Ce soir ou jamais ! ce soir avec Judith Bernard et Jacques Testart ! sur le thème : « Trop de démocratie tue la démocratie (ou le contraire) ? »

28/11/2014 | 37 commentaires

Je ne sais qui a vu « trop de démo­cra­tie » où que ce soit, mais bon… 

J’ai hâte de voir Judith aux prises avec les chiens de garde du sys­tème de domi­na­tion par­le­men­taire (SDDP)
pour défendre le tirage au sort des consti­tuants (TAC) !

Ce soir ou jamais

Catégorie(s) de l'article :

37 Commentaires

  1. labellebleue

    moi aus­si j’ai hâte de voir ça.. On est avec vous Judith !

    Réponse
      • Katharina

        il y avait encore un autre solo de J.Bernard dans cette émis­sion (à par­tir de 1:25:00 dans l’o­ri­gnal https://​you​tu​.be/​W​l​u​2​U​L​d​m​Ug0) qui manque dans ces extraits. Mais jus­te­ment dans ce solo man­quant, toute l’ar­ro­gance de l’é­lite a été ver­sée par J.Bernard sur une artiste acti­viste refu­sant de « com­prendre » ce qu’é­tait cette exhi­bit B contre laquelle l’ac­ti­viste se prononcait.
        Judith Ber­nard com­mence avec les mots : » Je ne comn­prends pas com­ment une artiste puisse se flat­ter de cen­su­rer un autre artiste… » et cela conti­nue de la sorte. L’ar­tiste noire ne s’en est pas flat­tée , elle a arti­cu­lé ses rai­sons de s’opposer.
        On voit ensuite J.Bernard détruire la jeune artiste noire de l’in­ter­rompre, de la bar­rer des dignes d’a­voir « com­pris » cette expo­si­tion-spec­tacle (très mau­vais d’ailleurs). Elle crie que cela a été clai­re­ment écrit dans les dos­siers que l’ex­po avait un aspect cri­tique etc etc. La jeune artiste noire qui n’a­vait peut-être pas lu « les dos­siers » mais avait vu l’expo/spectacle, ne comp­tait pas pour J.Bernard. Alors que c’est entre autre de cette jeune femme noire qu’on par­lait dans cette exhi­bit B. etc etc
        C’est bien de par­ler théo­ri­que­ment ( 0:00 à 8:09) mais app­pli­quer les théo­ries en pra­tique fait l’é­preuve (de 1:25:00 à 1 : 28. 00 de l’o­ri­gi­nal). Per­son­nel­lemt j’en ai marre des critiqueurs/théoriciens fer­vents qui n’a­vancent pas dans l’humain.

        Réponse
        • 222
  2. PATRIE

    Les chiens de garde – ou chienne de garde -, c’est pas ceux qui écrivent dans Média­part aussi ?

    « Le trots­kisme comme expé­rience et comme héri­tage fait à jamais par­tie de mon iden­ti­té, non pas comme un pro­gramme ou un pro­jet, mais comme un état d’esprit, une vieille cri­tique faite de déca­lage et d’acuités, de défaites et de fidé­li­tés. » – Edwy Ple­nel, Secrets de Jeu­nesse, Stock 2001

    Sinon, si Judith est pour la démo­cra­tie, pour­quoi conti­nuer à écrire chez Médiapart ?

    (Déso­lé pour ce sou­ci de cohé­rence, hein. Et éven­tuel­le­ment pour ces relents nau­séeux que çà va entraî­ner chez cer­tains, un peu ten­dus sur l’es­prit critique…

    Réponse
    • Eliade Guy

      BORDEL mais vous allez foutre la paix aux gens .. ne pas leur don­ner une ligne de conduite .. ne pas les cen­su­rer … les lais­ser être !! MERDE

      Réponse
    • Eliade Guy

      MORALISTE DE MERDE

      Réponse
      • PATRIE

        Un peu de mora­line n’a jamais fait de mal, çà per­met de mettre un peu d’huile dans un moteur un peu pous­sif, mais si çà fume, stop­pez net !
        Çà vou­dra dire que vous êtes en sur­chauffe et qu’il est temps d’al­ler prendre un bon bain.
        À pré­sent vous êtes calme et déten­du, vous allu­mez TF1, Claire Cha­zal vous sou­rit, vous vous sen­tez bien, conti­nuez à fixer l’é­cran, nous nous char­geons de vous endormir… . . .

        Réponse
        • Eliade Guy

          Je ne regarde plus la télé depuis 1 an … enquête : et vous ? oui vous êtes un traite et un petit bour­geois .. c’ est par sou­ci de cohé­rence excusez

          Réponse
          • PATRIE

            Ce que je fais ou pas ne vous regarde pas, mais çà ne m’empêche pas de répondre aux vieux cons aigris : conten­tez-vous de me répondre nor­ma­le­ment au lieu d’in­sul­ter, si c’est dans votre capa­ci­té, mais si çà pique et que votre cer­veau de gau­chiste en bouillie ne répond plus, n’in­sis­tez pas. Et n’ou­bliez pas de prendre votre traitement.

    • 222

      Oui, entiè­re­ment d’ac­cord pour cette inco­hé­rence ou ce ‘conflit d’in­té­rêt’ qu’il y a à vou­loir confondre Media­part avec la Démo­cra­tie, je suis bien d’ac­cord avec vous, PATRIE… et ce sont bien les chiens et chiennes de garde, en pre­mier lieu, qu’il faut sus­pec­ter, et cela n’est ni les insul­ter ni les ‘cen­su­rer’ mais bien se com­por­ter en citoyen exigent et vigi­lant, qui plus est des per­son­na­li­tés ayant opi­nion sur rue et rame­nant sur tout pro­pos leur fraise quand je n’y vous là, pour ma part, qu’é­li­tisme et arbi­traire et non échange et démo­cra­tie. A la niche, JUDITH, donc ! Quant à FOUINY (Ple­nel), sa pré­ten­due déon­to­lo­gie vous vous dou­tez où il peut bien se la per­mettre, et encore, je suis très gen­til ce mati, moi qui suis en train d’é­cou­ter la musique asso­ciée à la Contrée du Sei­gneur des Anneaux en ce moment sur France Musique !

      Très bonne jour­née à vous, Citoyennes et Citoyens

      EFFAB

      Réponse
  3. pparent

    Génial ! Hate de voir ça.

    Et j’es­père qu’elle va par­ler de la consti­tu­tion, et de la consti­tuante tirée au sort ! 🙂

    Réponse
  4. Eliade Guy

    Quand je vois toute cette haine et polé­mique .. que je lis « l’ heure du peuple a son­né » .. les anti­fa .. les trucs et les machins .. ça fait peur … voi­là bien de quoi para­ly­ser les volon­tés … quand on parle « action » plein de gens se détournent

    Réponse
  5. gv

    Judith en mode full-chouard…full citoyen consti­tuant je veux dire ^^
    en tout cas ça fait plai­sir d’en­tendre ça sur une émis­sion qui passe aus­si à la télé

    Réponse
  6. Ronald

    Sym­pa cette émis­sion. Je la trouve même un peu dés­équi­li­brée à mon goût : pas assez de tenants de l’oligarchie 🙂

    Réponse
  7. Nicolas Pizzin

    Oui c’é­tait presque trop consen­suel ce soir… quand Atti­la n’est pas là les débats sont plus construc­tifs ! Même Gérald Bron­ner m’a un peu sur­pris quand il allait dans le sens de Jacques Tes­tart. Tant mieux ! Ce der­nier est la pre­mière per­sonne qui m’a­vait sen­si­bi­li­sé aux enjeux de la démo­cra­tie et de la consul­ta­tion citoyenne, à tra­vers son com­bat pour une science « citoyenne ». Avant Etienne, qui a fini d’en­fon­cer le clou. Ce qui est impor­tant chez cha­cun d’eux c’est l’es­poir qu’ils apportent par des réponses pra­tiques et leur foi en l’hu­main. Merci !

    Réponse
  8. Eliade Guy

    Émis­sion sym­pa .. par contre les posi­tions sur l’ Art et l’ archi­tec­ture sont insa­tis­fai­santes pour moi. On a vu avec le plug anal que impo­ser une dic­ta­ture de la sub­jec­ti­vi­té en plein milieu de Paris ça ne plaît pas

    Réponse
  9. Shoota_Babylone

    Un gouffre entre ceux qui défen­daient le gou­ver­ne­ment repré­sen­ta­tif donc pour eux l’é­lec­tion donc pour eux la démocratie.
    Pen­dant que Jacques Tes­tart et Judith Ber­nard don­nait une leçon de vraie démocratie.
    Sur tout les sujets le pro­blème est pra­ti­que­ment le même, et leur réponse répé­tées étaient génial : Le tirage au sort !
    « il fau­drait peut-être contrô­ler les pou­voirs par des assem­blées de citoyens tirés au sort ? »

    Réponse
  10. Katharina

    Moi , je trouve sym­pa Tad­dei. Mais les thèmes étaient inintéresants.
    Croire qu’on donne des exemples de démo­cra­tie en citant le droit au mariage gay ou le droit au sui­cide c’est com­plè­te­ment ridi­cule et une ruse. (par France 2) . C’est mini­mi­ser le débat et le rendre ennuyeux.
    C’est qu’on est en démo­cra­tie parce qu’on parle ouver­te­ment de ces deux thèmes-là ? Superbe idée ! Et entre­temps les riches et leurs gou­ver­ne­ment de garde signent le traî­té le plus scan­da­leux jamais : le TTIP qui nous met en dic­ta­ture pla­né­taire (en Allem­gane, le vice-chan­ce­lier soca­liste a exclu hier toute pos­si­bi­li­té de se reti­rer de cette peste, alors qu’il y a eu plus de 1000000 de signa­tures contre, des pro­tes­ta­tions nom­breuses, des appels, des demandes de débats etc etc). Alors que ces gou­ver­ne­ments aident avec 500 000000 d’Eu­ros du contri­buable euro­péen le régime fas­ciste en Ukraine pour se faire aimer par Biden, le pire des pires des riches au gou­ver­ne­ment, un hais­seur de l’être humain de la pire espèce, un éli­tiste affreux et arro­gant, sans deman­der les élec­teurs, et sans que les élec­teurs puissent les empê­cher ou les for­cer de mettre l’argent dans l’in­fras­tru­cure grecque p.e.. Pour un type comme Biden ils se mouchent du coude, pen­dant qu’ils nous vendent la fameuse libéralité.
    En plus der­rière « le droit » à l’eu­tha­na­sie se cache une autre libé­ra­li­sa­tion de mar­ché. Exemple :
    j’ai racon­té à une voi­sine néer­lan­daise, que ma mère qu’elle connais­sait, com­mence à perdre sa mémoire et que cela la fait souf­frir. Réponse néer­lan­daise. « si tu as besoin d’aide à son sui­cide – et puisque ce n’est pas per­mis en Alle­magne – je peux te faire un contact avec une agence néer­lan­daise. » Superbe : un nou­veau mar­ché s’ou­vri­ra ! Et puis il y aura une pro­chaine loi qui for­ce­ra le « sui­cide » au cas de .… etc etc…
    Alors dans ce contexte, je trou­vait Judith Ber­nard plus que maigre, même Jacques Tes­tard n’e­tait que très moyen Je trouve très très très dom­mage qu’ à cette occa­sion – et on pou­vait s’en dou­ter vu les invi­tés que cela allait deve­nir un faux débat – pour une pre­mière fois et en direct les invi­tés n’ont pas eu le cou­rage de ne pas res­ter polis et bien elevés.
    On nous vend : la démo­cra­tie c’est pou­voir être Pour le mariage gay et le sui­cide. Donc c#est endor­mir les gens avec des débats qui ne touchent en rien au vrai noyeau. Donc c’est faire de Judith Ber­nard une capri­cieuse avec des idées bien pen­santes mais non néces­saire et de Jacques Tes­tard un Hip­pY… Ils se sont lais­sés faire. TRES dommage.

    Réponse
    • Ana Sailland

      Pas encore vu (j’ai pas la télé …)(vive­ment un lien)
      Mais je suis d’ac­cord sur le fait qu’on veut nous faire confondre la démo­cra­tie avec des épi­sodes de la déci­sion poli­tique qui sont très secondaires :
      Quand le sage veut voir la lune, l’o­li­garque lui montre son doigt.

      La démo­cra­tie ne concerne pas le résul­tat du pou­voir mais le pou­voir lui-même : qui en dis­pose. Et le hors sujet est un sport cher aux chiens de garde.
      Si le peuple décide, on est en démocratie.
      Si le peuple ne décide pas, on n’est pas en démocratie.
      Point barre.

      Et le fait qu’on ait le droit de pen­ser, de se réjouir ou de se lamen­ter, cela n’y change rien.
      D’au­tant que le droit de mani­fes­ter est quand même vax­che­ment enca­dré, et enca­dré est un euphémisme.

      (N’ou­blions pas que mani­fes­ter c’est supplier)

      Réponse
  11. Coxnubuk

    Étienne, juste quelques mots pour vous dire com­bien vos ana­lyses et vos rai­son­ne­ments m’ont per­mis d’ou­vrir les yeux et sur­tout d’es­pé­rer une solu­tion, une vraie. Pour tout cela MERCI!! Et pour tout le reste, et bien sachez que je suis de tout cœur avec vous. Cou­rage. Nous avons besoin de gens comme vous pour mon­trer une voie, mais nous devons effec­ti­ve­ment tous, indi­vi­duel­le­ment et col­lec­ti­ve­ment, nous prendre en main pour l’emprunter. Des que j’en ai l’oc­ca­sion je parle de cette idée si simple que vous défen­dez. Vous n’êtes pas seul ! Comme vous le dites nous sommes déjà des mil­liers ! Et l’i­dée se répend… Vous êtes pour moi un exemple d’hu­ma­nisme. Bon repos. Reve­nez nous en forme ! Ami­ca­le­ment et citoyen­ne­ment. Franck, un gen­til virus par­mi tant d’autres

    Réponse
  12. Méchant Virus

    Sujet socié­tal sans inté­rêt + sujet socié­tal sans inté­rêt + sujet socié­tal sans inté­rêt = émis­sion sans intérêt.

    Dom­mage.

    Réponse
  13. Frederick

    Judith ber­nard, je l’ai trou­vé très bien a tout les niveaux, sauf bien- enten­du sur la ques­tion de l’ex­po­si­tion humaine.
    Sur ce cas pré­cis, il y a lieu de se deman­der ou se trouve notre légi­ti­mi­té pour sta­tuer ou pas , de qui on parle et d’ou par­lons nous ?
    donc je com­mence, je suis belge blanc, pauvre et socia­le­ment mort.( mais j’ai le moral)
    tout comme le tirage au sort il y a lieu de convo­quer les antagonistes.
    Et tout par­ti­cu­liè­re­ment en ce qui concerne l’a­frique, vous avez une dette démo­cra­tique envers cet etat que l’on spo­lie depuis des siecles.
    Pour être encore plus pré­cis, cette dette démo­cra­tique devrait au mini­mum se sol­der par la fin des vols mani­festes, des pro­cès avec témoins encore en vie, et cela va de soi des dédommagements.
    Per­mettre a l’ Afrique son auto-déter­mi­na­tion c’est se sau­ver soi-même, et moi au aus­si mécaniquement.
    Sor­tir de l’entre-soi, c’est entendre autre chose que des jour­na­listes et des belges blancs et pauvres, pour les pauvres il n’y a pas trop de sou­cis, soit il ne sont pas tou­jours pré­sen­tables, soit ils sont invisibles.
    Jour­na­liste ou pas , le bon réflexe serait de s’as­su­rer que les condi­tions de la repré­sen­ta­tion soit orga­ni­sée au mieux , cela dit je ne pense pas que cela soit pos­sible a la télé.
    Je suis très attris­té , chaque fois que mon espace citoyen sera réduit par l’ordre moral répu­bli­cain ou autre.( j’ai­me­rai tant pou­voir prendre un peu de hau­teur, pour rendre les débats plus digne.)
    Je le répète je vous ai trou­vé très bien , pour le reste je crois avoir été clair.

    Réponse
  14. Hlaoui

    Je suis Yous­sef Hlaoui, mili­tant du Front Popu­laire Tunisien. 

    J’ai regar­dé avec inté­rêt votre inter­ven­tion sur l’é­mis­sion de France 2. La démons­tra­tion que vous avais faite, des limites de la super­che­rie démocratique. 

    J’a­vais en 2011, lors des débats orga­ni­sés à Tunis, en pré­am­bule de la fon­da­tion du front popu­laire tuni­sien inter­pe­lé mes cama­rades, sur la néces­si­té d’i­den­ti­fier le font de toute pro­blé­ma­tique éco­no­mique et sociale dans l’ère post-moderne. Cette méta­dé­mo­cra­tie, pour­voyeuse de pou­voir aux mêmes, aux riches, faite par eux. 

    J’a­vais fait réfé­rence à une théo­rie dont j’a­vais lon­gue­ment dis­cu­té avec des amis. La théo­rie des marion­nettes : nom que je lui avais don­née. Elle est pour moi le fon­de­ment de toute lutte qui découle d’un pro­pos tel que le vôtre. 

    Elle est simple cette théo­rie : on aura beau taper sur les marion­nettes de ce sys­tème de gou­ver­nance par pro­cu­ra­tion, rien ne chan­ge­ra. Il est aus­si inutile de suivre la voie majo­ri­taire qui dit : tapons le marion­net­tiste, ça l’é­tour­di­ra car en cela on per­son­ni­fie le sys­tème, erreur de la gauche clas­sique qui dure encore, à tra­vers le dis­cours de Mr Géné­reux, qui me semble inté­res­sant, mais mal­heu­reu­se­ment inef­fi­cace. Pour moi la solu­tion tient dans les fils de ce jeux de marionnettes. 

    Il faut cou­per les fils. Les fils, c’est de l’argent, rien que de l’argent. L’Argent, cette muta­tion de l’é­co­no­mie archaïque est l’ou­til moteur de la ciné­tique oli­gar­chique, monar­chique ou autre. 

    Alors que faire ? Voler le pou­voir pour inter­dire l’argent ? C’est du Sta­li­nisme, les faits et la théo­rie nous en défendent. 

    Ce que j’a­vais pro­po­sé et que je pro­pose tou­jours, c’est de créer un conti­nuum, entre les hommes, hors des liens d’argent. De recréer l’hu­ma­ni­té autour d’une nou­velle notion de la vie, hors de la théo­rie éco­no­mique. Il s’a­git d’une idée qui s’ap­proche de l’a­nar­chie mais qui s’en dis­tingue en un point essen­tiel. Ce conti­nuum doit évo­luer dans le cadre exis­tant, ne pas se fati­guer dans sa ciné­tique propre à lut­ter contre l’i­né­pui­sable force de l’in­di­vi­dua­lisme, de la fausse démo­cra­tie, contre les chiens de gardes et les ver­rous. Il faut réécrire la théo­rie éco­no­mique, sociale, et refon­der les hommes tels qu’ils devraient être. Il faut offrir aux gens un monde à eux, un monde majo­ri­taire, à l’an­ti­thèse natu­relle des règles de la mino­ri­té gou­ver­nante dans le cadre classique. 

    Je vous remer­cie d’a­voir su dire les choses, et vous demande bien vou­loir le faire le plus sou­vent et par­tout. Il faut que ce dis­cours soit entendu.

    Réponse
  15. Katharina

    il me faut encore com­men­ter encore le thème de l’art dans cette émission :
    l’ar­chi­tecte : indis­cu­ta­ble­ment arro­gante, éli­taire, donc dans aucun rap­port avec le peuple qu’elle conchie visiblement.
    Mais alors sur­prise sur­prise, l’ arro­gance avec laquelle Judith Ber­nard a traî­té ensuite le pro­pos de cette jeune activiste/artiste qui, avec d’autres pro­tes­tait contre cette effroyable exhi­bit B, était encore plus effroyable. Cette arro­gance céré­brale de l’é­lite qui pré­tend tou­jours que celui qui n’ap­plau­dit pas ce que l’é­lite choi­sit être de l’art n’a aucune valeur.
    Si une oeuvre d’art, une pièce de théâtre, un film n’est com­pre­hen­sible, entraî­nant, émou­vant que lors­qu’ on a lu le pro­gramme, c’en est pas un, mais une bran­lette. Judith Ber­nard n’a pas lais­sé exis­ter une acti­viste et chan­teuse à côté de ses théo­ries uni­ver­si­taires. Cela n’est abso­lu­ment pas pos­sible. En plus, on ne fait pas de l’art avec des théo­ries, on ne touche pas les gens en les for­cant de « com­prendre » une bran­lette. Judith Ber­nard n’a pas com­pris l’es­sen­tiel. Elle n’y peut rien, elle est acteur dilet­tante, mais pas pro­fes­sio­nelle. Mais il serait temps de se ren­te­nir en face d’une réven­di­ca­tion valable comme celle de cette jeune artiste/activiste. Com­ment Judith Ber­nard pou­vait-elle effa­cer une pro­tes­ta­tion qui n’est sim­ple­ment pas la sienne ? « Ce sont des acteuuuuurs » son­nait-elle, comme si la jeune artiste noire n’a­vais pas chip­pé cela. Affreux.

    Réponse
  16. marc

    @Etienne Chouard

    Je pro­fite de ces com­men­taires pour poser ou plu­tôt essayer de com­prendre pour­quoi faut-il se diri­ger vers un autre sys­tème. Après la lec­ture de ‘contre les élec­tions’ de David Van Rey­brouck je reste sur un sen­ti­ment par­ta­gé entre repli et méfiance. David V.R dans son livre pose un diag­nos­tic exact de la situa­tion du sys­tème élec­tif. Il pré­cise page 54 que les élec­tions ont par­ti­cu­liè­re­ment bien fonc­tion­né. Mal­gré des échecs elles ont réus­si à trou­ver, je cite un ‘équi­libre entre effi­ca­ci­té et légi­ti­mi­té’. Il ajoute page 62 et 64 que l’a­près guerre a vu les par­tis prendre le des­sus et à tra­vers des réseaux sociaux s’ ‘appro­cher de très près la vie des gens’ page 62. Ce fut l’é­qui­libre dans une socié­té où cha­cun jouait un rôle bien déter­mi­né. A par­tir des années 80 et 90 tout allait chan­ger , tout allait être boul­ver­ser par l’ar­ri­vée du libé­ra­lisme. Page 63. « Ce n’é­tait plus la socié­té civile mais les lois du mar­ché qui devaient impo­ser ses règles ».
    Les réseaux ce sont effa­cés pour faire place à la pen­sée néo libé­rale. Ce fut un coup ter­rible que l’on peut qua­li­fier d’ex­té­rieur. Là est peut être l’ex­pli­ca­tion de l’ef­fon­dre­ment du sys­tème repré­sen­ta­tif qui n’a pas pu évi­ter ou vu venir la catas­trophe. Peut être un ‘vieillard’ replié sur lui-même sans force..Pour autant il nous a don­né le CNR à la sor­tie de la Seconde guerre mon­diale. Sans consti­tu­tion ni assem­blée consti­tuante tirée au sort il nous à donne un pro­gramme de redres­se­ment natio­nal où le pro­grès social était le fer de lance. Les élec­tions de 1936 ont don­né éga­le­ment des résul­tats moins spec­ta­cu­laires mais ont per­mis des avan­cés. Je passe sur d’autres évé­ne­ments his­to­riques qui sont aus­si des preuves de progrès.
    Mais allons plus loin. Il n’y aurait que la démo­cra­tie directe, l’as­sem­blée consti­tuante tirée au sort digne pour le grand, le bon peuple. Les autres régimes ne pro­dui­raient que de mau­vais pré­si­dents, de mau­vais rois ou de mau­vais dictateurs..
    Je risque d’en cho­quer quelques uns mais en ne regar­dant que quelques dic­ta­teurs comme Tito (quand on voit l’ex you­ga­sla­vie actuelle) Nas­ser et le natio­na­lisme arabe, Péron et le jus­ti­cia­lisme dont beau­coup d’ar­gen­tins sont encore très fiers ou plus proche de nous un Hugo cha­vez (sans le titre de dic­ta­teur) on peut se poser des ques­tions quand au mani­chéisme de certains.
    Si le libé­ra­lisme a pu effa­cer la socié­té pro­vi­dence ce n’est pas seule­ment la culpa­bi­li­té des élites mais aus­si l’hé­do­nisme des peuples trop heu­reux de pro­fi­ter des joies du maté­ria­lisme et de l’in­di­vi­dua­lisme de cha­cun. Tout pour un pro­fit immé­diat sans rete­nu et sans sou­cis de la col­lec­ti­vi­té et du bien commun.
    C’est un peu comme une nuit d’i­vresse, on se plaint des effets de l’al­cool mais pas de l’alcool.
    Un peuple mérite son châ­ti­ment, car comme tous les rois et les pré­si­dents il peut avoir le titre de « mauvais ».

    Réponse
  17. joss

    Un livre à paraître qui a l’air inté­res­sant de Jacques Tes­tart : « L’hu­ma­ni­tude au pou­voir : Com­ment les citoyens peuvent déci­der du bien commun ».

    Réponse
  18. Katharina

    Je l’ai tou­jours pré­ssen­ti – la cause de la cause de toute cette ignoble pour­suite aux « cou­pables », c’est Mme Judith Ber­nard. Et elle ne vaut rien, vu que main­te­nant elle lui tourne le dos en disant des trucs mais ignobles sur Etienne Chouard – c’est une agente ? Peut-être je délire mais soit c’est une agente soit elle est psy­chi­que­ment malade. Com­ment peut-on faire un tel coup sur un homme si géné­reux, si juste, si gen­til ? On peut quand on est soit une agente soit psy­chi­que­ment malade.

    Réponse
  19. Ana Sailland

    C’est le moment de relire Asté­rix et la zizanie
    et de se calmer.

    Ceci dit je n’ai pas signé l’ap­pel du M6R.
    Mais oui, l’intuition …

    A mon sens, la ques­tion n’est pas qui est vilain crade mais : que devons nous faire pour pour­suivre le tra­vail entamé.

    (Mes coor­don­nées tél&mail sont sur cette page :
    http://​tran​si​tion​ci​toyen​ne​sem​noz​.org/​p​a​r​t​i​c​i​p​e​z​-​a​u​x​-​a​c​t​i​o​n​s​-​e​n​-​c​o​urs)

    Réponse
    • Katharina

      Mer­ci, sweet Ana,
      je te contac­te­rai bientôt!!
      A la pro­chaine, t’as raison.
      Ami­ca­le­ment Katharina

      Réponse
    • Laurent Queffelec

      En effet, très bon texte. Avec, ce qui ne gâte rien, des réfé­rences a l’ex­cellent Kaa­me­lott et un joli parallèle…

      Réponse
    • Katharina

      oui, superbe !

      Réponse
  20. 222

    MORPHEUS méri­te­rait de co-ani­mer ce col­lec­tif Citoyen entiè­re­ment indé­pen­dant accom­pa­gnant ces prises de conscience et de sou­ve­rai­ne­té démo­cra­tique et popu­laire (l’en­semble de la Nation)… tel une sorte d’a­réo­page infor­mel déchar­geant quelque peu ÉTIENNE de ce trop-plein de res­pon­sa­bi­li­tés, si je puis dire.

    EFFAB

    Réponse
  21. Luc

    Oui, j’ai été très triste aus­si de ce coup de poi­gnard de Judith Ber­nard dans le dos d’E­tienne, qui ne le mérite cer­tai­ne­ment pas. Très triste.…
    Et oui, j’ai aus­si beau­coup aimé aus­si le texte de Mor­phéus sur Ago­ra­vox avec ce paral­lèle avec la série culte Kaamelott.

    Cher Etienne,

    Je laisse rare­ment de mes­sage sur votre blog, mais en ces heures dif­fi­ciles de doute, il me semble impor­tant de vous dire que je suis votre blog qua­si quo­ti­dien­ne­ment et avec grand inté­rêt depuis 2005. Grâce à vous, je me suis décou­vert une conscience poli­tique, grâce à vous dans mon coin de France, je réveille mes proches, mes voi­sins, mes col­lègues, à la consti­tu­tion, au tirage au sort, à la mon­naie, aux pirates etc. etc. Et depuis 10 ans que je suis loca­le­ment votre relais (comme beau­coup d’autres GV sans doute), je peux vous dire que petit à petit, les graines semées poussent. Il y a sans doute pleins de petits îlots de conscience qui s’é­veillent un peu par­tout en France, et c’est à vous qu’on doit tout çà. Vous pou­vez légi­ti­me­ment être fier de vous.

    Je n’aime pas les inqui­si­teurs qui vous salissent, le mac­car­thisme ambiant qui pour­rit les débats sur la toile.

    Sachez aus­si que je com­prends qui vous êtes (for­cé­ment, depuis 10 ans que je vous pra­tique) que je sais inter­pré­ter et cor­ri­ger quand les mots que vous choi­sis­sez ne sont exac­te­ment le reflet de votre pen­sée, comme on le fait avec un ami, parce qu’on le connait bien. Car on a tous plus ou moins ce pro­blème de com­mu­ni­ca­tion, c’est humain et nous ne sommes pas des poètes.
    Je com­prends qui vous êtes et il n’y a pour moi aucune ambi­guï­té à votre égard, vous avez tout mon res­pect. Sincèrement.
    Amitiés

    Luc

    Réponse
  22. Katharina

    A pro­pos de cou­rage et intel­li­gence, dan­gers et réa­li­té et per­son­na­li­té, voir

    Si les peuples d’Europe ne se lèvent pas, les banques ramè­ne­ront le fascisme
    Mikis THEODORAKIS

    Alors que la Grèce est pla­cée sous tutelle de la Troï­ka, que l’Etat réprime les mani­fes­ta­tions pour ras­su­rer les mar­chés et que l’Europe pour­suit les ren­floue­ments finan­ciers, le com­po­si­teur Mikis Theo­do­ra­kis a appe­lé les grecs à com­battre et mis en garde les peuples d’Europe qu’au rythme où vont les choses les banques ramè­ne­ront le fas­cisme sur le continent.

    Inter­viewé lors d’une émis­sion poli­tique très popu­laire en Grèce, Theo­do­ra­kis a aver­ti que si la Grèce se sou­met aux exi­gences de ses soi-disant « par­te­naires euro­péens », c’en sera « fini de nous en tant que peuple et que nation ». Il a accu­sé le gou­ver­ne­ment de n’être qu’une « four­mi » face à ces « par­te­naires », alors que le peuple le voit comme « bru­tal et offen­sif ». Si cette poli­tique conti­nue, « nous ne pour­rons sur­vivre (…) la seule solu­tion est de se lever et de combattre ».

    Résis­tant de la pre­mière heure contre l’occupation nazie et fas­ciste, com­bat­tant répu­bli­cain lors de la guerre civile et tor­tu­ré sous le régime des colo­nels, Théo­do­ra­kis a éga­le­ment adres­sé une lettre ouverte aux peuples d’Europe, publié dans de nom­breux jour­naux… grecs. Extraits :

    Notre com­bat n’est pas seule­ment celui de la Grèce, il aspire à une Europe libre, indé­pen­dante et démo­cra­tique. Ne croyez pas vos gou­ver­ne­ments lorsqu’ils pré­tendent que votre argent sert à aider la Grèce. (…) Leurs pro­grammes de « sau­ve­tage de la Grèce » aident seule­ment les banques étran­gères, celles pré­ci­sé­ment qui, par l’intermédiaire des poli­ti­ciens et des gou­ver­ne­ments à leur solde, ont impo­sé le modèle poli­tique qui a mené à la crise actuelle.

    Il n’y pas d’autre solu­tion que de rem­pla­cer l’actuel modèle éco­no­mique euro­péen, conçu pour géné­rer des dettes, et reve­nir à une poli­tique de sti­mu­la­tion de la demande et du déve­lop­pe­ment, à un pro­tec­tion­nisme doté d’un contrôle dras­tique de la Finance. Si les Etats ne s’imposent pas sur les mar­chés, ces der­niers les englou­ti­ront, en même temps que la démo­cra­tie et tous les acquis de la civi­li­sa­tion euro­péenne. La démo­cra­tie est née à Athènes quand Solon a annu­lé les dettes des pauvres envers les riches. Il ne faut pas auto­ri­ser aujourd’hui les banques à détruire la démo­cra­tie euro­péenne, à extor­quer les sommes gigan­tesques qu’elles ont elle-même géné­rées sous forme de dettes.

    Nous ne vous deman­dons pas de sou­te­nir notre com­bat par soli­da­ri­té, ni parce que notre ter­ri­toire fut le ber­ceau de Pla­ton et Aris­tote, Péri­clès et Pro­ta­go­ras, des concepts de démo­cra­tie, de liber­té et d’Europe. (…)

    Nous vous deman­dons de le faire dans votre propre inté­rêt. Si vous auto­ri­sez aujourd’hui le sacri­fice des socié­tés grecque, irlan­daise, por­tu­gaise et espa­gnole sur l’autel de la dette et des banques, ce sera bien­tôt votre tour. Vous ne pros­pé­re­rez pas au milieu des ruines des socié­tés euro­péennes. Nous avons tar­dé de notre côté, mais nous nous sommes réveillés. Bâtis­sons ensemble une Europe nou­velle ; une Europe démo­cra­tique, pros­père, paci­fique, digne de son his­toire, de ses luttes et de son esprit. Résis­tez au tota­li­ta­risme des mar­chés qui menace de déman­te­ler l’Europe en la trans­for­mant en Tiers-monde, qui monte les peuples euro­péens les uns contre les autres, qui détruit notre conti­nent en sus­ci­tant le retour du fascisme.

    http://www.centpapiers.com/theodorakis-si-les-peuples‑d%e2%80%99europe
    URL de cet article 15037
    http://​www​.legrand​soir​.info/​s​i​-​l​e​s​-​p​e​u​p​l​e​s​-​d​-​e​u​r​o​p​e​-​n​e​-​s​e​-​l​e​v​e​n​t​-​p​a​s​-​l​e​s​-​b​a​n​q​u​e​s​-​r​a​m​e​n​e​r​o​n​t​-​l​e​-​f​a​s​c​i​s​m​e​.​h​tml

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles