5 Commentaires

  1. etienne
  2. etienne

    [Excellentes] questions pour un Macron :

    Oli­vier Ber­ruyer (les​-crises​.fr) : « Ce soir Emma­nuel Macron sera inter­viewé par Jean-Jacques Bour­din et Edwy Plénel.

    Gageons que, ayant fait venir de vrais jour­na­listes, le niveau d’impertinence sera un peu supé­rieur à celui des pré­cé­dents entre­tiens avec Per­naut et Delahousse.

    Mais comme on aime bien aider ici , nous nous per­met­tons de leur sou­mettre quelques ques­tions à poser à Emma­nuel Macron ce soir.

    Je compte sur vous pour récu­pé­rer ces ques­tions et les dif­fu­ser allè­gre­ment sur les réseaux sociaux pour leur don­ner de la visi­bi­li­té, notam­ment en taguant les comptes de @JJBourdin_RMC et @edwyplenel . Avec un peu de chance, et si nous sommes assez nom­breux à jouer le jeu, cer­taines ques­tion trou­ve­ront leur chemin… 

    Sur la Syrie

    “Mon­sieur Macron, vous avez indi­qué jeu­di que vous déte­niez les preuves attes­tant que l’armée syrienne avait bien pro­cé­dé à une frappe chi­mique sur la Ghou­ta. Comme cela s’est pas­sé dans une zone assié­gée tenue par des sala­fistes, pour­riez-vous nous indi­quer de quel type de preuves il s’agit, et com­ment vous les avez obte­nues si rapi­de­ment, avant même l’enquête de l’OIAC?”

    “Pour­riez-vous par exemple nous indi­quer com­bien de frappes chi­miques il y a eu, quel était le pro­duit employé (chlore, sarin, autre neu­ro­toxique ?), d’où sont par­ties les sub­stances et qui ou quoi visaient-elles ?

    “Vous avez pro­cé­dé à ces frappes sans l’accord du Conseil de Sécu­ri­té des Nations Unies dont nous sommes membres per­ma­nents. Com­ment jus­ti­fiez-vous cette vio­la­tion fla­grante de la Charte des Nations Unies ?” et relan­cer avec : “Votre déci­sion signi­fie-t-elle que n’importe quel pays peut bom­bar­der n’importe quel autre pays qui tue des civils ? (ce qui ne manque pas)”

    “En quoi est-ce plus grave de tuer 40 civils inno­cents avec du chlore que 400 civils inno­cents avec des bombes clas­siques ? Pour­quoi ne sommes-nous pas inter­ve­nus plus tôt ?”

    “Après avoir bom­bar­dé l’Irak et la Libye, l’Occident vient de frap­per la Syrie en vio­la­tion du Droit Inter­na­tio­nal. Com­ment comp­tez-vous conti­nuer à expli­quer à l’Iran qu’il ne doit pas se doter de l’arme nucléaire, ni de mis­siles balistiques ?”

    “Vous avez indi­qué dans un com­mu­ni­qué que la France avait visé les “capa­ci­tés du régime syrien per­met­tant la pro­duc­tion et l’emploi d’armes chi­miques”. Le gou­ver­ne­ment syrien étant désor­mais membre de l’OAIC, pour­quoi ne pas avoir res­pec­té la Conven­tion en deman­dant une ins­pec­tion d’urgence par mise en demeure, pour prou­ver la réa­li­té de ces dires, et alors éven­tuel­le­ment sanc­tion­ner le gou­ver­ne­ment syrien ?”

    “Vous avez dit vous situer dans la “filia­tion fran­çaise gaul­lo-mit­ter­ran­dienne” ou “chi­ra­quienne”. Pen­sez-vous que de telles frappes s’inscrivent dans ce cadre ?”

    “Fran­çois Hol­lande a avoué avoir vio­lé l’embargo euro­péen sur les armes en 2012. Pen­sez-vous que c’est une bonne idée de livrer des armes durant une guerre civile ?”

    “Au vu des évé­ne­ments dra­ma­tiques que le pays a connus, accep­te­riez-vous qu’une com­mis­sion d’enquête par­le­men­taire fasse la lumière sur l’action des gou­ver­ne­ments pré­cé­dents en Syrie ? Qui avons-nous sou­te­nu, à qui avons-nous envoyé des armes, se sont-elles retrou­vées entre les mains de dji­ha­distes, et que sont-elles devenues ?”

    “Hil­la­ry Clin­ton a indi­qué dans un mail révé­lé par Wiki­leaks que “les gou­ver­ne­ments du Qatar et de l’Arabie Saou­dite, four­nissent un sou­tien clan­des­tin finan­cier et logis­tique à Daech et à d’autres groupes sun­nites radi­caux dans la région”, fait confir­mé par de nom­breux spé­cia­listes, comme Marc Tré­vi­dic. Pour­quoi y a‑t-il des sanc­tions contre des dizaines de per­son­na­li­tés russes, mais aucune contre des per­son­na­li­tés saou­diennes ou qata­ries de pre­mier plan ?”

    “Est-ce bien le rôle de la France, ancienne puis­sance colo­niale, de déci­der qui doit diri­ger la Syrie – ce qui ne semble pas venir à l’idée de la Chine, de l’Inde ou du Bré­sil ? N’est-ce pas une forme de relent impérialiste ?”

    “Que pen­sez-vous des Décla­ra­tions de Robert Baer, ancien agent de la CIA spé­cia­liste de la Syrie, qui indi­quait en 2011 qu’”on va déclen­cher une guerre civile qui fera pas­ser la guerre­ libyenne pour de la rigo­lade…” et en 2014 “Il n’y a pas de rebelles “modé­rés” en Syrie ! Si vous don­nez des armes à l’Armée Libre Syrienne, elle va les vendre à Daech””

    “La France recon­nait-elle tou­jours comme repré­sen­tante du peuple syrien la Coa­li­tion natio­nale des forces de l’opposition et de la révo­lu­tion, mal­gré les nom­breuses cri­tiques quant à sa proxi­mi­té avec les Frères Musulmans” ?

    “Le 18 novembre 2015, Ber­nard Squar­ci­ni, qui était le direc­teur du ren­sei­gne­ment inté­rieur de 2008 à 2012, a indi­qué que le gou­ver­ne­ment avait refu­sé pour des rai­sons idéo­lo­giques de négo­cier avec les ser­vices syriens qui pro­po­saient la liste des Fran­çais com­bat­tants en Syrie. Au vu des atten­tats qui meur­trissent le pays, main­te­nez-vous cette posi­tion ? Refu­sons-nous toute coopé­ra­tion anti­ter­ro­riste avec la Syrie ?”

    Sur les Droits de l’Homme

    “Vous avez twee­té “Le res­pect de l’autre, la paix, le droit de croire ou de ne pas croire ne sont pas seule­ment des valeurs occi­den­tales. Ce sont des valeurs pour l’humanité entière.” Pen­sez-vous que 1/ au vu de son his­toire, que l’Occident est bien pla­cé pour don­ner des leçons 2/ que le reste du Monde nous attend pour dési­rer la paix ou le res­pect de l’autre ? En somme, ce genre de paroles ne sonnent-elles pas un peu comme évangélisatrices ?”

    “Avez-vous dis­cu­té de ce tweet lors de vos ren­contres avec les diri­geants des régimes saou­diens, chi­nois ou égyptiens ?”

    “On a l’impression que votre Diplo­ma­tie conti­nue la pra­tique du Deux Poids Deux Mesures des pré­cé­dents gou­ver­ne­ments. Ferme avec la Rus­sie ou la Syrie, molle avec l’Arabie, Israël ou l’Égypte. Pour­quoi conti­nuer à ne pas réagir face aux mas­sacres au Yémen et en Pales­tine, ce qui ali­mente une haine de l’Occident dans le monde arabe qui est très dangereuse ?”

    “La Ministre de la Défense a indi­qué que les armes fran­çaises ven­dues à l’Arabie saou­dite “n’étaient pas cen­sées être uti­li­sées” au Yémen. Allez-vous faire figu­rer à l’avenir une clause “Ne pas uti­li­ser” sur les armes que nous ven­drons à de tels pays ? Ou allons-nous ces­ser de vendre des armes à des pays qui détestent notre civilisation ?”

    Sur l’affaire Skripal

    “Vous avez expul­sé des Diplo­mates russes quelques jours après l’empoisonnement des Skri­pal à Londres. Comme pour la Syrie, nous n’avons pas de preuves publiques conclu­sives démon­trant la culpa­bi­li­té de la Rus­sie. Sur quelles bases avez-vous agi ? Savez-vous par exemple pré­ci­sé­ment à quel moment, com­ment et par qui ils ont été empoisonnés ?”

    “La France pos­sède-t-elle des échan­tillons du A‑234 uti­li­sé contre les Skri­pal ou d’autres pro­duits de type Novit­chok, par exemple à des fins de recherche pour trou­ver des anti­dotes ? Avez-vous deman­dé au Royaume-Uni s’il en possédait ?”

    “Com­ment expli­quez-vous que, empoi­son­nées par ce ter­rible poi­son mili­taire sur­puis­sant, dont on semble ne pas connaitre d’antidote, les deux vic­times aient sur­vé­cu, et que You­lia Skri­pal soit déjà sor­tie de l’hôpital ?”

    https://​www​.les​-crises​.fr/​o​n​-​a​-​b​e​s​o​i​n​-​d​e​-​v​o​u​s​-​q​u​e​s​t​i​o​n​s​-​p​o​u​r​-​u​n​-​m​a​c​r​on/

    Source : Oli­vier Berruyer

    Réponse
  3. Berbère

    Nata­lie Port­man n’i­ra pas rece­voir un prix en Israël pour ne pas « sou­te­nir Netanyahu »

    L’ac­trice Nata­lie Port­man a jus­ti­fié sa déci­sion de ne pas se rendre en Israël pour rece­voir un prix en disant qu’elle ne vou­lait pas être asso­ciée au Pre­mier ministre Ben­ja­min Neta­nya­hu, qui devait par­ler lors de la cérémonie.

    La Fon­da­tion du prix Gene­sis avait annon­cé ven­dre­di l’an­nu­la­tion de la céré­mo­nie, citant le repré­sen­tant de l’ac­trice amé­ri­ca­no-israé­lienne selon lequel elle ne ferait pas le voyage en rai­son d’é­vé­ne­ments récents « extrê­me­ment pénibles » pour elle liés à Israël, qui l’empêchaient de « prendre part la conscience libre » à cet évè­ne­ment le 28 juin.

    Ce prix, doté cette année de deux mil­lions de dol­lars (1,6 M EUR) et par­fois appe­lé le « prix Nobel juif », récom­pense le tra­vail et le dévoue­ment d’une per­son­na­li­té envers la com­mu­nau­té et les valeurs juives.

    La déci­sion de l’ac­trice de 36 ans, née à Jéru­sa­lem et qui reven­dique fiè­re­ment sa double natio­na­li­té et ses racines juives, a été lar­ge­ment inter­pré­tée comme liée à la façon dont Israël répond depuis le 30 mars à un mou­ve­ment de pro­tes­ta­tion mas­sif dans la bande de Gaza, au cours duquel 38 Pales­ti­niens ont été tués et des cen­taines bles­sés par des tirs israéliens.

    Les orga­ni­sa­tions de défense des droits de l’Homme dénoncent un usage exces­sif de la force de la part d’Israël.

    Le retrait de Nata­lie Port­man a pro­vo­qué des remous en Israël, la ministre de la Culture Miri Regev l’ac­cu­sant d’a­voir adop­té l’i­déo­lo­gie des par­ti­sans du mou­ve­ment Boy­cott, Dés­in­ves­tis­se­ment, Sanc­tions (BDS), qui prône l’i­so­le­ment éco­no­mique d’Is­raël dans le but notam­ment de mettre fin à l’oc­cu­pa­tion des Ter­ri­toires palestiniens.

    Je peux cri­ti­quer la direc­tion israé­lienne sans pour autant vou­loir boy­cot­ter l’en­semble du pays

    Dans un mes­sage publié same­di sur son compte Ins­ta­gram, l’ac­trice assure que sa déci­sion a été « déformée ».

    « J’ai choi­si de ne pas par­ti­ci­per parce que je ne vou­lais pas appa­raître comme sou­te­nant Ben­ja­min Neta­nya­hu, qui devait faire un dis­cours à la céré­mo­nie », écrit-elle.

    « De la même façon, je ne fais pas par­tie du mou­ve­ment BDS et ne le cau­tionne pas », ajoute Nata­lie Port­man, Oscar de la meilleur actrice en 2010. « Comme beau­coup d’Is­raé­liens et de juifs dans le monde, je peux cri­ti­quer la direc­tion israé­lienne sans pour autant vou­loir boy­cot­ter l’en­semble du pays ».

    « Israël a été créé il y a exac­te­ment 70 ans pour ser­vir de refuge aux sur­vi­vants de l’Ho­lo­causte », dit-elle aus­si. « Mais les mau­vais trai­te­ments de ceux qui souffrent des atro­ci­tés d’au­jourd’­hui n’est sim­ple­ment pas en accord avec mes valeurs juives. Parce qu’Is­raël m’est cher, je dois m’op­po­ser à la vio­lence, à la cor­rup­tion, aux inéga­li­tés et à l’a­bus de pouvoir ».

    https://​www​.rtbf​.be/​i​n​f​o​/​m​e​d​i​a​s​/​d​e​t​a​i​l​_​n​a​t​a​l​i​e​-​p​o​r​t​m​a​n​-​n​-​i​r​a​-​p​a​s​-​r​e​c​e​v​o​i​r​-​u​n​-​p​r​i​x​-​e​n​-​i​s​r​a​e​l​-​p​o​u​r​-​n​e​-​p​a​s​-​s​o​u​t​e​n​i​r​-​n​e​t​a​n​y​a​h​u​?​i​d​=​9​8​9​8​372

    Réponse
  4. Berbère

    « La Machine à explo­rer le temps »
    est un roman de science-fic­tion, écrit en 1895 par H. G. Wells 

    Le voya­geur du temps com­mence son récit en décri­vant le monde de l’an 802 701. La Terre est habi­tée par les Éloïs, des­cen­dants des hommes. Andro­gynes, sim­plets et doux, ils passent leur temps à jouer tels des enfants et à man­ger des fruits dans le grand jar­din qu’est deve­nue la Terre. À la sur­face de celle-ci, ne sub­siste plus aucune mau­vaise herbe, ni aucune autre espèce ani­male. Le monde semble être deve­nu un paradis. 

    Seule­ment l’explorateur du temps ne tarde pas à se rendre compte que cette appa­rente har­mo­nie cache un ter­rible secret. Des puits menant à des sys­tèmes d’habitations sou­ter­raines sont répar­tis un peu par­tout, et un bruit de machine s’en échappe. C’est sous terre que vit une autre espèce des­cen­dante aus­si des hommes, les Mor­locks, sortes de singes blancs aux yeux rouges ne sup­por­tant plus la lumière à force de vivre dans l’obscurité. La nuit, ils vont et viennent à la sur­face en remon­tant par les puits, pour kid­nap­per des Éloïs dont ils se nour­rissent, deve­nus ain­si leur bétail à leur insu. 

    L’explorateur, dont la machine à voya­ger dans le temps a dis­pa­ru, va devoir des­cendre sous terre affron­ter les Mor­locks, s’il veut pou­voir retour­ner chez lui. Entre-temps, il va se lier avec une Éloïe, Weena.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Machine_%C3%A0_explorer_le_temps

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Les activités de décembre 2022

Les activités de décembre 2022

Chers amis, Je n'ai pas publié sur le blog depuis juillet, pardonnez-moi je désespère, et je me recentre comme je peux sur un projet de livre dont je vous parlerai un de ces jours. Vous êtes nombreux à me poser des questions au sujet de la reprise des émissions "Jeudi...