À partir d’une réflexion sur le sens et le respect du vote blanc…

11/12/2015 | 40 commentaires

[Rap­pel pour les 80 000 nou­veaux venus (5 ou 600 de plus chaque jour, ces temps-ci) : ]

À par­tir d’une réflexion sur le sens et le res­pect du vote blanc…

Ce n’est pas aux hommes au pou­voir d’é­crire les règles du pouvoir.
Seul le peuple lui-même est légi­time (et apte) pour écrire, pro­té­ger et modi­fier une véri­table constitution.
Rai­son pour laquelle chaque citoyen (digne de ce nom) doit s’en­traî­ner per­son­nel­le­ment, tous les jours, à réflé­chir, à rédi­ger, à cri­ti­quer, à cor­ri­ger, à amé­lio­rer des articles de consti­tu­tion, et… à conta­mi­ner son prochain 🙂

Faites pas­ser 🙂

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​3​8​4​0​1​1​7​7​1​2​317

Catégorie(s) de l'article :

40 Commentaires

  1. etienne

    Fran­çois Asse­li­neau : Le gou­ver­ne­ment « socia­liste » de Fran­çois Hol­lande est-il d’ex­trême droite ?

    Réponse
  2. etienne

    Semer des graines de démocratie dans les urnes

    https://​laba​ve​du​kra​po​.word​press​.com/​2​0​1​5​/​0​3​/​1​9​/​s​e​m​e​r​-​d​e​s​-​g​r​a​i​n​e​s​-​d​a​n​s​-​l​e​s​-​u​r​n​es/

    Elections

    Ce week-end, c’est le deuxième tour […] On ne sait plus trop… En fait c’est sur­tout la pro­messe d’un beau pac­tole pour les futurs [élus], et l’assurance d’une perte totale de sou­ve­rai­ne­té pour vous et moi.

    Alors si vous aus­si, vous avez com­pris qu’élire des maîtres ne fait pas de vous des citoyens. Si vous aus­si vous savez que nous ne sommes pas du tout, mais alors pas du tout, en démo­cra­tie. Et bien je vous pro­pose de vous dépla­cer vers vos bureaux de « vote » dimanche.

    Quoi ? Qu’est-ce qu’il dit ?

    Si si, je suis sérieux. Mais dans l’enveloppe, ne met­tons pas le nom d’arrivistes avides de pou­voir qui nous tra­hi­ront dès le len­de­main. Juste quelques véri­tés, et quelques liens.

    Pour se faire plai­sir, un peu oui…
    Pour essayer d’attirer la curio­si­té des per­sonnes réa­li­sant le dépouille­ment ? Aussi.
    Parce que les bul­le­tins « nuls » seront annexés au pro­cès ver­bal ? C’est vrai.
    Parce qu’ils seront conser­vés (peut-être très long­temps) et pour­raient faire l’objet d’une étude poli­tique éton­nante dans le futur ? (Voir le tra­vail de Vincent Huet sur les bul­le­tins nuls des années 1850.)
    Allez on est convain­cus, mais on y met quoi dans cette enve­loppe bleue ?

    Je vous pro­pose de choi­sir un bul­le­tin par­mi ceux que j’ai réa­li­sés pour l’occasion. Mais si vous avez d’autres idées, vous trou­ve­rez un bul­le­tin à rem­plir vous-même plus bas !

    En cli­quant sur le bul­le­tin de votre choix, vous accé­de­rez à un fichier à impri­mer et à décou­per selon les poin­tillés, pour qu’il soit au for­mat réglementaire.

    minicoluche1
    minimontesquieu
    minialain
    minicoluche2
    minicheval
    minivierge

    Pour une fois qu’un bul­le­tin pour­rait être un peu utile… Allez avouez, ça donne envie de se dépla­cer non ?

    Trans­for­mons les urnes en jar­di­nières à idées, et semons‑y les graines d’une vraie démocratie !

    Si vous y allez, pre­nez donc une pho­to de votre bul­le­tin dans l’isoloir, et par­ta­gez-la sur les réseaux sociaux ! 🙂 


    Source : https://​laba​ve​du​kra​po​.word​press​.com/​2​0​1​5​/​0​3​/​1​9​/​s​e​m​e​r​-​d​e​s​-​g​r​a​i​n​e​s​-​d​a​n​s​-​l​e​s​-​u​r​n​es/

    Réponse
    • J-Stéphane

      Impos­sible avec le vote élec­tro­nique, seules pos­si­bi­li­tés ; élec­tion et vote blanc. 

      Le risque de glo­ba­li­sa­tion des urnes élec­tro­nique est un sujet d’a­te­lier constituant. 

      Pour le tirage au sort élec­tro­nique, je pro­pose : http://www.pokergamingproducts.com/images/D/10–41740_2.jpg
      😉

      Réponse
    • Betty

      COMMENT NOUS PRÉPARE-T-ON À ACCEPTER LE PROCESSUS DE VOTE AUX ÉLECTIONS ? 

      RÉPONSE
      http://​www​.edu​ca​tion​.gouv​.fr/​b​o​/​2​0​0​4​/​2​9​/​M​E​N​E​0​4​0​1​5​9​7​C​.​htm

      6.1 Élec­tion des élèves comme délé­gués de classe 

      “Chaque classe élit deux délé­gués (titu­laires et sup­pléants) pour l’année sco­laire. Le pro­fes­seur prin­ci­pal ou un pro­fes­seur dési­gné par le chef d’établissement orga­nise l’élection, avant la fin de la sixième semaine de l’année scolaire.

      L’élection doit être pré­cé­dée d’une réunion d’information sur le rôle des délé­gués de classe et les attri­bu­tions du conseil de classe.
      Cette réunion doit s’inscrire dans le sou­ci édu­ca­tif de contri­buer non seule­ment à la ges­tion de l’établissement mais aus­si à la for­ma­tion civique du futur citoyen.

      Les can­di­da­tures sont indi­vi­duelles. Elles font l’objet d’un affi­chage ou d’une ins­crip­tion au tableau dans la salle où se déroule le scru­tin. Un élève qui n’a pas pré­sen­té sa can­di­da­ture peut néan­moins être élu si les voix de ses cama­rades se sont por­tées sur lui en nombre suf­fi­sant et s’il accepte son élection.

      L’élection a lieu à bul­le­tins secrets. La majo­ri­té abso­lue est exi­gée, au pre­mier tour. Il est pro­cé­dé, le cas échéant, à un second tour à la majo­ri­té rela­tive. En cas d’égalité du nombre des voix, le plus jeune des can­di­dats est décla­ré élu.

      Lorsque le man­dat d’un délé­gué prend fin en cours d’année sco­laire, par suite de démis­sion ou de départ, le chef d’établissement fait pro­cé­der à nou­veau, mais au maxi­mum deux fois dans l’année sco­laire, à l’élection d’un remplaçant.” 

      NÉANMOINS UN POINT REMARQUABLE PEUT-ÊTRE « CREUSÉ » : 

      « Un élève qui n’a pas pré­sen­té sa can­di­da­ture peut néan­moins être élu si les voix de ses cama­rades se sont por­tées sur lui en nombre suf­fi­sant et s’il accepte son élection. »

      Réponse
  3. Wikicrate

    Je com­prend qu’on puisse avoir envie de se faire plaisir …
    (Y’a pas de mal a se faire du bien qu ne nuit pas à autrui)
    Néan­moins je pense qu’u­ti­li­ser les urnes pour faire pas­ser un mes­sage cré­di­bi­lise et légi­time ce moyen d’expression.
    Les votes tels que celui pro­po­sé ren­tre­ra dans les sta­tis­tiques de ceux qui n’ont pas com­pris les règles du vote.
    Je peux me trom­per mais je consi­dère que l’abs­ten­tion est beau­coup plus rassembleuse.

    Réponse
    • richard30

      Oui et puis nous sommes en DEVOIR de res­pec­ter les lois de ceux qui font les lois et sont en DROIT de mettre sur la touche volon­tai­re­ment ceux qui uti­lisent ce bule­tin blanc, exclu­si­ve­ment fait pour cela, écrit et ava­li­sé par eux-mêmes.
      L’abs­ten­tion cor­res­pond le mieux, sauf erreur ou omis­sion, au moyen de refu­ser de se pro­non­cer pour ceux qui repré­sentent le SEUL choix possible.

      Réponse
      • J-Stéphane

        Per­so, je pré­fère le vote blanc, car il me semble que l’abs­ten­tion répond aux espoirs de l’o­li­gar­chie qui n’aime pas le suf­frage universel.

        L’abs­ten­tion est impli­ci­te­ment et sour­noi­se­ment le retour à une sorte de suf­frage cen­si­taire, le vote blanc étant pro­po­sé, l’abs­ten­tion est un libre choix, donc les oli­garques peuvent pré­tendre être les repré­sen­tants démo­cra­tiques de cette pseu­do démocratie.

        Pour les plou­to­crates, la démo­cra­tie c’est du mar­ke­ting, un packa­ging, peu importe le conte­nu, ce sont des industriels…

        Réponse
        • richard30

          Mer­ci J‑Stéphane pour votre commentaire.
          Néan­moins, com­ment peut-on nom­mer un suf­frage ou plus de la moi­tié des élec­teurs poten­tiel­le­ment admis consti­tu­tion­nel­le­ment à CHOISIR par­mi des pré­ten­dants refusent caté­go­ri­que­ment les pré­ten­dants qui sont ins­crits à ce suf­frage ? Ce serait quoi la LEGITIMITE au sein d’un pays qui valide des suf­frages alors que le quo­rum n’est pas atteint avec plus de la moi­tié d’abs­ten­tion et de votes nuls ou blancs ?
          Ne devrait-on pas divi­ser notre pays en 2 et consi­dé­rer que le suf­frage orga­ni­sé ne cor­res­pond qu’à la petite moi­tié qui a accep­té de nom­mer ses repré­sen­tants ou mieux, pour un pays civi­li­sé et répu­bli­cain, revoir pure­ment et sim­ple­ment les règles du suf­frage sans s’oc­cu­per de l’a­vis des oligarques ?

          Réponse
  4. DAVID

    Entiè­re­ment convain­cue que l’on est dans un ersatz de démocratie.
    Mais là pas le moment de finas­ser, faire bar­rage au front natio­nal, non ? Pour la deuxième fois (cf Chi­rac en 2002) je vais voter « utile » désolée !
    Trou­ver un autre moyen, un autre moment pour dif­fu­ser nos idées : vous êtes naïfs au point de pen­ser que les quelques scru­ta­teurs qui pro­cé­de­ront au dépouille­ment des votes vont lire, mettre de côté, prê­ter atten­tion à ces mes­sages « sub­ver­sifs » et les média­ti­ser ? Quel poids pen­sez vous que cela nous don­ne­ra ? Vous ne voyez pas à quel point même le B.A. BA de la démo­bi­li­sa­tion « citoyenne » expri­mée par le vote blanc, l’abs­ten­tion (soit aujourd’­hui la moi­tié des ins­crits) n’est pas rele­vée par les poli­tiques et les médias ? Dans le sys­tème actuel, ver­rouillé à sou­hait, pas moyen de faire chan­ger les choses.… A bon enten­deur, salut.…!
    En atten­dant que le bon « peuple » s« énerve, je ne vois pas quoi faire à part mettre un bul­le­tin « UMPS » sauf si ça vous chante de don­ner une bonne leçon au « bon peuple » en cau­tion­nant, en par­ti­ci­pant « pas­si­ve­ment » à l’ins­tal­la­tion aux manettes du FN.….… Mer­ci à vous !

    Réponse
    • J-Stéphane

      Tout can­di­dat ver­ra sa can­di­da­ture rete­nue au moment oppor­tun pour les plou­to­crates, nous n’a­vons aucun pou­voir de déci­sion, la démo­cra­tie c’est le pou­voir d’ex­pres­sion du peuple, pas le pou­voir d’agir.
      J’en suis même à ne plus croire les résul­tats annon­cés, pour les élec­tions comme pour les sondages.
      Je pense qu’il peut très bien y avoir 70 % d’abs­ten­tion­nistes, ou 30 % de votes blancs.
      Com­ment peut-on encore faire confiance à ce processus ?
      Quand on sait la per­ver­si­té du sys­tème, et que je vois les résul­tats, je suis éton­né que les résul­tats soient tou­jours « il s’en est fal­lu de peu… », comme pour fâcher le moins de monde.
      Bref, show must go on…

      Réponse
  5. nlesca

    Au bout d’un moment je conti­nue de penser :

    -que les ate­liers consti­tuants doivent deve­nir des assem­blées consti­tuantes auto­pro­cla­mées à part entière.

    -que nous devons le plus vite pos­sible écrire une consti­tu­tion démo­cra­tique appli­cable demain matin.

    -qu’une fois ce texte écrit (qui peut n’être qu’un exemple pou­vant etre retra­vaillé dans une consti­tuante « offi­cielle ») il faut le pro­mou­voir, voire créer une struc­ture de type par­ti poli­tique ayant pour but de le mettre en place. Ceci n’empêche en rien l’exis­tence de l’approche ‘bor­dé­lique’ et à visée révo­lu­tion­naire d’EC.

    -il faut étu­dier les ins­ti­tu­tions actuelles pour trou­ver une façon de par­ve­nir a la mise en place de la démo­cra­tie en pas­sant par les pro­cé­dures actuel­le­ment en vigueur et si ce n’est pas direc­te­ment pos­sible voir ce qui doit être aman­dé afin d’y arriver.

    J’ai pas le temps d’écrire des poèmes sur de bul­le­tins et je pense sin­cè­re­ment que ça ne sert abso­lu­ment à rien. Je n’i­rai plus voter avant l’a­vè­ne­ment d’un par­ti demo­crate.… Ou si peut etre a la limite au pre­mier tour des pré­si­den­tielles pour le par­ti « d’extrême gauche » (je met de guille­mets car meme le plus à gauche des par­tis sois disant de gauche me parait bien trop à droite) le plus fédé­ra­teur his­toire de dire.…

    Réponse
    • Ronald

      Des par­tis démo­crates, il y en a. Les choses ont bien évo­lué depuis quelques années. En géné­ral à chaque élec­tion, il y a moyen de trou­ver une liste démo­crate là où l’on vote en cher­chant un peu. Evi­dem­ment, il faut être assez conci­liant et consi­dé­rer comme « d’ins­pi­ra­tion démo­cra­tique » tout pro­gramme qui pro­pose ou le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne, ou des jury citoyens, ou qui désigne sa propre liste de manière démo­crate, etc. Par exemple, je pense qu’on peut don­ner sa chance à Nou­velle Donne. Mais il y a aus­si des ini­tia­tive plus locales et à thé­ma­tique citoyenne. Par exemple, cette liste qui s’est pré­sen­tée en Aqui­taine me semble tout à fait défendable :
      http://​lava​gue​ci​toyenne​.fr/​m​e​t​h​o​d​e​c​i​t​o​y​e​n​ne/
      Elle a fait 2% au pre­mier tour (cela me semble cor­res­pondre effec­ti­ve­ment à la pro­por­tion de par­ti­sans de la démo­cra­tie en France).
      Alors bon, si on est puriste, on peut ne consi­dé­rer comme démo­crate qu’une liste qui se consti­tue démo­cra­ti­que­ment, et qui veut ins­tau­rer une Consti­tuante Tirée au sort, et le Réfé­ren­dum d’I­ni­tia­tive Citoyenne, et les Jurys Citoyens réel­le­ment déci­sion­naires, etc. Mais d’une part, il ne faut pas non plus espé­rer tout avoir d’un coup, d’autre part nous ne sommes pas non plus una­nimes sur tous ces points, et d’une troi­sième part on ne peut pas pro­po­ser non plus n’im­porte quoi à n’im­porte quelle élec­tion (par exemple, le Conseil Régio­nal n’a pas auto­ri­té pour modi­fier le mode de déci­sion dans la Région).

      Réponse
      • nlesca

        -je pense qu il y a plus de 2% de demo­crates, poten­tiel­le­ment en tout cas c est sur.

        -oui j ai vu de petites ini­tia­tives ca et la, le per­ti pirate aus­si ou un truc vrai­ment pas mal dans les alpes…mais en IDF je vois rien…Nouvelle donne ils sont sym­pa, je les aime bien, mais c’est limite plus mou du genoux que le fdg qui n est deja pas bien vif…je les sens vrai­ment bisou­nours.… si le pro­jet c est une nou­velle facon de don­ner son… allez j arrete.

        -je n entends plus « faut y aller petit a petit », « on va se conten­ter de quelque caca­huettes », « il faut faire des conces­sions »…Je pense dia­me­tra­le­ment le contraire. Je pense qu il faut ecrire un sata­né exemple com­plet de consti­tu­tion 100% demo­cra­tique, radi­ca­le­ment demo­cra­tique, pas une decoc­tion mi figue mi rai­sin. Il faut ensuite le pro­mou­voir et don heure vien­dra. Regardes le FN, ca fait 30 ans qu ils prennent la tete avec leurs idees debiles (der­nie­re­ment pas toutes vu qu ils en ont piqué la moi­tié à fauche), et bien ca progresse…Il faut faire pareil sauf que notre pro­jet lui ne sera pas débile.

        Réponse
  6. nlesca

    Et j’a­joute que faire bar­rage au front natio­nal devient fran­che­ment contre pro­duc­tif, je déteste ce par­ti mais pas plus que le PS ou l’ump, je com­prends même pas com­ment on peut se faire ber­ner au point de voter PS ou ump avec pour seul argu­ment de bar­rer la route aux « racistes », l’ump et le ps sont racistes aussi.

    Réponse
    • binnemaya

      par un mélange de peur, d’an­goisse etc + la mani­pu­la­tion des puis­sants donc réécrire une consti­tu­tion popu­laire est néces­saire mais non suf­fi­sante il faut retis­ser des liens de proxi­mi­té qui per­met­tra a la fois de convaincre et d’oc­cu­per le ter­rain délais­ser par les pro de la novlangue.
      Un ex par­mi d’autres :
      http://​rue89​.nou​ve​lobs​.com/​2​0​1​5​/​1​2​/​1​4​/​p​o​u​v​o​i​r​-​f​a​i​r​e​-​c​h​a​n​g​e​r​-​l​e​s​-​c​h​o​s​e​s​-​a​u​t​r​e​m​e​n​t​-​v​o​t​e​-​2​6​2​419

      Réponse
    • Disjecta

      D’ac­cord avec toi, nles­ca. Le fait est que ce que l’on nous vend comme « démo­cra­tie » n’a aucune légi­ti­mi­té : plou­to­cra­tie, média­cra­tie, tyran­nie car­ré­ment, mais pas une démo­cra­tie. Il y a donc une légi­ti­mi­té à ce que les ate­liers consti­tuants deviennent, comme tu le dis très jus­te­ment, « des assem­blées consti­tuantes auto­pro­cla­mées à part entière ». Le nou­veau pro­ces­sus révo­lu­tion­naire qu’il va fal­loir inven­ter peut par­tir de cette base.
      Je ne suis pas « trot­kiste », éti­quette qui n’a en véri­té aucun sens (le trot­kisme est une inven­tion du sta­li­nisme), mais j’ai lu hier cette phrase dans Ma Vie de Trots­ky, décri­vant les condi­tions désas­treuses de la révo­lu­tion d’oc­tobre 1917 alors que Triple Alliance et Triple Entente (qui s’é­tripent à l’ouest, ou du moins qui font s’é­tri­per entre eux leurs « pauvres ») se sont asso­ciées pour faire tom­ber le pou­voir des soviets à l’est ; Trots­ky est à Kazan où une bataille déci­sive va avoir lieu, alors que l’ar­mée russe est démo­bi­li­sée et que les offi­ciers anciens tsa­ristes tra­hissent massivement :
      « Ici, sous Kazan, on pou­vait, dans un petit espace, consi­dé­rer la mul­ti­pli­ci­té des fac­teurs qui jouent dans l’his­toire humaine et pui­ser des argu­ments contre le pusil­la­nime fata­lisme his­to­rique qui, en toutes ques­tions concrètes et pri­vées, se réfère pas­si­ve­ment à des lois géné­rales, lais­sant de côté le res­sort prin­ci­pal : l’in­di­vi­du vivant et agissant. »

      Réponse
      • nlesca

        Trots­ky n’a pas fait que des bonnes choses mais il n’a pas non plus dit que des ane­ries, en effet. Qu’est ce que la revo­lu­tion per­ma­nente si ce n’est la democratie ?

        Réponse
        • jeremiechayet

          Si l’on recherche la Démo­cra­tie, il faut peut être mieux aller cher­cher du coté des makh­no­vistes que des bol­ché­viques… A mon humble avis, bien sûr. Pour pro­lon­ger cette idée : « La Révo­lu­tion Incon­nue » de Voline.

          Réponse
          • nlesca

            Plu­tôt d’ac­cord. Mon pro­pos n’é­tait pas d’en­cen­ser ni les bol­che­viques ni Trots­ky… Il n’empêche, la théo­rie de la révo­lu­tion per­ma­nente c’est pas mal et il y a des points com­muns avec la démo­cra­tie ou l’anarchie.

  7. nlesca

    Sur le FN je crois que j’ai main­te­nant bien com­pris a quoi il sert. Cette elec­tion en est vrai­ment la par­faite illustration.

    Il s’a­git juste d’un épou­van­tail, d’une ultime escro­que­rie, pour for­cer les gens qui sentent bien que voter ne sert à rien, à doci­le­ment reprendre le che­min des urnes pour offrir aux laquais de nos maitres cette pseu­do legi­ti­mi­té démo­cra­tique qui fonde leur appa­rent pou­voir (de dire oui aux banquiers).

    Réponse
    • joss

      Le FN a 2 fonctions :
      1. le rôle du bon berger :
      récu­pé­rer les bre­bis éga­rées, celles qui ont été dégoû­tées par le bloc de base UMPS, mais qui n’ont pas com­pris que le FN était une autre pièce maî­tresse du sys­tème, un leurre.
      2. le rôle du grand méchant loup :
      res­sus­ci­ter des élec­teurs qui ne croyaient plus en la poli­tique et qui comp­taient s’abs­te­nir et les faire accou­rir à nou­veau vers le bloc de base UMPS grâce au vote utile.

      Réponse
      • joss

        Le FN, c’est le cer­bère des portes de l’en­fer et puis il y a l’enfer…

        Réponse
    • joss

      Le sys­tème com­prend la gauche et la droite qui jouent le rôle de par­tis oppo­sés. Tan­dis que le rôle des réfrac­taires au sys­tème est sen­sé être joué par le FN. Tout le monde peut y retrou­ver ses convic­tions comme cela. Mais le tout fait par­tie du même sys­tème, du même four­nis­seur, celui orga­ni­sé par les puissants.

      Réponse
    • richard30

      En effet on ne les chan­ge­ra pas : ce n’est pas eux qu’ils faut chan­ger mais NOUS, en accep­tant de sor­tir la tête du trou ou en refu­sant légi­ti­me­ment de res­ter sur la touche.
      La « balle » étant dans leur camp et cir­cu­lant har­mo­nieu­se­ment depuis long­temps, depuis qu’ils ont déci­dé taci­te­ment de l’u­ti­li­ser comme élé­ment prin­ci­pal à leur JEU, soit nous conti­nuons à accep­ter ce jeu sui­ci­daire, soit nous repre­nons cette balle afin de la faire cir­cu­ler dans notre camp mais sachant que les juges sont « for­més » chez eux, soit nous pas­sons pure­ment et sim­ple­ment à un autre JEU dont les règles doivent être écrites avec, par et pour le plus grand nombre.
      Ayant, à pré­sent, très clai­re­ment iden­ti­fié le rôle des « cli­vages », intel­li­gence col­lec­tive aidant, le JEU doit pou­voir être pra­ti­qué par le plus grand nombre, hors clivage.

      Réponse
  8. Florence

    Bon­jour !

    Un bol d’air frais et un retour sur la Grèce ? Celle res­pi­rable, avec ses para­doxes, vu de nos yeux« modernes ».
    Il s’a­git d’une livre dont la pré­sen­ta­tion énonce ceci :
    « (…) Sur­tout, la démo­cra­tie directe, telle que la conce­vaient les Grecs, impli­quait que l’ensemble des pré­ro­ga­tives poli­tiques soit entre les mains des citoyens. Le recours aux esclaves assu­rait ain­si que nul appa­reil admi­nis­tra­tif ne pou­vait faire obs­tacle à la volon­té du peuple. En ren­dant invi­sibles ceux qui avaient la charge de son admi­nis­tra­tion, la cité conju­rait l’apparition d’un État qui puisse se consti­tuer en ins­tance auto­nome et, le cas échéant, se retour­ner contre elle.
    Que la démo­cra­tie se soit construite en son ori­gine contre la figure de l’expert gou­ver­nant, mais aus­si selon une concep­tion de l’État qui nous est radi­ca­le­ment étran­gère, voi­là qui devrait nous intriguer. »

    http://pierrebourdieuunhommage.blogspot.fr/2015/12/video-paulin-ismard-la-democratie.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+PierreBourdieuUnHommage+%28Pierre+Bourdieu+un+hommage%29

    Réponse
  9. binnemaya

    Bon­jour à tous,
    Je reviens sur un élé­ment essen­tiel qu’est l’i­ma­gi­naire poli­tique qu’il faut créer/recréer dans le peuple. Donc les vidéos sur le salaire à vie d’U­sul + d’autres sont un des moyens de dif­fu­sion du mes­sage qui nous per­met­tra d’être visible ce qui au niveau poli­tique signi­fie exis­ter et donc croitre.
    Encore un article inter­res­sant sur Bas­ta­mag et l’es­pagne dont je garde sur­tout la der­nière phrase : « Que veut dire “faire la révo­lu­tion” ? Si cela signi­fie tout chan­ger du jour au len­de­main, ce n’est pas ce que nous sommes en train de faire. Mais il y a des pro­los qui côtoient des gens de la classe moyenne ou des immi­grés, réunis autour des mêmes enjeux. Des gens qui sans la PAH ne se seraient jamais par­lé et qui s’entraident dans des situa­tions concrètes d’expulsions ou de démarches admi­nis­tra­tives – le tout avec beau­coup de femmes très actives. Ce dia­logue trans­forme l’imaginaire et les a prio­ri de cha­cun. Or jus­te­ment, trans­for­mer l’imaginaire col­lec­tif, c’est déjà un pro­ces­sus révolutionnaire. »
    http://​www​.bas​ta​mag​.net/​T​r​a​n​s​f​o​r​m​e​r​-​l​-​i​m​a​g​i​n​a​i​r​e​-​c​o​l​l​e​c​t​i​f​-​p​l​a​t​e​f​o​r​m​e​-​h​y​p​o​t​h​e​q​u​e​s​-​e​s​p​a​gne

    Réponse
  10. etienne

    C’é­tait en jan­vier 2015 :
    For­mi­dable Gérard Filoche, expli­quant la poli­tique ultra-capi­ta­liste du gou­ver­ne­ment dit « socialiste » :

    Mani­fes­te­ment, la solu­tion ne vien­dra pas des « élus ».

    Réponse
  11. etienne

    Jacques Tes­tart : Com­ment les citoyens peuvent s’emparer des choix de société ? 

    Réponse
  12. joss

    Un ancien colo­nel révèle le fil conduc­teur mis en place pour le détri­co­tage des armées …et des nations au ser­vice des Puissants :
    Le colo­nel Régis CHAMAGNE balance tout sur le com­plot de la CIA/OTAN
    http://​fawkes​-news​.blog​spot​.be/​2​0​1​5​/​1​2​/​l​e​-​c​o​l​o​n​e​l​-​r​e​g​i​s​-​c​h​a​m​a​g​n​e​-​b​a​l​a​n​c​e​-​t​o​u​t​.​h​tml

    Réponse
  13. binnemaya

    Bon­jour Etienne,
    Ce matin je découvre avec un petit sou­rire en coin que notre Jean Luc Mélen­chon natio­nal vient de se « chouar­di­ser » serait-il en pleine « r« évo­lu­tion politique ?
    Il y a 2 jours sur twit­ter il vou­lait une conti­tuante avec un tirage au sort de dépu­tés pour l’é­crire et magni­fique ce matin sur face­book « il pro­pose une consti­tuante avec des non élus ».
    Il va bien finir par s’émanciper

    Réponse
    • Ronald

      Il reste tou­jours sur la même ligne que pré­cé­dem­ment : des consti­tuants « élus OU tirés au sort » :
      https://​twit​ter​.com/​J​L​M​e​l​e​n​c​h​o​n​/​s​t​a​t​u​s​/​6​7​8​2​8​7​4​0​6​2​5​7​3​1​9​9​3​7​?​l​a​n​g​=fr
      C’est-à-dire qu’il veut ratis­ser au plus large et ne pas s’a­lié­ner les par­ti­sans du tirage au sort proches du PG. Quand on dit « ou », ça n’en­gage pas à grand-chose. Je pré­sume qu’il ima­gine comme pour le M6R une Consti­tuante mixte élus/tirés au sort. Bien sûr, c’est tou­jours mieux que de pro­mou­voir une Consti­tuante élue ou pas de Consti­tuante du tout.

      Réponse
      • binnemaya

        c’é­tait iro­nique mon post.
        Je suis conscient que c’est un appa­rat­chik et il serait vrai­ment sin­cère en lais­sant la place a un col­lec­tif tiré au sort mais on les connait tous ils se croient tou­jours au centre des inté­rêts du peuple alors qu’ils ont vieillit et que l’a­ve­nir est aux jeunes. C’est d’ailleurs là que ce situe leurs pb ils sont tous hors jeu même si je com­prend que c’est très dif­fi­cile d’ar­rê­ter quand on est shoo­ter a l’a­dré­na­line de l’égo.

        Réponse
        • nlesca

          C est pas non plus Dark Vador, ce qui est sur c est qu il est media­tique et le fait qu il fasse la pro­mo d une consti­tuante tirée au sort est une bonne chose, faut pas cra­cher dans la soupe.… Apres eva­luer sa sin­ce­ri­té et le pour­cen­tage de cal­cul per­so dans tout ca n est pas evident, ni dans un sens ni dans l autre.

          Réponse
  14. gilles

    En tout cas Jean-Luc Mélen­chon expli­cite com­ment la sou­ve­rai­ne­té popu­laire est la même idée que la démo­cra­tie, que la sou­ve­rai­ne­té popu­laire implique que nos déci­sions ne soient pas entiè­re­ment liées à celles prises à l’é­tran­ger, qui implique une cer­taine idée de l’in­dé­pen­dance natio­nale. D’où sa posi­tion sur le retrait de la France de l’O­TAN et pour un rap­pro­che­ment avec les pays des BRICS. Le Par­ti de Gauche a l’air assez en pointe sur ces ques­tions puis­qu’ il a co-orga­ni­sé avec la Revue Défense Natio­nale un col­loque inti­tu­lé : Pour un nou­vel indépendantisme

    Réponse
  15. avionnette

    Bon­jour,
    l’i­dée du bul­le­tin nul savam­ment rédi­gé est plai­sante, mais wiki­crate a rai­son sur le fond. Par­ti­ci­per c’est légi­ti­mer le seul canal d’ex­pres­sion du peuple et dont on sait que c’est un faux canal. Il faut plu­tôt bien faire com­prendre que le seul canal dans la consti­tu­tion pré­sente est celui de la prise de parole col­lec­tive, en rela­tion avec diverses actions col­lec­tives, plus ou moins vio­lentes. Ce qui peut éven­tuel­le­ment aller dans tous les sens, doit cepen­dant être légi­ti­mé comme moyen de se faire entendre, sous peine de déchoir.
    Concer­nant l’abs­ten­tion, ce qu’il faut bien com­prendre, c’est la recherche par ce biais d’une masse cri­tique de non-éli­sants afin que le défi­cit de légi­ti­mi­té soit si mani­feste pour tout le monde que l’or­ga­ni­sa­tion poli­tique cesse de pou­voir fonc­tion­ner sauf à ce que la caste poli­ti­co-éco­no­mique décide d’u­ser de la force poli­cière et mili­taire pour se maintenir.
    Pour finir, et puisque le votu­tile pour repous­ser le chien de garde FN se repo­se­ra à tous les scru­tins à venir, voi­ci quelques consi­dé­ra­tions, tel­le­ment évi­dentes fina­le­ment sur la lourde ten­dance auto­ri­taire de nos fausses démo­cra­ties http://​objec​tif​de​mo​cra​tie​.org/​a​r​t​i​c​l​e​s​/​l​a​_​m​e​i​l​l​e​u​r​e​_​f​a​c​o​n​_​d​e​_​s​o​u​t​e​n​i​r​_​l​e​_​f​a​s​c​i​s​m​e​_​r​e​n​a​i​s​s​a​n​t​_​v​_​2​8​1​1​1​5​.​pdf
    Ami­tiés résistantes

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles