[Déjà un an de censure par diffamation] Droit de réponse d’Étienne Chouard aux allégations mensongères du journal Le Monde sur son prétendu « Décodex »

1/02/2018 | 15 commentaires

Le 1er février est le jour anni­ver­saire de la créa­tion en France par le jour­nal Le Monde d’un lamen­table outil-de-cen­sure-des-concur­rents-gênants, inti­tu­lé « Décodex ».

Je com­mé­more ce jour de deuil pour la liber­té de la presse en France par cette demande de publi­ca­tion d’un droit de réponse :


Droit de réponse d’Étienne Chouard aux allé­ga­tions men­son­gères du jour­nal Le Monde sur son pré­ten­du « Décodex »

Le Monde me fait l’immense hon­neur de se pen­cher sur mes tra­vaux, que je mène depuis plus de dix ans, sur le gou­ver­ne­ment repré­sen­ta­tif, sur les cri­tères de la démo­cra­tie, sur le pro­ces­sus consti­tuant néces­sai­re­ment popu­laire, sur le tirage au sort en poli­tique et sur la sou­ve­rai­ne­té moné­taire et poli­tique, pour qu’advienne enfin une vraie liber­té, une vraie éga­li­té et une vraie fra­ter­ni­té au sein des peuples et entre les peuples du monde entier.

Son inté­rêt est cepen­dant tout rela­tif en ce qu’il s’accompagne d’une mise à l’index d’écrits qu’il n’a pro­ba­ble­ment jamais consultés.

C’est ain­si que mes deux pages etienne​.chouard​.free​.fr et chouard​.org (Blog du Plan C) ont été clas­sées par­mi les sites peu fiables par le tris­te­ment célèbre DÉCODEX, fruit bizarre d’accords finan­ciers entre le quo­ti­dien fran­çais et de grands groupes amé­ri­cains du type Google (Cf. Le Monde, « Google finance de plus en plus l’innovation dans les médias fran­çais », édi­tion du 17 novembre 2016, annon­çant la créa­tion d’un « futur ser­vice de démon­tage des rumeurs »).

Le motif avan­cé ? « la dif­fu­sion des théo­ries sur un pré­ten­du « nou­vel ordre mon­dial » sans preuve ni véri­fi­ca­tion » (sic).

Pour­tant, aucune des trois « enquêtes » men­tion­nées en des­sous dudit clas­se­ment ne fait état d’un quel­conque écrit par lequel j’affirmerais l’existence d’un pré­ten­du « nou­vel ordre mon­dial ».

Ni l’article de l’Express du 17 novembre 2014, ni celui des Inro­ckup­tibles du 23 novembre 2014, ni celui de l’Obs du 26 mars 2012, tous trois cités comme sources du DÉCODEX, n’autorisent le juge­ment péremp­toire, mal­veillant, défi­ni­tif, des jour­na­listes du Monde sur ma per­sonne et mes idées.


« Déco­dex », usine à « fake news »

Au sur­plus, l’emploi de l’expression « nou­vel ordre mon­dial » pour­rait-il seule­ment jus­ti­fier ladite mise à l’index quand on sait qu’elle est com­mu­né­ment employée tant par Le Monde lui-même — qui l’évoque dans des mil­liers (!) de pages (source) — que par d’éminentes per­son­na­li­tés intel­lec­tuelles ou poli­tiques (Kis­sin­ger, Atta­li, https://​you​tu​.be/​a​e​X​h​E​p​7​d​hvw, https://​you​tu​.be/​t​x​u​k​r​5​z​g​Hnw, etc.) ?

Le seul point com­mun de ces trois « enquêtes », d’inégales fac­tures, est la richesse immense des pro­prié­taires des médias qui les ont publiées, soit pré­ci­sé­ment les per­sonnes qui peuvent légi­ti­me­ment se consi­dé­rer mena­cées par les thèses poli­tiques pro­fon­dé­ment popu­laires que je défends avec ardeur.

La haine que le DÉCODEX exprime est celle des riches contre le peuple com­pris dans sa défi­ni­tion concrète, réelle et pro­lé­taire, qui est à l’origine des grèves et des révolutions.

Je défends prin­ci­pa­le­ment une idée ori­gi­nale et puis­sante d’auto-émancipation des peuples par rap­port à leurs exploi­teurs, à tra­vers des ate­liers consti­tuants popu­laires : je pré­tends que ce n’est pas aux hommes au pou­voir d’écrire les règles du pou­voir, ce n’est pas aux pro­fes­sion­nels de la poli­tique d’écrire ou de révi­ser la constitution.

Seuls les citoyens sont légi­times et capables pour rédi­ger, pour révi­ser et pour pro­té­ger une consti­tu­tion digne de ce nom.

L’enjeu socié­tal majeur de cette idée est de reti­rer aux plus riches le contrôle poli­tique des socié­tés humaines, 1) en rem­pla­çant le faux « suf­frage uni­ver­sel » (élire des maîtres par­mi des can­di­dats que les riches peuvent aider) par un vrai suf­frage uni­ver­sel (voter les lois), et 2) en contrô­lant sévè­re­ment les cinq pou­voirs (légis­la­tif, exé­cu­tif, judi­ciaire, moné­taire et média­tique) par des Chambres de contrôles tirées au sort.

Il est notam­ment une idée puis­sante que je défends de toutes mes forces et qui déplaît peut-être sou­ve­rai­ne­ment aux richis­simes pro­prié­taires du Monde (et qui expli­que­rait peut-être la cam­pagne de déni­gre­ment que je subis depuis le grand suc­cès de la courte vidéo de mon pas­sage à Ce soir ou jamais au début sep­tembre 2014, plus de 35 mil­lions de vues sur Face­book, https://​you​tu​.be/​9​K​y​P​J​f​Y​U​XZc dans laquelle je dénonce pré­ci­sé­ment l’achat des jour­naux par des mil­liar­daires pour gagner les élec­tions et nous impo­ser leur droit), ce qui défrise peut-être les subor­don­nés des riches pro­prié­taires du Monde, donc, c’est cette idée que l’information du peuple ne devrait jamais pou­voir être appro­priée par per­sonne et qu’une consti­tu­tion digne de ce nom pré­voi­rait assu­ré­ment que tout jour­nal doit appar­te­nir à ses jour­na­listes et ne peut en aucun cas être ache­té comme une mar­chan­dise (que ce soit par une entre­prise ou par un particulier).

Le déni­gre­ment, qui est l’âme de ce DÉCODEX, ridi­cule entre­prise de cen­sure ani­mée par des jour­na­listes quelque peu fati­gués par avance des enquêtes qu’ils n’ont pas com­men­cées, exprime le véri­table but pour­sui­vi qui n’est ni la véri­té ni l’information du public : il s’agit de dis­cré­di­ter une opi­nion poli­tique en la décla­rant non fiable sans même l’avoir jamais discutée.

Étienne CHOUARD.


Pour résu­mer, le jour­nal d’information dit « de réfé­rence », Le Monde, une fois annexé par trois mil­liar­daires, laisse tran­quille ses faux « concur­rents » (qui sont plus des com­plices que des concur­rents depuis qu’ils ont été ache­tés eux aus­si par les mêmes mil­liar­daires), et dénigre gra­ve­ment ses prin­ci­paux concur­rents (les jour­na­listes ama­teurs, indé­pen­dants), ce qui est à la fois déloyal et illégal.

1) Per­son­nel­le­ment, je ne parle JAMAIS de « nou­vel ordre mon­dial » : ce n’est pas mon sujet et ce n’est pas mon approche de l’injustice sur terre. Les com­men­ta­teurs de mon blog peuvent par­fois l’évoquer (et alors ?), mais moi jamais.

2) Le Monde lui-même ne prouve pas (et ne véri­fie pas davan­tage) ses propres allégations :
a) d’une part, les trois articles qu’il cite comme « preuves » de son men­songe sont issus de jour­naux qui appar­tiennent aux mêmes mil­liar­daires que Le Monde, et
b) d’autre part, ces trois articles n’utilisent même pas l’expression incri­mi­née (« nou­vel ordre mon­dial »)… Ces pré­ten­dues « preuves » sont donc com­plè­te­ment « bidons ».

3) Le Monde évoque lui-même ce « nou­vel ordre mon­dial », qu’il inter­dit aux autres d’évoquer, dans des mil­liers de ses pages.

Confor­mé­ment aux lois contre la calom­nie, je demande donc au jour­nal Le Monde d’afficher sur sa page dif­fa­ma­toire (per­ma­nente) du pré­ten­du Déco­dex un droit de réponse (per­ma­nent), sous la forme résu­mée suivante :

Droit de réponse d’Étienne Chouard aux allé­ga­tions men­son­gères du jour­nal Le Monde sur son pré­ten­du « Déco­dex » : https://www.chouard.org/2018/02/01/droit-de-reponse-d-etienne-chouard-aux-allegations-mensongeres-du-journal-le-monde-sur-son-pretendu-decodex‑2/


Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​5​9​9​3​8​3​2​6​6​7​317

Catégorie(s) de l'article :

15 Commentaires

  1. etienne

    Je ne suis pas le seul à entre­te­nir la mémoire des luttes avec cet anni­ver­saire pourri 🙂

    [Bon anniversaire !] Plainte contre le Décodex, par Olivier Berruyer (les​-crises​.fr):


    https://​www​.les​-crises​.fr/​b​o​n​-​a​n​n​i​v​e​r​s​a​i​r​e​-​p​l​a​i​n​t​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​e​-​d​e​c​o​d​ex/

    Oli­vier Ber­ruyer : « C’est donc le 1er février 2017 que le jour­nal Le Monde a lan­cé son “Déco­dex”, énorme opé­ra­tion de déni­gre­ment de ses concurrents.

    Cette opé­ra­tion a entraî­né une énorme vague de dif­fa­ma­tions à notre encontre, que nous avons dû gérer durant l’année 2017.

    Nous pro­fi­tons donc du pre­mier anni­ver­saire du Déco­dex pour vous dévoi­ler la plainte (enfin, plus pré­ci­sé­ment, l’assignation – de 65 pages… For­mi­dable tra­vail de Maître Jéré­mie Assous et de son équipe) que nous allons dépo­ser dans les pro­chains jours auprès du Tri­bu­nal de Grande Instance.

    [Télé­char­ger la plainte en pdf]

    Je pro­pose aus­si aux lec­teurs avo­cats et juristes qui auraient des com­men­taires, conseils ou sug­ges­tions d’amélioration sur tel ou tel point de cette plainte et sou­hai­te­raient nous en faire part (béné­vo­le­ment 🙂 ) de nous les envoyer via le for­mu­laire de contact de ce blog.

    Enfin, si vous sou­hai­tez sou­te­nir finan­ciè­re­ment (sans déduc­tion fis­cale) cette action judi­ciaire, vous pou­vez réa­li­ser un paie­ment ici.

    Mer­ci enfin à toutes et à tous pour le sou­tien de la com­mu­nau­té des lec­teurs tout au long de l’année pas­sée – cela a vrai­ment fait du bien à toute l’équipe ! »

    Oli­vier Berruyer.

    P.S. Les sommes éven­tuel­le­ment récu­pé­rées au terme de cette pro­cé­dure seront bien évi­dem­ment réin­ves­ties dans ce site, afin de par­ti­ci­per à une meilleure infor­ma­tion du public.

    P.P.S J’ai une pen­sée pour le regret­té Robert Par­ry, qui m’avait sou­te­nu durant cette période dif­fi­cile, résu­mant fort bien la situation :

    “Oli­vier, si tu pré­pares une his­toire détaillée sur ton pro­blème [avec le Déco­dex] — avec l’explication du Monde sur la façon dont ils ont com­pi­lé ces listes absurdes […] — je serai heu­reux de le publier dans Consor­tium­news. Il n’y a guère de doute que la cam­pagne contre les “fake news” est deve­nue une cou­ver­ture pour atta­quer les sites Web sérieux qui ne suivent pas la ligne de pro­pa­gande sur des sujets sen­sibles comme l’Ukraine et la Syrie. Les médias mains­tream sont bien sûr le cas clas­sique des per­sonnes voyant la paille dans l’œil du voi­sin sans voir la poutre dans le leur. Mais ils excusent leurs propres erreurs fac­tuelles comme étant de simples erreurs inno­centes. Cepen­dant, si quelqu’un d’autre fait une erreur simi­laire, cela devient une “fake news“. […] Si les médias grand public avaient dis­po­sé de telles listes [de pros­crip­tion] en 2003, ils nous auraient mis sur la liste noire des pro­pa­ga­teurs de “fake news” pour avoir remis en ques­tion la cer­ti­tude de la pré­sence d’Armes de Des­truc­tion Mas­sives en Irak. Mais je pense que la seule chose que nous pou­vons faire en réponse, c’est de conti­nuer à tra­vailler et à faire du bon jour­na­lisme, aus­si dou­lou­reux que cela puisse être de figu­rer sur de telles listes orwel­liennes.” [Robert Par­ry, 02/2017]

    Source : https://​www​.les​-crises​.fr/​b​o​n​-​a​n​n​i​v​e​r​s​a​i​r​e​-​p​l​a​i​n​t​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​e​-​d​e​c​o​d​ex/

    Réponse
    • ève

      Bon­soir ,
      Cet article arrive à point nom­mé avec la vraie nou­velle déco­dée , la main mise en pré­vi­sion sur la neu­tra­li­té du Net ! Nous n’al­lons donc plus pou­voir don­ner notre avis sans être effeuillé au crayon noir et bla­ck­lis­tés en carac­tères gras !
      Et l’an pro­chain , trois bou­gies hum , cierges seront néces­saires et ain­si de suite …
      Gar­der la tête haute , faire bien atten­tion , la parole est à tout le monde en tout bien tout hon­neur pour­vu que la véri­té soit !
      Bon cou­rage à tous et à moi-même , ça ne chan­ge­ra rien !

      Réponse
    • Léa

      Cher Étienne,

      je vous informe qu’il existe une arme impa­rable contre le Deco­dex : son silence sur le site de l’OSDH, http://​www​.syriahr​.com/​en/

      Les dépêches de l’OSDH sur la Syrie ont été reprises en masse par l’AFP et l’im­mense majo­ri­té des médias fran­çais, tous sup­ports confondus.

      Une recherche OSDH sur lefi​ga​ro​.fr donne 2360 résultats :
      http://​recherche​.lefi​ga​ro​.fr/​r​e​c​h​e​r​c​h​e​/​O​S​DH/

      L’OSDH est la source de dizaines de mil­liers « d’in­for­ma­tions » dou­teuses ou fausses répan­dues en France par l’AFP et les médias, par le canal de l’AFP, l’in­té­gra­li­té des médias mains­tream qui a été contaminée.

      En consé­quent, Deco­dex se trouve très gêné pour trai­ter le site de l’OSDH, syriahr​.com/​en/, sans reve­nir sur son avis favo­rable sur l’AFP : « La véri­fi­ca­tion de ses infor­ma­tions et la men­tion sys­té­ma­tique des sources sont par­mi ses prin­ci­paux piliers, lui don­nant une très grande fia­bi­li­té en règle géné­rale. » et sur ses clients grands et petits médias.

      Si vous sou­hai­tez vrai­ment mettre Deco­dex en dif­fi­cul­té, faites une petite recherche sur les quan­ti­tés de dépêches de l’OSDH reprises par l’AFP et les médias, et som­mez Deco­dex de rendre un avis sur syriahr​.com/​en/

      Ami­ca­le­ment

      Léa

      Réponse
  2. zedav

    « Toute chose, autant qu’il est en elle, cherche à per­sé­vé­rer dans son être »
    Spi­no­za, l’Éthique
    La « chose » dans ce cas est le sys­tème de pou­voir. Il fait donc ce qu’il peut faire et même ce qu’il DOIT faire pour survivre.

    Le contrôle des repré­sen­ta­tions (pour ne pas dire le contrôle des esprits) est la forme la moins coû­teuse et la plus sub­tile de contrôle sociale. Plus son effi­cience dimi­nue, plus le contrôle des esprits glisse vers celui des corps (police, armée).

    Le contrôle des esprits est prin­ci­pa­le­ment assu­ré par le trip­tyque École /Media /Institution Judiciaire.

    Il ne faut donc pas attendre de ces ins­ti­tu­tions qu’elles se com­portent selon le rôle qu’elles pré­tendent tenir, mais selon leur vraie fonction.

    Le pro­blème du pou­voir, c’est qu’il ne peut pas res­ter sta­tique. D’une part parce qu’un sys­tème sta­tique est plus vul­né­rable face à ses com­pé­ti­teurs (qui peuvent alors étu­dier les moyens de l’a­néan­tir) et, d’autre part, parce que la recherche de per­sé­vé­rance dans l’être à pour consé­quence la recherche (par­tiel­le­ment para­doxale) de l’ac­crois­se­ment du pou­voir de main­te­nir cet être (soit un chan­ge­ment mar­gi­nal afin de pré­ser­ver l’essentiel).

    Mais la consé­quence de ce tro­pisme du pou­voir à accroître son pou­voir est qu’il a de plus en plus de mal à contrô­ler les repré­sen­ta­tions : son carac­tère inique / illé­gi­time devient trop criant.

    La pré­sence crois­sante des sys­tèmes tech­niques de contrôle (camé­ras, puces, etc.), la sanc­tion crois­sante des pen­sées dis­si­dentes en sont des consé­quences prévisibles.

    Nous sommes quelque part entre « le meilleur des mondes » et « 1984 ».

    Il peut être un peu démo­bi­li­sant de consta­ter que tout cela ne fonc­tionne pas dif­fé­rem­ment du « pro­gramme » du vivant, dès son stade le plus élémentaire.

    L’hu­ma­ni­té est en train de muer en super-orga­nisme. La mue sera vio­lente (voir pire) pour la majo­ri­té des cellules.

    Réponse
  3. BA

    Bon anni­ver­saire, les 560 traîtres !

    C’était il y a dix ans, le 4 février 2008, à Versailles. 

    Le 4 février 2008, c’é­tait le coup d’État contre le peuple français.

    Les dépu­tés et les séna­teurs étaient réunis en Congrès pour voter le pro­jet de loi consti­tu­tion­nelle modi­fiant le titre XV de la Constitution.

    En clair :

    - Si les dépu­tés et les séna­teurs votaient « contre », un réfé­ren­dum sur le trai­té de Lis­bonne aurait été organisé. 

    - Si les dépu­tés et les séna­teurs votaient « pour », il n’y aurait pas de réfé­ren­dum sur le trai­té de Lisbonne. 

    Résul­tat :
    Les dépu­tés et les séna­teurs se sont ren­dus com­plices d’un coup d’État : ils ont voté « pour » (560 voix).
    560 traîtres ont tra­hi le peuple français.

    560 traîtres ont refu­sé de sou­mettre le trai­té de Lis­bonne à réfé­ren­dum, alors que ce trai­té de Lis­bonne reprend 98 % du Trai­té éta­blis­sant une consti­tu­tion pour l’Europe, refu­sée par 54,7% des Fran­çais lors du réfé­ren­dum du 29 mai 2005.

    Seuls 181 dépu­tés et séna­teurs ont sau­vé l’honneur. Seuls 181 dépu­tés et séna­teurs ont résis­té au coup d’État : ils ont voté « contre ».

    Consé­quence : il n’y a pas eu de réfé­ren­dum sur le trai­té de Lis­bonne. Le trai­té de Lis­bonne a été adop­té trois jours plus tard par le Par­le­ment fran­çais, le 7 février 2008. 

    Conclu­sion :

    La construc­tion euro­péenne est anti-sociale, anti-popu­laire, anti-démo­cra­tique. Elle doit être détruite.

    Pour savoir qui sont les 560 traîtres qui ont voté « pour », c’est ici :

    http://​www​.assem​blee​-natio​nale​.fr/​1​3​/​s​c​r​u​t​i​n​s​/​j​o​9​0​0​0​.​asp

    Réponse
  4. etienne

    le Sta­gi­rite pro­pose une cri­tique inté­res­sante, objec­tive, du récent son­dage (para­noïaque et mani­pu­la­teur) du grou­pus­cule néo-conser­va­teur « Conspi­ra­cy watch » :

    Réponse
  5. Françoise Riou

    Quelle honte ! Bra­vo Etienne !

    Réponse
  6. ève

    Bon , il m’a per­du à 13 mns !
    J’y revien­drais plus tard ! Pour la CIA , elle génère par son exis­tence son propre com­plot d’où son inté­rêt pour arran­ger les siens ! Elle com­plote for­cé­ment et a sa propre théorie !
    Les vac­cins sont quand même des souches micro­biennes , on a le droit de s’en pré­mu­nir , argent ou pas à la clé ! For­cer la chose n’a­mène pas les mou­tons dans la ber­ge­rie , d’au­tant que cer­tains d’entre eux sont inutiles ( de vaccins)!
    La terre est plate , oui , pis les anneaux de Saturne sont ronds !
    Il est vrai tou­te­fois que l’o­pi­nion publique se nour­rit de ce quelle écoute d’une oreille et entend de l’autre . Tout dépend de son inté­rêt à com­prendre ce dont les gens ont besoin pour vivre , par rap­port aux choses pro­po­sées ( nous sommes si dif­fé­rents les uns des autres ) .
    Les médias pour cela savent bien mani­pu­ler les mots , contour­ner les vrais pro­blèmes , les moments où il faut inter­rompre quel­qu’un quand il divulgue la réa­li­té qui fâche et imposent à la per­sonne inter­ro­gée le silence par d’autres ques­tions arri­vantes en chaine , sauf si c’est Mélenchon !
    Pour ter­mi­ner vite , la pen­sée humaine est en com­plot constant quand elle est empê­chée , frus­trée , elle va essayer de trou­ver une alter­na­tive à celle qui est obli­ga­toire .….Notre intel­lect réus­sit souvent !
    Bon weekend

    Réponse
  7. beo

    Salut Étienne, je connais pas le texte de la loi sur le droit de réponse, mais as-tu au moins envoyé ton mes­sage au jour­nal en recom­man­dé avec accu­sé de réception ?

    Réponse
  8. etienne

    La main du FBI derrière le Russia-Gate, par Ray McGovern

    Source : Ray McGo­vern, Consor­tium News, 11-01-2018

    Durant l’ère Water­gate, les libé­raux ont son­né l’alarme sur la mani­pu­la­tion des poli­ti­ciens amé­ri­cains par les agences de ren­sei­gne­ment, mais aujourd’hui, la haine de Trump aveugle beau­coup d’entre eux sur la réa­li­té du dan­ger qui s’annonce, comme l’explique l’ancien ana­lyste de la CIA Ray McGovern.

    Le Rus­sia-gate est deve­nu le FBI-gate, grâce à la publi­ca­tion offi­cielle des mes­sages impru­dents entre l’officier de contre-espion­nage du FBI Peter Str­zok à la langue bien pen­due, et sa loquace petite-amie l’avocate du FBI Lisa Page. (Dix textes carac­té­ris­tiques venant de leurs échanges sont insé­rés à la fin de cet article).

    Lire la suite :

    https://​www​.les​-crises​.fr/​l​a​-​m​a​i​n​-​d​u​-​f​b​i​-​d​e​r​r​i​e​r​e​-​l​e​-​r​u​s​s​i​a​-​g​a​t​e​-​p​a​r​-​r​a​y​-​m​c​g​o​v​e​rn/

    Réponse
    • ève

      Fau­drait me payer au moins le MACDO pour que j’cause !

      Réponse
  9. etienne

    Bru­no Guigue, sur la riposte de Trump au pré­ten­du « russia-gate » :

    Source : RT

    Réponse
  10. Ronald

    Ce matin, Oli­vier Ber­ruyer relaie une inter­view récente d’Em­ma­nuel Todd au Média.
    Celui-ci explique notam­ment la nou­velle cen­sure dont il est l’ob­jet dans les médias officiels.

    Plu­sieurs choses inté­res­santes dans cet entre­tien. Je note notam­ment qu’il y a tout de même une conver­gence idéo­lo­gique de la part des per­sonnes cri­tiques du sys­tème. Fina­le­ment, tout le monde arrive un peu aux mêmes conclu­sions sur ce qui ne va pas dans le régime actuel. Un jour, ce dis­cours por­te­ra sans doute un nom dans l’his­toire des idées, comme « Les Lumières » a regrou­pé le cou­rant cri­tique au XVIIIè siècle.

    J’ai bien aimé que Todd explique qu’il y a un large groupe social pour sou­te­nir la poli­tique du régime en place. Comme il l’ex­plique, la divi­sion 1%/99% n’est pas per­ti­nente ici. Cette divi­sion est une divi­sion éco­no­mique, dis­tin­guant la pro­por­tion de la popu­la­tion qui s’est enri­chie de la crise de 2008 ver­sus celle qui s’est appau­vrie. Mais la divi­sion sociale entre ceux qui se satis­font du régime actuel et ceux qui en sont mécon­tents est très dif­fé­rente. Si on en était à 1%/99%, le sys­tème ne tien­drait pas. On est plu­tôt sur du 40% satisfaits/60% insa­tis­faits, les deux groupes ne se côtoyant que peu (Je pense que les 40% dominent par leur uni­té idéo­lo­gique et orga­ni­sa­tion­nelle, alors que les 60% sont déstructurés).

    Serge Hali­mi tenait un dis­cours du même type : https://​www​.monde​-diplo​ma​tique​.fr/​2​0​1​7​/​0​8​/​H​A​L​I​M​I​/​5​7​816

    Réponse
  11. Ronald

    Une petite video juste pour vous mon­trer un cas très exem­plaire d’i­diot utile :

    L’au­teur, Ben­ja­min Brillaud, com­mence à expli­quer que You­tube cen­sure les videos jugées inap­pro­priées, parce qu’elles pour­raient rebu­ter les annon­ceurs publi­ci­taires. Plus pré­ci­sé­ment, you­tube les « démo­né­tise », c’est-à-dire que le You­tu­beur n’est pas rému­né­ré, et You­tube insiste beau­coup pour que ceux-ci fassent des videos plus conformes. Ben­ja­min Brillaud dit lui-même en avoir été victime. 

    On pour­rait s’at­tendre à ce qu’il fasse un plai­doyer pour la liber­té d’ex­pres­sion sur You­tube. Non, ici, son argu­ment c’est de dire que si l’on cen­sure les video « mal­séantes », alors, il faut aus­si cen­sure les annonces qui pour­raient aus­si por­ter atteinte à l’i­mage du You­tu­beur. Et donc il ter­mine la video en disant que You­tube a le devoir de trier les « bonnes » annonces publi­ci­taires et de sup­pri­mer les « incon­ve­nantes » (Les exemples qu’il prend sont une annonces sur la scien­to­lo­gie, une annonces natio­na­liste turque et une pour qu’on ne parle pas de ‘camps de concen­tra­tion polo­nais’). Bien enten­du, le cri­tère de ce qui est incon­ve­nant n’est pas pré­ci­sé, j’i­ma­gine qu’il consi­dère que ce sont celles qui ne sont pas en accord avec ses idées – celles du camp du bien – , et que You­tube ne peut qu’al­ler dans son sens.

    Donc, non contents d’a­voir une prise en charge par You­tube des idées qui peuvent pas­ser dans les videos, il y a des gens (il faut le dire, comme sou­vent ce sont des gens de gauche qui ont ce genre d’at­ti­tude) qui poussent pour que You­tube fasse en plus le tri entre les idées qui ont le droit de faire leur pro­pa­gande publi­ci­taire, et celles qui ne leur peuvent pas. Après, il ne faut pas venir se plaindre du règne de Big Brother.

    Réponse
  12. Mimizan

    Bon­jour,
    j’ai pen­sé que vous pour­riez peut-être être inté­res­sé par cet article qui décode Deco­dex et dévoile ses spon­sors de l’ombre, tous au ser­vice du N.O.M
    Cordialement,
    https://​www​.ago​ra​vox​.fr/​t​r​i​b​u​n​e​-​l​i​b​r​e​/​a​r​t​i​c​l​e​/​g​o​u​v​e​r​n​e​m​e​n​t​-​m​o​n​d​i​a​l​-​l​e​-​m​i​n​i​s​t​e​r​e​-​2​2​3​094

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Droit de réponse d’Étienne Chouard – Le Vilain Petit Canard - […] https://www.chouard.org/2018/02/01/droit-de-reponse-d-etienne-chouard-aux-allegations-mensongeres-du… […]

Laisser un commentaire

Derniers articles