Pierre-Alain Bruchez lance un référendum en Suisse et montre la différence entre un pays démocratique et un pays purement oligarchique

7/12/2023 | 3 commentaires

Les amis Pierre-Alain Bru­chez – auteur du livre Le RIC L’ins­tau­rer en France, le pré­ser­ver en Suisse – et Antoine André du média TheS­wiss­Box Conver­sa­tion viennent d’a­ni­mer une superbe émission :

La pre­mière par­tie de la vidéo est utile pour com­prendre la situa­tion en France et en Suisse, ain­si que la dif­fé­rence entre un pays démo­cra­tique et un pays pure­ment oligarchique.

Ils montrent éga­le­ment que mal­gré cer­tains avan­tages consé­quents du sys­tème suisse, celui-ci reste per­fec­tible, notam­ment au niveau de l’ou­ver­ture des ini­tia­tives à la matière légis­la­tive (pro­po­si­tion et abro­ga­tion), ain­si qu’au niveau du finan­ce­ment des cam­pagnes des ini­tia­tives et des vota­tions qui sont mal­heu­reu­se­ment dépour­vues d’aide publique et de pla­fon­ne­ment. Les res­sources finan­cières des ini­tia­teurs ne devraient pas être une condi­tion de réus­site d’une initiative.

La seconde par­tie de la vidéo pré­sente le réfé­ren­dum en cours de déclen­che­ment au sujet d’une nou­velle loi fédé­rale suisse, le Mantelerlass.

Pierre-Alain Bru­chez exprime des pré­oc­cu­pa­tions concer­nant cette loi : selon lui, bien que cette légis­la­tion vise à favo­ri­ser la tran­si­tion vers des éner­gies renou­ve­lables, elle pour­rait para­doxa­le­ment por­ter atteinte à l’intégrité des pay­sages natu­rels suisses, en par­ti­cu­lier en favo­ri­sant l’ins­tal­la­tion de grands parcs solaires en pleine nature.

Alpe Furgge mit Solarmodulen mantelerlass

Cette ini­tia­tive doit col­lec­ter les 50 000 signa­tures néces­saires pour lan­cer un vote popu­laire avant fin décembre. Elle est sou­te­nue par des orga­ni­sa­tions influentes comme la Fon­da­tion Franz Weber, mais manque encore de nom­breuses signa­tures, donc si vous vou­lez par­ti­ci­per, il faut invi­ter les citoyens suisses à signer la péti­tion. Toutes les infor­ma­tions néces­saires, y com­pris les détails sur la manière de contri­buer à cette ini­tia­tive, sont dis­po­nibles sur ce site dédié au réfé­ren­dum stopp​-au​-man​te​ler​lass​.ch qui dénonce notamment :

  • La pri­mau­té de la pro­duc­tion d’énergie sur tout autre intérêt.
  • La construc­tion de parcs éoliens et solaires dans des pay­sages pro­té­gés ins­crits aux inven­taires fédé­raux (IFP, ISOS).
  • La sup­pres­sion de l’obligation de pré­ve­nir ou com­pen­ser les atteintes.
  • La construc­tion de parcs éoliens et solaires dans des bio­topes d’importance can­to­nale, régio­nale ou local.
  • Les pro­cé­dures faci­li­tées pour défri­cher des forêts pour construire des parcs éoliens.
  • Les sub­ven­tions publiques des ins­tal­la­tions de pro­duc­tion d’énergie renou­ve­lable à hau­teur de 60%.
  • Et que mal­gré toutes ces mesures, il n’est pas cer­tain que nous pour­rons rem­pla­cer les éner­gies fos­siles et le nucléaire pour assu­rer l’approvisionnement éner­gé­tique de la Suisse.

Une vidéo plus courte (15 minutes) expose ce pro­jet de référendum :

Cette inter­view par Raphael du média Actions Suisse sou­ligne les com­plexi­tés de la tran­si­tion éner­gé­tique en Suisse. Pierre-Alain Bru­chez a insis­té sur la néces­si­té d’adopter des mesures qui res­pectent à la fois l’objectif de réduc­tion des émis­sions de CO2 et la pré­ser­va­tion des pay­sages natu­rels. Il a pro­po­sé des solu­tions alter­na­tives, telles que l’installation de pan­neaux solaires sur les toits des bâti­ments urbains plu­tôt que dans des espaces naturels.

Pour m'aider et m'encourager à continuer, il est désormais possible de faire un don.
Un grand merci aux donatrices et donateurs : par ce geste, vous permettez à de beaux projets de voir le jour, pour notre cause commune.
Étienne

Catégorie(s) de l'article :

3 Commentaires

  1. AimeRIC

    Pour por­ter son mes­sage, l’as­so­cia­tion pro­na­tu­ra peut don­ner un sacré coup de pouce pour ras­sem­bler les signatures.

    Réponse
  2. Dufragne évelyne

    Faire ava­ler à ceux qui sont sur la sel­lette avec rai­son et délice les avan­tages à ne pas tou­cher aux  » green’s » !
    Le en même temps et tout de suite doivent se par­ler le matin au réveil pour ne pas com­mettre l’ irré­pa­rable ! Qu’ils cherchent ce qui fait fuir leurs bonnes idées avant l’en­tre­prise de cet envahissement !
    Quand on est capable de détruire pour gagner une conti­nui­té , on doit l’être pour construire !
    Et dans la tête de l’ humain , on devrait pou­voir lire , Plan­ter ce qui nour­rit , pas ce qui détruit !

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Chers amis, Je vais enfin rencontrer les copains québécois constituants 🤗 On va évidemment réfléchir ensemble à une constitution d'origine citoyenne pour le Québec libre 🙂 Je pars pour Montréal ce 1er juin et mon périple durera une quinzaine de jours....