Synthèse remarquable mais incomplète sur les ordonnances scélérates, imposées par les GOPÉ de l’UE

6/02/2018 | 20 commentaires

Syn­thèse remar­quable, une fois de plus, de Jean-Luc Mélen­chon contre la « loi tra­vail » encore aggra­vée par les godillots du tyran, les valets « élus » de l’u­su­rier « élu ».

Mer­ci.

Mais il manque pour­tant à cette syn­thèse une par­tie essen­tielle : Fran­çois Asse­li­neau a rai­son de sou­li­gner l’in­co­hé­rence qui consiste à ain­si déplo­rer les consé­quences cruelles des causes pro­fondes qu’on ne veut pas com­battre : la pré­ten­due « Union euro­péenne » est, avec les GOPÉ notam­ment mais pas seule­ment, le car­can qui aurait contraint tout élu quel qu’il soit à détruire le code du tra­vail, les ser­vices publics, et toutes les ins­ti­tu­tions de la sécu­ri­té sociale ; et c’est ce même car­can qui contrain­dra tout pré­sident à nous mar­ty­ri­ser plus dure­ment chaque jour tant que nous n’en serons pas sortis. 

Il faut sor­tir de l’UE comme on s’é­chappe d’une pri­son politique. 

Naï­ve­ment peut-être, je sou­haite un rap­pro­che­ment entre la FI et l’U­PR, qui asso­cie­rait en un même mou­ve­ment de résis­tance à l’oc­cu­pa­tion une grande ambi­tion de jus­tice sociale et sa condi­tion sine qua non, la sor­tie immé­diate de l’UE, de l’eu­ro et de l’OTAN.

En atten­dant, j’in­vite tous mes frères humains (et mes soeurs aus­si, cela va sans dire) à se trans­for­mer en citoyens dignes de ce nom, c’est-à-dire en adultes poli­tiques, par une pra­tique quo­ti­dienne des ate­liers consti­tuants, de manière à deve­nir pro­gres­si­ve­ment capables, le jour venu, d’ins­ti­tuer eux-mêmes la socié­té qu’ils dési­rent profondément. 

Bon cou­rage à tous les virus démo­cra­tiques, qui fini­ront bien par rendre mor­tel­le­ment malade le monstre oli­gar­chique né de l’é­lec­tion, grâce à l’an­ti­dote natu­rel et uni­ver­sel qu’est le tirage au sort, qui retire aux riches le moyen d’a­che­ter le pou­voir politique.

Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​6​0​0​8​6​6​9​2​3​2​317

Pour m'aider et m'encourager à continuer, il est désormais possible de faire un don.
Un grand merci aux donatrices et donateurs : par ce geste, vous permettez à de beaux projets de voir le jour, pour notre cause commune.
Étienne

Catégorie(s) de l'article :

20 Commentaires

  1. Jean Molliné

    Un tel rap­pro­che­ment serait en effet sou­hai­table, mais il ne se fera que lorsque les mili­tants de la FI se ren­dront compte que JLM les balade. Les échanges entre mili­tants FI et UPR sont géné­ra­le­ment cour­tois, enfin quand on a pas des hys­té­riques et il y en a dans tous les par­tis, mais la plu­part des mili­tants FI res­tent convain­cus de la vali­di­té de la fable « Plan A – Plan B ».

    Mais il semble qu’il com­mence à y avoir des ques­tion­ne­ments chez eux. Voyez à ce sujet l’ar­ticle écrit pas Yavar Syiah­kal­rou­di et publié hier : https://​www​.upr​.fr/​a​c​t​u​a​l​i​t​e​/​f​r​a​n​c​e​/​m​i​l​i​t​a​n​t​-​d​e​-​f​r​a​n​c​e​-​i​n​s​o​u​m​i​s​e​-​n​e​s​t​-​s​y​m​p​a​t​h​i​s​a​n​t​-​u​p​r​-​s​i​g​n​o​r​e​-​y​a​v​a​r​-​s​i​y​a​h​k​a​l​r​o​udi

    C’est assez éclairant.

    Réponse
    • RV

      La fable plan A plan B c’est la stra­té­gie de d’a­bord essayer de négo­cier avec les membres de l’U€ et dans un second temps d’ap­pli­quer uni­la­té­ra­le­ment les mesures du plan A, soit la France seule, soit avec d’autres Etats qui la rejoindraient.
      Le conte­nu du plan A est le même que celui du plan B. Les deux appel­la­tions ne concernent que le mode de mise en œuvre.
      Cette poli­tique assume ouver­te­ment de déso­béir au trai­té, mais pas d’en sortir.

      Réponse
  2. Waki

    Il y a des abus pro­pre­me­ment fran­co-fran­cais que Melen­chon denonce mais pas Asse­li­neau, et qu’il est pour­tant impor­tant de denoncer.
    La cor­rup­tion de nos grands elus et de grandes intre­prises est fran­co-fran­caise et innac­cep­table. Les Sue­dois par exemple ont une tole­rance zero vis a vis de l’a­bus de biens sociauxet de la cor­rup­tion des elus. La ser­vi­lite impo­see aux fran­cais au sein de l’en­tre­prise, denon­cee par Jau­re­set citee par Melen­chon, exis­tait avant l’UE, et ne peut pas etre reduite a la ques­tion de l’UE (qui est une vraie et grave question).
    L’UPR aurait cer­tai­ne­ment tout inter­et de rejoindre la FI, dont la vision et les com­bats, et les pro­po­si­tions vont tres loin, beau­coup plus loin que remettre l’UE en ques­tion : plus loin dans tous les domaines et a tous les niveaux. Voir le pro­gramme de la FI sur http://​www​.laec​.fr
    Mais Asse­li­neau n’a eu de cesse d’in­sul­ter Melen­chon pen­dant la cam­pa­gnee pre­si­den­tielles, de le trai­ter de bouf­fon et de le deni­grer, sans jamais faire ce que vous, Etienne, faites : appre­cier et sou­li­gner la valeur du tra­vail col­los­sal four­ni par Melen­chon et les insou­mis. L’in­verse n’est pas vrai, en revanche. Jamais Melen­chon n’a traite Asse­li­neau de bouf­fon ni denigre son petit mouvement.
    Il est donc clair qu’As­se­li­neau ne sou­haite pas se rap­por­cher de la FI, et que son objec­tif n’est que l’af­fai­blis­se­ment des forces d’op­po­si­tion a l’UE venue des forces huma­nistes et sociales de la France.

    Réponse
    • Jean Molliné

      Ne vous trom­pez pas de cible Waki, Asse­li­neau s’at­taque bien davan­tage aux causes qu’aux effets. On peut ten­ter de col­ma­ter les brèches en soi­gnant les effets, mais ça équi­vaut à mettre en emplâtre sur une jambe de bois. Il faut trai­ter la cause de ces dérives, et ça passe actuel­le­ment par la sor­tie de l’UE pour se débar­ras­ser des obli­ga­tions inhé­rentes aux trai­tées de l’UE.
      De plus, il est à mon sens impru­dent d’as­si­mi­ler les mili­tants de la FI et Mélen­chon. Autant je suis volon­tiers enclin à croire la bonne foi de ces mili­tants, autant je consi­dère Mélen­chon comme le der­nier des hypo­crites que lui-même dénonce avec verve.

      Réponse
    • ève

      La FI est une petite uni­té de dis-sept per­sonnes cer­tai­ne­ment plus active que tous les dépu­tés sou­mis ! Je rejoins votre ana­lyse sur Asse­li­neau pro­fon­dé­ment médi­sant sur tout , se regar­dant son pas­sé d’é­lu ou de sous-fifre sous je ne sais quel pré­sident ! Sor­tir de l’U.E par l’ar­ticle 50 du trai­té de Lis­bonne qui dit ceci : Tout État membre peut déci­der, confor­mé­ment à ses règles consti­tu­tion­nelles, de se reti­rer de l’Union.
      Que dit l’ar­ticle 50 ?
      L’ar­ticle 50 défi­nit les moda­li­tés d’un retrait volon­taire et uni­la­té­ral, qui est un droit ne néces­si­tant aucune jus­ti­fi­ca­tion. Cette pos­si­bi­li­té de retrait a été intro­duite en 2009, car « jusque-là, les trai­tés ne pré­voyaient pas de retrait volon­taire et la doc­trine demeu­rait par­ta­gée quant à l’existence d’une pos­si­bi­li­té impli­cite de retrait uni­la­té­ral »( Vie publique) . 

      L’ar­ticle 50 pré­voit aus­si que l’E­tat qui a quit­té l’UE peut deman­der à y être réin­té­gré en sui­vant la pro­cé­dure, comme n’im­porte quel Etat euro­péen (deve­nir Etat can­di­dat, négo­cier l’adhé­sion, signer un trai­té d’adhé­sion). Il suf­fi­rait donc qu’une fois par­tie , la France pour­rait avoir la mal­chance au cours d’un chan­ge­ment de pré­sident de retour­ner en pri­son et avoir ain­si tou­jours , un pied dehors un pied dedans !
      On veut du solide .

      Réponse
    • gracia

      Bien à lui, de mettre JLM dans le même panier de crabes
      Un faux nez du sys­tème qui assure sans réserve la péren­ni­té de la domi­na­tion mon­dia­liste. Un repère d’i­do­lâtres qui ne pense plus au bien com­mun depuis bien longtemps.
      FI sui­vra LR, le PS et le PC .. une oppo­si­tion éter­nelle. FA est hon­nête cela se voit quand on sait qu’il n’est pas et ne sera jamais un homme poli­tique. C’est son point fort.
      Les autres ont bai­gnés depuis des lustres dans les cou­lisses de la poli­tique prêts à mordre leurs plus fidèles alliés. Si les Fran­çais refusent de voir la réa­li­té, la domi­na­tion d’une UE qui depuis des décen­nies nous mènent vers une dic­ta­ture.. qu’ils en subissent les conséquences..

      Réponse
  3. nunu

    Pen­ser que Fran­cois Asse­li­neau est là pour divi­ser l’op­po­si­tion c’est tout même fort : pen­dant la cam­pagne qui par­lait clai­re­ment de sor­tir de l’UE, Euro et de l’O­TAN et essayait d’ex­pli­quer aux gens ce qui allait se passer ?
    Il n’y avait qu’un seul can­di­dat à ma connais­sance sur cette ligne !
    Et je pense sin­cè­re­ment que Fran­cois Asse­li­neau est plus digne de confiance que Melen­chon pour la simple et bonne rai­son qu’il a tou­jours tenu la même ligne, même si elle n’é­tait pas popu­laire et pou­vait lui poser des pro­blèmes de répu­ta­tion (com­plo­tisme etc..). Il n’a pas eu de revi­re­ment de ligne pour des rai­sons élec­to­rales ou choses du genre. Il a tou­jours dit les choses clai­re­ment en ce qui concerne l’UE.
    Ce qui est éton­nant c’est que rare­ment FI, après l’élection com­mu­ni­quait sur les GOPEs dans le médias lors des réformes sur le code du tra­vail pour expli­quer d’où cela venait.
    Car au final, il n’y a que 2 camps qui sont cohé­rents actuel­le­ment : LREM et UPR, les autres c’est de l’a­gi­ta­tion qui ne sert qu’a cap­ter un sem­blant d’opposition…

    Réponse
    • RV

      @ nunu | 7 février 2018 à 11:59
      « Il n’y avait qu’un seul can­di­dat à ma connais­sance sur cette ligne »
      C’est bien d’a­voir des convic­tions mais ça ne devrait pas empê­cher d’é­cou­ter les concurrents.
      à lire sur : https://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​L​a​_​F​r​a​n​c​e​_​i​n​s​o​u​m​ise

      « …/… Le 9 avril, le mee­ting de Jean-Luc Mélen­chon ras­semble plus de 70 000 per­sonnes au Vieux-Port à Mar­seille. Prin­ci­pa­le­ment axé sur le thème de la paix, il a ren­du hom­mage aux 30 000 per­sonnes mortes dans la Médi­ter­ra­née par une minute de silence. Sur les enjeux géo­po­li­tiques, il a réaf­fir­mé sa volon­té de sor­tir de l’Or­ga­ni­sa­tion du trai­té de l’At­lan­tique nord (OTAN), afin de ne pas entraî­ner la France dans les guerres menées par les États-Unis, et ain­si d’a­gir dans le seul cadre de l’Or­ga­ni­sa­tion des nations unies (ONU). Pour finir il a bran­dit un rameau d’o­li­vier en affir­mant : « Je serai le pré­sident de la paix »…/… »

      Réponse
  4. majax

    Un rap­pro­che­ment FI et UPR…
    Il fau­drait pour cela Mélen­chon décide clai­re­ment de sor­tir de l’U.E car l’U­PR sera sans conces­sion à ce sujet. Et cela aura lieu quand Mélen­chon sen­ti­ra que cette idée pour­ra lui faire gagner des élec­tions. C’est cette poli­tique du « en même temps » chère à Macron et que Mélen­chon maî­trise par­fai­te­ment aus­si qui me fait pen­ser que ce der­nier tra­hit dans l’œuf la réécri­ture de la consti­tu­tion défen­due ici sur ce site. Il y aurait de quoi déve­lop­per encore sur ce point.
    C’est extrê­me­ment regret­table car la plu­part de mili­tants FI et UPR pour­raient s’en­tendre sur une majo­ri­té de sujets. Les échanges entre les mili­tants des deux mou­ve­ments sont cour­tois et constructifs. 

    Tout se passe à la tête du parti.
    C’est Étienne qui nous a fait décou­vrir ici Simone Weil et qui nous à démon­trer l’im­pos­si­bi­li­té d’ar­ri­ver à une solu­tion par la voie actuelle du vote. Et nous suc­com­bons encore et encore aux chants des sirènes, comme lors des der­nières élections.

    Il faut attendre que Sire Mélen­chon se décide enfin à mettre en place l’ar­ticle 50, tout le reste n’est que perte de temps. Voi­là ce à quoi nous sommes réduit.

    Réponse
  5. ERIC

    En tant qu’adhé­rent à l’U­PR je sais qu’il y a énor­mé­ment de mili­tants hon­nêtes et sin­cères à la France Insoumise.
    Nous nous sommes régu­liè­re­ment croi­sés lors des tractages.
    Il faut bien dire aus­si que nous avons aus­si une « forme » de res­pect cor­dial avec des mili­tants d’autres mouvements.
    Au delà des opi­nions, il fau­dra bien que l’on se retrouve sur des ana­lyses tech­niques pré­cises, (Gopés, art.48, solde tar­get II, bref le minimum)

    l’o­li­gar­chie sou­haite deux choses : notre igno­rance et notre division
    l’o­li­gar­chie craint deux choses : notre connais­sance et notre rapprochement
    (çà marche aus­si dans l’autre sens, alors à vous de voir…)
    amic
    Eric

    Réponse
  6. etienne

    Inté­res­sants com­men­taires de JLM : 

    Réponse
    • Ronald

      La logique du sys­tème, ce serait à terme de sup­pri­mer les élec­tions, qui ne font que le gêner inuti­le­ment. Le régime ne fonc­tion­ne­rait alors plus qu’a­vec des diri­geants dési­gnés par cooptation.

      Réponse
      • majax

        Oui Ronald, c’est pour cela que je n’ar­rive pas à faire confiance à un Mélen­chon, même s’il m’est arri­vé de voter pour lui, faute de mieux, car cette logique est tota­le­ment absente de son dis­cours, à part quand il semble se for­cer à par­ler de la 6ème constitution.

        Réponse
    • Guy de la Pétodière

      Inter­res­sant com­men­taire de JLM en effet, mais une fois de plus, il n’é­voque jamais la cause des causes.
      Exemple à #23′ sur le sujet des tra­vailleurs déta­chés : il dénonce très exac­te­ment le pro­blème. Et il dit « le jour où nous aurons une majo­ri­té par­le­men­taire nous abrogerons ».
      1/ encore faut-il qu’il ait la majorité
      2/ même si, il ne peut pas l’a­bro­ger car c’est une direc­tive européenne.
      –> Donc une fois de plus, même si çà fait plai­sir de l’en­tendre, c’est du gros pipeau.

      Réponse
      • RV

        Il dit que la France déso­béi­ra aux Trai­té, c’est sa stra­té­gie pour prendre en compte cette objection.

        Réponse
        • Ronald

          Dans tous les cas, son dis­cours témoigne d’un mode de pen­sée de l’An­cien Monde, et qui ne me convient pas dans les rela­tions poli­tiques que je sou­haite voir advenir :
          – Soit il n’en­vi­sage pas ni de modi­fier les Trai­tés ni de leur déso­béir. En ce cas, ce qu’il raconte est une simple fausse pro­messe à son élec­to­rat. Une salo­pe­rie, mais néan­moins assez clas­sique en régime représentatif.
          – Soit il sait qu’on ne modi­fie pas les Trai­tés, et que leur « déso­béir » signi­fie quit­ter l’U­nion. Mais il ne veut pas par­ler de quit­ter l’U­nion pour ne pas effrayer le bon peuple. Le but est meilleur, mais on reste alors dans un sché­ma clas­sique où les repré­sen­tants dirigent le pays en se méfiant du peuple.
          – Soit il sait qu’on ne modi­fie pas les Trai­tés mais aus­si que les Etats puis­sants peuvent y « déso­béir » sans consé­quence pour eux. La France a long­temps déro­gé au cri­tère des 3 % de défi­cit sans être sanc­tion­née. On est ici dans l’i­dée que les accords ne sont rien et que la force est tout, ce qui est une très mau­vaise base pour bâtir une Europe démocratique.

          Quoi qu’il en soit, avec le régime où nous vivons, il n’y a pas moyen de savoir ce que Mélen­chon à der­rière la tête, et en lui fai­sant confiance, on navigue vrai­ment à l’aveugle.

          Réponse
          • RV

            Il y a la lettre des trai­tés, leur esprit et la réa­li­té des négo­cia­tions et même la mise devant le fait accompli.
            Com­ment expli­quez vous, si je vous suis à la lettre, que le Por­tu­gal, sans quit­ter l’U€, puisse faire la poli­tique éco­no­mique qu’il fait depuis l’ar­ri­vée au pou­voir de cette coa­li­tion de gauche ?
            Boris Vian disait très jus­te­ment qu’entre le noir et le blanc il y a une infi­ni­té de gris et aus­si « il y a quelque chose qui cloche là dedans, j’y retourne immédiatement ! »

          • RV

            « il n’y a pas moyen de savoir ce que Mélen­chon à der­rière la tête, et en lui fai­sant confiance, on navigue vrai­ment à l’aveugle. »

            Depuis les élec­tions pré­si­den­tielles la FI se referre au pro­gramme « l’hu­main d’a­bord », avec lequel vous pou­vez avoir des points de désac­cord mais que vous ne pou­vez pas ignorer.
            Je vous invite, pour appro­fon­dir, à la lec­tures des « livrets thé­ma­tiques » dont bien sur celui sur la Défense.
            https://​ave​ni​ren​com​mun​.fr/​l​i​v​r​e​t​s​-​t​h​e​m​a​t​i​q​u​es/

    • majax

      A force de faire des par­tis d’u­nion de français…ces der­niers sont plus divi­sés que jamais. Mais bon, pour­quoi pas.

      Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Chers amis, Je vais enfin rencontrer les copains québécois constituants 🤗 On va évidemment réfléchir ensemble à une constitution d'origine citoyenne pour le Québec libre 🙂 Je pars pour Montréal ce 1er juin et mon périple durera une quinzaine de jours....