Aider Attac à lutter contre les intrigues secrètes et criminelles de nos « représentants » pour nous imposer le ruineux et antidémocratique « libre échange » : STOP TAFTA !

7/11/2014 | 42 commentaires

À l’oc­ca­sion de mon voyage demain (9 nov 2014) à Béda­rieux, je vou­drais remer­cier cha­leu­reu­se­ment les mili­tants d’Attac pour tout ce qu’ils font pour nous tous les jours. Je les connais bien, depuis presque dix ans qu’on se croise et s’aide autour de causes com­munes (on s’est bagar­rés ensemble vaillam­ment contre le scan­da­leux trai­té anti­cons­ti­tu­tion­nel euro­péen, jus­qu’au NON popu­laire au réfé­ren­dum du 29 mai 2005), et je constate tou­jours leur dévoue­ment au bien com­mun et leur opi­niâ­tre­té à résis­ter aux capi­ta­listes cra­pules cupides qui exploitent le monde. 

Attac

Leur prin­ci­pale bagarre, en ce moment, c’est ce pro­jet cri­mi­nel de la pré­ten­due « Union euro­péenne » : le « grand mar­ché trans­at­lan­tique », pro­jet gra­ve­ment anti­dé­mo­cra­tique (dont on a déjà pas mal par­lé sur ce site).

Je vous signale à ce sujet :

• Une inter­view croi­sée sur le Trai­té transatlantique :


TAFTA/TTIP – Lori Wal­lach & Nata­cha Cin­got­ti… par attactv

Lien site offi­ciel : https://france.attac.org/actus-et-medias/les-videos/article/lori-wallach-natacha-cingotti-a‑l

• Une vidéo péda­go­gique en des­sin ani­mé réa­li­sée par Attac Alle­magne et reprise récem­ment par Attac France sur le même thème.


Le trai­té trans­at­lan­tique (TAFTA) expli­qué en… par attactv

Lien site offi­ciel : https://​france​.attac​.org/​a​c​t​u​s​-​e​t​-​m​e​d​i​a​s​/​l​e​s​-​v​i​d​e​o​s​/​a​r​t​i​c​l​e​/​l​e​s​-​d​a​n​g​e​r​s​-​d​u​-​t​r​a​ite

• Rap­pels :

- Le trai­té trans­at­lan­tique, un typhon qui menace les Euro­péens (Lori M. Wal­lach, Le Diplo nov. 2013)
http://​www​.monde​-diplo​ma​tique​.fr/​2​0​1​3​/​1​1​/​W​A​L​L​A​C​H​/​4​9​803

- Le fait que nos « élus » sou­tiennent (tous) acti­ve­ment ce pro­jet cri­mi­nel en secret est une preuve évi­dente (une de plus) de la scan­da­leuse « tra­hi­son des élites », celle que Raoul Marc Jen­nar dénon­çait déjà puis­sam­ment en 2004 :

- Les confé­rences de Raoul Marc Jen­nar sur le GMT/TAFTA en novembre :
http://​www​.jen​nar​.fr/​?​p​=62

Remarque : Raoul Marc Jen­nar est (pour l’ins­tant) radi­ca­le­ment contre le tirage au sort en poli­tique, il défend mor­di­cus le pré­ten­du « suf­frage uni­ver­sel » (élire nos maîtres au lieu de voter nos lois) comme une vache sacrée, au point qu’il s’est mis à me détes­ter (pour l’ins­tant) en me repro­chant de deve­nir anti-par­le­men­taire donc qua­si­ment fasciste… 

Je ne lui rend pas sa détes­ta­tion et je conti­nue à trou­ver son tra­vail remar­quable (bien que pas assez radi­cal) ; j’es­père qu’il chan­ge­ra un jour d’a­vis sur ce sujet cen­tral pour une socié­té juste. 

La contro­verse (impor­tante) entre lui et moi (mais sur­tout, plus lar­ge­ment, entre deux visions de la poli­tique : pro­fes­sion­nelle ou pas, repré­sen­ta­tive ou directe, aris­to­cra­tique ou démo­cra­tique) est ici : 
http://​etienne​.chouard​.free​.fr/​E​u​r​o​p​e​/​f​o​r​u​m​/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​2​0​1​1​/​0​5​/​3​0​/​1​2​7​-​l​e​-​t​i​r​a​g​e​-​a​u​-​s​o​r​t​-​c​o​m​m​e​-​b​o​m​b​e​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​m​e​n​t​-​d​u​r​a​b​l​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​-​o​l​i​g​a​r​c​h​i​e​-​l​a​-​v​i​d​e​o​#​c​4​534

________________________

Demain, je vais tâcher (encore une fois) d’ai­der ces mili­tants qui me sont si proches à inté­grer enfin le pro­ces­sus consti­tuant popu­laire dans leurs ana­lyses, comme la condi­tion même de fai­sa­bi­li­té de leur pro­jets pré­fé­rés.

Par exemple, qui va ins­ti­tuer la taxe Tobin ? Qui va nous pro­té­ger contre le TAFTA ? Les « élus » ?!? Mais com­ment ?! Ceux qui pré­ci­sé­ment nous ont mis dans ce pétrin et nous y enfoncent chaque jour un peu plus ??? La solu­tion ne vien­dra jamais des élus, qui sont le pro­blème.

Tant que les mili­tants de gauche 1) (inti­mi­dés par la théo­rie de « la théo­rie du com­plot ») s’in­ter­di­ront à eux-mêmes de réflé­chir en terme de com­plots (intrigues quo­ti­diennes des « élus » en mis­sion pour les 1%, contre les 99%), et 2) tant qu’ils s’en tien­dront à l’a­na­lyse (même fine) des consé­quences de la tra­hi­son des élites, sans remon­ter à leur cause pre­mière (notre démis­sion popu­laire du pro­ces­sus consti­tuant), ils res­te­ront, je le crains, impuis­sants à chan­ger les choses comme ils le voudraient. 

Je vais à Béda­rieux écou­ter leurs argu­ments et réflé­chir du mieux pos­sible avec eux aux moyens radi­caux d’en finir avec le capi­ta­lisme crapulisme.

Vive­ment demain.

Étienne.

PS : les mili­tants du M’Pep, d’ailleurs, méritent autant d’aide et d’en­cou­ra­ge­ments de notre part que ceux d’At­tac (de mon point de vue, c’est la même bande de copains) :
M'Pep

Catégorie(s) de l'article :

42 Commentaires

  1. Di Girolamo

    « Demain, je vais tâcher (encore une fois) d’aider ces mili­tants qui me sont si proches à inté­grer enfin le pro­ces­sus consti­tuant popu­laire dans leurs ana­lyses, comme la condi­tion même de fai­sa­bi­li­té de leur pro­jets préférés. »

    J’é­tais pré­sent à la confé­rence de Raoul Marc Jen­nar orga­ni­sée le 4 novembre à St Féli­cien (Ardèche)
    Raoul nous a expli­qué com­ment le taf­ta allait vers la pri­va­ti­sa­tion du monde au dépend des états qui s’af­fai­blis­saient. Le but pour­sui­vi étant leur affai­blis­se­ment .Affai­blis­se­ment de l’é­tat et donc de la démocratie.
    Au cours du débat ‚j’ai fait remar­quer que cette affai­blis­se­ment de l’é­tat était déjà com­plè­te­ment là , le taf­ta n’é­tant qu’un fruit de l’ab­sence déjà effec­tive de la démo­cra­tie. Et que si stop­per le taf­ta était néces­saire ce n’é­tait pas suf­fi­sant ‚il était impé­ra­tif de chan­ger nos ins­ti­tu­tions . Et de pas­ser en démocratie.
    Raoul Marc Jen­nar m’a dit par­ta­ger cette ana­lyse et être pour un chan­ge­ment de république .
    Mal­heu­reu­se­ment , le temps de la confé­rence pre­nant sur le débat , on en est res­té là , sans pou­voir approfondir.
    Je par­tage la démarche d’E­tienne qui est de tirer les mili­tants par la manche pour atti­rer leur atten­tion sur la racine du mal ; ce qui per­met­trait d’a­gir plus effi­ca­ce­ment encore .
    Il faut c’est cer­tain se consti­tuer en peuple et ne pas lais­ser le pou­voir à des diri­geants élus.
    Mais ‚et c’est là que je diverge d’a­vec Etienne, je ne crois pas du tout que pour­suivre tout de go l’ob­jec­tif du tirage au sort relié à l’é­cri­ture popu­laire de la consti­tu­tion puisse être un che­min suf­fi­sant. Ou que cela soit direc­te­ment acces­sible aux lambda.
    Raoul MARC Jen­nar a dit qu’ une des pistes (pour le taf­ta) c’é­tait de convaincre les 36000 com­munes de France de le rejeter ;
    En ce qui me concerne je suis séduit par un che­min iden­tique , mais plus géné­ra­liste , qui sim­ple­ment per­mette de faire démar­rer dans les com­munes des dis­cus­sions publiques sur les grands sujets et inquié­tudes pré­sents , et par consé­quent aus­si la démo­cra­tie , et le tafta .
    Il faut avoir pré­sent à l’es­prit que les 99% dont on parle sou­vent sont à 1000 lieux de ces pré­oc­cu­pa­tions démocratiques .

    Réponse
    • etienne

      @ Di Giro­ma­mo (est-ce qu’on ne pour­rait pas vous appe­ler par votre prénom ?) :

      Remarque : Raoul Marc Jen­nar est (pour l’ins­tant) radi­ca­le­ment contre le tirage au sort en poli­tique, il défend mor­di­cus le pré­ten­du « suf­frage uni­ver­sel » (élire nos maîtres au lieu de voter nos lois) comme une vache sacrée, au point qu’il s’est mis à me détes­ter (pour l’ins­tant) en me repro­chant de deve­nir anti-par­le­men­taire donc qua­si­ment fasciste… 

      Je ne lui rend pas sa détes­ta­tion et je conti­nue à trou­ver son tra­vail remar­quable (bien que pas assez radi­cal) ; j’es­père qu’il chan­ge­ra un jour d’a­vis sur ce sujet cen­tral pour une socié­té juste. 

      La contro­verse (impor­tante) entre lui et moi (mais sur­tout, plus lar­ge­ment, entre deux visions de la poli­tique : pro­fes­sion­nelle ou pas, repré­sen­ta­tive ou directe, aris­to­cra­tique ou démo­cra­tique) est ici : 
      http://​etienne​.chouard​.free​.fr/​E​u​r​o​p​e​/​f​o​r​u​m​/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​2​0​1​1​/​0​5​/​3​0​/​1​2​7​-​l​e​-​t​i​r​a​g​e​-​a​u​-​s​o​r​t​-​c​o​m​m​e​-​b​o​m​b​e​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​m​e​n​t​-​d​u​r​a​b​l​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​-​o​l​i​g​a​r​c​h​i​e​-​l​a​-​v​i​d​e​o​#​c​4​534

      Réponse
    • etienne

      Di Giro­la­mo, vous dites « Mais ‚et c’est là que je diverge d’avec Etienne, je ne crois pas du tout que pour­suivre tout de go l’objectif du tirage au sort relié à l’écriture popu­laire de la consti­tu­tion puisse être un che­min suf­fi­sant. Ou que cela soit direc­te­ment acces­sible aux lambda. »

      Le tirage au sort des acteurs poli­tiques, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, dépro­fes­sion­na­lise la politique.
      Le tirage au sort des acteurs consti­tuants, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, dépro­fes­sion­na­lise le pro­ces­sus constituant.
      DONC, si le peuple veut écrire (ou au moins contrô­ler réel­le­ment) lui-même les règles aux­quelles il consent à obéir, il faut qu’il com­prenne ce que la pro­cé­dure de l’é­lec­tion, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, est alié­nante, infan­ti­li­sante, enfer­mante (j’in­vente les mots dont j’ai besoin).
      C’est une prio­ri­té absolue.

      Si on se contente de péti­tions, si on n’est pas capables d’être plus exi­geants que de sim­ple­ment implo­rer nos maîtres d’être un peu moins cruels, si on reste cou­chés au lieu de se rele­ver, si on ne remet pas en cause les pro­cé­dures aris­to­cra­tiques qui nous ont été impo­sées par Des aris­to­crates, on ne s’é­man­ci­pe­ra jamais des escla­va­gistes qui ont pris le pou­voir il y a deux cents ans.

      Réponse
      • Ana Sailland

        Le lamb­da n’est peut être en effet qu’un lamb­da. Mais il ne faut pas sous esti­mer son apti­tude à être omé­ga. Nier cette apti­tude, ce serait sous­crire à la néces­si­té d’une élite, donc renon­cer à la démocratie.
        La trans­mu­ta­tion du lamb­da à l’o­mé­ga est à cata­ly­ser par ceux des citoyens qui sont conscients du poten­tiel d’in­tel­li­gence que pré­sente le demos.
        Et un outil pour ce faire est l’a­te­lier consti­tuant, qui n’a pas pour but d’é­crire des bouts de consti­tu­tion mais de créer un peuple consti­tuant = de créer un esprit, une confiance, une volonté.
        Il ne s’a­git donc pas d’un « tout de go » mais d’un tra­vail de longue haleine.
        A tel point que nous avons par­fois expri­mé la crainte qu’une révo­lu­tion ne sur­vienne trop tôt, je veux dire avant que le peuple ne soit péda­go­gi­que­ment armé, avec donc le squat usuel de l’in­sur­rec­tion par les voleurs de pou­voir qui énoncent : « ren­trez chez vous, nous allons vous concoc­ter la liber­té », et qui alors se taillent un cos­tume sur mesure.

        Réponse
        • Di Girolamo

          Pour moi le lamb­da n’est pas péjo­ra­tif ; bien au contraire . C’est même selon moi par les popu­la­tions lamb­da que peuvent arri­ver les solutions .
          J’ai sou­vent per­çu chez les diri­geants poli­tiques , bien caché mais visible à qui sait voir , un pro­fond mépris du peuple , des lamb­da ; mais aus­si de la part des mili­tants qui les dési­gnent avec mépris comme ceux qui res­tent chez eux à regar­der la télé.
          Pour pro­lon­ger ce que je viens de répondre à Etienne , je pense que les lamb­da doivent faire par­tie et être moteur du chan­ge­ment ; mais que cela ne pour­ra se faire qu’en amor­çant une uni­té natio­nale entre une par­tie des repré­sen­tants poli­tiques , une par­tie des mili­tants , et beau­coup de lambda.

          Réponse
          • Ana Sailland

            Bon, ce qui n’é­tait pas acces­sible au lamb­da doit le devenir 😉
            Comme ça nous sommes d’accord.

      • Di Girolamo

        Etienne , tu peux m’ap­pe­ler Georges ou Jo ou Digi comme il te plai­ra ; je n’ai pas répon­du tout de suite cause occu­pa­tions en cours …qui durent encore ; de ce fait je te répon­drais dès que je trou­ve­rai un moment . De toute manière on en a pas fini de creu­ser sur cette démo­cra­tie si simple et si compliquée !
        A +

        Réponse
      • Di Girolamo

        Etienne

        « Le tirage au sort des acteurs poli­tiques, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, dépro­fes­sion­na­lise la politique. »
        Oui
        Le tirage au sort des acteurs consti­tuants, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, dépro­fes­sion­na­lise le pro­ces­sus constituant.
        Oui
        « si le peuple veut écrire (ou au moins contrô­ler réel­le­ment) lui-même les règles aux­quelles il consent à obéir »

        Le pro­blème qu’on a devant nous aujourd’­hui c’est que « le peuple » n’est pas consti­tué comme peuple et qu’il a per­du le contact avec la gou­ver­nance ( se gou­ver­ner soi même étant ce qui carac­té­rise le peuple) ; il ne réflé­chit pas ‑c’est loin de ses pré­oc­cu­pa­tions ! – sur les règles qu’il pour­rait écrire et qui lui per­met­trait de se gou­ver­ner lui même.
        C’est une réa­li­té lourde à laquelle on ne peut échap­per et deman­der « au peuple » (qui encore une fois n’existe pas aujourd’­hui en tant que peuple ) de s’in­té­res­ser au tirage au sort et à l’é­cri­ture de la consti­tu­tion c’est deman­der à un dal­to­nien de recon­naître les cou­leurs, à un aveugle de voir , à un âne qui n’a pas soif de boire .

         » il faut qu’il com­prenne ce que la pro­cé­dure de l’élection, méca­ni­que­ment, for­cé­ment, est alié­nante, infan­ti­li­sante, enfermante »

        Les popu­la­tions com­prennent de plus en plus que les élec­tions qu’on leur pro­pose , ça ne marche pas ; et que les repré­sen­tants qu’ils élisent les déçoivent sans cesse , sont impuis­sants à chan­ger les choses et que beau­coup d’entre eux sont cor­rom­pus. Les gens n’ont donc actuel­le­ment plus confiance en l’é­lec­tion et en leurs représentants.
        Le tableau sim­pli­fié de la situa­tion c’est :
        – Une oli­gar­chie de diri­geants pro­fi­tant du pou­voir et des richesses (oli­gar­chie poli­tique , indus­trielle, com­mer­ciale ‚finan­cière )
        – Des popu­la­tions lamb­da dépo­li­ti­sées, non consti­tuées en peuple, étran­gères à la notion de citoyen­ne­té , de pou­voir citoyen .N’ayant plus confiance en leurs diri­geants ‚mais fata­listes et indi­vi­dua­listes. Ber­cées par les médias.
        – Des mino­ri­tés mili­tantes agis­sant en contre pou­voir dans le cadre des rap­ports de forces, luttes des classes … 

        - Et un monde qui va droit dans le mur. (inéga­li­tés, chô­mage, absence de démo­cra­tie, dérè­gle­ment planétaire ……..) 

        Tu cherches à convaincre ces mino­ri­tés agis­santes ( Attac et autres …) de s’intéresser au pro­blème ins­ti­tu­tion­nel , la lutte contre l’oligarchie devant pas­ser par la prise de pou­voir du peuple ; écrire de nou­velles règles consti­tu­tion­nelles par des consti­tuants tirés au sort et par consé­quent n’étant pas en conflit d’intérêt comme les élus pro­fes­sion­nels te sem­blant la meilleure solu­tion. Une solu­tion pérenne parce que la consti­tu­tion est fon­da­trice des autres lois.

        Hors, en règle géné­rale, ces mili­tants sont atta­chés au rap­port de force et par consé­quent aux élec­tions ‚et, si la situa­tion s’aggrave… à la révo­lu­tion pour prendre le pou­voir. Le tirage au sort les dépos­sèdent donc de leur volon­té de pou­voir et ne cor­res­pond pas à la vic­toire sou­hai­tée. Il est clas­sé ni droite ni gauche et par consé­quent droite, extrême droite.
        Mais bien sûr ‚conscient que le tirage au sort et une sixième répu­blique peuvent être des aspi­ra­tions pour une par­tie des mili­tants , ces élé­ments peuvent être inté­grés dans « le com­bat » , on milite pour la sixième et on parle du tirage au sort , mais ce sont des notions qui sont au ser­vice de leur victoire .
        Tu risques donc, côté mili­tant , d’avoir beau­coup de mal à te faire entendre ; côté lamb­da , je l’ai déjà dit ‚c’est idem.
        Et tout cela, de mon point de vue , tu ne peux le modi­fier ; en tous cas pas par la pro­mo­tion de consti­tuants tirés au sort .
        Il faut faire avec la réa­li­té exis­tante et cette réa­li­té fait que les ate­liers consti­tuants conviennent à une petite par­tie des gens mais sont inau­dibles pour la masse des popu­la­tions et pour les mili­tants engagés.
        D’autre part sur le simple plan logique ou méca­nique : la démo­cra­tie , la vraie, sup­pose la par­ti­ci­pa­tion de tous, au-delà de la dési­gna­tion de quelques uns , que ce soit par l’élection ou par le tirage au sort . Et cette par­ti­ci­pa­tion le tirage au sort de consti­tuants ne la pro­duit pas mécaniquement. 

        Bon ; je m’arrête là. Et par la suite ten­te­rait de dire où j’en suis pour quand même avan­cer , en pre­nant en compte ce que j’ai signa­lé et en ne reje­tant pas des consti­tuants tirés au sort.

        Réponse
        • Eliade Guy

          Pour­quoi ne pas faire les deux ce que fait Etienne +++ essayer de convaincre des maires de faire des ate­liers consti­tuants ou au moins de créer des assem­blées de citoyens ? Quelques maires au moins au début seraient d’ accord pour s’ inter­ro­ger ensemble sur les pro­blèmes pré­oc­cu­pants des citoyens … non ?

          Réponse
          • Di Girolamo

            Oui
            Je pense qu’il faut conti­nuer les ate­liers consti­tuant et affiner ;
            Mais , pre­nant en compte les limites de la démarche , il me semble aus­si inté­res­sant de mettre en place dans les com­munes des réflexions – débats plus géné­ra­listes direc­te­ment sur les pro­blèmes socié­taux ; le simple fait de réunir les gens , élus locaux et habi­tants autour d’une réflexion sur ce qui se passe , ce qui nous arrive , pour­quoi et quoi faire EST MECANIQUEMENT CONSTITUANT ; les ate­liers, l’é­cri­ture de la consti­tu­tion vien­dront après comme des nécessités .
            Il ne faut pas brû­ler les étapes.
            En consé­quence la pre­mière chose à faire c’est de mettre en mou­ve­ment les popu­la­tions lamb­da en créant des struc­tures com­mu­nales et inter­com­mu­nales ad hoc. Ce qui n’est pas rien et demande un gros tra­vail (en ate­lier ?) de théorisation.

            Je ne peux tou­jours pas accé­der faci­le­ment au nou­veau blog : quand je rentre direc­te­ment par les nou­veaux articles , une fenêtre me bloque l’accès .

          • Ana Sailland

             » il me semble aus­si inté­res­sant de mettre en place dans les com­munes des réflexions »

            Qui dit fait 😉

          • Di Girolamo

            Sacrée Ana !
            Voi­là 4 ans que j’ai été pri­vé de faire par le syn­di­cat mixte Ardèche verte sti­mu­lé par son pré­sident dépu­té maire : j’ai tout sim­ple­ment été exclu du conseil local de déve­lop­pe­ment , struc­ture par­ti­ci­pa­tive offi­cielle dotée de moyens d’a­ni­ma­tion , qui à la suite d’une pre­mière soi­rée com­mu­nale réus­sie , allait lan­cer la chose sur l’en­semble des com­munes du territoire .
            Ce 20 novembre le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Lyon va enfin juger et se pro­non­cer sur plu­sieurs requêtes que j’ai déposé .
            Si j’ob­tiens satis­fac­tion je peux « faire » à nou­veau . J’ai en effet deman­dé au tri­bu­nal d’exi­ger de la région Rhône alpes (qui a régle­men­té et finance les cld) que le Conseil Local de déve­lop­pe­ment applique la règle déli­bé­rée par les conseillers régio­naux , cette règle pré­ci­sant que les cld devaient (obli­ga­tion ) ‚infor­mer ‑consul­ter les habi­tants du ter­ri­toire concer­nant les poli­tiques publiques menées sur leur ter­ri­toire et pro­duire un avis écrit sur ces politiques.
            Infor­mer et consul­ter concer­nant les poli­tiques d’a­mé­na­ge­ment et déve­lop­pe­ment du ter­ri­toire , cela signi­fie concrè­te­ment orga­ni­ser des soi­rées de réflexion sur le local et donc le glo­bal . C’est l’en­semble des sujets impor­tants qui est visé. Et c’est un outil offi­ciel , public . Les élus sont contraints par la loi et les règlement .
            Mal­heu­reu­se­ment , je suis seul sur le sujet . Pen­dant que les lamb­da s’oc­cupent …pen­dant que les mili­tants militent.
            Donc ‚affaire à suivre envi­ron 1 mois après le 20 , pro­cla­ma­tion du juge­ment . Ou je ramasse ( désa­voué + frais de jus­tice ) ou je gagne ; pro­nos­tic : 50/50.

          • Ana Sailland

            En atten­dant tu peux lan­cer des ateliers 😉

      • Françoise Martin

        Je suis tou­jours sur­prise, à vous lire Etienne, que nous n’en­vi­sa­giez qu’un seul aspect du pos­sible. Je com­prends bien que vous expri­miez les convic­tions pro­fondes qui sont les vôtres mais n’en­vi­sa­gez-vous jamais qu’on puisse voir les choses autre­ment sans être pour autant des « pas capables d’être » ceci ou cela ?
        Pour ma part, je sou­tiens l’i­dée, que faute de mieux et en atten­dant ce mieux qui tarde vrai­ment à venir, les péti­tions sont un moyen d’exi­ger et non d’im­plo­rer, de nos diri­geants et non de nos maîtres, qu’ils fassent le bou­lot qu’ils se sont enga­gés à faire et pour lequel je les paie !
        Je ne vois d’ailleurs pas en quoi cela me dis­pense de par­ti­ci­per à d’autres actions, j’es­saie de mener, à mon niveau et avec mes moyens, des actions sur tous les fronts, rien, selon moi, ne peut être négli­gé pour faire bou­ger les choses.

        Réponse
        • Di Girolamo

          Entiè­re­ment d’ac­cord : toutes les actions , par tous les bouts sont utiles ; pour­tant il est impor­tant de ne pas négli­ger l’as­pect poli­tique et ins­ti­tu­tion­nel qui fait que nous sommes dans un sys­tème accep­tant et même favo­ri­sant toutes ces actions , 

          à condi­tions qu’elles res­tent dans la cohé­rence d’ac­tion pri­vées , le pri­vé fon­dant le système .
          C’est la démo­cra­tie du causes ou agis toujours
          pour­vu que ce ne soit pas une action publique , déli­bé­rée et déci­dée par tous !
          Le libé­ra­lisme est infi­ni­ment géné­reux quant à la liber­té de pen­ser , de dire et agir , puisque son prin­cipe est celui de la liber­té indi­vi­duelle contre le col­lec­tif. Des col­lec­tifs oui , mais pas une col­lec­ti­vi­té publique citoyenne qui défi­nisse les grandes orien­ta­tions de la société .

          Réponse
        • Ana Sailland

          Exi­ger néces­site un pou­voir que nous n’a­vons pas.
          (Le man­dat impé­ra­tif n’existe pas en France.
          Rap­pe­ler à un élu ses pro­messes est donc sans valeur légale)
          Péti­tion­ner, c’est bien deman­der quelque chose à quel­qu’un qui a le pou­voir de dire non, voire de ne pas répondre. C’est donc bien implo­rer, et non pas exiger.
          Quoique c’est vrai, on peut exi­ger même si c’est se la péter et se ber­cer de l’illu­sion qu’on influence.
          En outre, deman­der au pou­voir d’exhausser un sou­hait, c’est recon­naître sa légi­ti­mi­té. C’est donc une démarche de sou­mis­sion qui confirme un état de soumission.
          Mais vous pou­vez aus­si écrire au Pré­sident : le timbre n’est pas exigé 😉

          Réponse
  2. R. Zaharia

    Salut Etienne !
    Après les cen­taines de mil­liers de vision­nages de ton pas­sage chez Tad­dei (CSOJ https://​you​tu​.be/​9​K​y​P​J​f​Y​U​XZc ), il y a 2 mois, tu montres tous les jours com­bien peuvent se trom­per cer­tains membres d’At­tac, lors­qu’ils conti­nuent à te trai­ter « d’a­nal­pha­bète en politique » ! 

    Dom­mage qu’ils ne se rendent pas compte du superbe par­cours que tu accom­plis depuis des années ?! J’ai vu aus­si que tu insistes pour que les « Citoyens Consti­tuants se… « dé-chouard-isent » !
    Res­pect et amitiés !
    Raymond

    Réponse
  3. GUIDI Jean-Pierre

    Il nous faut une puis­sante péti­tion à l’é­che­lon mon­dial.. Un super truc qu’on dif­fu­se­rait par­tout, très simple, et très expli­cite à la fois.. De la vul­ga­ri­sa­tion mais de la vul­ga­ri­sa­tion juste, vraie, percutante..

    Je vous prie ins­tam­ment de la faire. Sans ça on n’ar­ri­ve­ra à rien. 

    Avec cela non seule­ment on infor­me­ra tout le monde, mais en plus on étouf­fe­ra dans l’oeuf l’i­dée pour­rie du Taf­ta.. Ce qui est clair avec ça, c’est que nos traîtres de diri­geants se ver­ront démasqués..Il ne pour­ront faire pas­ser leur indigne réforme.. 

    Avec toute ma cor­dia­li­té Jean-Pierre G…

    Réponse
  4. pparent

    Hier je par­lais à un ami proche auquel je parle depuis de longues années des idées de la démo­cra­tie, sans que jamais il ne dévie de la phi­lo­so­phie « tout va bien dans le meilleurs des mondes ».

    Et pour la pre­mière fois, il m’a dit hier j’ai eu un déclic, je crois que je com­prends que les élus ne cherchent pas l’intérêt géné­ral. Et je vais me ren­sei­gner sur la réécri­ture de la constitution !

    🙂

    Réponse
  5. J-Stéphane
  6. J-Stéphane

    « Les causes de la Pre­mière Guerre mon­diale ? Le par­tage du monde et la peur du mou­ve­ment social »
    « Les grandes puis­sances indus­trielles, les grandes banques et les grandes entre­prises vou­laient de nou­velles colo­nies – ou des semi-colo­nies sur les­quelles elles auraient exer­cé un contrôle indi­rect pour leurs matières pre­mières, leur main‑d’œuvre bon mar­ché et leurs pos­si­bi­li­tés d’investissement. Ici réside cer­tai­ne­ment l’une des prin­ci­pales rai­sons de la guerre. »
    http://​www​.legrand​soir​.info/​l​e​s​-​c​a​u​s​e​s​-​d​e​-​l​a​-​p​r​e​m​i​e​r​e​-​g​u​e​r​r​e​-​m​o​n​d​i​a​l​e​-​l​e​-​p​a​r​t​a​g​e​-​d​u​-​m​o​n​d​e​-​e​t​-​l​a​-​p​e​u​r​-​d​u​-​m​o​u​v​e​m​e​n​t​-​s​o​c​i​a​l​.​h​tml

    Réponse
  7. Saint-Jarre Claude

    Une consti­tu­tion qui inter­di­rait Tafta :
    quelle écri­ture simple et lisible le dirait ?

    Réponse
    • Ana Sailland

      J’es­saye 🙂

      Tout trai­té doit être rati­fié par le peuple par référendum.
      Sa négo­cia­tion doit être menée avec la par­ti­ci­pa­tion d’au moins 60% de tirés au sort à man­dat court.
      La négo­cia­tion doit être visible par le citoyen, minute par minute.
      Il doit être pos­sible de le dénon­cer unilatéralement.
      Cette dénon­cia­tion peut se faire sur ini­tia­tive populaire.
      Réponse
      • Ana Sailland

        J’ou­bliais : .…

        doit être lisible par un enfant.
        Réponse
      • Katharina

        C’est essen­tiel­le­ment bien écrit, je trouve.

        Réponse
  8. Ana Sailland

    TiSA, TAFTA …

    Le 11 octobre à Genève, 2000 per­sonnes mani­fes­taient contre TiSA, TAFTA.

    Le soir, au JT de la TSR, .….….….… RIEN !.

    Mais il n’y a pas de com­plot, n’est ce pas, juste des coïncidences .….

    Le comi­té d’At­tac-Genève invite à un grand rassemblement :
    Soyez nom­breux à nous rejoindre le 14 novembre à 18h devant la Tour de la
    TV.

    Réponse
  9. J-Stéphane
  10. Bureau Denis

    Si on se contente de péti­tions, si on n’est pas capables d’être plus exi­geants que de sim­ple­ment implo­rer nos maîtres d’être un peu moins cruels, si on reste cou­chés au lieu de se rele­ver, si on ne remet pas en cause les pro­cé­dures aris­to­cra­tiques qui nous ont été impo­sées par des aris­to­crates, on ne s’émancipera jamais des escla­va­gistes qui ont pris le pou­voir il y a deux cents ans.

    Love it
    a conserver ! 

    Ce qui manque dans tout cela, c’est une pro­po­si­tion de consti­tu­tion gene­rale, redi­gee par les prin­ci­paux acteurs « refle­chis », que vous etes. Je dis bien une pro­po­si­tion, qui pour­ra ensuite affi­nee, modi­fiee a une echelle plus locale fonc­tion de l’en­vi­ron­ne­ment de la region.

    On sait ce que le peuple veut :

    Un ave­nir meilleur, un ave­nir tout sim­ple­ment pour nos enfants !

    Mare du gaz, petrole nucleaire!!
    la tran­si­tion ener­ge­tique ethique, valo­ri­ser les ener­gies locales, geo­ther­mie, eolien, l’e­ner­gie de la houle, (il est la notre atout, nous avons les cotes) mais chaque region a une solu­tion. Etre d’a­van­tage auto­suf­fi­sant, creer des emplois locaux, et a terme dimi­nuer le mon­tant des fac­tures et ca ca plaie­ra aux « non-avertis » ;). 

    consom­mer local et de saison :
    Dimi­nuer voir sup­pri­mer la grande distribution ! 

    Sur le prin­cipe je pense que 90% des fran­cais sont d’ac­cord. Mais alors pour­quoi n’as­sis­tons nous pas a un deve­lop­pe­ment expo­nen­tiel de ces filiaires. une rai­son, pro­blemes admi­nis­tra­tifs ? com­plexite des demarches ? non le crois que le pro­bleme est ailleurs. Le cout de la vente au detail !

    Com­ment sen­si­bi­li­ser le grand public quand les pro­duc­teurs detournent les pro­fits ? ca ne peut pas mar­cher. je m’ex­plique : La grande dis­tri­bu­tion leur achete une salade 30 ct, la revende 90 ou 1euro (c’est un exemple), c’est honteux.
    Je vais ache­ter ma salade chez le pro­duc­teur je la paye 1.2!???
    n’y aurait-il pas un juste milieu entre 30ct et 1.2???Donc ca ne peut pas mar­cher et le conso­ma­teur se sent lese. je com­prend la notion de « volume » mais tout de meme.… Pour­quoi ne pas creer des sortes d’a­map « maga­sin« aux pieds des grandes villes gerees par les pro­duc­teurs avec des pro­duits locaux et des prix inter­me­diaires ren­du pos­sible par les volumes de vente. Recon­som­mer local sera un grand crea­teur d’emploi si on le fait bien et si on s’i­mu­nise contre l’in­ten­sif, la rer­cherche de pro­fit et les caprices de riches.

    Le bati­ment :
    creer un audit sur les methodes, outils, mate­riaux pour reha­bi­li­ta­ter des vieux bati­ments, ou en construire des nou­veaux. La recherche avance vite et nous ne sommes pas en reste sur ce sujet en France, ces mate­riaux exitstent donc agis­sons. Plu­tot que de faire des pro­jets mega­lo (employant des mil­liers d’e­tran­gers en situa­tion pre­caire), occu­pons nous de ce que nous avons deja et fai­sons le bien. cela cree­ra des emplois locaux, des eco­no­mies d’e­ner­gie et moins de taxes.

    Les banques :
    les banques ethiques et alter­na­tives, vous connais­sez!? c’est la bonne direc­tion. Finan­cer des pro­jets qui ont du sens. Sor­tons notre argent des banques excros et pen­sons solidaires !

    La rein­ser­sion :
    Tout le monde a le droit de faire des erreurs, ree­du­quons ces gens en leur offrant des pos­si­bi­lites au sein des pri­sons. Fai­sons les tra­viller, net­toyage des routes, rivieres. entre­tient voie­rie et payons les 2 ou+ euros de l’heure. en pre­nant sur l’argent sur la reci­clage des dechets recu­pere. ILs sor­ti­ront de pri­son sen­si­bi­lises aec des idees plein la tete, de l’argent sur leur compte en banque,une sorte de fierte devant leur famille…

    Les dechets :
    Selon moi, dans un monde meilleure, ce qu on appele dechets pour­rait avoir un autre non. on ne devrait pas payer pour mettre les pou­belles dehors mais etre paye.
    Les dechets mena­gers sont des engrais, les plas­tiques des hydro­car­bures, les car­tons du bois… et on ne les consi­dere tou­jours pas… a quand la prise de conscience. Oui a une limi­ta­tion des embal­lages mais surout oui a une meilleure valo­ri­sa­tion des dechets, les methodes existent, peuvent etre sur­ement encore ame­lio­rees, finan­cons la recherche et recy­clons (avec objec­tif 100%)

    Bon j’ar­rete
    c’est ensemble que nous y arri­ve­rons mais svp, pro­po­sez un pro­jet pour 2017, pas besoin des grands medias, main­te­nant on a les reseaux sociaux !
    Une petite video, a la fois serieuse et drole, acces­sible a tous le monde avec les grandes lignes, les grandes idees devraient en faire per­cu­ter un grand nombre.

    Mer­ci pour ce que vous faites

    Denis

    Réponse
    • carlotta

      En réponse sur la par­tie producteurs :
      90 % des gens ne sont pas conscients. Ils sont bien contents de pous­ser le cad­die dans ses super maga­sins qui contiennent TOUT ! Meme si y a la queue à la caisse, même si ce qu’on y trouve c’est vrai­ment beurk, les par­kings des grandes sur­faces sont archi pleins .
      OK pour les 30 c en conven­tion­nel, mais sur les mar­chés je les vois à 0.8 c !
      Concer­nant le bio, c’est 3.8 e le kg max ; soit 1 e la salade en moyenne.

      Peu de citoyens ont envie de prendre les choses en main et de créer une amap, ou des grou­pe­ments d’a­chats ou autres. Faire les démarches pour aller cher­cher des producteurs.
      Pen­sez aux petits pro­duc­teurs qui passent bcp de temps dans les champs, tra­vaillent plus que 35h ! .… et qui doivent trou­ver un équi­libre entre la prod et la vente. 

      Aidez les petits pro­duc­teurs qui aime­raient tant s’installer…

      Réponse
  11. Patrie!

    Qu’en pense Mélen­chon l’européiste ?
    Il dit « Non à l’Eu­rope amé­ri­caine » > sophisme ! (ils sont malins ces franc-maçons !)
    Il admet donc impli­ci­te­ment l’exis­tence de l’UE, comme si elle était une chose acquise !
    Alors que non tou­jours pas car, qu’est-ce que l’UE sinon un pro­jet amé­ri­cain, et ce depuis le début (comme le démontre Asselineau) ?!
    NON À L’UE, TOUT COURT, HIER COMME DEMAIN !
    (Quant à l’in­va­sion cultu­relle amé­ri­caine – entre autre – c’est aus­si un gros problème !)

    Réponse
  12. Katharina

    Aujourd’­hui mes­sage dans UN SEUL jour­nal alle­mand : le TTIP est fait accom­pli. Ni pos­si­bi­li­té de chan­ger ni de le mettre à la pou­belle dans aucun point. Le ministre de l’é­co­no­mie (SPD = socia­liste) pré­ten­dait que des chan­ge­ments seront encore pos­sibles tout en sachant que tout est dans la boîte – la pro­tec­tion des inves­tis­seurs inclu. « La com­mis­sion » (europ.) a déjà tout approu­vé. Rien ne va plus. Mais il sou­ligne d’a­voir consul­té « des experts » et que « tout ira super bien ». Je ne sais pas si en France c’est le même résul­tat ? Mais c’est inoui. J’es­saye de me ren­sei­gner auprès les gens qui ont por­té plainte contre le gou­ver­ne­ment pour traî­trise et vio­la­tion de la constitution.

    Réponse
    • Ana Sailland

       » ont por­té plainte » »> auprès de quelle ins­tance ? Tu peux me nous en dire plus ?

      Réponse
      • Katharina

        oui je cherche, c’est pas­sé par change​.org. Ils ont por­té plainte au conseil constitutionel.

        Réponse
        • Ana Sailland

          😉 c’est plié alors

          ça serait génial que je me trompe 😉

          Réponse
      • Katharina

        voi­là – http://​www​.spie​gel​.de/​w​i​r​t​s​c​h​a​f​t​/​s​t​o​p​-​t​t​i​p​-​g​e​g​n​e​r​-​r​e​i​c​h​e​n​-​k​l​a​g​e​-​e​i​n​-​b​e​i​m​-​e​u​g​h​-​a​-​1​0​0​2​0​5​0​.​h​tml

        c’est à la la cour euro­péenne . c’est tout récent. Ce sont dif­fé­rentes ini­tia­tives à tra­vers l’Eu­rope qui se sont unis pour « STOP TTIP ». Ils ont por­té plainte contre la déci­sion de la com­mis­sion euro­péenne « ouver­te­ment dou­teuse et de moti­va­tion clai­re­ment politique ».
        La com­mis­sion euro­péenne est obli­gée de traî­ter des thèmes lorsque cela est deman­dé par une ini­tia­tive euro­péenne. L’i­ni­tia­tive « STOP TTIP » a atteint plus d’un mil­lion de signa­tures au mois de juillet, puis deman­dait ain­si une regis­tra­tion d’i­ni­tia­tive citoyenne euro­péenne. Mais au mois de sep­tembre Bruxelles a reje­té la demande sous pré­texte que l’i­ni­tia­tive n’a­bor­de­rait pas les condi­tions for­melles deman­dées et que leur requête débor­de­rait les buts attei­gnables dans le cadre prévu.

        Réponse
        • Ana Sailland

          « La com­mis­sion euro­péenne est obli­gée de traî­ter des thèmes lorsque cela est deman­dé par une ini­tia­tive européenne. »
          »> ça c’est ce qu’on nous dit.

          La réa­li­té, c’est ça : 

          « des citoyens de l’U­nion, au nombre d’un mil­lion au moins, res­sor­tis­sants d’un nombre signi­fi­ca­tif d’E­tats membres, peuvent prendre l’I­NI­TIA­TIVE D’INVITER la Com­mis­sion euro­péenne, dans le cadre de ses attri­bu­tions, à sou­mettre une pro­po­si­tion appro­priée sur des ques­tions pour les­quelles ces citoyens consi­dèrent qu’un acte juri­dique de l’U­nion est néces­saire AUX FINS DE L’APPLICATION DES TRAITES » (TUE art 11 )

          Bon, on ver­ra, on sait jamais. 

          Mais si la com­mis­sion n’entre pas en matière, elle est dans son bon droit.

          La ques­tion ensuite de savoir si des gou­ver­ne­ments qui signent un trai­té ou si la com­mis­sion qui y par­ti­cipe doivent res­pec­ter les consti­tu­tions est épineuse.

          Et puis la cour euro­péenne et la com­mis­sion sont elles des pou­voirs indé­pen­dants, j’en doute …

          Je me réjouis d’être détrompée 😉

          Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Oui, la planète fut détruite. Mais pendant un bref et merveilleux moment, une énorme plus-value fut créée pour les actionnaires.

        Fil Facebook correspondant à ce billet : https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10159883602597317     Tweet correspondant à ce billet : https://twitter.com/Etienne_Chouard/status/1521818079159803904     Telegram...

Vidéo de mon intervention au 3ème Festival Citoyen (près de Toulon) du 1er mai 2022

  Sur l’élection et le tirage au sort, sur le RIC, sur le processus constituant populaire permanent, sur Alain (Émile Chartier), sur les élections sans candidats, sur les gilets jaunes et sur la priorité absolue que nous devrions tous donner à l'élaboration des...