Aider Attac à lutter contre les intrigues secrètes et criminelles de nos « représentants » pour nous imposer le ruineux et antidémocratique « libre échange » : STOP TAFTA !

7/11/2014 | 42 commentaires

À l’oc­ca­sion de mon voyage demain (9 nov 2014) à Béda­rieux, je vou­drais remer­cier cha­leu­reu­se­ment les mili­tants d’Attac pour tout ce qu’ils font pour nous tous les jours. Je les connais bien, depuis presque dix ans qu’on se croise et s’aide autour de causes com­munes (on s’est bagar­rés ensemble vaillam­ment contre le scan­da­leux trai­té anti­cons­ti­tu­tion­nel euro­péen, jus­qu’au NON popu­laire au réfé­ren­dum du 29 mai 2005), et je constate tou­jours leur dévoue­ment au bien com­mun et leur opi­niâ­tre­té à résis­ter aux capi­ta­listes cra­pules cupides qui exploitent le monde. 

Attac

Leur prin­ci­pale bagarre, en ce moment, c’est ce pro­jet cri­mi­nel de la pré­ten­due « Union euro­péenne » : le « grand mar­ché trans­at­lan­tique », pro­jet gra­ve­ment anti­dé­mo­cra­tique (dont on a déjà pas mal par­lé sur ce site).

Je vous signale à ce sujet :

• Une inter­view croi­sée sur le Trai­té transatlantique :


TAFTA/TTIP – Lori Wal­lach & Nata­cha Cin­got­ti… par attactv

Lien site offi­ciel : https://france.attac.org/actus-et-medias/les-videos/article/lori-wallach-natacha-cingotti-a‑l

• Une vidéo péda­go­gique en des­sin ani­mé réa­li­sée par Attac Alle­magne et reprise récem­ment par Attac France sur le même thème.


Le trai­té trans­at­lan­tique (TAFTA) expli­qué en… par attactv

Lien site offi­ciel : https://​france​.attac​.org/​a​c​t​u​s​-​e​t​-​m​e​d​i​a​s​/​l​e​s​-​v​i​d​e​o​s​/​a​r​t​i​c​l​e​/​l​e​s​-​d​a​n​g​e​r​s​-​d​u​-​t​r​a​ite

• Rap­pels :

- Le trai­té trans­at­lan­tique, un typhon qui menace les Euro­péens (Lori M. Wal­lach, Le Diplo nov. 2013)
http://​www​.monde​-diplo​ma​tique​.fr/​2​0​1​3​/​1​1​/​W​A​L​L​A​C​H​/​4​9​803

- Le fait que nos « élus » sou­tiennent (tous) acti­ve­ment ce pro­jet cri­mi­nel en secret est une preuve évi­dente (une de plus) de la scan­da­leuse « tra­hi­son des élites », celle que Raoul Marc Jen­nar dénon­çait déjà puis­sam­ment en 2004 :

- Les confé­rences de Raoul Marc Jen­nar sur le GMT/TAFTA en novembre :
http://​www​.jen​nar​.fr/​?​p​=62

Remarque : Raoul Marc Jen­nar est (pour l’ins­tant) radi­ca­le­ment contre le tirage au sort en poli­tique, il défend mor­di­cus le pré­ten­du « suf­frage uni­ver­sel » (élire nos maîtres au lieu de voter nos lois) comme une vache sacrée, au point qu’il s’est mis à me détes­ter (pour l’ins­tant) en me repro­chant de deve­nir anti-par­le­men­taire donc qua­si­ment fasciste… 

Je ne lui rend pas sa détes­ta­tion et je conti­nue à trou­ver son tra­vail remar­quable (bien que pas assez radi­cal) ; j’es­père qu’il chan­ge­ra un jour d’a­vis sur ce sujet cen­tral pour une socié­té juste. 

La contro­verse (impor­tante) entre lui et moi (mais sur­tout, plus lar­ge­ment, entre deux visions de la poli­tique : pro­fes­sion­nelle ou pas, repré­sen­ta­tive ou directe, aris­to­cra­tique ou démo­cra­tique) est ici : 
http://​etienne​.chouard​.free​.fr/​E​u​r​o​p​e​/​f​o​r​u​m​/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​2​0​1​1​/​0​5​/​3​0​/​1​2​7​-​l​e​-​t​i​r​a​g​e​-​a​u​-​s​o​r​t​-​c​o​m​m​e​-​b​o​m​b​e​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​m​e​n​t​-​d​u​r​a​b​l​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​-​o​l​i​g​a​r​c​h​i​e​-​l​a​-​v​i​d​e​o​#​c​4​534

________________________

Demain, je vais tâcher (encore une fois) d’ai­der ces mili­tants qui me sont si proches à inté­grer enfin le pro­ces­sus consti­tuant popu­laire dans leurs ana­lyses, comme la condi­tion même de fai­sa­bi­li­té de leur pro­jets pré­fé­rés.

Par exemple, qui va ins­ti­tuer la taxe Tobin ? Qui va nous pro­té­ger contre le TAFTA ? Les « élus » ?!? Mais com­ment ?! Ceux qui pré­ci­sé­ment nous ont mis dans ce pétrin et nous y enfoncent chaque jour un peu plus ??? La solu­tion ne vien­dra jamais des élus, qui sont le pro­blème.

Tant que les mili­tants de gauche 1) (inti­mi­dés par la théo­rie de « la théo­rie du com­plot ») s’in­ter­di­ront à eux-mêmes de réflé­chir en terme de com­plots (intrigues quo­ti­diennes des « élus » en mis­sion pour les 1%, contre les 99%), et 2) tant qu’ils s’en tien­dront à l’a­na­lyse (même fine) des consé­quences de la tra­hi­son des élites, sans remon­ter à leur cause pre­mière (notre démis­sion popu­laire du pro­ces­sus consti­tuant), ils res­te­ront, je le crains, impuis­sants à chan­ger les choses comme ils le voudraient. 

Je vais à Béda­rieux écou­ter leurs argu­ments et réflé­chir du mieux pos­sible avec eux aux moyens radi­caux d’en finir avec le capi­ta­lisme crapulisme.

Vive­ment demain.

Étienne.

PS : les mili­tants du M’Pep, d’ailleurs, méritent autant d’aide et d’en­cou­ra­ge­ments de notre part que ceux d’At­tac (de mon point de vue, c’est la même bande de copains) :
M'Pep

Pour m'aider et m'encourager à continuer, il est désormais possible de faire un don.
Un grand merci aux donatrices et donateurs : par ce geste, vous permettez à de beaux projets de voir le jour, pour notre cause commune.
Étienne

Catégorie(s) de l'article :

42 Commentaires

  1. Di Girolamo

    « Demain, je vais tâcher (encore une fois) d’aider ces mili­tants qui me sont si proches à inté­grer enfin le pro­ces­sus consti­tuant popu­laire dans leurs ana­lyses, comme la condi­tion même de fai­sa­bi­li­té de leur pro­jets préférés. »

    J’é­tais pré­sent à la confé­rence de Raoul Marc Jen­nar orga­ni­sée le 4 novembre à St Féli­cien (Ardèche)
    Raoul nous a expli­qué com­ment le taf­ta allait vers la pri­va­ti­sa­tion du monde au dépend des états qui s’af­fai­blis­saient. Le but pour­sui­vi étant leur affai­blis­se­ment .Affai­blis­se­ment de l’é­tat et donc de la démocratie.
    Au cours du débat ‚j’ai fait remar­quer que cette affai­blis­se­ment de l’é­tat était déjà com­plè­te­ment là , le taf­ta n’é­tant qu’un fruit de l’ab­sence déjà effec­tive de la démo­cra­tie. Et que si stop­per le taf­ta était néces­saire ce n’é­tait pas suf­fi­sant ‚il était impé­ra­tif de chan­ger nos ins­ti­tu­tions . Et de pas­ser en démocratie.
    Raoul Marc Jen­nar m’a dit par­ta­ger cette ana­lyse et être pour un chan­ge­ment de république .
    Mal­heu­reu­se­ment , le temps de la confé­rence pre­nant sur le débat , on en est res­té là , sans pou­voir approfondir.
    Je par­tage la démarche d’E­tienne qui est de tirer les mili­tants par la manche pour atti­rer leur atten­tion sur la racine du mal ; ce qui per­met­trait d’a­gir plus effi­ca­ce­ment encore .
    Il faut c’est cer­tain se consti­tuer en peuple et ne pas lais­ser le pou­voir à des diri­geants élus.
    Mais ‚et c’est là que je diverge d’a­vec Etienne, je ne crois pas du tout que pour­suivre tout de go l’ob­jec­tif du tirage au sort relié à l’é­cri­ture popu­laire de la consti­tu­tion puisse être un che­min suf­fi­sant. Ou que cela soit direc­te­ment acces­sible aux lambda.
    Raoul MARC Jen­nar a dit qu’ une des pistes (pour le taf­ta) c’é­tait de convaincre les 36000 com­munes de France de le rejeter ;
    En ce qui me concerne je suis séduit par un che­min iden­tique , mais plus géné­ra­liste , qui sim­ple­ment per­mette de faire démar­rer dans les com­munes des dis­cus­sions publiques sur les grands sujets et inquié­tudes pré­sents , et par consé­quent aus­si la démo­cra­tie , et le tafta .
    Il faut avoir pré­sent à l’es­prit que les 99% dont on parle sou­vent sont à 1000 lieux de ces pré­oc­cu­pa­tions démocratiques .

    Réponse
    • etienne

      @ Di Giro­ma­mo (est-ce qu’on ne pour­rait pas vous appe­ler par votre prénom ?) :

      Remarque : Raoul Marc Jen­nar est (pour l’ins­tant) radi­ca­le­ment contre le tirage au sort en poli­tique, il défend mor­di­cus le pré­ten­du « suf­frage uni­ver­sel » (élire nos maîtres au lieu de voter nos lois) comme une vache sacrée, au point qu’il s’est mis à me détes­ter (pour l’ins­tant) en me repro­chant de deve­nir anti-par­le­men­taire donc qua­si­ment fasciste… 

      Je ne lui rend pas sa détes­ta­tion et je conti­nue à trou­ver son tra­vail remar­quable (bien que pas assez radi­cal) ; j’es­père qu’il chan­ge­ra un jour d’a­vis sur ce sujet cen­tral pour une socié­té juste. 

      La contro­verse (impor­tante) entre lui et moi (mais sur­tout, plus lar­ge­ment, entre deux visions de la poli­tique : pro­fes­sion­nelle ou pas, repré­sen­ta­tive ou directe, aris­to­cra­tique ou démo­cra­tique) est ici : 
      http://​etienne​.chouard​.free​.fr/​E​u​r​o​p​e​/​f​o​r​u​m​/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​2​0​1​1​/​0​5​/​3​0​/​1​2​7​-​l​e​-​t​i​r​a​g​e​-​a​u​-​s​o​r​t​-​c​o​m​m​e​-​b​o​m​b​e​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​m​e​n​t​-​d​u​r​a​b​l​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​-​o​l​i​g​a​r​c​h​i​e​-​l​a​-​v​i​d​e​o​#​c​4​534

      Réponse
    • etienne

      Di Giro­la­mo, vous dites « Mais ‚et c’est là que je diverge d’avec Etienne, je ne crois pas du tout que pour­suivre tout de go l’objectif du tirage au sort relié à l’écriture popu­laire de la consti­tu­tion puisse être un che­min suf­fi­sant. Ou que cela soit direc­te­ment acces­sible aux lambda. »

      Le tirage au sort des acteurs poli­tiques, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, dépro­fes­sion­na­lise la politique.
      Le tirage au sort des acteurs consti­tuants, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, dépro­fes­sion­na­lise le pro­ces­sus constituant.
      DONC, si le peuple veut écrire (ou au moins contrô­ler réel­le­ment) lui-même les règles aux­quelles il consent à obéir, il faut qu’il com­prenne ce que la pro­cé­dure de l’é­lec­tion, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, est alié­nante, infan­ti­li­sante, enfer­mante (j’in­vente les mots dont j’ai besoin).
      C’est une prio­ri­té absolue.

      Si on se contente de péti­tions, si on n’est pas capables d’être plus exi­geants que de sim­ple­ment implo­rer nos maîtres d’être un peu moins cruels, si on reste cou­chés au lieu de se rele­ver, si on ne remet pas en cause les pro­cé­dures aris­to­cra­tiques qui nous ont été impo­sées par Des aris­to­crates, on ne s’é­man­ci­pe­ra jamais des escla­va­gistes qui ont pris le pou­voir il y a deux cents ans.

      Réponse
      • Ana Sailland

        Le lamb­da n’est peut être en effet qu’un lamb­da. Mais il ne faut pas sous esti­mer son apti­tude à être omé­ga. Nier cette apti­tude, ce serait sous­crire à la néces­si­té d’une élite, donc renon­cer à la démocratie.
        La trans­mu­ta­tion du lamb­da à l’o­mé­ga est à cata­ly­ser par ceux des citoyens qui sont conscients du poten­tiel d’in­tel­li­gence que pré­sente le demos.
        Et un outil pour ce faire est l’a­te­lier consti­tuant, qui n’a pas pour but d’é­crire des bouts de consti­tu­tion mais de créer un peuple consti­tuant = de créer un esprit, une confiance, une volonté.
        Il ne s’a­git donc pas d’un « tout de go » mais d’un tra­vail de longue haleine.
        A tel point que nous avons par­fois expri­mé la crainte qu’une révo­lu­tion ne sur­vienne trop tôt, je veux dire avant que le peuple ne soit péda­go­gi­que­ment armé, avec donc le squat usuel de l’in­sur­rec­tion par les voleurs de pou­voir qui énoncent : « ren­trez chez vous, nous allons vous concoc­ter la liber­té », et qui alors se taillent un cos­tume sur mesure.

        Réponse
        • Di Girolamo

          Pour moi le lamb­da n’est pas péjo­ra­tif ; bien au contraire . C’est même selon moi par les popu­la­tions lamb­da que peuvent arri­ver les solutions .
          J’ai sou­vent per­çu chez les diri­geants poli­tiques , bien caché mais visible à qui sait voir , un pro­fond mépris du peuple , des lamb­da ; mais aus­si de la part des mili­tants qui les dési­gnent avec mépris comme ceux qui res­tent chez eux à regar­der la télé.
          Pour pro­lon­ger ce que je viens de répondre à Etienne , je pense que les lamb­da doivent faire par­tie et être moteur du chan­ge­ment ; mais que cela ne pour­ra se faire qu’en amor­çant une uni­té natio­nale entre une par­tie des repré­sen­tants poli­tiques , une par­tie des mili­tants , et beau­coup de lambda.

          Réponse
          • Ana Sailland

            Bon, ce qui n’é­tait pas acces­sible au lamb­da doit le devenir 😉
            Comme ça nous sommes d’accord.

      • Di Girolamo

        Etienne , tu peux m’ap­pe­ler Georges ou Jo ou Digi comme il te plai­ra ; je n’ai pas répon­du tout de suite cause occu­pa­tions en cours …qui durent encore ; de ce fait je te répon­drais dès que je trou­ve­rai un moment . De toute manière on en a pas fini de creu­ser sur cette démo­cra­tie si simple et si compliquée !
        A +

        Réponse
      • Di Girolamo

        Etienne

        « Le tirage au sort des acteurs poli­tiques, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, dépro­fes­sion­na­lise la politique. »
        Oui
        Le tirage au sort des acteurs consti­tuants, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, dépro­fes­sion­na­lise le pro­ces­sus constituant.
        Oui
        « si le peuple veut écrire (ou au moins contrô­ler réel­le­ment) lui-même les règles aux­quelles il consent à obéir »

        Le pro­blème qu’on a devant nous aujourd’­hui c’est que « le peuple » n’est pas consti­tué comme peuple et qu’il a per­du le contact avec la gou­ver­nance ( se gou­ver­ner soi même étant ce qui carac­té­rise le peuple) ; il ne réflé­chit pas ‑c’est loin de ses pré­oc­cu­pa­tions ! – sur les règles qu’il pour­rait écrire et qui lui per­met­trait de se gou­ver­ner lui même.
        C’est une réa­li­té lourde à laquelle on ne peut échap­per et deman­der « au peuple » (qui encore une fois n’existe pas aujourd’­hui en tant que peuple ) de s’in­té­res­ser au tirage au sort et à l’é­cri­ture de la consti­tu­tion c’est deman­der à un dal­to­nien de recon­naître les cou­leurs, à un aveugle de voir , à un âne qui n’a pas soif de boire .

         » il faut qu’il com­prenne ce que la pro­cé­dure de l’élection, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, est alié­nante, infan­ti­li­sante, enfermante »

        Les popu­la­tions com­prennent de plus en plus que les élec­tions qu’on leur pro­pose , ça ne marche pas ; et que les repré­sen­tants qu’ils élisent les déçoivent sans cesse , sont impuis­sants à chan­ger les choses et que beau­coup d’entre eux sont cor­rom­pus. Les gens n’ont donc actuel­le­ment plus confiance en l’é­lec­tion et en leurs représentants.
        Le tableau sim­pli­fié de la situa­tion c’est :
        – Une oli­gar­chie de diri­geants pro­fi­tant du pou­voir et des richesses (oli­gar­chie poli­tique , indus­trielle, com­mer­ciale ‚finan­cière )
        – Des popu­la­tions lamb­da dépo­li­ti­sées, non consti­tuées en peuple, étran­gères à la notion de citoyen­ne­té , de pou­voir citoyen .N’ayant plus confiance en leurs diri­geants ‚mais fata­listes et indi­vi­dua­listes. Ber­cées par les médias.
        – Des mino­ri­tés mili­tantes agis­sant en contre pou­voir dans le cadre des rap­ports de forces, luttes des classes … 

        - Et un monde qui va droit dans le mur. (inéga­li­tés, chô­mage, absence de démo­cra­tie, dérè­gle­ment planétaire ……..) 

        Tu cherches à convaincre ces mino­ri­tés agis­santes ( Attac et autres …) de s’intéresser au pro­blème ins­ti­tu­tion­nel , la lutte contre l’oligarchie devant pas­ser par la prise de pou­voir du peuple ; écrire de nou­velles règles consti­tu­tion­nelles par des consti­tuants tirés au sort et par consé­quent n’étant pas en conflit d’intérêt comme les élus pro­fes­sion­nels te sem­blant la meilleure solu­tion. Une solu­tion pérenne parce que la consti­tu­tion est fon­da­trice des autres lois.

        Hors, en règle géné­rale, ces mili­tants sont atta­chés au rap­port de force et par consé­quent aux élec­tions ‚et, si la situa­tion s’aggrave… à la révo­lu­tion pour prendre le pou­voir. Le tirage au sort les dépos­sèdent donc de leur volon­té de pou­voir et ne cor­res­pond pas à la vic­toire sou­hai­tée. Il est clas­sé ni droite ni gauche et par consé­quent droite, extrême droite.
        Mais bien sûr ‚conscient que le tirage au sort et une sixième répu­blique peuvent être des aspi­ra­tions pour une par­tie des mili­tants , ces élé­ments peuvent être inté­grés dans « le com­bat » , on milite pour la sixième et on parle du tirage au sort , mais ce sont des notions qui sont au ser­vice de leur victoire .
        Tu risques donc, côté mili­tant , d’avoir beau­coup de mal à te faire entendre ; côté lamb­da , je l’ai déjà dit ‚c’est idem.
        Et tout cela, de mon point de vue , tu ne peux le modi­fier ; en tous cas pas par la pro­mo­tion de consti­tuants tirés au sort .
        Il faut faire avec la réa­li­té exis­tante et cette réa­li­té fait que les ate­liers consti­tuants conviennent à une petite par­tie des gens mais sont inau­dibles pour la masse des popu­la­tions et pour les mili­tants engagés.
        D’autre part sur le simple plan logique ou méca­nique : la démo­cra­tie , la vraie, sup­pose la par­ti­ci­pa­tion de tous, au-delà de la dési­gna­tion de quelques uns , que ce soit par l’élection ou par le tirage au sort . Et cette par­ti­ci­pa­tion le tirage au sort de consti­tuants ne la pro­duit pas mécaniquement. 

        Bon ; je m’arrête là. Et par la suite ten­te­rait de dire où j’en suis pour quand même avan­cer , en pre­nant en compte ce que j’ai signa­lé et en ne reje­tant pas des consti­tuants tirés au sort.

        Réponse
        • Eliade Guy

          Pour­quoi ne pas faire les deux ce que fait Etienne +++ essayer de convaincre des maires de faire des ate­liers consti­tuants ou au moins de créer des assem­blées de citoyens ? Quelques maires au moins au début seraient d’ accord pour s’ inter­ro­ger ensemble sur les pro­blèmes pré­oc­cu­pants des citoyens … non ?

          Réponse
          • Di Girolamo

            Oui
            Je pense qu’il faut conti­nuer les ate­liers consti­tuant et affiner ;
            Mais , pre­nant en compte les limites de la démarche , il me semble aus­si inté­res­sant de mettre en place dans les com­munes des réflexions – débats plus géné­ra­listes direc­te­ment sur les pro­blèmes socié­taux ; le simple fait de réunir les gens , élus locaux et habi­tants autour d’une réflexion sur ce qui se passe , ce qui nous arrive , pour­quoi et quoi faire EST MECANIQUEMENT CONSTITUANT ; les ate­liers, l’é­cri­ture de la consti­tu­tion vien­dront après comme des nécessités .
            Il ne faut pas brû­ler les étapes.
            En consé­quence la pre­mière chose à faire c’est de mettre en mou­ve­ment les popu­la­tions lamb­da en créant des struc­tures com­mu­nales et inter­com­mu­nales ad hoc. Ce qui n’est pas rien et demande un gros tra­vail (en ate­lier ?) de théorisation.

            Je ne peux tou­jours pas accé­der faci­le­ment au nou­veau blog : quand je rentre direc­te­ment par les nou­veaux articles , une fenêtre me bloque l’accès .

          • Ana Sailland

             » il me semble aus­si inté­res­sant de mettre en place dans les com­munes des réflexions »

            Qui dit fait 😉

          • Di Girolamo

            Sacrée Ana !
            Voi­là 4 ans que j’ai été pri­vé de faire par le syn­di­cat mixte Ardèche verte sti­mu­lé par son pré­sident dépu­té maire : j’ai tout sim­ple­ment été exclu du conseil local de déve­lop­pe­ment , struc­ture par­ti­ci­pa­tive offi­cielle dotée de moyens d’a­ni­ma­tion , qui à la suite d’une pre­mière soi­rée com­mu­nale réus­sie , allait lan­cer la chose sur l’en­semble des com­munes du territoire .
            Ce 20 novembre le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Lyon va enfin juger et se pro­non­cer sur plu­sieurs requêtes que j’ai déposé .
            Si j’ob­tiens satis­fac­tion je peux « faire » à nou­veau . J’ai en effet deman­dé au tri­bu­nal d’exi­ger de la région Rhône alpes (qui a régle­men­té et finance les cld) que le Conseil Local de déve­lop­pe­ment applique la règle déli­bé­rée par les conseillers régio­naux , cette règle pré­ci­sant que les cld devaient (obli­ga­tion ) ‚infor­mer ‑consul­ter les habi­tants du ter­ri­toire concer­nant les poli­tiques publiques menées sur leur ter­ri­toire et pro­duire un avis écrit sur ces politiques.
            Infor­mer et consul­ter concer­nant les poli­tiques d’a­mé­na­ge­ment et déve­lop­pe­ment du ter­ri­toire , cela signi­fie concrè­te­ment orga­ni­ser des soi­rées de réflexion sur le local et donc le glo­bal . C’est l’en­semble des sujets impor­tants qui est visé. Et c’est un outil offi­ciel , public . Les élus sont contraints par la loi et les règlement .
            Mal­heu­reu­se­ment , je suis seul sur le sujet . Pen­dant que les lamb­da s’oc­cupent …pen­dant que les mili­tants militent.
            Donc ‚affaire à suivre envi­ron 1 mois après le 20 , pro­cla­ma­tion du juge­ment . Ou je ramasse ( désa­voué + frais de jus­tice ) ou je gagne ; pro­nos­tic : 50/50.

          • Ana Sailland

            En atten­dant tu peux lan­cer des ateliers 😉

      • Françoise Martin

        Je suis tou­jours sur­prise, à vous lire Etienne, que nous n’en­vi­sa­giez qu’un seul aspect du pos­sible. Je com­prends bien que vous expri­miez les convic­tions pro­fondes qui sont les vôtres mais n’en­vi­sa­gez-vous jamais qu’on puisse voir les choses autre­ment sans être pour autant des « pas capables d’être » ceci ou cela ?
        Pour ma part, je sou­tiens l’i­dée, que faute de mieux et en atten­dant ce mieux qui tarde vrai­ment à venir, les péti­tions sont un moyen d’exi­ger et non d’im­plo­rer, de nos diri­geants et non de nos maîtres, qu’ils fassent le bou­lot qu’ils se sont enga­gés à faire et pour lequel je les paie !
        Je ne vois d’ailleurs pas en quoi cela me dis­pense de par­ti­ci­per à d’autres actions, j’es­saie de mener, à mon niveau et avec mes moyens, des actions sur tous les fronts, rien, selon moi, ne peut être négli­gé pour faire bou­ger les choses.

        Réponse
        • Di Girolamo

          Entiè­re­ment d’ac­cord : toutes les actions , par tous les bouts sont utiles ; pour­tant il est impor­tant de ne pas négli­ger l’as­pect poli­tique et ins­ti­tu­tion­nel qui fait que nous sommes dans un sys­tème accep­tant et même favo­ri­sant toutes ces actions , 

          à condi­tions qu’elles res­tent dans la cohé­rence d’ac­tion pri­vées , le pri­vé fon­dant le système .
          C’est la démo­cra­tie du causes ou agis toujours
          pour­vu que ce ne soit pas une action publique , déli­bé­rée et déci­dée par tous !
          Le libé­ra­lisme est infi­ni­ment géné­reux quant à la liber­té de pen­ser , de dire et agir , puisque son prin­cipe est celui de la liber­té indi­vi­duelle contre le col­lec­tif. Des col­lec­tifs oui , mais pas une col­lec­ti­vi­té publique citoyenne qui défi­nisse les grandes orien­ta­tions de la société .

          Réponse
        • Ana Sailland

          Exi­ger néces­site un pou­voir que nous n’a­vons pas.
          (Le man­dat impé­ra­tif n’existe pas en France.
          Rap­pe­ler à un élu ses pro­messes est donc sans valeur légale)
          Péti­tion­ner, c’est bien deman­der quelque chose à quel­qu’un qui a le pou­voir de dire non, voire de ne pas répondre. C’est donc bien implo­rer, et non pas exiger.
          Quoique c’est vrai, on peut exi­ger même si c’est se la péter et se ber­cer de l’illu­sion qu’on influence.
          En outre, deman­der au pou­voir d’exhausser un sou­hait, c’est recon­naître sa légi­ti­mi­té. C’est donc une démarche de sou­mis­sion qui confirme un état de soumission.
          Mais vous pou­vez aus­si écrire au Pré­sident : le timbre n’est pas exigé 😉

          Réponse
  2. R. Zaharia

    Salut Etienne !
    Après les cen­taines de mil­liers de vision­nages de ton pas­sage chez Tad­dei (CSOJ https://​you​tu​.be/​9​K​y​P​J​f​Y​U​XZc ), il y a 2 mois, tu montres tous les jours com­bien peuvent se trom­per cer­tains membres d’At­tac, lors­qu’ils conti­nuent à te trai­ter « d’a­nal­pha­bète en politique » ! 

    Dom­mage qu’ils ne se rendent pas compte du superbe par­cours que tu accom­plis depuis des années ?! J’ai vu aus­si que tu insistes pour que les « Citoyens Consti­tuants se… « dé-chouard-isent » !
    Res­pect et amitiés !
    Raymond

    Réponse
  3. GUIDI Jean-Pierre

    Il nous faut une puis­sante péti­tion à l’é­che­lon mon­dial.. Un super truc qu’on dif­fu­se­rait par­tout, très simple, et très expli­cite à la fois.. De la vul­ga­ri­sa­tion mais de la vul­ga­ri­sa­tion juste, vraie, percutante..

    Je vous prie ins­tam­ment de la faire. Sans ça on n’ar­ri­ve­ra à rien. 

    Avec cela non seule­ment on infor­me­ra tout le monde, mais en plus on étouf­fe­ra dans l’oeuf l’i­dée pour­rie du Taf­ta.. Ce qui est clair avec ça, c’est que nos traîtres de diri­geants se ver­ront démasqués..Il ne pour­ront faire pas­ser leur indigne réforme.. 

    Avec toute ma cor­dia­li­té Jean-Pierre G…

    Réponse
  4. pparent

    Hier je par­lais à un ami proche auquel je parle depuis de longues années des idées de la démo­cra­tie, sans que jamais il ne dévie de la phi­lo­so­phie « tout va bien dans le meilleurs des mondes ».

    Et pour la pre­mière fois, il m’a dit hier j’ai eu un déclic, je crois que je com­prends que les élus ne cherchent pas l’intérêt géné­ral. Et je vais me ren­sei­gner sur la réécri­ture de la constitution !

    🙂

    Réponse
  5. J-Stéphane
  6. J-Stéphane

    « Les causes de la Pre­mière Guerre mon­diale ? Le par­tage du monde et la peur du mou­ve­ment social »
    « Les grandes puis­sances indus­trielles, les grandes banques et les grandes entre­prises vou­laient de nou­velles colo­nies – ou des semi-colo­nies sur les­quelles elles auraient exer­cé un contrôle indi­rect pour leurs matières pre­mières, leur main‑d’œuvre bon mar­ché et leurs pos­si­bi­li­tés d’investissement. Ici réside cer­tai­ne­ment l’une des prin­ci­pales rai­sons de la guerre. »
    http://​www​.legrand​soir​.info/​l​e​s​-​c​a​u​s​e​s​-​d​e​-​l​a​-​p​r​e​m​i​e​r​e​-​g​u​e​r​r​e​-​m​o​n​d​i​a​l​e​-​l​e​-​p​a​r​t​a​g​e​-​d​u​-​m​o​n​d​e​-​e​t​-​l​a​-​p​e​u​r​-​d​u​-​m​o​u​v​e​m​e​n​t​-​s​o​c​i​a​l​.​h​tml

    Réponse
  7. Saint-Jarre Claude

    Une consti­tu­tion qui inter­di­rait Tafta :
    quelle écri­ture simple et lisible le dirait ?

    Réponse
    • Ana Sailland

      J’es­saye 🙂

      Tout trai­té doit être rati­fié par le peuple par référendum.
      Sa négo­cia­tion doit être menée avec la par­ti­ci­pa­tion d’au moins 60% de tirés au sort à man­dat court.
      La négo­cia­tion doit être visible par le citoyen, minute par minute.
      Il doit être pos­sible de le dénon­cer unilatéralement.
      Cette dénon­cia­tion peut se faire sur ini­tia­tive populaire.
      Réponse
      • Ana Sailland

        J’ou­bliais : .…

        doit être lisible par un enfant.
        Réponse
      • Katharina

        C’est essen­tiel­le­ment bien écrit, je trouve.

        Réponse
  8. Ana Sailland

    TiSA, TAFTA …

    Le 11 octobre à Genève, 2000 per­sonnes mani­fes­taient contre TiSA, TAFTA.

    Le soir, au JT de la TSR, .….….….… RIEN !.

    Mais il n’y a pas de com­plot, n’est ce pas, juste des coïncidences .….

    Le comi­té d’At­tac-Genève invite à un grand rassemblement :
    Soyez nom­breux à nous rejoindre le 14 novembre à 18h devant la Tour de la
    TV.

    Réponse
  9. J-Stéphane
  10. Bureau Denis

    Si on se contente de péti­tions, si on n’est pas capables d’être plus exi­geants que de sim­ple­ment implo­rer nos maîtres d’être un peu moins cruels, si on reste cou­chés au lieu de se rele­ver, si on ne remet pas en cause les pro­cé­dures aris­to­cra­tiques qui nous ont été impo­sées par des aris­to­crates, on ne s’émancipera jamais des escla­va­gistes qui ont pris le pou­voir il y a deux cents ans.

    Love it
    a conserver ! 

    Ce qui manque dans tout cela, c’est une pro­po­si­tion de consti­tu­tion gene­rale, redi­gee par les prin­ci­paux acteurs « refle­chis », que vous etes. Je dis bien une pro­po­si­tion, qui pour­ra ensuite affi­nee, modi­fiee a une echelle plus locale fonc­tion de l’en­vi­ron­ne­ment de la region.

    On sait ce que le peuple veut :

    Un ave­nir meilleur, un ave­nir tout sim­ple­ment pour nos enfants !

    Mare du gaz, petrole nucleaire!!
    la tran­si­tion ener­ge­tique ethique, valo­ri­ser les ener­gies locales, geo­ther­mie, eolien, l’e­ner­gie de la houle, (il est la notre atout, nous avons les cotes) mais chaque region a une solu­tion. Etre d’a­van­tage auto­suf­fi­sant, creer des emplois locaux, et a terme dimi­nuer le mon­tant des fac­tures et ca ca plaie­ra aux « non-avertis » ;). 

    consom­mer local et de saison :
    Dimi­nuer voir sup­pri­mer la grande distribution ! 

    Sur le prin­cipe je pense que 90% des fran­cais sont d’ac­cord. Mais alors pour­quoi n’as­sis­tons nous pas a un deve­lop­pe­ment expo­nen­tiel de ces filiaires. une rai­son, pro­blemes admi­nis­tra­tifs ? com­plexite des demarches ? non le crois que le pro­bleme est ailleurs. Le cout de la vente au detail !

    Com­ment sen­si­bi­li­ser le grand public quand les pro­duc­teurs detournent les pro­fits ? ca ne peut pas mar­cher. je m’ex­plique : La grande dis­tri­bu­tion leur achete une salade 30 ct, la revende 90 ou 1euro (c’est un exemple), c’est honteux.
    Je vais ache­ter ma salade chez le pro­duc­teur je la paye 1.2!???
    n’y aurait-il pas un juste milieu entre 30ct et 1.2???Donc ca ne peut pas mar­cher et le conso­ma­teur se sent lese. je com­prend la notion de « volume » mais tout de meme.… Pour­quoi ne pas creer des sortes d’a­map « maga­sin« aux pieds des grandes villes gerees par les pro­duc­teurs avec des pro­duits locaux et des prix inter­me­diaires ren­du pos­sible par les volumes de vente. Recon­som­mer local sera un grand crea­teur d’emploi si on le fait bien et si on s’i­mu­nise contre l’in­ten­sif, la rer­cherche de pro­fit et les caprices de riches.

    Le bati­ment :
    creer un audit sur les methodes, outils, mate­riaux pour reha­bi­li­ta­ter des vieux bati­ments, ou en construire des nou­veaux. La recherche avance vite et nous ne sommes pas en reste sur ce sujet en France, ces mate­riaux exitstent donc agis­sons. Plu­tot que de faire des pro­jets mega­lo (employant des mil­liers d’e­tran­gers en situa­tion pre­caire), occu­pons nous de ce que nous avons deja et fai­sons le bien. cela cree­ra des emplois locaux, des eco­no­mies d’e­ner­gie et moins de taxes.

    Les banques :
    les banques ethiques et alter­na­tives, vous connais­sez!? c’est la bonne direc­tion. Finan­cer des pro­jets qui ont du sens. Sor­tons notre argent des banques excros et pen­sons solidaires !

    La rein­ser­sion :
    Tout le monde a le droit de faire des erreurs, ree­du­quons ces gens en leur offrant des pos­si­bi­lites au sein des pri­sons. Fai­sons les tra­viller, net­toyage des routes, rivieres. entre­tient voie­rie et payons les 2 ou+ euros de l’heure. en pre­nant sur l’argent sur la reci­clage des dechets recu­pere. ILs sor­ti­ront de pri­son sen­si­bi­lises aec des idees plein la tete, de l’argent sur leur compte en banque,une sorte de fierte devant leur famille…

    Les dechets :
    Selon moi, dans un monde meilleure, ce qu on appele dechets pour­rait avoir un autre non. on ne devrait pas payer pour mettre les pou­belles dehors mais etre paye.
    Les dechets mena­gers sont des engrais, les plas­tiques des hydro­car­bures, les car­tons du bois… et on ne les consi­dere tou­jours pas… a quand la prise de conscience. Oui a une limi­ta­tion des embal­lages mais surout oui a une meilleure valo­ri­sa­tion des dechets, les methodes existent, peuvent etre sur­ement encore ame­lio­rees, finan­cons la recherche et recy­clons (avec objec­tif 100%)

    Bon j’ar­rete
    c’est ensemble que nous y arri­ve­rons mais svp, pro­po­sez un pro­jet pour 2017, pas besoin des grands medias, main­te­nant on a les reseaux sociaux !
    Une petite video, a la fois serieuse et drole, acces­sible a tous le monde avec les grandes lignes, les grandes idees devraient en faire per­cu­ter un grand nombre.

    Mer­ci pour ce que vous faites

    Denis

    Réponse
    • carlotta

      En réponse sur la par­tie producteurs :
      90 % des gens ne sont pas conscients. Ils sont bien contents de pous­ser le cad­die dans ses super maga­sins qui contiennent TOUT ! Meme si y a la queue à la caisse, même si ce qu’on y trouve c’est vrai­ment beurk, les par­kings des grandes sur­faces sont archi pleins .
      OK pour les 30 c en conven­tion­nel, mais sur les mar­chés je les vois à 0.8 c !
      Concer­nant le bio, c’est 3.8 e le kg max ; soit 1 e la salade en moyenne.

      Peu de citoyens ont envie de prendre les choses en main et de créer une amap, ou des grou­pe­ments d’a­chats ou autres. Faire les démarches pour aller cher­cher des producteurs.
      Pen­sez aux petits pro­duc­teurs qui passent bcp de temps dans les champs, tra­vaillent plus que 35h ! .… et qui doivent trou­ver un équi­libre entre la prod et la vente. 

      Aidez les petits pro­duc­teurs qui aime­raient tant s’installer…

      Réponse
  11. Patrie!

    Qu’en pense Mélen­chon l’européiste ?
    Il dit « Non à l’Eu­rope amé­ri­caine » > sophisme ! (ils sont malins ces franc-maçons !)
    Il admet donc impli­ci­te­ment l’exis­tence de l’UE, comme si elle était une chose acquise !
    Alors que non tou­jours pas car, qu’est-ce que l’UE sinon un pro­jet amé­ri­cain, et ce depuis le début (comme le démontre Asselineau) ?!
    NON À L’UE, TOUT COURT, HIER COMME DEMAIN !
    (Quant à l’in­va­sion cultu­relle amé­ri­caine – entre autre – c’est aus­si un gros problème !)

    Réponse
  12. Katharina

    Aujourd’­hui mes­sage dans UN SEUL jour­nal alle­mand : le TTIP est fait accom­pli. Ni pos­si­bi­li­té de chan­ger ni de le mettre à la pou­belle dans aucun point. Le ministre de l’é­co­no­mie (SPD = socia­liste) pré­ten­dait que des chan­ge­ments seront encore pos­sibles tout en sachant que tout est dans la boîte – la pro­tec­tion des inves­tis­seurs inclu. « La com­mis­sion » (europ.) a déjà tout approu­vé. Rien ne va plus. Mais il sou­ligne d’a­voir consul­té « des experts » et que « tout ira super bien ». Je ne sais pas si en France c’est le même résul­tat ? Mais c’est inoui. J’es­saye de me ren­sei­gner auprès les gens qui ont por­té plainte contre le gou­ver­ne­ment pour traî­trise et vio­la­tion de la constitution.

    Réponse
    • Ana Sailland

       » ont por­té plainte » »> auprès de quelle ins­tance ? Tu peux me nous en dire plus ?

      Réponse
      • Katharina

        oui je cherche, c’est pas­sé par change​.org. Ils ont por­té plainte au conseil constitutionel.

        Réponse
        • Ana Sailland

          😉 c’est plié alors

          ça serait génial que je me trompe 😉

          Réponse
      • Katharina

        voi­là – http://​www​.spie​gel​.de/​w​i​r​t​s​c​h​a​f​t​/​s​t​o​p​-​t​t​i​p​-​g​e​g​n​e​r​-​r​e​i​c​h​e​n​-​k​l​a​g​e​-​e​i​n​-​b​e​i​m​-​e​u​g​h​-​a​-​1​0​0​2​0​5​0​.​h​tml

        c’est à la la cour euro­péenne . c’est tout récent. Ce sont dif­fé­rentes ini­tia­tives à tra­vers l’Eu­rope qui se sont unis pour « STOP TTIP ». Ils ont por­té plainte contre la déci­sion de la com­mis­sion euro­péenne « ouver­te­ment dou­teuse et de moti­va­tion clai­re­ment politique ».
        La com­mis­sion euro­péenne est obli­gée de traî­ter des thèmes lorsque cela est deman­dé par une ini­tia­tive euro­péenne. L’i­ni­tia­tive « STOP TTIP » a atteint plus d’un mil­lion de signa­tures au mois de juillet, puis deman­dait ain­si une regis­tra­tion d’i­ni­tia­tive citoyenne euro­péenne. Mais au mois de sep­tembre Bruxelles a reje­té la demande sous pré­texte que l’i­ni­tia­tive n’a­bor­de­rait pas les condi­tions for­melles deman­dées et que leur requête débor­de­rait les buts attei­gnables dans le cadre prévu.

        Réponse
        • Ana Sailland

          « La com­mis­sion euro­péenne est obli­gée de traî­ter des thèmes lorsque cela est deman­dé par une ini­tia­tive européenne. »
          »> ça c’est ce qu’on nous dit.

          La réa­li­té, c’est ça : 

          « des citoyens de l’U­nion, au nombre d’un mil­lion au moins, res­sor­tis­sants d’un nombre signi­fi­ca­tif d’E­tats membres, peuvent prendre l’I­NI­TIA­TIVE D’INVITER la Com­mis­sion euro­péenne, dans le cadre de ses attri­bu­tions, à sou­mettre une pro­po­si­tion appro­priée sur des ques­tions pour les­quelles ces citoyens consi­dèrent qu’un acte juri­dique de l’U­nion est néces­saire AUX FINS DE L’APPLICATION DES TRAITES » (TUE art 11 )

          Bon, on ver­ra, on sait jamais. 

          Mais si la com­mis­sion n’entre pas en matière, elle est dans son bon droit.

          La ques­tion ensuite de savoir si des gou­ver­ne­ments qui signent un trai­té ou si la com­mis­sion qui y par­ti­cipe doivent res­pec­ter les consti­tu­tions est épineuse.

          Et puis la cour euro­péenne et la com­mis­sion sont elles des pou­voirs indé­pen­dants, j’en doute …

          Je me réjouis d’être détrompée 😉

          Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Chers amis, Je vais enfin rencontrer les copains québécois constituants 🤗 On va évidemment réfléchir ensemble à une constitution d'origine citoyenne pour le Québec libre 🙂 Je pars pour Montréal ce 1er juin et mon périple durera une quinzaine de jours....