans le pas­sé et, en même temps, légal.

• La lutte contre l’esclavage ? Non.
• Les révoltes ouvrières pour des jour­nées de 12 heures ?
• Celles des Canuts de Lyon ou des vigne­rons de l’Hérault ? Non.
• Les mani­fes­ta­tions et arrêts de tra­vail pour une ½ jour­née de repos heb­do­ma­daire ? Non.
• Les grèves pour la recon­nais­sance des syn­di­cats ? Non.
• Les luttes pour l’abolition du tra­vail des enfants ? Non.
• Les luttes des « suf­fra­gettes » pour le droit de vote des femmes ? Non.
• La Résis­tance contre les nazis ? Non.
• Les luttes pour la léga­li­sa­tion de l’avortement ? Non.

Et de quel côté était la vraie vio­lence (1) ?

En son Palais de l’Elysée, le monarque Macron 1er a deman­dé au prince Phi­lippe de faire dire par des crieurs de rue que les mani­fes­ta­tions des Gilets Jaunes sont illé­gales, que les che­vau-légers du lieu­te­nant de police Cas­ta­ner sau­ront les mater, sur­tout s’ils approchent du Palais. Les acci­dents de calèches, les bagarres de rue, leur seront impu­tés, ain­si que les chutes de neige, la dis­pa­ri­tion du peigne de Muriel Péni­caud, l’écroulement du pont de Gênes, les rup­tures de caté­naires, les tex­tos de Trump, le mau­vais goût ves­ti­men­taire d’Angela Mer­kel, les abus sexuels dans les pres­by­tères, la mort des abeilles, l’arrestation de Car­los Ghosn, les incen­dies en Cali­for­nie et les retards de livrai­son par les grands cou­tu­riers à la Reine Bri-Bri de Tro­gneux des sept tenues heb­do­ma­daires (qu’elle paie avec sa retraite de prof). »

Théo­phraste R. (Citoyen en marche, mais hors des clous, toujours).

Note (1). Voir mon billet d’hier où Jau­rès a tout bien expli­qué en peu de mots.
Source : Le Grand Soir, https://​www​.legrand​soir​.info/​v​i​v​e​n​t​-​l​e​s​-​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​n​e​s​-​m​e​m​e​-​s​-​i​l​s​-​s​o​n​t​-​m​o​c​h​e​s​-​e​t​-​h​o​r​s​-​l​a​-​l​o​i​.​h​tml

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 21 j’a­vais trou­vé ceci intéressant :

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 21 nov, le relais d’Osons cau­ser de l’ap­pel des gilets jaunes de Saint-Nazaire :


Et puis encore d’autres billets FB rela­tifs aux GJ : 

Le 21 novembre, Franck Lepage chez Le Média TV :

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​6​7​3​2​1​4​8​2​0​2​317

Le 21 novembre : Mer­ci à Jean Lassalle

Le 21 novembre : Ils ne sont grands, Régis, que parce que nous sommes à genoux

Le 19 novembre : Patrice : « Qu’elle ne soit pas morte pour rien »


L’a­vis de Franck Lepage :

L’a­vis de Fran­çois Ruf­fin : Sur les Champs-Ély­sées, Fran­çois Ruf­fin se réjouit de voir la France « pas­ser à l’action » :
https://​www​.huf​fing​ton​post​.fr/​2​0​1​8​/​1​1​/​2​4​/​s​u​r​-​l​e​s​-​c​h​a​m​p​s​-​e​l​y​s​e​e​s​-​f​r​a​n​c​o​i​s​-​r​u​f​f​i​n​-​s​e​-​r​e​j​o​u​i​t​-​d​e​-​l​a​-​f​r​a​n​c​e​-​q​u​i​-​s​e​-​r​e​v​e​i​l​l​e​_​a​_​2​3​5​9​9​1​96/

L’a­vis de Régis de Castelnau :

L’a­na­lyse (très appro­fon­die) de Jacques : Com­ment faire gagner les Gilets jaunes ? Une ana­lyse théo­rique, poli­tique et stra­té­gique par Jacques Niko­noff, Gilet jaune, uni­ver­si­taire, pré­sident du Par­ti de la démon­dia­li­sa­tion (Par­dem)
http://​www​.par​dem​.org/​a​c​t​u​a​l​i​t​e​/​l​u​t​t​e​s​/​8​9​6​-​c​o​m​m​e​n​t​-​f​a​i​r​e​-​g​a​g​n​e​r​-​l​e​s​-​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​nes

Très intéressant, « ON REPREND LA MAIN » :


https://​onre​prend​la​main​.eu

Catégorie(s) de l'article :

47 Commentaires

  1. etienne

    Il faut arrêter Macron 


    Sabri­na Auro­ra, 16 novembre 2018 :

    Les yeux de l’humiliation…

    « Ce soir, j’ai été appe­lée pour une diar­rhée pro­fuse chez une dame en EHPAD.

    Lorsque je suis entrée dans la chambre, ce n’est ni l’odeur ni les excré­ments déver­sés sur le fau­teuil rou­lant et par­tout sur les draps qui ont frap­pé mon esprit.

    Non. C’est le regard déses­pé­ré de cette femme et ses gémis­se­ments, nue, assise sur son lit, en train d’être net­toyée par une aide soi­gnante. Les gémis­se­ments et les yeux de la honte.

    « Regar­dez ce que je leur fait subir à ces dames » me dit-elle. Je n’avais pas encore tour­né les yeux pour décou­vrir que son mari était allon­gé dans le lit en face, détour­nant le regard.

    Parce qu’elles ne sont pas assez d’effectifs pour cette femme han­di­ca­pée dépen­dante, il n’était pas pos­sible de faire sor­tir son mari pour la net­toyer dans l’intimité, ni assez de temps pour qu’elle pro­fite d’une douche chaude et sal­va­trice pen­dant qu’un autre chan­ge­rait les draps souillés.

    Non, il n’y avait qu’une aide soi­gnante, douce, qui ten­tait de la ras­su­rer, elle, nue, fri­leuse et trem­blante, pen­dant qu’on lui pas­sait un gant savon­né sur son dos taché d’excréments.

    C’est cela, Mme Buzyn, Mr Macron, que vous ne voyez pas dans vos tableaux et que vous ne ver­rez pro­ba­ble­ment jamais. Ce sont ces yeux là, ce regard déses­pé­ré qui dit « par­don » alors qu’il ne devrait pas.

    C’est cette douche qui lui aurait fait tant de bien qu’elle n’aura pas à cause de vos tableaux Excel dans les­quels il est écrit que l’heure est à ser­vir le repas pour 80 per­sonnes au lieu de s’occuper d’une.

    Ensuite, j’ai dû pres­crire des per­fu­sions d’hydratation pour 3 patientes, à ajou­ter au tra­vail des infir­mières parce que les effec­tifs ne sont pas suf­fi­sants pour sti­mu­ler les patients à boire dans la journée.

    Voi­là, mes­sieurs dames les diri­geants, la décli­nai­son de vos déci­sions et de vos cal­culs à mille lieux du réel, c’est celle de la déses­pé­rance de nos aînés que l’on tente tant bien que mal de répa­rer avec nos mots et nos sou­rires parce que nous n’avons plus que ça… 

    J’espère que vous lirez ce post pour, qu’à défaut d’en répondre à vos conci­toyens, vous en répon­drez à votre conscience. »

    Sabri­na Aurora

    Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 

    https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​6​7​4​6​6​7​3​4​3​2​317

    Réponse
    • MONDOLORI

      Les élus sont nos employés.…. Nous devons pou­voir les licencier !!!

      Réponse
  2. Berbère
  3. Démocratie d'abord

    Mer­ci pour cet excellent article. En par­ti­cu­lier la ques­tion de la repré­sen­ta­tion et le lien avec le RIC, ain­si que l’i­dée que le RIC devrait être la seule reven­di­ca­tion. J’a­jou­te­rais que c’est une reven­di­ca­tion qui peut unir des gens qui risquent d’être divi­sés par ailleurs : ils sont d’ac­cord sur qui devrait déci­der (le peuple), mais pas néces­sai­re­ment sur quoi déci­der sur tel ou tel sujet. Juste une petite objec­tion : je pense que Macron n’a aucun pro­blème à dire qu’il est contre le RIC. J’en veux pour preuve le fait que sa majo­ri­té a cou­lé les pro­po­si­tions des mino­ri­tés pour rendre l’ac­tuel réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive par­ta­gée un tout petit peu moins bidon. J’ai une vidéo inti­tu­lée « Réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne : le rap­por­teur répond aux insou­mis » où j’a­na­lyse des débats à l’As­sem­blée natio­nale sur ce sujet. La majo­ri­té de Macron est contre le moindre pas en direc­tion du RIC.

    Réponse
  4. etienne

    C’est pas­sion­nant, mais on n’au­ra donc sûre­ment pas le RIC (ni aucune de ces reven­di­ca­tions, d’ailleurs, puis­qu’on n’a tou­jours pas l’i­ni­tia­tive). Le piège par­le­men­taire res­te­ra refermé.

    ===================

    Zéro SDF, retraites, salaire maximum…
    Découvrez la liste des revendications des « gilets jaunes »

    Le mou­ve­ment a envoyé aux médias et aux dépu­tés un com­mu­ni­qué com­pre­nant une qua­ran­taine de reven­di­ca­tions, jeudi. 

    Les reven­di­ca­tions des « gilets jaunes » dépassent désor­mais offi­ciel­le­ment la seule ques­tion des prix du car­bu­rant. Dans un long com­mu­ni­qué envoyé aux médias et aux dépu­tés, jeu­di 29 novembre, la délé­ga­tion du mou­ve­ment liste une série de reven­di­ca­tions qu’il sou­haite voir appliquées.

    « Dépu­tés de France, nous vous fai­sons part des direc­tives du peuple pour que vous les trans­po­siez en loi (…). Obéis­sez à la volon­té du peuple. Faites appli­quer ces direc­tives », écrivent les « gilets jaunes ». Des porte-parole de la délé­ga­tion doivent être reçus, ven­dre­di à 14 heures, par le Pre­mier ministre, Edouard Phi­lippe, et le ministre de la Tran­si­tion éco­lo­gique, Fran­çois de Rugy. 

    Aug­men­ta­tion du smic à 1 300 euros net, retour à la retraite à 60 ans ou aban­don du pré­lè­ve­ment à la source… La liste com­prend de nom­breuses mesures sociales, mais éga­le­ment des mesures concer­nant les trans­ports, comme la fin de la hausse des taxes sur le car­bu­rant et la mise en place d’une taxe sur le fuel mari­time et le kéro­sène. Voi­ci cette liste non exhaus­tive de revendications : 

    • Zéro SDF : URGENT.

    • Davan­tage de pro­gres­si­vi­té dans l’im­pôt sur le reve­nu, c’est-à-dire davan­tage de tranches.

    • Smic à 1 300 euros net.

    • Favo­ri­ser les petits com­merces des vil­lages et centres-villes. Ces­ser la construc­tion des grosses zones com­mer­ciales autour des grandes villes qui tuent le petit com­merce et davan­tage de par­kings gra­tuits dans les centres-villes.

    • Grand plan d’I­so­la­tion des loge­ments pour faire de l’é­co­lo­gie en fai­sant faire des éco­no­mies aux ménages.

    • Impôts : que les GROS (Mac­Do, Google, Ama­zon, Car­re­four…) payent GROS et que les petits (arti­sans, TPE PME) payent petit.

    • Même sys­tème de Sécu­ri­té sociale pour tous (y com­pris arti­sans et autoen­tre­pre­neurs). Fin du RSI.

    • Le sys­tème de retraite doit demeu­rer soli­daire et donc socia­li­sé. Pas de retraite à points.

    • Fin de la hausse des taxes sur le carburant.

    • Pas de retraite en des­sous de 1 200 euros.

    • Tout repré­sen­tant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de trans­ports seront sur­veillés et rem­bour­sés s’ils sont jus­ti­fiés. Droit au ticket res­tau­rant et au chèque-vacances.

    • Les salaires de tous les Fran­çais ain­si que les retraites et les allo­ca­tions doivent être indexés à l’inflation.

    • Pro­té­ger l’in­dus­trie fran­çaise : inter­dire les délo­ca­li­sa­tions. Pro­té­ger notre indus­trie, c’est pro­té­ger notre savoir-faire et nos emplois.

    • Fin du tra­vail déta­ché. Il est anor­mal qu’une per­sonne qui tra­vaille sur le ter­ri­toire fran­çais ne béné­fi­cie pas du même salaire et des même droits. Toute per­sonne étant auto­ri­sée à tra­vailler sur le ter­ri­toire fran­çais doit être à éga­li­té avec un citoyen fran­çais et son employeur doit coti­ser à la même hau­teur qu’un employeur français.

    • Pour la sécu­ri­té de l’emploi : limi­ter davan­tage le nombre de CDD pour les grosses entre­prises. Nous vou­lons plus de CDI.

    • Fin du CICE. Uti­li­sa­tion de cet argent pour le lan­ce­ment d’une indus­trie fran­çaise de la voi­ture à hydro­gène (qui est véri­ta­ble­ment éco­lo­gique, contrai­re­ment à la voi­ture électrique.)

    • Fin de la poli­tique d’aus­té­ri­té. On cesse de rem­bour­ser les inté­rêts de la dette qui sont décla­rés illé­gi­times et on com­mence à rem­bour­ser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres, mais en allant cher­cher les 80 mil­liards de fraude fiscale.

    • Que les causes des migra­tions for­cées soient traitées.

    • Que les deman­deurs d’a­sile soient bien trai­tés. Nous leur devons le loge­ment, la sécu­ri­té, l’a­li­men­ta­tion ain­si que l’é­du­ca­tion pour les mineurs. Tra­vaillez avec l’O­NU pour que des camps d’ac­cueil soient ouverts dans de nom­breux pays du monde, dans l’at­tente du résul­tat de la demande d’asile.

    • Que les débou­tés du droit d’a­sile soient recon­duits dans leur pays d’origine.

    • Qu’une réelle poli­tique d’in­té­gra­tion soit mise en œuvre. Vivre en France implique de deve­nir fran­çais (cours de langue fran­çaise, cours d’his­toire de France et cours d’é­du­ca­tion civique avec une cer­ti­fi­ca­tion à la fin du parcours).

    • Salaire maxi­mum fixé à 15 000 euros.

    • Que des emplois soient crées pour les chômeurs.

    • Aug­men­ta­tion des allo­ca­tions handicapés.

    • Limi­ta­tion des loyers. Davan­tage de loge­ment à loyers modé­rés (notam­ment pour les étu­diants et les tra­vailleurs précaires).

    • Inter­dic­tion de vendre les biens appar­te­nant à la France (bar­rage, aéroport…)

    • Moyens consé­quents accor­dés à la jus­tice, à la police, à la gen­dar­me­rie et à l’armée. Que les heures sup­plé­men­taires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.

    • L’in­té­gra­li­té de l’argent gagné par les péages des auto­routes devra ser­vir à l’en­tre­tien des auto­routes et routes de France ain­si qu’à la sécu­ri­té routière.

    • Le prix du gaz et l’électricité ayant aug­men­té depuis qu’il y a eu pri­va­ti­sa­tion, nous vou­lons qu’ils rede­viennent publics et que les prix baissent de manière conséquente.

    • Fin immé­diate de la fer­me­ture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.

    • Appor­tons du bien-être à nos per­sonnes âgées. Inter­dic­tion de faire de l’argent sur les per­sonnes âgées. L’or gris, c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.

    • Maxi­mum 25 élèves par classe de la mater­nelle à la terminale.

    • Des moyens consé­quents appor­tés à la psychiatrie.

    • Le réfé­ren­dum popu­laire doit entrer dans la Consti­tu­tion. Créa­tion d’un site lisible et effi­cace, enca­dré par un orga­nisme indé­pen­dant de contrôle où les gens pour­ront faire une pro­po­si­tion de loi. Si cette pro­po­si­tion de loi obtient 700 000 signa­tures alors cette pro­po­si­tion de loi devra être dis­cu­tée, com­plé­tée, amen­dée par l’As­sem­blée natio­nale qui aura l’o­bli­ga­tion, (un an jour pour jour après l’ob­ten­tion des 700 000 signa­tures) de la sou­mettre au vote de l’in­té­gra­li­té des Français.

    • Retour à un man­dat de 7 ans pour le pré­sident de la Répu­blique. L’élection des dépu­tés deux ans après l’é­lec­tion du pré­sident de la Répu­blique per­met­tait d’en­voyer un signal posi­tif ou néga­tif au pré­sident de la Répu­blique concer­nant sa poli­tique. Cela par­ti­ci­pait donc à faire entendre la voix du peuple.)

    • Retraite à 60 ans et pour toutes les per­sonnes ayant tra­vaillé dans un métier usant le corps (maçon ou désos­seur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.

    • Un enfant de 6 ans ne se gar­dant pas seul, conti­nua­tion du sys­tème des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.

    • Favo­ri­ser le trans­port de mar­chan­dises par la voie ferrée.

    • Pas de pré­lè­ve­ment à la source.

    • Fin des indem­ni­tés pré­si­den­tielles à vie.

    • Inter­dic­tion de faire payer aux com­mer­çants une taxe lorsque leurs clients uti­lisent la carte bleue. Taxe sur le fuel mari­time et le kérosène. »

    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/zero-sdf-retraites-superieures-a‑1–200-euros-salaire-maximum-a-15–000-euros-decouvrez-la-longue-liste-des-revendications-des-gilets-jaunes_3077265.html

    Réponse
    • ève

      Tout à fait , com­ment faire com­prendre et ins­tal­ler une démo­cra­tie non repré­sen­ta­tive dans un sys­tème déjà éta­blit d’é­lec­tions pré­si­den­tielles aux pré­vi­sions dou­teuses et atta­quables par des oppo­si­tions gour­mandes de dividendes !
      Fin aus­si des indem­ni­tés par­le­men­taires et sénatoriales !
      Cahier des charges plein .…… plus de pages pour annu­ler ou radier quoique ce soit ! Mais on peut tou­jours améliorer !
      Bon week-end

      Réponse
  5. Fabien

    L’en­thou­siasme popu­laire n’empêche pas la pru­dence, l’a­cui­té réflexive, bien au contraire, tout mou­ve­ment citoyen ne peut fonc­tion­ner et se déve­lop­per qui libé­ré et éman­ci­pé de tous ces car­cans éli­tistes, repré­sen­ta­tifs qui nous contiennent habi­tuel­le­ment dans la polé­mique et l’op­po­si­tion contrôlée…
    https://​you​tu​.be/​t​I​p​e​K​C​g​7​8MI – Soyons vigi­lants …MAIS PAR DESSUS TOUT ! UNIS !
    (chaîne Exis­ter en Liber­té) 27 novembre 2018

    Réponse
  6. etienne

    (Rap­pel 🙂 )

    Nous ne sommes pas en démo­cra­tie : le fait de nous impo­ser d’é­lire des maîtres au lieu de voter les lois est une impos­ture poli­tique. 1 homme=1 voix pour voter les lois, pas pour dési­gner des maîtres. 

    Et tant qu’on bavar­de­ra sur les déci­sions des « élus », qui sont les ser­vi­teurs des riches, on n’a­van­ce­ra pas sur nos pro­blèmes à nous : IL FAUT qu’on apprenne à écrire nous-mêmes notre constitution !

    Réponse
  7. Fabien

    « Chaque fois nous sommes allés dans la gueule du Loup ! »…
    Il est tou­jours très déli­cat de citer une chaîne au par­ti pris pas­sion­né comme le sujet et la démarche de cette nou­velle vidéo de la chaîne Exis­ter en Liber­té que je vais à nou­veau ‘citer’ ici : je m’en excuse à l’a­vance et je suis bien conscient des réti­cences et des réserves que pareille mise en ligne peut sus­ci­ter chez cer­tains ; mais ma démarche est vrai­ment réflexive et des plus ouvertes, en ce sens aller au bout de toute réflexion, de toute thé­ma­tique, quitte à me trom­per, quitte à déplaire à tous qui ceux qui sont encore blo­qués par quelques schèmes men­taux ou autres conflits d’intérêts.
    Il appa­raî­tra de suite à l’es­prit que de tels par­tages vidéos sont peut-être le fruit d’une volon­té de sape avec cette inten­tion de dés­union et de dis­corde au sein d’un tel mou­ve­ment popu­laire, et c’est bien pour­quoi il ne faut jamais trop encen­ser le por­teur mais tou­jours bien ana­ly­ser, bien sou­pe­ser le mes­sage, ce Mes­sage des Gen­tils Virus qui ne peut être que Coli­bris à ses débuts face à tous ces félons et autres cha­cals du lucre et de l’inversion.
    Ce en quoi je suis d’ac­cord avec CORINE / Exis­ter en Liber­té, c’est qu’il faut sur­prendre l’en­ne­mi, être là où il ne s’y attend pas, pas for­cé­ment une lon­gueur d’a­vance mais cette audace et cette imagination…
    https://​you​tu​.be/​R​s​4​0​S​a​S​R​5AM – URGENT LE blanc signe du peuple le jaune signe de Sarkozy…
    (chaîne Exis­ter en Liber­té) 30 novembre 2018

    CHOUAR­Dament Vôtre !

    Réponse
  8. Giraudet

    Bon­jour Etienne Chouard
    J’ai trou­vé Abso­lu­ment excellent la vidéo « les constitueurs »
    Mais impos­sible de la copier pour la faire circuler…
    Com­ment faire ?
    Merci

    Réponse
  9. Fabien

    Pour ceux qui ne connaissent pas…


    Gilets Jaunes en Belgique

    (chaîne phi­lippe jan­drok) 30 novembre 2018

    Réponse
  10. Fabien

    Une troi­sième chaîne qui elle aus­si ne mâche pas ses mots ; un CHOUAR­Dien lui aus­si, si je puis dire, vous savez, cet esprit popu­laire, démo­crate, humain qui a bien digé­ré cette impé­rieuse néces­si­té de faire Citoyen­ne­té, Consti­tu­tion et Démocratie…


    La solu­tion pour les Gilets Jaunes et le Peuple Fran­çais – Liber­té et Véri­té pro­fonde !!! Urgent !
    (chaîne Cry­sa­lide Post) 29 novembre 2018

    … j’ap­pré­cie aus­si beau­coup ce gar­çon pour son tra­vail de débun­kage de l’ISS en par­ti­cu­lier et de l’Es­pace en géné­ral, cette approche par­mi mille autres concer­nant la réa­li­té phy­sique et géo­gra­phique de notre Monde, la Terre ce déno­mi­na­teur com­mun à tous, le plus Gros de tous les Mensonges ! ^^

    Mer­ci

    Réponse
  11. etienne

    Frédéric Lordon, place de la République :

    « Donc on se rend à l’Élysée.
    On lui montre le papier.
    On lui explique que c’est très bien.
    Qu’il est l’ab­so­lu contraire de nos exi­gences politiques.
    Et alors on l’aide à tirer quelques conclu­sions logiques.
    Et on lui dit : Eh bien main­te­nant… Casse-toi ! »
    Fré­dé­ric Lordon

    Bon, on est loin de l’op­tion « citoyens consti­tuants », clairement…

    Réponse
  12. Berbère

    Charles Michel est le frère de Mathieu Michel, éga­le­ment poli­ti­cien du Mou­ve­ment réfor­ma­teur en Wal­lo­nie par­ti­cipe à la réunion du groupe Bil­der­berg de 2015 et 2016
    La famille Michel est ori­gi­naire d’Hoe­gaar­den (Flandre)2 Fils de Mar­tine et de Louis Michel. Son père est ancien pré­sident du Mou­ve­ment réfor­ma­teur (dont la pré­si­dence sera reprise par son fils) et devien­dra dépu­té euro­péen et ministre d’État.
    Charles Michel, né le 21 décembre 1975 à Namur, est un homme poli­tique belge, membre du Mou­ve­ment réfor­ma­teur. Il est Pre­mier ministre depuis le 11 octobre 2014.
    pho­to ici :
    https://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​C​h​a​r​l​e​s​_​M​i​c​hel

    Réponse
  13. ERIC974

    Bel article Etienne comme d’hab’.
    Tout ça sans FREXIT ?

    Eric
    ile de la Réunion.

    Réponse
  14. Fabien

    Pur conspi­ra­tion­nisme ou réa­li­té vraie…
    https://​you​tu​.be/​E​y​C​P​u​a​x​k​KOE – NOUS SOMMES DANS LEUR PIÈGE.…Ouvrez les yeux
    (chaîne Exis­ter en Liber­té) 1 décembre 2018
    … il n’est pas évident de s’y retrou­ver dans tous ces dis­cours diver­gents, oppo­sés, ces bonnes paroles, ces sages conseils, idem pour cette vidéo que je cite là, qui dit tant d’é­vi­dences sur les mani­pu­la­tions à notre encontre, elle-même pou­vant fort bien mani­pu­ler, de façon plus sub­tile et plus retors… je ne le pense pas mais de quoi pou­vons-nous être tota­le­ment sûr dans tout ce fatras d’in­for­ma­tion, dans ces relais tous azimuts ?…
    Bref, AZI­MU­THA­Le­ment Vôtre ! la seule chose aujourd’­hui dont je sois sûr : entre cet Hori­zon que cha­cun peut obser­ver lui-même et ce cal­cul tri­go­no­mé­trique ayant pour Rayon ou Tan­gente 6 371 km…
    ^^

    Réponse
  15. Fabien

    À tout hasard, si quel­qu’un connaît un café asso­cia­tif, un café citoyen qui par ses inten­tions et son expé­rience peut ins­pi­rer en la matière, je suis pre­neur, fai­sant par­ti d’un petit col­lec­tif orga­ni­sant un lieu de vie et de lien social asso­ciant épi­ce­rie, bar, espace ludique, ate­liers divers, salle de spec­tacle et confé­rences… merci !

    Réponse
  16. Berbère
  17. Berbère

    « Vidéo à l’appui, dans un tweet très par­ta­gé, un inter­naute a repro­ché à BFM de ver­ser dans la « fake news », assu­rant que les pavés avaient été enle­vés non pas par des gilets jaunes… mais avant la manif, dans le cadre de travaux.

    Effec­ti­ve­ment, comme le confirme Che­ck­News, une piste cyclable est en construc­tion sur les Champs-Ely­sées. Et si l’on se fie au plan­ning des tra­vaux, le haut de l’avenue (où est tour­né le duplex) doit faire l’objet de réfec­tion entre le 12 novembre et le 20 décembre.

    Au len­de­main du duplex, le 26 novembre, le jour­na­liste de BFM s’est fen­du d’un mes­sage d’excuse : « J’ai fait une erreur et je le recon­nais volon­tiers […] Une erreur cela peut arri­ver aus­si en exer­çant son métier. » Des erreurs, notons-le, sou­vent à sens unique…

    4/ Reste enfin la ques­tion de savoir si le gou­ver­ne­ment n’a pas lais­sé faire les cas­seurs, dans le but de salir l’i­mage des Gilets jaunes. Le phi­lo­sophe Jean-Claude Michéa avait évo­qué ce risque dès le 21 novembre :

    « On ne doit sur­tout pas oublier que si le mou­ve­ment des Gilets jaunes gagnait encore de l’ampleur (ou s’il conser­vait, comme c’est tou­jours le cas, le sou­tien de la grande majo­ri­té de la popu­la­tion), l’État benal­lo-macro­nien n’hésitera pas un seul ins­tant à envoyer par­tout son Black Bloc et ses «  anti­fas  » (telle la fameuse «  bri­gade rouge  » de la grande époque) pour le dis­cré­di­ter par tous les moyens, où l’orienter vers des impasses poli­tiques sui­ci­daires (on a déjà vu, par exemple, com­ment l’État macro­nien avait pro­cé­dé pour cou­per en très peu de temps l’expérience zadiste de Notre-Dame-des-Landes de ses sou­tiens popu­laires originels). »

    Marine Le Pen, qui lit peut-être Michéa, a de son côté accu­sé Chris­tophe Cas­ta­ner de mener une « stra­té­gie de la tension ».

    Pris­cil­lia Ludos­ky, l’une des figures des Gilets jaunes, a rap­por­té sur France 5 ce que lui a dit l’un des res­pon­sables des CRS :

    « Les forces de l’ordre ont lais­sé faire les cas­seurs hier sur les Champs-Ely­sées et on m’a bien fait com­prendre que les déci­sions venaient d’en haut. »

    Gilets jaunes : Michel Onfray dénonce la dés­in­for­ma­tion des médias et le sou­tien du gou­ver­ne­ment aux casseurs
    par Vera Mikhaï­li­chen­ko – Agoravox

    https://​www​.ago​ra​vox​.fr/​t​r​i​b​u​n​e​-​l​i​b​r​e​/​a​r​t​i​c​l​e​/​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​n​e​s​-​m​i​c​h​e​l​-​o​n​f​r​a​y​-​2​0​9​960

    Réponse
  18. Berbère
  19. Berbère
  20. zedav

    « Ce n’est pas aux hommes de pou­voir d’é­crire les règles du pouvoir »
    Très juste remarque mais qui donne la solu­tion en creux.
    Je pro­pose une phrase plus expli­cite et affirmative :

    C’est au peuple de faire SA loi ! Exi­geons un VRAI réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne !

    Le RIC n’est certes pas suf­fi­sant (voir ce qu’ont fait les Suisses de l’i­ni­tia­tive mon­naie pleine) mais consti­tue un « pied dans la porte »(dans l’antre du pouvoir).
    Ma pro­po­si­tion de 1er refe­ren­dum à sou­mettre, il me semble le préa­lable à tous les autres : réin­tro­duire le contrôle de la presse par des mesures ins­pi­rées des ordon­nance de 1948. La presse est l’or­gane de contrôle des repré­sen­ta­tions. Pour que les citoyens ne répondent pas aux ques­tions posées par le RIC comme le sou­haitent les oli­garques, il faut cou­per le lien entre eux et les média.

    Réponse
  21. Fabien

    Michel ONFRAY n’est cepen­dant qu’un intel­lec­tuel, loin de tout véri­table enga­ge­ment, qui plus est, bien relayé et sur Inter­net et dans Mains­tream Médias… cher­chez l’er­reur ou le para­doxe ^^ et je ne parle pas de cet étrange « Cos­mos », par­lant ain­si de l’Es­pace de façon si éru­dite qu’il en oublie évi­dem­ment la réa­li­té géo­gra­phique de notre PLA­Nète… mais je l’ad­mets volon­tiers, il est si facile de convaincre autrui quand toute notre édu­ca­tion et notre envi­ron­ne­ment cultu­rel et intel­lec­tuel nous ont à ce point for­ma­tés et condi­tion­nés que nous en avons oublier jus­qu’à la simple logique du rai­son­ne­ment mais aus­si à l’é­vi­dence de la seule obser­va­tion et de tout empirisme…

    Réponse
  22. Fabien

    « … une métanoïa… »
    https://​you​tu​.be/​7​j​Y​F​a​O​K​C​iz4 – Video infil­tra­tions de police dans mani­fes­ta­tions Gilets Jaunes : Expli­ca­tions d’Axel sur RT France
    (chaîne Brest Buzz) 1 décembre 2018
    … à par­tir de 4’15… pro­pos et ter­mi­no­lo­gie très inté­res­sants, très éclairantes

    Réponse
  23. Dany

    https://​yeti​blog​.org/​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​n​e​s​-​a​v​e​c​-​o​u​-​s​a​n​s​-​l​e​s​-​p​a​r​t​i​s​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​s​-​d​e​b​a​t​-​m​a​r​i​e​-​w​i​l​h​e​m​-​l​a​b​a​t​-​p​i​e​r​r​i​c​k​-​t​i​l​l​et/
    Enfin, cerise sur le gâteau, cerise inat­ten­due et ô com­bien savou­reuse : ça dis­cute de plus en plus ferme sur la nature du pou­voir qu’on serait prêt à sup­por­ter. La 6ème Répu­blique est de retour avec des reven­di­ca­tions comme le refe­ren­dum popu­laire ou, pour le moment dans une moindre mesure : la constituante.
    Et là, émerge l’appartenance à un par­ti. On peut sou­dain, alors qu’on est d’accord sur beau­coup de points, se mettre à se déchi­rer parce qu’on sou­tient la FI ou Debout la France, ou Les Répu­bli­cains, ou le FN, ou parce qu’on n’en sou­tient aucun : et ceux qui n’en sou­tiennent aucun sont les plus nom­breux et nous ren­voient tous dos à dos avec un “tous pour­ris” rédhibitoire.
    Du coup, j’en viens à me deman­der si ce n’est pas tout sim­ple­ment le sys­tème des par­tis poli­tiques qui est mauvais.
    Au fond, avec l’électronique et ce qu’elle per­met en terme de com­mu­ni­ca­tion ins­tan­ta­née, avons-nous encore besoin d’eux qui nous déchirent, nous opposent et pro­voquent cette abs­ten­tion mas­sive, par des­sus le marché ?
    Et je me prends à ima­gi­ner un tout autre sys­tème : un peuple qui se posi­tion­ne­rait sim­ple­ment sur des lignes, aus­si bien en matière sociale, qu’écologique, que poli­tique (quel type de pouvoir).
    Et je me dis que le pro­gramme poli­tique qui émer­ge­rait serait sûre­ment enthou­sias­mant. Et aurait le mérite de tous nous réconcilier.

    Réponse
  24. Fabien

    Ce lien sur les Pom­piers à Cho­let issu de ce der­nier de Ber­bère n’est pas mal non plus… et cet « ce n’est pas accep­table » est évi­dem­ment un de ces mots de trop, idéo­lo­gie et com­por­te­ments d’une élite n’en­vi­sa­geant les choses et le Monde que sous cet aspect hié­rar­chique et Pyra­mi­dal des rap­ports humains et sociaux…
    https://​glo​ria​.tv/​v​i​d​e​o​/​4​R​d​3​E​g​M​b​u​m​i​c​D​r​X​3​2​x​N​C​v​w​xsa – ÉNORME À Cho­let les Pom­piers tournent le dos au Pré­fet et quittent la comm…
    gerard57 – 2 décembre 2018

    Réponse
  25. Fabien

    « Ce n’est pas accep­table ! il y a un temps pour tout ! » qui dit ce gros pois­son et j’ai­me­rais bien savoir qui est cette per­sonne qui se donne ain­si des grands airs et y croit encore en sa supé­rio­ri­té sociale et repré­sen­ta­tive… ces véri­tables fan­fa­rons affi­chant le plus grand sérieux mais n’en pis­sant pas moins comme tout un cha­cun et ne devant leur auto­ri­té, leur pou­voir et cet arbi­traire et ces pri­vi­lèges qu’à notre igno­rance (mécon­nais­sance), à notre consen­te­ment et ce cercle vicieux des néces­si­tés du quo­ti­dien nous obli­geant à survivre !

    Réponse
  26. etienne

    « La source de tous nos maux, c’est l’indépendance abso­lue où les repré­sen­tants se sont mis eux-mêmes à l’égard de la nation sans l’avoir consultée.

    Ils ont recon­nu la sou­ve­rai­ne­té de la nation, et ils l’ont anéantie.

    Ils n’étaient de leur aveu même que les man­da­taires du peuple, et ils se sont faits sou­ve­rains, c’est-à-dire des­potes, car le des­po­tisme n’est autre chose que l’usurpation du pou­voir souverain.

    Quels que soient les noms des fonc­tion­naires publics et les formes exté­rieures du gou­ver­ne­ment, dans tout État où le sou­ve­rain ne conserve aucun moyen de répri­mer l’abus que ses délé­gués font de sa puis­sance et d’arrêter leurs atten­tats contre la consti­tu­tion de l’État, la nation est esclave, puisqu’elle est aban­don­née abso­lu­ment à la mer­ci de ceux qui exercent l’autorité.

    Et comme il est dans la nature des choses que les hommes pré­fèrent leur inté­rêt per­son­nel à l’intérêt public lorsqu’ils peuvent le faire impu­né­ment, il s’ensuit que le peuple est oppri­mé toutes les fois que ses man­da­taires sont abso­lu­ment indé­pen­dants de lui.

    Si la nation n’a point encore recueilli les fruits de la révo­lu­tion, si des intri­gants ont rem­pla­cé d’autres intri­gants, si une tyran­nie légale semble avoir suc­cé­dé à l’ancien des­po­tisme, n’en cher­chez point ailleurs la cause que dans le pri­vi­lège que se sont arro­gés les man­da­taires du peuple de se jouer impu­né­ment des droits de ceux qu’ils ont cares­sés bas­se­ment pen­dant les élections. »

    Robes­pierre, 29 juillet 1792. 

     
    La source de tous nos maux...

    Réponse
  27. joss

    Si on met de côté la ges­tion des pou­voirs, elle sera dans les mains des domi­nants du groupe, qu’on le veuille ou non (c’est la loi de la jungle). La ques­tion est : « Com­ment décide t on ensemble ? » C’est la rédac­tion d’une Consti­tu­tion pour une nation.

    LA TYRANNIE DE L’ABSENCE DE STRUCTURE – Jo Freeman
    https://​info​kiosques​.net/​l​i​r​e​.​p​h​p​?​i​d​_​a​r​t​i​c​l​e=2

    « On com­mence à com­prendre par quel méca­nisme, pour­quoi et com­ment, à tra­vers l’histoire et dans le pré­sent se sont éta­blies des échelles hié­rar­chiques de domi­nance. Pour aller sur la lune, on a besoin de connaître les lois de la gra­vi­ta­tion. Quand on connaît ces lois de la gra­vi­ta­tion, ça ne veut pas dire qu’on se libère de la gra­vi­ta­tion. Ça veut dire qu’on les uti­lise pour faire autre chose. Tant qu’on n’aura pas dif­fu­sé très lar­ge­ment à tra­vers les hommes de cette pla­nète la façon dont fonc­tionne leur cer­veau, la façon dont ils l’utilisent, tant qu’on ne leur aura pas dit que, jusqu’ici, ça a tou­jours été pour domi­ner l’autre, il y a peu de chances qu’il y ait quelque chose qui change. » Hen­ri Laborit

    Réponse
  28. Benoit

    [Auto­bio­gra­phie de Daniel Gué­rin :] « Pour­quoi diable avais-je empor­té Le capi­tal de Marx ? La révo­lu­tion sociale et Le pro­gramme socia­liste de Kauts­ky, La révo­lu­tion défi­gu­ré de Trots­ki, les réflexions sur la vio­lence de Georges Sorel, l’au­to­bio­gra­phie de Gand­hi et des livres sur Prou­dhon, Jau­rès, Lénine, sur l’inde et la chine, sur l’im­pé­ria­lisme amé­ri­cain, sur la Rus­sie des soviets, sur le tra­vaillisme et le syn­di­ca­lisme ouvrier ? »

    Je prends des notes que j’ai conser­vées dans les archives encore aujourd’­hui, des notes sur tous les livres que j’ai lus. Et j’ar­rive comme ça à Saï­gon après les escales nom­breuses Sai­lan [?], à Sin­ga­pour etc… et j’ar­rive à Saïgon

    « L’in­so­lence des colons opio­manes et alcoo­liques m’a­vait fait enra­ger. Aux mines de char­bon de Hong-Haï, je fut le témoin d’une exploi­ta­tion sans mer­ci aus­si bien éco­no­miques que raciale. Même
    les petits colons affi­chant des idées démo­cra­tiques, même les ligueurs des droits de l’homme, même les francs maçons et les membres de
    la SFIO (Sec­tion fran­çaise de l’In­ter­na­tio­nale ouvrière) se com­por­taient comme en pays conquis et demeu­raient au jus de l’au­toch­tone les conquérants. »

    Entre temps, il y a eu la révolte, la muti­ne­rie des tirailleurs ton­ki­nois d’Ha­noï et des envi­rons Hanoï, qui a été une répres­sion san­glante, une chasse à l’homme effroyable enga­gée par l’ar­mée fran­çaise et qui a été sui­vie non-seule­ment par l’ex­ter­mi­na­tion de la plu­part de ces mal­heu­reux mais éga­le­ment par la suite par des condam­na­tions à mort par guillo­tine de jeunes intellectuels 

    viet­na­miens qui sont morts en chan­tant et en criant des vers de Vic­tor Hugo.
    Ce qui m’a­vait pro­fon­dé­ment impressionné.

    Le dégoût et la rage qu’é­prouve Daniel Gué­rin le pousse à réagir. Il décide d’en­trer en contact avec des mili­tants vietnamiens.
    un chauf­feur de taxi me condui­sit au bureau du jour­nal La voix du peuple. Je m’y trou­vais face à face avec le vieux chef nationaliste [?].
    Avec un accent d’in­quié­tude et même d’an­goisse, les révo­lu­tion­naires anna­mites (ancien nom du Viet­nam) m’ad­ju­rèrent d’être leur porte parole en France.

    Cette pre­mière fra­ter­ni­sa­tion lui vau­dra de sérieux ennuis avec les auto­ri­tés colo­niales d’Indochine.
    Trois mois plus tard sur le bateau qui le ramène en France, Daniel Gué­rin sait que sa vie a changé.

    La mer était agi­tée, il y avait des dau­phins qui sau­taient à l’a­vant de la coque du bateau et tout d’un coup je me suis dit – j’ai eu comme un éblouis­se­ment – je suis dis : il y a une force for­mi­dable en moi qui m’est confé­rée par mon homo­sexua­li­té. Cette force-là il faut la mettre au ser­vice de quelque chose de beau­coup plus grand que la débauche ou que l’ho­mo­sexua­li­té et c’est la lutte pour la libé­ra­tion du pro­lé­ta­riat. Donc j’ai fait la sym­biose dans les deux choses et j’ai com­pris à ce moment là que les deux choses étaient éter­nel­le­ment asso­ciées et non-plus dis­so­ciées dans ma personne.

    Daniel Gué­rin par­ti­cipe à la fon­da­tion des auberges de jeu­nesse laïque cal­quées sur le modèle des Jugend­her­berge en alle­magne. A la fin de l’é­té 1932, il décide de mener une longue enquête dans ce pays qu’il va tra­ver­ser à pied puis à bicy­clette. Il en rap­por­te­ra une série d’ar­ticles et de nom­breuses pho­to­gra­phies. Il effec­tue une véri­table plon­gée au cœur de la vie alle­mande alors que monte le fas­cisme hitlérien.
    Au cours de son voyage il découvre la détresse de ce qu’il nom­me­ra les trois jeu­nesses : la jeu­nesse social-démo­crate, la jeu­nesse com­mu­niste et la jeu­nesse nazi­fié. Ce qui était très frap­pant au cours de l’é­té 32, c’é­tait qu’au fond… n’ou­bliez pas qu’à ce moment-là il y avait 6 mil­lions de chô­meurs en Alle­magne dont la grande majo­ri­té était des jeunes.
    Par consé­quent il y avait quelque chose de com­mun à ces trois jeu­nesses. Elles souf­fraient pro­fon­dé­ment d’un régime qui les condui­sait, qui les obli­geait a être chô­meur et qui ne leur per­met­tait même plus d’ha­bi­ter chez leurs parents qui n’a­vaient pas le quoi les nour­rir, et qui, par consé­quent, par­cou­raient l’Allemagne de l’est à l’ouest et réci­pro­que­ment en cou­chant dans des abris de police. Et qui lan­çaient des pierres dans des pom­miers pour essayer d’at­tra­per des pommes et cro­quer quelque chose. Il y avait donc un déses­poir, une fureur même qui était à peu près la même chez les socia­listes, les com­mu­nistes et les nazis.

    « Un dimanche, dans les envi­rons de Ber­lin nous ren­con­trons par hasard sur la route une troupe étrange. Visage vicieux, troubles de voyous. Et sur la tête des couvre chefs des plus bizarres : melon noir et gris à la char­lot, vieux cha­peau de femme, cas­quette pro­lé­ta­rienne, torse à demi-nue émer­geant d’un tri­cot de peau très échan­cré à grosses rayures. Bref un mélange inso­lite de viri­li­té et 

    d’ef­fé­mi­na­tion. Nous avons affaire à une [?] une bande sau­vage, un gang
    d’a­do­les­cents dévoyés, aso­ciaux, une com­mu­nau­té de gars reje­tés par la société. »

    De retour à paris fin 1932 Daniel Gué­rin appelle à se mobi­li­ser contre le désastre qui guette l’Europe mais la gauche fran­çaise s’obs­tine à vou­loir consi­dé­rer Hit­ler comme un fanfaron.
    Ils rigolent, ils rigolent et ils disent :
    « il ne faut pas s’i­ma­gi­ner que Hit­ler va prendre le pou­voir. Ça ne se pro­dui­ra pas en Alle­magne et en tout cas ça se pro­dui­ra en France. »
    On ne me croyait pas.

    Quelques mois suf­fi­ront pour­tant aux nazis pour se sai­sir du pou­voir. En jan­vier 1933 Hit­ler devient chan­ce­lier. Aux côtés du peuple alle­mand Daniel Gué­rin observe les pre­miers mois du régime hit­lé­rien. Par­tant de cette expé­rience, il rédi­ge­ra 2 livres majeurs : La peste brune, puis Fas­cisme et grand capi­tal. Il explique com­ment la grande bour­geoi­sie alle­mande a su uti­li­ser et favo­ri­ser l’a­vè­ne­ment du nazisme pour sau­ve­gar­der ses intérêts.

    Réponse
  29. Berbère

    « Pen­dant que Paris fumait encore same­di soir, Edouard Phi­lippe fêtait son anni­ver­saire !« par Simple citoyenne (son site)
    mar­di 4 décembre 2018 – Sur Agoravox
    https://​www​.ago​ra​vox​.tv/​t​r​i​b​u​n​e​-​l​i​b​r​e​/​a​r​t​i​c​l​e​/​p​e​n​d​a​n​t​-​q​u​e​-​p​a​r​i​s​-​f​u​m​a​i​t​-​e​n​c​o​r​e​-​7​9​552
    Com­men­taire sous cet article…
    « Soyons atten­tifs à ce qui se passe tout de même, car c’est tout de même très étrange d’avoir un soi-disant  » porte-parole » des gilets jaunes, invi­té sur tous les pla­teaux télé et qui réclame, je cite :
     » Un porte-parole des « gilets jaunes » réclame la nomi­na­tion du géné­ral de Vil­liers comme Pre­mier ministre »
    bien voyons ! »

    https://​www​.euro​pe1​.fr/​s​o​c​i​e​t​e​/​u​n​-​p​o​r​t​e​-​p​a​r​o​l​e​-​d​e​s​-​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​n​e​s​-​r​e​c​l​a​m​e​-​l​a​-​d​e​m​i​s​s​i​o​n​-​d​u​-​g​o​u​v​e​r​n​e​m​e​n​t​-​e​t​-​l​a​-​n​o​m​i​n​a​t​i​o​n​-​d​u​-​g​e​n​e​r​a​l​-​d​e​-​v​i​l​l​i​e​r​s​-​c​o​m​m​e​-​p​r​e​m​i​e​r​-​m​i​n​i​s​t​r​e​-​3​8​1​2​579

    « Réac­tion du gilet jaune Patrick de Per­glas à la sor­tie de Matignon »
    Et com…
    https://​you​tu​.be/​U​o​M​6​Y​P​6​p​_HU
    (sous la vidéo, un com­men­taire assez syn­thé­tique de l’essentiel :
    « Au fond, la seule reven­di­ca­tion de la popu­la­tion, c’est d’a­voir des diri­geants qui les res­pectent et qui les aiment. Un pré­sident qui res­pecte ses com­pa­triotes est for­cé­ment un bon pré­sident car il pren­dra tou­jours les bonnes mesures, celles qui seront dans l’in­té­rêt de son peuple. Et si le peuple sent cela pro­fon­dé­ment, il accep­te­ra la poli­tique menée. Pour­quoi ce mou­ve­ment vient-il de pro­vince ? Parce que les gens ne sont pas encore lobo­to­mi­sés par des matra­quages publi­ci­taires, des vies de robots (métro-bou­lot-dodo), des inci­ta­tions constantes à la consom­ma­tions, des sno­bismes de toutes sortes, etc… comme dans les grandes villes. les Fran­çais de pro­vince ont gar­dé leur natu­rel, leur indé­pen­dance d’es­prit, leur sagesse et leur intui­tion du par­ler vrai. Ils savent flai­rer l’ac­cent de véri­té et ne se laissent pas impres­sion­ner par du bla­bla élé­gant mais creux, c’est inné chez eux. C’est ça que je vois dans le mou­ve­ment jaune. C’est un élan de l’âme qui se sou­lève pour la véri­té contre le mensonge. »

    Réponse
  30. Berbère

    La pre­mière chose face à laquelle les gilets jaunes doivent res­ter vigi­lant, c’est la mani­pu­la­tion des médias et à celle du gou­ver­ne­ment qui a prou­vé qu’il était à virer de la haute fonction.
    Le mou­ve­ment a inté­rêt à se res­pon­sa­bi­li­ser indi­vi­duel­le­ment, à être fort seul et à res­ter sou­dé sur l’ob­jec­tif pre­mier, amé­lio­rer la situa­tion du peuple.

    Réponse
  31. Pierre LASSALLE

    Les Reven­di­ca­tions Gilets Jaunes – Démo­cra­tie Directe – Ini­tia­tives citoyennes

    Réponse
  32. joss

    L’Ap­pel des Gilets Jaunes de Com­mer­cy à des assem­blées popu­laires par­tout en France !

    Les ate­liers consti­tuants sont pas bien loin 😉

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Étienne Chouard : « 80% des citoyens soutiennent les Gilets Jaunes et 80% des citoyens sont favorables à l’institution du RIC ». CQFD | Le Blog de la Résistance - […] Avec les Gilets jaunes, nous avons affaire à des citoyens qui ne veulent pas céder leur parole à des…

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...

[Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté

Chers amis, Sentez-vous que le temps est venu de prendre nos responsabilités pour défendre notre liberté ? Si ne disons jamais non aux pouvoirs abusifs, ils ne s'arrêteront jamais d'abuser : "tout pout pouvoir va jusqu'à ce qu'il trouve une limite" (Montesquieu)....