Edwy Plenel à son tour, cherchant ce qu’est la vraie démocratie, défend le tirage au sort et un processus constituant populaire

19/10/2014 | 70 commentaires

Edwy Plenel

Les rai­sons d’être content conti­nuent à ger­mer un peu partout.

Cette fois, c’est Edwy Ple­nel qui défend le tirage au sort en poli­tique, le vrai suf­frage uni­ver­sel (voter nous-mêmes nos lois) et l’ins­ti­tu­tion ima­gi­naire de notre propre socié­té, dans cette magni­fique confé­rence sur la Démo­cra­tie à l’U­ni­ver­si­té Popu­laire de Lyon :

Mer­ci Edwy.
C’est du vrai jour­na­lisme, ça.
Ça me fait pen­ser à notre cher Guille­min. Mer­ci.

 
Chers virus, il fau­drait iso­ler (dans de courtes vidéos) :

• Les minutes 10′ et sui­vantes sur la défi­ni­tion de la démo­cra­tie : le régime où n’im­porte qui peut gouverner.

• les minutes 20’55 et sui­vantes sur les véri­tés d’o­pi­nion et les véri­tés de fait.

• les minutes 37′ et sui­vantes où Marc Bloch dénonce les pré­ten­dus « démo­crates » qui reprochent d’être aveugle au peuple à qui ils ont eux-mêmes cre­vé les yeux (en le désinformant).

• Et sur­tout les minutes 51′45″ et sui­vantes sur le tirage au sort (de ser­vi­teurs), pré­fé­rable à l’é­lec­tion (de maîtres).

=================

Edwy Ple­nel a mani­fes­te­ment été bou­le­ver­sé par le livre épa­tant de David Van Rey­brouck, « Contre les élec­tions ».
(Voir aus­si cette page.)

David et moi avions pas­sé, autour du tirage au sort en poli­tique, une soi­rée for­mi­dable, pleine d’en­sei­gne­ments, incroya­ble­ment cha­leu­reuse et fra­ter­nelle, à Bruxelles.

C’est une grande joie de voir enfin, après presque dix ans de tra­ver­sée du désert, cette idée puis­sante, éman­ci­pa­trice, pro­met­teuse, enfin ger­mer dans les meilleurs esprits. 

On va peut-être se sor­tir du pétrin.

Mais faut pas traîner.
Faites passer.
Et n’ou­bliez pas d’or­ga­ni­ser et d’a­ni­mer, tous les jours et un peu par­tout, des mini-ate­liers consti­tuants, ultra conta­gieux (invi­tez vos voi­sins). Il n’y a QUE NOUS pour don­ner de la force à cette idée : la solu­tion ne vien­dra pas des autres, et jamais de « élus » (!), il faut chan­ger vous-même, il faut deve­nir (au moins un peu) consti­tuant ; per­son­nel­le­ment ; réellement.
Allez, faites passer.

Mer­ci à tous, mer­ci pour tout ce que vous faites, et mer­ci pour tous ces mails très émou­vants qui arrivent tous les jours à la maison.

Bon cou­rage, bande de virus 🙂

Étienne.

Catégorie(s) de l'article :

70 Commentaires

  1. Ana Sailland

    Bon sang Etienne, tu vas réussir .….
    C’é­tait à peine ima­gi­nable et ça devient probable.

    Réponse
    • EFFAB

      ANA, méfions-nous de tout enthou­siasme dépla­cé, sur­tout quand celui-ci est extérieur…

      Réponse
      • Ana Sailland

        Euh … l’en­thou­siasme est un choix personnel.

        Réponse
      • EFFAB

        Oui, mais quand ton enthou­siasme per­son­nel gra­ti­fie de près ou de loin quelque jour­na­lope de pre­mière sta­ture, c’est encore lui don­ner plus d’im­por­tance qu’il n’a… et moi je te dis qu’on n’a pas besoin de cet Edwy Ple­nel et que c’est bien lui qui semble ain­si s’in­té­res­ser à la vraie Démo­cra­tie, lui qui, si je ne me trompe, sem­blait si bien La connaître et En parler !

        Réponse
        • Ana Sailland

          Ta méfiance est un choix personnel.

          Réponse
      • EFFAB

        Tu joues trop par­fois sur les mots et les nuances, ANA… MORPHEUS est autre­ment plus direct et perspicace_dommage qu’il inter­vienne moins lui qui a peut-être trou­vé un lieu plus ouvert et plus conta­gieux encore…

        Réponse
        • Ana Sailland

          Je réagi­rai tou­jours à l’as­si­mi­la­tion de tous à un. 

          Ton esquive est hors sujet.

          Réponse
          • Sandy

            Ana, ne voyez-vous pas avec quels sinistres per­son­nages vous vous retrou­vez ? C’est l’ex­trême droite et ils essaie­ront de salir par leurs calom­nies tous leurs adver­saires poli­tiques. C’est ce qu’ils font à Edwy Ple­nel. Et c’est ce qu’ils feront avec vous dès lors qu’ils vous ver­ront vous éloi­gner de la direc­tion vers laquelle ils veulent vous mener.

          • Ana Sailland

            San­dy, j’es­saye de ne pas ren­trer là dedans.
            C’est très difficile.
            Car nous avons l’air d’ai­mer ça./

            J’es­saye de foca­li­ser sur ce qui est à faire, sur ce que je peux faire, par le Verbe, et par l’acte quand je découvre un cré­neau à ma por­tée. Je reçois toutes ces exhor­ta­tions à la dis­pute comme une bles­sure à l’in­ten­tion solide.

            Mais de grâce, ne tente pas de m’en­traî­ner dans ces guerres stu­pides entres gens qui sont tous encer­clés par des puis­sances per­verses, et devraient être unis pour les faire exploser.

            San­dy, tu es un type bien, Effab aus­si, Fifi, Nor­ton, Yéti, je nous en conjure, nous avons mieux à faire que de semer la merde en nos rangs. La mort de l’hu­ma­nisme est à nos portes, sour­noise, qui pénètre nos cœurs.

            Les désac­cords sur le détail ne doivent pas être divorces. Apprendre à rela­ti­vi­ser, et bien piger que sur des che­mins dif­fé­rents nous visons le même but.

            Que cha­cun com­prenne bien que quand il est sûr d’a­voir rai­son, il est en dan­ger d’être con.
            Et je ne m’ex­clue pas du club 😉

          • Sandy

            Je ne tente pas de vous entrai­ner dans quoi que ce soit. Je vous conseil de vous sau­ver de ce nid de vipères.

          • Ana Sailland

            Moi Ana Conda, je reste 😉

          • EFFAB

            Entre ces « sinistres per­son­nages » que nous serions, ces gens « d’ex­trême droite » qu’il est tou­jours aus­si facile de taxer de la façon la plus gra­tuite et ce « nid de vipères », ce repère qui serait donc le nôtre, je vois que le SANDY / 110 / SISSI impé­rial s’est sen­ti vite obli­gé de rem­pi­ler sur le blog, ce pré­texte tout choi­si d’un EFFAB pen­sant tout haut ces doutes et cette cir­cons­pec­tion concer­nant un Edwy Ple­nel… bref, rien de très nou­veau sous le soleil chouar­dien, hélas ! et je vous prie de croire que décon­nec­ter de la vraie Démo­cra­tie et de cette sphère dite alter­na­tive voire des plus éman­ci­pées, il y a encore du bou­lot à l’ex­té­rieur… alors crai­gnez qu’un chien de garde comme Ple­nel ne s’empare du Tirage au Sort et en fasse ce que bon lui semble, l’é­dul­co­rant de la façon la plus insi­dieuse ou le déni­grant tout à coup à 180 ° inverse au moment le plus oppor­tun… mais je n’ai pas encore lu tout ce qui s’est dit depuis, en retard de tous ces wagons plu­riels ou plus polé­miques, moi qui puis très bien me trom­per sur Ple­nel mais l’en­jeu est si impor­tant et cette exi­gence en consé­quence que c’est pour­quoi je m’oc­troie et le droit de dou­ter et la liber­té de cette igno­rance qui m’o­blige jus­te­ment à cette exigence.

  2. Morpheus

    Cinq minutes d’é­coute et je m’en­dors au ton dithy­ram­bique d’Edwy Plenel…
    Ce type est un vrai hyp­no­ti­seur ! Je n’arrive pas à lui faire confiance, mon ins­tinct ne cesse, à son écoute, de me susur­rer à l’o­reille « ce type t’en­fume, ce type t’en­fume, ce type t’enfume, … »

    Réponse
    • Ana Sailland

      Je me suis tout far­ci. C’est vrai que j’ai eu de la peine. Mais là n’est pas la question.

      Réponse
    • EFFAB

      « Mais là n’est pas la ques­tion »… là, ma chère ANA, quelques pré­ci­sions quant à ce que tu sous-entends par-là seraient pas de trop… car si ETIENNE joue un peu trop de la gen­tillesse ou de la diplo­ma­tie, j’en pense tout autre­ment d’Edwy Ple­nel mais j’y pense, ce der­nier qui cite Jean Jau­rès (quel­qu’un que beau­coup de gens citent ^^) a‑t-il cité ETIENNE ? et lui accor­de­ra-t-il tout le temps d’an­tenne et toute cette liber­té de mots et de fon­da­men­taux chouar­diens ? 14’00 de cette vidéo pour en être déjà saou­lé de cette rhé­to­rique enfu­meuse, ce prêche mêlant grands prin­cipes et pure désinformation.

      Réponse
      • Ana Sailland

        Ce n’est pas un sous enten­du mais une réfé­rence au titre de la page.

        Réponse
  3. Guillaume

    Eh ben, c’est ce qui s’ap­pelle un retour­ne­ment à 180° !!!
    Il n’y a pas si long­temps que ça, le même Edwy Pwe­nel était un ardent défen­seur du droit de vote pour L’ÉLECTION de représentants :

    Réponse
  4. Armand

    Mais com­ment faire pour que E. Chouard ai droit à une heure sur Médiapart ?

    Réponse
    • EFFAB

      Van­ter le Tirage au Sort par devant et ser­vir les inté­rêts euro-atlan­tistes, finan­ciers et éli­tistes par der­rière, par exemple ^^

      Réponse
    • Sandy

      Il fau­drait qu’il coupe ses liens avec l’ex­trême droite.
      Media­part a une ligne très claire sur le sujet, ils n’offrent pas de tri­bunes à l’ex­trême droite.

      Réponse
  5. sophie

    Bon­soir,

    La vidéo indi­quée par Guillaume, montre bien l’ambiguïté du per­son­nage .….ou son oppor­tu­nisme. Le vent tourne ! Il est bien au cou­rant quand même des per­sonnes qui militent pour le tirage au sort, mais n’en dit mot.
    A suivre de près peut être y aura t il des articles de Média­part dans ce sens.
    Il serait temps.
    sophie

    Réponse
    • EFFAB

      Oui, pour­quoi citer un Jau­rès qui est mort et enter­ré depuis belle lurette, ce pas­sé qui n’est plus vrai­ment notre pré­sent, et ne pas citer tous ces cher­cheurs contem­po­rains qui ont tant à par­ta­ger et à émanciper ?
      Que le vent tourne par pur oppor­tu­nisme ou pour mieux contrô­ler, enca­drer la cause alter­na­tive, Edwy Ple­nel devra bien se taire lui-même face à toutes nos voix mon­tantes d’a­no­nymes et de citoyens souverains_ou devra bien choi­sir ses mots et son camp pour espé­rer encore nous inté­res­ser un tant soit peu dans ce plai­sir ou/et ce pri­vi­lège de pou­voir s’ex­pri­mer, lui ui a cette faci­li­té d’in­ter­ve­nir et sur les réseaux sociaux et alter­na­tifs et dans les médias offi­ciels… ETIENNE est déci­dé­ment trop gen­til ou trop naïf ! (…)

      Réponse
      • Sandy

        Jau­rès est immor­tel. Il ins­pi­re­ra à jamais les gens.

        Réponse
      • FABRIS

        Bon­jour,

        Tout d’a­bord, j’ai­me­rais savoir si vous lisez Media­part et depuis quand ?
        Je vous pose cette ques­tion car cette vidéo date de la période de l’é­lec­tion pré­si­den­tielle – Media­part avait por­té depuis sa créa­tion de très grosses cri­tiques sur la poli­tique de Sar­ko­zy – allant sou­vent jus­qu’à l’a­char­ne­ment. Eddy Ple­nel ne cachait pas ses idées socia­listes, dans cette vidéo il prône donc le vote car il fal­lait pour lui que Sar­ko­zy ne soit pas réélu.
        Seule­ment depuis 2012, lui aus­si a déchan­té et Media­part fait preuve de la même objec­ti­vi­té cri­tique de la pré­si­dence Hol­lande que de celle de Sarkozy -
        Si aujourd’­hui il semble accep­ter l’i­dée de l’u­ti­li­sa­tion du TAS en poli­tique, cela ne me semble pas incohérent.

        Réponse
      • EFFAB

        Parole contre parole alors, FABRIS, ou AIL ver­sus Média­part, autre­ment dit, je me répète mais je reste blo­qué sur ça et ceci me pose bien ques­tion, et sur la forme et sur le fond…

        … en admet­tant que ce Salon du Livre ne soit effec­ti­ve­ment pas l’en­droit ni le moment le plus oppor­tun pour abor­der ce hors-sujet ici quant à ces révé­la­tions de Roland DUMAS, je peux com­prendre, mais Edwy Ple­nel s’est-il depuis expli­qué sur le sujet, répon­du ne serait-ce au moins que par ver­gogne, amour propre, amour de la véri­té et de la jus­tice, lui, Edwy Ple­nel, qui en fait pro­fes­sion et s’en pré­sente comme l’un des chantres ? S’est-il aus­si, en ce cas, expri­mé devant quelque jour­na­liste neutre en la par­tie, voire indé­pen­dant, lui qui est l’ob­jet de ces cri­tiques et de ces révélations ?…

        Vous voyez, FABRIS, je n’ai pas besoin de lire Média­part pour prendre connais­sance de ce qui se passe en ce monde et pous­ser plus avant la réflexion, autre­ment plus loin en tout cas que ce pré­texte d’a­bon­ne­ment payant qui auto­ri­se­rait ain­si l’in­dé­pen­dance jour­na­lis­tique au coeur même de la toute puis­sance média­tique offi­cielle, Edwy Ple­nel invi­té ou s’in­vi­tant sou­vant là où il est bon d’être vu et écou­té, pous­sant le sub­ti­li­té au coeur même de la chose alter­na­tive, mau­vais et sour­nois virus, c’est en tout cas mon sen­ti­ment, qui n’en­gage là que moi.

        Réponse
        • FABRIS

          Votre sen­ti­ment n’en­gage que vous en effet – Dif­fi­cile de décré­di­bi­li­ser des années de tra­vail jour­na­lis­tique avec une vidéo de 2 minutes. Quand au fait que vous n’ayez pas besoin de lire Média­part pour prendre connais­sance de ce qui se passe en ce monde et pous­ser plus avant la réflexion.…ça me fait une belle jambe car je ne vois pas pour­quoi vous me dîtes ça.

          Réponse
        • EFFAB

          La jambe est peut-être belle mais moi cela m’in­trigue que vous inter­ve­niez, vous-même, si pré­ci­sé­ment sur ce sujet-ci… évi­dem­ment, vous sem­blez avoir à coeur cette indé­pen­dance de la chose jour­na­lis­tique, ce 4ème pou­voir, et c’est tout à votre hon­neur… mais voyez-vous, ici, nous sommes nom­breux à pla­cer la puis­sance publique (cette sou­ve­rai­ne­té popu­laire) au-des­sus de tout pou­voir dont la nature et l’in­té­rêt est jus­te­ment de n’a­voir aucune limite et de s’im­po­ser en tout pour cela… mais dites-moi, FABRIS, pou­vez-vous me citer le sujet sur lequel vous êtes inter­ve­nu ici la der­nière fois ?…

          Réponse
          • FABRIS

            Je semble ? Qu’est ce qui vous fait dire « je semble » ?

          • FABRIS

            1/ Je n’ai pas à coeur « cette indé­pen­dance de la chose jour­na­lis­tique, ce 4ème pou­voir »…d’où tenez vous cela ? Les médias ne peuvent-ils cepen­dant pas être un ins­tru­ment de la « puis­sance publique ».
            2/Je n’ap­pré­cie pas beau­coup le per­son­nage d’Ed­win Ple­nel (ça vous étonne non?); cepen­dant réduire Média­part à son direc­teur est une synec­doque fal­la­cieuse. Média­part met sou­vent le doigt là où ça fait mal, mais tout n’y est pas bon à prendre (comme par­tout d’ailleurs)
            3/ Je signa­lais dans mon inter­ven­tion le fait que son chan­ge­ment d’o­pi­nion n’é­tait pas incohérent.
            4/Vous pour­rez me repo­ser votre der­nière et étrange ques­tion lorsque j’in­ter­vien­drai sur un pro­chain sujet.

          • EFFAB

            J’aime beau­coup votre pseu­do, si vous vou­lez tout savoir, l’a­mi… mais vous ne m’a­vez pas vrai­ment répon­du : sont-ce les pre­mières fois que vous inter­ve­nez ici ou c’est moi qui suis loin de tout visua­li­ser ici, des périodes cou­pées d’In­ter­net et cette mémoire qui n’est pas celle de tous ces robots du futur qu’on nous promet ?…

        • EFFAB

          Tiens, jus­te­ment, pr$eche mati­nal en direct sur France Culture d’Edwy Ple­nel !… c’est bien là un prêche, dès les pre­mières notes de sa rhé­to­rique ça saute aux oreilles, à l’es­prit­moi qui bien pla­cé pour en par­ler moi qui m’y suis fait prendre pen­dant tant d’années !

          Réponse
          • FABRIS

            FABRIS n’est pas un pseu­do, c’est mon nom de famille.
            Vous pou­vez m’ap­pe­ler Mon­sieur FABRIS

          • EFFAB

            Par conven­tion, je m’en tien­drais à FABRIS, joli pseu­do, et par cour­toi­sie au vou­voie­ment puisque que vous « sem­blez » tenir à ce « Mon­sieur » ^^ quant à cette fameuse « synec­dote » entre Média­part et Ple­nel, vous devriez savoir, par les temps qui courent, que ce sys­tème pyra­mi­dal éli­tiste et hié­rar­chique peut très bien obli­ger, invi­ter sans les for­cer toutes sortes d’in­ter­mé­diaires croyant agir pour le bien com­mun voire leur propre inté­rêt quand ils par­ti­cipent eux-mêmes d’un vaste plan aux des­seins et aux buts qui les dépassent*, et si ça se trouve, Edwy Ple­nel lui-même est peut-être mani­pu­lé, uti­li­sé, croyant bien faire, per­sua­dé de son éthique jour­na­lis­tique et de son « Droit de savoir », et seul auto­ri­sé à inter­ve­nir régu­liè­re­ment sur tel ou tel média et cette écoute sur­tout du plus grand nombre, et en même temps son posi­tion­ne­ment et ses inter­ven­tions relayées sur Inter­net et sa pré­sence au ceur même de l’Al­ter­na­tif… pla­cez Etienne CHOUARD en lieu et place d’un Edwy Ple­nel, et vous ver­rez l’ef­fet autre­ment plus viral, plus com­mu­ni­ca­tif, plus émancipatoire_mais l’é­lite ne pren­dra jamais ce risque ou si cela devait arri­ver il y aurait alors à s’in­quié­ter sérieu­se­ment sur l’in­té­gri­té d’E­TIENNE ou subo­do­rer quelque mani­pu­la­tion plus sub­tile encore… mais vous, FABRIS ou cher Mon­sieur, vous n’a­vez tou­jours pas répon­du à ma ques­tion ? est-ce la crainte d’être pris en défaut par un tiers qui trou­ve­rait à y redire ? non ? alors prou­vez-moi le contraire…

            * à par­tir de 11’00… (17′, 18′, très inté­res­sant également) 

          • FABRIS

            La réponse à ma ques­tion est dans le 4/ -
            D’où tenez vous que je semble tenir à mon « Monsieur » ?
            Par contre vous ne sem­blez pas tenir à votre Edwin Pleynel!.…il n’y a pas que lui pour­tant : Laurent Mau­duit, Fabrice Arfi, Jade Lingaard…
            Ceci dit, J’ai du mal à sai­sir où nous mène nos échanges.
            Évi­dem­ment qu’E­tienne CHOUARD pla­cé au pre­mier plan média­tique aurait un autre impact!!!! mais…mais…mais,
            pour l’ins­tant ce n’est pas le cas ; même l’é­mis­sion de D. Mer­met « La bas si j’y suis » s’est faite débar­quer de France Inter (Mer­met qui n’a jamais invi­té E. CHOUARD comme je l’a­vais signa­lé dans un mes­sage sur le répon­deur de l’émission) .

  6. J.-C.

    Pour­quoi en vou­loir à quel­qu’un de chan­ger d’opinion ?

    Et si ce chan­ge­ment va dans le sens du bien com­mun, à quoi bon y trou­ver quoi que ce soit de mal ?

    Si le tirage au sort passe et que la route vers une démo­cra­tie réelle se défi­nit concrè­te­ment, alors à quoi bon s’at­tar­der sur ces ornières sou­vent illusoires ?

    Réponse
    • EFFAB
  7. EtienneP

    On note­ra quand même que dans la vidéo mise en lien par Guillaume, il dit et je para­phrase : Il faut voter, ça n’est peut être pas suf­fi­sant mais il faut voter, c’est notre seule arme pour le moment, il faut s’en servir.

    On peut être POUR l’é­lec­tion et POUR le tirage au sort, ça n’est pas incom­pa­tible, et c’est même peu plus réa­liste et plus sain je pense.

    Réponse
  8. Bernard

    Extra­or­di­naire Edwy qui milite pour une infor­ma­tion objec­tive des faits au ser­vice des citoyens d’au­tant mieux éclai­rés qu’ils nour­ri­ront une opi­nion mieux construite. Au final, ins­pi­ré par Van Rey­brouck, EP vante même les mérites du tirage au sort !!

    Contrai­re­ment à cer­tains pré­cé­dents inter­ve­nants, je n’y vois que du posi­tif. Ce « retour­ne­ment de veste » est à mon sens un vraie prise de conscience. Celle de quel­qu’un qui sait évo­luer et se remettre en cause. C’est suf­fi­sam­ment rare chez les per­son­na­li­tés de ce niveau pour être appré­cié. Van Rey­brouck dit lui-même avoir eu le même choc la pre­mière fois face au tirage au sort. C’est une pro­po­si­tion qui déroute énor­mé­ment au départ. Il faut dépas­ser le stade de l’à prio­ri pour abor­der avec un mini­mum d’hon­nê­te­té le TAS qui devient alors pro­gres­si­ve­ment une réelle excel­lente très bonne idée.

    Réponse
    • EFFAB

      BERNARD, c’est peut-être « suf­fi­sam­ment rare chez des per­son­na­li­tés de ce niveau de savoir évo­luer et se remettre en cause » mais lais­sez-moi quand même dou­ter un peu, ne serait-ce qu’au vu de tout ce temps pas­sé pour de telles per­son­na­li­tés d’a­voir réflé­chi et tra­vaillé à la chose publique et tout ce qui s’y rat­tache, ren­con­trer tant de per­sonnes plus inté­res­santes les unes que les autres, jouir d’une culture si vaste et si éli­tiste, pour ain­si retour­ner sa veste … 34’00 de la vidéo de Ple­nel pour n’y voir là qu’une prêche inutile et des plus saoulant.

      Réponse
  9. Robert

    Je pense même que nous avons tous fait pareil. Moi per­so la pre­mière fois que j’ai enten­du par­ler du TAS j’ai eu un ric­tus puis après réflexion il m’est vite appa­ru les avan­tages démo­cra­tiques qu’il engen­drait. Mais bon je n’ai pas le pas­sé intel­lec­tua­li­sé d’un EP ou d’un JLM pour me remettre en question 😉

    Réponse
  10. Guillaume

    La dif­fé­rence entre vous et lui, c’est qu’il parle comme si ça avait tou­jours été son opi­nion première.
    Pense-t-il vrai­ment ce qu’il dit, vu qu’il semble capable de défendre un point de vue ou son contraire avec la même ardeur et la même convic­tion (appa­rente) ? On dirait un avo­cat ! (par­don pour les avo­cats). Et c’est ce côté un peu faux-jeton qui me déplaît dans sa démarche.

    Je ne lui reproche pas d’é­vo­luer dans sa pen­sée. Bien­ve­nue à lui s’il rejoint (sin­cè­re­ment) le camp des démocrates…!

    Mais, comme il n’ex­plique pas com­ment et pour­quoi il est pas­sé « de l’ombre à la lumière » (ou alors j’ai lou­pé ce pas­sage), je dis juste qu’il ne serait pas sur­pre­nant de le voir fuir à nou­veau à la pre­mière tempête.

    Réponse
    • EFFAB
  11. MOUTONBLANC

    Lors de la confé­rence contre la cor­rup­tion co-orga­ni­sée par Média­part hier soir, j’ai été mar­qué d’en­tendre dans la bouche de plu­sieurs inter­ve­nants, des uni­ver­si­taires, le mot d’oligarchie.
    « Une oli­gar­chie dégui­sée en démo­cra­tie » comme thème d’un des débats.
    « L’o­li­gar­chie cherche à limi­ter les contre­pou­voirs » Lascoumes
    « L’o­li­gar­chie est per­çue comme légi­time » Lascoumes
    « Le dan­ger est la pro­fes­sion­na­li­sa­tion de la poli­tique » Lascoumes

    L’i­dée a prio­ri folle selon laquelle nous ne serions pas en démo­cra­tie se popularise.

    Réponse
  12. Déhel

    Je par­tage l’en­thou­siasme d’E­tienne et Ana. L’i­dée démo­cra­tique n’ap­par­tient à per­sonne et qu’elle soit por­tée par Plé­nel aujourd’­hui est sim­ple­ment réjouis­sant. Et si elle devait l’être par Bru­no Mai­gré ou Besan­ce­not demain ne chan­ge­rait rien.
    Les inquié­tudes des uns ou des autres sur d’é­ven­tuels retour­ne­ments de vestes ou dérives fas­cistes ne témoignent que d’une chose : ils ne per­çoivent le monde que sous la coupe de chefs, men­tors ou guides et ils aiment se fabri­quer des enne­mis, ce que pré­ci­sé­ment n’est pas la démocratie.
    Nous avons assez avan­cé sur l’i­dée démo­cra­tique pour savoir qu’au­cun chef ne peut en émer­ger ni aucune idéo­lo­gie par­ti­sane et notre rôle n’a donc pas chan­gé, nous devons conti­nuer de la pro­mou­voir intacte car c’est la démo­cra­tie qui importe, cer­tai­ne­ment pas par qui elle est portée.

    Réponse
    • EFFAB

      « ils aiment se fabri­quer des enne­mis »… moi je dirais que ceci, ce genre de pro­pos sont sur­tout des inter­pré­ta­tions faciles de la réserve et de la réflexion que cer­tains d’entre nous ici ou ailleurs pou­vons avoir sur les choses, la vie et les Hommes en géné­ral, et sur la poli­tique et l’His­toire en par­ti­cu­lier… à savoir qu’en ces domaines et ces rap­ports de force et de pou­voir (ce pou­voir jus­te­ment prêt à tout puisque sans limites), on n’est jamais trop pru­dent ni assez vigi­lant, « l’en­thou­siasme » n’in­ter­di­sant sur­tout pas la sagesse et le prag­ma­tisme, encore faut-il res­ter mesu­ré quand il le faut et tout feu tout flamme à bonne escient et à bonne dose.

      Réponse
  13. Oshio Heihachiro

    Très bien ! Un bon pas en avant, un de plus…

    Par contre atten­tion à ne pas s’ar­rê­ter en che­min car lais­ser l’i­dée se faire récu­pé­rer (colo­rer) poli­ti­que­ment serait la pire chose pos­sible. Il fau­dra bien veiller à convaincre les autres par­tis (de tous les bords…) pour évi­ter cela.

    J’es­père qu’Étienne et d’autres nous pro­dui­ront un kit clef en main pour plus de démo­cra­tie au mini­mum 1 an avant les élec­tions de 2017 et qu’ils le pro­po­se­ront à tous les par­tis en lice.

    Réponse
  14. etienne

    Mer­ci Benoît, pour ce coup de pro­jec­teur bien ciblé :

    Edwy Ple­nel « On choi­sit son maître pour 5 ans et après on se tait » 

    Réponse
    • Sandy

      Vidéo qu’Ef­fab devrait abso­lu­ment regarder.
      Car j’ai­me­rais com­prendre com­ment une per­sonne qui dit tout cela peut-elle être la per­sonne double et sour­noise qu’il nous décrit en par­lant d’Edwy Plenel.
      C’est impor­tant, car ce pro­cès en sin­cé­ri­té c’est une petite musique que l’en­tend très sou­vent sur ce forum et Edwy Ple­nel n’en a pas été la seule victime.
      Et les bases sui­vantes géné­ra­le­ment : Le tirage au sort et l’u­nion européenne.

      Réponse
      • Oshio Heihachiro

        J’aime bien cet extrait, tou­te­fois je n’ou­blis pas qu’E.Plenel a tou­jours le même com­por­te­ment de trots­kiste qu’a­vant, il fonc­tionne ain­si : « c’est le résul­tat qui compte peut importe les moyens », ce qui veut dire qu’a­vec ce sys­tème de morale, men­tir est consi­dé­ré comme accep­table tant que c’est pour la cause. Lui accor­der une trop grande confiance serait une erreur. 

        Ple­nel est connu pour tra­vailler avec les ren­sei­gne­ments géné­raux : ils lui four­nissent des scoops, des infos et en échange Ple­nel publie des articles qui rendent ser­vice à ses com­man­di­taires. Même fonc­tion­ne­ment au Canard Enchai­né (tu peux rem­pla­cer RG par poli­ti­ciens…). Ce genre de com­por­te­ment ne m’ins­pire pas confiance, cela ne me parait pas très droit, pas très moral.
        D’ailleurs je pense qu’au temps de l’URSS un jour­nal d’op­po­si­tion ali­men­té en infos par le KGB cela aurait bien rire chez nous… et pour­tant aujourd’hui c’est pra­ti­que­ment le cas de figure dans lequel on est !

        Quoi­qu’il en soit que Ple­nel soit sin­cère ou pas ne doit rien chan­ger pour nous, objec­ti­ve­ment il tra­vaille à la cause avec ce genre de dis­cours et c’est une très bonne chose. Évi­tons juste de repo­ser sur lui ou tout autre per­sonne que l’on ne puisse croire à 100%, ain­si même si il change de bord cela ne nous pose­ra pas de problèmes.

        Réponse
        • Sandy

          Tu as bien sûr des preuves de ce que tu avances, et tu peux nous com­mu­ni­quer les sources d’où tu tires ces informations ?

          Réponse
        • EFFAB

          On ne peut pas tou­jours appor­ter les preuves de ce que l’on sait pour­tant vrai ou des plus pro­bables, SISSI, arrête en ce cas alors de tou­jours rame­ner ces lieux comuns et pseu­do-ration­na­li­té chers aux TROLLS et autres déni­greurs paten­tés ou plus abru­tis, si tel est ton cas de ne tra­vailler pour per­sonne et de rame­ner constament néa­noins ta jolie fraise ava­riée en Chouar­de­rie et Démocratie !

          Réponse
      • EFFAB

        Mes « vic­times » sont sur­tout les TROLLS dans ton genre, 110, et les chiens de garde, de quelques Médias ou Part(is) qu’ils soient…

        … en atten­dant de prendre au sérieux les pro­pos et sur­tout l’in­ten­tion d’un Ple­nel qui ne fait que se réap­pro­prier ce que d’autres ont déjà dit autre­ment mieux que lui, je ne me las­se­rai jamais de citer cette fameuse cap­ta­tion d’A­gence Info Libre, qui nous en apprend autre­ment plus que tout ce que Ple­nel ne nous dira jamais !

        Réponse
    • EFFAB

      Ce que dit Ple­nel est très bien, évi­dem­ment, le fond des choses parlent de lui-même mais venons-en à la forme plu­tôt : pour­quoi Ple­nel main­te­nant s’empare-t-il de la Démo­cra­tie et du Tirage au Sort ? pour­quoi, par exemple, ne cite-t-il pas Etienne CHOUARD ? lui qui jette régu­liè­re­ment un oeil sur sa copie, ses notes ?… parce que faire la publi­ci­té (rendre publique) d’un Etienne CHOUARD c’est vrai­ment faire entre le loup Démo­cra­tique dans la ber­ge­rie Oli­gar­chique, c’est vrai­ment prendre le risque de mettre le feu à la Pyramide_alors qu’en s’emparant de cette Démo­cra­tie vraie tout en lui ôtant son verbe et son authen­ti­ci­té chouar­dienne, c’est l’as­sai­son­ner de bien-pen­sance à la mode et autres rhé­to­riques édul­co­rantes et lénifiantes…

      Réponse
  15. pouf

    Confé­rence : 10 ans de l’U­ni­ver­si­té Popu­laire de Lyon
    http://​you​tu​.be/​D​Y​N​m​8​B​D​E​pKA
    6 octobre 2014, Théâtre Natio­nal Popu­laire (TNP), Edwy Plenel

    10:00 : Edwy Ple­nel : « Qu’est-ce que c’est que la démo­cra­tie ? [..] On ne peut pas se conten­ter de bran­dir ce mot sans lui don­ner tout son sens, toute sa pro­messe inac­com­plie. [..] La démo­cra­tie, comme pro­messe, comme hori­zon, comme idéal, c’est tout sim­ple­ment le régime de n’importe qui. Sans pri­vi­lège de nais­sance, sans pri­vi­lège de for­tune, sans pri­vi­lège d’origine, sans pri­vi­lège de diplôme. [..] C’est évi­dem­ment un scan­dale, un scan­dale vivant, qui aura tou­jours devant lui de nou­velles oli­gar­chies nais­santes, des oli­gar­chies de la nais­sance, de la for­tune, du savoir, des oli­gar­chies peut-être de pleines bonnes volon­tés parce que j’ai du savoir, j’ai de la connais­sance donc je sais mieux que le peuple ce qui est bon pour lui. Mais d’autres aus­si, j’ai des inté­rêts à défendre, j’ai de la for­tune, j’ai des moyens, je serais mieux que le peuple ce qui est bon non pas pour lui mais pour moi. [..] Est-ce que la démo­cra­tie, c’est en effet cette vita­li­té du n’importe qui ou est-ce que c’est en per­ma­nence la confis­ca­tion de cette volon­té col­lec­tive, de ce peuple sou­ve­rain, com­po­sé des mil­lions de n’importe qui par ceux qui s’en pré­tendent dépositaires ? »

    52:05 : Edwy Ple­nel : « David Van Rey­brouck, dans un essai titré « Contre les élec­tions », le titre est trom­peur, ça ne veut pas dire Contre les élec­tions en soit, a lan­cé un immense pavé dans la marre sur Qu’est-ce que c’est que la démo­cra­tie ? Et pour­quoi alors que cette idée s’étend, en même temps nous nous en dou­tons, en même temps l’abstention se déve­loppe, en même temps nous per­dons confiance dans nos diri­geants qui soient de droite ou de gauche. Pour­quoi ? Parce que nous avons un ima­gi­naire en jachère. La démo­cra­tie, ce n’est pas sim­ple­ment – et la for­mule de Phi­lippe le rap­pe­lait tout à l’heure – choi­sir des repré­sen­tants. Et c’est même, peut-être, la dépos­ses­sion de la démo­cra­tie cela. On choi­sit son maître pour cinq ans, et après, on se tait ? Et le maître peut choi­sir de faire le contraire de ses pro­messes sans reve­nir devant les élec­teurs ? Sans rede­man­der la confiance d’aucune manière au propre peuple qui l’a élu ? Sans déli­bé­ra­tion, il peut enga­ger des guerres, il peut enga­ger des choix éco­no­miques sociaux, il peut renon­cer à des déci­sions qui étaient celle qu’il pro­met­tait de faire le jour de son élec­tion ? Non, on ne peut pas se satis­faire de ça. Et donc la démo­cra­tie, c’est une déli­bé­ra­tion per­ma­nente, c’est une par­ti­ci­pa­tion per­ma­nente et ce sont l’ensemble des pou­voirs et contre-pou­voirs qui per­mettent cette déli­bé­ra­tion per­ma­nente qu’il faut réin­ven­ter. Y com­pris en ayant des audaces qui nous sor­ti­raient de l’affrontement mor­ti­fère par­fois, David Van Rey­brouck le pose : Com­ment pour condam­ner un homme, une femme, pour un crime, on accepte le jury qui est tiré au sort ? [..] Et le tirage au sort ne mar­che­rait pas pour la déli­bé­ra­tion sur ce qui est bon pour nous ? Rap­pe­lez-vous l’imaginaire Athé­niens. A Athènes, on tirait au sort ceux qui devaient gou­ver­ner la cité. [..] L’équilibre de la dyna­mique ren­dra tout le monde plus intel­li­gent, en tout cas plus intel­li­gent qu’un seul qui pense que face à la com­plexi­té du monde, il peut avoir les réponses tout seul. [..] La démo­cra­tie ce n’est pas la loi du nombre, ce n’est pas la loi de la majo­ri­té qui impo­se­rait sa norme à tous les autres, la démo­cra­tie – et c’était encore Han­na Arendt qui nous le rap­pe­lait – c’est le sou­ci des mino­ri­tés, de sa diver­si­té, de sa pluralité. »

    Réponse
  16. etienne

    Edwy Ple­nel – la démo­cra­tie contre nos régimes oligarchiques 

    (6:27) « Qu’est-ce que c’est que la démocratie ? [..] 

    On ne peut pas se conten­ter de bran­dir ce mot sans lui don­ner tout son sens, toute sa pro­messe inaccomplie. [..] 

    La démo­cra­tie, comme pro­messe, comme hori­zon, comme idéal, c’est tout sim­ple­ment le régime de n’importe qui. Sans pri­vi­lège de nais­sance, sans pri­vi­lège de for­tune, sans pri­vi­lège d’origine, sans pri­vi­lège de diplôme. [..] 

    C’est évi­dem­ment un scan­dale, un scan­dale vivant, qui aura tou­jours devant lui de nou­velles oli­gar­chies nais­santes, des oli­gar­chies de la nais­sance, de la for­tune, du savoir, des oli­gar­chies peut-être de pleines bonnes volon­tés parce que j’ai du savoir, j’ai de la connais­sance donc je sais mieux que le peuple ce qui est bon pour lui. Mais d’autres aus­si, j’ai des inté­rêts à défendre, j’ai de la for­tune, j’ai des moyens, je serais mieux que le peuple ce qui est bon non pas pour lui mais pour moi. [..] 

    Est-ce que la démo­cra­tie, c’est en effet cette vita­li­té du n’importe qui ou est-ce que c’est en per­ma­nence la confis­ca­tion de cette volon­té col­lec­tive, de ce peuple sou­ve­rain, com­po­sé des mil­lions de n’importe qui par ceux qui s’en pré­tendent dépositaires ? »

    Réponse
  17. EFFAB

    Après POUF, ETIENNE !… bon, si vous y tenez, pour­quoi pas ! mais, en ce cas, n’hé­si­tez pas à le lui res­sor­tir au besoin le jour où il se contre­di­rait à 180° ^^ Qui est conta­mi­né par qui, je com­mence à sérieu­se­ment me poser la ques­tion ^^ tout va bien, ETIENNE, pas de pres­sions de votre côté ? aucune menace, aucun conflit d’in­té­rêt ?… Ne m’en vou­lez pas mais je suis comme votre Jéré­my Cricket

    Réponse
  18. EFFAB

    Mieux qu’Edwy Ple­nel ! infi­ni­ment plus didac­tique en tout cas…

    … que la rhé­to­rique ô com­bien enfu­meuse de ce chien de garde à l’é­lite et au système.

    ETIENNE, je vous l’ai déjà dit, et nous sommes plu­sieurs voire infi­ni­ment (majo­ri­tai­re­ment) nom­breux à le pen­ser : lais­sez ces élites, ces intel­lec­tuels se pava­ner de leurs mots et de leurs belles inten­tions et répan­dons plus démo­cra­ti­que­ment la bonne parole et cette Cause des causes, ici-même sur ce blog, la place en prio­ri­té et récur­rente à tous ces jeunes et autres ano­nymes de bonne volonté !

    EFFAB

    Réponse
  19. EFFAB

    Com­pa­rons.

    Com­pa­rons le prêche et la rhé­to­rique ins­ti­tu­tion­nelle d’un chien de garde…

    … avec le par­ler-vrai d’une citoyenne en deve­nir et émancipation…

    Réponse
  20. EFFAB

    « Les coef­fi­cients de consen­te­ment sont un feed­back numé­rique indi­quant le sta­tut de vic­toire. Base psy­cho­lo­gique : quand le gou­ver­ne­ment est capable de col­lec­ter des taxes et de dimen­sion­ner la pro­prié­té pri­vée sans juste com­pen­sa­tion, c’est une indi­ca­tion que le public est mûr pour se rendre et consen­tir à sa mise en escla­vage et à son asser­vis­se­ment légal. Un bon indi­ca­teur, faci­le­ment quan­ti­fiable, de temps plus durs à venir est le nombre de citoyens publics qui payent une taxe sur le reve­nu en dépit d’un manque évident de réci­pro­ci­té ou de ser­vice hon­nête de la part du gouvernement. »

    (« Consen­te­ment, la pre­mière victoire »)

    http://​www​.syti​.net/​S​i​l​e​n​t​W​e​a​p​o​n​s​.​h​tml

    Réponse
  21. QUEINEC

    Docu­ments très ins­truc­tifs sur l’i­déal démocratique

    Réponse
  22. Tijanbonne

    Dans un article récent de Média­part, l’U­PR et Fran­çois Asse­li­neau sont  »cas­sés » à cause, je pense, du fait que vous clas­sez l’U­PR à l’extrême droite.

    Or les adhé­rents de l’U­PR (je suis adhé­rent) viennent de tous bords poli­tique. pour ce qui me concerne je n’a­vais jamais adhé­ré mais je suis plu­tôt très à gauche. Le vote contre le trai­té de Maas­tricht en 2005 n’é­tait pas une marque de l’extrême droite (ou alors je ne sais plus situer JP. Che­ve­ne­ment sur l’é­chi­quier poli­tique!). Ce genre d’ar­ticle contri­bue à défa­vo­ri­ser l’U­PR qui a pour objec­tif de rendre au peuple de France la liber­té de choi­sir son deve­nir. Ce genre d’ar­ticle contri­bue éga­le­ment à la démo­ti­va­tion des électeurs. 

    Pour­tant Média­part sait don­ner des infor­ma­tions claires et sour­cées quand il le veut. Mer­ci donc de vous rap­pro­cher de l’U­PR pour faire le vrai tra­vail jour­na­lis­tique que vous savez faire et ne pas par­ti­ci­per au tra­vail de sape qui est l’a­pa­nage des médias aux ordres de l’o­li­gar­chie financière. 

    Le tra­vail (béné­vole) des adhé­rents sur inter­net, qui peut sem­bler à du har­cè­le­ment, est le seul moyen que nous avons à notre dis­po­si­tion pour faire pas­ser le mes­sage auquel nous croyons (nous n’a­vons mal­heu­reu­se­ment pas l’ou­ver­ture média­tique du FN, de l’UMP, du PS… ) 

    Notre dif­fé­rence fon­da­men­tale avec l’ex­trême droite est que nous sommes pour le rap­pro­che­ment avec tous les pays et en désac­cord avec toutes les formes de racisme. Avec l’es­poir que Média­part va faire un tra­vail objec­tif et impartial.

    Réponse
    • Ana Sailland

      A qui est adres­sé ce « vous » ?

      Réponse
  23. Tijanbonne
  24. EFFAB

    Que pen­sez-vous de ça ? Per­son­nel­le­ment, je découvre ceci pour la toute pre­mière fois…

    « Revi­si­tons l’his­toire et ce sans Majus­cule cette fois, ni tam­bours ni Hollywood !!
    Cela rejoint ma réflexion dans cette incon­sé­quence à lais­ser par­tir à la guerre des des (jeunes) hommes par for­cé­ment très ‘édu­qués’, qui plus est ou, plu­tôt, tous ces dérap­pages psy­cho­lo­giques, émo­tion­nels et autres excès et tra­vers liés à la nature humaine qui peut s’af­fran­chir de toute limite d’in­di­vi­dus et de consciences confron­tées du jour au len­de­main à la guerre et à cette sau­va­ge­rie qu’il y a à tuer son pro­chain, sans par­ler de tant d’autres para­mètres j’i­ma­gine, tels le condi­tion­ne­ment men­tal (pro­pa­gande) et la peur, ce sen­ti­ment, cette émo­tion qui est à l’ex­trême oppo­sé de tout altruisme et de toute connaissance… »
    (Cause des causes, 8h12’)

    Réponse
  25. Charlie BECKMAN

    Audrey, non seule­ment elle est belle mais en plus elle très per­ti­nente, elle est pra­ti­que­ment la seule à sou­le­ver les vrais pro­blèmes dans le débat.
    C’est une déesse.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Oui, la planète fut détruite. Mais pendant un bref et merveilleux moment, une énorme plus-value fut créée pour les actionnaires.

        Fil Facebook correspondant à ce billet : https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10159883602597317     Tweet correspondant à ce billet : https://twitter.com/Etienne_Chouard/status/1521818079159803904     Telegram...

Vidéo de mon intervention au 3ème Festival Citoyen (près de Toulon) du 1er mai 2022

  Sur l’élection et le tirage au sort, sur le RIC, sur le processus constituant populaire permanent, sur Alain (Émile Chartier), sur les élections sans candidats, sur les gilets jaunes et sur la priorité absolue que nous devrions tous donner à l'élaboration des...