Quand Le Monde ressuscite L’Index de l’Église catholique… [Magnifique travail d’alerte du site les​-crises​.fr sur « Le naufrage des Décodeurs du Monde »]

8/02/2017 | 25 commentaires

Sur mon site d’in­for­ma­tion pré­fé­ré, les​-crises​.fr, je découvre un scan­da­leux (et com­plè­te­ment ridi­cule) pro­jet de Police de la Pen­sée du jour­nal Le Monde :

Pour l’ins­tant, Oli­vier a rédi­gé 5 billets (vrai­ment inté­res­sants) sur cette affaire. À mon avis, il y en aura d’autres. À suivre :

  • Billet 2 : Le Deco­dex du Monde déco­dé : du tra­vail de pro !

    Mais quel bou­lot ! Il faut lire ça : la nul­li­té de ce pro­jet « deco­dex »  (et de ses ani­ma­teurs) est confon­dante. Il faut faire connaître autour de nous le tra­vail de désen­fu­mage d’O­li­vier Berruyer.

 

Et comme le dit le grand Edward Snowden

« Le pro­blème des “Fake News” (fausses nou­velles) ne se résout pas en espé­rant faire inter­ve­nir un arbitre, mais plu­tôt parce que nous, en tant que par­ti­ci­pants, en tant que citoyens, en tant qu’utilisateurs de ces ser­vices, nous nous aidons mutuellement.

La réponse aux fausses infor­ma­tions, ce n’est pas la cen­sure. La réponse aux fausses infor­ma­tions, c’est plus d’informations, dis­cu­tées en commun.

Trop de gens dépendent d’une seule source, comme Face­book, pour s’informer. Lorsque vous allez sur votre page Face­book, c’est Face­book qui décide quelles nou­velles vous voyez sur votre page. Ils créent plus de silence qu’ils ne créent d’informations.

Vous com­pre­nez à quel point il est dan­ge­reux qu’une entre­prise puisse avoir assez de pou­voir pour remo­de­ler notre façon de penser.

Nous devons mettre en pra­tique et répandre l’idée que la pen­sée cri­tique est aujourd’hui plus impor­tante que jamais, étant don­né que les men­songes semblent deve­nir très popu­laires. »

[Edward Snow­den, News­week, Per­iscope,  https://​you​tu​.be/​B​U​C​C​C​E​K​r​U​8​oet The Inde­pen­dant – 11/2016]

 
Quand je constate que j’ap­pa­rais moi-même dans les gom­mettes oranges de ce pro­jet décon­nant (à côté de Fakir, c’est un hon­neur), je m’a­muse, car Adrien Sene­cat, pré­ten­dant éva­luer et cen­su­rer tout le pays, arrive lui-même à dif­fu­ser une fausse nou­velle (il me pré­sente comme « ex-prof », alors que je suis en train de cor­ri­ger mes copies…) en rédi­geant à peine 50 mots 🙂 C’est vrai­ment mar­rant.

 

La pré­ten­tion des pré­ten­dus « jour­na­listes », hon­teu­se­ment ven­dus aux banques et aux mil­liar­daires de l’ar­me­ment (ceci est abso­lu­ment fac­tuel), la pré­ten­tion de ces sinistres ven­dus, donc, à nous impo­ser ce que nous pour­rions lire et à nous inter­dire ce que nous ne pour­rions pas lire est à la fois révol­tante et ridicule.

Je remer­cie Oli­vier (Ber­ruyer) pour son tra­vail her­cu­léen, tous les jours et ici encore, pour nous infor­mer du mieux qu’il peut. Chez moi, le site les​-crises​.fr s’ouvre tout seul quand mon PC démarre et c’est abso­lu­ment pas­sion­nant tous les jours. 

La dif­fa­ma­tion du site les​-crises​.fr par le jour­nal Le Monde est une honte pour ce canard, qui se désho­nore encore un peu de la sorte  ; c’est une honte éga­le­ment pour la pro­fes­sion qui ne pro­teste ni contre cette dif­fa­ma­tion-là, ni contre cette incroyable liste de dénon­cia­tions calom­nieuses.

Ce gros tra­vail d’O­li­vier sur le décon­nant Deco­dex est de salu­bri­té publique et mérite d’être lar­ge­ment dif­fu­sé, je trouve.

On se retrouve jeu­di à Tou­lon, et same­di à Genève. Hâte de vous revoir.

Salut à tous.

Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​4​9​4​8​4​3​3​2​7​2​317

Catégorie(s) de l'article :

25 Commentaires

  1. nlescan

    La situa­tion leur échappe, ils montrent leur vrai visage… 

    Avez-vous consta­té le nombre d’i­dées défen­dues ici depuis un bon moment qui com­mencent à dou­ce­ment faire leur appa­ri­tion chez les poli­tiques ? (sou­vent immé­dia­te­ment et vive­ment cri­ti­quées par les médias) Der­niè­re­ment, il y avait Mon­te­bourg qui vou­lait tirer au sort des citoyens pour contrô­ler le tra­vail des élus (immé­dia­te­ment raillé à France info par je ne sais plus quelle incom­pé­tente qui a qua­li­fié ces éven­tuels tirés sort de « grim­lins ») ; Ham­mon nous parle « 49.3 citoyen » une sorte de réfé­ren­dum à ini­tia­tive popu­laire et reve­nu de base… 

    C’est très nou­veau, peut être pas sin­cère, dif­fi­cile à dire, au PS, pré­cé­dem­ment seul, l’ex FdG et divers petits par­tis par­laient de tels sujets.

    Réponse
  2. etienne

    [Magni­fique Todd 🙂
    Ne pas rater les der­nières secondes, c’est génial, le cri du cœur 🙂 ]

    E. Todd « Le journal le Monde : un problème pour la démocratie »

    Réponse
  3. etienne

    Oli­vier Ber­ruyer : « Mer­ci à @alancelin pour son sou­tien – de nou­veau, un exemple éthique pour sa pro­fes­sion. Votre soli­da­ri­té me touche, dans ces durs moments face à l’injustice… »

    Réponse
    • Simon

      Ou sont les reve­nus ce tra­vail est donc incomplet

      Réponse
  4. etienne

    Investig’Action- Michel Collon :
    Le vieux Monde se meurt, et le Décodex apparaît 

    « Le vieux Monde se meurt, le nou­veau Monde tarde à appa­raître et dans ce clair-obs­cur sur­git le Déco­dex. Cet outil du quo­ti­dien de révé­rence est cen­sé label­li­ser les sites d’information fiables. Ten­ta­tive de sau­ve­tage déses­pé­rée d’une presse aux abois ? Michel Col­lon et Investig’Action en font les frais, ils se prennent un car­ton rouge. Mais les fact-che­ckeurs du Monde jus­ti­fient cette déci­sion en citant un article erroné. » […]

    Lire la suite :
    http://​www​.inves​ti​gac​tion​.net/​d​e​c​o​d​e​x​-​l​e​-​v​i​e​u​x​-​m​o​n​d​e​-​s​e​-​m​e​u​rt/

    Réponse
  5. Ruoma

    J’ai écou­té tout à l’heure l’en­tre­tien que Fré­quence ESJ (École supé­rieure du jour­na­lisme) a accor­dé à Fran­çois Asse­li­neau, ce mardi :
    http://​www​.fre​quen​ceesj​.com/
    Eh bien, avant d’a­voir vu cette info sur le Monde et son Déco­dex, voi­ci la réac­tion que j’ai envoyé par mél à cette sta­tion (je n’ai par trou­vé d’autre moyen de leur faire part de mon opinion).
    Et deux heures plus tard, je tombe sur votre billet.
    Je com­men­çais jus­te­ment à être pré­oc­cu­pé de ne pas voir beau­coup de réac­tions à cette mobi­li­sa­tion du Monde, de Face­book, de Google, qui se mettent en ordre de bataille en pré­vi­sion de notre élec­tion présidentielle.
    ____________

    Bon­soir,

    J’ai écou­té l’en­tre­tien que vous avez accor­dé à Fran­çois Asse­li­neau, le pré­sident de l’U­PR, ce mardi.
    Bien sûr, j’ap­pré­cie que vous ayez « don­né la parole » à ce mon­sieur, qui a des choses à dire, et je vous en remercie.
    Mais…

    Si j’ai bien com­pris, les ani­ma­teurs et inter­ve­nants qui l’ont reçu sont des étu­diants de l’é­cole de journalisme.
    Ce qui signi­fie qu’ils n’ont, en prin­cipe, pas com­men­cé à tra­vailler dans ce monde-là, même s’ils ont dû avoir l’op­por­tu­ni­té d’y faire un stage ou deux.
    Eh bien, je n’ai pas pu écou­ter votre émis­sion jus­qu’au bout !

    Vous ne vous en ren­dez même pas compte, mais vous avez conduit cet entre­tien comme le font la plu­part des jour­na­listes et autres ani­ma­teurs à la radio ou à la télé­vi­sion, notam­ment lors­qu’il s’a­git de politique.
    C’est-à-dire qu’en matière de « for­ma­tion », vous avez déjà inté­gré les tra­vers et pra­tiques détes­tables qui sont mon­naie cou­rante dans ce milieu.
    Vous ne vous êtes pas vrai­ment inté­res­sé à ce qu’il pou­vait avoir à dire, ni non plus à son pro­gramme, à ses pro­po­si­tions. Non.
    Ce qui vous inté­res­sait, c’é­tait de lui deman­der de com­men­ter les anec­dotes crous­tillantes, les potins qui font le bon­heur de nos « grands » médias, c’est à dire de don­ner son avis sur d’autres per­son­nages politiques.
    « Que pen­sez-vous de M. Fillon ? Devrait-il se reti­rer ? », « Que pen­sez-vous de l’al­liance qu’es­saient de faire Jadot, Mélen­chon et Hamon ? « Pen­sez-vous que Marine le Pen… », etc. etc. Il n’est pas venu com­men­ter l’actualité !

    Alors, il serait temps, si vous arri­vez à la fin de vos études, que vous com­pre­niez enfin que les gens, les lec­teurs, les audi­teurs, les télé­spec­ta­teurs, EN ONT MARRE de cette façon viciée de faire votre travail !!
    Ce n’est pas un hasard si l’on entend cou­rir des qua­li­fi­ca­tifs « fleu­ris » pour dési­gner les membres de votre cor­po­ra­tion : jour­na­lopes, média­crates, prestitués.

    Faites votre tra­vail avec curio­si­té, avec res­pect, avec inté­gri­té, avec neutralité.
    Inté­res­sez-vous vrai­ment à ce que vos invi­tés viennent vous dire !
    Et arrê­tez de cher­cher le scoop, le clash, le buzz, tous ces mots glo­bish qui repré­sentent la mode pra­ti­quée de plus en plus et à outrance dans ces « médias » et qui ne sont que des cari­ca­tures de ce que devrait être votre métier !
    Ayez un peu plus de res­pect pour vos clients : lec­teurs, audi­teurs, télé­spec­ta­teurs. Adres­sez-vous à leur intel­li­gence et non pas à leurs émotions.
    Et ces­sez de regar­der votre micro et votre camé­ra comme des preuves que vous existez !

    Vous n’a­vez vrai­ment pas l’air d’a­voir pris la mesure de l’é­tat actuel de l’o­pi­nion publique. Vous vivez encore dans votre bulle et croyez faire par­tie d’une sorte d’élite…
    Alors qu’en réa­li­té, vos aînés, s’ils sont connus et vivent dans l’o­pu­lence, ils le doivent à leur com­plai­sance, pour ne pas dire conni­vence, avec les organes du pou­voir avec les­quels ils devraient se mon­trer incor­rup­tibles : diri­geants, poli­ti­ciens, hommes d’af­faires, res­pon­sables, finan­ciers, actionnaires.

    J’es­père qu’il n’est pas trop tard pour que vous ayez pour votre pro­fes­sion une très haute estime et une très grande exigence.
    Ce que j’ai enten­du ce soir me fait craindre que ce ne soit pas le cas.
    Cordialement.

    Réponse
  6. Berbère
  7. nlesca

    Sin­ce­re­ment je pense que ce deco­dex est sommes toutes utile : méfiez vous vrai­ment de tout ce qui est vert !

    Réponse
  8. etienne
  9. etienne

    « Si quelqu’un vou­lait ren­for­cer la défiance vis-à-vis des jour­naux aux mains des mil­liar­daires, il crée­rait deco­dex. #1984 »

    Réponse
  10. etienne

    « L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sen­sés pleins de doutes. […] Ne soyez jamais abso­lu­ment cer­tains de quoi que soit. » Ber­trand Russell.

    Réponse
    • nlesca

      J avais vu, très drole en effet.

      Réponse
  11. etienne

    Je trouve Oli­vier Ber­ruyer admirable. 

    [Inter­view RT] Le Monde devient un pro­blème pour la Démocratie

    « Je com­prends mal pour­quoi Le Monde conti­nue à trou­ver d’une telle impor­tance que je sois dans leur liste Mac­car­thyste avec d’autres petits blogs.

    Très bien, je me charge d’en faire de la publi­ci­té en ce cas.

    Et ne me sor­tez pas le cou­plet “la télé des russes”, j’ai contac­té les Amé­ri­cains, et un des plus grands jour­na­listes amé­ri­cains, son­né par ce que vous me faites, m’a accor­dé une tri­bune invi­té dans son site…

    Mer­ci beau­coup Le Monde – ce suc­cès inter­na­tio­nal, je vous le dois…

    Il est impor­tant de se mobi­li­ser, sinon il va être très dif­fi­cile à n’importe qui de créer et tenir un blog, si la police du Monde veille…

    (je tien­drai les lec­teurs infor­més de tous les déve­lop­pe­ments de ce dossier) »

    Lire la suite :
    http://​www​.les​-crises​.fr/​i​n​t​e​r​v​i​e​w​-​r​t​-​l​e​-​m​o​n​d​e​-​d​e​v​i​e​n​t​-​u​n​-​p​r​o​b​l​e​m​e​-​p​o​u​r​-​l​a​-​d​e​m​o​c​r​a​t​ie/

    Source : les​-crises​.fr Oli­vier Berruyer

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles