[25/10/2016] Je suis invité de 18h20 à 18h50 sur Sud-Radio, avec… devinez qui… Jacques Attali 🙂 (invitation annulée 10 min avant l’émission… Quel dégonflé 🙂 )

25/10/2016 | 5 commentaires

Je suis invi­té de 18h20 à 18h50 sur Sud-Radio,
avec… devi­nez qui… Jacques Attali 🙂

http://​www​.sudra​dio​.fr/

______
[EDIT : 10 minutes avant l’é­mis­sion, la per­sonne qui m’a­vait invi­té vient de m’ap­pe­ler, désolée : 

L’INVITATION EST ANNULÉE

🙁
Quel dégon­flé, ce banquier 🙂 ]
______

Pour ceux qui n’ont pas sui­vi les épi­sodes pré­cé­dents, j’ai déjà ren­con­tré Atta­li à la télé, le 5 sep­tembre 2014 à Ce Soir Ou Jamais :
https://​you​tu​.be/​q​c​q​a​_​Y​i​i​Gxc
dont le court extrait sui­vant a dépas­sé 20 mil­lions de vues :

https://​www​.dai​ly​mo​tion​.com/​v​i​d​e​o​/​x​2​5​k​b​n​j​_​e​t​i​e​n​n​e​-​c​h​o​u​a​r​d​-​l​a​-​s​i​t​u​a​t​i​o​n​-​n​-​e​s​t​-​p​a​s​-​c​a​t​a​s​t​r​o​p​h​i​q​u​e​-​p​o​u​r​-​c​e​u​x​-​q​u​i​-​f​i​n​a​n​c​e​n​t​-​l​e​s​-​e​l​u​s​-​c​e​-​s​o​i​r​-​o​u​-​j​a​_tv

______

J’es­père que ce soir, on pour­ra [ben non, c’est raté] évo­quer plus sérieu­se­ment le tirage au sort en incri­mi­nant cor­rec­te­ment le faux « suf­frage universel ».

Étienne.
_______________

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​4​6​2​1​5​0​8​2​8​2​317

Catégorie(s) de l'article :

5 Commentaires

  1. Eve

    Même si nous savons que ça urge et mise à part de la déception ,
     » Tout vient à point à qui sait attendre » !
    Si ce n’est lui , ce sera un autre .….
    Féli­ci­ta­tions pour votre tra­vail à Genouillé

    Réponse
  2. etienne

    Les confidences du député Lassalle, candidat des « sans-voix » en 2017

    Le « Bisou­nours » et le grand capi­taine de multinationale

    « Beau­coup ne croient pas que ma can­di­da­ture puisse aller au bout. Mais au prin­temps der­nier, alors que je venais de l’annoncer, un grand capi­taine de mul­ti­na­tio­nale m’a invi­té à déjeu­ner. Après les échanges d’usage, il m’a expli­qué com­bien était grande son influence sur quelques-uns des médias les plus en vue de notre pays ; il m’a pro­po­sé tout de go de m’en ouvrir lar­ge­ment les portes ain­si que son aide finan­cière. Il m’a sem­blé que son concours était lar­ge­ment supé­rieur à ce que pré­voit la loi électorale.

    « Mon père n’était qu’un ber­ger, lui ai-je répon­du, mais je me rap­pelle son conseil : ‘Méfie-toi si quelqu’un te donne de l’argent sans que tu saches pour­quoi il te le donne. Quand tu l’oublieras, lui te retrou­ve­ra, et pas for­cé­ment au moment où ça t’arrangera le plus.’

    - C’est bien ce que je pen­sais, vous êtes avant tout un Bisou­nours, com­ment croyez-vous que MM. Hol­lande et Sar­ko­zy obtiennent des bud­gets de cam­pagne élec­to­rale de 30 mil­lions d’euros ?

    - Est-il néces­saire de mettre autant d’argent dans une cam­pagne élec­to­rale pour s’adresser aux Fran­çais, sur­tout pen­dant une période de crise comme celle que nous vivons ?

    - Vous mélan­gez tout ! Aujourd’hui, pour peser et à plus forte rai­son pour gagner, il faut mon­trer les moyens finan­ciers qu’on est capable de mobiliser. »

    Je sen­tais qu’il était agacé.

    « Ces concours pro­vi­den­tiels ne lient-ils pas de manière inexo­rable le futur pré­sident et même son out­si­der en leur fai­sant perdre leur indé­pen­dance au nom du peuple ? Pen­sez-vous que nous puis­sions encore réité­rer, dans un pays aus­si méfiant et en voie de pau­pé­ri­sa­tion que le nôtre, des his­toires du genre fré­gates de Taï­wan, Clears­tream ou autres ?

    - Sor­nettes ! Pour qui vous pre­nez-vous ? Nous vivons dans un monde glo­ba­li­sé. La poli­tique a tou­jours été, et res­te­ra tou­jours, une affaire de gros sous et aujourd’hui d’exposition média­tique. Vous ne dis­po­sez ni de l’un, ni de l’autre !

    - Où me conduit votre pro­po­si­tion ? Si je l’accepte, ne faites-vous pas de moi immé­dia­te­ment votre obli­gé, enfin votre chose ?

    - Mon­sieur a la nuque raide. Ça ne fait rien. Vous ver­rez, on va vous mettre l’édredon. Il va cou­vrir vos coups de gueule, et on n’entendra même pas votre der­nier soupir. »

    Je pres­sen­tais que mon épo­pée ne serait pas un long fleuve tran­quille, mais je n’avais pas vu que le rapide était si proche. »

    http://​temps​reel​.nou​ve​lobs​.com/​p​o​l​i​t​i​q​u​e​/​e​l​e​c​t​i​o​n​-​p​r​e​s​i​d​e​n​t​i​e​l​l​e​-​2​0​1​7​/​2​0​1​6​1​0​2​3​.​O​B​S​0​1​9​6​/​l​e​s​-​c​o​n​f​i​d​e​n​c​e​s​-​d​u​-​d​e​p​u​t​e​-​l​a​s​s​a​l​l​e​-​c​a​n​d​i​d​a​t​-​d​e​s​-​s​a​n​s​-​v​o​i​x​-​e​n​-​2​0​1​7​.​h​tml

    Réponse
  3. joss

    Il a fal­lu annu­ler l’en­tre­tien pour ne pas faire de l’ombre à son nou­veau bou­quin ! C’est posi­tif, cela veut dire que l’on per­turbe bien le sys­tème en place.

    Pour ma part, j’ai écou­té 10 min, c’é­tait assez, même ren­gaine per­pé­tuelle qui ne per­met pas de trou­ver « la cause de la cause », mais plu­tôt de « noyer le pois­son », appor­ter plus de confu­sion pour main­te­nir notre aliénation.

    Réponse
  4. Ronald

    J’ai écou­té l’é­mis­sion. Je ne crois pas qu’il y aurait eu beau­coup d’in­té­rêt à y assis­ter. Il n’a pas dit grand-chose de très cho­quant. C’est beau­coup de bana­li­tés, glo­ba­le­ment, on ne peut pas vrai­ment être contre quoi que ce soit. SI l’on inter­vient dans ce genre d’é­mis­sion, c’est pour poser une ques­tion ou une remarque qui doit tenir en 30 secondes. Or, ce qu’on pour­rait lui objec­ter soit néces­si­te­rait un déve­lop­pe­ment, soit serait hors sujet par rap­port au livre pré­sen­té ce jour-là. Ce n’au­rait pu être qu’un coup d’é­pée dans l’eau. A la limite, comme gros pro­blème à sou­le­ver en peu de mots, je ne vois que son idée de Gou­ver­ne­ment Mon­dial >démo­cra­tique<. On com­prend immé­dia­te­ment que l’i­dée est contra­dic­toire : une ins­ti­tu­tion est d’au­tant moins démo­cra­tique qu’elle est éloi­gnée des citoyens, un Gou­ver­ne­ment Mon­dial serait sans conteste moins démo­cra­tique que tout ce qu’on connaît. En outre, c’est au contraire l’exis­tence de blocs de super­puis­sances concur­rentes qui, en exer­çant un contre­pou­voir exté­rieur, empêche les classes diri­geantes d’être trop oppres­sives avec leur propre peuple ou les nations voi­sines plus faibles.

    A noter qu’il n’y avait pas lien entre le livre d’At­ta­li et le radi­ca­lisme démo­cra­tique. La seule rai­son de vous invi­ter était l’é­change de Ce Soir ou Jamais. C’est donc qu’il y a au moins un Gen­til Virus dans l’é­quipe de pro­gram­ma­tion de Sud Radio.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

Voilà un événement qui va certainement être passionnant et surtout important : la soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée "Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs"...