Excellent Mélenchon, sur le crime abject du 49.3 sur les retraites

4/03/2020 | 13 commentaires

Je trouve Mélen­chon très bon, là.

Mais j’ai quand même deux pro­blèmes avec l’op­po­si­tion de LFI :

1) La motion de cen­sure est un leurre, une oppo­si­tion contrô­lée (© Orwell 1984), c’est-à-dire une oppo­si­tion dont le pou­voir n’a rien à craindre (puis­qu’il dis­pose d’une majo­ri­té de ser­pillières indignes). Je m’é­tonne que LFI REFUSE de lan­cer la pro­cé­dure de des­ti­tu­tion de Macron.

2) Un oppo­sant « radi­cal » qui REFUSE de sor­tir du car­can ultra­li­bé­ral de l’UE n’est pas du tout radi­cal : il n’est qu’une oppo­si­tion contrô­lée, c’est-à-dire trom­peuse (comme celle du traître Tsi­pras en Grèce).


Marianne encore vio­lée, cette fois sous bâillon sanitaire

Catégorie(s) de l'article :

13 Commentaires

  1. gerard olive

    Pour qui a voté Mélen­chon ? la messe est dite. Il a été mis là car ils savent pour­voir le gérer. 

    Mélen­chon désa­voue son porte-parole, Djordje Kuz­ma­no­vic et ses pro­pos sur l’immigration et le vire.…
    Ain­si Mélen­chon et le patro­nat sont tom­bés d’accord.….…

    La honte de Denis Robert qui a plus que mal­trai­té Étienne Chouard.
    Ces gau­chistes font le bou­lot que la droite ne peut pas faire.
    Ces gau­chistes qui se disent de gauche mais ont oublié le peuple et ne font que du sociétal.
    C’est dans ces moments-là que l’on voit leur vrai visage.
    Salut à toi Étienne ; ton éthique n’est pas assez infor­mée his­to­ri­que­ment mais tu es intègre, chose rare de nos jours.

    Réponse
  2. gerard olive

    Dans l’entretien, M. Kuz­ma­no­vic livrait une vision « patriote », se récla­mant de Jean Jau­rès : « La bonne conscience de gauche empêche de réflé­chir concrè­te­ment à la façon de ralen­tir, voire d’assécher les flux migra­toires (…). Plu­tôt que de répé­ter, naï­ve­ment, qu’il faut “accueillir tout le monde”, il s’agit d’aller à l’encontre des poli­tiques ultra­li­bé­rales (…). Lorsque vous êtes de gauche et que vous tenez sur l’immigration le même dis­cours que le patro­nat, il y a quand même un pro­blème… Ce que nous disons n’a rien de nou­veau. C’est une ana­lyse pure­ment mar­xiste : le capi­tal se consti­tue une armée de réserve. »

    la messe est dite .
    main­te­nant que erdo­gan a ouvert les vannes de migrants ‚ces gau­chistes vont les accueillir par mil­lions sinon ils vont être trai­tés de facistes .….

    Réponse
  3. Desbois

    Si Mélan­chon et la FI ain­si que Le Pen et le FN sont vrai­ment dans l’op­po­si­tion, qu’il fasse cam­pagne, bat­tage média­tique autour de la des­ti­tu­tion de Macron, et engage cette démarche. Il ne se passe pas une semaine sans que l’on apprenne la démis­sion d’un dépu­té ou séna­teur LREM du ce par­ti ou de son groupe. Ca va être le moment de pré­ci­pi­ter la chute de ceette pré­si­dence ultra­pré­si­den­tielle et dictatorial.

    Réponse
  4. joss

    Pour­quoi vou­loir s’a­char­ner à chan­ger cette Union Euro­péenne de la finance (qui n’est pas l’Eu­rope des peuples) ? Struc­ture ultra-pyra­mi­dale construite par l’é­lite comme moyen de domi­na­tion des peuples. …afin de rem­pla­cer l’é­lite par une autre élite ? Il fau­drait tout chan­ger : son fonc­tion­ne­ment (struc­ture hori­zon­tale), ses objec­tifs (l’hu­main). Alors qu’il suf­fi­rait d’a­gir d’a­bord sur ce qui est acces­sible : les com­munes, les régions, la nation. Pour­quoi vou­loir s’oc­cu­per du sys­tème solaire alors que la terre se meurt ?

    Réponse
    • joss

      et on chan­ge­rait quoi de cette UE ? et com­ment on change la BCE ? … autant vou­loir chan­ger la Chine ou les USA.

      Réponse
    • joss

      Dire des trucs pareils, c’est faire croire aux gens qu’il suf­fit de peu de chose pour que tout aille pour le mieux et que d’autres veillent sur eux. Les gens peuvent alors dor­mir sur leurs 2 oreilles. C’est le meilleur moyen de fabri­quer des spec­ta­teurs, des gens pas­sifs, des gens qui ne prennent pas leur des­tin en main.

      Réponse
      • joss

        Pré­ci­sion : je ne cri­tique pas Mélen­chon sur son dis­cours contre ce 49–3 😉
        mais sur le fait de vou­loir chan­ger l’UE.

        Réponse
  5. joss

    Ca me fait bien rire : « le 49–3 engage la res­pon­sa­bi­li­té du gou­ver­ne­ment ». Est-il pré­vu dans la Consti­tu­tion que le gou­ver­ne­ment soit jugé sur ses déci­sions ? une red­di­tion des comptes, une mise en accu­sa­tion publique ?

    Réponse
  6. Marco

    « Je m’étonne que LFI REFUSE de lan­cer la pro­cé­dure de des­ti­tu­tion de Macron. »
    Pro­cé­dure qui n’a aucune chance d’al­ler au bout !
    Si on veut faire reti­rer le texte sur les retraites, voire virer
    Macron, il n’y a qu’une solu­tion c’est l’en­tente de tous les oppo­sants poli­tiques, syn­di­ca­listes, gilets jaunes … et la grève géné­rale jus­qu’à la victoire

    Tout le reste c’est de la daube !

    Réponse
  7. Disjecta

    Salut Etienne !
    Je rejoins Mar­co. Pas plus que la motion de cen­sure, la pro­cé­dure de des­ti­tu­tion de Macron n’a aucune chance d’a­bou­tir. Cette idée est sans cesse répé­tée dans les forums par les fans mono­ma­niaques d’As­se­li­neau, afin de démon­trer que Mélen­chon et la FI sont des oppo­sants de car­ton-pâte mais elle est ridi­cule ! Pen­dant ce temps-là, on attend de voir l’U­PR tenir la bar­ri­cade dans la rue, faire les manifs, mobi­li­ser et arrê­ter de faire croire que leur pro­po­si­tion de des­ti­tu­tion est une idée fabu­leuse, que seule leur immense intel­li­gence a per­mis de décou­vrir. C’est juste une manière pour l’U­PR de se faire pas­ser à bon compte pour le che­va­lier blanc. De sur­croît, faire une réunion contre l’UE en pen­sant qu’on peut à la fois y invi­ter Marine Le Pen et la FI, c’est du fou­tage de gueule : cela contri­bue nota­ble­ment à la dédia­bo­li­sa­tion du RN par les médias des mil­liar­daires. Marine Le Pen est avec les riches, les patrons, les flics, les mili­taires, c’est si dur que ça à com­prendre pour l’U­PR ? Ou alors, peut-être que l’U­PR n’a pas de pro­blèmes avec les riches, les patrons, les flics et les mili­taires ? L’UPR, Etienne, n’a rien à voir avec le peuple : ce sont juste des petits-bour­geois égo­tistes qui se sentent dépas­ser et tentent de se faire pas­ser pour l’op­po­si­tion la plus formidable.
    Les masses petite-bour­geoises abê­ties ont voté en masse pour Macron : que les mili­tants de l’U­PR aillent les convaincre qu’on doit des­ti­tuer celui pour qui ils ont voté et on en reparle…

    Réponse
  8. Pierre

    @Marco @Disjecta

    En même temps, il faut avouer que c’est pas vrai­ment cré­dible de pro­mettre une « gué­rilla par­le­men­taire » jus­qu’au retrait de la reforme, sans uti­li­ser tous les outils par­le­men­taires à leur dis­po­si­tion pour ralen­tir ou mettre des bâtons dans les roues du gouvernement.

    Après, l’intérêt ou non d’une telle « gué­rilla par­le­men­taire » peut se dis­cu­ter, mais c’est Mélen­chon qui a pré­ten­du la mener, pas Étienne ni l’UPR.

    Et une telle pro­cé­dure n’a aucune chance d’aller au bout, mais ça ne veut pas dire qu’elle ne sert à rien. Ça fait perdre du temps au gou­ver­ne­ment qui n’a plus que 794 jours devant lui, tout comme les amen­de­ments qu’ils ont dépo­sés qui n’a­vaient pas plus de chance d’al­ler au bout.

    Réponse
  9. Marco

    Gué­rilla par­le­men­taire ou pro­cé­dure de des­ti­tu­tion ce sont les mêmes argu­ties inutiles pour arri­ver au but

    La gué­rilla par­le­men­taire, elle a l’a­van­tage de faire déve­lop­per des argu­ments, de mon­trer les limites des godillots de LaRem, d’es­sayer de réveiller les endor­mis … mais ce n’est pas qu’à l’as­sem­blée que ça peut se jouer

    Le che­mi­nots, les hos­pi­ta­liers, les avo­cats, les ins­tits … tous ceux qui se battent dans la rue depuis 3 mois n’ar­ri­ve­ront qu’à s’é­pui­ser si tout le monde ne les rejoint pas et bloque le pays

    Les par­tis et les syn­di­cats semblent com­plè­te­ment hors jeu, comme chaque fois qu’il y a une insur­rec­tion, s’il se passe quelque chose ça vien­dra de la rue !

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

Voilà un événement qui va certainement être passionnant et surtout important : la soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée "Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs"...