Pétition : NON au passeport vaccinal !

22/03/2021 | 11 commentaires

Je signe des péti­tions, comme une vic­time qui crie dans le noir de la cave où elle a été enfer­mée, parce que je suis rava­lé au rang dégra­dant d’É­LEC­TEUR (c’est-à-dire INCAPABLE poli­tique majeur) par ceux qui osent pré­tendre être mes « repré­sen­tants » — et qui se sont arro­gé le droit d’é­crire eux-mêmes la Consti­tu­tion (qu’ils devraient craindre).

J’en suis réduit à signer de déri­soires péti­tions (sans force contrai­gnante) parce que mon pays n’a pas de Consti­tu­tion (digne de ce nom).

Dans un peuple deve­nu consti­tuant, donc vigi­lant, il n’y aurait plus AUCUNE place pour un tyran.

Je signe, mais la mort dans l’âme car je sais bien que le « régime » qui nous opprime devient tota­li­taire et qu’il fau­drait beau­coup plus qu’une péti­tion pour lui résister.

Les pou­voirs abusent parce qu’on les laisse faire.

Les juristes sont trop confor­mistes : ils devraient aider les élec­teurs à deve­nir citoyens, en les aidant à écrire eux-mêmes les règles de leur représentation.

Étienne Chouard, aspi­rant citoyen constituant.


La péti­tion contre le pas­se­port vac­ci­nal : https://​www​.les​li​gnes​bougent​.org/​p​e​t​i​t​i​o​n​s​/​n​o​n​-​a​u​-​p​a​s​s​e​p​o​r​t​-​v​a​c​c​i​nal

NON au passeport vaccinal

Vos libertés sont en jeu !

Adres­sé à : M. Oli­vier Véran, Ministre de la San­té et des Solidarités

Alors que les cam­pagnes de vac­ci­na­tion battent leur plein en France et par­tout en Europe, de plus en plus de pays envi­sagent l’instauration d’un pas­se­port vaccinal.

ATTENTION : le gou­ver­ne­ment, jouant sur les mots, parle désor­mais de “pas­se­port sanitaire”.

C’est stric­te­ment la même chose.

Un tel “pas­se­port” restreindrait :

  • Votre liber­té de vous déplacer.
  • Votre droit de fré­quen­ter cer­tains lieux.
  • Votre droit d’accéder à cer­tains services.

C’est de la vac­ci­na­tion obli­ga­toire dégui­sée. Et c’est du fichage.

POUR NOUS, LE PASSEPORT VACCINAL C’EST NON !

La Pré­si­dente de la Com­mis­sion euro­péenne Ursu­la von der Leyen a annon­cé qu’un pro­jet de légis­la­tion sur un tel pas­se­port serait pré­sen­té le 17 mars 2021, ce qui per­met­trait un “retour gra­dué” à la libre cir­cu­la­tion. (1)

Nous devons réagir D’URGENCE, avant que ce pro­jet aboutisse.

Mettre en place un pas­se­port vac­ci­nal n’a AUCUN SENS :

1. Ce n’est pas parce que vous êtes vac­ci­né que vous n’êtes pas conta­gieux, et même Pfi­zer et Moder­na l’ont recon­nu ! Leurs vac­cins portent sur la dimi­nu­tion des symp­tômes du Covid-19… pas sur l’absence de conta­gio­si­té de la per­sonne vac­ci­née. (2)

2. Que le vac­cin soit fiable ou non, le bien­fait atten­du d’un pas­se­port vac­ci­nal est limi­té et ne jus­ti­fie abso­lu­ment pas de nous pri­ver de notre liber­té de choix :

    • si le vac­cin pro­tège effi­ca­ce­ment, ceux qui l’ont reçu ne devront pas craindre de se retrou­ver près de per­sonnes non vaccinées.
    • si le vac­cin ne pro­tège que par­tiel­le­ment, un pas­se­port vac­ci­nal engen­dre­rait un faux sen­ti­ment de sécu­ri­té. (3)

3. Refu­ser de se faire vac­ci­ner est un droit. Début mars, seuls 59% de nos conci­toyens se disent prêts à subir une vac­ci­na­tion Covid. (4) Cette méfiance est d’autant plus com­pré­hen­sible que nous avons encore très peu de recul sur l’innocuité et l’efficacité des vac­cins sur le long terme.

4. Il est beau­coup trop tôt pour ce genre de mesures. La France accuse un retard impor­tant en termes de vac­ci­na­tion. Avec seule­ment 0,10% de sa popu­la­tion qui a reçu les 2 doses du vac­cin, notre pays est le “mau­vais élève de l’Union Euro­péenne”. (5) Com­ment pour­rait-on impo­ser un pas­se­port vac­ci­nal alors que la plu­part de la popu­la­tion n’a pas encore accès au vaccin ?

Disons “non”, main­te­nant à un tel projet !

Si, vous aus­si, vous refu­sez qu’un pas­se­port vac­ci­nal devienne un lais­ser-pas­ser pour cer­tains (les citoyens vac­ci­nés) et une res­tric­tion de liber­tés pour les autres (les non-vaccinés)…

…alors signez cette pétition !

Demain, une ségrégation par le vaccin ?

Pour encou­ra­ger le pas­se­port vac­ci­nal, l’argument du “retour à la nor­male” est employé.

Le gou­ver­ne­ment et les médias font croire qu’un pas­se­port vac­ci­nal vous per­met­tra de voya­ger plus libre­ment, de revoir vos proches fré­quem­ment. Ce serait donc “pour votre bien”.

C’est le contraire qui se produira.

Ce pas­se­port accroî­tra les res­tric­tions et por­te­ra une grave atteinte à nos liber­tés individuelles.

Ce ne sont pas seule­ment les res­tric­tions d’accès à un pays, un res­tau­rant, un ciné­ma, un musée, qui sont en cause.

C’est le jour où un petit-fils sera exclu de l’école car il ne sera pas vacciné.

C’est le jour où un frère per­dra son emploi car son pas­se­port vac­ci­nal ne por­te­ra pas la case “Covid”.

Mal­heu­reu­se­ment, cette ségré­ga­tion est déjà dans les têtes de tous !

Au Vati­can, les oppo­sants aux vac­cins Covid sont qua­li­fiés de “néga­tion­nistes sui­ci­daires” par le Pape Fran­çois et les employés qui refusent l’injection sont mena­cés de licen­cie­ment. (6)

En Suisse, l’Union patro­nale suisse (UPS) a esti­mé que : “Dans le sec­teur pri­vé, il doit être pos­sible pour les employeurs de faire la dif­fé­rence entre les sala­riés vac­ci­nés et non vac­ci­nés” (7)

Tout cela est inacceptable.

Disons non à cette manière détour­née d’imposer le vac­cin à toute la popu­la­tion. (8)

Un tel pas­se­port irait à l’encontre de la réso­lu­tion 23612021 prise par le Conseil de l’Europe le 27 jan­vier dernier.

Cette réso­lu­tion sti­pule que toute obli­ga­tion de vac­ci­na­tion est désor­mais illé­gale par défaut : per­sonne ne peut être vac­ci­né contre sa volon­té, sous la pres­sion. (9)

Que dit cette résolution ?

  • Que les 47 États membres sont obli­gés de signa­ler avant toute injec­tion que la vac­ci­na­tion n’est PAS obli­ga­toire (7.3.1) ;
  • Que les per­sonnes non vac­ci­nées ne doivent pas subir de dis­cri­mi­na­tion (7.3.2) ;
  • Que la dis­cri­mi­na­tion est éga­le­ment expres­sé­ment inter­dite en cas de risques sani­taires exis­tants ou si une per­sonne ne sou­haite pas être vac­ci­née (7.3.2)
  • Que les fabri­cants de vac­cins sont tenus de publier toutes les infor­ma­tions sur la sécu­ri­té des vac­cins (7.3.4).

L’obligation d’un tel vac­cin serait une atteinte aux droits de l’Homme, ni plus ni moins.

Renoncer aux vaccins Covid, c’est un droit

Nous ne por­tons aucun juge­ment sur ceux qui ont choi­si de se faire vacciner.

Qu’on ne porte pas de juge­ment sur ceux qui choi­sissent d’y renoncer !

Cer­tains ont peur des dan­gers pour leur san­té, manquent de confiance en l’efficacité ou la fia­bi­li­té des vac­cins Covid, ont besoin de plus de recul, etc…

Ils en ont le droit !

Chaque indi­vi­du est libre de l’usage qu’il fait de son corps, confor­mé­ment à ses choix. (10) Le droit de dis­po­ser de son corps a été recon­nu par la Cour Euro­péenne des Droits de l’Homme en 2002 ! (11)

Le pas­se­port vac­ci­nal nous pri­ve­ra de cette liber­té de déci­der de notre santé.

Le pas­se­port vac­ci­nal mena­ce­ra la pro­tec­tion de nos don­nées personnelles.

Après les confi­ne­ments, l’enfermement de nos aînés dans les Ehpads, le port du masque obli­ga­toire, l’application Tou­sAn­ti­Co­vid et le tra­çage numé­rique, le pas­se­port vac­ci­nal sera le coup de grâce à nos liber­tés indi­vi­duelles.

Ne nous lais­sons pas faire !

Mettre en place un pas­se­port vac­ci­nal serait enfin un véri­table cata­ly­seur d’inégalités : les vac­ci­nés du Covid auront des droits que les autres n’auront pas.

Nous devons refu­ser qu’un fos­sé se creuse entre per­sonnes vac­ci­nées et non-vac­ci­nées, qu’ils soient riches ou pauvres, en bonne san­té ou malades.

C’est pour­quoi nous exi­geons du gouvernement :

  • Qu’il déclare renon­cer offi­ciel­le­ment et défi­ni­ti­ve­ment à la mise en place de tout pas­se­port vac­ci­nal, cer­ti­fi­cat de vac­ci­na­tion ou pas­se­port sanitaire
  • Qu’il recon­naisse la liber­té de choix de cha­cun face à la vac­ci­na­tion contre le Covid-19
  • Qu’il défi­nisse un cadre strict pour empê­cher le sec­teur pri­vé d’imposer des obli­ga­tions vac­ci­nales à ses salariés
  • Qu’il pour­suive les recherches sur les vac­cins en s’assurant que la sécu­ri­té de tous est garantie.

Signez et par­ta­gez cette péti­tion pour faire valoir votre liberté !

Plus nous serons nom­breux, moins le pas­se­port vac­ci­nal aura de chances de s’imposer !

À l’attention de M. Oli­vier Véran, Ministre de la San­té et des Solidarités

Mon­sieur le Ministre de la Santé,

Votre devoir est de pro­té­ger la san­té des Français.

Jusqu’à pré­sent, votre stra­té­gie se concentre sur la vac­ci­na­tion géné­ra­li­sée de la popu­la­tion, et nous espé­rons que cela por­te­ra ces fruits.

Cer­tains Fran­çais refusent de se faire vac­ci­ner. C’est aus­si de votre devoir que de res­pec­ter leur liber­té et de les protéger.

Ayant eu vent du pro­jet immi­nent de pas­se­port vac­ci­nal de la Com­mis­sion euro­péenne, nous vous deman­dons solennellement :

  • Que la France annonce à l’Union Euro­péenne qu’elle renonce offi­ciel­le­ment et défi­ni­ti­ve­ment à la mise en place du pas­se­port vac­ci­nal, cer­ti­fi­cat de vac­ci­na­tion, pas­se­port sani­taire ou toutes les formes qu’il pour­rait prendre,
  • De recon­naître la liber­té de choix de cha­cun face à la vac­ci­na­tion contre le Covid-19,
  • De défi­nir un cadre strict pour empê­cher le sec­teur pri­vé d’imposer des obli­ga­tions vac­ci­nales à ses salariés,
  • De pour­suivre les recherches sur les vac­cins en vous assu­rant que la sécu­ri­té de tous est garantie.

Nous comp­tons, Mon­sieur le Ministre, sur votre com­pré­hen­sion des enjeux der­rière cette péti­tion et vous prions de croire en l’expression de notre haute considération.

Sources

 

  1. https://www.france24.com/fr/europe/20210301-union-europ%C3%A9enne-un-projet-de‑l%C3%A9gislation-sur-un-passeport-vaccinal-propos%C3%A9-en-mars
  2. Kern, J. (2021). Covid-19 : la vac­ci­na­tion signi­fie-t-elle l’arrêt du port du masque ? Futu­ra-sciences, San­té.https://​www​.futu​ra​-sciences​.com/​s​a​n​t​e​/​a​c​t​u​a​l​i​t​e​s​/​c​o​r​o​n​a​v​i​r​u​s​-​c​o​v​i​d​-​1​9​-​v​a​c​c​i​n​a​t​i​o​n​-​s​i​g​n​i​f​i​e​-​t​-​e​l​l​e​-​a​r​r​e​t​-​p​o​r​t​-​m​a​s​q​u​e​-​8​4​7​11/
  3. https://​www​.tdg​.ch/​l​e​-​p​a​s​s​e​p​o​r​t​-​v​a​c​c​i​n​a​l​-​n​o​n​-​m​e​r​c​i​-​9​0​9​5​9​6​0​2​4​175
  4. https://​www​.lejdd​.fr/​S​o​c​i​e​t​e​/​s​o​n​d​a​g​e​-​c​o​v​i​d​-​1​9​-​l​a​-​c​a​m​p​a​g​n​e​-​f​r​a​n​c​a​i​s​e​-​d​e​-​v​a​c​c​i​n​a​t​i​o​n​-​d​u​r​e​m​e​n​t​-​j​u​g​e​e​-​e​n​-​f​r​a​n​c​e​-​e​t​-​a​-​l​e​t​r​a​n​g​e​r​-​4​0​2​8​281
  5. https://​www​.capi​tal​.fr/​e​c​o​n​o​m​i​e​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​/​d​e​u​x​i​e​m​e​-​d​o​s​e​-​d​u​-​v​a​c​c​i​n​-​l​a​-​f​r​a​n​c​e​-​e​s​t​-​e​n​c​o​r​e​-​e​n​-​r​e​t​a​r​d​-​p​a​r​-​r​a​p​p​o​r​t​-​a​-​s​e​s​-​v​o​i​s​i​n​s​-​e​u​r​o​p​e​e​n​s​-​1​3​9​2​790
  6. https://​www​.euro​pe1​.fr/​i​n​t​e​r​n​a​t​i​o​n​a​l​/​c​o​v​i​d​-​1​9​-​a​u​-​v​a​t​i​c​a​n​-​c​e​u​x​-​q​u​i​-​r​e​f​u​s​e​n​t​-​l​e​-​v​a​c​c​i​n​-​r​i​s​q​u​e​n​t​-​l​e​-​l​i​c​e​n​c​i​e​m​e​n​t​-​4​0​2​6​269
  7. https://www.lepoint.fr/monde/suisse-licencier-les-employes-qui-refusent-la-vaccination-25–02-2021–2415500_24.php
  8. https://​www​.lese​chos​.fr/​i​d​e​e​s​-​d​e​b​a​t​s​/​e​d​i​t​o​s​-​a​n​a​l​y​s​e​s​/​l​e​s​-​n​o​n​-​d​i​t​s​-​d​u​-​p​a​s​s​e​p​o​r​t​-​v​a​c​c​i​n​a​l​-​1​2​9​0​601
  9. Assem­blée par­le­men­taire. (2021). Réso­lu­tion 2361 : Vac­cins contre la covid-19 : consi­dé­ra­tions éthiques, juri­diques et pra­tiques. https://​pace​.coe​.int/​f​r​/​f​i​l​e​s​/​2​9​0​0​4​/​h​tml
  10. https://cours-de-droit.net/le-droit-de-disposer-de-son-corps-et-le-droit-a-l-integrite-physique-a121609240/#:~:text=L’Expression%20contest%C3%A9e%20%C2%AB%20libre%20disposition,capacit%C3%A9%20et%20de%20sa%20personne
  11. Cour eur. D.H., arrêt Pret­ty c. Royaume-Uni du 29 avril 2002, §§ 61–62 et 66, http://​echr​.coe​.int (7 mai 2014)

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 

Tweet cor­res­pon­dant à ce billet : 

Catégorie(s) de l'article :

11 Commentaires

  1. joss

    Le vac­cin devrait per­mettre aux per­sonnes les plus faibles de revivre avec les per­sonnes saines. Un pas­se­port vac­ci­nal devient alors absurde, il inter­di­rait aux per­sonnes saines de cir­cu­ler. Ce qui devrait être déve­lop­pé est un cer­ti­fi­cat vac­ci­nal uti­li­sé uni­que­ment pour prou­ver en cas d’ef­fets indé­si­rables au vac­cin que la per­sonne a bien été vac­ci­née avec tel ou tel vac­cin. Ce cer­ti­fi­cat serait uni­que­ment consul­table par le méde­cin trai­tant (et le patient).
    Tout le reste est un outil totalitaire.

    Réponse
    • anne Berneau

      que de bon sens…Je n’en peux tel­le­ment plus de la pro­pa­gande quo­ti­dienne que j’en suis ren­due à lire les com­men­taires de ce genre pour me faire du bien. Se sen­tir seul dans la folie des autres , n’est ce pas ce qui rend fou. Moi meme je ne com­prends pas cet achar­ne­ment à vac­ci­ner encore et tou­jours : une fois que les popu­la­tions à risque ont reçu le vac­cin, il me semble que la pan­dé­mie avec son cor­tège de réa, confi­ne­ments etc, c’est fini ! Si, comme on nous le dit, le vac­cin pro­tège les gens à risque de faire des formes graves, et que pour le reste de la popu­la­tion, le covid est comme une grosse grippe, à quoi bon s’a­char­ner à cher­cher l’im­mu­ni­té col­lec­tive ? A t on jamais vu que l’on ait recher­ché l’im­mu­ni­té col­lec­tive de la grippe. Comme le covid, elle amène chaque année ses variants et les per­sonnes à risque ont le choix de se faire vac­ci­ner. Alors pour­quoi l’é­tat veut il à tout prix injec­ter un pro­duit phar­ma­ceu­tique qui n’a aucune garan­tie sanitaire,et dont il n’y a pas besoin ? C’est louche, c’est louche!!!

      Réponse
  2. joss
  3. joss

    Je viens d’ap­prendre que le « pas­sport vac­ci­nal » était déjà dans les tiroirs depuis 2018 !
    https://ec.europa.eu/health/sites/health/files/vaccination/docs/2019–2022_roadmap_en.pdf

    Extrait Actions page 1.
    « Exa­mi­ner la fai­sa­bi­li­té de l’é­la­bo­ra­tion d’une carte/passeport de vac­ci­na­tion com­mun pour les citoyens de l’UE (qui tienne compte des calen­driers de vac­ci­na­tion natio­naux poten­tiel­le­ment dif­fé­rents), qui soit com­pa­tible avec les sys­tèmes élec­tro­niques d’in­for­ma­tion sur la vac­ci­na­tion et recon­nu pour une uti­li­sa­tion trans­fron­ta­lière, sans dupli­ca­tion du tra­vail au niveau national. »

    RECOMMANDATION DU CONSEIL du 7 décembre 2018
    rela­tive au ren­for­ce­ment de la coopé­ra­tion contre les mala­dies à pré­ven­tion vaccinale
    https://​eur​-lex​.euro​pa​.eu/​l​e​g​a​l​-​c​o​n​t​e​n​t​/​F​R​/​T​X​T​/​P​D​F​/​?​u​r​i​=​C​E​L​E​X​:​3​2​0​1​8​H​1​2​2​8​(​0​1​)​&​f​r​o​m​=GA

    Réponse
    • anne Berneau

      c’est ce genre de choses sor­ties les unes apres les autres du tiroir qui font la « lou­chi­tude » de cette crise.…Beaucoup de choses sont pas­sées par les des­sous de table depuis 2017.….Au fur et à mesure qu’on lit ces faits trou­blants, on prend peur sur les véri­tables inten­tions des gouvernements.

      Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...