DEMAIN : le film est sorti et il est épatant ! Faites passer.

21/12/2015 | Démocratie, Initiatives citoyennes | 14 commentaires

Ah que c’est bon ! C’est une bouffée d’air frais, ce film, une rasade de potion magique, un condensé de mille expériences et propositions importantes.

DEMAIN : le film est sorti et il est épatant ! Faites passer.

Vous vous souvenez que, fin mai, j’avais signalé que Mélanie et Cyril nous demandaient de les aider à faire un film positif, constructif et optimiste, un tour du monde d’expériences formidables, pour donner la pêche à tous ceux qui ne croient plus qu’on puisse renverser la vapeur capitaliste. Et nous avons été des milliers à les aider :)

Je viens (enfin ! quel traînard je suis, 6 semaines après la sortie…) d’aller voir ce film, et je l’ai trouvé enthousiasmant, très beau, très riche, très bien fait, une bonne synthèse de tout ce qui nous préoccupe tous, mais sous un angle constructif et optimiste, avec une partie passionnante sur la permaculture, des villes en transition, des entreprises respectueuses des hommes, des humains épatants au Danemark, en Inde, en Finlande, à San Francisco, en Normandie, etc., une partie qui incrimine la monnaie-dette, les multinationales et les banques, et Bernard Lietaer qui explique les monnaies locales et la nécessaire bio-diversité monétaire, une partie où David Van Reybrouck parle de tirage au sort et même l’idée d’assemblées constituantes tirées au sort ! Le pied, quoi :) J’en oublie plein, évidemment, car le film va vite, on ne s’ennuie pas une seconde et c’est difficile de tout fixer d’emblée. Il faut sans doute le revoir, et puis travailler le texte, le crayon à la main, pour bien mémoriser et intégrer toutes ces suggestions. Le livre servira précisément à ça, je pense.

Que vous dire de plus que vous inviter à aller le voir, si ce n’est pas déjà fait, et à le faire connaître autour de vous :)

Merci à tous ceux à qui nous devons ce bel outil politique d’origine citoyenne.

Faites passer :)

Étienne.

• Pour savoir dans quelle salle aller le voir, il y a le site du film : http://www.demain-lefilm.com/

• Aussi, la page Facebook du film : https://www.facebook.com/demain.lefilm/

• Il y a aussi un livre, pour reprendre tout ça lentement et bosser à son rythme :) http://www.demain-lefilm.com/demain-le-livre

Le fil Facebook correspondant à ce billet : https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10153859729672317

S’abonner au blog par mail

S’abonner aussi via…

Le Telegram : Rejoindre le canal Telegram

Le moyen d’échanger et de s’organiser : Discord des Gentils Virus (logiciel d’audioconférence)

Ouvrir la pétition

Le Mouvement Constituant Populaire initie un appel à signer cette pétition rassembleuse pour le RIC qui a déjà plus de 300 000 signatures, afin de faire avancer la cause et pouvoir un jour avoir le droit de décider de voter sur les sujets importants, comme le pass sanitaire.

Le RIC est le meilleur moyen de pouvoir décider nous-mêmes sur les sujets importants comme le passe sanitaire. Cette décision aura un impact très important sur la liberté des citoyens au quotidien… alors elle devrait être prise – démocratiquement – par référendum… plutôt qu’être prise par une minorité de dirigeants comme aujourd’hui…

Si nous avions le RIC, cette question serait tranchée par les citoyens, légitimement…

« À force de sacrifier l’essentiel pour l’urgence, on finit par oublier l’urgence de l’essentiel. » (Edgar Morin)

Derniers articles

Importante réflexion de René Chiche, au CSI (Conseil Scientifique Indépendant) n°23, sur la bascule totalitaire en France : interdiction de douter, soumission générale, gouvernance par les nombres, oppressions parallèles entre professeurs et médecins……

Importante réflexion de René Chiche, au CSI (Conseil Scientifique Indépendant) n°23, sur la bascule totalitaire en France : interdiction de douter, soumission générale, gouvernance par les nombres, oppressions parallèles entre professeurs et médecins……

Chers amis, Comme beaucoup d'entre vous, sans doute, je regarde chaque semaine, le jeudi soir, le très précieux Conseil Scientifique Indépendant (CSI), qui nous apporte chaque fois une bouffée d'air frais d'intelligence, d'honnêteté et de courage. Je vous recommande...

[Résistance à l’oppression] Analyse des CONTRATS PUBLIC SCANDALEUX  signés en notre nom (mais contre l’intérêt général, en secret, sans contrôle et sans recours) par la Commission européenne avec (seulement certains) des industriels du vaccin

[Résistance à l’oppression] Analyse des CONTRATS PUBLIC SCANDALEUX signés en notre nom (mais contre l’intérêt général, en secret, sans contrôle et sans recours) par la Commission européenne avec (seulement certains) des industriels du vaccin

Dans la série "Bonnes raisons de ne plus jamais faire confiance à des criminels endurcis", je vous signale cet entretien passionnant, encore une fois publié par France Soir (on dirait qu'il n'y a presque plus qu'eux pour faire le boulot de journaliste dans ce pays,...

[Histoire des crimes commis par les CANAILLES à qui on nous impose de faire CONFIANCE aujourd’hui] Peter C. Gøtzsche : REMÈDES MORTELS ET CRIME ORGANISÉ : comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé (2015,2019)

[Histoire des crimes commis par les CANAILLES à qui on nous impose de faire CONFIANCE aujourd’hui] Peter C. Gøtzsche : REMÈDES MORTELS ET CRIME ORGANISÉ : comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé (2015,2019)

Je suis en train de lire une bombe... un gros livre (600 p) qui rappelle en détail (et avec des milliers de preuves !) les crimes révoltants commis (en toute connaissance de cause !) par les gredins qu'on appelle gentiment "Bad pharma" : Site de l'éditeur (où vous...

14 Commentaires

  1. etienne

    Souvenir émouvant :
    Extrait de la soirée formidable, à Paris, de la Révolution des Colibris :

    Réponse
    • Stéphane

      Bonjour Etienne, je savoure vraiment chacune de vos interventions, toujours pleines de bon sens. Et sachez que, si vous pouvez tenir 7 heures à débattre de vos idées, je les tiendrais également sans problème à vous écouter…
      Juste une question: pour démarrer vraiment du tout début un atelier constituant, en partant de rien donc, est-il possible néanmoins de partir de « l’anti-constitution » acuelle afin de retirer ce qui nous est nuisible et d’ajouter les sécurités qui nous manquent? Merci.
      Cordialement,
      Stéphane…

      Réponse
      • etienne

        Bonsoir Stéphane, vous êtes gentil 🙂
        À mon avis, si on trouve ça plus facile, on peut très bien partir de notre anti-constitution et y ajouter toute la puissance populaire qui manque 🙂
        Bien cordialement.
        Étienne.

        Réponse
  2. etienne

    Le PLAN DÉMOCRATIE des COLIBRIS :
    http://www.colibris-lemouvement.org/revolution/le-plan-des-colibris/le-plan-democratie

    « GRANDE DIRECTION

    Une véritable démocratie, garantissant que les décisions politiques sont toujours conformes à l’intérêt général, aux équilibres écologiques et sont l’émanation d’une vraie volonté populaire, élaborée à travers de nombreux, intenses et authentiques débats entre les membres de la société.

    AXE #1 : Nous doter d’une vraie constitution, au service de l’intérêt général

    Faire réécrire notre constitution par une assemblée constituante populaire, tirée au sort et dont les membres seront inéligibles aux mandats qu’ils définiront. Inscrire dans cette constitution les principes permettant aux citoyens les plus actifs d’engager et de garantir une transition écologique, sociale, économique, au service de l’intérêt général, respectant l’équité entre tous et les équilibres naturels. Faire en sorte que les règles du pouvoir ne soient pas écrites par les hommes ou femmes au pouvoir.

    AXE #2 : Repenser le rôle et les mandats des élus

    Organiser le fait que les élus rendent des comptes en fin de mandat, devant des jurys citoyens tirés au sort. Permettre que les représentants élus puissent être révoqués à tout moment, par initiative populaire. Mettre en place des mandats uniques, non cumulables, mais allongés pour permettre une action véritable, et peu (ou non) renouvelables, pour éviter la professionnalisation de la politique.

    AXE #3 : Réinventer nos processus électifs et représentatifs

    Choisir nos représentants par des modalités qui n’entraînent pas une confiscation du pouvoir par des professionnels de la politique. Introduire, pour certains mandats, de nouvelles procédures de désignation comme le tirage au sort ou les élections sans candidat, et donner une force significative aux votes blancs dans toutes les consultations électorales.

    AXE #4 : Développer la responsabilité de tous / Décentraliser le pouvoir

    • Donner le plus de pouvoir possible aux plus petits échelons de la société, notamment par l’institution de jurys citoyens tirés au sort, avec pouvoir décisionnaire, et pas seulement consultatif. Ces jurys seront une école universelle permanente de civisme : chacun, tiré par le sort hors de ses préoccupations individuelles, et voyant le spectacle de ses semblables dévoués au bien commun, apprendra en pratique à faire de même.

    • Appliquer partout la subsidiarité c’est-à-dire qu’une compétence ne soit déléguée (sous contrôle) à un échelon supérieur que lorsqu’elle ne peut être traitée à l’échelon inférieur.

    • Développer l’éducation populaire, afin de permettre à chacun de s’impliquer plus activement dans la vie de la Cité, au sens large. Enseigner -- et faire pratiquer -- la philosophie, la politique et le droit constitutionnel, outils majeurs d’émancipation intellectuelle, depuis la plus petite école jusqu’aux classes supérieures.

    AXE #5 : Construire une gouvernance partagée dans les organisations

    Partager le pouvoir dans les organisations. Permettre à chaque personne (citoyen, salarié, collaborateur) de participer aux décisions qui auront un impact sur lui et, plus largement, sur les orientations de la structure à laquelle il participe. »

    […]

    ACTIONS DES CITOYENS

    • Participer à – ou mieux, organiser – des ateliers constituants.

    • Se former à des techniques relationnelles (Communication Non Violente…) ou de gouvernance participatives (Sociocratie, Holacratie…).

    • Proposer ces modes de gouvernance dans son organisation ou dans ses ateliers.

    • Se réapproprier individuellement le geste constituant : réfléchir dans son coin aux articles les plus importants d’une bonne constitution. Réfléchir en son âme et conscience à un nouveau (et bon) contrat social, et en écrire les règles, concrètement.

    • Réfléchir aux abus de pouvoir et aux moyens de les empêcher, en prenant les problèmes à leur source première, et de façon réaliste. Pour expliquer les injustices sociales (et y remédier), chercher la cause des causes.

    • Participer à des cafés philos, des ciné-débats, des rencontres avec des personnes qui s’impliquent dans des sujets de

    • Lire et faire partager ses lectures. Apprendre, creuser les sujets qui font l’actualité ou qui nous concernent directement dans nos vies. Se former et s’informer auprès de sources diverses, conventionnelles ou non-conventionnelles. Entretenir le goût de l’Histoire et la constante recherche de notre vérité.

    • Trouver notre juste place dans la société. Où nous sommes en mesure d’exprimer nos talents et notre sensibilité, tout en étant utile aux autres. Trouver le chemin menant à notre propre joie et à notre épanouissement.

    • Travailler à nous connaître, à nous améliorer personnellement, à faire grandir nos qualités d’empathie, de générosité, d’altruisme, de solidarité, de coopération. »

    Réponse
  3. Gilles Turcotte

    Ma compréhension de la cause des causes provient de ma démarche personnelle, alors que j’ai été élevé très profondément conditionné intensément catholique.
    Ce qui ne correspondait pas du tout à ma nature profondément anarchiste.
    ( je suis franco-wendat, je pourrais avoir hérité d’un ADN nord-amérindien, dont il est abondamment documenté qu’ils étaient tous anarchistes, et cela était peut-être une culture conséquente à une cause ADN dont j’aurais hérité )
    Devenant athée en me déconditionnant ( 25 ans pour déconditionner 15 ans ), je me suis mis à voir de l’extérieur ce dont j’avais une compréhension intérieure.
    Je pense que cette double vue sur la chose me donne une compréhension particulière, à cause de la 3e variable, qui est mon esprit très analytique et ma formation scientifique.
    Ma compréhension est que l’univers est anarchique, totalement dépourvu d’autorité comme on la connait, qui a été inventé par la religion :
    Dieu créant toutes choses, dont l’air à respirer et le pouvoir de les gouverner, la vie dépend de Dieu et du curé étant le seul à pouvoir lui parler. Dieu distribue le pouvoir du haut vers le bas, en passant par les Rois-Reines et les curés ( terme générique pour religieux ).
    Cela est l’autorité, le pouvoir de s’imposer, inventé par la religion, donc reposant sur le mensonge, la manipulation et la terreur.
    Voilà la cause des causes.
    Dissoudre la croyance du pouvoir venant de Dieu vers le bas et tout ce qui existe, l’asservissement universel, s’effondrera.
    Observons l’intensité de l’amour des asservisseurs pour la religion, pour la pratique religieuse par les masses. Ils en ont besoin pour subsister.
    Au plaisir.

    Réponse
    • Lili

      Bonjour,
      À mettre en lien sans doute avec ce que dit Gérard Foucher dans sa dernière vidéo, quand il fait un parallèle entre l’apparition des trois grandes religions monothéistes et celle de la monnaie, à partir de 23:20 :

      Réponse
    • Dufour Gérard

      J’aime ta démarche, j’ai eu la tienne un temps , de Catholique je suis devenu agnostique c’est à dire persuadé que le propre de la matière était dans certaines conditions de générer la vie dont sont dotés les 3 règnes supérieures de la nature.
      Dans cette condition de vie et par réaction protestataire à la confession religieuse dans laquelle on m’avaient abonné, j’ai rendu mon tablier de croyance auprès de l’administration Catholique à laquelle j’avais été ficelé tout baby, ce en me faisant rayer des registres de baptême de l’église Catholique Notre-Dame à Armentières.
      Je dois dire que je menais tranquillement mon existence, quand les circonstances de la vie m’ont placé devant des connaissances qui ont orientées bien différemment, les points de vue de ma vie et de ce qui m’habitait.
      Je dirais simplement ceci de ce qui est une croyance populaire encore bien ancrée, c’est que le Catholicisme n’est pas le christianisme, mais l’outil d’une force supérieure ennemie de la liberté et qui veut faire de l’homme un robot spirituel, le Catholicisme n’est qu’un pouvoir sur les âmes et tout pouvoir est destructeur pour l’homme, il est le prolongement de ce que l’on nome « l’impérium Romanum », c’est ce qui dans son développement dans les siècles précédents apporta la penser matérialiste et la pensée binaire, appuyé par ce que l’on appelle la religion du livre et le développement de la pensée scientifique peser, mesurer, compter. La vraie réalité de cette entité qui s’est incarnée au tournant des âges le Christ est qu’il est l’Église. Chacun de nous est son temple, nous sommes la goutte d’eau il est l’océan nous tous réuni, à nous seul dans notre être profond de le trouver, cette découverte en nous de ce qu’il est, nous apportera la force d’aller plus loin dans l’évolution positive de notre humanité.

      Réponse
  4. binnemaya

    Bonjour Étienne,

    C’est effectivement par la société civile que nos idées se généraliseront.

    Mais et c’est dommage pour ce qui est de Cyril Dion et entre autres Yann Arthus-Bertrand dont je ne remet pas en doute la bonne foi (pour le moment), je me pose la question pourquoi font-ils la pub de « la ruche qui dit oui  » qui est une tentative de récupération des AMAP par le système financier.

    Car pour changer le système il faut surtout se méfier de tout ces gens (en l’occurence rentiers et financiers) qui voient le désir de changement prendre corps dans le peuple et qui deviennent subitement très créatifs dans le collaboratif, le solidaire.

    Il faut démonter cette façade marketing en insistant sur la réalité:
    Comment peuvent-ils prétendre être collaboratifs, local etc. quand ils prennent 20% du CA juste pour l’appli ? Et bien sûr, la société est immatriculée au Luxembourg. La mafia ne prend que 10% et pourtant on la considère nuisible ?

    Réponse
  5. andrée

    Bonjour,
    pourriez-vous m’informer s’il est sorti en salle ou autrement au Québec?

    Merci

    Réponse
  6. etienne

    Plus de pouvoirs aux citoyens ? Chiche !
    http://rue89bordeaux.com/2016/01/plus-de-democratie-participative-chiche/

    La ville de Bordeaux organisait vendredi une soirée débat sur la place des citoyens dans la décision publique. Pour Rue89 Bordeaux, deux experts et deux élus livrent quelques pistes – pétitions citoyenne, budget participatif… – pour renforcer la démocratie locale. […]

    « Le tirage au sort, « un bon début »

    (…) Pour éviter cette notabilisation, la mairie a d’ailleurs décidé de tirer au sort sur les listes électorales la moitié des membres des commissions permanentes. C’est un bon début : aux Assises, on trouve normal de confier de lourdes responsabilités à des jurés tirés au sort. Pourquoi pas plus de jurys citoyens en politique ? »

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires
récents du blog

  1. FRANÇOIS SUREAU, AVOCAT ET ÉCRIVAIN : remarquable.Entendu sur France Inter !"Un gouvernement qui choisit ses opposant, ça s'appelle le totalitarisme"…

  2. https://aquablue03.skyrock.com/3344294674-Bonne-semaine-a-tous.html Là on a tout ce qui concerne les vaccinés ées et non vaccinés ées et la gravité des charges…