Valeureux lanceur d’alerte, Denis Robert, toujours sur le pont, ici pour défendre Antoine Deltour à son procès inique au Luxembourg, navire amiral de la fraude fiscale unioneuropéenne

26/04/2016 | 8 commentaires

Mer­ci Denis Robert, mer­ci beaucoup.
Il fau­drait qu’on soit des mil­lions sur le pont avec vous, avec les lan­ceurs d’alerte.
Faites pas­ser, faut se réveiller, ça suf­fit l’es­cro­que­rie capitaliste !

Denis Robert 2 h :

« Bilan de la jour­née… Me suis levé à six heures, ai com­men­cé par RTL, ai enchaî­né sur la RTBF, puis Canal, grand et petit jour­nal, Radio bleue, I télé, BFM, Arte, TF1, Mira­belle, des luxem­bour­geois, des alle­mands, FR3, des alters, Bas­ta mag, LCP, etc pour arri­ver au der­nier, le sta­giaire sym­pa­thique de Public Sénat qui oublie de mettre un disque dans son magné­to et qui veut qu’on recom­mence. Niet. Jet de l’é­ponge. Une ving­taine d’in­ter­views où j’ai essayé de varier les for­mules. Au final, ce constat ancrée qu’on est ‑avec ce pro­cès Lux­leaks- dans un délire total. Ce sont les voleurs ‑et donc la socié­té d’au­dit PWC- qui sont du (bon) côté de la jus­tice et les justes qui sont sur le banc des accu­sés. Au centre de ce jeu de dupes, des magis­trats qui res­semblent à des per­son­nages de Dau­mier et de Kaf­ka, engon­cés dans leur orgueil, uti­li­sant un voca­bu­laire qui se veut judi­ciaire et éclai­ré, mais qui n’est qu’un jar­gon visant à acca­bler celui qui dit la véri­té. On a pas­sé la mati­née à écou­ter reli­gieu­se­ment la repré­sen­tante de la socié­té d’au­dit qui a orga­ni­sé la fraude fis­cale nous expli­quer com­ment Antoine Del­tour avait fait pour s’emparer du « data ». Tu parles… Peut être suis je le fou de l’his­toire ? Peut être suis je le seul à res­sen­tir cela mais j’ai vrai­ment eu le sen­ti­ment d’être dans un hôpi­tal psy­chia­trique gran­deur nature. Les fous étaient ceux qui nous fai­saient la leçon. »

Rap­pel du sou­tien néces­saire à Antoine Delcour :
[Urgent] Nous devons aider Antoine Del­tour, lan­ceur d’alerte, per­sé­cu­té par les politiciens

_______

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​4​1​5​1​9​0​5​4​4​2​3​1​7​?​p​n​r​e​f​=​s​t​ory

Catégorie(s) de l'article :

8 Commentaires

  1. zedav

    Denis Robert : « Au centre de ce jeu de dupes, des magis­trats qui res­semblent à des per­son­nages de Dau­mier et de Kaf­ka, engon­cés dans leur orgueil, uti­li­sant un voca­bu­laire qui se veut judi­ciaire et éclai­ré, mais qui n’est qu’un jar­gon visant à acca­bler celui qui dit la vérité. »

    M. De Pra­con­tal, le Nou­vel Obser­va­teur, 11 juillet 2012, affaire du sang conta­mi­né : « la Cour com­mu­nique un texte truf­fé de fautes d’or­tho­graphes, d’er­reurs fac­tuelles et de phrases ren­dues inin­tel­li­gibles par une syn­taxe incer­taine. Une rédac­tion à coup d’af­fir­ma­tions contra­dic­toires, d’ar­gu­ments tron­qués et de rai­son­ne­ments dignes de Gribouille… »

    Des symp­tômes qui rap­pellent ceux du tyran.

    Comme tout citoyen, le mafieux, le délin­quant, le vio­leur et le cri­mi­nel sont sou­mis à la loi par leur nais­sance, parce qu’il faut bien une règle commune.

    Mais ils n’ont pas choi­si d’y adhérer.

    Le juge lui aus­si est sou­mis à la loi mais de par son choix de pro­fes­sion, IL CHOISIT d’y adhé­rer, de la dire, de s’y sou­mettre, plus encore que tous les autres citoyens.

    Le juge qui viole la loi (et la déon­to­lo­gie de la magis­tra­ture) est donc pire que le mafieux, le délin­quant, le vio­leur et le cri­mi­nel. Il use et abuse de son sta­tut sans contrôle réel et de toute impu­ni­té pour com­mettre ses for­faits alors que les pre­miers s’ex­posent à la punition. 

    Le juge qui viole la loi (ou la déon­to­lo­gie de la magis­tra­ture) est exac­te­ment UN VIOLEUR DE VIE.

    Et vio­ler la vie des gens, jour après jour, années après années (comme par­mi tant d’autres a été vio­lée la vie de Denis Robert) c’est détruire la vie d’in­no­cents, de leur famille, de leurs proches…c’est bien pire encore que de vio­ler leur corps.

    Les juges qui violent la loi sont la lie de l’humanité.

    Réponse
  2. zedav

    @ Denis Robert :
    Une ana­lyse concise et par­faite de ce que vous évoquez :
    « Quand le pillage devient un moyen d’existence pour un groupe d’hommes, ce groupe finit par créer pour lui-même un sys­tème juri­dique qui auto­rise le pillage, et un code moral qui le glorifie. »
    Fré­dé­ric Bas­tiat, poi­ti­cien et économiste

    Réponse
  3. etienne

    [indis­pen­sables lan­ceurs d’alerte]
    TAFTA : ce que révèlent les docu­ments dévoi­lés par Greenpeace
    http://​www​.tele​ra​ma​.fr/​m​o​n​d​e​/​t​a​f​t​a​-​c​e​-​q​u​e​-​r​e​v​e​l​e​n​t​-​l​e​s​-​d​o​c​u​m​e​n​t​s​-​d​e​v​o​i​l​e​s​-​p​a​r​-​g​r​e​e​n​p​e​a​c​e​,​1​4​1​7​8​5​.​php
    Source : Télérama

    « L’organisation non gou­ver­ne­men­tale a mis en ligne, lun­di 2 mai, des dizaines de docu­ments confi­den­tiels concer­nant les négo­cia­tions autour du trai­té trans­at­lan­tique. Avec ces “TTIP leaks”, Green­peace sou­haite tirer le signal d’alarme.

    La mode est déci­dé­ment aux lan­ceurs d’a­lerte et aux docu­ments qui fuitent. Ce lun­di 2 mai à 11h pré­cises, Green­peace a mis en ligne une quin­zaine de docu­ments confi­den­tiels et inédits, soit la moi­tié des cha­pitres du Trans-Atlan­tic Free Trade Agree­ment – le fameux TAFTA, ou TTIP – dis­cu­té par les Etats-Unis et l’Union euro­péenne du 25 au 29 avril dernier.

    L’organisation éco­lo­giste révèle ain­si la base des dis­cus­sions finales du TAFTA, ce trai­té cen­sé faci­li­ter les échanges com­mer­ciaux et doua­niers entre les deux conti­nents. Les 248 pages brutes, inédites, secrètes et regrou­pées en 16 docu­ments PDF, couvrent qua­si­ment tous les aspects des négo­cia­tions : agri­cul­ture, télé­com­mu­ni­ca­tions, mesures sani­taires, etc. 

    Les docu­ments, que s’est pro­cu­ré Green­peace Pays-Bas sans en révé­ler la pro­ve­nance, mettent en lumière quatre points qui « menacent d’avoir des impli­ca­tion dans l’environnement et la vie de plus de 800 mil­lions de citoyents euro­péens et américains ». 

    « Que vous soyez sen­sibles aux pro­blèmes envi­ron­ne­men­taux, au bien-être ani­mal, au droit du tra­vail ou à la vie pri­vée sur Inter­net, vous devriez vous sen­tir concer­nés par ce qui figure dans ces docu­ments : le TTIP est un énorme trans­fert de pou­voir des mains du peuple à celles du “big business”. » 

    Green­peace met d’ailleurs quatre points saillants dans ces docu­ments fuités. […] »

    Réponse
    • etienne

      TTIP Leaks – L’ac­cès aux textes TAFTA
      télé­cha­geable ici, via Greenpeace

      https://​www​.ttip​-leaks​.org/

      Hum, tel quel, c’est juste imbi­table, mais bon… 🙂
      On va bien trou­ver des neu­rones-héros pour décryp­ter pro­gres­si­ve­ment tout ça, dans notre cer­veau col­lec­tif, hein ?

      Réponse
  4. etienne

    Les véri­tés de Julian Assange

    Dans ce face à face rare, Julian Assange revient sur ce jour de Juin 2015 où Wiki­leaks a révé­lé l’espionnage des pré­si­dents fran­çais et alle­mands par les grandes oreilles américaines.
    Face camé­ra, il révèle que les ser­vices de ren­sei­gne­ments fran­çais ne l’ont jamais contac­té, ni lui, ni Wiki­leaks pour en savoir plus. Il ajoute : « La France n’est pas capable de pro­té­ger sa sou­ve­rai­ne­té vis-à-vis des Américains. »
    Le cyber-acti­viste aborde éga­le­ment plu­sieurs sujets qui font la Une de l’actualité : l’après 13 novembre 2015 en France, la créa­tion de l’organisation Etat Isla­mique en Irak ain­si que les Pana­ma Papers, révé­lés par le consor­tium inter­na­tio­nal de jour­na­listes ICIJ.
    Sous le coup d’un man­dat d’arrêt de la jus­tice sué­doise, le co-fon­da­teur du site Wiki­leaks craint sur­tout d’être extra­dé vers les Etats-Unis, où il serait jugé pour avoir publié en ligne des mil­liers de docu­ments secrets de l’armée et de la diplo­ma­tie américaine.

    De Mari­na Ladous et Etienne Huver – ARTE GEIE / Slug News – France 2016 

    http://​info​.arte​.tv/​f​r​/​l​e​s​-​v​e​r​i​t​e​s​-​d​e​-​j​u​l​i​a​n​-​a​s​s​a​nge



    Réponse
  5. Comte des Tuiles

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...

[Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté

Chers amis, Sentez-vous que le temps est venu de prendre nos responsabilités pour défendre notre liberté ? Si ne disons jamais non aux pouvoirs abusifs, ils ne s'arrêteront jamais d'abuser : "tout pout pouvoir va jusqu'à ce qu'il trouve une limite" (Montesquieu)....