Réflexions sur ce magnifique élan populaire des #giletsjaunes : il ne faut pas accepter d’être représentés, il faut apprendre à constituer.

29/11/2018 | 47 commentaires

Je crois que, si ce mou­ve­ment popu­laire des #gilets­jaunes est repré­sen­té, il sera rapi­de­ment tra­hi et dévoyé : quel que soit leur mode de dési­gna­tion (élec­tion ou tirage au sort ou autre), les repré­sen­tants ne seront pas ache­tés, bien sûr, mais INTIMIDÉS ET TROMPÉS (mal­gré leur hon­nê­te­té et leur bonne volon­té) par un pou­voir qui sait très bien cor­rompre, à huis clos, par la PEUR et par le MENSONGE, plus que par l’ap­pât du gain : tout ce qu’il faut au pou­voir pour cor­rompre cette révo­lu­tion gran­dis­sante de gilets jaunes, ce sont des représentants.

Alors que, si ce mou­ve­ment sait refu­ser toute forme de repré­sen­ta­tion, il reste insai­sis­sable (et donc invul­né­rable), ce qui lui donne le temps de faire mon­ter, par édu­ca­tion popu­laire, le niveau de conscience et d’exi­gence au sein de CHACUN des simples citoyens qui com­posent le mouvement. 

Il faut que, sur les ronds-points et sur tous les points de ras­sem­ble­ment, les élec­teurs se trans­forment TOUT SEULS en citoyens consti­tuants, de façon auto­nome, sans sau­veur, sans lea­der, sans intel­lec­tuel de réfé­rence, toutes per­son­na­li­tés qui seraient autant de talons d’A­chille pour dis­cré­di­ter le mouvement.

Cet immense mou­ve­ment est une chance his­to­rique, pour une *mul­ti­tude* d’é­lec­teurs infan­ti­li­sés, de se méta­mor­pho­ser SANS L’AIDE D’AUCUNE AUTORITÉ MORALE RASSURANTE en *peuple* de citoyens dignes de ce nom, c’est-à-dire en constituants.

La colonne ver­té­brale de ce mou­ve­ment volon­tai­re­ment désor­ga­ni­sé (pour res­ter incor­rup­tible) devrait être une et UNE SEULE IDÉE forte et radi­cale, qui serait une bonne cause com­mune, vrai­ment com­mune et vrai­ment capable à elle seule d’en­traî­ner ensuite tous les bou­le­ver­se­ments néces­saires de jus­tice sociale.

À mon avis, cette idée cen­trale et déci­sive devrait être : « CE N’EST PAS AUX HOMMES AU POUVOIR D’ÉCRIRE LES RÈGLES DU POUVOIR ; SI ON VEUT UNE VRAIE PUISSANCE POLITIQUE POPULAIRE, IL NOUS FAUT UNE VRAIE CONSTITUTION, ET IL FAUDRA APPRENDRE À L’ÉCRIRE NOUS-MÊMES. »

Les gilets jaunes semblent, ces jours-ci, choi­sir le RIC (réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne) comme cause com­mune et c’est déjà tout à fait ines­pé­ré et enthou­sias­mant – même si ce sera sans doute insuf­fi­sant (car le fait d’a­voir ache­té TOUS les médias per­met aux puis­sants d’in­toxi­quer l’o­pi­nion et donc de dévoyer tous les RIC). C’est déjà un pas immense vers la méta­mor­phose en consti­tuants que d’être d’ac­cord pour faire de l’ins­ti­tu­tion du RIC une prio­ri­té natio­nale non négociable.

De la même façon qu’il ne faut sur­tout pas élire une assem­blée consti­tuante (parce que l’é­lec­tion est une démis­sion), il ne faut pas accep­ter d’être repré­sen­té : il faut exi­ger de voter.

ÉLIRE N’EST PAS VOTER, c’en est même la néga­tion. Un citoyen digne de ce nom vote lui-même les lois aux­quelles il consent à obéir.

Bon cou­rage à tous, le peuple uni ne peut pas perdre : res­tez sou­dés sur l’idée.

Étienne Chouard.

#pas­de­dé­mo­cra­tie­sans­ti­ra­geau­sort
#pas­de­dé­mo­cra­tie­sans­ci­toyens­cons­ti­tuants

======

PS : la mul­ti­pli­ca­tion des gilets jaunes posés sous les pare-brises des autos est très spec­ta­cu­laire à la cam­pagne et TRÈS MOBILISATRICE, c’est vrai­ment une chouette idée💡 🙂

=====

PPS : si on mélange la reven­di­ca­tion du RIC avec d’autres reven­di­ca­tions, c’en est fini du RIC ! Les élus savent par­fai­te­ment que le RIC est une arme redou­table pour le peuple contre leur tyran­nie, et je pense que les poli­ti­ciens et les « jour­na­listes » pré­fé­re­raient tous mou­rir plu­tôt que l’ac­cep­ter… DONC, si on défend plu­sieurs reven­di­ca­tions, le RIC sera évi­dem­ment mis de côté et enter­ré par nos maîtres et nous serons « Gros-Jean comme devant »… ALORS QUE nos maîtres ne pour­ront pas nous trom­per de la sorte si le RIC est LA SEULE REVENDICATION, abso­lu­ment prio­ri­taire et non négo­ciable. Ils ne peuvent pas avouer pour­quoi ils détestent le RIC.

Fil face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​p​h​o​t​o​.​p​h​p​?​f​b​i​d​=​1​0​1​5​6​7​4​9​8​7​8​3​9​2​3​1​7​&​s​e​t​=​a​.​1​0​1​5​0​2​7​9​4​4​5​9​0​7​3​1​7​&​t​y​p​e​=​3​&​t​h​e​a​ter


Mon inter­face habi­tuelle d’ad­mi­nis­tra­tion du blog est en panne depuis quelques semaines, ce qui m’a conduit mal­heu­reu­se­ment à ralen­tir mes inter­ven­tions ici (et à ne me ser­vir que de Face­book et Twee­ter, grrr). Je vais repro­duire ci-des­sous, et dans les com­men­taires de ce billet, les quelques textes et vidéos que j’ai moi-même publiés ou relayés ces der­niers temps à pro­pos des gilets jaunes.

Mar­tin, retraité :

Cri de détresse d’une GJ devant les CRS :

Le 24 novembre, j’ai publié ceci : 

Comme Léo, je trouve que ce for­mi­dable élan de révolte popu­laire des « Gilets Jaunes », contre le racket des pré­ten­dues « élites », ne peut ser­vir à quelque chose QUE SI tous ces citoyens POLARISENT leurs volon­tés sur UNE SEULE CAUSE COMMUNE, bien choi­sie, radi­cale, décisive.

Or, puisque 80% des citoyens sou­tiennent les Gilets Jaunes ET QUE 80% des citoyens sont favo­rables à l’ins­ti­tu­tion du Réfé­ren­dum d’I­ni­tia­tive Citoyenne, il me semble que c’est une occa­sion en or pour défendre cette idée à la fois très simple et très pro­fon­dé­ment révo­lu­tion­naire du RIC (révo­lu­tion­naire **SEULEMENT SI ce sont de simples citoyens et pas des poli­ti­ciens qui en écrivent les règles**, natu­rel­le­ment, car vous savez bien que, si ce sont des élus qui l’ins­ti­tuent, ils écri­ront un fake RIC, comme l’ac­tuel article 11 de notre anticonstitution).

Il me semble qu’au­cun oli­garque, aucun jour­na­liste ven­du aux riches, aucun col­la­bo du sys­tème de domi­na­tion par­le­men­taire ne pour­ra trou­ver à redire publi­que­ment à cet objec­tif très évi­dem­ment démo­cra­tique et irré­pro­chable (« le peuple uni réclame le RIC, le vrai : en toutes matières »). Ils seront obli­gés de bre­douiller de mau­vaises excuses pour le refu­ser et leur mal­hon­nê­te­té se ver­ra plus que jamais au grand jour, comme par l’ef­fet d’un puis­sant révélateur.

C’est la pre­mière fois, je crois, que je change mon image de pro­fil, et je le fais parce que je trouve ce signe de ral­lie­ment intel­li­gent et puis­sant, oppor­tun. Il devrait deve­nir une prio­ri­té abso­lue pour les révol­tés en jaune, à mon avis :

LE RIC EST UNE BONNE CAUSE COMMUNE DE RÉSISTANCE À L’OPPRESSION

Étienne.

. http://​www​.arti​cle3​.fr/​i​n​f​o​r​m​a​t​i​o​n​s​/​d​e​f​i​n​i​t​i​o​n​-​d​u​-​ric
. http://www.article3.fr/in…/proposition-loi-constitutionnelle
. http://​etre​ci​toyen​.org/​r​e​f​e​r​e​n​d​u​m​-​i​n​i​t​i​a​t​i​v​e​-​c​i​t​o​y​e​nne

——

Léo Girod : « Avec le RIC – Réfé­ren­dum d’Initiative Citoyenne en toutes matières, les citoyens auraient le contrôle sur leurs élus, leurs lois, leurs taxes… Ils seraient enfin souverains !

Si les gilets jaunes avaient le RIC pour unique reven­di­ca­tion, ils l’obtiendraient, il en serait fini des taxes injustes, et si ce n’é­tait pas le cas… au moins tous les Fran­çais en enten­draient par­ler, et ce serait une grande avancée.

arti​cle3​.fr/​p​e​t​i​t​ion

clic​-ric​.org

En l’absence de reven­di­ca­tion concrète, ces mani­fes­ta­tions n’ont aucun sens…
Dans le meilleur des cas, le gou­ver­ne­ment pour­rait recu­ler, ou inven­ter des petits cadeaux fis­caux pour faire pas­ser la pilule. Mais le plus pro­bable est encore qu’il ne se passe rien.
Exi­geons le RIC ! »

Vidéos sur le RIC : https://​le​-demo​crate​.fr/​v​i​d​e​o​s​/​ric

Léo Girod

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​p​h​o​t​o​.​p​h​p​?​f​b​i​d​=​1​0​1​5​6​7​3​8​6​9​5​3​8​2​3​1​7​&​s​e​t​=​a​.​4​8​6​5​9​6​4​4​2​3​1​6​&​t​y​p​e​=​3​&​t​h​e​a​ter

Autre fil sur le même sujet :


Le 24 novembre, Cora­lie Delaume :

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 24 novembre aussi : 

« Il semble que ces images incroyables — 3 ou 4 jeunes hommes armés frap­pant de toutes leurs forces (avec la loi pour eux) un vieil homme désar­mé pro­tes­tant sim­ple­ment contre la misère — révèlent, une fois de plus, un pro­blème majeur : NOUS N’AVONS PAS DE CONSTITUTION.

Quand vous ferez (enfin) vos propres ate­liers consti­tuants, pen­sez à bien réflé­chir aux contre-pou­voirs qui s’oc­cu­pe­ront de la police. »

Vidéo : https://​www​.face​book​.com/​s​m​o​o​t​h​i​i​/​v​i​d​e​o​s​/​5​4​1​2​5​1​4​9​9​7​0​6​5​17/

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 24 éga­le­ment, j’ai relayé cette réflexion de Jean Bricmont : 

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 22 novembre, j’a­vais relayé ceci, du Grand Soir : 

Théophraste R. (Le Grand Soir) : « Vivent les gilets jaunes (même si cet accessoire vestimentaire est moche et leurs porteurs hors la loi) !

La Révo­lu­tion fran­çaise (par­fai­te­ment illé­gale), qui émer­veilla le monde et à laquelle la France doit encore son pres­tige au-delà de ses fron­tières ne fut auto­ri­sée par per­sonne et elle fut mar­quée par des périodes de violence.

Je cherche vai­ne­ment ce qui fut grand dans le pas­sé et, en même temps, légal.

• La lutte contre l’esclavage ? Non.
• Les révoltes ouvrières pour des jour­nées de 12 heures ?
• Celles des Canuts de Lyon ou des vigne­rons de l’Hérault ? Non.
• Les mani­fes­ta­tions et arrêts de tra­vail pour une ½ jour­née de repos heb­do­ma­daire ? Non.
• Les grèves pour la recon­nais­sance des syn­di­cats ? Non.
• Les luttes pour l’abolition du tra­vail des enfants ? Non.
• Les luttes des « suf­fra­gettes » pour le droit de vote des femmes ? Non.
• La Résis­tance contre les nazis ? Non.
• Les luttes pour la léga­li­sa­tion de l’avortement ? Non.

Et de quel côté était la vraie vio­lence (1) ?

En son Palais de l’Elysée, le monarque Macron 1er a deman­dé au prince Phi­lippe de faire dire par des crieurs de rue que les mani­fes­ta­tions des Gilets Jaunes sont illé­gales, que les che­vau-légers du lieu­te­nant de police Cas­ta­ner sau­ront les mater, sur­tout s’ils approchent du Palais. Les acci­dents de calèches, les bagarres de rue, leur seront impu­tés, ain­si que les chutes de neige, la dis­pa­ri­tion du peigne de Muriel Péni­caud, l’écroulement du pont de Gênes, les rup­tures de caté­naires, les tex­tos de Trump, le mau­vais goût ves­ti­men­taire d’Angela Mer­kel, les abus sexuels dans les pres­by­tères, la mort des abeilles, l’arrestation de Car­los Ghosn, les incen­dies en Cali­for­nie et les retards de livrai­son par les grands cou­tu­riers à la Reine Bri-Bri de Tro­gneux des sept tenues heb­do­ma­daires (qu’elle paie avec sa retraite de prof). »

Théo­phraste R. (Citoyen en marche, mais hors des clous, toujours).

Note (1). Voir mon billet d’hier où Jau­rès a tout bien expli­qué en peu de mots.
Source : Le Grand Soir, https://​www​.legrand​soir​.info/​v​i​v​e​n​t​-​l​e​s​-​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​n​e​s​-​m​e​m​e​-​s​-​i​l​s​-​s​o​n​t​-​m​o​c​h​e​s​-​e​t​-​h​o​r​s​-​l​a​-​l​o​i​.​h​tml

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 21 j’a­vais trou­vé ceci intéressant :

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 


Le 21 nov, le relais d’Osons cau­ser de l’ap­pel des gilets jaunes de Saint-Nazaire :


Et puis encore d’autres billets FB rela­tifs aux GJ : 

Le 21 novembre, Franck Lepage chez Le Média TV :

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​6​7​3​2​1​4​8​2​0​2​317

Le 21 novembre : Mer­ci à Jean Lassalle

Le 21 novembre : Ils ne sont grands, Régis, que parce que nous sommes à genoux

Le 19 novembre : Patrice : « Qu’elle ne soit pas morte pour rien »


L’a­vis de Franck Lepage :

L’a­vis de Fran­çois Ruf­fin : Sur les Champs-Ély­sées, Fran­çois Ruf­fin se réjouit de voir la France « pas­ser à l’action » :
https://​www​.huf​fing​ton​post​.fr/​2​0​1​8​/​1​1​/​2​4​/​s​u​r​-​l​e​s​-​c​h​a​m​p​s​-​e​l​y​s​e​e​s​-​f​r​a​n​c​o​i​s​-​r​u​f​f​i​n​-​s​e​-​r​e​j​o​u​i​t​-​d​e​-​l​a​-​f​r​a​n​c​e​-​q​u​i​-​s​e​-​r​e​v​e​i​l​l​e​_​a​_​2​3​5​9​9​1​96/

L’a­vis de Régis de Castelnau :

L’a­na­lyse (très appro­fon­die) de Jacques : Com­ment faire gagner les Gilets jaunes ? Une ana­lyse théo­rique, poli­tique et stra­té­gique par Jacques Niko­noff, Gilet jaune, uni­ver­si­taire, pré­sident du Par­ti de la démon­dia­li­sa­tion (Par­dem)
http://​www​.par​dem​.org/​a​c​t​u​a​l​i​t​e​/​l​u​t​t​e​s​/​8​9​6​-​c​o​m​m​e​n​t​-​f​a​i​r​e​-​g​a​g​n​e​r​-​l​e​s​-​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​nes

Très intéressant, « ON REPREND LA MAIN » :


https://​onre​prend​la​main​.eu

Catégorie(s) de l'article :

47 Commentaires

  1. etienne

    Il faut arrêter Macron 


    Sabri­na Auro­ra, 16 novembre 2018 :

    Les yeux de l’humiliation…

    « Ce soir, j’ai été appe­lée pour une diar­rhée pro­fuse chez une dame en EHPAD.

    Lorsque je suis entrée dans la chambre, ce n’est ni l’odeur ni les excré­ments déver­sés sur le fau­teuil rou­lant et par­tout sur les draps qui ont frap­pé mon esprit.

    Non. C’est le regard déses­pé­ré de cette femme et ses gémis­se­ments, nue, assise sur son lit, en train d’être net­toyée par une aide soi­gnante. Les gémis­se­ments et les yeux de la honte.

    « Regar­dez ce que je leur fait subir à ces dames » me dit-elle. Je n’avais pas encore tour­né les yeux pour décou­vrir que son mari était allon­gé dans le lit en face, détour­nant le regard.

    Parce qu’elles ne sont pas assez d’effectifs pour cette femme han­di­ca­pée dépen­dante, il n’était pas pos­sible de faire sor­tir son mari pour la net­toyer dans l’intimité, ni assez de temps pour qu’elle pro­fite d’une douche chaude et sal­va­trice pen­dant qu’un autre chan­ge­rait les draps souillés.

    Non, il n’y avait qu’une aide soi­gnante, douce, qui ten­tait de la ras­su­rer, elle, nue, fri­leuse et trem­blante, pen­dant qu’on lui pas­sait un gant savon­né sur son dos taché d’excréments.

    C’est cela, Mme Buzyn, Mr Macron, que vous ne voyez pas dans vos tableaux et que vous ne ver­rez pro­ba­ble­ment jamais. Ce sont ces yeux là, ce regard déses­pé­ré qui dit « par­don » alors qu’il ne devrait pas.

    C’est cette douche qui lui aurait fait tant de bien qu’elle n’aura pas à cause de vos tableaux Excel dans les­quels il est écrit que l’heure est à ser­vir le repas pour 80 per­sonnes au lieu de s’occuper d’une.

    Ensuite, j’ai dû pres­crire des per­fu­sions d’hydratation pour 3 patientes, à ajou­ter au tra­vail des infir­mières parce que les effec­tifs ne sont pas suf­fi­sants pour sti­mu­ler les patients à boire dans la journée.

    Voi­là, mes­sieurs dames les diri­geants, la décli­nai­son de vos déci­sions et de vos cal­culs à mille lieux du réel, c’est celle de la déses­pé­rance de nos aînés que l’on tente tant bien que mal de répa­rer avec nos mots et nos sou­rires parce que nous n’avons plus que ça… 

    J’espère que vous lirez ce post pour, qu’à défaut d’en répondre à vos conci­toyens, vous en répon­drez à votre conscience. »

    Sabri­na Aurora

    Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 

    https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​6​7​4​6​6​7​3​4​3​2​317

    Réponse
    • MONDOLORI

      Les élus sont nos employés.…. Nous devons pou­voir les licencier !!!

      Réponse
  2. Berbère
  3. Démocratie d'abord

    Mer­ci pour cet excellent article. En par­ti­cu­lier la ques­tion de la repré­sen­ta­tion et le lien avec le RIC, ain­si que l’i­dée que le RIC devrait être la seule reven­di­ca­tion. J’a­jou­te­rais que c’est une reven­di­ca­tion qui peut unir des gens qui risquent d’être divi­sés par ailleurs : ils sont d’ac­cord sur qui devrait déci­der (le peuple), mais pas néces­sai­re­ment sur quoi déci­der sur tel ou tel sujet. Juste une petite objec­tion : je pense que Macron n’a aucun pro­blème à dire qu’il est contre le RIC. J’en veux pour preuve le fait que sa majo­ri­té a cou­lé les pro­po­si­tions des mino­ri­tés pour rendre l’ac­tuel réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive par­ta­gée un tout petit peu moins bidon. J’ai une vidéo inti­tu­lée « Réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne : le rap­por­teur répond aux insou­mis » où j’a­na­lyse des débats à l’As­sem­blée natio­nale sur ce sujet. La majo­ri­té de Macron est contre le moindre pas en direc­tion du RIC.

    Réponse
  4. etienne

    C’est pas­sion­nant, mais on n’au­ra donc sûre­ment pas le RIC (ni aucune de ces reven­di­ca­tions, d’ailleurs, puis­qu’on n’a tou­jours pas l’i­ni­tia­tive). Le piège par­le­men­taire res­te­ra refermé.

    ===================

    Zéro SDF, retraites, salaire maximum…
    Découvrez la liste des revendications des « gilets jaunes »

    Le mou­ve­ment a envoyé aux médias et aux dépu­tés un com­mu­ni­qué com­pre­nant une qua­ran­taine de reven­di­ca­tions, jeudi. 

    Les reven­di­ca­tions des « gilets jaunes » dépassent désor­mais offi­ciel­le­ment la seule ques­tion des prix du car­bu­rant. Dans un long com­mu­ni­qué envoyé aux médias et aux dépu­tés, jeu­di 29 novembre, la délé­ga­tion du mou­ve­ment liste une série de reven­di­ca­tions qu’il sou­haite voir appliquées.

    « Dépu­tés de France, nous vous fai­sons part des direc­tives du peuple pour que vous les trans­po­siez en loi (…). Obéis­sez à la volon­té du peuple. Faites appli­quer ces direc­tives », écrivent les « gilets jaunes ». Des porte-parole de la délé­ga­tion doivent être reçus, ven­dre­di à 14 heures, par le Pre­mier ministre, Edouard Phi­lippe, et le ministre de la Tran­si­tion éco­lo­gique, Fran­çois de Rugy. 

    Aug­men­ta­tion du smic à 1 300 euros net, retour à la retraite à 60 ans ou aban­don du pré­lè­ve­ment à la source… La liste com­prend de nom­breuses mesures sociales, mais éga­le­ment des mesures concer­nant les trans­ports, comme la fin de la hausse des taxes sur le car­bu­rant et la mise en place d’une taxe sur le fuel mari­time et le kéro­sène. Voi­ci cette liste non exhaus­tive de revendications : 

    • Zéro SDF : URGENT.

    • Davan­tage de pro­gres­si­vi­té dans l’im­pôt sur le reve­nu, c’est-à-dire davan­tage de tranches.

    • Smic à 1 300 euros net.

    • Favo­ri­ser les petits com­merces des vil­lages et centres-villes. Ces­ser la construc­tion des grosses zones com­mer­ciales autour des grandes villes qui tuent le petit com­merce et davan­tage de par­kings gra­tuits dans les centres-villes.

    • Grand plan d’I­so­la­tion des loge­ments pour faire de l’é­co­lo­gie en fai­sant faire des éco­no­mies aux ménages.

    • Impôts : que les GROS (Mac­Do, Google, Ama­zon, Car­re­four…) payent GROS et que les petits (arti­sans, TPE PME) payent petit.

    • Même sys­tème de Sécu­ri­té sociale pour tous (y com­pris arti­sans et autoen­tre­pre­neurs). Fin du RSI.

    • Le sys­tème de retraite doit demeu­rer soli­daire et donc socia­li­sé. Pas de retraite à points.

    • Fin de la hausse des taxes sur le carburant.

    • Pas de retraite en des­sous de 1 200 euros.

    • Tout repré­sen­tant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de trans­ports seront sur­veillés et rem­bour­sés s’ils sont jus­ti­fiés. Droit au ticket res­tau­rant et au chèque-vacances.

    • Les salaires de tous les Fran­çais ain­si que les retraites et les allo­ca­tions doivent être indexés à l’inflation.

    • Pro­té­ger l’in­dus­trie fran­çaise : inter­dire les délo­ca­li­sa­tions. Pro­té­ger notre indus­trie, c’est pro­té­ger notre savoir-faire et nos emplois.

    • Fin du tra­vail déta­ché. Il est anor­mal qu’une per­sonne qui tra­vaille sur le ter­ri­toire fran­çais ne béné­fi­cie pas du même salaire et des même droits. Toute per­sonne étant auto­ri­sée à tra­vailler sur le ter­ri­toire fran­çais doit être à éga­li­té avec un citoyen fran­çais et son employeur doit coti­ser à la même hau­teur qu’un employeur français.

    • Pour la sécu­ri­té de l’emploi : limi­ter davan­tage le nombre de CDD pour les grosses entre­prises. Nous vou­lons plus de CDI.

    • Fin du CICE. Uti­li­sa­tion de cet argent pour le lan­ce­ment d’une indus­trie fran­çaise de la voi­ture à hydro­gène (qui est véri­ta­ble­ment éco­lo­gique, contrai­re­ment à la voi­ture électrique.)

    • Fin de la poli­tique d’aus­té­ri­té. On cesse de rem­bour­ser les inté­rêts de la dette qui sont décla­rés illé­gi­times et on com­mence à rem­bour­ser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres, mais en allant cher­cher les 80 mil­liards de fraude fiscale.

    • Que les causes des migra­tions for­cées soient traitées.

    • Que les deman­deurs d’a­sile soient bien trai­tés. Nous leur devons le loge­ment, la sécu­ri­té, l’a­li­men­ta­tion ain­si que l’é­du­ca­tion pour les mineurs. Tra­vaillez avec l’O­NU pour que des camps d’ac­cueil soient ouverts dans de nom­breux pays du monde, dans l’at­tente du résul­tat de la demande d’asile.

    • Que les débou­tés du droit d’a­sile soient recon­duits dans leur pays d’origine.

    • Qu’une réelle poli­tique d’in­té­gra­tion soit mise en œuvre. Vivre en France implique de deve­nir fran­çais (cours de langue fran­çaise, cours d’his­toire de France et cours d’é­du­ca­tion civique avec une cer­ti­fi­ca­tion à la fin du parcours).

    • Salaire maxi­mum fixé à 15 000 euros.

    • Que des emplois soient crées pour les chômeurs.

    • Aug­men­ta­tion des allo­ca­tions handicapés.

    • Limi­ta­tion des loyers. Davan­tage de loge­ment à loyers modé­rés (notam­ment pour les étu­diants et les tra­vailleurs précaires).

    • Inter­dic­tion de vendre les biens appar­te­nant à la France (bar­rage, aéroport…)

    • Moyens consé­quents accor­dés à la jus­tice, à la police, à la gen­dar­me­rie et à l’armée. Que les heures sup­plé­men­taires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.

    • L’in­té­gra­li­té de l’argent gagné par les péages des auto­routes devra ser­vir à l’en­tre­tien des auto­routes et routes de France ain­si qu’à la sécu­ri­té routière.

    • Le prix du gaz et l’électricité ayant aug­men­té depuis qu’il y a eu pri­va­ti­sa­tion, nous vou­lons qu’ils rede­viennent publics et que les prix baissent de manière conséquente.

    • Fin immé­diate de la fer­me­ture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.

    • Appor­tons du bien-être à nos per­sonnes âgées. Inter­dic­tion de faire de l’argent sur les per­sonnes âgées. L’or gris, c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.

    • Maxi­mum 25 élèves par classe de la mater­nelle à la terminale.

    • Des moyens consé­quents appor­tés à la psychiatrie.

    • Le réfé­ren­dum popu­laire doit entrer dans la Consti­tu­tion. Créa­tion d’un site lisible et effi­cace, enca­dré par un orga­nisme indé­pen­dant de contrôle où les gens pour­ront faire une pro­po­si­tion de loi. Si cette pro­po­si­tion de loi obtient 700 000 signa­tures alors cette pro­po­si­tion de loi devra être dis­cu­tée, com­plé­tée, amen­dée par l’As­sem­blée natio­nale qui aura l’o­bli­ga­tion, (un an jour pour jour après l’ob­ten­tion des 700 000 signa­tures) de la sou­mettre au vote de l’in­té­gra­li­té des Français.

    • Retour à un man­dat de 7 ans pour le pré­sident de la Répu­blique. L’élection des dépu­tés deux ans après l’é­lec­tion du pré­sident de la Répu­blique per­met­tait d’en­voyer un signal posi­tif ou néga­tif au pré­sident de la Répu­blique concer­nant sa poli­tique. Cela par­ti­ci­pait donc à faire entendre la voix du peuple.)

    • Retraite à 60 ans et pour toutes les per­sonnes ayant tra­vaillé dans un métier usant le corps (maçon ou désos­seur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.

    • Un enfant de 6 ans ne se gar­dant pas seul, conti­nua­tion du sys­tème des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.

    • Favo­ri­ser le trans­port de mar­chan­dises par la voie ferrée.

    • Pas de pré­lè­ve­ment à la source.

    • Fin des indem­ni­tés pré­si­den­tielles à vie.

    • Inter­dic­tion de faire payer aux com­mer­çants une taxe lorsque leurs clients uti­lisent la carte bleue. Taxe sur le fuel mari­time et le kérosène. »

    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/zero-sdf-retraites-superieures-a‑1–200-euros-salaire-maximum-a-15–000-euros-decouvrez-la-longue-liste-des-revendications-des-gilets-jaunes_3077265.html

    Réponse
    • ève

      Tout à fait , com­ment faire com­prendre et ins­tal­ler une démo­cra­tie non repré­sen­ta­tive dans un sys­tème déjà éta­blit d’é­lec­tions pré­si­den­tielles aux pré­vi­sions dou­teuses et atta­quables par des oppo­si­tions gour­mandes de dividendes !
      Fin aus­si des indem­ni­tés par­le­men­taires et sénatoriales !
      Cahier des charges plein .…… plus de pages pour annu­ler ou radier quoique ce soit ! Mais on peut tou­jours améliorer !
      Bon week-end

      Réponse
  5. Fabien

    L’en­thou­siasme popu­laire n’empêche pas la pru­dence, l’a­cui­té réflexive, bien au contraire, tout mou­ve­ment citoyen ne peut fonc­tion­ner et se déve­lop­per qui libé­ré et éman­ci­pé de tous ces car­cans éli­tistes, repré­sen­ta­tifs qui nous contiennent habi­tuel­le­ment dans la polé­mique et l’op­po­si­tion contrôlée…
    https://​you​tu​.be/​t​I​p​e​K​C​g​7​8MI – Soyons vigi­lants …MAIS PAR DESSUS TOUT ! UNIS !
    (chaîne Exis­ter en Liber­té) 27 novembre 2018

    Réponse
  6. etienne

    (Rap­pel 🙂 )

    Nous ne sommes pas en démo­cra­tie : le fait de nous impo­ser d’é­lire des maîtres au lieu de voter les lois est une impos­ture poli­tique. 1 homme=1 voix pour voter les lois, pas pour dési­gner des maîtres. 

    Et tant qu’on bavar­de­ra sur les déci­sions des « élus », qui sont les ser­vi­teurs des riches, on n’a­van­ce­ra pas sur nos pro­blèmes à nous : IL FAUT qu’on apprenne à écrire nous-mêmes notre constitution !

    Réponse
  7. Fabien

    « Chaque fois nous sommes allés dans la gueule du Loup ! »…
    Il est tou­jours très déli­cat de citer une chaîne au par­ti pris pas­sion­né comme le sujet et la démarche de cette nou­velle vidéo de la chaîne Exis­ter en Liber­té que je vais à nou­veau ‘citer’ ici : je m’en excuse à l’a­vance et je suis bien conscient des réti­cences et des réserves que pareille mise en ligne peut sus­ci­ter chez cer­tains ; mais ma démarche est vrai­ment réflexive et des plus ouvertes, en ce sens aller au bout de toute réflexion, de toute thé­ma­tique, quitte à me trom­per, quitte à déplaire à tous qui ceux qui sont encore blo­qués par quelques schèmes men­taux ou autres conflits d’intérêts.
    Il appa­raî­tra de suite à l’es­prit que de tels par­tages vidéos sont peut-être le fruit d’une volon­té de sape avec cette inten­tion de dés­union et de dis­corde au sein d’un tel mou­ve­ment popu­laire, et c’est bien pour­quoi il ne faut jamais trop encen­ser le por­teur mais tou­jours bien ana­ly­ser, bien sou­pe­ser le mes­sage, ce Mes­sage des Gen­tils Virus qui ne peut être que Coli­bris à ses débuts face à tous ces félons et autres cha­cals du lucre et de l’inversion.
    Ce en quoi je suis d’ac­cord avec CORINE / Exis­ter en Liber­té, c’est qu’il faut sur­prendre l’en­ne­mi, être là où il ne s’y attend pas, pas for­cé­ment une lon­gueur d’a­vance mais cette audace et cette imagination…
    https://​you​tu​.be/​R​s​4​0​S​a​S​R​5AM – URGENT LE blanc signe du peuple le jaune signe de Sarkozy…
    (chaîne Exis­ter en Liber­té) 30 novembre 2018

    CHOUAR­Dament Vôtre !

    Réponse
  8. Giraudet

    Bon­jour Etienne Chouard
    J’ai trou­vé Abso­lu­ment excellent la vidéo « les constitueurs »
    Mais impos­sible de la copier pour la faire circuler…
    Com­ment faire ?
    Merci

    Réponse
  9. Fabien

    Pour ceux qui ne connaissent pas…


    Gilets Jaunes en Belgique

    (chaîne phi­lippe jan­drok) 30 novembre 2018

    Réponse
  10. Fabien

    Une troi­sième chaîne qui elle aus­si ne mâche pas ses mots ; un CHOUAR­Dien lui aus­si, si je puis dire, vous savez, cet esprit popu­laire, démo­crate, humain qui a bien digé­ré cette impé­rieuse néces­si­té de faire Citoyen­ne­té, Consti­tu­tion et Démocratie…


    La solu­tion pour les Gilets Jaunes et le Peuple Fran­çais – Liber­té et Véri­té pro­fonde !!! Urgent !
    (chaîne Cry­sa­lide Post) 29 novembre 2018

    … j’ap­pré­cie aus­si beau­coup ce gar­çon pour son tra­vail de débun­kage de l’ISS en par­ti­cu­lier et de l’Es­pace en géné­ral, cette approche par­mi mille autres concer­nant la réa­li­té phy­sique et géo­gra­phique de notre Monde, la Terre ce déno­mi­na­teur com­mun à tous, le plus Gros de tous les Mensonges ! ^^

    Mer­ci

    Réponse
  11. etienne

    Frédéric Lordon, place de la République :

    « Donc on se rend à l’Élysée.
    On lui montre le papier.
    On lui explique que c’est très bien.
    Qu’il est l’ab­so­lu contraire de nos exi­gences politiques.
    Et alors on l’aide à tirer quelques conclu­sions logiques.
    Et on lui dit : Eh bien main­te­nant… Casse-toi ! »
    Fré­dé­ric Lordon

    Bon, on est loin de l’op­tion « citoyens consti­tuants », clairement…

    Réponse
  12. Berbère

    Charles Michel est le frère de Mathieu Michel, éga­le­ment poli­ti­cien du Mou­ve­ment réfor­ma­teur en Wal­lo­nie par­ti­cipe à la réunion du groupe Bil­der­berg de 2015 et 2016
    La famille Michel est ori­gi­naire d’Hoe­gaar­den (Flandre)2 Fils de Mar­tine et de Louis Michel. Son père est ancien pré­sident du Mou­ve­ment réfor­ma­teur (dont la pré­si­dence sera reprise par son fils) et devien­dra dépu­té euro­péen et ministre d’État.
    Charles Michel, né le 21 décembre 1975 à Namur, est un homme poli­tique belge, membre du Mou­ve­ment réfor­ma­teur. Il est Pre­mier ministre depuis le 11 octobre 2014.
    pho­to ici :
    https://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​C​h​a​r​l​e​s​_​M​i​c​hel

    Réponse
  13. ERIC974

    Bel article Etienne comme d’hab’.
    Tout ça sans FREXIT ?

    Eric
    ile de la Réunion.

    Réponse
  14. Fabien

    Pur conspi­ra­tion­nisme ou réa­li­té vraie…
    https://​you​tu​.be/​E​y​C​P​u​a​x​k​KOE – NOUS SOMMES DANS LEUR PIÈGE.…Ouvrez les yeux
    (chaîne Exis­ter en Liber­té) 1 décembre 2018
    … il n’est pas évident de s’y retrou­ver dans tous ces dis­cours diver­gents, oppo­sés, ces bonnes paroles, ces sages conseils, idem pour cette vidéo que je cite là, qui dit tant d’é­vi­dences sur les mani­pu­la­tions à notre encontre, elle-même pou­vant fort bien mani­pu­ler, de façon plus sub­tile et plus retors… je ne le pense pas mais de quoi pou­vons-nous être tota­le­ment sûr dans tout ce fatras d’in­for­ma­tion, dans ces relais tous azimuts ?…
    Bref, AZI­MU­THA­Le­ment Vôtre ! la seule chose aujourd’­hui dont je sois sûr : entre cet Hori­zon que cha­cun peut obser­ver lui-même et ce cal­cul tri­go­no­mé­trique ayant pour Rayon ou Tan­gente 6 371 km…
    ^^

    Réponse
  15. Fabien

    À tout hasard, si quel­qu’un connaît un café asso­cia­tif, un café citoyen qui par ses inten­tions et son expé­rience peut ins­pi­rer en la matière, je suis pre­neur, fai­sant par­ti d’un petit col­lec­tif orga­ni­sant un lieu de vie et de lien social asso­ciant épi­ce­rie, bar, espace ludique, ate­liers divers, salle de spec­tacle et confé­rences… merci !

    Réponse
  16. Berbère
  17. Berbère

    « Vidéo à l’appui, dans un tweet très par­ta­gé, un inter­naute a repro­ché à BFM de ver­ser dans la « fake news », assu­rant que les pavés avaient été enle­vés non pas par des gilets jaunes… mais avant la manif, dans le cadre de travaux.

    Effec­ti­ve­ment, comme le confirme Che­ck­News, une piste cyclable est en construc­tion sur les Champs-Ely­sées. Et si l’on se fie au plan­ning des tra­vaux, le haut de l’avenue (où est tour­né le duplex) doit faire l’objet de réfec­tion entre le 12 novembre et le 20 décembre.

    Au len­de­main du duplex, le 26 novembre, le jour­na­liste de BFM s’est fen­du d’un mes­sage d’excuse : « J’ai fait une erreur et je le recon­nais volon­tiers […] Une erreur cela peut arri­ver aus­si en exer­çant son métier. » Des erreurs, notons-le, sou­vent à sens unique…

    4/ Reste enfin la ques­tion de savoir si le gou­ver­ne­ment n’a pas lais­sé faire les cas­seurs, dans le but de salir l’i­mage des Gilets jaunes. Le phi­lo­sophe Jean-Claude Michéa avait évo­qué ce risque dès le 21 novembre :

    « On ne doit sur­tout pas oublier que si le mou­ve­ment des Gilets jaunes gagnait encore de l’ampleur (ou s’il conser­vait, comme c’est tou­jours le cas, le sou­tien de la grande majo­ri­té de la popu­la­tion), l’État benal­lo-macro­nien n’hésitera pas un seul ins­tant à envoyer par­tout son Black Bloc et ses «  anti­fas  » (telle la fameuse «  bri­gade rouge  » de la grande époque) pour le dis­cré­di­ter par tous les moyens, où l’orienter vers des impasses poli­tiques sui­ci­daires (on a déjà vu, par exemple, com­ment l’État macro­nien avait pro­cé­dé pour cou­per en très peu de temps l’expérience zadiste de Notre-Dame-des-Landes de ses sou­tiens popu­laires originels). »

    Marine Le Pen, qui lit peut-être Michéa, a de son côté accu­sé Chris­tophe Cas­ta­ner de mener une « stra­té­gie de la tension ».

    Pris­cil­lia Ludos­ky, l’une des figures des Gilets jaunes, a rap­por­té sur France 5 ce que lui a dit l’un des res­pon­sables des CRS :

    « Les forces de l’ordre ont lais­sé faire les cas­seurs hier sur les Champs-Ely­sées et on m’a bien fait com­prendre que les déci­sions venaient d’en haut. »

    Gilets jaunes : Michel Onfray dénonce la dés­in­for­ma­tion des médias et le sou­tien du gou­ver­ne­ment aux casseurs
    par Vera Mikhaï­li­chen­ko – Agoravox

    https://​www​.ago​ra​vox​.fr/​t​r​i​b​u​n​e​-​l​i​b​r​e​/​a​r​t​i​c​l​e​/​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​n​e​s​-​m​i​c​h​e​l​-​o​n​f​r​a​y​-​2​0​9​960

    Réponse
  18. Berbère
  19. Berbère
  20. zedav

    « Ce n’est pas aux hommes de pou­voir d’é­crire les règles du pouvoir »
    Très juste remarque mais qui donne la solu­tion en creux.
    Je pro­pose une phrase plus expli­cite et affirmative :

    C’est au peuple de faire SA loi ! Exi­geons un VRAI réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne !

    Le RIC n’est certes pas suf­fi­sant (voir ce qu’ont fait les Suisses de l’i­ni­tia­tive mon­naie pleine) mais consti­tue un « pied dans la porte »(dans l’antre du pouvoir).
    Ma pro­po­si­tion de 1er refe­ren­dum à sou­mettre, il me semble le préa­lable à tous les autres : réin­tro­duire le contrôle de la presse par des mesures ins­pi­rées des ordon­nance de 1948. La presse est l’or­gane de contrôle des repré­sen­ta­tions. Pour que les citoyens ne répondent pas aux ques­tions posées par le RIC comme le sou­haitent les oli­garques, il faut cou­per le lien entre eux et les média.

    Réponse
  21. Fabien

    Michel ONFRAY n’est cepen­dant qu’un intel­lec­tuel, loin de tout véri­table enga­ge­ment, qui plus est, bien relayé et sur Inter­net et dans Mains­tream Médias… cher­chez l’er­reur ou le para­doxe ^^ et je ne parle pas de cet étrange « Cos­mos », par­lant ain­si de l’Es­pace de façon si éru­dite qu’il en oublie évi­dem­ment la réa­li­té géo­gra­phique de notre PLA­Nète… mais je l’ad­mets volon­tiers, il est si facile de convaincre autrui quand toute notre édu­ca­tion et notre envi­ron­ne­ment cultu­rel et intel­lec­tuel nous ont à ce point for­ma­tés et condi­tion­nés que nous en avons oublier jus­qu’à la simple logique du rai­son­ne­ment mais aus­si à l’é­vi­dence de la seule obser­va­tion et de tout empirisme…

    Réponse
  22. Fabien

    « … une métanoïa… »
    https://​you​tu​.be/​7​j​Y​F​a​O​K​C​iz4 – Video infil­tra­tions de police dans mani­fes­ta­tions Gilets Jaunes : Expli­ca­tions d’Axel sur RT France
    (chaîne Brest Buzz) 1 décembre 2018
    … à par­tir de 4’15… pro­pos et ter­mi­no­lo­gie très inté­res­sants, très éclairantes

    Réponse
  23. Dany

    https://​yeti​blog​.org/​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​n​e​s​-​a​v​e​c​-​o​u​-​s​a​n​s​-​l​e​s​-​p​a​r​t​i​s​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​s​-​d​e​b​a​t​-​m​a​r​i​e​-​w​i​l​h​e​m​-​l​a​b​a​t​-​p​i​e​r​r​i​c​k​-​t​i​l​l​et/
    Enfin, cerise sur le gâteau, cerise inat­ten­due et ô com­bien savou­reuse : ça dis­cute de plus en plus ferme sur la nature du pou­voir qu’on serait prêt à sup­por­ter. La 6ème Répu­blique est de retour avec des reven­di­ca­tions comme le refe­ren­dum popu­laire ou, pour le moment dans une moindre mesure : la constituante.
    Et là, émerge l’appartenance à un par­ti. On peut sou­dain, alors qu’on est d’accord sur beau­coup de points, se mettre à se déchi­rer parce qu’on sou­tient la FI ou Debout la France, ou Les Répu­bli­cains, ou le FN, ou parce qu’on n’en sou­tient aucun : et ceux qui n’en sou­tiennent aucun sont les plus nom­breux et nous ren­voient tous dos à dos avec un “tous pour­ris” rédhibitoire.
    Du coup, j’en viens à me deman­der si ce n’est pas tout sim­ple­ment le sys­tème des par­tis poli­tiques qui est mauvais.
    Au fond, avec l’électronique et ce qu’elle per­met en terme de com­mu­ni­ca­tion ins­tan­ta­née, avons-nous encore besoin d’eux qui nous déchirent, nous opposent et pro­voquent cette abs­ten­tion mas­sive, par des­sus le marché ?
    Et je me prends à ima­gi­ner un tout autre sys­tème : un peuple qui se posi­tion­ne­rait sim­ple­ment sur des lignes, aus­si bien en matière sociale, qu’écologique, que poli­tique (quel type de pouvoir).
    Et je me dis que le pro­gramme poli­tique qui émer­ge­rait serait sûre­ment enthou­sias­mant. Et aurait le mérite de tous nous réconcilier.

    Réponse
  24. Fabien

    Ce lien sur les Pom­piers à Cho­let issu de ce der­nier de Ber­bère n’est pas mal non plus… et cet « ce n’est pas accep­table » est évi­dem­ment un de ces mots de trop, idéo­lo­gie et com­por­te­ments d’une élite n’en­vi­sa­geant les choses et le Monde que sous cet aspect hié­rar­chique et Pyra­mi­dal des rap­ports humains et sociaux…
    https://​glo​ria​.tv/​v​i​d​e​o​/​4​R​d​3​E​g​M​b​u​m​i​c​D​r​X​3​2​x​N​C​v​w​xsa – ÉNORME À Cho­let les Pom­piers tournent le dos au Pré­fet et quittent la comm…
    gerard57 – 2 décembre 2018

    Réponse
  25. Fabien

    « Ce n’est pas accep­table ! il y a un temps pour tout ! » qui dit ce gros pois­son et j’ai­me­rais bien savoir qui est cette per­sonne qui se donne ain­si des grands airs et y croit encore en sa supé­rio­ri­té sociale et repré­sen­ta­tive… ces véri­tables fan­fa­rons affi­chant le plus grand sérieux mais n’en pis­sant pas moins comme tout un cha­cun et ne devant leur auto­ri­té, leur pou­voir et cet arbi­traire et ces pri­vi­lèges qu’à notre igno­rance (mécon­nais­sance), à notre consen­te­ment et ce cercle vicieux des néces­si­tés du quo­ti­dien nous obli­geant à survivre !

    Réponse
  26. etienne

    « La source de tous nos maux, c’est l’indépendance abso­lue où les repré­sen­tants se sont mis eux-mêmes à l’égard de la nation sans l’avoir consultée.

    Ils ont recon­nu la sou­ve­rai­ne­té de la nation, et ils l’ont anéantie.

    Ils n’étaient de leur aveu même que les man­da­taires du peuple, et ils se sont faits sou­ve­rains, c’est-à-dire des­potes, car le des­po­tisme n’est autre chose que l’usurpation du pou­voir souverain.

    Quels que soient les noms des fonc­tion­naires publics et les formes exté­rieures du gou­ver­ne­ment, dans tout État où le sou­ve­rain ne conserve aucun moyen de répri­mer l’abus que ses délé­gués font de sa puis­sance et d’arrêter leurs atten­tats contre la consti­tu­tion de l’État, la nation est esclave, puisqu’elle est aban­don­née abso­lu­ment à la mer­ci de ceux qui exercent l’autorité.

    Et comme il est dans la nature des choses que les hommes pré­fèrent leur inté­rêt per­son­nel à l’intérêt public lorsqu’ils peuvent le faire impu­né­ment, il s’ensuit que le peuple est oppri­mé toutes les fois que ses man­da­taires sont abso­lu­ment indé­pen­dants de lui.

    Si la nation n’a point encore recueilli les fruits de la révo­lu­tion, si des intri­gants ont rem­pla­cé d’autres intri­gants, si une tyran­nie légale semble avoir suc­cé­dé à l’ancien des­po­tisme, n’en cher­chez point ailleurs la cause que dans le pri­vi­lège que se sont arro­gés les man­da­taires du peuple de se jouer impu­né­ment des droits de ceux qu’ils ont cares­sés bas­se­ment pen­dant les élections. »

    Robes­pierre, 29 juillet 1792. 

     
    La source de tous nos maux...

    Réponse
  27. joss

    Si on met de côté la ges­tion des pou­voirs, elle sera dans les mains des domi­nants du groupe, qu’on le veuille ou non (c’est la loi de la jungle). La ques­tion est : « Com­ment décide t on ensemble ? » C’est la rédac­tion d’une Consti­tu­tion pour une nation.

    LA TYRANNIE DE L’ABSENCE DE STRUCTURE – Jo Freeman
    https://​info​kiosques​.net/​l​i​r​e​.​p​h​p​?​i​d​_​a​r​t​i​c​l​e=2

    « On com­mence à com­prendre par quel méca­nisme, pour­quoi et com­ment, à tra­vers l’histoire et dans le pré­sent se sont éta­blies des échelles hié­rar­chiques de domi­nance. Pour aller sur la lune, on a besoin de connaître les lois de la gra­vi­ta­tion. Quand on connaît ces lois de la gra­vi­ta­tion, ça ne veut pas dire qu’on se libère de la gra­vi­ta­tion. Ça veut dire qu’on les uti­lise pour faire autre chose. Tant qu’on n’aura pas dif­fu­sé très lar­ge­ment à tra­vers les hommes de cette pla­nète la façon dont fonc­tionne leur cer­veau, la façon dont ils l’utilisent, tant qu’on ne leur aura pas dit que, jusqu’ici, ça a tou­jours été pour domi­ner l’autre, il y a peu de chances qu’il y ait quelque chose qui change. » Hen­ri Laborit

    Réponse
  28. Benoit

    [Auto­bio­gra­phie de Daniel Gué­rin :] « Pour­quoi diable avais-je empor­té Le capi­tal de Marx ? La révo­lu­tion sociale et Le pro­gramme socia­liste de Kauts­ky, La révo­lu­tion défi­gu­ré de Trots­ki, les réflexions sur la vio­lence de Georges Sorel, l’au­to­bio­gra­phie de Gand­hi et des livres sur Prou­dhon, Jau­rès, Lénine, sur l’inde et la chine, sur l’im­pé­ria­lisme amé­ri­cain, sur la Rus­sie des soviets, sur le tra­vaillisme et le syn­di­ca­lisme ouvrier ? »

    Je prends des notes que j’ai conser­vées dans les archives encore aujourd’­hui, des notes sur tous les livres que j’ai lus. Et j’ar­rive comme ça à Saï­gon après les escales nom­breuses Sai­lan [?], à Sin­ga­pour etc… et j’ar­rive à Saïgon

    « L’in­so­lence des colons opio­manes et alcoo­liques m’a­vait fait enra­ger. Aux mines de char­bon de Hong-Haï, je fut le témoin d’une exploi­ta­tion sans mer­ci aus­si bien éco­no­miques que raciale. Même
    les petits colons affi­chant des idées démo­cra­tiques, même les ligueurs des droits de l’homme, même les francs maçons et les membres de
    la SFIO (Sec­tion fran­çaise de l’In­ter­na­tio­nale ouvrière) se com­por­taient comme en pays conquis et demeu­raient au jus de l’au­toch­tone les conquérants. »

    Entre temps, il y a eu la révolte, la muti­ne­rie des tirailleurs ton­ki­nois d’Ha­noï et des envi­rons Hanoï, qui a été une répres­sion san­glante, une chasse à l’homme effroyable enga­gée par l’ar­mée fran­çaise et qui a été sui­vie non-seule­ment par l’ex­ter­mi­na­tion de la plu­part de ces mal­heu­reux mais éga­le­ment par la suite par des condam­na­tions à mort par guillo­tine de jeunes intellectuels 

    viet­na­miens qui sont morts en chan­tant et en criant des vers de Vic­tor Hugo.
    Ce qui m’a­vait pro­fon­dé­ment impressionné.

    Le dégoût et la rage qu’é­prouve Daniel Gué­rin le pousse à réagir. Il décide d’en­trer en contact avec des mili­tants vietnamiens.
    un chauf­feur de taxi me condui­sit au bureau du jour­nal La voix du peuple. Je m’y trou­vais face à face avec le vieux chef nationaliste [?].
    Avec un accent d’in­quié­tude et même d’an­goisse, les révo­lu­tion­naires anna­mites (ancien nom du Viet­nam) m’ad­ju­rèrent d’être leur porte parole en France.

    Cette pre­mière fra­ter­ni­sa­tion lui vau­dra de sérieux ennuis avec les auto­ri­tés colo­niales d’Indochine.
    Trois mois plus tard sur le bateau qui le ramène en France, Daniel Gué­rin sait que sa vie a changé.

    La mer était agi­tée, il y avait des dau­phins qui sau­taient à l’a­vant de la coque du bateau et tout d’un coup je me suis dit – j’ai eu comme un éblouis­se­ment – je suis dis : il y a une force for­mi­dable en moi qui m’est confé­rée par mon homo­sexua­li­té. Cette force-là il faut la mettre au ser­vice de quelque chose de beau­coup plus grand que la débauche ou que l’ho­mo­sexua­li­té et c’est la lutte pour la libé­ra­tion du pro­lé­ta­riat. Donc j’ai fait la sym­biose dans les deux choses et j’ai com­pris à ce moment là que les deux choses étaient éter­nel­le­ment asso­ciées et non-plus dis­so­ciées dans ma personne.

    Daniel Gué­rin par­ti­cipe à la fon­da­tion des auberges de jeu­nesse laïque cal­quées sur le modèle des Jugend­her­berge en alle­magne. A la fin de l’é­té 1932, il décide de mener une longue enquête dans ce pays qu’il va tra­ver­ser à pied puis à bicy­clette. Il en rap­por­te­ra une série d’ar­ticles et de nom­breuses pho­to­gra­phies. Il effec­tue une véri­table plon­gée au cœur de la vie alle­mande alors que monte le fas­cisme hitlérien.
    Au cours de son voyage il découvre la détresse de ce qu’il nom­me­ra les trois jeu­nesses : la jeu­nesse social-démo­crate, la jeu­nesse com­mu­niste et la jeu­nesse nazi­fié. Ce qui était très frap­pant au cours de l’é­té 32, c’é­tait qu’au fond… n’ou­bliez pas qu’à ce moment-là il y avait 6 mil­lions de chô­meurs en Alle­magne dont la grande majo­ri­té était des jeunes.
    Par consé­quent il y avait quelque chose de com­mun à ces trois jeu­nesses. Elles souf­fraient pro­fon­dé­ment d’un régime qui les condui­sait, qui les obli­geait a être chô­meur et qui ne leur per­met­tait même plus d’ha­bi­ter chez leurs parents qui n’a­vaient pas le quoi les nour­rir, et qui, par consé­quent, par­cou­raient l’Allemagne de l’est à l’ouest et réci­pro­que­ment en cou­chant dans des abris de police. Et qui lan­çaient des pierres dans des pom­miers pour essayer d’at­tra­per des pommes et cro­quer quelque chose. Il y avait donc un déses­poir, une fureur même qui était à peu près la même chez les socia­listes, les com­mu­nistes et les nazis.

    « Un dimanche, dans les envi­rons de Ber­lin nous ren­con­trons par hasard sur la route une troupe étrange. Visage vicieux, troubles de voyous. Et sur la tête des couvre chefs des plus bizarres : melon noir et gris à la char­lot, vieux cha­peau de femme, cas­quette pro­lé­ta­rienne, torse à demi-nue émer­geant d’un tri­cot de peau très échan­cré à grosses rayures. Bref un mélange inso­lite de viri­li­té et 

    d’ef­fé­mi­na­tion. Nous avons affaire à une [?] une bande sau­vage, un gang
    d’a­do­les­cents dévoyés, aso­ciaux, une com­mu­nau­té de gars reje­tés par la société. »

    De retour à paris fin 1932 Daniel Gué­rin appelle à se mobi­li­ser contre le désastre qui guette l’Europe mais la gauche fran­çaise s’obs­tine à vou­loir consi­dé­rer Hit­ler comme un fanfaron.
    Ils rigolent, ils rigolent et ils disent :
    « il ne faut pas s’i­ma­gi­ner que Hit­ler va prendre le pou­voir. Ça ne se pro­dui­ra pas en Alle­magne et en tout cas ça se pro­dui­ra en France. »
    On ne me croyait pas.

    Quelques mois suf­fi­ront pour­tant aux nazis pour se sai­sir du pou­voir. En jan­vier 1933 Hit­ler devient chan­ce­lier. Aux côtés du peuple alle­mand Daniel Gué­rin observe les pre­miers mois du régime hit­lé­rien. Par­tant de cette expé­rience, il rédi­ge­ra 2 livres majeurs : La peste brune, puis Fas­cisme et grand capi­tal. Il explique com­ment la grande bour­geoi­sie alle­mande a su uti­li­ser et favo­ri­ser l’a­vè­ne­ment du nazisme pour sau­ve­gar­der ses intérêts.

    Réponse
  29. Berbère

    « Pen­dant que Paris fumait encore same­di soir, Edouard Phi­lippe fêtait son anni­ver­saire !« par Simple citoyenne (son site)
    mar­di 4 décembre 2018 – Sur Agoravox
    https://​www​.ago​ra​vox​.tv/​t​r​i​b​u​n​e​-​l​i​b​r​e​/​a​r​t​i​c​l​e​/​p​e​n​d​a​n​t​-​q​u​e​-​p​a​r​i​s​-​f​u​m​a​i​t​-​e​n​c​o​r​e​-​7​9​552
    Com­men­taire sous cet article…
    « Soyons atten­tifs à ce qui se passe tout de même, car c’est tout de même très étrange d’avoir un soi-disant  » porte-parole » des gilets jaunes, invi­té sur tous les pla­teaux télé et qui réclame, je cite :
     » Un porte-parole des « gilets jaunes » réclame la nomi­na­tion du géné­ral de Vil­liers comme Pre­mier ministre »
    bien voyons ! »

    https://​www​.euro​pe1​.fr/​s​o​c​i​e​t​e​/​u​n​-​p​o​r​t​e​-​p​a​r​o​l​e​-​d​e​s​-​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​n​e​s​-​r​e​c​l​a​m​e​-​l​a​-​d​e​m​i​s​s​i​o​n​-​d​u​-​g​o​u​v​e​r​n​e​m​e​n​t​-​e​t​-​l​a​-​n​o​m​i​n​a​t​i​o​n​-​d​u​-​g​e​n​e​r​a​l​-​d​e​-​v​i​l​l​i​e​r​s​-​c​o​m​m​e​-​p​r​e​m​i​e​r​-​m​i​n​i​s​t​r​e​-​3​8​1​2​579

    « Réac­tion du gilet jaune Patrick de Per­glas à la sor­tie de Matignon »
    Et com…
    https://​you​tu​.be/​U​o​M​6​Y​P​6​p​_HU
    (sous la vidéo, un com­men­taire assez syn­thé­tique de l’essentiel :
    « Au fond, la seule reven­di­ca­tion de la popu­la­tion, c’est d’a­voir des diri­geants qui les res­pectent et qui les aiment. Un pré­sident qui res­pecte ses com­pa­triotes est for­cé­ment un bon pré­sident car il pren­dra tou­jours les bonnes mesures, celles qui seront dans l’in­té­rêt de son peuple. Et si le peuple sent cela pro­fon­dé­ment, il accep­te­ra la poli­tique menée. Pour­quoi ce mou­ve­ment vient-il de pro­vince ? Parce que les gens ne sont pas encore lobo­to­mi­sés par des matra­quages publi­ci­taires, des vies de robots (métro-bou­lot-dodo), des inci­ta­tions constantes à la consom­ma­tions, des sno­bismes de toutes sortes, etc… comme dans les grandes villes. les Fran­çais de pro­vince ont gar­dé leur natu­rel, leur indé­pen­dance d’es­prit, leur sagesse et leur intui­tion du par­ler vrai. Ils savent flai­rer l’ac­cent de véri­té et ne se laissent pas impres­sion­ner par du bla­bla élé­gant mais creux, c’est inné chez eux. C’est ça que je vois dans le mou­ve­ment jaune. C’est un élan de l’âme qui se sou­lève pour la véri­té contre le mensonge. »

    Réponse
  30. Berbère

    La pre­mière chose face à laquelle les gilets jaunes doivent res­ter vigi­lant, c’est la mani­pu­la­tion des médias et à celle du gou­ver­ne­ment qui a prou­vé qu’il était à virer de la haute fonction.
    Le mou­ve­ment a inté­rêt à se res­pon­sa­bi­li­ser indi­vi­duel­le­ment, à être fort seul et à res­ter sou­dé sur l’ob­jec­tif pre­mier, amé­lio­rer la situa­tion du peuple.

    Réponse
  31. Pierre LASSALLE

    Les Reven­di­ca­tions Gilets Jaunes – Démo­cra­tie Directe – Ini­tia­tives citoyennes

    Réponse
  32. joss

    L’Ap­pel des Gilets Jaunes de Com­mer­cy à des assem­blées popu­laires par­tout en France !

    Les ate­liers consti­tuants sont pas bien loin 😉

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Étienne Chouard : « 80% des citoyens soutiennent les Gilets Jaunes et 80% des citoyens sont favorables à l’institution du RIC ». CQFD | Le Blog de la Résistance - […] Avec les Gilets jaunes, nous avons affaire à des citoyens qui ne veulent pas céder leur parole à des…

Laisser un commentaire

Derniers articles