La vidéo de la conférence de Mulhouse (28÷2÷2015) est arrivée

17/04/2015 | 42 commentaires

Remarque sur les calom­nies qui cir­culent à pro­pos de mon tra­vail (et de mes pré­ten­dues « alliances », alors que, pré­ci­sé­ment, j’é­vite toute alliance et que mon seul « crime » est d’o­ser par­ler à tout le monde de démo­cra­tie pour res­ter capable de pen­ser un monde vrai­ment COMMUN) : pour savoir ce que je pense vrai­ment, et ce qui m’a­nime, le mieux, je crois, c’est de m’é­cou­ter direc­te­ment, plu­tôt que de croire sur parole les rumeurs mal­veillantes qui pré­tendent savoir mieux que moi ce que je pense.

D’une façon géné­rale, ne condam­nez jamais per­sonne sans avoir enten­du loya­le­ment sa défense. Ceci est lit­té­ra­le­ment essentiel.

Le sort de l’i­dée des ate­liers consti­tuants popu­laires (et conta­gieux) est entre vos mains, beau­coup plus qu’entre les miennes. Cette idée a abso­lu­ment besoin de VOTRE force, tous les jours un peu.

De toute façon, de mon côté, je ne peux pas faire mieux que de faire de mon mieux.
J’ai besoin de vous pour ça, bien sûr.
Pour le reste, advienne que pourra.

_________
Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​3​3​1​1​9​3​5​7​2​7​317

Catégorie(s) de l'article :

42 Commentaires

    • Ana Sailland

      j’ai un pro­blème avec :

      La démo­cra­tie directe, ou ce sont des repré­sen­tants élus qui rédigent les lois, mais où c’est prin­ci­pa­le­ment le peuple qui les vote lors de fré­quentes votations.

      Réponse
  1. J-Stéphane

    Bou­lot, démo, dodo.

    Réponse
  2. claude saint-jarre

    Je trouve que c’est un très bon vidéo. Fina­le­ment, le Plan C est une manière d’a­mé­lio­rer la démo­cra­tie repré­sen­ta­tive, peut-être ?

    Réponse
    • Ana Sailland

      grrrrrrrrrrrr, tu as mal appris la leçon Manin 🙂 🙂 🙂 :-> Faut dire « gou­ver­ne­ment représentatif »

      Mais oui, en atten­dant que le bou­chon de cham­pagne saute, on peut des­si­ner sur l’étiquette.

      Réponse
      • claude saint-jarre

        D’ac­cord… un texte sur la leçon Manin ? Merci

        Réponse
        • Ana Sailland

          Claude,
          J’ai lu ta demande un peu plus bas et j’y réponds ici.

          C’est un livre ->
          http://​lavraie​de​mo​cra​tie​.fr/​I​M​G​/​p​d​f​/​b​e​r​n​a​r​d​_​m​a​n​i​n​_​-​_​p​r​i​n​c​i​p​e​s​_​d​u​_​g​o​u​v​e​r​n​e​m​e​n​t​_​r​e​p​r​e​s​e​n​t​a​t​i​f​.​pdf

          Il se peut que je me sois mal expri­mée ou par mal­adresse trop agressivement.

          En fait, c’est tout simple : nous évi­tons de dire « démo­cra­tie repré­sen­ta­tive » car c’est mettre ensemble un mot et son contraire.
          ((( ça donne un oxy­more, tra­duc­tion : asso­cia­tion de deux mots contraires ))) -> la démo­cra­tie, c’est le gou­ver­ne­ment par le peuple et non pas par une petite par­tie du peuple nom­mée représentants.

          Beau­coup de gens pensent que cette expres­sion nous prive du vrai sens du mot démo­cra­tie, et pour se le réap­pro­prier, ont déve­lop­pé une sorte d’al­ler­gie volon­taire chaque fois qu’ils entendent ou lisent le mot démo­cra­tie « mis à l’en­vers » sur les ondes ou dans les jour­naux. J’en fais partie 🙂

          De même démo­cra­tie directe et démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive sont des pléo­nasmes aux yeux de beau­coup. J’en suis aussi.
          Car une démo­cra­tie ne peut être que directe pour méri­ter ce nom, en pre­nant bien soin de ne pas confondre mis­sion­né du peuple ( par exemple tiré au sort ) avec oli­garque ( par exemple élu ).
          Le mot repré­sen­tant est ter­ri­ble­ment ambi­gu car il ne porte pas de façon natu­relle le rôle de cette fonc­tion, qui peut être celui d’un man­da­té obéis­sant ou au contraire celui d’un maître, fut il nommé.

          Le voca­bu­laire est un vrai piège par­fois sub­tile, ain­si par exemple si on dit « démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive », ça peut faire res­sen­tir la par­ti­ci­pa­tion comme un plus qui n’est pas une condi­tion néces­saire à la démocratie.
          Les soup­çon­neux que nous sommes pensent que la pré­sence de toutes ces expres­sions dans le vocable usuel ne sont pas ano­dines mais sont au contraire orches­trées pour noyer le pois­son, et le pois­son c’est nous. Pour nous pri­ver des mots néces­saires à la dénon­cia­tion et à la révolte.

          J’es­père ne pas avoir enfon­cé des portes ouvertes en ne com­pre­nant pas tes questions 🙂

          Réponse
          • Eliade Guy

            Par ailleurs ce qui est un fait d’ expé­rience la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive n’ a le plus sou­vent que force d’a­vis don­né dont per­sonne ne tient compte
            Pour ce que j’ en dis …

          • Ana Sailland

            En effet, et j’ob­serve avec cir­cons­pec­tion cer­taines expé­riences d’as­sem­blées citoyennes lan­cées par des élus qui ensuite res­tent le déci­deur en der­nier res­sort. Dédoua­ne­ment facile qui lorsque et seule­ment lorsque l’é­preuve du fait final dénonce ne doit pas créer l’illu­sion d’un progrès.

  3. nlescan

    J’aime bien l’i­dée de la chambre tirée au sort qui doit écou­ter les pro­po­si­tions de réfé­ren­dum de tout le monde.

    On pour­rait faire des paliers :

    • Je vais direc­te­ment à la « chambre des refe­ren­dums » et j’ai d’of­fice 15mn à 5mn (a modu­ler selon l’af­fluence) pour expo­ser mon idée. Si elle est rete­nue au vote je passe à l’é­tape d’après (ci des­sous mais je passe sans signa­tures).

    • Je vais à la « chambre des refe­ren­dums » fort de 10 000 signa­tures citoyennes (ça se dis­cute bien sur) : j’ai droit à entre 2H et une demi jour­née de débat à la chambre avec à la clef vote pour accep­ter l’idée du referendum.

    • Je reu­nis la signa­ture 1% des votants du pays (ça fait du monde), mon réfé­ren­dum est vali­dé d’office.
    ___________

    Dans l’immédiat il nous fau­drait un forum vrai­ment uni­que­ment dédié au pro­ces­sus consti­tuant où l’on pour­rait aller pro­po­ser des articles et débattre le soir en sor­tant du boulot.…Sur le modèle de l’an­cien forum mais plus moderne avec les inter­faces de forums actuelles. ça manque vrai­ment je trouve, ou alors ce qui existe me semble trop sta­tique… Si je loupe et que ça se passe sans que je le sache, dis moi vite ou c’est. 🙂

    Réponse
    • Eliade Guy

      Hel­lo,

      concer­nant le forum : il y a un site open source qui liste et pro­pose qq démos concer­nant des outils open source déjà opé­ra­tion­nel comme le word­press d’ Etienne. Idéal pour faire son choix .. ensuite achat d’ un domaine, je balance le package sur l’ esapce d’ héber­ge­ment et roule mimille . Le plus déli­cat c’ est de faire un mini­mum de « modé­ra­tion » pour evi­ter les conte­nus contre­ve­nant à la Loi.
      Site : http://​www​.open​sour​cecms​.com/​s​c​r​i​p​t​s​/​s​h​o​w​.​p​h​p​?​c​a​t​i​d​=​5​&​c​a​t​e​g​o​r​y​=​F​o​r​ums

      Sur la colonne de gauche on peut choi­sir le type de fonc­tion­na­li­té que l’ on cherche . (Ges­tion de conte­nu CMS, Blog, Forum, e‑commerce etc .)
      En espe­rant avoir été utile G

      Réponse
          • Eliade Guy

            Cette solu­tion a l’ air basée sur phpBB qui est un des packages open source. Ça cor­res­pond à ache­ter un nom de domaine et un héber­ge­ment sauf que là c’ est « gratuit(?) »

          • nlescan

            Oui, ça a l’air très simple. J’ai bien envie d’es­sayer, après il faut bien sur que ça prenne, est-ce que les consti­tuants vont avoir envie de consti­tuer sur mon forum ? Peut être que le label GV (je ne sais pas qui est der­rière pré­ci­sé­ment) devrait faire un truc vu que ça buzze deja bien…jé né sé pas señor…Dès que j’ai un peu de temps j’en tente un ou bien peut être que les GV enten­dront mon appel et crée­ront un foru­mac­tif consti­tuant labé­li­sé GV?…

        • Ana Sailland

          Les forums gra­tuits PHPBB fonc­tionnent mais 

          -L’hé­ber­geur peut vous virer quand il veut

          -Il faut se ren­sei­gner sur le débit et le volume

          J’en ai uti­li­sé pour de petits groupe de travail.
          Mais petits.

          Pour les sites à héber­ge­ment gra­tuit, en cas d’i­nac­ti­vi­té, on vous vire …

          Réponse
  4. claude saint-jarre
  5. Rémi

    Les racines de la croyance en l’aus­té­ri­té, la pro­prié­té pri­vée et l’é­co­no­mie de mar­ché issues du condi­tion­ne­ment des enfants ?

    L’in­croyable pro­pa­gande d’une BD de Picsou :

    http://​une​heu​re​de​peine​.blog​spot​.fr/​2​0​1​1​/​0​6​/​p​i​c​s​o​u​-​e​t​-​l​a​-​m​o​r​a​l​e​-​d​u​-​c​a​p​i​t​a​l​i​s​m​e​.​h​tml

    Réponse
    • Ana Sailland

      SuPeR & MeRcI

      Réponse
      • claude saint-jarre

        Ana,
        Bon­jour. Pou­vez-vous me répondre concer­nant la contra­dic­tion, un peu plus haut ? Mer­ci!!! Claude

        Réponse
        • Ana Sailland

          J’ai essayé ((( pou­vez vous me dire tu ? 🙂 )))

          Réponse
          • claude saint-jarre

            Tu peux refaire l’essai ?
            salut !

          • claude saint-jarre

            oops, ok j’ai vu et compris.

      • claude saint-jarre

        Je refor­mule une autre ques­tion : le Trai­té trans-paci­fique, secret, concocte une anti­dé­mo­cra­tie plus forte encore. Le loca­lisme sera inter­dit. Com­ment s’en pré­mu­nir avec quels articles de la consti­tu­tion ? Pour une fois, ce Trai­té n’est pas encore fait et déci­dé, il est en préparation.

        Réponse
        • Ana Sailland

          La réponse est simple :

          1) Ce n’est pas aux gens de pou­voir d’é­crire les règles du pouvoir

          2) La rédac­tion de tout trai­té doit s’o­pé­rer à ciel ouvert avec inter­ven­tion pos­sible et consé­quente des citoyens.

          C’est le citoyen qui doit contrô­ler le rédac­teur, et pas le rédac­teur qui contrôle le débit du Verbe citoyen.

          3) Tout trai­té inter­na­tio­nal doit être sou­mis à l’ap­pro­ba­tion des peuples qu’il concerne.

          4) La durée de vie d’un trai­té ne doit pas excé­der une génération.

          5) Sor­tir d’un trai­té doit pou­voir s’o­pé­rer en tout temps par la voie du réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive popu­laire, et de manière éven­tuel­le­ment unilatérale.

          Si ces droits natu­rels ne sont pas res­pec­tés, cela signi­fie que les peuples sont infan­ti­li­sés, et l’ex­pé­rience montre qu’ils sont alors abu­sés, volés, opprimés.

          A l’heure actuelle, il n’y a pas pour les peuples de moyen effi­cace, légal, non violent, de se défendre d’un trai­té qu’on leur impose.

          Le seul outil dont dis­pose la foule est l’ex­pres­sion publique, sans impact garan­ti, et sou­vent réprimée.

          Concer­nant le trai­té transatlantique :

          On com­mence à per­ce­voir que des deux côtés de l’at­lan­tique, les foules, du moins la par­tie qui est infor­mée, sont hos­tiles à ce traité.
          Donc pour qui est il écrit est la ques­tion qu’on peut et doit se poser.
          Il est alors clair que les « auto­ri­tés » ont l’in­ten­tion de ne pas tenir compte de la … volon­té géné­rale transatlantique .…

          Quand les « auto­ri­tés émettent des dik­tats sans tenir compte de la volon­té géné­rale, on est en dictature.

          Nous assis­tons donc à la nais­sance ( ou à la matu­ra­tion … ) d’une dic­ta­ture transatlantique.

          Les gens qui entendent le mot dic­ta­ture pensent sou­vent à Pino­chet ou Vide­la, et au meurtre de masse. Mais non, la dic­ta­ture est le régime qui per­met au petit nombre d’é­mettre des diktats.

          Nous sommes en dictature.

          Réponse
          • claude saint-jarre

            Eh, mer­ci Ana, tu pousses à la réflexion !

          • Eliade Guy

            -;) .. vous par­lez (mais c’ est la même pro­blé­ma­tique) appa­rem­ment de 2 trai­tés trans-paci­fique et trans-atlan­tique dans les deux cas c’ est les mar­chand­s/­mul­ti-natio­na­les/­créa­teurs de mon­naie capi­ta­listes contre les restes d’ un état fordiste

  6. Rosine LEVY

    On vous atta­que­ra de plus en plus parce que vous avez rai­son et « eux », ils ont peur. On dira de tout et de rien sur vous, mais que du men­songe perpétuel.
    Lais­sez aboyer ces chiens galeux. Bon cou­rage, la révo­lu­tion est en marge.

    Réponse
  7. Eliade Guy

    Grèce : extrait de « Syri­za défend ses trois pre­miers mois au pou­voir » de média­part : (17 Avril ) http://​www​.media​part​.fr/​j​o​u​r​n​a​l​/​i​n​t​e​r​n​a​t​i​o​n​a​l​/​1​7​0​4​1​5​/​g​r​e​c​e​-​s​y​r​i​z​a​-​d​e​f​e​n​d​-​s​e​s​-​t​r​o​i​s​-​p​r​e​m​i​e​r​s​-​m​o​i​s​-​a​u​-​p​o​u​v​oir

    L’Eu­ro­groupe se réunit à nou­veau ven­dre­di 24 avril pour fina­li­ser la liste des réformes. Et Wolf­gang Schäuble, le ministre alle­mand des finances, a décla­ré ce mer­cre­di qu’il était peu pro­bable que la Grèce et le reste de la zone euro par­viennent à se mettre d’ac­cord d’i­ci là… Dans la fou­lée, l’a­gence de nota­tion Stan­dard & Poor’s a abais­sé d’un cran la note de la Grèce.

    .…

    La dimen­sion radi­cale, selon ce ministre, vien­dra plus tard, quand le nou­veau com­pro­mis avec Bruxelles sera trou­vé. Alors, Syri­za ten­te­ra de chan­ger en pro­fon­deur l’État et la socié­té : rendre l’État plus démo­cra­tique, le rap­pro­cher des citoyens, intro­duire la pos­si­bi­li­té de révo­ca­tion des dépu­tés, créer un réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne. En bref, mettre en place une « démo­cra­tie populaire ».

    Bon cou­rage. Dur de louvoyer

    Réponse
    • Ana Sailland

      Le bas de page est intéressant

      Réponse
    • Eliade Guy

      En der­nier lieu elle n’ existe ni au niveau euro­péen ni nationale

      Réponse
  8. BA

    Dans l’U­nion Euro­péenne, il n’y a pas que la Grèce.

    Neuf pays de l’U­nion Euro­péenne sont en faillite.

    La Grèce, l’Italie, le Por­tu­gal, l’Irlande, Chypre, la Bel­gique, l’Espagne, la France, le Royaume-Uni sont en faillite. 

    Chiffres Euro­stat publiés le mar­di 21 avril 2015 :

    1- Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 317,094 mil­liards d’euros, soit 177,1 % du PIB.

    2- Médaille d’argent : Ita­lie. Dette publique de 2134,920 mil­liards d’euros, soit 132,1 % du PIB.

    3- Médaille de bronze : Por­tu­gal. Dette publique de 225,280 mil­liards d’euros, soit 130,2 % du PIB.

    4- Irlande : dette publique de 203,319 mil­liards d’euros, soit 109,7 % du PIB.

    5- Chypre : dette publique de 18,819 mil­liards d’euros, soit 107,5 % du PIB.

    6- Bel­gique : dette publique de 428,365 mil­liards d’euros, soit 106,5 % du PIB.

    7- Espagne : dette publique de 1033,857 mil­liards d’euros, soit 97,7 % du PIB.

    8- France : dette publique de 2037,772 mil­liards d’euros, soit 95 % du PIB.

    9- Royaume-Uni : dette publique de 1600,862 mil­liards de livres ster­ling, soit 89,4 % du PIB. 

    http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/6796761/2–21042015-AP-FR.pdf/7466add3-3a70-4abb-9009-bc986a5d2c0a

    Réponse
    • Ana Sailland

      pal­ma­rès précieux 🙂

      Réponse
      • Ana Sailland

        Je dif­fuse

        Réponse
  9. lecoq

    mr chouard il vous manque la connais­sance des cycles magné­tiques de la terre et ceux qui fixent le cycle de l’hu­ma­ni­té et donc la politque du peuples domi­nant et des autres au cours des temps.
    un peuple domi­nant ; né , puis devient puis­sant puis dége­nere par le sen­sua­lisme et meurt selon l’i­dee en 4 temps du cycle de la lune. cecyle est de 520ans pour­bruck 1851 et plu­tôt 528ans selon nos connais­sances des pla­netes et de leurs inter­ac­tions electromagnetique.
    ain­si en 1686, suite a l’e­dit de nantes, le teu­ton pro­tes­tant anglais ren­trait dans sa phase de domi­na­tion pour 528 ans A PARTIR DE 1702 ( car une pla­nete se trou­vait ali­gné avec l’e­pi de la vierge et qui marque la recolte dans le sens ou les papes vont decou­vrir com­ment ils seront tués en fonc­tion de ce qu’ils ont fait.). le gal­li­can catho lui rentre dans sa phase de sen­sua­lisme et le teu­ton prus­sien rentre dans sa phase de jeunesse.enfin les papes catho entre dans leur phase de mort.
    le peuple domi­nant nais­sant (jue­do pro­tes­tant gb) a besoin durant la moi­tié de son cycle du gal­li­can pro protestant.EN EFFET 1702+264= 1968, date ou de faulle s’est deso­li­da­ri­sé des anglais en se reti­rant de l’o­tan. a sui­vi la retor­sion de 1968 en france et 1973 a été la soumission.
    de 1515 a 1548, les anglais et les prus­siens se sont deso­li­da­ri­sés du catho­li­cisme, cette per­iode du ver­seau est la libe­ra­tion morale sur le tyran.
    donc 1515+528= 2043. en effet en 2041 selon bruck, le pole mobile maf­ne­ti­qe arri­ve­ra sur le pole fixe sibe­rien. il s’en­suie­ra de 2005 a 2048 des trans­fert d’e­ner­gie du pole poly­ne­sien vers le pole sibe­ren, pro­vo­quant des trem­ble­ment de terres et explo­sion des chai­nesde vol­cans. de pus comme la per­iode 1500–1700 favo­ri­se­ra la peste. la peste revien­dra en angle­terre et Alle­magne en 2025

    Réponse
  10. bachaud yvan

    1° Les ate­liers consti­tuants ayant écrit la CONSTITUTION elle entre en vigueur comment ?
    2° Le prin­cipe de prendre comme base NOTRE Anti­cons­ti­tu­tion a t elle été posé pour qu’au moins les nom­breuses rédac­tions d’un article puissent être comparées ?
    3° UN FORUM ne pour­rait-il pas être créé pour col­lec­ter pour les XX Titres de notre consti­tu­tion tous les articles rédi­gés pour chaque n° cela serait très instructif.
    Cordialement

    Réponse
  11. etienne

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...

[Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté

Chers amis, Sentez-vous que le temps est venu de prendre nos responsabilités pour défendre notre liberté ? Si ne disons jamais non aux pouvoirs abusifs, ils ne s'arrêteront jamais d'abuser : "tout pout pouvoir va jusqu'à ce qu'il trouve une limite" (Montesquieu)....