[Déjà un an de censure par diffamation] Droit de réponse d’Étienne Chouard aux allégations mensongères du journal Le Monde sur son prétendu « Décodex »

1/02/2018 | 15 commentaires

Le 1er février est le jour anni­ver­saire de la créa­tion en France par le jour­nal Le Monde d’un lamen­table outil-de-cen­sure-des-concur­rents-gênants, inti­tu­lé « Décodex ».

Je com­mé­more ce jour de deuil pour la liber­té de la presse en France par cette demande de publi­ca­tion d’un droit de réponse :


Droit de réponse d’Étienne Chouard aux allé­ga­tions men­son­gères du jour­nal Le Monde sur son pré­ten­du « Décodex »

Le Monde me fait l’immense hon­neur de se pen­cher sur mes tra­vaux, que je mène depuis plus de dix ans, sur le gou­ver­ne­ment repré­sen­ta­tif, sur les cri­tères de la démo­cra­tie, sur le pro­ces­sus consti­tuant néces­sai­re­ment popu­laire, sur le tirage au sort en poli­tique et sur la sou­ve­rai­ne­té moné­taire et poli­tique, pour qu’advienne enfin une vraie liber­té, une vraie éga­li­té et une vraie fra­ter­ni­té au sein des peuples et entre les peuples du monde entier.

Son inté­rêt est cepen­dant tout rela­tif en ce qu’il s’accompagne d’une mise à l’index d’écrits qu’il n’a pro­ba­ble­ment jamais consultés.

C’est ain­si que mes deux pages etienne​.chouard​.free​.fr et chouard​.org (Blog du Plan C) ont été clas­sées par­mi les sites peu fiables par le tris­te­ment célèbre DÉCODEX, fruit bizarre d’accords finan­ciers entre le quo­ti­dien fran­çais et de grands groupes amé­ri­cains du type Google (Cf. Le Monde, « Google finance de plus en plus l’innovation dans les médias fran­çais », édi­tion du 17 novembre 2016, annon­çant la créa­tion d’un « futur ser­vice de démon­tage des rumeurs »).

Le motif avan­cé ? « la dif­fu­sion des théo­ries sur un pré­ten­du « nou­vel ordre mon­dial » sans preuve ni véri­fi­ca­tion » (sic).

Pour­tant, aucune des trois « enquêtes » men­tion­nées en des­sous dudit clas­se­ment ne fait état d’un quel­conque écrit par lequel j’affirmerais l’existence d’un pré­ten­du « nou­vel ordre mon­dial ».

Ni l’article de l’Express du 17 novembre 2014, ni celui des Inro­ckup­tibles du 23 novembre 2014, ni celui de l’Obs du 26 mars 2012, tous trois cités comme sources du DÉCODEX, n’autorisent le juge­ment péremp­toire, mal­veillant, défi­ni­tif, des jour­na­listes du Monde sur ma per­sonne et mes idées.


« Déco­dex », usine à « fake news »

Au sur­plus, l’emploi de l’expression « nou­vel ordre mon­dial » pour­rait-il seule­ment jus­ti­fier ladite mise à l’index quand on sait qu’elle est com­mu­né­ment employée tant par Le Monde lui-même — qui l’évoque dans des mil­liers (!) de pages (source) — que par d’éminentes per­son­na­li­tés intel­lec­tuelles ou poli­tiques (Kis­sin­ger, Atta­li, https://​you​tu​.be/​a​e​X​h​E​p​7​d​hvw, https://​you​tu​.be/​t​x​u​k​r​5​z​g​Hnw, etc.) ?

Le seul point com­mun de ces trois « enquêtes », d’inégales fac­tures, est la richesse immense des pro­prié­taires des médias qui les ont publiées, soit pré­ci­sé­ment les per­sonnes qui peuvent légi­ti­me­ment se consi­dé­rer mena­cées par les thèses poli­tiques pro­fon­dé­ment popu­laires que je défends avec ardeur.

La haine que le DÉCODEX exprime est celle des riches contre le peuple com­pris dans sa défi­ni­tion concrète, réelle et pro­lé­taire, qui est à l’origine des grèves et des révolutions.

Je défends prin­ci­pa­le­ment une idée ori­gi­nale et puis­sante d’auto-émancipation des peuples par rap­port à leurs exploi­teurs, à tra­vers des ate­liers consti­tuants popu­laires : je pré­tends que ce n’est pas aux hommes au pou­voir d’écrire les règles du pou­voir, ce n’est pas aux pro­fes­sion­nels de la poli­tique d’écrire ou de révi­ser la constitution.

Seuls les citoyens sont légi­times et capables pour rédi­ger, pour révi­ser et pour pro­té­ger une consti­tu­tion digne de ce nom.

L’enjeu socié­tal majeur de cette idée est de reti­rer aux plus riches le contrôle poli­tique des socié­tés humaines, 1) en rem­pla­çant le faux « suf­frage uni­ver­sel » (élire des maîtres par­mi des can­di­dats que les riches peuvent aider) par un vrai suf­frage uni­ver­sel (voter les lois), et 2) en contrô­lant sévè­re­ment les cinq pou­voirs (légis­la­tif, exé­cu­tif, judi­ciaire, moné­taire et média­tique) par des Chambres de contrôles tirées au sort.

Il est notam­ment une idée puis­sante que je défends de toutes mes forces et qui déplaît peut-être sou­ve­rai­ne­ment aux richis­simes pro­prié­taires du Monde (et qui expli­que­rait peut-être la cam­pagne de déni­gre­ment que je subis depuis le grand suc­cès de la courte vidéo de mon pas­sage à Ce soir ou jamais au début sep­tembre 2014, plus de 35 mil­lions de vues sur Face­book, https://​you​tu​.be/​9​K​y​P​J​f​Y​U​XZc dans laquelle je dénonce pré­ci­sé­ment l’achat des jour­naux par des mil­liar­daires pour gagner les élec­tions et nous impo­ser leur droit), ce qui défrise peut-être les subor­don­nés des riches pro­prié­taires du Monde, donc, c’est cette idée que l’information du peuple ne devrait jamais pou­voir être appro­priée par per­sonne et qu’une consti­tu­tion digne de ce nom pré­voi­rait assu­ré­ment que tout jour­nal doit appar­te­nir à ses jour­na­listes et ne peut en aucun cas être ache­té comme une mar­chan­dise (que ce soit par une entre­prise ou par un particulier).

Le déni­gre­ment, qui est l’âme de ce DÉCODEX, ridi­cule entre­prise de cen­sure ani­mée par des jour­na­listes quelque peu fati­gués par avance des enquêtes qu’ils n’ont pas com­men­cées, exprime le véri­table but pour­sui­vi qui n’est ni la véri­té ni l’information du public : il s’agit de dis­cré­di­ter une opi­nion poli­tique en la décla­rant non fiable sans même l’avoir jamais discutée.

Étienne CHOUARD.


Pour résu­mer, le jour­nal d’information dit « de réfé­rence », Le Monde, une fois annexé par trois mil­liar­daires, laisse tran­quille ses faux « concur­rents » (qui sont plus des com­plices que des concur­rents depuis qu’ils ont été ache­tés eux aus­si par les mêmes mil­liar­daires), et dénigre gra­ve­ment ses prin­ci­paux concur­rents (les jour­na­listes ama­teurs, indé­pen­dants), ce qui est à la fois déloyal et illégal.

1) Per­son­nel­le­ment, je ne parle JAMAIS de « nou­vel ordre mon­dial » : ce n’est pas mon sujet et ce n’est pas mon approche de l’injustice sur terre. Les com­men­ta­teurs de mon blog peuvent par­fois l’évoquer (et alors ?), mais moi jamais.

2) Le Monde lui-même ne prouve pas (et ne véri­fie pas davan­tage) ses propres allégations :
a) d’une part, les trois articles qu’il cite comme « preuves » de son men­songe sont issus de jour­naux qui appar­tiennent aux mêmes mil­liar­daires que Le Monde, et
b) d’autre part, ces trois articles n’utilisent même pas l’expression incri­mi­née (« nou­vel ordre mon­dial »)… Ces pré­ten­dues « preuves » sont donc com­plè­te­ment « bidons ».

3) Le Monde évoque lui-même ce « nou­vel ordre mon­dial », qu’il inter­dit aux autres d’évoquer, dans des mil­liers de ses pages.

Confor­mé­ment aux lois contre la calom­nie, je demande donc au jour­nal Le Monde d’afficher sur sa page dif­fa­ma­toire (per­ma­nente) du pré­ten­du Déco­dex un droit de réponse (per­ma­nent), sous la forme résu­mée suivante :

Droit de réponse d’Étienne Chouard aux allé­ga­tions men­son­gères du jour­nal Le Monde sur son pré­ten­du « Déco­dex » : https://www.chouard.org/2018/02/01/droit-de-reponse-d-etienne-chouard-aux-allegations-mensongeres-du-journal-le-monde-sur-son-pretendu-decodex‑2/


Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​5​9​9​3​8​3​2​6​6​7​317

Pour m'aider et m'encourager à continuer, il est désormais possible de faire un don.
Un grand merci aux donatrices et donateurs : par ce geste, vous permettez à de beaux projets de voir le jour, pour notre cause commune.
Étienne

Catégorie(s) de l'article :

15 Commentaires

  1. etienne

    Je ne suis pas le seul à entre­te­nir la mémoire des luttes avec cet anni­ver­saire pourri 🙂

    [Bon anniversaire !] Plainte contre le Décodex, par Olivier Berruyer (les​-crises​.fr):


    https://​www​.les​-crises​.fr/​b​o​n​-​a​n​n​i​v​e​r​s​a​i​r​e​-​p​l​a​i​n​t​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​e​-​d​e​c​o​d​ex/

    Oli­vier Ber­ruyer : « C’est donc le 1er février 2017 que le jour­nal Le Monde a lan­cé son “Déco­dex”, énorme opé­ra­tion de déni­gre­ment de ses concurrents.

    Cette opé­ra­tion a entraî­né une énorme vague de dif­fa­ma­tions à notre encontre, que nous avons dû gérer durant l’année 2017.

    Nous pro­fi­tons donc du pre­mier anni­ver­saire du Déco­dex pour vous dévoi­ler la plainte (enfin, plus pré­ci­sé­ment, l’assignation – de 65 pages… For­mi­dable tra­vail de Maître Jéré­mie Assous et de son équipe) que nous allons dépo­ser dans les pro­chains jours auprès du Tri­bu­nal de Grande Instance.

    [Télé­char­ger la plainte en pdf]

    Je pro­pose aus­si aux lec­teurs avo­cats et juristes qui auraient des com­men­taires, conseils ou sug­ges­tions d’amélioration sur tel ou tel point de cette plainte et sou­hai­te­raient nous en faire part (béné­vo­le­ment 🙂 ) de nous les envoyer via le for­mu­laire de contact de ce blog.

    Enfin, si vous sou­hai­tez sou­te­nir finan­ciè­re­ment (sans déduc­tion fis­cale) cette action judi­ciaire, vous pou­vez réa­li­ser un paie­ment ici.

    Mer­ci enfin à toutes et à tous pour le sou­tien de la com­mu­nau­té des lec­teurs tout au long de l’année pas­sée – cela a vrai­ment fait du bien à toute l’équipe ! »

    Oli­vier Berruyer.

    P.S. Les sommes éven­tuel­le­ment récu­pé­rées au terme de cette pro­cé­dure seront bien évi­dem­ment réin­ves­ties dans ce site, afin de par­ti­ci­per à une meilleure infor­ma­tion du public.

    P.P.S J’ai une pen­sée pour le regret­té Robert Par­ry, qui m’avait sou­te­nu durant cette période dif­fi­cile, résu­mant fort bien la situation :

    “Oli­vier, si tu pré­pares une his­toire détaillée sur ton pro­blème [avec le Déco­dex] — avec l’explication du Monde sur la façon dont ils ont com­pi­lé ces listes absurdes […] — je serai heu­reux de le publier dans Consor­tium­news. Il n’y a guère de doute que la cam­pagne contre les “fake news” est deve­nue une cou­ver­ture pour atta­quer les sites Web sérieux qui ne suivent pas la ligne de pro­pa­gande sur des sujets sen­sibles comme l’Ukraine et la Syrie. Les médias mains­tream sont bien sûr le cas clas­sique des per­sonnes voyant la paille dans l’œil du voi­sin sans voir la poutre dans le leur. Mais ils excusent leurs propres erreurs fac­tuelles comme étant de simples erreurs inno­centes. Cepen­dant, si quelqu’un d’autre fait une erreur simi­laire, cela devient une “fake news“. […] Si les médias grand public avaient dis­po­sé de telles listes [de pros­crip­tion] en 2003, ils nous auraient mis sur la liste noire des pro­pa­ga­teurs de “fake news” pour avoir remis en ques­tion la cer­ti­tude de la pré­sence d’Armes de Des­truc­tion Mas­sives en Irak. Mais je pense que la seule chose que nous pou­vons faire en réponse, c’est de conti­nuer à tra­vailler et à faire du bon jour­na­lisme, aus­si dou­lou­reux que cela puisse être de figu­rer sur de telles listes orwel­liennes.” [Robert Par­ry, 02/2017]

    Source : https://​www​.les​-crises​.fr/​b​o​n​-​a​n​n​i​v​e​r​s​a​i​r​e​-​p​l​a​i​n​t​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​e​-​d​e​c​o​d​ex/

    Réponse
    • ève

      Bon­soir ,
      Cet article arrive à point nom­mé avec la vraie nou­velle déco­dée , la main mise en pré­vi­sion sur la neu­tra­li­té du Net ! Nous n’al­lons donc plus pou­voir don­ner notre avis sans être effeuillé au crayon noir et bla­ck­lis­tés en carac­tères gras !
      Et l’an pro­chain , trois bou­gies hum , cierges seront néces­saires et ain­si de suite …
      Gar­der la tête haute , faire bien atten­tion , la parole est à tout le monde en tout bien tout hon­neur pour­vu que la véri­té soit !
      Bon cou­rage à tous et à moi-même , ça ne chan­ge­ra rien !

      Réponse
    • Léa

      Cher Étienne,

      je vous informe qu’il existe une arme impa­rable contre le Deco­dex : son silence sur le site de l’OSDH, http://​www​.syriahr​.com/​en/

      Les dépêches de l’OSDH sur la Syrie ont été reprises en masse par l’AFP et l’im­mense majo­ri­té des médias fran­çais, tous sup­ports confondus.

      Une recherche OSDH sur lefi​ga​ro​.fr donne 2360 résultats :
      http://​recherche​.lefi​ga​ro​.fr/​r​e​c​h​e​r​c​h​e​/​O​S​DH/

      L’OSDH est la source de dizaines de mil­liers « d’in­for­ma­tions » dou­teuses ou fausses répan­dues en France par l’AFP et les médias, par le canal de l’AFP, l’in­té­gra­li­té des médias mains­tream qui a été contaminée.

      En consé­quent, Deco­dex se trouve très gêné pour trai­ter le site de l’OSDH, syriahr​.com/​en/, sans reve­nir sur son avis favo­rable sur l’AFP : « La véri­fi­ca­tion de ses infor­ma­tions et la men­tion sys­té­ma­tique des sources sont par­mi ses prin­ci­paux piliers, lui don­nant une très grande fia­bi­li­té en règle géné­rale. » et sur ses clients grands et petits médias.

      Si vous sou­hai­tez vrai­ment mettre Deco­dex en dif­fi­cul­té, faites une petite recherche sur les quan­ti­tés de dépêches de l’OSDH reprises par l’AFP et les médias, et som­mez Deco­dex de rendre un avis sur syriahr​.com/​en/

      Ami­ca­le­ment

      Léa

      Réponse
  2. zedav

    « Toute chose, autant qu’il est en elle, cherche à per­sé­vé­rer dans son être »
    Spi­no­za, l’Éthique
    La « chose » dans ce cas est le sys­tème de pou­voir. Il fait donc ce qu’il peut faire et même ce qu’il DOIT faire pour survivre.

    Le contrôle des repré­sen­ta­tions (pour ne pas dire le contrôle des esprits) est la forme la moins coû­teuse et la plus sub­tile de contrôle sociale. Plus son effi­cience dimi­nue, plus le contrôle des esprits glisse vers celui des corps (police, armée).

    Le contrôle des esprits est prin­ci­pa­le­ment assu­ré par le trip­tyque École /Media /Institution Judiciaire.

    Il ne faut donc pas attendre de ces ins­ti­tu­tions qu’elles se com­portent selon le rôle qu’elles pré­tendent tenir, mais selon leur vraie fonction.

    Le pro­blème du pou­voir, c’est qu’il ne peut pas res­ter sta­tique. D’une part parce qu’un sys­tème sta­tique est plus vul­né­rable face à ses com­pé­ti­teurs (qui peuvent alors étu­dier les moyens de l’a­néan­tir) et, d’autre part, parce que la recherche de per­sé­vé­rance dans l’être à pour consé­quence la recherche (par­tiel­le­ment para­doxale) de l’ac­crois­se­ment du pou­voir de main­te­nir cet être (soit un chan­ge­ment mar­gi­nal afin de pré­ser­ver l’essentiel).

    Mais la consé­quence de ce tro­pisme du pou­voir à accroître son pou­voir est qu’il a de plus en plus de mal à contrô­ler les repré­sen­ta­tions : son carac­tère inique / illé­gi­time devient trop criant.

    La pré­sence crois­sante des sys­tèmes tech­niques de contrôle (camé­ras, puces, etc.), la sanc­tion crois­sante des pen­sées dis­si­dentes en sont des consé­quences prévisibles.

    Nous sommes quelque part entre « le meilleur des mondes » et « 1984 ».

    Il peut être un peu démo­bi­li­sant de consta­ter que tout cela ne fonc­tionne pas dif­fé­rem­ment du « pro­gramme » du vivant, dès son stade le plus élémentaire.

    L’hu­ma­ni­té est en train de muer en super-orga­nisme. La mue sera vio­lente (voir pire) pour la majo­ri­té des cellules.

    Réponse
  3. BA

    Bon anni­ver­saire, les 560 traîtres !

    C’était il y a dix ans, le 4 février 2008, à Versailles. 

    Le 4 février 2008, c’é­tait le coup d’État contre le peuple français.

    Les dépu­tés et les séna­teurs étaient réunis en Congrès pour voter le pro­jet de loi consti­tu­tion­nelle modi­fiant le titre XV de la Constitution.

    En clair :

    - Si les dépu­tés et les séna­teurs votaient « contre », un réfé­ren­dum sur le trai­té de Lis­bonne aurait été organisé. 

    - Si les dépu­tés et les séna­teurs votaient « pour », il n’y aurait pas de réfé­ren­dum sur le trai­té de Lisbonne. 

    Résul­tat :
    Les dépu­tés et les séna­teurs se sont ren­dus com­plices d’un coup d’État : ils ont voté « pour » (560 voix).
    560 traîtres ont tra­hi le peuple français.

    560 traîtres ont refu­sé de sou­mettre le trai­té de Lis­bonne à réfé­ren­dum, alors que ce trai­té de Lis­bonne reprend 98 % du Trai­té éta­blis­sant une consti­tu­tion pour l’Europe, refu­sée par 54,7% des Fran­çais lors du réfé­ren­dum du 29 mai 2005.

    Seuls 181 dépu­tés et séna­teurs ont sau­vé l’honneur. Seuls 181 dépu­tés et séna­teurs ont résis­té au coup d’État : ils ont voté « contre ».

    Consé­quence : il n’y a pas eu de réfé­ren­dum sur le trai­té de Lis­bonne. Le trai­té de Lis­bonne a été adop­té trois jours plus tard par le Par­le­ment fran­çais, le 7 février 2008. 

    Conclu­sion :

    La construc­tion euro­péenne est anti-sociale, anti-popu­laire, anti-démo­cra­tique. Elle doit être détruite.

    Pour savoir qui sont les 560 traîtres qui ont voté « pour », c’est ici :

    http://​www​.assem​blee​-natio​nale​.fr/​1​3​/​s​c​r​u​t​i​n​s​/​j​o​9​0​0​0​.​asp

    Réponse
  4. etienne

    le Sta­gi­rite pro­pose une cri­tique inté­res­sante, objec­tive, du récent son­dage (para­noïaque et mani­pu­la­teur) du grou­pus­cule néo-conser­va­teur « Conspi­ra­cy watch » :

    Réponse
  5. Françoise Riou

    Quelle honte ! Bra­vo Etienne !

    Réponse
  6. ève

    Bon , il m’a per­du à 13 mns !
    J’y revien­drais plus tard ! Pour la CIA , elle génère par son exis­tence son propre com­plot d’où son inté­rêt pour arran­ger les siens ! Elle com­plote for­cé­ment et a sa propre théorie !
    Les vac­cins sont quand même des souches micro­biennes , on a le droit de s’en pré­mu­nir , argent ou pas à la clé ! For­cer la chose n’a­mène pas les mou­tons dans la ber­ge­rie , d’au­tant que cer­tains d’entre eux sont inutiles ( de vaccins)!
    La terre est plate , oui , pis les anneaux de Saturne sont ronds !
    Il est vrai tou­te­fois que l’o­pi­nion publique se nour­rit de ce quelle écoute d’une oreille et entend de l’autre . Tout dépend de son inté­rêt à com­prendre ce dont les gens ont besoin pour vivre , par rap­port aux choses pro­po­sées ( nous sommes si dif­fé­rents les uns des autres ) .
    Les médias pour cela savent bien mani­pu­ler les mots , contour­ner les vrais pro­blèmes , les moments où il faut inter­rompre quel­qu’un quand il divulgue la réa­li­té qui fâche et imposent à la per­sonne inter­ro­gée le silence par d’autres ques­tions arri­vantes en chaine , sauf si c’est Mélenchon !
    Pour ter­mi­ner vite , la pen­sée humaine est en com­plot constant quand elle est empê­chée , frus­trée , elle va essayer de trou­ver une alter­na­tive à celle qui est obli­ga­toire .….Notre intel­lect réus­sit souvent !
    Bon weekend

    Réponse
  7. beo

    Salut Étienne, je connais pas le texte de la loi sur le droit de réponse, mais as-tu au moins envoyé ton mes­sage au jour­nal en recom­man­dé avec accu­sé de réception ?

    Réponse
  8. etienne

    La main du FBI derrière le Russia-Gate, par Ray McGovern

    Source : Ray McGo­vern, Consor­tium News, 11-01-2018

    Durant l’ère Water­gate, les libé­raux ont son­né l’alarme sur la mani­pu­la­tion des poli­ti­ciens amé­ri­cains par les agences de ren­sei­gne­ment, mais aujourd’hui, la haine de Trump aveugle beau­coup d’entre eux sur la réa­li­té du dan­ger qui s’annonce, comme l’explique l’ancien ana­lyste de la CIA Ray McGovern.

    Le Rus­sia-gate est deve­nu le FBI-gate, grâce à la publi­ca­tion offi­cielle des mes­sages impru­dents entre l’officier de contre-espion­nage du FBI Peter Str­zok à la langue bien pen­due, et sa loquace petite-amie l’avocate du FBI Lisa Page. (Dix textes carac­té­ris­tiques venant de leurs échanges sont insé­rés à la fin de cet article).

    Lire la suite :

    https://​www​.les​-crises​.fr/​l​a​-​m​a​i​n​-​d​u​-​f​b​i​-​d​e​r​r​i​e​r​e​-​l​e​-​r​u​s​s​i​a​-​g​a​t​e​-​p​a​r​-​r​a​y​-​m​c​g​o​v​e​rn/

    Réponse
    • ève

      Fau­drait me payer au moins le MACDO pour que j’cause !

      Réponse
  9. etienne

    Bru­no Guigue, sur la riposte de Trump au pré­ten­du « russia-gate » :

    Source : RT

    Réponse
  10. Ronald

    Ce matin, Oli­vier Ber­ruyer relaie une inter­view récente d’Em­ma­nuel Todd au Média.
    Celui-ci explique notam­ment la nou­velle cen­sure dont il est l’ob­jet dans les médias officiels.

    Plu­sieurs choses inté­res­santes dans cet entre­tien. Je note notam­ment qu’il y a tout de même une conver­gence idéo­lo­gique de la part des per­sonnes cri­tiques du sys­tème. Fina­le­ment, tout le monde arrive un peu aux mêmes conclu­sions sur ce qui ne va pas dans le régime actuel. Un jour, ce dis­cours por­te­ra sans doute un nom dans l’his­toire des idées, comme « Les Lumières » a regrou­pé le cou­rant cri­tique au XVIIIè siècle.

    J’ai bien aimé que Todd explique qu’il y a un large groupe social pour sou­te­nir la poli­tique du régime en place. Comme il l’ex­plique, la divi­sion 1%/99% n’est pas per­ti­nente ici. Cette divi­sion est une divi­sion éco­no­mique, dis­tin­guant la pro­por­tion de la popu­la­tion qui s’est enri­chie de la crise de 2008 ver­sus celle qui s’est appau­vrie. Mais la divi­sion sociale entre ceux qui se satis­font du régime actuel et ceux qui en sont mécon­tents est très dif­fé­rente. Si on en était à 1%/99%, le sys­tème ne tien­drait pas. On est plu­tôt sur du 40% satisfaits/60% insa­tis­faits, les deux groupes ne se côtoyant que peu (Je pense que les 40% dominent par leur uni­té idéo­lo­gique et orga­ni­sa­tion­nelle, alors que les 60% sont déstructurés).

    Serge Hali­mi tenait un dis­cours du même type : https://​www​.monde​-diplo​ma​tique​.fr/​2​0​1​7​/​0​8​/​H​A​L​I​M​I​/​5​7​816

    Réponse
  11. Ronald

    Une petite video juste pour vous mon­trer un cas très exem­plaire d’i­diot utile :

    L’au­teur, Ben­ja­min Brillaud, com­mence à expli­quer que You­tube cen­sure les videos jugées inap­pro­priées, parce qu’elles pour­raient rebu­ter les annon­ceurs publi­ci­taires. Plus pré­ci­sé­ment, you­tube les « démo­né­tise », c’est-à-dire que le You­tu­beur n’est pas rému­né­ré, et You­tube insiste beau­coup pour que ceux-ci fassent des videos plus conformes. Ben­ja­min Brillaud dit lui-même en avoir été victime. 

    On pour­rait s’at­tendre à ce qu’il fasse un plai­doyer pour la liber­té d’ex­pres­sion sur You­tube. Non, ici, son argu­ment c’est de dire que si l’on cen­sure les video « mal­séantes », alors, il faut aus­si cen­sure les annonces qui pour­raient aus­si por­ter atteinte à l’i­mage du You­tu­beur. Et donc il ter­mine la video en disant que You­tube a le devoir de trier les « bonnes » annonces publi­ci­taires et de sup­pri­mer les « incon­ve­nantes » (Les exemples qu’il prend sont une annonces sur la scien­to­lo­gie, une annonces natio­na­liste turque et une pour qu’on ne parle pas de ‘camps de concen­tra­tion polo­nais’). Bien enten­du, le cri­tère de ce qui est incon­ve­nant n’est pas pré­ci­sé, j’i­ma­gine qu’il consi­dère que ce sont celles qui ne sont pas en accord avec ses idées – celles du camp du bien – , et que You­tube ne peut qu’al­ler dans son sens.

    Donc, non contents d’a­voir une prise en charge par You­tube des idées qui peuvent pas­ser dans les videos, il y a des gens (il faut le dire, comme sou­vent ce sont des gens de gauche qui ont ce genre d’at­ti­tude) qui poussent pour que You­tube fasse en plus le tri entre les idées qui ont le droit de faire leur pro­pa­gande publi­ci­taire, et celles qui ne leur peuvent pas. Après, il ne faut pas venir se plaindre du règne de Big Brother.

    Réponse
  12. Mimizan

    Bon­jour,
    j’ai pen­sé que vous pour­riez peut-être être inté­res­sé par cet article qui décode Deco­dex et dévoile ses spon­sors de l’ombre, tous au ser­vice du N.O.M
    Cordialement,
    https://​www​.ago​ra​vox​.fr/​t​r​i​b​u​n​e​-​l​i​b​r​e​/​a​r​t​i​c​l​e​/​g​o​u​v​e​r​n​e​m​e​n​t​-​m​o​n​d​i​a​l​-​l​e​-​m​i​n​i​s​t​e​r​e​-​2​2​3​094

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Chers amis, Je vais enfin rencontrer les copains québécois constituants 🤗 On va évidemment réfléchir ensemble à une constitution d'origine citoyenne pour le Québec libre 🙂 Je pars pour Montréal ce 1er juin et mon périple durera une quinzaine de jours....