François Ruffin et moi

14/03/2019 | 8 commentaires

J’aime assez ce por­trait de Fran­çois Ruf­fin sur France Culture (mal­gré les objec­tifs sans doute « divi­seurs de l’op­po­si­tion » de l’au­teur de l’ar­ticle), Fran­çois dont je me sens sou­vent infi­ni­ment proche, notam­ment dans sa recherche de ras­sem­ble­ment de toutes les classes popu­laires autour de leur cause com­mune (j’u­ti­lise là mes mots à moi) contre l’op­pres­sion orga­ni­sée par les classes oisives :

François Ruffin disrupte l’opposition


https://​www​.fran​ce​cul​ture​.fr/​e​m​i​s​s​i​o​n​s​/​l​e​-​b​i​l​l​e​t​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​/​l​e​-​b​i​l​l​e​t​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​-​d​u​-​m​a​r​d​i​-​1​2​-​m​a​r​s​-​2​019

Une des dif­fé­rences entre nous deux, je crois (à part mon approche ins­ti­tu­tion­nelle d’un peuple deve­nant consti­tuant que Fran­çois ne par­tage pas du tout), c’est que j’as­sume, moi, le fait que le résul­tat, – le peuple ras­sem­blé autour d’une cause com­mune –, inclut for­cé­ment des gens de TOUS les bords poli­tiques, y com­pris des bords décla­rés « infré­quen­tables » (impurs et ban­nis comme le seraient les « intou­chables » en Inde) par les politiciens. 

Je ne recon­nais pas l’é­ti­quette poli­tique « infré­quen­table », que je consi­dère comme raciste (essen­tia­li­sante et défi­ni­tive) et anti­po­li­tique. Je crois, comme les Grecs antiques, que les citoyens doivent défendre mor­di­cus l’i­sé­go­ria (le droit de parole pour TOUS, à tout moment et à tout pro­pos) plus encore que l’i­so­no­mia (l’é­ga­li­té devant la loi), pour per­mettre à TOUS de défendre le bien com­mun à leur manière.

Je refuse de réduire les hommes à leurs opi­nions du moment, comme si ces opi­nions étaient leur iden­ti­té, leur nature, à vie.

Qu’il le veuille ou non, Fran­çois sert aus­si de « pas­se­relle » entre humains arti­fi­ciel­le­ment divi­sés, pour nous rejoindre sur l’es­sen­tiel, et moi je trouve ça bien. C’est même peut-être le plus important. 

Mal­gré les « petites phrases » qui peuvent lui être extor­quées sous pres­sion puis mon­tées en épingle (*) par les jour­na­listes orga­niques du sys­tème de domi­na­tion par­le­men­taire, je conserve à Fran­çois mon ami­tié et mon admi­ra­tion. C’est un type bien, mu pro­fon­dé­ment par la recherche du bien commun. 

Dés­uni, le peuple per­dra toujours.
Uni, le peuple gagne­ra toujours.

Ce qui se passe en ce moment dans le pays, en pro­fon­deur, est grand.

Étienne.

(*) Je pense à l’ar­ticle du Point évo­qué ici : « Le mea culpa de Fran­çois Ruf­fin sur le cas Etienne Chouard », et qui est bien meilleur dans sa ver­sion papier, plus inté­res­sant et moins mal­veillant que cet extrait raco­leur et exa­gé­ré des­ti­né au web.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :

Catégorie(s) de l'article :

8 Commentaires

  1. Ahmed Dris

    Bon­jour,

    http://​roger​ga​rau​dy​.blog​spot​.com/​2​0​1​9​/​0​3​/​t​r​i​b​u​n​e​-​l​i​b​r​e​-​a​p​p​e​l​-​l​a​-​c​o​n​s​c​i​e​n​c​e​.​h​tml

    Je suis l’au­teur de cet appel, il a été envoyé à 7000 adresses élec­tro­niques, à tra­vers la Fran­co­pho­nie ; si vous le sou­hai­tez, je vous l’en­voie dans un fichier Word.

    Vous êtes un authen­tique résis­tant et certes un brave homme, et je vous sou­haite une bonne conti­nua­tion dans votre travail.

    A. Dris

    Réponse
  2. david vincent

    Très déçu d’ap­prendre qu’en sou­te­nant Asse­li­neau, cher Etienne, vous aban­don­niez en quelque sorte l’i­dée d’une VIème répu­blique écrite par une Assem­blée Consti­tuante Citoyenne (Asse­li­neau est réso­lu­ment contre). Voir même que vous met­tiez de l’eau dans le vin en ce qui concerne le RIC (Asse­li­neau veut bien des réfé­ren­dums « mais pas trop sou­vent » pour ne pas désa­cra­li­ser bla­bla­bla et cer­tai­ne­ment pas « en toute matière » – voir votre der­nier débat avec lui).

    Réponse
  3. Citoyen Constituant

    Le lien que vous avez mis vers l’ar­ticle du Point ne semble pas fonc­tion­ner chez moi et peut-être par­tout alors. Celui-ci fonc­tionne chez moi :
    https://www.lepoint.fr/politique/le-mea-culpa-de-francois-ruffin-sur-le-cas-etienne-chouard-13–03-2019–2300402_20.php#xtmc=ruffin-chouard&xtnp=1&xtcr=2
    J’ai trou­vé cette article aus­si en pas­sant, sor­ti un jour envi­ron après l’autre, de l’AFP appa­rem­ment, il est bien mieux envers vous :
    https://www.lepoint.fr/politique/hommage-a-chouard-ruffin-confesse-une-erreur-14–03-2019–2300961_20.php#xtmc=ruffin-chouard&xtnp=1&xtcr=1

    Réponse
  4. BlueMan

    Étienne, je suis éton­né de voir com­bien tu es naïf sur Fran­çois Ruffin.

    Il vient de te renier : «  Le sou­ci, c’est qu’au-delà de Chouard, de ses pro­pos, de sa confu­sion, dans ses débats grouillent des grou­pus­cules d’extrême droite, qui en font un point d’appui, un lieu de recru­te­ment. (…) Je n’avais pas vu com­bien il pou­vait ser­vir de passerelle. »

    https://​fran​ce​frexit​.com/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​/​2​0​1​9​/​0​3​/​1​3​/​r​i​c​-​e​t​-​g​i​l​e​t​s​-​j​a​u​n​e​s​-​r​u​f​f​i​n​-​r​e​n​i​e​-​c​h​o​u​a​rd/

    Ce que tu se sembles pas voir, c’est qu’il te sacri­fie­ra sur l’au­tel de sa réussite.

    Et aus­si : « Je ne trouve pas la pen­sée de Chouard par­ti­cu­liè­re­ment construite ». Ben voyons… Après toutes les recherches, les réflexions, et les expli­ca­tions claires et construites, arti­cu­lées, que tu as don­nées sur la consti­tu­tion, la fausse démo­cra­tie, etc., dans tes nom­breuses confé­rences et tes ateliers…

    Même si Fran­çois Ruf­fin dénonce avec talent beau­coup d’injustices sociales, il ambi­tionne. Tu com­prends ? Il AMBITIONNE ! Et il ne met­tra pas en péril sa « car­rière » pour toi. ^^
    Il est train de te lâcher car le sys­tème média­tique lui met la pres­sion, et qu’il a choi­si de se dis­tan­cier de toi pour sa car­rière. C’est triste, mais c’est la réalité.

    Ami­tiés.

    Réponse
    • Guillaume Silve

      Oui on a bien com­pris que F. Ruf­fin n’a­vait fina­le­ment qu’une obses­sion que l’on peut décryp­ter au tra­vers de son der­nier bou­quin : le pou­voir. Et qui plus est, sera ren­for­cé par le lâcher-prise pro­gres­sif de JL. Mélen­chon à la tête de LFI, qui va prendre effet après les pro­chaines élec­tions euro­péennes, au pro­fit de ce mon­sieur. Mon­sieur que je trouve pour­tant à la base au com­bat plus que louable. C’est affli­geant de voir fina­le­ment que la bon­té natu­relle des humains est bien sou­vent com­pro­mise dès que les enjeux d’une quel­conque influence apparaissent…

      Réponse
      • Barbe

        Pas d accord.
        Cela arrive en réac­tion au fait qu etienne appelle à voter asselineau.
        D où déso­li­da­ri­sa­tion obligée…

        Etienne tu ne crois pas au plan A et plan B ? On n en aurait pas le temps ?
        Mer­ci de ta réponse.

        Réponse
  5. david vincent

    « J’aime assez ce por­trait de Fran­çois Ruf­fin sur France Culture »
    Il y a du vrai dans ce por­trait mais il est quand même bien à charge (mais qu’at­tendre d’un média gouvernemental…).
    Par exemple ils n’ont pas peur d’é­crire : « On attend tou­jours de connaître le modèle de socié­té idéal de Fran­çois Ruf­fin », alors que celui-ci est dans le groupe de la FI et adhère à son pro­gramme (sans par­ler de ses nom­breux amen­de­ments à l’AN).

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Demain soir, on saura si les jeunes sont allés se mettre en travers de l’arbitraire, en élisant… En élisant n’importe qui contre le tyran du moment — qu’il est urgent de freiner, de limiter, d’empêcher !

Chers amis, Voilà 17 ans que j'instruis, dans ma tête et sur ce site, le procès de l'élection. Dix-sept ans que je creuse ce sujet central, et que je découvre et dénonce les mécanismes diaboliques (qui divisent) de ce piège politique — infantilisant et humiliant —...

[Contre la tyrannie qui vient] Grand Appel et Marche pour défendre la Liberté

Chers amis, Sentez-vous que le temps est venu de prendre nos responsabilités pour défendre notre liberté ? Si ne disons jamais non aux pouvoirs abusifs, ils ne s'arrêteront jamais d'abuser : "tout pout pouvoir va jusqu'à ce qu'il trouve une limite" (Montesquieu)....