[RIC POUR LES GILETS JAUNES (et les autres)] Les mœurs des « journalistes » en France, en 2018, avec les vrais opposants, c’est 2 qui tiennent et 3 qui cognent… et un bâillon pour qu’il se taise… Je demande le droit de nous défendre loyalement : en direct et en face à face

20/12/2018 | 134 commentaires

Je me fais une très haute idée de la fonc­tion de jour­na­liste. J’ai été très mar­qué par l’i­ma­gi­naire de l’é­poque de la Révo­lu­tion fran­çaise, où les jour­na­listes étaient consi­dé­rés comme « les sen­ti­nelles du peuple ». Déjà, à Athènes, il y a 2500 ans, les citoyens, pour pou­voir tous jouer le rôle de « sen­ti­nelles de la démo­cra­tie », tenaient plus que tout à l’i­sé­go­ria (droit de parole pour tous, à tout moment et à tout pro­pos) car ce droit de parole per­met­tait à chaque citoyen de cher­cher et sur­tout de dénon­cer tous les éven­tuels com­plots contre la démo­cra­tie, pour la pro­té­ger. Grâce à l’i­sé­go­ria, la démo­cra­tie était plus forte, la démo­cra­tie avait les moyens de se défendre contre les intri­gants, contre les comploteurs.

Aujourd’­hui, le croi­riez-vous, les « jour­na­listes » (ou en tout cas un grand nombre d’entre eux) traquent les lan­ceurs d’a­lertes comme des mal­fai­teurs, qu’ils appellent des « com­plo­tistes »… c’est-à-dire que les « jour­na­listes », au lieu de pro­té­ger les citoyens vigi­lants (et d’en faire par­tie eux-mêmes !), les mar­ty­risent ! On marche sur la tête. 

#LeTer­me­Com­plo­tis­teEs­tU­neIn­sul­teÀ­Lin­tel­li­gen­ce­Cri­tique

Et il n’est pas besoin d’être grand clerc pour com­prendre le lien direct entre cette pro­fonde per­ver­sion (mise à l’en­vers) de la fonc­tion de jour­na­lisme et l’ap­pro­pria­tion de tous les jour­naux par les plus riches (9 mil­liar­daires ont ache­té, comme on achète des bagnoles ou des baraques, TOUS les jour­naux du pays ; c’est une catas­trophe, l’o­pi­nion n’est plus éclai­rée mais intoxiquée).

Par ailleurs, je constate à mon sujet que les mœurs des « jour­na­listes », avec les oppo­sants au sys­tème de domi­na­tion par­le­men­taire (à mon avis frau­du­leu­se­ment nom­mé « Gou­ver­ne­ment repré­sen­ta­tif »), deviennent d’une bru­ta­li­té et d’une déloyau­té crasses : car enfin, depuis deux ou trois jours, tous les édi­to­crates de mon pays publient des « por­traits » de moi comme si j’é­tais l’en­ne­mi public n°1, fourbe, dan­ge­reux, com­plo­tant dans l’ombre, « trouble » (sic), « sul­fu­reux » (resic), tis­sant sa toile (rere­sic)… (sans s’en rendre compte, mes accu­sa­teurs sont d’ailleurs pré­ci­sé­ment ce qu’ils dénoncent : « com­plo­tistes »…), mais sans m’a­voir jamais appe­lé avant pour connaître ma ver­sion (les seuls à m’a­voir appe­lé avant sont les jour­na­listes de France Info, qui ont d’ailleurs écrit sur moi un article moins men­son­ger que les autres), sans m’a­voir pré­ve­nu, et sur­tout sans me lais­ser la moindre chance de me défendre, sans me per­mettre d’ex­pli­quer la sot­tise et la faus­se­té de toutes ces accu­sa­tions invrai­sem­blables, et sur­tout sans jamais confron­ter nos argu­ments de fond.

J’ai deman­dé, sur Twit­ter, aux pre­miers de ces édi­to­ria­listes calom­nia­teurs un débat à la loyale, en direct, face à face et sur le fond (des pro­blé­ma­tiques de la sou­ve­rai­ne­té, de la repré­sen­ta­tion, de l’i­ni­tia­tive des peuples dans les lois aux­quels ils consentent à obéir, de choses sérieuses, quoi), plu­tôt que sur des ragots extra­va­gants qui tournent en boucle dans le milieu fer­mé des pré­ten­dus « anti­fas », dont tout laisse à croire que leur mis­sion réelle est d’en­tre­te­nir à gauche une pro­fonde ziza­nie, à l’aide d’une redou­table police de la pen­sée ; ziza­nie qui coupe le peuple en mor­ceaux et qui le condamne éter­nel­le­ment à l’im­puis­sance (élec­to­rale).

Cha­cun com­mence à com­prendre que de débat loyal sur le fond, ils n’en veulent pas. Serait-ce parce que tous ces édi­to­ria­listes n’au­raient pas d’ar­gu­ment solide (et avouable) contre le RIC ? et qu’ils sont donc réduits à s’en prendre lâche­ment au mes­sa­ger, dans son dos et sans lui per­mettre de se défendre ?

Je demande un droit de réponse loyal à ceux qui me calomnient.

Mais leur pro­blème prin­ci­pal , c’est que, quoi qu’ils décident à pro­pos de mon droit de réponse, en l’oc­cur­rence tuer le mes­sa­ger ne suf­fi­ra plus, car il y a désor­mais dans le pays DES CENTAINES d’autres mes­sa­gers tout aus­si com­pé­tents et bons ora­teurs (c’est-à-dire res­pec­tueux des autres) pour prendre ma place : ce qui est né en France, avec les Gilets jaunes et le RIC comme pre­mière marche intel­lec­tuelle vers une aspi­ra­tion popu­laire à un pro­ces­sus consti­tuant popu­laire (débar­ras­sé des pro­fes­sion­nels de la poli­tique), c’est une prise de conscience conta­gieuse, à la base de la socié­té, que le niveau consti­tuant est le meilleur pour enga­ger les luttes sociales : le niveau légis­la­tif est mau­vais pour nous éman­ci­per car 1) il nous enferme dans une impuis­sance poli­tique qui est ver­rouillée à un niveau supé­rieur, inac­ces­sible, et 2) il nous empêche de fra­ter­ni­ser contre l’op­pres­sion des riches du moment par des dis­putes sans fin sur des sujets secondaires.

Le niveau légis­la­tif, celui où l’on décide quelles sont les lois qu’il nous faut aujourd’­hui, thème par thème, est celui des dis­putes sans fin, alors que le niveau consti­tuant, celui où l’on décide com­ment l’on va mettre au point les lois, qui va nous repré­sen­ter, avec quel man­dat, sous quels contrôles et avec quelles pos­si­bi­li­tés de révo­ca­tion, ce niveau consti­tuant est celui de la concorde facile car la plu­part de nos aspi­ra­tions y convergent, que nous soyons de droite, de gauche ou d’autre chose : tout le monde com­prend à toute vitesse que NOTRE CAUSE COMMUNE, la cause com­mune des 99% par­tout sur terre, c’est : « NOUS VOULONS INSTITUER NOUS-MÊMES NOTRE PROPRE PUISSANCE ». 

Il me semble que ce pour­rait être la devise des Gilets Jaunes du monde entier.

Cette muta­tion uni­ver­sel­le­ment conta­gieuse va tout chan­ger : les élec­teurs enfants sont en train d’as­pi­rer à deve­nir citoyens consti­tuants, et ils n’au­ront pas à le deman­der à leurs maîtres : il leur suf­fi­ra de le vou­loir vrai­ment, ensemble. Étienne de la Boé­tie l’a­vait excel­lem­ment pré­dit : soyez réso­lus de ne plus ser­vir, et vous voi­là libres.

Je peux me trom­per, bien sûr, et je passe mon temps à cher­cher des contra­dic­teurs pour trou­ver mes erreurs et pro­gres­ser, mais il est extra­va­gant de me faire pas­ser pour un tyran qui avan­ce­rait mas­qué. Extravagant.

Je vais repro­duire à la fin de ce billet un mes­sage impor­tant que j’a­vais rédi­gé en novembre 2014 (il y a 4 ans déjà), où je fai­sais le point sur les accu­sa­tions à pro­pos de Soral. Vous juge­rez. Je sou­ligne sim­ple­ment que, per­son­nel­le­ment, je ne parle JAMAIS de Soral, abso­lu­ment jamais, et que, par contre, tous ceux qui m’ac­cusent de le fré­quen­ter (ce qui n’est pas vrai), eux, en parlent tout le temps… comme si c’é­tait ces impré­ca­teurs eux-mêmes qui étaient char­gés de la pro­mo­tion quo­ti­dienne du per­son­nage qu’ils pré­tendent combattre. 

Bref, devant ce tor­rent de haine recuite, tour­nant en boucle et auto-entre­te­nue, de la part des « grands » édi­to­ria­listes du pays, je me dis que, fina­le­ment, être ain­si craint par ces gens-là, c’est un peu comme une Légion d’hon­neur, une marque de vraie résis­tance : il semble donc que je ne sois pas, moi, une oppo­si­tion contrô­lée (Cf. 1984 d’Or­well : une oppo­si­tion dont le pou­voir n’a rien à craindre). 

Fina­le­ment, il est assez logique que je sois détes­té par cette bande de détes­tables : je rap­pelle que tous ces « jour­na­listes » (ce sont les mêmes pro­pa­gan­distes qui défen­daient tous le Oui pour le réfé­ren­dum contre l’an­ti­cons­ti­tu­tion euro­péenne en 2005 et qui éti­que­taient déjà « extrême droite » tous leurs adver­saires défen­seurs du Non, pour ne pas avoir à leur répondre sur le fond), tous ces « jour­na­listes » qui me traitent de « facho », donc, défendent ardem­ment, depuis 40 ans (depuis le début des années 1980), à la fois le fléau du néo-libé­ra­lisme et celui du libre-échange, la catas­trophe abso­lue qu’est la libre cir­cu­la­tion des capi­taux et donc l’é­va­sion fis­cale, les délo­ca­li­sa­tions et la dés­in­dus­tria­li­sa­tion du pays, la déré­gu­la­tion finan­cière et la dépos­ses­sion des États du pou­voir de créa­tion moné­taire, le trans­fert scan­da­leux de la sou­ve­rai­ne­té natio­nale (qui ne leur appar­te­nait pour­tant pas) à des ins­ti­tu­tions supra­na­tio­nales tyran­niques hors contrôle et cor­rom­pues jus­qu’à la moelle, la flexi­bi­li­té et l’aus­té­ri­té, la dés­in­dexa­tion des salaires et des retraites, la rigueur et les coups de cein­ture pour les pauvres, les cadeaux somp­tueux et obs­cènes pour les plus riches, insa­tiables pompes à fric, véri­tables siphons à pognon pri­vant la socié­té des signes moné­taires néces­saires à la pros­pé­ri­té, l’as­phyxie finan­cière des ser­vices publics pour en faire à terme des centres de pro­fit pri­vé, la vente à vil prix des biens publics ren­tables (auto­routes, péages, aéro­ports, bar­rages, indus­tries stra­té­giques…) aux par­rains maf­fieux qui les ont mis en place à leurs micros, et j’en passe… Il est assez logique que ces défen­seurs du capi­ta­lisme déchaî­né (et de son prin­ci­pal outil, la pré­ten­due Union euro­péenne) ne nous aiment pas et qu’ils nous craignent, moi et les Gilets jaunes deve­nant constituants.

Mille mer­cis à tous ceux qui me défendent comme ils peuvent, sur les réseaux sociaux et dans les conver­sa­tions, il est facile de com­prendre com­bien pour moi c’est émouvant. 

Et notam­ment mer­ci à ceux qu’on appelle les gen­tils virus démo­cra­tiques, dont j’ob­serve tous les jours le dévoue­ment au bien com­mun et à la démo­cra­tie qui vient. 

Mer­ci aus­si à RT, Rus­sia Today, la chaîne de télé russe qui assume désor­mais qua­si­ment seule en France le ser­vice public de Résis­tance à l’op­pres­sion, en don­nant la parole à tout le monde et en per­met­tant de bons débats de fond sur des sujets impor­tants. J’ai ren­con­tré leurs équipes et j’ai été frap­pé par leur pro­fes­sion­na­lisme et leur rigueur. Pro­ba­ble­ment parce qu’ils n’ont aucun droit à l’er­reur (le gou­ver­ne­ment et ses com­plices « jour­na­listes » les traquent depuis leur créa­tion), et aus­si peut-être parce qu’ils ne suivent pas, eux, un idéal lié au pro­fit ou à la domination.

Mer­ci aus­si à Fran­çois Ruf­fin, pour son cou­rage. Ce qu’il a fait ne m’é­tonne pas de lui : il est pro­fon­dé­ment hon­nête. C’est sans doute l’homme poli­tique que j’ad­mire le plus dans mon pays (mal­gré quelques pro­fonds désac­cords, notam­ment sur la très néces­saire sor­tie de l’UE). J’es­père que ses amis (qui sont aus­si les miens, dans ma tête en tout cas) ne le mar­ty­ri­se­ront pas pour ce qu’il a dit de moi (qui n’est quand même pas si grave).

Bon, les Gilets jaunes, on conti­nue d’ap­prendre à consti­tuer, sur les péages et les ronds-points ? On se fout de ces voleurs de pou­voir, on ne leur deman­de­ra pas la per­mis­sion pour s’é­man­ci­per de leur domi­na­tion. Il faut par contre qu’on s’en­traîne, hein ? Allez, à tout à l’heure !
(ce soir jeu­di à Bor­deaux, ven­dre­di à Péri­gueux, same­di dans le Lot, dimanche à Bri­gnoles, ou à Tou­lon je ne sais plus 🙂 )

Ami­tiés à tous (vrai­ment à tous).

Étienne.

#Gilets­Jau­nes­Cons­ti­tuant

#CeNest­Pa­sAux­Hom­me­sAu­Pou­voir­DÉ­cri­re­Les­Rè­gles­Du­Pou­voir

#Pas­De­Dé­mo­cra­tie­Sans­Ci­toyens­Cons­ti­tuants


Quand le mes­sage est trop fort, atta­quer le messager…

Voi­ci main­te­nant, ci-des­sous, la copie du billet (impor­tant) que j’ai publié ici le 28 novembre 2014 (il y a déjà 4 ans) et où j’ai fait le point sur Soral :

Pour que les choses soient claires

Publié le 28 novembre 2014 | 286 com­men­taires

De grands médias et des poli­ti­ciens de métier sont en train d’essayer de faire de moi un « Sora­lien », ce qui leur per­met­trait de dis­cré­di­ter d’un coup, sans argu­ment de fond, la pro­po­si­tion ultra-démo­cra­tique de pro­ces­sus consti­tuant popu­laire que je défends depuis dix ans.

Quels sont les faits ?

Depuis la bagarre de 2005 contre l’anticonstitution euro­péenne, je tra­vaille jour et nuit pour don­ner de la force à une idée ori­gi­nale d’émancipation du peuple par lui-même et pas par une élite : je sou­tiens l’idée que nous n’avons pas de consti­tu­tion digne de ce nom et que, si nous vou­lons nous réap­pro­prier une puis­sance poli­tique popu­laire et nous débar­ras­ser du capi­ta­lisme, nous devrons apprendre à écrire nous-mêmes notre Consti­tu­tion, notre contrat social, en orga­ni­sant nous-mêmes un peu par­tout des ate­liers consti­tuants popu­laires. Selon moi, ce n’est pas aux hommes au pou­voir d’écrire les règles du pou­voir, ce n’est pas aux pro­fes­sion­nels de la poli­tique d’écrire ou de modi­fier la Consti­tu­tion, qu’ils doivent craindre et pas maîtriser.

Depuis dix ans, donc, je lis beau­coup, dans toutes les direc­tions, tout ce qui touche aux pou­voirs, aux abus de pou­voir et aux ins­ti­tu­tions : his­toire, droit, éco­no­mie, phi­lo­so­phie poli­tique, socio­lo­gie, anthro­po­lo­gie, de la bible à nos jours, tout m’intéresse, pour­vu que ça me donne des idées et des forces pour orga­ni­ser la résis­tance des êtres humains à tous les sys­tèmes de domi­na­tion. J’essaie de com­prendre com­ment on en est arri­vé au monde injuste et violent qui est le nôtre, et com­ment on pour­rait (réel­le­ment) amé­lio­rer la vie sur terre. Chaque fois que je déniche un livre, une thèse, une idée, un fait, une preuve, un intel­lec­tuel, un texte, une vidéo, ou tout docu­ment qui me semble utile pour com­prendre les abus de pou­voir et y résis­ter, je le signale sur mon site et on en parle ensemble. Depuis dix ans, ce sont ain­si des dizaines de mil­liers de liens que j’ai expo­sés à l’intérêt et à la cri­tique de mes lecteurs.

Sur le plan de la méthode, même si je me sens (de plus en plus) sûr de moi quant à ma thèse radi­ca­le­ment démo­cra­tique, je suis pour­tant tou­jours à l’affût des argu­ments de TOUS ceux qui ne pensent PAS comme moi ; c’est comme une hygiène de pen­sée, je cherche les pen­sées contraires aux miennes, autant pour les com­prendre vrai­ment (ce qui faci­lite ensuite les échanges construc­tifs avec des adver­saires que je consi­dère, mal­gré notre oppo­si­tion, comme des êtres humains, donc ipso fac­to légi­times pour défendre leur point de vue, quel qu’il soit), que pour détec­ter mes éven­tuelles propres erreurs. Comme tout le monde, je ne pro­gresse que dans la controverse.

Un jour, il y a trois ans je pense, je suis tom­bé sur une vidéo de Soral, que je ne connais­sais pas, qui m’a inté­res­sé : il y dénon­çait le colo­nia­lisme raciste du gou­ver­ne­ment israé­lien et le sio­nisme comme idéo­lo­gie de conquête, aux États-Unis mais aus­si en France (en s’appuyant sur les livres — bou­le­ver­sants — d’Israël Sha­hak, de Shlo­mo Sand, de Gilad Atz­mon et d’autres que nous devrions tous lire, je pense). Pour moi qui tra­vaille sur les abus de pou­voir, il est natu­rel d’être inté­res­sé par toute étude d’un pro­jet de domi­na­tion, quel qu’il soit. En regar­dant un peu son site, j’ai vu qu’il étu­diait, condam­nait et résis­tait (comme moi), entre autres, à l’Union euro­péenne, au capi­ta­lisme, à l’impérialisme, au colo­nia­lisme, au racisme, aux com­mu­nau­ta­rismes, aux mul­ti­na­tio­nales, aux com­plexes mili­ta­ro-indus­triels et aux grandes banques d’affaires, à la prise de contrôle des grands médias par les banques et par les mar­chands d’armes, au libre-échange et au sabo­tage moné­taire, aux innom­brables et scan­da­leuses tra­hi­sons des élites, à toutes les guerres, à toutes les réduc­tions des liber­tés publiques jus­ti­fiées par la « lutte contre le ter­ro­risme », etc. Bref, tous ces fronts de résis­tance étant, à mon avis, des fronts de gauche, et même de gauche radi­cale et vraie, j’ai ajou­té natu­rel­le­ment un lien sur ma page d’accueil vers le site de Soral. Un lien, par­mi des mil­liers — je ne savais pas encore que cela allait faire de moi, en quelques années, un homme à abattre.

Je n’ai pas fait l’exégèse de l’auteur et du site signa­lés : j’ai juste cité le lien déni­ché, comp­tant comme d’habitude sur l’intelligence des gens — que je consi­dère comme des adultes — pour dis­tin­guer ce qui y est per­ti­nent de ce qui ne l’est pas, ce qui est bon de ce qui est mau­vais. Et puis, je suis pas­sé à autre chose, évi­dem­ment ; ma vie est une course per­ma­nente d’une idée à l’autre.

À par­tir de ce moment, j’ai reçu des accu­sa­tions vio­lentes et des injonc­tions — sou­vent ano­nymes — à reti­rer ce lien, jugé dia­bo­lique. Or, j’ai hor­reur qu’on m’impose ce que je dois pen­ser ou dire ; je veux bien chan­ger d’avis (j’aime décou­vrir que je me trompe et pro­gres­ser en chan­geant d’opinion), mais il ne suf­fit pas d’affirmer que je me trompe, même en criant que je suis un fas­ciste (sic), il faut me le prou­ver. Et si on veut me for­cer à reti­rer un lien, il y a toutes les chances pour que je m’obstine (bête­ment, je sais).

Autre fait qui m’est repro­ché : depuis 2011, les mili­tants d’E&R relaient sou­vent mes textes et vidéos sur leur site (docu­ments qui ne parlent que de démo­cra­tie, de consti­tu­tion d’origine popu­laire, et de ges­tion com­mune du bien com­mun), signe d’intérêt de mili­tants « de droite » pour la vraie démo­cra­tie que — en toute logique — je ne prends pas comme une preuve évi­dente de « fas­cisme »…  Lorsque je constate qu’un par­ti ou un jour­nal ou une radio ou un site quel qu’il soit relaie ma prose radi­cale d’émancipation par l’auto-institution de la socié­té, je ne peux y voir que des rai­sons d’être satis­fait : mon mes­sage est uni­ver­sel, il n’est pas réser­vé à une famille poli­tique ; plus on sème­ra des graines de démo­cra­tie auto-ins­ti­tuée, un peu par­tout, sans exclu­sive aucune, mieux ce sera.

Jus­te­ment, j’ai obser­vé une évo­lu­tion qui me semble impor­tante : les jeunes gens qui suivent et sou­tiennent Soral, et qui étaient assez radi­ca­le­ment anti­dé­mo­crates quand ils m’ont connu, étaient en fait « anti-fausse-démo­cra­tie », mais ils ne le savaient pas encore : ils pen­saient (comme tout le monde) que l’alternative poli­tique était 1) capi­ta­lisme-libé­ra­lisme-« démo­cra­tie » (com­plè­te­ment pour­ri, mafieux, escla­va­giste, des mil­lions de morts, à vomir) ou 2) com­mu­nisme-socia­lisme-« démo­cra­tie popu­laire » (com­plè­te­ment pour­ri, un capi­ta­lisme d’État, avec police de la pen­sée, des camps de tra­vail en Sibé­rie, des mil­lions de morts, à vomir) ou 3) fas­cisme-« non-démo­cra­tie » (violent aus­si, mais sans cor­rup­tion — choix ter­ri­fiant, selon moi, évi­dem­ment)… Et puis, voi­là qu’ils découvrent, en lisant les livres que je signale (Manin, Han­sen, Rous­seau, Sin­to­mer, Cas­to­ria­dis, Guille­min…) un régime alter­na­tif, une qua­trième voie, une orga­ni­sa­tion poli­tique dont per­sonne ne nous a jamais par­lé sérieu­se­ment à l’école ou dans les jour­naux : la vraie démo­cra­tie, sans guille­mets, avec une vraie consti­tu­tion et des vrais contrôles, que nous écri­rions nous-mêmes, direc­te­ment parce que entraî­nés, pour être sûrs de ne pas nous faire trom­per à nou­veau… Eh bien, je suis sûr (je l’ai res­sen­ti sou­vent, net­te­ment) que nombre de ces jeunes mili­tants (de droite dure au début par dépit de la cor­rup­tion géné­ra­li­sée et faute d’alternative autre — pro­ces­sus iden­tique à la nais­sance du nazisme en Alle­magne) sont en train de deve­nir (ou sont déjà deve­nus) des démo­crates réels. Non pas par magie, mais parce que cette alter­na­tive démo­cra­tique réelle est à la fois cré­dible et pro­met­teuse, elle fait vibrer tous les hommes de bonne volon­té. Alors, je main­tiens qu’il est per­ti­nent et néces­saire de par­ler avec enthou­siasme de vraie démo­cra­tie à abso­lu­ment tout le monde, en étant convain­cu qu’un être humain, ça peut chan­ger d’avis 1) si on le res­pecte en tant qu’être humain, et 2) si ce qu’on lui pro­pose est éman­ci­pant, libé­ra­teur, puis­sant, prometteur.

Et puis, quand on me reproche les médias — soi-disant par­fois peu fré­quen­tables— par les­quels sont relayées mes graines de démo­cra­tie réelle, je réponds que je ne m’identifie pas au média qui me tend son micro, que je reste moi-même quelle que soit la per­sonne à qui je parle, et sur­tout que je n’ai guère le choix puisqu’AUCUN grand jour­nal ni aucune grande radio de gauche (que j’aime quand même, hein) — ni Là-bas-si‑j’y‑suis, ni le Diplo, ni Poli­tis, ni Terre-à-terre, dont je parle pour­tant sou­vent, moi, depuis 2005 —, aucun de ces médias n’a jamais relayé / signa­lé / com­men­té mon tra­vail, depuis DIX ans (!)… Comme si la démo­cra­tie vraie ne les inté­res­sait pas du tout, ou comme si elle leur fai­sait peur. Il n’y a QUE les mili­tants de base qui m’invitent à venir débattre sur ces ques­tions : l’idée d’un pro­ces­sus consti­tuant qui devien­drait popu­laire et d’une pro­cé­dure authen­ti­que­ment démo­cra­tique comme le tirage au sort, ça n’intéresse pas du tout les chefs, même ceux des médias de gauche…

Par­mi les faits qui me sont repro­chés, il y a aus­si une confé­rence avec Marion Sigaut (que j’ai trou­vée bien inté­res­sante, d’ailleurs), sur la réa­li­té du mou­ve­ment des « Lumières ». On s’empaille sou­vent, Marion et moi : on n’est pas d’accord du tout sur Rous­seau, sur Robes­pierre, sur la Ven­dée, et sur quelques points his­to­riques impor­tants, mais on arrive bien à se par­ler, tous les deux, mal­gré nos désac­cords, en essayant de com­prendre l’autre, d’apprendre l’un de l’autre, en se res­pec­tant, ce qui s’appelle une contro­verse, pro­ces­sus qui est à la base du pro­grès de la connais­sance. Cet échange intel­lec­tuel avec Marion, m’a fait décou­vrir des faits et docu­ments par­ti­cu­liè­re­ment impor­tants sur l’Ancien régime — par exemple, le livre pas­sion­nant « Le pain, le peuple et le roi » de Ste­ven Kaplan —, et les intrigues fon­da­trices des « Phi­lo­sophes » des « Lumières » (riches et mar­chandes, tiens tiens), pour faire adve­nir le « libé­ra­lisme », c’est-à-dire la tyran­nie-des-mar­chands-libé­rés-deve­nus-légis­la­teurs qu’on appelle aujourd’hui le capi­ta­lisme.

Pour reve­nir à Soral, j’ai rapi­de­ment com­pris qu’il n’est pas du tout un démo­crate, évi­dem­ment : il est auto­ri­taire et il défend une idéo­lo­gie auto­ri­taire, au strict oppo­sé de ce que je défends moi. Je ne veux pas plus de sa « dic­ta­ture éclai­rée » que de n’importe quelle dic­ta­ture, évidemment.

Mais mal­gré cela, une par­tie de son ana­lyse du monde actuel (et non pas ses pro­jets de socié­té) me semble utile, objec­ti­ve­ment, pour mon pro­jet à moi, de com­pré­hen­sion des abus de pou­voir et de consti­tuante popu­laire. Donc, pour ma part, je ne monte pas en épingle ce qui me déplaît chez Soral, je prends ce qui m’intéresse (les infos sur les fronts de gauche et sur la résis­tance au sio­nisme) et je laisse le reste, comme l’adulte libre de pen­ser et de par­ler que je suis.

On reproche à Soral un anti­sé­mi­tisme intense et assu­mé. Pour­tant, quand on lui demande « êtes-vous anti­sé­mite ? », Soral répond « NON, dans le vrai sens du mot c’est-à-dire raciste ». Et il sou­ligne aus­si­tôt que le mot « anti­sé­mite », avec des guille­mets, a pro­gres­si­ve­ment chan­gé de sens pour ser­vir aujourd’hui de bou­clier anti-cri­tiques (ce que Mélen­chon dénonce lui aus­si, amè­re­ment, avec rai­son et cou­rage, je trouve, en appe­lant cette calom­nie sys­té­ma­tique « le rayon para­ly­sant du CRIF ») : dans ce nou­veau sens, com­plè­te­ment dévoyé, « anti­sé­mite » sert à qua­li­fier tous ceux (même ceux qui ne sont ABSOLUMENT PAS racistes) qui cri­tiquent et condamnent la poli­tique — elle, offi­ciel­le­ment raciste et cri­mi­nelle — du gou­ver­ne­ment israé­lien (cri­tiques d’un racisme qui sont donc un anti­ra­cisme). C’est ce nou­veau sens seule­ment que Soral assu­mait, en mar­te­lant, en sub­stance : « j’en ai marre de ce chan­tage à « l’antisémitisme » et de ces inti­mi­da­tions per­ma­nentes de la part d’ultra-racistes qui osent accu­ser de racisme des résis­tants à leur racisme ».

Je trouve que ça se défend très bien, si on arrive à tenir le cap de l’humanisme, c’est-à-dire à ne pas deve­nir soi-même raciste en réac­tion à un racisme pre­mier : il est essen­tiel, je pense, de ne pas deve­nir anti­sé­mite en réac­tion au sio­nisme : il ne faut sur­tout pas s’en prendre à tous les juifs au motif que cer­tains sio­nistes seraient odieux et dangereux.

Or, tout récem­ment, j’ai décou­vert dans une publi­ca­tion de Soral des pro­pos ter­ribles et dan­ge­reux qui me conduisent à chan­ger d’avis sur la por­tée du lien que j’ai mis sur mon site.

Dans une vidéo en direct de juin 2014 (1 minute, à par­tir de 47:54), Soral dit les mots sui­vants, que je n’avais jamais enten­dus de lui avant, et qui me choquent tous profondément :

[Bon, j’ai com­men­cé à trans­crire, mais j’ai honte de seule­ment écrire des trucs pareils… Donc, j’arrête. Je vous laisse lire le lien si ça vous chante.]

Je ne peux évi­dem­ment pas vali­der une parole pareille, froi­de­ment raciste, sexiste, auto­ri­taire. Je n’avais jamais vu Soral par­ler comme ça. C’est un peu comme un désa­veu, parce que je l’ai enten­du maintes fois jurer qu’il n’était pas antisémite.

Alors, je cède, je recon­nais que me suis trom­pé, en publiant un lien sans mise en garde : il y a un risque d’escalade des racismes. Ce mélange de lutte légi­time et cou­ra­geuse contre de redou­tables pro­jets de domi­na­tion (résis­tance qui m’intéresse tou­jours et dont je ne me déso­li­da­rise pas), avec un sexisme, une homo­pho­bie, et main­te­nant un anti­sé­mi­tisme assu­més (qui me hérissent vrai­ment), ce mélange est toxique. Stop. Et puis, je n’arrive plus à m’occuper de nos ate­liers consti­tuants : on nous inter­pelle sans arrêt sur notre pré­ten­due iden­ti­fi­ca­tion à Soral, et la vio­lence des échanges qui s’en suivent par­tout me déses­père ; j’en ai assez, il faut faire quelque chose pour mar­quer une dif­fé­rence, une limite : je sup­prime le lien de mon site vers Soral. Désor­mais, je ferai le filtre, en évo­quant moi-même les auteurs que je trouve utiles, comme Shlo­mo Sand, Jacob Cohen, Ber­nard Lazare, Israël Sha­hak, Gilad Atz­mon, Nor­man Fin­kel­stein, Gideon Levy, Mear­shei­mer et Walt, Éric Hazan, etc.

En conclu­sion, j’insisterai sur l’essentiel : à mon avis, tous ces reproches sont mon­tés en épingle de mau­vaise foi par les pro­fes­sion­nels de la poli­tique pour entre­te­nir une CONFUSION entre les vrais démo­crates et « l’extrême droite » ; confu­sion qui leur per­met de se débar­ras­ser des vrais démo­crates à bon compte, sans avoir à argumenter.

Post scrip­tum : si le sys­tème de domi­na­tion par­le­men­taire arrive fina­le­ment à me faire pas­ser pour un diable hir­sute, infré­quen­table et ban­ni, ce n’est pas grave, je ne suis qu’une cel­lule du corps social et je ne cherche abso­lu­ment aucun pou­voir per­son­nel (je ne perds donc rien d’essentiel si je suis ostra­ci­sé par le sys­tème, à part le bon­heur de bien ser­vir à quelque chose d’utile, que je res­sens en ce moment) : pre­nez alors le relais vous-mêmes ! Notre cer­veau col­lec­tif sur­vi­vra très bien à la dis­pa­ri­tion d’un neu­rone, chan­gez de nom, et conti­nuez à défendre vous-mêmes, un peu par­tout et tout le temps, cette idée impor­tante qui va tout chan­ger, mais seule­ment si on est très nom­breux à s’être bien pola­ri­sés sur la même idée, simple et forte : ce n’est pas aux hommes au pou­voir d’écrire les règles du pou­voir, DONC, il ne faut SURTOUT PAS ÉLIRE l’Assemblée consti­tuante ; si on veut une consti­tu­tion, il fau­dra l’écrire nous-mêmes et il faut donc, dès main­te­nant et tous les jours (!), nous entraî­ner réel­le­ment en orga­ni­sant et en ani­mant par­tout des mini-ate­liers consti­tuants ultra-contagieux.

« Fais ce que tu dois, et advienne que pourra. »

Étienne Chouard,
28 novembre 2014.

________________________

Rap­pel : http://​etienne​.chouard​.free​.fr/​E​u​r​o​p​e​/​f​o​r​u​m​/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​C​o​n​t​r​o​v​e​r​s​e​s​-​e​t​-​d​r​o​i​t​-​d​e​-​r​e​p​o​nse

Fil de dis­cus­sion Face­book sur ce billet
Ce conte­nu a été publié dans Contro­verses.


Catégorie(s) de l'article :

134 Commentaires

  1. Disjecta

    Tout mon (maigre) sou­tien, Etienne, comme toujours.
    Pour ce qui est des dépu­tés FI, on va voir s’ils vont faire le même sale coup que Mar­tine Billard, il y a quatre ans. Pas impos­sible, leur han­tise de petits-bour­geois les pousse à ne sur­tout pas sor­tir du moule confec­tion­né par leurs maîtres bour­geois : ils se battent bien, on ne leur enlè­ve­ra pas ça (encore que c’est leur bou­lot après tout) mais dans le cadre plou­to­cra­tique de leurs maîtres et en ayant vite ten­dance à s’ef­frayer de leur ombre. Cf. aus­si, il y a quatre ans, Judith Ber­nard et son renie­ment à la Saint Pierre.
    Pour Clé­men­tine Autain, ce n’est pas une sur­prise : elle est de tous les sales coups avec son mou­ve­ment Ensemble : ces gens ont défen­du les guerres en Libye, en Syrie, le coup d’é­tat fas­ciste en Ukraine et n’ont pas ces­sé de vomir sur le Vene­zue­la lorsque toute la meute média­tique était lâchée.
    Pour rap­pel : « Vene­zue­la : quand Ensemble de Clé­men­tine Autain hurle avec les loups fas­cistes » https://​www​.ago​ra​vox​.fr/​t​r​i​b​u​n​e​-​l​i​b​r​e​/​a​r​t​i​c​l​e​/​v​e​n​e​z​u​e​l​a​-​q​u​a​n​d​-​e​n​s​e​m​b​l​e​-​d​e​-​1​9​5​744

    Réponse
    • H.M.

      Bon­jour mon­sieur Chouard,

      La France d’au­jourd’­hui est un camp d’ex­pé­ri­men­ta­tion mon­dia­liste : nos amis bien-pen­sants font des expé­riences des­ti­nées à nous modi­fier men­ta­le­ment et géné­ti­que­ment afin que la popu­la­tion, occi­den­tale d’a­bord, puis mon­diale ensuite, cor­res­ponde ( enfin ! ) à leurs aspi­ra­tions. Fru­gales, flexibles, obéis­santes, inof­fen­sives : les sou­ris se com­por­taient comme pré­vu. De vrais petits robots vivants. On tou­chait au but. Quelques nou­veaux textes sur l’im­por­ta­tion orga­ni­sée de sou­ris du tiers-monde, des­ti­nées à pou­voir faire les der­niers « réglages » pré­vus et l’a­ve­nir s’an­non­çait radieux pour nos amis qui repré­sentent le Bien sur terre.
      Et puis pata­tras ! D’un coup, en octobre, alors que les employés de labo­ra­toire, nos élites, décident d’en remettre une couche dans le domaine de la fru­ga­li­té ( il faut bien voir jus­qu’où on peut aller car il en va des béné­fices de cer­tains : les pro­prié­taires du labo­ra­toire ), voi­là-t‑y pas que les sou­ris ont refu­sé de se lais­ser mani­pu­ler davan­tage ! Elles ont com­men­cé à mordre les employés ! Elles, si inof­fen­sives ! Elles, si obéis­santes ! Elles, si fru­gales ! Elles se sont échap­pées des cages ! Elle réclament des rations plus en rap­port avec leur appé­tit ! Pire que tout : elles veulent qu’on prenne en compte leur avis sur leur vie de souris ! 

      Vive les souris !

      Réponse
  2. Marco

    Clé­men­tine Autain aurait mieux fait de fer­mer sa bouche
    Quand on n’a rien de posi­tif à dire, on ne dit rien du tout !
    La meilleure façon de faire explo­ser le mou­ve­ment des Gilets Jaunes, c’est pour les « repré­sen­tants » auto­pro­cla­més et régu­liè­re­ment invi­tés sur les pla­teaux de se faire mous­ser en mon­trant du doigt cer­taines fractions
    Ils font en cela le jeu des oli­gar­chies en place eux qui pro­jettent de les remplacer
    Et ils s’é­tonnent d’être reje­tés, du niveau d’abstention …
    On ne veut plus de ces gui­gnols, ils vont devoir déga­ger comme les autres

    Réponse
    • Philippe

      Comme on dit, « il y a un mal pour un bien » : dans cette his­toire on voit clai­re­ment com­ment agissent les pseu­do « jour­na­listes » qui au lieu de faire un tra­vail objec­tif basé sur une enquête font des articles à charge, ce sont des pro­cu­reurs de la pen­sée, on voit com­ment ils font pour condi­tion­ner les masses. Cer­tains écrivent sans doute à par­tir d’une com­mande de leur rédac­teur en chef, d’autres par faci­li­té, en para­phra­sant les articles des autres, et peut être que cer­tains cherchent à se faire bien voir en mon­trant ain­si leur ser­vi­li­té au sys­tème. Et après on s’é­tonne que la presse soit en crise… qui veut encore lire ça ?

      Réponse
  3. Alexandre TerreHappy

    Bon­jour,

    Nous sommes lan­ceurs d’a­lerte, un groupe d’êtres sou­ve­rains indé­pen­dants juri­di­que­ment suite à une étude appro­fon­die du sys­tème légal effec­tuée par des mil­lions de bonnes âmes à tra­vers le monde.
    Je vous contacte parce que nous aus­si nous aime­rions avoir une place dans le débat contre le RIC en expli­quant les rai­sons légales et historiques.
    Effec­ti­ve­ment cer­tains d’entre nous vous consi­dé­rons comme un com­plice de la Répu­blique alors pour une fois prou­vez-nous le contraire car il vous a été trans­mis depuis 2016 le dos­sier de la fraude du nom légal.
    Pour­quoi n’a­vouez-vous pas à tous que depuis le 25 decembre 2012 tous les états/multinationales et les juri­dic­tions mon­diales (le 1er Sep­tembre 2013) ont été for­clos, ont per­du leurs privilèges.
    Pour­quoi n’ex­pli­quez-vous pas qu’une simple per­sonne peut révo­quer un tri­bu­nal et qu’en cas de cor­rup­tion cha­cun pos­sède une sûreté(fiducie) sur laquelle il peut déchar­ger ses dettes ??? 

    Alors si vous vou­lez par­ler fran­che­ment et nous consi­dé­rer un peu plus per­met­tez-moi de débattre de tout ça avec vous per­son­nel­le­ment et de vive voix afin d’or­ga­ni­ser un vrai débat.
    Je reste dis­po­nible pour un dia­logue juste et cohérent.
    Les gens doivent com­prendre pour­quoi on a fait d’eux du capi­tal vivant.

    Soyez heu­reux et à bien­tôt j’espère.
    Alexandre, pré­sident de l’as­so­cia­tion Alliance Déoda­tie Nature (A.D.N),
    Créa­teur de modèles socié­taux non-moné­taires ou d’é­co­no­mie locale
    UCC 1–308 « Tout droit réser­vé, sans préjudice »
    Tel. : 07.89.74.21.70

    Réponse
  4. BlueMan

    Bra­vo Étienne, beau discours !

    Allez Étienne !

    Le PEUPLE est avec toi !

    À bas les faux démo­crates et les kapos média­tiques de ce sys­tème poli­tique injuste !

    Ami­tiés !

    PS : il y a une faute d’or­tho­graphe dans le nom de Jean-Michel Apha­tie dans ton image jaune.

    Réponse
  5. Joey

    Après avoir regar­dé les 13 vidéos de 30 minutes sur la période 18701914 du pas­sion­nant Hen­ri Guille­min, je ne me pose plus de ques­tion quant à la fina­li­té de la presse. Il y a un siècle de cela elle était déjà l’ou­til de pro­pa­gande des gou­ver­ne­ments. Elle était déjà la fabrique d’o­pi­nions, la direc­trice de pen­sée. Les vrais jour­na­listes ont très peu de droit de cité. Je pense à Denis Robert qui est l’exemple même du jour­na­liste qui ne rentre pas dans les clous des médias mains­tream mais dénonce leur silence en par­lant de ce dont ces médias devraient nous infor­mer. Il a payé très cher son hon­nê­te­té . Alors je ne crois pas qu’il soit oppor­tun de leur deman­der un débat ; il y a une forme de men­di­ci­té là-dedans. Je pense qu’il faut plu­tot trou­ver le moyen de faire en sorte qu’ils ne soient plus les médias domi­nants et inver­ser les roles afin que ce soient eux qui finissent par nous deman­der le droit à la parole.
    Amicalement

    Réponse
  6. Philippe Huysmans

    Bon­jour Étienne,
    De toute évi­dence, cette demande est légi­time : bon après, ils vont se dépê­cher de l’ignorer.
    Je l’ai relayée sur mon site, si tu le sou­haites (comme je sais que tu n’as pas douze mains), je peux le relayer aus­si sur Ago­ra­vox. Ami­tiés, et bravo.

    Réponse
  7. Anthonioz

    On a besoin de Étienne Chouard

    Réponse
  8. Triskel

    Si je ne suis pas d’ac­cord avec tout ce que tu dis, n’im­porte qui t’ as déjà un tant soit peu lu, vu ou/et écou­té pour­ra attes­ter que tu es à l’op­po­sé des « fas­cistes », « com­plo­tistes », et racistes en tous genres. Tu es un hon­nête homme, et tu parles à tout le monde ou presque dès lors qu’il fait cause com­mune et ne pié­tine pas tes valeurs et ton com­bat. Cela te sera tou­jours repro­ché mais qu’im­porte, si ce n’é­tait pas Soral (au sujet duquel tu as levé toute ambigüi­té) ce serait autre chose, pour­vu qu’ils te salissent, dis­qua­li­fient, ostracisent.
    Ils savent qu’ils mentent et savent que nous le savons, le but est d’ef­frayer le ventre mou, de détour­ner les indé­cis sur l’air de « vous savez ce que vous quit­te­rez, vous ne savez pas encore vers quoi/qui vous ten­dez les bras ».
    Ne t’é­puise pas à fer­railler avec eux et ten­ter une énième fois de le leur faire com­prendre, ils s’en foutent ! C’est dans la rue et sur les rond-points que ça se passe, dans le monde réel, pas sur les pla­teaux de téloche ou dans les radios discrédités.
    Acces­soi­re­ment, ancien abon­né d’Ar­rêt sur Images, j’ai cou­pé mon abon­ne­ment à force de mal­hon­nê­te­té répé­tée de Schnei­der­mann : Péan « anti­sé­mite », Bric­mont « néga­tion­niste », Chouard « infré­quen­table » (il en remet une couche aujourd’­hui), Maja Nes­ko­vic lâche­ment atta­quée et j’en passe… Schnei­der­mann reste un jour­na­liste mains­tream qui occupe une niche de seg­ment, la cri­tique tiède et sans risque « démé­dias » donc quand ça chauffe, retour au ber­cail. Sa mau­vaise foi étant en fer for­gé, n’en attends rien et conti­nue d’essaimer !
    Fraternellement.
    P.S : je ne te connais pas de visu mais je me per­mets de te tutoyer parce que contrai­re­ment à ces petits mar­quis pou­drés détes­tables et de plus en plus détes­tés qui vivent sur la même pla­nète que nous mais pas dans le même monde, je te consi­dère comme un frère en huma­ni­té. Tu es du bon côté, du juste côté, et ton com­bat est noble, il n’est pas éton­nant que tu sois à nou­veau consul­té, et en retour à nou­veau atta­qué. Le reste ne mérite que le mépris. Fais comme Eric Hazan, cesse d’es­sayer de répondre à leurs minables polé­miques de petits et grands bour­geois, on n’a pas le temps et c’est déri­soire. Ton par­cours et tes actes parlent pour toi !

    Réponse
  9. Malika AM

    Etienne,

    Le RIC passe. Soyons affir­ma­tif ; Il n’y a pas de doute à émettre, ne mon­trons aucune hési­ta­tion, ces pour­ri­tures vont tout détour­ner, noyer le sujet der­rière de faux débats, faux sujets, objec­tif RIC !!!!
    Ce n’est plus l’heure de la péda­go­gie !!! Là c’est la lutte achar­née !!! Ils com­mencent leurs sales petites magouilles et cam­pagne de dés­in­for­ma­tion. Nous pour­sui­vons notre cause pour la sou­ve­rai­ne­té du peuple !!!

    Réponse
  10. Alison

    Bra­vo Mr Chouard. De bons ora­teurs, culti­vés, infor­més, clairs, il n’y en a pas tant ! Et assez cou­ra­geux pour affron­ter ce monstre de régime et ses impi­toyables sbires !! MERCI D’EXISTER mer­ci pour le petit espoir que vous insufflez

    Réponse
  11. Mouss

    Mer­ci ! Mr Chouard, vous faites par­tie des per­sonnes qui me font pro­gres­ser. Vous êtes celui qui m’a­vez « réveillé » comme vous le dites si bien, et j’ai sou­vent le sen­ti­ment , en vous lisant, que vous êtes un pro­fes­seur de démo­cra­tie ! Peut-être va t’on réus­sir à tous se réunir autour de la recherche du bien et du juste, et grâce à vos tra­vaux, peut-être y par­ve­nir ! Pour nous et nos enfants, mer­ci encore.

    Réponse
  12. Mas

    Mer­ci du fond du coeur Étienne pour toute la Lumière que vous faites en ces temps si sombres. ..
    Votre Luci­di­té c’est un air frais et oxy­gé­né de Liber­té qui entre en Nous !
    Votre sin­cé­ri­té évi­dente c’est une Fra­ter­ni­té contagieuse !
    Toute ma Gra­ti­tude pour votre Courage.
    Magali

    Réponse
  13. Marquis

    Conti­nue Etienne,je suis d’ac­cord avec toi sur nos dirigeants,je les est fré­quen­tés de très prés dans les années 90,j’ai pré­fé­ré jeter l’é­ponge pour ne plus nager dans ce monde de requins prés a tout pour le pou­voir et les ors de la république,ils sont très indi­vi­dua­liste et ne se serve des adhé­rents d’un par­ti politique,que pour leur propre ascen­sion et se moque bien de l’Intérêt général.

    Réponse
  14. Marie Morano

    C’est la lutte du pot de terre … contre toute une armée de pots de fer ! Je vous sou­tiens à 2000% ! Pre­nez soin de vous, nous avons besoin de vous plus que jamais !

    Réponse
  15. Lebreton Grégory

    Mer­ci Mon­sieur Étienne Chouard, vous êtes un être de lumière !
    Sans doute avez vous déve­lop­pé des argu­ments pour répondre à ceux qui m’op­posent le pro­blème de consen­sus impos­sible (d’a­près eux) si les sujets poli­tiques étaient ame­nés à être débat­tus en assem­blées popu­laires. Aus­si, d’a­près eux, tout le monde ne serait pas capable d’a­voir des avis éclai­rés en toutes matières…
    De plus com­ment sta­tuer des déci­sions autre­ment que par la majo­ri­té des voix et sa dic­ta­ture des majo­ri­taires sur les autres ?
    Mer­ci pour vos gui­dages là dessus !

    Réponse
    • Philippe

      C’est bien parce qu’E­tienne Chouard n’est pas entré dans le jeu média­tique mani­chéen où il faut dis­tin­guer les bons et les mau­vais, les gen­tils et les méchants, ceux avec qui on peut par­ler et ceux qu’ils faut haïr… Il faut voir com­ment se pra­tique la démo­cra­tie en Suisse pour voir que ce n’est pas qu’une ques­tion d’ins­ti­tu­tion, cela implique aus­si un état d’es­prit de res­pect de l’autre : dans ce repor­tage fait par « Un oeil sur la pla­nète » (https://​you​tu​.be/​n​R​O​e​E​2​g​I​97c) on voit un jeune de l’UDC faire l’ex­po­sé de ses argu­ments contre un pro­jet de vota­tion auprès des jeunes socia­listes ! On ne ver­rait pas cela chez nous, ce serait un scan­dale ! Chouard est dans cet esprit suisse. C’est un modèle pour nous.

      Réponse
  16. AUGEY patrick

    Quel exemple on don­ne­rait au monde…bien avant les gilets jaunes, je pen­sais que la consti­tu­tion devait être récrite pour lut­ter contre ce can­cer qui ronge notre monde, mais à l’é­poque je pen­sais benoî­te­ment que ça serait l’af­faire des poli­tiques. Le mou­ve­ment des gilets s’est éveillé, a eu ses pre­mières doléances concer­nant l’a­mé­lio­ra­tion de la vie de tout les jours…et puis, on a com­men­cé à par­ler de vous, je vous ai écou­té et j’ai com­pris que le seul objec­tif qu’on devait avoir pour l’a­ve­nir, c’é­tait le RIC.…le cou­teau suisse qui nous per­met­tra de construire un monde par l’homme et pour lui

    Réponse
  17. Jean Muster

    Une par­tie des « gilets jaunes » me semblent comme des enfants gâtés qui font déses­pé­rer leur mère à la caisse d’un super­mar­ché pour ache­ter des bon­bons. Mais la mère n’a pas d’argent pour cela, comme le fait l’E­tat fran­çais très endet­té. Strei­cken et Mani­fes­tie­ren semble être le Fran­çais son enfant le plus cher. Cepen­dant, prin­ci­pa­le­ment en automne et au prin­temps, en hiver il fait trop froid et en été, ils se livrent au culte des vacances.
    Puis ils blâment le pré­sident, mais la misère a duré plus de 30 ans. Qui pré­fère le savoir-vivre au tra­vail ne doit pas s’é­ton­ner si le pays est dans cet état, comme main­te­nant. Récem­ment, les sala­riés ont lut­té contre les réformes de la SNCF. Quelle entre­prise peut se le per­mettre 40’000’000’000’000 Euro
    (40 mil­liards) de dettes et prendre sa retraite au meilleur âge ? Bien que l’E­tat n’ait pas cédé, la dette de la SNCF a été réduite de 35 000 000 000 000 euros.
    Qu’est-ce qu’on fait main­te­nant ? La France culti­ve­ra à nou­veau ouver­te­ment son péché le plus cher, le chaos ram­pant. Qui est res­pon­sable de cette misère ? Comme tou­jours, bien sûr les autres.
    Mal­gré cette ana­lyse dif­fi­cile. J’aime ce mer­veilleux pays et ses habi­tants amicaux.

    Réponse
    • Lopez

      Excu­sez moi ‚mais vous dites abso­lu­ment n’importe quoi !! Vous par­lez de la dette de la SNCF ( que vous ne connais­sez abso­lu­ment pas) qui est je le rap­pelle une dette D’ETAT suite aux com­mandes par nos élites de lignes et gares TGV sur tout le ter­ri­toire pour au pas­sage per­mettre le déve­lop­pe­ment de ces régions .Cet une dette struc­tu­relle avec en face des infra­struc­tures ( comme votre mai­son) qui ont une valeur bien supérieure.Pour ce qui est des retraites des che­mi­nots ( dont vous ne com­pre­nez tou­jours stric­te­ment rien ) elles n’ont rien à voir avec le conflit car non sta­tu­taire !! Et de plus celle ci est payée par une SUR – coti­sa­tion sala­riale et patro​nale​.Si défi­cit il y a ce n’est qu’un pro­blème de démo­gra­phie dut au très nom­breux licen­cie­ments fait par vos copains diri­geants (6000 en trois ans ) et com­pen­sé par d’autres régimes excédentaires,pour rap­pel et pour vous mon­trer défi­ni­ti­ve­ment votre bêtise ‚cette année la SNCF annonce un béné­fice net de 800 mil­lions d’euros !!!! Et oui et ce mal­gré un conflit dur .Si cette entre­prise allait si mal pour­quoi vou­draient ils la privatiser.Reflechissez un peu SVP

      Réponse
  18. Fcy

    Cher Mon­sieur Chouard,
    Cher Etienne,

    Ce que je lis à votre sujet me touche pro­fon­dé­ment et votre article également.
    Je ne peux sup­por­ter encore plus long­temps cette injus­tice qui nous concerne tous et dont vous, aujourd’hui et depuis quelques temps déjà, êtes la victime.
    A pré­sent et plus que jamais nous devons nous poser. Et trans­for­mer leurs attaques en stra­té­gies. Vous êtes main­te­nant leur cible.
    Vous repré­sen­tez, à mes yeux et j’en suis cer­tain aux yeux de mil­liers de per­sonnes, le bon savoir, le savoir intel­li­gent. Vous êtes pour moi une sorte de ‘’sage’’ qui devrait avoir un rôle fon­da­men­tal dans notre société.
    Or, nous sommes à un virage de l’évolution des peuples et de l’Humanité, ici en France. Et je pense que les igno­rants, en face de nous, ne se rendent pas compte qu’en s’en pre­nant à vous, ils nous amènent à vous rejoindre et intel­lec­tuel­le­ment et physiquement.
    Je crois, Mon­sieur Chouard, Etienne, que votre immense tra­vail va enfin dans les pro­chains jours pou­voir s’exprimer, et se concrétiser.
    C’est pour­quoi, là, de suite, non pas sous l’influence d’une impul­sion, mais plu­tôt d’un lourd et long sen­ti­ment, mêlé d’un peu de réflexion, je pro­pose à tous ceux qui sont comme moi pei­né, vexé, concer­né et moti­vé de créer un groupe de sou­tien autour de vous. A par­tir duquel…

    Je vous prie de bien vou­loir croire en mon sin­cère engagement.
    Je ne vous remer­cie­rai jamais assez de vos lumières.

    Fcy.

    Je pro­fite de ce mes­sage pour par­ta­ger avec vous ma posi­tion à tra­vers le texte suivant.

    ‘’ Ces­sons donc de pen­ser ‘’je’’, com­men­çons à par­ler ‘’nous’’ afin de mettre un terme à ce jeu et les domi­nants à genoux.’’

    Le Peuple, avec en son sein toutes ses dif­fé­rences, ses diverses his­toires, ori­gines, édu­ca­tions, n’est qu’un. Nous appar­te­nons tous à l’Humanité et à la vie sur Terre. Il sem­ble­rait que quoi que nous ayons fait et qui nous soyons deve­nus, ce lien nous ramè­ne­ra à nous. Et dans un moment aus­si fon­da­men­tal que celui que nous vivons, cet ensemble d’individus, citoyens de la même nation, gui­dé non seule­ment par la faim mais aus­si par son ins­tinct, ne demande qu’une chose : rede­ve­nir humain. Que le modèle de socié­té dans lequel il vit lui ressemble.
    Le Peuple est humain. Il est sen­ti­ment, soli­da­ri­té, géné­ro­si­té et bon­té. Il a été sou­mis, il s’est lais­sé divi­ser, il a été cor­rom­pu et com­plice. Il s’est éga­ré, entê­té, déchi­ré, iso­lé. Il sem­blait avoir accep­té les chaînes.
    Puis il a suf­fit d’une étin­celle. D’un rien. Manu-La-Murène. Pour que cet ins­tinct, appa­rem­ment dis­pa­ru, se réveille et nous pousse natu­rel­le­ment à sor­tir, nous retrou­ver et nous exprimer.
    Humai­ne­ment le Peuple affiche aujourd’hui clai­re­ment ses limites.

    Le Peuple de France, c’est plus de 67 mil­lions d’êtres humains.
    En ce moment il se réunit, il réflé­chit, échange et va pro­po­ser. Il serait stu­pide, incons­cient et inhu­main de ten­ter de mena­cer son évo­lu­tion natu­relle. Or, la stu­pi­di­té, l’inconscience et l’inhumanité carac­té­risent le règne du capi­ta­lisme ain­si que leurs repré­sen­tants, les politiciens.
    Le Peuple de France, c’est plus de 67 mil­lions d’êtres humains.
    Et pour ceux qui n’auraient pas encore sai­si, il ne s’arrêtera pas. Il en va de sa vie, et puis, il a tout com­pris. Il peut aus­si être très violent, il l’a mon­tré à plu­sieurs reprises. Mais à pré­sent sa démarche est autre. Il ne demande pas. Il fait. Il construit son quo­ti­dien et son ave­nir. Il avance.
    La classe domi­nante, ce n’est que quelques dizaines de familles.
    Le Peuple de France, c’est plus de 67 mil­lions d’êtres humains…

    Le Peuple qui n’est qu’un fait aujourd’hui l’Histoire en défen­dant sa vie, en pre­nant sa liberté.
    Jusqu’ici nous étions tenus par une fausse peur, par une pseu­do igno­rance, mais main­te­nant nous savons, nous n’avons plus peur et nous avons faim !
    Quel tra­der spé­cu­le­rait sur la défaite du Peuple français ?
    Encore une fois nos infor­ma­tions, notre volon­té et notre déci­sion sont claires.
    Vont-ils feindre, se pen­ser tou­jours intou­chables, nous igno­rer et croire qu’ils vont pou­voir conti­nuer en toute impunité ?
    Oui. Bien sûr que oui.
    Leur égo est leur faille, les aveugle et les dévoile. Bien sûr qu’ils n’ont rien com­pris. Et pour ceux qui en auraient pris vent, ils s’organisent selon leurs moyens…

    La vio­lence est, et a tou­jours été, dans vos têtes et vos mains. Dans les nôtres se trouve notre des­tin. Rien n’étanchera notre soif de liber­té, de vivre libre­ment et libé­ré. VOS pro­vo­ca­tions fini­ront par mettre le pays à feu et à sang. Vous le savez, nous le savons. Nous sommes prêts et pas vous. Les mots, l’argent n’y feront rien, ils seront rem­pla­cés par la haine et les coups. Il fau­dra peut-être en pas­ser par là…tant pis pour vous.
    Il vous reste encore un peu de temps pour éva­luer vos chances et les forces en pré­sence. De prendre connais­sance de la réa­li­té ! Sinon…tant pis pour vous.
    Déjà, la police vous envoie un mes­sage expli­cite. L’armée fait connaître ses divi­sions… Ça ne me paraît pas être un réel signe d’unité et d’adhésion de la part des forces de l’ordre, des forces armées, envers ce sys­tème qui les méprise également.

    Gilets Jaunes, Peuple de France, NOUS, ne sommes qu’au début. Res­tons pru­dents. Si cha­cun de nos pas les fait trem­bler, sous cha­cun de nos pas peut se cacher un piège. N’allons pas trop vite.
    Choi­sis­sons les bons éclai­reurs ! Ceux qui sau­ront déchif­frer leurs stra­té­gies et nous orien­ter vers la/les bonne(s) voie(s). Bâtis­sons ensemble une socié­té qui nous connaît, qui sait nos tra­vers et qui mal­gré cela nous per­met­tra de vivre libre­ment. Nous avons par­mi nous des femmes et des hommes issus du Peuple avec les intel­li­gences et les savoirs qui peuvent rem­plir cette tâche. Maintenant !
    Peu importe le temps que nous pren­drons à mettre tout en place mais l’urgence est là, dans le choix des éclai­reurs, des sages. L’affrontement est évident, mais ne se fera que quand nous serons vrai­ment prêts. Ils nous cha­touille­ront mais nous res­te­rons insen­sibles. Concen­trés sur l’essentiel, nos vies. Notre futur sur cette planète.
    Le chan­ge­ment est tout simple pour­tant. Ceux qui choi­sissent et décident depuis des géné­ra­tions ont tout faux. Ils vont lais­ser leurs places. Pas plus com­pli­qué. Le capi­ta­lisme est intel­lec­tuel­le­ment mort. Phy­si­que­ment il se débat­tra encore un peu. Il n’en tient qu’aux autres Peuples de nous rejoindre pour que le tra­vail soit plus effi­cace, radi­cal et rapide. S’attaquer donc aux racines…Laissez-moi rêver…

    Venez. Venez avec nous Peuples d’Europe. Nos enne­mis sont les mêmes. Nos souf­frances iden­tiques deve­nues insup­por­tables. Nous suf­fo­quons, nos condi­tions de vie se détériorent…nous nous éteignons…lentement, pas­si­ve­ment,… mais sûrement.
    Le Peuple libre et sou­ve­rain, oui, c’est possible.
    Nous ne connais­sons pas encore la route exacte, mais nous nous y ren­dons. L’aventure risque de durer un peu, et si elle vous tente, n’hésitez sur­tout pas. Tout apport, connais­sance, enga­ge­ment, ne peut que ser­vir l’Histoire des Peuples. Nous ne sommes qu’un, des humains ten­tant de vivre une autre vie sur cette superbe pla­nète qui meurt, de par notre pas­si­vi­té et notre irres­pon­sa­bi­li­té. Décla­rer en être, décla­rer la guerre à la classe domi­nante est un trai­té qui concerne les Peuples du monde entier.
    La France n’est pas le pays de Pétain, de Mit­ter­rand, de Sar­ko­zy et défi­ni­ti­ve­ment pas celui de Manu-La-Murène. La France est le pays de la Résis­tance et tous ces noms l’ont com­bat­tue, ont sou­mis la nation. Ils ont com­bat­tu toutes les mani­fes­ta­tions, rébel­lions popu­laires, les ont bri­sées. Tout en étant chro­no­lo­gi­que­ment aux ordres de la banque de France et de la banque cen­trale européenne.
    La France est un pays de dif­fé­rences, de richesses, et qui mal­gré sa remar­quable sou­mis­sion a su res­ter intel­li­gent, a su conser­ver l’espoir.
    La France est le pays qui va faire explo­ser le capi­ta­lisme. Il faut bien un début…et une fin.
    Par­fois, la poudre peut avoir une odeur de liberté…

    J’ai tou­jours pen­sé et dit que la main armée aurait tou­jours tort. Mais si ma vie, ma liber­té sont en jeu ?
    Bien sûr que non. J’avais tort.
    Je ne veux pas d’une socié­té armée, où chaque citoyen pour­rait faire feu, non. Mais je serai de ceux qui s’armeront pour se libé­rer. Et uni­que­ment à cette fin.
    Non, pas comme lors de la Révo­lu­tion de 1789, où le peuple fut armé par une cer­taine classe qui leur reprit les armes après ser­vice. Nous ne sommes plus manipulables.
    Nous avons par­fai­te­ment sai­si, nous sommes armés de savoirs, d’expériences et d’une déter­mi­na­tion à toute épreuve, nous sommes nombreux…
    Allons, allons,…enfants,…

    Fcy.

    Réponse
    • didier

      joli texte, bravo .

      Réponse
      • Fcy

        C’est gen­til, merci
        Mais ne le soyons plus envers le capi­ta­lisme (gen­tils!)
        Bonnes fêtes à vous en espé­rant qu’elles seront les der­nières sous ce règne
        Bien à vous

        Fcy.

        Réponse
  19. Seb

    Mer­ci Mr Chouard.

    Mer­ci tout simplement.

    Réponse
  20. Arnaud Zielinski

    Cher Mon­sieur Chouard,
    Votre com­bat nous anime, mer­ci. Je suis chaque jours bles­sé par ces jour­na­listes que je croyais intègres. Mon­sieur Apa­thie et son bel accent qui sent MON sud ouest. Je n’ai jamais enten­du ou lu de votre part de pro­pos raciste. Il faut être igno­rant ou mal­hon­nête pour affir­mer le contraire devant des mil­lions de spectateurs.
    Faites en sorte de veiller à res­ter inat­ta­quable. Votre res­pon­sa­bi­li­té et votre expo­si­tion vous engage à l’egard de ceux qui veulent vis­cé­ra­le­ment un vraie démo­cra­tie. Lourde pression…
    Je ne pour­rai par­ti­ci­per à l’evenement de Bor­deaux, qu’à cela ne tienne je ferai deux heures de route pour vous voir à Perigueux.
    Dans notre petit vil­lage du Sud Gironde (Lugos) nous avons mon­té un petit col­lec­tif apo­li­tique (une alliance citoyenne qui s’appelle #faire, ici un lien qui explique notre démarche : https://m.youtube.com/watch?v=bFiSEhR4u_s ) dont le seul but est de pro­mou­voir le RIC. J’aimerai pou­voir échan­ger sur l’opportunité de notre for­ma­tion mais j’imagine votre temps pré­cieux et votre agen­da incom­pres­sible aus­si, je me nour­ris de vos tra­vaux. Vous faites avan­cer la cause, vous et d’autres, votre tra­vail déjà effec­tué nous évite d’avoir à réin­ven­ter la roue. Pour tout cela mer­ci. Pour tous ces citoyens fran­çais, mer­ci. 70 mil­lions de fois merci.

    Réponse
  21. Patoue

    Nor­male que les poli­tiques vous saquent, vous ouvrer les conscience.
    Vous nous faites gran­dir et deve­nir des citoyens adultes consti­tuants, ils on peur, ima­gi­ner un monde où tout les peuples serait sou­ve­rain dirigeant.….quel bonheur.
    Per­so vous avez tous mon res­pect, car un homme qui m’ explique que je n’ai ni mes­sie ni sau­veur, que je suis mon propre maître j’adore.
    J’ai jamais mis les pied dans un bureau de vote, per­sua­der que ce nest que mani­pu­la­tion et qui plus est voter pour des élites??? Non merci.
    Alors mer­ci mon­sieur Chouard, de m’a­voir fina­le­ment prou­ver que mes idees etait vrai.
    Vous avez rai­son des mes­sa­gers du RIC, des ames rêveuses conscientent suivent vos dis­cours et les pro­pagent avec convic­tion et j’en fais parti.
    Citoyenne GJ aver­tie du 36 et 37.
    Patoue

    Réponse
  22. Paffumi Evelyne

    Mer­ci Mon­sieur Chouard d’exis­ter. ..pour votre cou­rage à mettre en forme les reven­di­ca­tions d« une majo­ri­té de Fran­çais dans ce com­bat contre ce pou­voir ignoble, démasqué !
    Nous vous soutenons.

    Réponse
  23. Foulard rouge

    A consi­dé­rer…
    « Les reseaux sociaux ont don­né le droit de parole à des légions d’imbéciles qui avant ne par­lait qu’au bar, et ne cau­saient aucun tort a la col­lec­ti­vi­té. On les fai­saient taire tout de suite. Aujourd’hui ils ont le même droit de parole qu’un prix Nobel.

    Umber­to Ecco

    Réponse
  24. Farrugia Lionel

    Bon­jour Etienne, je vous suis depuis votre inter­ven­tion dans « Ce soir ou jamais », et je vous remer­cie pour tout votre tra­vail et votre ténacité.
    Je suis mon­teur à France 3 Mar­seille, et je sou­hai­te­rai dans la mesure de mon pos­sible dans cette struc­ture, vous aider à être invi­té sur le pla­teau du JT , même si je sais que le temps d’an­tenne est bien trop réduit pour que vous puis­siez déve­lop­per vos idées. Peut être serait-ce une porte d’en­trée pour être à nou­veau invi­té sur des médias plus lar­ge­ment dif­fu­sés, et ain­si appor­ter votre droit de réponse à la répu­ta­tion de per­son­nage obs­cure qui vous est faite.
    Je suis sidé­ré par le nombres de col­lègues jour­na­listes (je parle évi­dem­ment pas des « stars« qui sont les pro­phètes de la bien-pen­sance), qui s’ar­rêtent aux pre­mières infos que l’on trouve sur vous, et vous classe sans entre­prendre la moindre enquête personnelle.
    Ce mou­ve­ment social des gilets jaunes par­ve­nant à récla­mer le RIC, légi­ti­mise votre pré­sence sur les pla­teaux TV, on devrait vous voir par­tout. Je ne vais pas déve­lop­per ici pour­quoi ce n’est pas le cas (tout le monde ici doit le savoir), je veux juste si c’est pos­sible vous mettre en contact avec des ami(e)s jour­na­listes pour un éven­tuel accès au pla­teau du JT, voire plus si possible.

    Bon cou­rage et tenez bon.

    Cor­dia­le­ment.

    Réponse
    • Philippe

      L’at­ti­tude des jour­na­liste est soit de la paresse intel­lec­tuelle, véri­fier les infor­ma­tions, enquê­ter, cela prend du temps, et je pense que beau­coup n’ont pas envie de le faire, c’est plus simple de reprendre les articles de l’AFP ou des col­lègues et de faire de la para­phrase. Le tra­vail est fait, on empoche l’argent.
      Soit c’est un abus de confiance envers leur intel­li­gence : cer­tains ont le sen­ti­ment de tout savoir, et ne se remettent pas en ques­tion, ils ont le sen­ti­ment d’a­voir la véri­té révé­lée. Car on ne peut pas contre­dire un jour­na­liste, ce serait vécu comme une atteinte à la presse. Mélen­chon s’est écrié « je suis la Répu­blique », les jour­na­listes pensent « je suis la Presse ». Ils ne se rendent même pas compte de ce qui ne va pas dans leur attitude.

      Réponse
  25. Samuel Subias

    Bon­jour et un grand Mer­ci à Etienne Chouard,
    Pour son hon­nê­te­té, sa pure­té de vision et ses ana­lyses claires du monde poli­tique, sa non recherche de pou­voir, son com­bat dés­in­té­res­sé, pour notre pro­fit à tous. Oui même les plus riches gagne­raient à partager !
    Honte à ceux qui le calom­nient, sans le connaître réellement.
    C’est une belle âme, et c’est assez rare dans ces milieux pour le souligner.
    Longue vie au RIC !

    Réponse
  26. LEBLANC

    Mer­ci Etienne Chouard pour votre impli­ca­tion totale.
    Ne pour­riez-vous pas pro­po­ser à tous les citoyens de se réunir dans les mai­ries pour fina­li­ser la consti­tu­tion (jecris​la​cons​ti​tu​tion​.fr ) qui serait ensuite sou­mise aux 40 mil­lions de votants par le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne. Vous devez user de votre rayon­ne­ment pour don­ner l’im­pul­sion aux citoyens qui sont prêts à s’im­pli­quer dans cette action.
    Mer­ci encore et nous rėpon­dons prė­sents pour inter­ve­nir et vous ėpau­ler en toutes cir­cons­tances. Alain Leblanc

    Réponse
    • Philippe

      Il faut que la Consti­tu­tion change, mais pour que la démo­cra­tie soit réelle, il faut
      1. une presse libre et objec­tive qui soit capable de rendre compte des débats, qui publie les tri­bunes des diverses pro­po­si­tions, qui donne la parole à tous et qui informe réel­le­ment au lieu de faire la morale, de cen­su­rer, de lyn­cher ceux qui ne sont pas proches des grands pouvoirs.
      2. une édu­ca­tion à la citoyen­ne­té qui ne se limite pas au vote de repré­sen­tants (délé­gués de classe, délé­gués du CVC/CVL) et à la morale répu­bli­caine. Il faut que se géné­ra­lise les « bud­gets par­ti­ci­pa­tifs » ini­tiés par les Conseils régio­naux du Nord Pas de Calais et de Poi­tou-Cha­rante (des régions de gauche au moment de la créa­tion de ces dis­po­si­tifs). Voir ici com­ment cela fonc­tionne : https://​you​tu​.be/​l​_​1​X​g​c​z​K​TR0

      Réponse
  27. Allo

    Ma solu­tion uto­pique pour sau­ver le monde, du NWO : 

    Ce qui est repro­ché à l’État, c’est son inca­pa­ci­té à créer de la valeur.

    Pour créer de la valeur, il fau­drait reve­nir à ce qui fait peur aux Mul­ti­na­tio­nales, aux banques, aux Américains…

    C’est le communisme. 

    Mais, pas le com­mu­niste du l’URSS ou de MAO. Non, il faut faire du com­mu­nisme popu­laire intel­li­gent, où ceux qui sont à la tête devront être limi­tés et contrô­lés dans leur pou­voir par le Peuple… Du Nationalisme ? 

    Mesure phare :
    Créer une loi sur la pos­si­bi­li­té à l’É­tat de créer des Entre­prises Nationales…

    D’ abord, créer une loi anti cor­rup­tion et anti lob­by sévère et remettre la haute trahison…

    Mettre en place un salaire maxi­mum en fonc­tion du nombre de sala­riés et Chiffres d’affaires.

    1‑La finance :
    Créé la Banque Natio­nale pour que les inté­rêts reviennent au peuple et que l’É­tat emprunte de l’ argent a lui même.

    Annu­ler la libre cir­cu­la­tion de l’argent, tout argent devra être tra­cé et ne devra pas sor­tir de France sans taxes et Impôts.

    2‑Agriculture :
    créer des Entre­prises Natio­nales dans l’A­gri­cul­ture bio avec les ter­rains non uti­li­sés de l’E­tat, avec un contrôle de la chambre agri­cul­ture, cela crée­ra des emplois et for­me­ra des futures agri­cul­teurs (qui loue­ront les ter­rains inoc­cu­pés). Le sur­plus agri­cole sera natu­rel­le­ment reven­du à l’é­tran­ger au béné­fice de l’É­tat, par des Entre­prises import export Nationales

    3‑Commerces :

    créé des super­mar­chés natio­nales et socials, les béné­fices finan­ce­ront l’en­tre­prise, le sur­plus l’É­tat et feront concur­rence aux sec­teurs, car les salaires seront contrô­lés par la fonc­tion public, fini le cac 40 et prime astro­no­mique, en plus, ça crée­ra de l’emploi. Gérer par la chambre des commerces

    4‑Industrie :

    pos­si­bi­li­té à l’É­tat de rache­ter des Entre­prises qui marchent mais à cause des action­naires sont fer­més. Ils deviennent donc fonc­tion­naires, atten­tion les salaires devront être ali­gnés sur la grille de la fonc­tion public, donc peut-être baisse de salaires, sinon ins­crip­tion pôle emploi…

    5- Énergie,communication et eau :
    reprendre la main sur les anciennes entre­prises pri­va­ti­sées en créant de nou­velles entre­prises natio­nales comme par exemple la com­pa­gnie géné­rale des eaux, reprendre tout le réseau d’eau qui appar­tiennent à l’É­tat, but faire bais­ser les prix comme à l’é­poque de France Télécom.…

    Donc créa­tion d’une entre­prise natio­nale pétrolière…

    6‑Santé :

    reprendre les cli­niques et hôpitaux. 

    créé un labo­ra­toire natio­nal pour créa­tion de géné­riques et la recherche de nou­veaux médi­ca­ments et bre­vets au béné­fice de la France.

    7- édu­ca­tion :  

    refonte totale de l’é­du­ca­tion natio­nale, l’ édu­ca­tion natio­nale devrait se cal­quer sur les for­ma­tions comme dans les entre­prises (qui ont fait d’é­normes pro­grès en terme de pédagogie) .

    Ensei­gner aux enfants des savoirs de base, le savoir être, le res­pect de l’autre et adap­ter le second cycle aux évo­lu­tions du marché.

    8‑politique :  

    comme en Ita­lie, inter­dir les francs maçon, les anciens condam­nés à se pré­sen­ter aux élections.

    Sor­tir de l’ UE, l’ Otan.

    Réta­blir le réfé­ren­dum par demande du peuple sur péti­tion ou ini­tia­tive des députés.

    Bais­ser leur pri­vi­lège et annu­ler le salaire à vie. Leur aug­men­ta­tion sera fixée uni­que­ment par réfé­ren­dum élec­tro­nique à leur demande.

    9‑Justice :

    Sim­pli­fi­ca­tion de la lec­ture des codes, avec des exemples d’ap­pli­ca­tion et jurisprudence.

    Inter­dir les ordonnancements.

    Dur­cis­se­ment des peines.

    Faire tra­vailler les pri­son­niers dans la fabri­ca­tion de pro­duits à vendre dans les super­mar­chés natio­nales (au moins les pri­sons rap­por­te­ront de l’argent et appren­dra la valeur du tra­vail aux détenus.)

    Punir sévè­re­ment l’ob­so­les­cence programmée.

    La France por­te­ra plainte contre les poli­tiques qui ont signé le trai­té de Maas­tricht, euro­péenne et pri­va­ti­sa­tions pour haute tra­hi­son, même à titre post­hume. Rendre illé­gales toutes ces actions anti Fran­çais et faire payer de fortes amendes aux lob­byistes bénéficiaires.

    10-Médias :

    créa­tion d’une nou­velle chaîne natio­nale qui sera sur le même canal de tf1, tf1 devra chan­ger de canal afin que la tv natio­nale soit numé­ro 1.

    Réta­blis­se­ment du club Dorothée.

    Le conte­nu ne devra pas être influen­cé par la poli­tique et une loi de lutte contre l’in­fluence devra être votée pour pro­té­ger les jour­na­listes, mais les jour­na­listes fonc­tion­naires pour­ront être éjec­té par réfé­ren­dum élec­tro­nique du peuple (même les direc­teurs, qui devront par­tir à Pole Emploi…) si lob­byisme avéré…

    Les juge­ments devront être fil­més et archi­vés, toute perte sera consi­dé­ré comme de la haute trahison.

    Les avo­cats deviennent des fonc­tion­naires, fini le pri­vé pour une meilleure équitée.

    11-Immo­bi­lier :

    faire une loi contre le racket des Notaires, Dépar­te­ment et des agences immo­bi­lières qui sont à mon goût assez exa­gé­rés. Sauf pour les grosses entreprises.

    Créer des agences natio­nales de loca­tions et vente immo­bi­lière, fini la shlmr, sema­der & co qui se font du béné­fice, le béné­fice des loca­tions (per­son­nel, com­mer­cial, agri­cole) devrait reve­nir au peuple…

    Aus­si la pos­si­bi­li­té de créer des pépi­nières d’en­tre­prises Natio­nale gérées par les Régions, les béné­fices au peuple…

    12-taxes & impôts : 

    Une fois que l’É­tat crée de la valeur, dimi­nu­tion, jus­qu’à annu­la­tion pro­gres­sive de toutes les taxes et impôts, sauf pour les sor­ties de l’argent hors du ter­ri­toire Fran­çais et les grosses fortunes…

    Les béné­fices de l’é­tat devront être cen­tra­li­sés et une comp­ta­bi­li­té stricte entrées sor­ties évi­te­ra les dépenses inutiles tous les mois, au lieu de tous les ans… L’ état devra connaître ces entrées d’ argent et sor­ties, le b a ba de la comp­ta­bi­li­té à chaque mois et attri­buer des bud­gets mensuels…

    13 Immi­gra­tion : obli­ga­tion de mon­trer patte blanche avant le titre de séjour ou visa, casier judi­ciaire du Pays d’o­ri­gine, entre­tien psy­chia­trique, obli­ga­tion de tests pro­cé­du­rals (test infor­ma­tique géné­ré aléa­toi­re­ment ) sur la loi, tra­di­tions et savoir être français.

    14 : laï­ci­té : inter­dic­tion d’as­so­cia­tions reli­gieuse loi 1901 et inter­dic­tion de financements.
    Chaque lieu de culte où la radi­ca­li­sa­tion sera consta­té devrons fermer.
    Chaque cel­lule de pri­son, chaque pièce des pri­sons devront être sur écoute poli­cière pour éra­di­quer la radicalisation.

    Si vous avez d’autres idées…

    Réponse
  28. Valérie

    Bon­jour Mon­sieur Chouard, les forces de l’ordre d’é­logent cer­tains d’entre nous des ronds-points et des péages un peu par­tout. His­toire de faire une pro­po­si­tion d’an­ti­ci­pa­tion ce jeu­di, auriez-vous une idée de com­ment pour­rions nous faire agir le gou­ver­ne­ment sans les blo­cages et d’être sur les ronds-points ?
    Par avance merci.
    Valérie

    Réponse
    • Philippe

      Madame,
      Les forces de l’ordre vous délogent de la rue, et les jour­na­listes (aux ordres) essayent de délo­ger les pen­seurs du peuple, comme Etienne Chouard, des médias. Dans les deux cas, il y a une volon­té de faire taire les insou­mis au système.

      Réponse
  29. Ronald

    Moi je pense qu’il ne faut pas cher­cher à se défendre et se jus­ti­fier, c’est déjà une marque de fai­blesse où l’on ne risque que de perdre en audience. Trump est atta­qué en per­ma­nence, il ne se jus­ti­fie jamais, il ne fait que répli­quer en atta­quant plus fort. Quand à dis­cu­ter avec des jour­na­listes du sys­tème, c’est une perte de temps, ce n’est pas comme si on avait affaire à des gens hon­nêtes. Toutes les ques­tions sont pié­gées, il suf­fit d’é­cou­ter n’im­porte lequel des der­niers inter­views télés de Ruf­fin (il a beau­coup de mérite). Si on vient en ama­teur, on est cer­tain de perdre. Les porte-paroles des gilets-jaunes Eric Drouet et Fly rider s’y sont essayé mais, n’é­tant pas roués à l’exer­cice, ont vite déchan­té et se tiennent pru­dem­ment à l’é­cart main­te­nant. Je pense qu’il faut se limi­ter à de la lutte sur inter­net et sur le ter­rain. Mais bon, ce n’est que mon avis.

    Réponse
    • gauvrit

      entiè­re­ment d accord , il ne faut pas aller dis­cu­ter avec ses gens là qui nous méprise et s’ empresse de tout defor­mer pour desin­for­mer , recu­pe­rer , manipuler …

      Réponse
    • Philippe

      Il y a une expres­sion de la sagesse popu­laire pour cette situa­tion : « les chiens aboient, la cara­vane passe ». Oui les jour­na­listes aboient, mais le mou­ve­ment avance. Cepen­dant, c’est un homme concret qui est dif­fa­mé, son hon­neur est sali, il porte chaque jour cette infa­mie média­tique. Cela ne doit pas être facile au bou­lot, avec les col­lègues ou les élèves… Ami­tié à cet homme bles­sé par les mor­sures de ces chiens…

      Réponse
  30. Desbois

    Les chiens aboient, la cara­vane finit tou­jours par pas­ser. Et les chiens finissent tou­jours par res­ter atta­chés, seuls.
    Je connais très peu de vrais jour­na­listes (Denis Robert, Elise Lucet), les autres sont des ani­ma­teurs TV et des roman­ciers de la presse.

    Réponse
    • Philippe

      Le pro­blème est que ces chiens arrivent à mordre et à bles­ser… sans qu’on puisse rien faire…

      Réponse
  31. Nicolas Krebs

    « Je demande le droit de nous défendre loya­le­ment : en direct et en face à face »

    Vu que vous n’a­vez même pas les couilles de dis­cu­ter avec vos cri­tiques dans votre propre site web, je doute fort que vous soyez capable de dis­cu­ter loyalement.

    Et c’est habile de votre part de deman­der un débat à Jean-Michel Apha­tie, qui appar­tient à la caste haïe des édi­to­crates, plu­tôt qu’aux nom­breux mili­tants de gauche qui vous cri­tiquent depuis bien + longtemps.

    Cri­tiques aux­quelles non seule­ment vous n’a­vez jamais répon­du (ce que vous pour­riez d’ors et déjà faire sans avoir besoin de pas­ser à la télé), mais que vous n’a­vez jamais men­tion­né dans votre site web, pour soi­gneu­se­ment lais­ser vos lec­teurs dans l’ignorance.

    Vous êtes dan­ge­reux pour la démo­cra­tie française.

    « LeTer­me­Com­plo­tis­teEs­tU­neIn­sul­teÀ­Lin­tel­li­gen­ce­Cri­tique »

    Démons­tra­tion ?

    « J’ai deman­dé, sur Twit­ter, aux pre­miers de ces édi­to­ria­listes calom­nia­teurs un débat à la loyale, en direct, face à face et sur le fond (des pro­blé­ma­tiques de la sou­ve­rai­ne­té, de la repré­sen­ta­tion, de l’initiative des peuples dans les lois aux­quels ils consentent à obéir, de choses sérieuses, quoi), plu­tôt que sur des ragots extra­va­gants qui tournent en boucle dans le milieu fer­mé des pré­ten­dus « antifas » »

    Donc en fait, vous excluez de tout débat les cri­tiques qui vous ciblent depuis de nom­breuses années et viennent de la gauche.

    « en l’occurrence tuer le mes­sa­ger ne suf­fi­ra plus, car il y a désor­mais dans le pays DES CENTAINES d’autres mes­sa­gers tout aus­si com­pé­tents et bons ora­teurs (c’est-à-dire res­pec­tueux des autres) pour prendre ma place »

    Rai­son de + pour igno­rer tota­le­ment Étienne Chouard et le lais­ser dans les pou­belles de l’histoire.

    « per­son­nel­le­ment, je ne parle JAMAIS de Soral, abso­lu­ment jamais »

    Men­songe. https://​you​tu​.be/​y​k​j​h​z​2​t​J​YH8

    « Mer­ci aus­si à RT, Rus­sia Today, la chaîne de télé russe qui assume désor­mais qua­si­ment seule en France le ser­vice public de Résis­tance à l’oppression »

    Ah ah ah. Oh, par­don, c’é­tait pas une blague ?

    « Voi­ci main­te­nant, ci-des­sous, la copie du billet (impor­tant) que j’ai publié ici le 28 novembre 2014 (il y a déjà 4 ans) et où j’ai fait le point sur Soral : »

    Et qui fut sui­vit d’un autre article le len­de­main, dans lequel vous fai­siez machine arrière, espèce d’es­croc. https://web.archive.org/web/20141224060807/https://www.chouard.org/blog/2014/11/29/pour-que-les-choses-soient-claires-suite/

    Réponse
    • Mitch conor

      T’as rien cap­té. Ou tu captes ce qui t’arrange…
      Les anti­fas pri­maire sont pas de gauche, pas la gauche qui me plait… ils sont aus­si cons que les p’tits nazillons d’extrême-droite. Ce sont les plus gros cen­seurs et n’ont aucune réflexion. Ils veulent impo­ser leur pen­sé. Pas la faire com­prendre et accep­ter ! Non, l’imposer!!!
      Concer­nant Chouard, Il ne fait pas du tout machine arrière sur ce qu’il pense de Soral, mais sur le bien fon­dé de sup­pri­mer des liens com­por­tant, mal­gré tout, des idées appor­tant quelque chose au débat. Tu mélanges tout pour ser­vir ta sauce bon mar­ché à coups d’insultes sor­tie de nulle part et de conclu­sion vide de conclusion.
      T’es demons­tra­tions de démontrent rien, sauf que tu n’es pas aptes à com­prendre que l’intelligence, l’objectivite et le dis­cer­ne­ment per­met de faire la part des choses dans tous dis­cours, d’ou Qu’il vienne… encore faut-il en pos­sé­der assez.

      Réponse
    • Berbère

      cette cita­tion est pour vous, Nico­las Krebs
      …même si je doute que votre com­men­taire mérite une réponse, tant il suinte quelque chose de l’ordre de la méchan­ce­té aveugle.
      « Il y a des gens qui n’ont de la morale qu’une pièce. C’est une étoffe dont ils ne se font jamais l’habit. »
      Joseph Joubert
      Songez‑y

      Réponse
      • Beauville

        J’a­voue que je viens d’en­tendre Étienne Chouard van­ter in exten­so les qua­li­tés de RT sans sem­bler se rap­pe­ler qu’elle appelle à la des­truc­tion de Repor­ter Sans Frontières,entre autres… Ça refroidit

        Réponse
    • joss

      Si vous pou­viez déve­lop­per vos argu­ments sur le RIC, ce serait moins éner­gi­vore et plus construc­tif pour tout le monde. Pen­sez aux autres aussi.

      Réponse
    • philippe

      Il est impor­tant de ne pas se lais­ser alpa­guer par ce genre de mes­sage spon­so­ri­sés par les teneurs de pou­voir. La per­sonne qui se cache der­rière le pseu­do­nyme de Nico­las Krebs est pos­si­ble­ment payée pour semer la divi­sion sur les réseaux sociaux, au mieux c’est un troll. 

      Si nous vou­lons avoir une chance de pas­ser il faut apprendre à s’u­nir autour de notre cause com­mune (consti­tu­tion) et igno­rer ce type de diver­sion qui sert nos maitres.

      Réponse
    • Novaseb

      Fas­ciste ou anti­sé­mite Nico­las Krebs pour ne pas être à ce soit d’accord ?

      Réponse
    • Chris

      Euh, vous faites un pro­cès ou quoi ? En quoi sera utile votre inter­ven­tion à l’heure actuelle ? Mr Etienne Chouard serait une espèce d’escroc, donc le RIC n’est pas cré­dible ? Au fond c’est le contri­buable qui te paie, alors apporte quelque chose de construc­tive. Stupide!L’idiot du système !

      Réponse
    • Roberto

      Mon­sieur Krebs, dont je crois l’ho­mo­ny­mie avec Nico­las de Cues pure­ment for­tuite, vu votre manière de vous expri­mer… Il serait bien plus enri­chis­sant et construc­tif si vous pou­viez appor­ter à la dis­cus­sion autre chose que des attaques pué­riles… Et je vous prie, ne confon­dez pas une éven­tuelle « cryp­tor­chi­die » avec l’élégance et la poli­tesse de Mon­sieur Chouard.
      Oups… J’al­lais oublier ! Une petite lec­ture afin de vous décon­trac­ter un petit peu : De ludo glo­bi. Le texte n’est pas très récent mais vous devriez l’ap­pré­cier, ça parle de boules…

      Réponse
    • Mouche80

      E. Chouard a pas­sé son temps à répondre aux accu­sa­tions des gens de gauche. C’est jus­te­ment pour ça qu’il a par­lé de Soral, beau­coup, pen­dant un an ou deux. Après, au bout d’un cer­tain temps, il a peut-être lais­sé tom­bé, parce que ça tour­nait en boucle, et peut-être aus­si il évite main­te­nant les mes­sages agres­sifs et vio­lents, mais il l’a fait c’est sûr. Il n’a même fait que ça pen­dant un cer­tain temps, répondre aux anti fa. C’en deve­nait casse pied. C’est dom­mage pour vous si vous avez raté ce train là alors que vous sou­hai­tez qu’on vous réponde à vous, mais si vous cher­chez sur le net, il reste tout à tas de vidéo sur le sujet.

      Il demande un droit de réponse à Apa­thie, parce que Apa­thie pos­sède le pou­voir de pas­ser dans des émis­sions de télé à grande écoute où il le dénigre. Ca me parait juste de deman­der la pos­si­bi­li­té de répondre sur la même émis­sion à grande écoute. 

      Le terme de com­plo­tiste est uti­li­sé par cer­tains gens (prin­ci­pa­le­ment les médias domi­nants) pour déni­grer à bon compte un oppo­sant poli­tique ou un lan­ceur d’a­lerte et pour conti­nuer à pou­voir déci­der de ce qui peut faire sujet de ce qui ne peut pas. Des fois, des gens croient à des com­plots qui n’existent pas. Des fois, des com­plots existent alors que les gens n’en ont pas par­lé. Des fois, les gens ont rai­son et le com­plot a bel et bien exis­té. Reli­sez Howard Zinn, basé uni­que­ment sur des faits his­to­riques, c’est édi­fiant. Par­ler de com­plo­tisme à tout bout de champ nous empêche de juste réflé­chir aux sujets qui appa­raissent et d’al­ler véri­fier ou de deman­der une nou­velle véri­fi­ca­tion démo­cra­tique. Sou­vent, le terme de com­plo­tiste est oppo­sé à quel­qu’un qui dit que les gens riches s’or­ga­nisent pour défendre leurs inté­rêts face au reste de la popu­la­tion ou au détri­ment du bien com­mun ou de l’in­té­rêt géné­ral ou de l’in­té­rêt du plus grand nombre. Pour­tant c’est le cas, les riches s’or­ga­nisent. Reli­sez les pin­sons char­lots. Pareil, ils ne s’ap­puient que sur des fait étayés. 

      RT est inté­res­sante. Toutes les chaines de la télé sont qua­si inté­gra­le­ment au ser­vice du dogme domi­nant, et four­nissent en boucle émis­sions nul­lis­simes ou « actua­la­li­té » en conti­nu. A mon avis au regard de ce que devrait etre le jour­na­lisme, elles sont inin­té­res­santes. Y a plus que Elise Lucet que je connaisse qui fasse du jour­na­lisme. Les quelques émis­sions que j’ai regar­dé sur RT étaient très intéressantes.

      Le deuxième billet du len­de­main dont vous four­nis­sez le lien est très inté­res­sant. Il ne remet pas en cause le pre­mier sur le fond de ce que pense E. Chouard sur Soral et qui est décrit dans le pre­mier billet. Tout à la fin, en plus, il est écrit : « [Edit, 22h30 : j’ai sup­pri­mé car­ré­ment tous mes liens.] »

      Réponse
  32. Blanchard

    Mer­ci

    Réponse
  33. Guinefoleau

    Mr Chouard, vous avez tout les citoyens de ce pays où presque qui portent la même logique que vous pour notre droit à voter nos lois. Un des pbles, ce sont les médias effectivement.Une idée, je pense que vous devriez deman­der des inter­views au NY Times, BBC, medias alle­mand, suisses.. … pour obte­nir votre droit de réponse et là face au monde des médias, nos médias d’é­tat seront obli­gés d’être plus trans­pa­rent. De tout cœur avec vous, même si par exemple je pense qu’il venir à des taux de coti­sa­tions plus rai­son­nables car en France on jus­ti­fie beau­coup trop de bâti­ments admi­nis­tra­tifs ou d’emplois grâces à ces usines à gaz de coti­sa­tions soit disant salaire dif­fé­ré oui mais avec une trop grosse perte en ligne… ..De tout cœur, cou­rage nous est là avec vous !

    Réponse
  34. Pierre

    Ça me fend vrai­ment le cœur de voir qu’on puisse être aus­si méchant avec quel­qu’un comme vous qui consacre sa vie au bien com­mun, sans jamais rien deman­der en retour.

    Pre­nez soin de vous ! Vous avez déjà tel­le­ment fait pour nous !

    Réponse
  35. Dray

    Bon­jour Mr Étienne Chouard, je ne sais pas si vous lirez mon mes­sage mais on ne sais jamais ? J’ai sui­vi d’as­sez près la der­nière cam­pagne pré­si­den­tielle et le résul­tat est encore pire que ce que je pen­sais. Je me dois d’être hon­nête et vous dire que je ne me suis pas pré­sen­té aux urnes pour voter car en fait je ne crois plus en per­sonnes, vu ce qui a été fait au Fran­çais depuis plus de trente ans, je dois dire que voté pour les uns ou les autres m’é­tais impos­sible. Bien que Mr Mélén­chon et le mou­ve­ment FI étaient pour moi les plus convain­cants et pro­po­saient un assez bon pro­gramme, pour moi le meilleur. Mais, je n’y croyais plus, je me suis dégon­flé. Je n’en suis pas fier car le résul­tat final est des plus déplorable.
    Je viens vers vous car le RIC est sur­ement le seul vrai pro­cé­dé démo­cra­tique que je viens de décou­vrir grâce à vous. Pour­tant, pen­dant les pré­si­den­tielles Mr Mélen­chon en par­lait déjà dans son pro­gramme et j’a­voue que je n’y avais pas com­pris grand chose. Mais depuis que j’ai vu vos inter­views et vu de quoi on parle, j’ai un tout autre regard sur la chose.
    Mer­ci a vous, de nous par­ta­ger votre savoir, qui je dois recon­naitre m’a conquis.
    J’ai une ques­tion néan­moins. Le RIC en l’é­tat des choses est com­pli­qué à mettre en place avec ce gou­ver­ne­ment puisque s’ils le veulent n’en tien­draient pas compte.
    Pen­sez-vous que l’on peut comp­ter sur Mr Mélen­chon pour for­cer ce gou­ver­ne­ment ou faut-il comme vous nous le conseillez, le faire par nous-mêmes ? Cela pour­rait peut-être un trem­plin pour com­men­cer ! Qu’en pen­sez-vous ? Cordialement.

    Réponse
    • Philippe

      M. Mélen­chon ne peut rien faire pour « for­cer ce gou­ver­ne­ment » : c’est le prin­cipe de la 5e Répu­blique qui, du fait du scru­tin majo­ri­taire à deux tours, donne au vain­queurs les pou­voirs exé­cu­tifs et légis­la­tifs. Les motions de cen­sure n’ont qu’une fonc­tion sym­bo­lique, elles ne peuvent jamais abou­tir, par prin­cipe. M. Mélen­chon peut mobi­li­ser des cen­taines de mil­liers de per­sonnes dans les rues pour une 6e Répu­blique, cela ne peut pas for­cer le gou­ver­ne­ment qui affirme que le pou­voir légi­time est celui des urnes et non de la rue, sur­tout si la mobi­li­sa­tion est exem­plaire, comme c’est le cas avec M. Mélenchon.
      Le pro­blème c’est que M. Mélen­chon a une culture poli­tique de la cen­tra­li­sa­tion : il est le chef d’un par­ti qu’il a créé et le lea­der d’un mou­ve­ment qu’il a lan­cé… Quand on voit tous ceux qui ont quit­té le par­ti ou le mou­ve­ment en disant qu’il y a un manque de démo­cra­tie interne, on peut dou­ter de la capa­ci­té du mou­ve­ment à agir pour une vraie démo­cra­tie popu­laire… J’ai peine a voir M. Mélen­chon être élu et « rendre les clés » tout de suite après… Par contre Chouard, je pense qu’il pourrait…

      Réponse
  36. cédric danthon

    Nico­las Krebs : « Rai­son de + pour igno­rer tota­le­ment Étienne Chouard et le lais­ser dans les pou­belles de l’histoire. » Allez, bon vent, bisou.

    Réponse
  37. Guy.chastel

    À fond avec vous depuis 5ans envi­ron, ne per­dez pas votre habi­tuel opti­misme. Courage

    Réponse
  38. Pascal

    Très bien dit à un moment faut mettre les choses au clair et arrê­ter de se faire taper des­sus gratuitement.
    Je vous ai décou­vert il y a 8 ans et je ne le regrette pas.
    Mer­ci pour votre tra­vail votre façon d’être et pour cet achar­ne­ment qui a fini par payé aujourd­hui avec le réveil de la popu­la­tion … enfin
    Force à vous et nous (gilets jaune) on a encore beau­coup de boulot.
    Merci

    Réponse
  39. Coquillat

    Bra­vo Mon­sieur Chouard. Je vous sou­tiens dans l’idée d’ecrire une nou­velle consti­tu­tion pour une Répu­blique en réelle démo­cra­tie. Depuis plu­sieurs mois, j’essaye d’en écrire une. Je l’a par­ta­ge­rais bien avec vous ou avec d’autres consti­tuants. Mais com­ment faire ?
    Per­met­tez-moi un petit point d’amélioration dans votre com­mu­ni­ca­tion : vos vidéos et vos textes sont sou­vent très longs et dans ce monde où on court dans tous les sens, il est par­fois dif­fi­cile de lire un long texte ou une longue vidéo. En étant plus conscis, vous gagne­riez en auditoire.
    Quoiqu’il en soit, mer­ci d’ouvrir nos yeux à la réa­li­té de notre « démo­cra­tie » et mer­ci pour votre combat.

    Réponse
    • Philippe

      Bonne remarque, ce serait génial si cer­tains inter­nautes étaient capable de faire des mon­tages de ses vidéos, comme une you­tu­beuse l’a fait avec les dis­cours de Mélen­chon. Puisse une bonne âme com­pé­tente nous lire !

      Réponse
  40. Philippe Ponge

    Yes clair comme le RIC. Beau billet.
    Et l’im­por­tant c’est le RIC en effet.

    C ons­ti­tuant
    L égislatif
    A brogatoire
    I llimité
    R évocatoire.

    Milles encou­ra­ge­ments Etienne.

    Réponse
  41. Nattydread

    Le Pré­sident Macron ou alors son ser­vice de com­mu­ni­ca­tion . est très malin ! Si je com­prends bien , plus besoin de RIC ???? Il suf­fit de réunir plus d’un mil­lion de signa­tures sur le site change​.org et le Pré­sident vous répon­dra et pren­dra en compte vos reven­di­ca­tions !!! Il faut donc lan­cer une péti­tion pour obte­nir le RIC .

    Réponse
    • Philippe

      Pas tout à fait : celui qui lance la péti­tion se fait invi­ter à l’E­ly­sée pour se faire endor­mir par le Pré­sident et son staff… Du coup, les signa­taires il n’en tient pas compte. C’est le prin­cipe de la repré­sen­ta­tion : s’il arrive à convaincre celui qui a mobi­li­sé le mil­lion de per­sonne, il peut lui faire arrê­ter le mou­ve­ment… cqfd C’est ce qu’ex­plique Etienne Chouard quand il dénonce le prin­cipe du gou­ver­ne­ment représentatif.

      Réponse
  42. Jacques Paltz

    Nous allons vous par­ler d’un docu­ment res­té tout aus­si dis­cret au niveau média­tique que la signa­ture du Pacte de Mar­ra­kech. Pour­tant il nous concerne tous au plus au point. Et c’est peu dire, comme vous aller le voir, au point que beau­coup d’entre vous seront ten­tés de croire à une plai­san­te­rie, une “Fake News” comme on dit maintenant !
    Le « Pacte mon­dial sur les migra­tions sûres, ordon­nées et régu­lières » dit ”de Mar­ra­kech” n’est qu’une des phases d’un Plan glo­bal des mon­dia­listes pour un Nou­vel Ordre Mondial.
    Ce Plan com­prend notam­ment la dis­pa­ri­tion des nations et des civi­li­sa­tions telles que nous les connaissons.
    La phase pré­cé­dente per­met d’avoir une vue plus glo­bale du Plan. Un retour en arrière bien utile pour les per­sonnes qui n’ont pas com­pris que le Pacte en ques­tion est un pas déci­sif vers une migra­tion “sans limites”, bien que dit “non enga­geant”, et alors même que sur 41 pages il est indi­qué 46 fois « Nous nous enga­geons à… ». Voi­ci donc le docu­ment de la phase précédente :
    ÉTUDE SUR LA FAISABILITÉ D’ÉTABLIR UN MÉCANISME POUR LA RELOCALISATION DE BÉNÉFICIAIRES DE PROTECTION INTERNATIONALE*
    Com­mis­sion euro­péenne, direc­tion géné­rale des affaires intérieures
    Rap­port final sur la réins­tal­la­tion des réfu­giés – Juillet 2010 – 143 pages en anglais
    *Un titre digne des bureau­crates de Bruxelles, pour occul­ter la réa­li­té d’une migra­tion mas­sive pla­ni­fiée et organisée.
    L’étude basse est éta­blie à par­tir d’une den­si­té mini­male de 200 habi­tants au km²
    Ce qui reven­drait à une popu­la­tion totale en France métro­po­li­taine d’environ 110 mil­lions d’habitants, soit 46,4 mil­lions de migrants à accueillir.
    Tableau 9 (Dis­tri­bu­tion de la den­si­té au seuil de 200) page 108
    L’étude haute est éta­blie à par­tir d’une den­si­té maxi­male de 1000 habi­tants au km²
    Ce qui reven­drait à une popu­la­tion totale en France métro­po­li­taine d’environ 550 mil­lions d’habitants, soit 486,4 mil­lions de migrants à accueillir.
    Tableau 12 (Dis­tri­bu­tion de la den­si­té au seuil de 1000) page 111
    Même si l’étude haute semble tota­le­ment irréa­liste, l’étude “basse” est assez effa­rante en soit pour sus­ci­ter une réac­tion de la population.
    https://​ec​.euro​pa​.eu/​h​o​m​e​-​a​f​f​a​i​r​s​/​f​i​n​a​n​c​i​n​g​/​t​e​n​d​e​r​s​/​2​0​0​9​/​1​6​0​6​3​1​_en
    https://ec.europa.eu/home-affairs/sites/homeaffairs/files/e‑library/docs/pdf/final_report_relocation_of_refugees_en.pdf
    Le Pacte (rap­pel) : https://​you​tu​.be/​-​N​R​Q​D​L​p​9​TJM (17 mn)
    Den­si­té de la France : 100,8 habi­tants au km² (115,68 en métro­pole en 2009)
    Sur­face : 551 695 km² pour la métro­po­li­taine – 89 489 km² pour les DOM-ROM 23 201 km² pour les COM – 7 659 km² pour les TAAF – 7 km² pour Clip­per­ton – Total : 672 051 km²
    67,795 mil­lions d’habitants (envi­rons 63,6 mil­lions en métro­pole en 2009)
    Arté­mi­sia Collège
    Nos 2 chaînes YouTube
    https://​www​.you​tube​.com/​c​h​a​n​n​e​l​/​U​C​3​8​x​K​7​h​k​s​n​y​z​d​W​P​d​f​0​X​C​9​k​Q​/​v​i​d​eos
    https://​www​.you​tube​.com/​c​h​a​n​n​e​l​/​U​C​o​w​M​G​5​m​J​q​g​r​q​i​t​F​4​E​n​Z​P​u​t​A​/​v​i​d​eos
    https://​arte​mi​sia​-col​lege​.info/ infos et dossiers
    https://​eco​bio​-atti​tude​.org/ infos, dos­siers, docu­men­taires et film
    https://​par​ti​sans​fran​ce​libre​.fr/ infos et dos­siers de géopolitique

    Réponse
    • Berbère

      ils regroupent le bétail…c’est assez cohérent…pour eux
      moins de res­sources, trop atta­ché au confort, mépris pour la simplicité…
      besoin de déci­der com­ment on « par­tage » le gâteau…et très gour­mande et oisive
      « l’é­lite » agit selon ses inté­rêts et est très prévoyante…pour elle.
      N’est-il pas gra­vé sur un monu­ment amé­ri­cain, une sorte d’a­gen­da où la majo­ri­té du peuple sera éliminée…?
      https://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​G​e​o​r​g​i​a​_​G​u​i​d​e​s​t​o​nes
      Comp­tons sur notre sys­tème cog­ni­tif pour faire rapi­de­ment les liens et connaître le des­tin qu’ils nous réservent…
      (confir­ma­tion d’un autre monde à côté du nôtre ; le tra­vail des Pinçon-Charlot)

      Réponse
  43. Roberto

    Étienne, “Segui il tuo cor­so et las­cia dir les genti ! »

    Réponse
  44. Chari

    M.Krebs, vous vous trom­pez com­plè­te­ment de com­bat, mais peut-être est-ce à des­sein, tant il est plus simple et sans doute plus diver­tis­sant de s’at­ta­quer aux hommes plu­tôt qu’à leur projet.
    Mais même en vous en pre­nant à M.Chouard, vous mon­trez des fai­blesses navrantes : com­men­cer son dis­cours en invo­quant que le cou­rage des hommes se situe­rait au niveau de leurs par­ties géni­tales, c’est l’as­su­rance de perdre en un clin d’oeil le cré­dit qu’on accorde à un être raisonné.
    La suite de votre ver­biage est sans inté­rêt aucun si ce n’est votre der­nière asser­tion : je vous remer­cie infi­ni­ment de publier le lien vers l’ar­ticle du len­de­main qui vient en contre exem­ple­du manque de cou­rage dont vous vou­lez affu­bler votre « enne­mi » : car, du cou­rage, il ne faut pas en man­quer pour oser, sur son propre site et devant des mil­liers de lec­teurs, recon­naitre publi­que­ment ses propres erre­ments et hési­ta­tions. C’est de cela dont il s’agit.
    Mais il serait bien naïf de croire que quel­qu’un dont le cou­rage et, sans doute le cer­veau, se situent dans son pan­ta­lon, puisse un jour com­prendre ce dont il retourne.
    Et si d’a­ven­ture, il vous pre­nait l’en­vie de reve­nir publier sur ce site, n’hé­si­tez pas à nous four­nir un argu­men­taire four­ni et construit à l’en­contre des pro­jets publiés ici, ce sera sans aucun doute plus inté­res­sant que votre der­nière intervention…

    Réponse
  45. DTC

    Les outils clas­siques des gens au pou­voir pour dis­cré­di­ter quelqu’un.
    Aupa­ra­vant, vous étiez trop « petit », pas assez connu, alors il leur suf­fi­sait de ne pas par­ler de vous (comme par exemple de F. Asse­li­neau avant des élec­tions). Main­te­nant, vous deve­nez un dan­ger pour eux, alors ils attaquent. Esti­mez vous heu­reux de ne pas avoir été accu­sé de viol 😉 (je plaisante).
    Bon cou­rage et mer­ci pour tout.

    Réponse
    • Philippe

      L’ac­cu­sa­tion d’an­ti­sé­mi­tisme est plus grave à leurs yeux puis­qu’il s’a­git d’un crime contre l’hu­ma­ni­té, donc Etienne Chouard est déjà atta­qué de la manière la plus forte qui soit…

      Réponse
  46. Rêve d'un vieux.

    Etienne, heu­reux cama­rade, au sens radi­cal. Avec ta permission.
    Une vie réus­sie qu’est la tienne. Te voi­là dans la digne lignée des véri­tables démo­crates, conseillistes, des Grecs à Nes­tor Makh­no, en pas­sant par les assem­blées de démo­cra­tie directe de cer­tains peuples de la Terre, cer­tains connus et d’autres moins. Ton atta­che­ment obs­ti­née à l’i­dée de la démo­cra­tie directe te range par­mi les humbles. Tous les auteurs que tu cites (Manin, Han­sen, Rous­seau, Sin­to­mer, Cas­to­ria­dis, Guille­min… Sand, Jacob Cohen, Ber­nard Lazare, Israël Sha­hak, Gilad Atz­mon, Nor­man Fin­kel­stein, Gideon Levy, Mear­shei­mer et Walt, Éric Hazan, etc.) sont tous des huma­nistes, oppo­sés à toute hié­rar­chie des peuples, tous impli­qués dans des luttes poli­tiques et des débats d’i­dées de leur époque. Nous savons l’im­pos­ture de notre époque, où le mot gauche est deve­nu, à juste titre, syno­nyme de tra­hi­son, tel­le­ment il sert de voile à la caste des mer­ce­naires pro­fes­sion­nels de la poli­tique, dont le seul vrai tra­vail est de ser­vir à enri­chir leurs maîtres, seuls déten­teurs des moyens de pro­duc­tion, réels ou virtuels.
    Si le rôle décla­ré et assu­mé de la droite est la défense mode de pro­duc­tion capi­ta­liste et de la classe qui s’y attache, la tâche de la « gauche », enfants du vichyste et colo­nia­liste-guillo­ti­neur Mit­ter­rand, est de tis­ser sans relâche le voile de la for­fai­ture « Liber­té, Ega­li­té, Fra­ter­ni­té ». Vider de tout son conte­nu ini­tial, cette devise est deve­nu le pire men­songe de l’é­poque. C’est la seule tâche his­to­rique des par­tis dits de gauche des der­nières décen­nies. Miterrand/Marchais, leurs com­pa­gnons et héri­tiers, sont les maîtres d’oeuvre de la tra­hi­son, et des souf­frances des humbles qui leur ont fait confiance. Quant aux enfants du gau­chisme, mar­ché cultu­rel de la petite bour­geoise d’une époque, ils sévissent dans les minis­tères, médiats, ou autres lieux du détour­ne­ment de la plus value, béné­fi­ciant de rentes diverses. Mais ils res­tent encore et tou­jours les défen­seurs zélés du sys­tème, comme frac­tion domi­née de leur classe domi­nante (cf Bour­dieu). Ce sont eux qui se chargent de se battre contre toute ini­tia­tive popu­laire pou­vant remettre en cause les pri­vi­lèges de leur classe. Et tous les moyens sont bons, vio­lence phy­sique, morale, ver­bale, institutionnelle…
    Etienne, nous devons les remer­cier, tous, et par­ti­cu­liè­re­ment ceux auto pro­cla­més de gauche, par­tis comme per­sonnes. Par leurs dénon­cia­tions sec­taires, hypo­crites, inté­res­sées, ils aident les infa­ti­gables et ano­nymes dif­fu­seurs de l’i­dée de démo­cra­tie directe, RIC ou autres, à enfin se répandre pour la mettre à la dis­po­si­tion du plus grand nombre. Comme tu le sais, son acqui­si­tion par les plus humbles est le but. Une fois atteint, c’est le début de l’ir­ré­ver­sible, la révo­lu­tion citoyenne, la remise en cause de beau­coup de choses, à com­men­cer la fin du métier de poli­ti­cien pro­fes­sion­nel, et l’a­vè­ne­ment pro­gres­sive de l’au­to­ges­tion. Enfin la réa­li­sa­tion du rêve de la devise « De cha­cun selon ses moyens, à cha­cun selon ses besoins ».
    Etienne, tu as gagné, avec d’autres ano­nymes, le pari de mettre à nu le sys­tème de l’u­sur­pa­tion de la vie des citoyens par une mino­ri­té avide du sang des plus faibles. Il ne faut plus se lais­ser dis­traire par ce qui peut aujourd’­hui paraître comme des futi­li­tés. Vite, il faut faire vite dans la dif­fu­sion de la noble idée.

    Réponse
  47. nobo

    Je suis de tout coeur avec vous, face aux tor­rent de dif­fa­ma­tion qui s’a­bat sur vous en ce moment.

    Mal­heu­reu­se­ment on est face a un « Deep state » equi­va­lent a celui des Etats-Unis. Il com­porte les 5 pilliers :
    – Les banques centrales
    – Les multinationales
    – Les ser­vices de ren­sei­gne­ment (En France la DGSI com­met des atro­cites contre la popu­la­tion inimaginables)
    – Les media
    – Le gou­ver­ne­ment et ses administrations.

    Regar­dez l’in­ter­ven­tion de Kevin Shipp un ancien agent de la CIA, qui explique ce qu’est le deep state.
    https://​you​tu​.be/​r​Q​o​u​K​i​7​x​DpM

    Les crea­tures du deep state pro­viennent du club le siecle, des young lea­ders de la french ame­ri­can foun­da­tion, du groupe bil­der­berg, de l’ins­ti­tut aspen france, et de quelques autres.
    Une liste des membres du siecle dans le livre d’Em­ma­nuel Ratier « au coeur du pouvoir »,
    la liste des young lea­der : https://​fren​cha​me​ri​can​.org/​y​o​u​n​g​-​l​e​a​d​e​r​s​/​e​a​r​l​i​e​r​-​c​l​a​s​s​es/

    Je pense que media­part et le canard enchaine font aus­si par­tie du deep state mediatique.
    Media­part a pour action­naire mino­ri­taire X Niel, mais sur­tout, son fon­da­teur etait redac­teur en chef du monde. A ce poste je suis per­suade qu’il a du faire par­tie des reseaux cite precedemment.
    Concer­nant le canard enchaine, au moins un de ses jour­na­liste, David Fon­taine, fait par­tie des young lea­der. On n’embauche pas par asard un tel profil.

    Réponse
  48. Jean Paul B.

    Bon­jour M. Chouard,
    je vous ai décou­vert en 2005 lors du fameux réfé­ren­dum volé et je vous suis depuis. Tenez bon contre les médi­sances car vous êtes dans le vrai avec ce RIC qui les para­lyse tous. Hom­mage à Fran­çois Ruf­fin l’hon­nête dépu­té même si je suis en désac­cord avec lui car je pense notre sor­tie de l’UE est indispensable.
    Cordialement.

    Réponse
  49. fanfan

    Marche Natio­nale de Gilets jaunes en route pour le RIC…

    « La Marche Natio­nale pour le Ric est ini­tiée par un groupe de gilets jaunes qui va prendre la route depuis Arles ce dimanche 16 décembre 2018 pour une marche paci­fique qui va tra­ver­ser la France à la ren­contre du Peuple. »
    Lien : https://​mar​che​ric​.word​press​.com/

    Le blog de fabrice loi – RIC : La Marche Natio­nale est en route
    « Un cor­tège de la Marche Natio­nale pour le Réfé­ren­dum d’I­ni­tia­tive Citoyenne est par­ti d’Arles ce 16 décembre 2018, avec à sa tête le tore­ro et artiste José Man­ru­bia, dont une oeuvre cotée a été déro­bée par les forces de l’ordre au Rond-Point du Vit­tier à Arles (auto­route A54). Elle attein­dra Paris le 19 jan­vier, por­tant le RIC, les reven­di­ca­tions des Gilets jaunes et dénon­çant la vio­lence d’Etat.
    Lien : https://​blogs​.media​part​.fr/​f​a​b​r​i​c​e​-​l​o​i​/​b​l​o​g​/​1​8​1​2​1​8​/​r​i​c​-​l​a​-​m​a​r​c​h​e​-​n​a​t​i​o​n​a​l​e​-​e​s​t​-​e​n​-​r​o​u​t​e​?​u​t​m​_​s​o​u​r​c​e​=​f​a​c​e​b​o​o​k​&​u​t​m​_​m​e​d​i​u​m​=​s​o​c​i​a​l​&​u​t​m​_​c​a​m​p​a​i​g​n​=​S​h​a​r​i​n​g​&​x​t​o​r​=​C​S​3​-66

    Réponse
  50. Florence (BZH)

    Bon­jour Etienne,
    Ne vous pre­nez pas la tête et le coeur avec les déchai­ne­ments (que per­son­nel­le­ment je ne suis pas – antennes etc bou­clée contre la bêtise ambiante). Ni perte de temps, et bou­clier vital.
    Quel plai­sir de vous revoir sur un pla­teau, en revanche, et l’in­cré­du­li­té – joyeuse, devant votre verve et votre net­te­té de juge­ment, lui, ajus­té. Com­ment vou­lez-vous que votre avis passe ! 😉
    Bon cou­rage tout de même.
    Et que d’es­poir géné­ral, alors que l’ho­ri­zon est si sombre !

    Réponse
  51. fanfan

    TRAFIQUANTS DE LA MORT – Mar­chands de canons (1934) – Réa­li­sa­teur Allyn.B CARRIK
    Dénon­cia­tion du com­merce des armes et de leurs tra­fi­quants. Ce plai­doyer paci­fiste entend démon­trer que la fabri­ca­tion et la vente des armes ont tou­jours pré­cé­dé de nou­velles guerres, causes de désastres pour le plus grand nombre et sources de pro­fit pour une poi­gnée d’individus.
    Inter­dit par la cen­sure fran­çaise sauf en séances privées.
    Part 1 – https://​rutube​.ru/​v​i​d​e​o​/​a​9​d​7​c​5​c​a​7​9​f​4​2​0​c​4​2​2​c​8​7​a​6​9​a​0​7​f​0​f​0​7​/​?​r​e​f​=​s​e​a​rch
    Part 2 – https://​rutube​.ru/​v​i​d​e​o​/​9​d​2​9​3​0​1​b​8​f​1​f​8​4​9​1​2​a​6​0​3​d​e​a​d​8​0​7​4​d​c​d​/​?​r​e​f​=​s​e​a​rch

    Réponse
  52. maudit

    Après avoir regar­dé les 13 vidéos de 30 minutes sur la période 18701914 du pas­sion­nant Hen­ri Guille­min, je ne me pose plus de ques­tion quant à la fina­li­té de la presse. Il y a un siècle de cela elle était déjà l’ou­til de pro­pa­gande des gou­ver­ne­ments. Elle était déjà la fabrique d’o­pi­nions, la direc­trice de pen­sée. Les vrais jour­na­listes ont très peu de droit de cité. Je pense à Denis Robert qui est l’exemple même du jour­na­liste qui ne rentre pas dans les clous des médias mains­tream mais dénonce leur silence en par­lant de ce dont ces médias devraient nous infor­mer. Il a payé très cher son hon­nê­te­té . Alors je ne crois pas qu’il soit oppor­tun de leur deman­der un débat ; il y a une forme de men­di­ci­té là-dedans. Je pense qu’il faut plu­tot trou­ver le moyen de faire en sorte qu’ils ne soient plus les médias domi­nants et inver­ser les roles afin que ce soient eux qui finissent par nous deman­der le droit à la parole.

    Réponse
  53. Malika AM

    Etienne,

    Je pour­suis ma mobi­li­sa­tion sur le net. J’é­coute les infos. Le RIC est pour le moment l’af­faire du FI. Et je suis fort heu­reuse qu’ils soient là pour le défendre.
    Pour­tant la démo­cra­tie c’est la plu­ra­li­té des points de vue.
    Il semble que tu sois bla­ck­lis­té des média à lire ton post.
    Réflé­chis­sons à qui pour­rait por­ter ton pro­jet RIC, n’ayant pas de par­ti. Ce qui sous-tend en l’é­tat actuel de la Consti­tu­tion que le peuple ne peut pas le pré­sen­té au par­le­ment. Et donc nous retrou­vons le RIC sous une seule pro­po­si­tion celle du FI. Vive la démocratie ?
    Par ailleurs, Per­sonne ne parle des banques, comme-ci le mou­ve­ment se limi­tait au pou­voir d’a­chat en berne et jus­tice fis­cale. Et tou­jours ce com­bat entre sala­riés ver­sus entre­prises, mais si nous n’a­vons plus d’é­co­no­mie, c’est que les banques ce sont acca­pa­rés le tra­vail au pro­fit de la spéculation.
    Les banques nous ont confis­qués l’é­co­no­mie, l’é­co­lo­gie, l’é­du­ca­tion, la santé.
    Et les poli­tiques eux, notre pou­voir citoyen.
    Ne nous trom­pons pas de res­pon­sable, Macron à la Tête de l’E­tat c’est la démis­sion du poli­tique (cela fait un bout de temps en France), mais c’est aus­si la démis­sion de l’économie.
    Les banques doivent être mora­li­sées. Et contrôlées.
    En oubliant de s’at­ta­quer à ce fléau. Rien ne chan­ge­ra fondamentalement.
    Parle des banques Etienne, le débat depuis une semaine fait main basse sur ce sujet dans les médias. Pour­tant, les gilets jaunes en parlent. Ren­trons dans le détail, des réformes que nous exi­geons. L’ur­gence immé­diate c’est le pou­voir d’a­chat et la jus­tice fis­cale. Mais c’est de réins­tal­ler la Poli­tique (repré­sen­tants + citoyens) face aux banques qui sont toutes puissantes.

    Réponse
    • Malika AM

      Sublime !!!! Je réponds à mes propres questions
      où plu­tôt je reçois tes réponses Etienne presque Synchro ; 

      Réponse
  54. Saurat

    Bon­jour et mer­ci de vos cours de poli­tique et d’é­co­no­mie pour « les nuls ». Ce monde m’in­dis­po­sait , me dégou­tait (j’ai été scribe pour Bar­rot et ce n’é­tait as le pire) mais je vous écoute, vous lis depuis 5 ans et vous concré­ti­sez l’op­por­tu­ni­té d’ai­der à le chan­ger. C’est peut être une mau­vaise idée, mais les trium­vi­rats ou binômes aux postes de direc­tion ou aux postes de déci­sion­naires ont l’a­van­tage d’é­vi­ter les dérives. Qu’en pen­sez vous.
    Bon cou­rage et tous nos vœux de réalisation
    Cordialement
    Alain SAURAT

    Réponse
    • Philippe

      C’est ce qui se passe en Suisse au niveau fédéral !

      Réponse
  55. MANCHERON

    Mer­ci Etienne d’a­voir éclair­ci et nour­ri ton point de vue en réagis­sant sur cer­taines paroles dites récem­ment par notre conci­toyen Alain Soral.
    Je crois que le moment que tu évo­quais dans l’en­tre­tien bltv récem­ment remis en ligne par la chaîne, le moment où nous nous ren­dons compte que nous ne sommes pas encore tout à fait prêts, me semble poindre…

    Réponse
  56. alainr

    Nico­las Krebs, 20 décembre 2018, a écrit : « vu que vous n’avez même pas les couilles de […] ». 

    Stop. Inutile de lire la suite 🙂

    D’au­tant que ça relève moins du débat poli­tique sur des idées que des fèces d’un indi­vi­du dont il serait inté­res­sant de connaître les anté­cé­dents familiaux …

    Réponse
  57. Rudolph MARENKA

    Mer­ci Mr Chouard pour votre étin­celle dans l’or­ga­ni­sa­tion SAINE d’un Pays.
    Ce qui est amu­sant avec le mot « com­plo­tiste » n’est pas le mot lui même car il ne veut rien dire, c’est les « gros yeux » que « Maman » à fait quand elle l’a dit qui compte.
    Sur ce genre de chose on est dans l’é­mo­tion, et l’ émo­tion­nel ne rai­sonne pas.
    Au Moyen Age un cer­tain moine fou se gavait d’hor­reurs quand le mot « sor­cière » avait été jeté sur une personne.
    De nos jours les Tor­qué­Mé­dias uti­lisent la même tech­nique … D’autres les appel­le­raient : les Toqués­Mer­dias .…lol

    Réponse
  58. Pierre

    Long mais intéressant :


    Réponse
  59. Berbère

    FRANCE = DEMOCRATIE ? Etienne Chouard sur BTLV

    Réponse
  60. sipo

    Bon­jour Mon­sieur Chouard.
    Vous dites que nos pro­blèmes viennent de notre impuis­sance poli­tique (la cause des causes). Je ne crois pas que la poli­tique appar­tienne au domaine de la puis­sance. Je crois qu’elle est une consé­quence, qu’elle n’est qu’un pou­voir orga­ni­sa­tion­nel qui émane d’une puis­sance ins­tal­lée qu’elle soit éco­no­mique, mili­taire ou religieuse.
    Bien à vous.

    Réponse
  61. Malika AM
  62. Malika AM

    Le sys­tème contre-attaque :

    ma réponse sur youtube :
    Donc pour résu­mé votre glaus­se­rie d’entre soi, ou tout de même un citoyen suisse vient nous don­ner son opi­nion sur la démo­cra­tie que les citoyens fran­çais devraient ins­tau­rés. Donc, un seuil de déclen­che­ment du réfé­ren­dum à 1 mil­lion, sous réserve et contrôle du Conseil Consti­tu­tion­nel ou quo­rum, sans pou­voir de vota­tion sur la Consti­tu­tion, ni celui de révo­quer un élu dont sim­ple­ment nous rédui­rions le man­dat par­le­men­taire à 4 ans comme celui du pré­sident. Ni le pou­voir d’a­bro­ger soit annu­ler une loi votée au préa­lable par les par­le­men­taires ou ordon­nances que nous juge­rions illé­gi­times comme toutes les lois ini­tiés par Macron (simple exemple). Eh bien, je vous le dit tout net. En gros les amis, il nous reste l’i­ni­tia­tive d’un réfé­ren­dum sur le bio, pour ou contre ? Mais atten­tion, il nous fau­dra 1 mil­lion de per­sonnes au préa­lable avant de pou­voir en débattre. Et si notre Conseil Consti­tu­tion­nel tel­le­ment favo­rable aux alter­na­tives de l’a­gri­cul­ture inten­sive, décide après consul­ta­tion de la FNSEA, que ce n’est pas Consti­tu­tion­nel, ben non nous ne pour­rons pas dépo­ser le pro­jet de réfé­ren­dum ! Zuttt…

    Réponse
  63. DIDIER Boris

    Tout mon sou­tien ! Vous n’êtes pas seul : la dia­bo­li­sa­tion à deux sous en mode facho/LePen dès qu’on ose cri­ti­quer le sys­tème, ça ne prend plus auprès d’une grande par­tie de la popu­la­tion. On a désor­mais des Chouard, Onfray, Polo­ny, etc… pour dénon­cer les dérives, et ça com­mence à faire du bruit !
    L’Eu­rope, oui, mais pas celle-là !

    Réponse
  64. Alain GUILLO

    a par­tir du moment ou le départ de la réflexion est basée sur une idée géné­reuse, mais hélas tel­le­ment uto­piste, qu’elle n’est pas réa­li­sable dans le concret. For­cé­ment tout le rai­son­ne­ment qui en découle est faussé

    Réponse
  65. ETTAHRI Kais

    Cou­rage à vous Mon­sieur Chouard, beau­coup de gens vous sou­tiennent. Un grand res­pect à vous pour ce com­bat que vous portez !

    Réponse
  66. Chris

    Il fau­drait bien signer avant d’at­ta­quer mal­hon­nê­te­ment les gens.

    Le monde
    Sponsors :
    Titre : Les deux visages d’Etienne Chouard, chantre du réfé­ren­dum d’initiative citoyenne
    Ancienne figure du « non » au réfé­ren­dum de 2005 sur le trai­té consti­tu­tion­nel euro­péen, cet ensei­gnant est à la fois loué pour son tra­vail sur la démo­cra­tie citoyenne et cri­ti­qué pour cer­taines de ses positions.
    Auteur : Adrien Sénécat
    Lien : https://​www​.lemonde​.fr/​l​e​s​-​d​e​c​o​d​e​u​r​s​/​a​r​t​i​c​l​e​/​2​0​1​8​/​1​2​/​2​1​/​l​e​s​-​d​e​u​x​-​v​i​s​a​g​e​s​-​d​-​e​t​i​e​n​n​e​-​c​h​o​u​a​r​d​-​c​h​a​n​t​r​e​-​d​u​-​r​e​f​e​r​e​n​d​u​m​-​d​-​i​n​i​t​i​a​t​i​v​e​-​c​i​t​o​y​e​n​n​e​_​5​4​0​0​9​5​7​_​4​3​5​5​7​7​0​.​h​tml
    Sub­ven­tion : Mon­tant de l’aide : 5 088 915 euros
    Aide par exem­plaire : 0,057

    Libé­ra­tion
    Sponsors :
    Capital :
    Au 1er août 2014, le jour­nal Libé­ra­tion (SARL Libé­ra­tion) est déte­nu à hau­teur de près de 100 % par la socié­té SAS Presse Media Par­ti­ci­pa­tion (PMP).
    PMP est déte­nue à hau­teur de 85 % par la socié­té SAS Presse Media Par­ti­ci­pa­tion Hol­ding (PMP Holding).
    PMP Hol­ding est déte­nue à hau­teur de :
    • 50 % par la socié­té BLHM (Bru­no Ledoux Hol­ding Media) repré­sen­tée par Bru­no Ledoux.
    • 50 % par la socié­té Hol­co B repré­sen­tée par Marc Lau­fer (repré­sen­tant les inté­rêts de Patrick Drahi).

    Titre : Chouard, Dieu­don­né, Ruffin
    Auteur : Laurent Jof­frin, Direc­teur de la publi­ca­tion de Libération
    Lien : https://​www​.libe​ra​tion​.fr/​p​o​l​i​t​i​q​u​e​s​/​2​0​1​8​/​1​2​/​2​1​/​c​h​o​u​a​r​d​-​d​i​e​u​d​o​n​n​e​-​r​u​f​f​i​n​_​1​6​9​9​204
    Sub­ven­tion : Mon­tant de l’aide : 6 376 144
    Aide par exem­plaire : 0,269

    Marianne
    Sponsors :
    Capital :
    Action­na­riat, finances
    Jus­qu’en 2005, le prin­ci­pal action­naire était Robert Assa­raf (49,38 % du capital)24, éga­le­ment pré­sident du conseil de sur­veillance de Marianne25. Les prin­ci­paux action­naires sont aujourd’hui :
    • 57 % : Yves de Chaisemartin ;
    • 31 % : Marianne Finances (Mau­rice Szafran) ;
    • autres action­naires : Paul Leder­man, Guy Sit­bon, Thier­ry Ver­ret, Franck Ullmann.
    Selon le minis­tère de la culture et de la com­mu­ni­ca­tion, Marianne a per­çu 1 504 222 euros d’aides finan­cières de l’É­tat en 201226.
    2017 : pla­ce­ment en redres­se­ment judi­ciaire et plan social
    Début 2017, le pla­ce­ment en redres­se­ment judi­ciaire de la socié­té édi­trice du maga­zine est annon­cé, dans le but d’a­pu­rer le pas­sif de 3 mil­lions d’euros27. « Cette déci­sion a été prise dans le seul but d’as­su­rer son ave­nir, en lui per­met­tant de pré­ser­ver sa tré­so­re­rie et de retrou­ver les moyens de ses ambi­tions », explique son direc­teur géné­ral Yves de Chaisemartin28.
    Le 18 août 2017, le tri­bu­nal de com­merce de Paris approuve le plan de licen­cie­ment pré­sen­té par M. de Chai­se­mar­tin. Il pré­voit que l’ef­fec­tif des sala­riés en CDI sera rame­né de 52 à 46.
    2018 : offre de rachat de Czech Media Invest
    Le 19 avril 2018, le maga­zine annonce avoir reçu une « pro­po­si­tion ferme d’ac­qui­si­tion » de 91 % de son capi­tal par Czech Media Invest29. Yves de Chai­se­mar­tin serait main­te­nu dans ses fonc­tions de pré­sident-direc­teur géné­ral après la vente.

    Titre : Vrai démo­crate ou com­plo­tiste infré­quen­table ? Le blo­gueur Etienne Chouard divise la France insoumise
    Auteur : Hadrien Mathoux
    Lien : https://​www​.marianne​.net/​p​o​l​i​t​i​q​u​e​/​v​r​a​i​-​d​e​m​o​c​r​a​t​e​-​o​u​-​c​o​m​p​l​o​t​i​s​t​e​-​i​n​f​r​e​q​u​e​n​t​a​b​l​e​-​l​e​-​b​l​o​g​u​e​u​r​-​e​t​i​e​n​n​e​-​c​h​o​u​a​r​d​-​d​i​v​i​s​e​-​l​a​-​f​r​a​nce
    Sub­ven­tion : Mon­tant de l’aide : 1 454 647
    Aide par exem­plaire : 0,188

    Figa­ro
    Sponsors :
    Capi­tal : Le Figa­ro consti­tue le Groupe Figa­ro (ou Das­sault Medias) (Groupe indus­triel Mar­cel Das­sault). L’an­cienne socié­té Soc­presse déman­te­lée en 2005 devient offi­ciel­le­ment Das­sault media (Groupe Figa­ro) en 201197.

    Titre : Malaise chez les Insou­mis après l’hom­mage de Fran­çois Ruf­fin à Étienne Chouard
    Auteur : Pierre Lepelletier
    Lien : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/12/19/25001–20181219ARTFIG00216-malaise-chez-les-insoumis-apres-l-hommage-de-francois-ruffin-a-etienne-chouard.php
    Sub­ven­tion : Mon­tant de l’aide : 5 778 283
    Aide par exem­plaire : 0,059

    Réponse
    • Jean-Paul B.

      Bra­vo Chris vous avez mis le doigt sur le point sen­sible qui explique tout.
      Les médias nous racontent ce que leurs pro­prié­taires veulent nous faire entrer dans le crâne. Ayons bien conscience que la véri­té ne les inté­resse pas sur­tout quand elle les démasque et pour­rait mettre à bas leur système.

      Réponse
  67. LiberaHominis

    A M. Chouard.

    Notre libé­ra­tion passe-t-elle vrai­ment dès aujourd’­hui par une nou­velle consti­tu­tion et la pos­si­bi­li­té du RIC ? 

    S’asseoir pour rédi­ger, c’est mettre pré­ma­tu­ré­ment fin à la lame de fond des Gilets Jaunes. 

    Frei­ner le mou­ve­ment, réduire l’action révo­lu­tion­naire c’est la tuer alors qu’elle sort à peine de l’œuf. On ne peut, même léga­le­ment, bâtir un nou­veau para­digme sur de l’existant sans avoir préa­la­ble­ment fait tabu­la rasa et je vais vous démon­trer pour­quoi, sans inten­tion de reti­rer la moindre légi­ti­mi­té à votre action qui est la seule pos­sible, mais dans un second temps.

    Une consti­tu­tion n’est-elle pas en défi­ni­tive sim­ple­ment l’ex­pres­sion de son temps, l’habillage, même si la démo­cra­tie est vou­lue directe, d’un Sys­tème oppres­sif exis­tant ? Un RIC avec l’oppresseur tou­jours aux manettes peut-il abou­tir à la for­ma­li­sa­tion de la volon­té popu­laire ? Karl Marx vous dirait que non, car l’aliénation ne fait que prendre une autre forme. Elle sub­siste. L’Etat est tou­jours oppres­sif et le peuple tenu en laisse par la haute finance inter­na­tio­nale. Consti­tu­tion­na­li­ser cela revient à don­ner un nou­veau mode d’expression à la Démo­cra­tie pour­rie. Toute nou­velle démo­cra­tie ne doit plus se nom­mer comme telle ni s’appuyer sur un texte, mais seule­ment sur la com­mu­nau­té du peuple. Don­nez-lui un autre nom, Liberté ? 

    La tabu­la rasa est un mal néces­saire régé­né­ra­teur, qui passe par la décons­truc­tion d’un Sys­tème cor­rom­pu que l’on appelle Démo­cra­tique pour y éri­ger un nou­veau paradigme.

    Le Sys­tème ultra-libé­ral, liber­taire et liber­ti­cide uti­lise l’Etat comme cour­roie de trans­mis­sion de ses ordres, et l’Etat en France c’est Macron vas­sal de Bruxelles et de l’état supra natio­nal qui s’appelle l’Union Euro­péenne, enti­té nazie construite par l’état pro­fond amé­ri­cain au pro­fit du sys­tème finan­cier inter­na­tio­nal et d’une oli­gar­chie qui sou­haite mettre en place une gou­ver­nance mon­diale d’une élite finan­cière. Cela s’appelle le Nou­vel Ordre Mon­dial, cher à Cecil Rhodes et à sa des­cen­dance poli­tique et finan­cière dont les Macron, Jun­ker, Soros, Kri­vin, JP Mor­gan, Rocke­fel­ler, Mer­kel, May, Bush, Che­ney, Rum­sfeld et autres mon­dia­listes ne sont qu’une expres­sion. Une dic­ta­ture qui s’appuie sur une force mili­taire supra natio­nale, l’OTAN. Ne voyez-vous pas que déjà les blin­dés qui répriment les Gilets Jaunes en portent le sigle ?

    Si les Gilets Jaunes stoppent main­te­nant leur mou­ve­ment de fond pour s’asseoir à une table et écrire une consti­tu­tion ou faire des RIC, ils tombent dans le piège ten­du par le sys­tème : le dia­logue démo­cra­tique sous une autre forme, qui n’empêche pas l’asservissement par la finance. 

    Déjà le gou­ver­ne­ment, après des mesu­rettes de « pre­miers secours », pousse au dia­logue et donc à la repré­sen­ta­tion pour divi­ser le mou­ve­ment et pro­pose « sa grande consul­ta­tion », des Etats Géné­raux qui frei­ne­ront, retar­de­ront le mou­ve­ment des Gilets Jaunes. Ces cahiers de Doléances ont pour but de libé­rer l’es­pace publique des Gilets Jaunes, de les dé-média­ti­ser, de vider les ronds-points, de les faire asseoir pour mieux les endor­mir et les neu­tra­li­ser. C’est une tech­nique d’ingénierie sociale pour cas­ser le mou­ve­ment, pour le paci­fier et le neu­tra­li­ser. Le Sys­tème avec l’aide de tous les poli­ti­cards et de leurs mer­dias aux ordres, gagne du temps et négo­cie sa sur­vie sous une autre forme. Cela n’est pas accep­table, il doit disparaître.

    La démo­cra­tie même directe est un leurre, elle n’est qu’une forme d’asservissement de l’Homme, au même titre que le Communisme.

    Tous les mou­ve­ments révo­lu­tion­naires dans l’Histoire humaine qui ten­daient à la libé­ra­tion de l’Homme et qui se sont lais­sés stop­per par une mise en forme ont été repris et détour­née et ont échoué, la liber­té n’est jamais venue car ils n’ont jamais abou­ti. Le peuple russe réuni dans les Soviets n’a‑t-il pas été lui-même empri­son­né par les Bol­che­viques qui lui ont don­né sa consti­tu­tion et sa forme définitive ?

    Lais­sez Mon­sieur Chouard le peuple agir pour se libé­rer avant de l’enfermer dans des salles de réunion. 

    Il doit abo­lir l’Etat et y sub­sti­tuer le peuple, natio­na­li­ser les banques, rendre au peuple ce qui a été ven­du à la finance inter­na­tio­nale (auto­routes, aéro­ports, Air France, Alstom, les bar­rages…), régu­ler les mar­chés et reprendre aux banks­ters les mil­liards qu’ils nous ont volé depuis tant d’années dans cette incroyable escro­que­rie qui s’appelle la banque et sa créa­tion moné­taire. Il doit sup­pri­mer les para­dis fis­caux, fil­trer les fron­tières, sor­tir de l’UE, de l’Euro, de l’OTAN, revoir les grand trai­tés, inter­dire le Taf­ta, sup­pri­mer l’AN, le Sénat, rendre la jus­tice indé­pen­dante et les médias libres, frei­ner le com­mu­nau­ta­risme qui n’est pro­mu qu’à des fins de contrôle pour divi­ser les Hommes (de l’ingénierie sociale per­verse !) Et pour­quoi ne pas sup­pri­mer l’Impôt sur le Reve­nu qui a été impo­sé aux peuples par les ban­quiers pour s’assurer qu’ils paie­raient bien leur dette fabri­quée par eux et lui sub­sti­tuer comme avant, l’impôt forfaitaire ?

    Il convien­dra alors de refondre tout le sys­tème pour y rendre l’Homme libre. C’est là que des hommes comme vous inter­vien­dront pour expri­mer cette liber­té éta­blie dans le marbre des textes de lois. 

    Les Gilets Jaunes doivent aller jusqu’au bout. Lais­sons le cours de l’Histoire se dérou­ler pour trans­for­mer une jac­que­rie, une simple révolte popu­laire en révo­lu­tion. Il n’y aura pas de neuf sans table rase de l’existant. Ne pas frei­nez pas leur mou­ve­ment de fond, ne l’encadrez pas par des textes, ne le limi­tez pas à des marges de pages, lais­sez le gon­fler pour ren­ver­ser le Sys­tème : l’Etat fran­çais pour com­men­cer, puis Bruxelles et réta­blir la sou­ve­rai­ne­té, récu­pé­rer la sou­ve­rai­ne­té moné­taire en abro­geant la loi de 1973 et quit­ter le sys­tème dic­ta­to­rial de la finance qui s’appelle l’Union Européenne.

    En jan­vier 2019 vont se pré­sen­ter deux voies pos­sibles : soit la vic­toire totale des Gilets Jaunes et la nais­sance d’un nou­veau para­digme par une remise à plat totale du Sys­tème, sa « défi­nan­cié­ri­sa­tion », soit la mort du mou­ve­ment des Gilets Jaunes et celle du futur de l’Homme avec l’avènement d’une nou­velle forme d’asservissement par une fausse démo­cra­tie repré­sen­ta­tive, puisque la banque reste à la manœuvre et l’Etat met­tra à terme en place son Nou­vel Ordre Mon­dial, sa dic­ta­ture de plou­to­crates non élus qui conti­nue­ront d’asservir les peuples par la dette, pour nous contrô­ler et nous asservir.

    Le papier et le bla­bla doivent venir après l’action, quand le sys­tème a été assai­ni et décras­sé des banks­ters qui l’ont mis en place.

    Lais­sez place à l’action puri­fi­ca­trice des Gilets Jaunes !

    Réponse
  68. martin dupont

    il me semble impor­tant de com­prendre le pro­ces­sus intel­lec­tuel et pro­pa­gan­dis­tique qui est appli­qué par le Sys­tème oli­gar­chique à TOUT VRAI OPPOSANT au dit sys­tème ou plu­tôt à toute per­sonne que le sys­tème iden­ti­fie comme un oppo­sant qui repré­sente un dan­ger pour lui.

    a) le sys­tème a créé depuis 1945 une ETIQUETTE INFAMANTE deve­nu un fourre-tout : Fas­ciste, nazi, qui s’est diver­si­fiée en raciste, xéno­phobe, isla­mo­phobe, homo­phobe – bref la REDUCTIO AD HITLERUM que le sys­tème applique à tout ce qui pour­rait le gêner

    b) le sys­tème exploite cette éti­quette infa­mante via la méthode du TRANSFERT D’EXECRATION par la tech­nique de la CONTAMINATION DE PROCHE EN PROCHE

    je m’ex­plique :

    a) je suis un Gilet Jaune qui poste un mes­sage de Sou­tien à Etienne Chouard
    b) Etienne Chouard est pour le RIC
    c) les Gilets Jaunes sont pour le RIC
    d) Etienne Chouard à un moment de sa vie n’a pas dit du Mal d’A­lain Soral qui a par­lé du RIC et d’E­tienne Chouard sur son site
    e) Ber­nard Hen­ri Lévy dit (je sim­pli­fie) qu’A­lain Soral est un anti­sé­mite et un néo-nazi (la ques­tion n’est pas de savoir si cela est vrai ou non)

    La conclu­sion de tout cela c’est que le simple fait d’a­voir été cité sur le site d’A­lain Soral (il y a plu­sieurs années) suf­fit à décon­si­dé­rer Etienne Chouard, le RIC et les Gilets Jaunes par conta­mi­na­tion de proche en proche

    Il s’a­git là bien évi­dem­ment d’une opé­ra­tion de type « magique », d’un « pro­cès en sor­cel­le­rie » uti­li­sant les termes « anti­sé­mi­tisme » « néo-nazi « etc comme un gaz inca­pa­ci­tant sur les opposants

    Réponse
  69. GUILLOCHET

    …Quand mes enne­mis m’ap­plau­di­ront alors seule­ment je cher­che­rai l’er­reur… Seuls des idiots regardent le doigt quand le sage montre la lune… Mer­ci mon­sieur Etienne Chouard : Ils échouent à rire de vous : Soyez fort on vous aime…

    Réponse
  70. BÉRÉNICE

    bon­jour, je suis inquiète suite à un article que j’ai lu à pro­pos de la Suisse et du RIC, car appa­rem­ment le gou­ver­ne­ment a annu­lé un résul­tat de RIC sur les migrants, avec l’ar­gu­ment que les lois inter­na­tio­nales pré­valent sur les lois natio­nales!… cela vou­drait dire que même si nous obte­nons le RIC, les lois de Bruxelles pré­valent ? et même si nous sor­tions de la com­mu­nau­té euro­péenne, les lois de l’O­NU prévaudraient ?

    Réponse
    • Philippe

      Oui c’est cela : les accords inter­na­tio­naux pré­valent sur les lois ! Sou­vent d’ailleurs on modi­fie la Consti­tu­tion (qui a la loi suprême si on veut) pour que les accords inter­na­tio­naux soient valides, et ensuite ces trai­tés s’im­posent avec une valeur supé­rieure à une loi ordi­naire. Aujourd’­hui déjà cer­taines lois sont mises en cause par la Cour de Jus­tice euro­péenne ! Donc que ces lois pro­viennent des élus (gou­ver­ne­ment et par­le­ment) ou des citoyens cela ne change rien à la hié­rar­chie des normes juridiques.

      Réponse
  71. Jean-Pierre

    Bon­soir Etienne,
    Bra­vo et mer­ci à Fran­çois Ruffin.
    Il a du tra­vail auprès de ses col­lègues dépu­tés FI. J’ai envoyé un mail à Clé­men­tine Autain, dont je t’a­vais fait une copie.
    T’ac­cu­ser d’être proche de Soral, c’est pro­fon­dé­ment injuste car ce que tu pro­poses est à l’op­po­sé de sa thèse de monarque éclai­ré. Je suis jus­te­ment allé voir sur son site ce qu’il disait sur les gilets jaunes … et il a des élé­ments d’a­na­lyse qui sont justes mais très vite il part dans le juge­ment et l’in­vec­tive et à ten­dance à géné­ra­li­ser, par exemple pour les dépu­tés FI, alors que Ruf­fin fait un tra­vail remar­quable en allant sur le ter­rain. De plus il refuse le débat, notam­ment avec Michel Col­lon, qui a écrit un livre remar­quable qui s’ap­pelle « Pour­quoi Soral séduit », où il démonte point par point l’ar­naque Soral. C’est un livre que je recom­mande à tout le monde. Or toi, tu es res­pec­tueux des autres et tu acceptes de débattre avec tout le monde. Ce que tu es est à l’op­po­sé de ce qu’est Soral !
    Cette cabale jour­na­lis­tique contre toi est sans doute le signe que tu touches à l’es­sen­tiel et que tu déranges vrai­ment le sys­tème. Il font de la pub à Soral comme ils ont uti­li­sé Marine Le Pen comme épou­van­tail lors de l’é­lec­tion pré­si­den­tielle pour faire élire Macron.
    A pro­pos de vrais jour­na­listes, il y a Nata­cha Polo­ny, qui, je crois, t’as déjà invi­té et Aude Lan­ce­lin sur le média qui fait un tra­vail remar­quable et qui j’es­père va bien­tôt t’in­vi­ter à un de ses entre­tiens libres, où elles invitent des per­son­na­li­té toutes plus inté­res­santes les unes que les autres.
    Amitiés.

    Réponse
    • Philippe

      J’ai éga­le­ment écrit à Clé­men­tine Autin pour m’in­di­gner de son tweet. Pas de réponse pour le moment.

      Réponse
  72. Sophie

    Tout d’a­bord MERCI Etienne, un grand MERCI, un immense MERCI.
    Comme Phi­lippe je pense qu’il « Il est impor­tant de ne pas se lais­ser alpa­guer par ce genre de mes­sage spon­so­ri­sés par les teneurs de pou­voir.  » Pure perte de temps et d’éner­gie. C’est comme répondre aux attaques de ces jour­na­leux, ins­tru­ments du pou­voir en place. C’est leur don­ner de l’im­por­tance, trop d’im­por­tance. Il y a mieux à faire, construire, se pré­pa­rer à ins­tal­ler notre propre puis­sance et il y a beau­coup de bou­lot. Je com­prends fort bien que ces attaques fassent mal, qu’elles te blessent (n’im­porte qui de nor­ma­le­ment consti­tué et pas tor­du le serait pour bien moins que cela) mais tu sais dans ton for inté­rieur que tout cela n’est que calom­nies, sache qu’on le sait aussi.
    Et dis toi que c’est loin d’être fini car toutes tes réflexions à voix haute, tous tes com­men­taires ‑ou ques­tion­ne­ment- sur les pro­pos des uns ou des autres sont et seront dévoyés, sor­tis de leurs contextes pour te faire dire ce que tu n’as jamais dit. On le sait cette mani­pu­la­tion est leur fond de com­merce mais nous ne sommes plus dupes et c’est bien pour cela que les gilets jaunes sont dans la rue.
    Tu déranges, c’est sûr ; ton huma­ni­té dérange, ta sin­cé­ri­té dérange, ton humi­li­té dérange, ta bon­té dérange, ta géné­ro­si­té dérange, ta clair­voyance dérange, ta lec­ture du sys­tème, dérange, ta proxi­mi­té avec les gilets jaunes dérange,…mais plus que tout ton TRAVAIL dérange le pou­voir en place. Et alors ? Tu te dou­tais bien qu’en mili­tant pour une réécri­ture de la consti­tu­tion, pour le RIC…tu ne te ferais pas que des amis ? Et que le pou­voir en place n’al­lait pas te lais­ser faire sans réagir, sans ten­ter de te pour­rir la vie. Mais tu n’es plus tout seul Etienne. Je sais que tu ne te consi­dères pas comme un lan­ceur d’a­lerte, mais ce que tu vis n’est ni plus ni moins que ce que vit un lan­ceur d’a­lerte qu’ils vont se faire un malin plai­sir de salir, pié­ti­ner, atta­quer, affai­blir psy­cho­lo­gi­que­ment PAR TOUS LES MOYENS puis­qu’ils savent que ce que tu défends n’est que du bon sens et va dans le sens de l’in­té­rêt géné­ral, donc pas dans le leur. Ce qui les emmerde le plus c’est que tu réflé­chis Etienne !
    Et oui, nous nous sommes lais­sés endor­mir col­lec­ti­ve­ment. Nous sommes deve­nu un trou­peau de mou­tons hyper-actifs ‑au point de ne plus réflé­chir sur notre propre condi­tion d’hu­main- que tu réveilles et que tu éveilles doucement.
    Aujourd’­hui le pou­voir en place joue la montre pour orga­ni­ser la riposte (ou une nou­velle mani­pu­la­tion) : ils savent que le taux de mécon­tents aug­mente et que pour les élec­tions euro­péennes il fau­dra prendre en compte les gilets jaunes dans leur pro­gramme. Avec les car­nets de doléances ils vont récu­pé­rer leur pro­gramme élec­to­ral : on fait le bou­lot à leur place!! Qu’ils ne met­trons bien évi­dem­ment pas en place quand ils seront réélus.…parce que le pire c’est qu’ils seront réélus !
    Mais nous n’a­vons pas dit notre der­nier mot ! Il faut tenir bon et sur­tout res­ter unis autour de l’es­sen­tiel : La TVA à 0% sur les pro­duits de pre­mière néces­si­té et le RIC bien sûr…Tient bon Etienne, on est là !

    Réponse
  73. Dom GDziD

    Une autre façon de per­ce­voir ce déchaî­ne­ment média­tique de l’o­li­gar­chie, est de se dire que nous appro­chons du but !
    En effet plus ils per­çoivent le dan­ger (pour eux!) de cette idée ®évo­lu­tion­naire gran­dir : la VRAIE DÉMOCRATIE, plus la peur de perdre leurs pri­vi­lèges, sur ce qu’ils-elles consi­dèrent être leurs esclaves dociles, montent, plus ils-elles vont deve­nir de plus en plus violent.
    Je trouve que c’est le signe que NOUS allons dans la bonne direction!!!
    Alors ne lâchons RIEN ! et conti­nuons sans relâche ce tra­vail d’é­man­ci­pa­tion citoyenne à tra­vers NOS ate­liers constituants…

    Réponse
    • sipo

      Notre escla­vage n’est pas poli­tique. Le Poli­tique (tout comme le Média­tique ou Pro­pa­gande) n’est qu’un pou­voir rela­tif, délé­gué par la puis­sance com­mune de l’E­co­no­mique et du Mili­taire (on pour­rait dire, de nos jours, la puis­sance de la Banque et de la Répres­sion poli­cière ou militaire).

      Le Poli­tique n’a pas le pou­voir d’or­ga­ni­ser la puis­sance, il en est l’é­ma­na­tion. Le Poli­tique est la char­rue, la puis­sance de l’E­co­no­mique et du Mili­taire sont les bœufs.

      La Loi est une éma­na­tion, elle est la loi DU plus riche, la loi Du plus fort. Pour que le nombre (le peuple) impose sa Loi il doit reprendre la puis­sance éco­no­mique et mili­taire aux oli­garques. Sans cela, un chan­ge­ment poli­tique vers une démo­cra­tie plus directe ne condui­ra le peuple qu’à orga­ni­ser lui-même son propre esclavage.

      Réponse
      • Fred G

        On essaie de des­si­ner l’i­mage de la socié­té comme étant une entre­prise, mais c’est tout le com­plexe mili­ta­ro-indus­triel qui veux ça. Le poli­tique pilote bien l’at­te­lage. Mais est ce que vous ima­gi­nez la réponse de vos petits enfants dans 50 ans : est ce que tu pré­fères un poste dans une trans­na­tio­nale qui a détruit la pla­nète ou un bon­heur humble au milieu d’un vil­lage de gens sym­pas ? ils vont répondre quoi à votre avis ? je ne dément pas la des­crip­tion que vous faites, mais si nous étions à un moment his­to­rique dans lequel les des citoyens pour­raient expri­mer une vision sen­sible sur la vie, vous feriez quel choix vous, quelle posi­tion pren­driez-vous ? que défendriez-vous ?

        Réponse
        • sipo

          Non, le poli­tique ne pilote pas l’at­te­lage. Mon­sieur Chouard fait erreur quand il croit que le Poli­tique est la cause pre­mière. Le Poli­tique n’est qu’une consé­quence. C’est la puis­sance mili­taire de Rome qui a per­mis au droit romain de se déve­lop­per, c’est la puis­sance éco­no­mique du Mar­ché qui a créé le régime par­le­men­taire repré­sen­ta­tif ou encore l’U.E. et non l’in­verse ! Ne voyez-vous pas que les seules lois qui s’im­posent sont la loi du plus riche (ce pour quoi les Gilets Jaunes sont dans la rue) et la plus loi du plus fort (ce pour quoi, une fois dans la rue, ils se font cas­ser la figure) ?

          Réponse
          • Philippe

            C’est ce qu’ex­pli­quait déjà Marx en mon­trant que le pou­voir poli­tique est d’a­bord un pou­voir éco­no­mique et que la Révo­lu­tion fran­çaise était jus­te­ment une révo­lu­tion de la bour­geoi­sie contre la noblesse, d’où les lois antisociales.

  74. arthos

    Salut Etienne,
    plus les rie­no­logues te cri­tiquent ; mieux c’est pour toi.
    Dom­mage qu’ils ne parlent pas de la loi qui est pas­sée cet été don­nant le droit aux banques de sai­sir les actifs des épar­gnants en cas de faillite (d’a­prés l’é­co­no­miste en chef de saxo bank, dans six mois on y a droit); n’y de la loi auto­ri­sant le retrait dans l’heure d’un conte­nu leur déplaisant.
    La france d’au­jourd’­hui c’est : n° one
    38000 pages, sites inter­net fermés.
    Le pays qui interne le plus en psychatrie.
    Le seul pays euro­péen qui uti­lise des gre­nades conte­nant de la tnt contre les manifestants.
    Ma pen­sée de la politique :
    Les glands de la liber­té : https://​lau​ne​de​keg​.files​.word​press​.com/​2​0​1​8​/​0​1​/​l​e​s​-​g​l​a​n​d​s​-​d​e​-​l​a​-​l​i​b​e​r​t​c​3​a​9​.​d​ocx

    Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seule­ment la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017 ! Et s’il ne man­quait que 509 dépu­tés ! (un tout petit peu plus de 88% de dédain du pro­blème. Ils sont libres, eux!) Il en va de la liber­té du Peuple, quand même, qu’ils repré­sen­te­raient ! Il est vrai que c’est tel­le­ment banal qu’un état d’urgence….. Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux Com­bien seront-ils pour la pro­lon­ga­tion au-delà du 26/07/2016 ? (26 ont refu­sé et 489 ont voté la pro­lon­ga­tion amé­lio­rée, soit 6 mois – ) 160719 – nuit de l’Etat en urgence pro­lon­gée Com­bien seront-ils pour celle au-delà du 26/01/2017 ? Affi­cher l’i­mage d’o­ri­gine Un jour, ils ose­rons nous deman­der (à droite, comme à gauche), par réfé­ren­dum, si nous vou­lons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais vou­lu et encore moins deman­dé ! (l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgen­tistes….. 2 Pro­grammes dia­mé­tra­le­ment opposés)
    Defi­ni­tion de la presse (BALZAC):
    mono­gra­phie de la presse pari­sienne : « la page à l’air d’être pleine, elle à l’air de conte­nir des idées : mais quand l’homme ins­truit y met le net, il sent l’o­deur des caves vide ; C’est pro­fond, et il n’y a rien : l’in­tel­li­gence s’y éteint comme une chan­delle dans un caveau sans air. Le rie­no­logue est le dieu de la bour­geoi­sie actuelle ; il est à sa hau­teur, il est propre, il est net, il est sans acci­dents. Ce robi­net d’eau chaude glou­gloute et glou­glou­te­rait encore in sac­cu­la sac­cu­lo­rum sans s’arréter«.
    Bra­vo aux gens pour leurs com­men­taires tou­jours instructifs.
    ps : petites pré­ci­sions au sujet de l’économie :
    FREEGOLD’ SONNERA LE GLAS DU CASINO DE L’OR PAPIER
    PUBLIÉ PAR EGON VON GREYERZ | 17 DÉC. 2018 | ARTICLES 963
    LES BANQUES BLOQUENT LES ACTIFS DES CLIENTS
    PUBLIÉ PAR EGON VON GREYERZ | 26 NOV. 2018 | ARTICLES 3231 .
    Pour conclure, soros à récem­ment ache­té pour 169 mil­lions d’or tout comme en 2007 avant la « crise ».
    macron à don­né à jp mor­gan le droit d’o­pé­rer les tran­sac­tions d’or de la banque de France.
    FRANÇAIS, IL VA FALLOIR QU’ON
    REPRENNE LES CHOSES EN MAIN.

    Réponse
  75. COLOMB

    « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » que j’aime beau­coup ET pour une masse gigan­tesque de poli­ti­ciens (pros, cons rom­pus à toutes les bas­sesses ; où est Eliot Ness?), jour­na­listes (ou qua­li­fiés, à tort comme tels) JE leur dédie les paroles de Pierre DESPROGES : « par­fois, il vaut mieux fer­mer sa gueule et pas­ser pour un con plu­tôt que de l’ou­vrir et ne lais­ser aucun doute à ce sujet »

    Réponse
  76. bertrand

    il ne faut pas jouer avec leur regles de com­mu­ni­ca­tion poli­tique et TV,
    il faut por­ter plainte pour diffamation

    Réponse
    • Philippe

      Mal­heu­reu­se­ment (1) il faut de l’argent pour cela et (2) les jour­na­listes béné­fi­cient de fait d’une qua­si immu­ni­té de fonc­tion… (3) leur vin­dicte n’en serait que plus grande et leur répres­sion plus féroce…

      Réponse
  77. Colin-Simard Valérie

    Bra­vo et mer­ci Etienne Chouard pour le magni­fique et magis­tral tra­vail que vous faites pour nous !

    Réponse
  78. Sophie

    Etienne, peux tu faire réédi­ter ton mani­feste n°1, c’est un bon lien et un excellent sup­port de com­mu­ni­ca­tion pour nous tous qui vou­lons aller dans le sens d’une nou­velle consti­tu­tion et por­ter « la bonne parole ».
    Merci

    Réponse
  79. fanfan

    Juan Bran­co désosse Macron, 21 décembre 2018 sur là-bas si j’y suis : 

    « Léché, lâché, lyn­ché. La règle des trois « L » est bien connue par­mi ceux qui connaissent gloire et beau­té. C’est ce qui arrive à Emma­nuel Macron. Hier, le beau monde des médias le léchait avec ravis­se­ment, et voi­là qu’aujourd’hui le peuple demande sa tête au bout d’une pique. Le petit pro­dige est deve­nu le grand exécré.
    Rien d’étonnant, les riches l’ont embau­ché pour ça, il est leur fon­dé de pou­voir, il est là pour cap­ter toute l’attention et toutes les colères, il est leur para­ton­nerre, il est leur leurre, en somme. Tan­dis que la foule hurle « Macron, démis­sion », ceux du CAC 40 sont à la plage. Un excellent pla­ce­ment, ce Macron. De la sup­pres­sion de l’impôt de soli­da­ri­té sur la for­tune à la « flat tax » sur les reve­nus des capi­taux, de la baisse de l’impôt sur les socié­tés à la loi Tra­vail qui faci­lite les licen­cie­ments, il n’a pas volé son titre de pré­sident des riches.
    Mais pour­quoi lui ? Com­ment est-il arri­vé là ? À quoi res­semblent les crabes du panier néo­li­bé­ral d’où est sor­ti ce pre­mier de la classe ? Une caste, un clan, un gang ? Le cercle du pou­voir, opaque par nature, sus­cite tou­jours fan­tasmes et com­plo­tisme aigu. Il est très rare qu’une per­sonne du sérail brise l’omerta.
    https://​la​-bas​.org/​l​a​-​b​a​s​-​m​a​g​a​z​i​n​e​/​e​n​t​r​e​t​i​e​n​s​/​J​u​a​n​-​B​r​a​n​c​o​-​d​e​s​o​s​s​e​-​M​a​c​ron

    L’en­tre­tien ici : https://​you​tu​.be/​b​e​J​K​c​s​1​Z​QtI

    Compte twit­ter de Juan Bran­co : https://​twit​ter​.com/​a​n​a​t​o​l​ium

    Réponse
  80. Simon

    Je com­prends tout à fait votre indi­gna­tion à être à ce point cri­ti­qué sans fon­de­ment dans les médias domi­nants, mais il y a peut-être un élé­ment posi­tif dans ce trai­te­ment a prio­ri détes­table : votre noto­rié­té, et donc votre capa­ci­té à dif­fu­ser vos idées, ne fait que croître. Per­son­nel­le­ment, je ne vous connais­sais pas avant la polé­mique qui a sui­vi la cita­tion de votre nom par un dépu­té qui vous ren­dait hom­mage, j’ai depuis lors vision­né plu­sieurs de vos vidéos, que j’ai trou­vé par­ti­cu­liè­re­ment inter­pel­lantes. Juriste de for­ma­tion, j’ai été gavé de droit consti­tu­tion­nel, et je m’a­per­çois en vous écou­tant que j’ai été, avec bien d’autres, dres­sé à la défense du par­le­men­ta­risme et donc d’une délé­ga­tion irré­mé­diable du pou­voir par le biais d’une Consti­tu­tion qu’on nous a appris à véné­rer. C’est uni­que­ment à l’is­sue de cette polé­mique, dont je peux com­prendre qu’elle vous touche, que j’ai pris connais­sance de vos tra­vaux et que je m’a­per­çois qu’il exis­tait un domaine qui était exo­né­ré de toute cri­tique : cette forme de consti­tu­tion que vous êtes l’un des rares à remettre en cause de façon aus­si intel­li­gente et ori­gi­nale, et fina­le­ment pour­tant très simple, avec la force de l’é­vi­dence. Vos idées avaient déjà pro­gres­sé dans le cadre du mou­ve­ment des GJ, mais ce nou­vel épi­sode, certes dou­lou­reux pour vous, va pro­ba­ble­ment por­ter encore davan­tage vos idées. Voter meilleure réponse sera à mon sens la pour­suite de votre com­bat sur une tona­li­té aus­si sereine que celle que vous arri­vez à adop­ter sur les pla­teaux télé. Donc comme le disait Marx à la fin de la pré­face du Capi­tal (si je ne m’a­buse) : segui il tuo cor­so et las­cia dir le genti

    Réponse
  81. Philippe

    1. Tout mon res­pect à Mes­sieurs Ruf­fin et Chouard pour leur déter­mi­na­tion dans leur com­bat poli­tique pour le « bien com­mun » ! Quand on leur crache des­sus, on res­sent avec eux la morve des bien pensants !
    2. Honte aux « insou­mis » qui n’ont pas tirés de leçon du même trai­te­ment média­tique que Mélen­chon a pour­tant lui-aus­si subi dans le pas­sé : quelle honte de par­ler d’al­liance rouge-brune alors que c’est ce que Plan­tu et tant de jour­na­listes ont fait l’a­mal­game entre les pro­grammes du FN et celui por­té par Méle­chon ! On les traite de popu­liste, on leur reproche de faire le jeu du FN, on les tient pour anti­sé­mite parce qu’ils pro­testent contre la poli­tique de colo­ni­sa­tion du 1er ministre israé­lien… et ils jettent l’op­probre sur l’un de leur cama­rade ! Ils devraient au contraire s’in­di­gner de ce genre de rac­cour­cis, dénon­cer cette cabale, ce lyn­chage média­tique… J’en ai la nausée…
    3. Les jour­na­listes qui écrivent ces articles sur Chouard ne méritent par leur carte de presse. Il n’y a tra­vail jour­na­lis­tique, aucun tra­vail tout court, ils se servent de la même source et font de la para­phrase… N’im­porte qui peut faire ça… Bou­lot facile pour eux, ou com­ment pas­ser une jour­née tran­quille à écrire un article à charge. Car leur seule volon­té est de déni­grer Chouard et de salir son pro­jet. Parce que les « élites » (cultu­relles) haïssent ce pro­jet démo­cra­tique qui est « le régime du n’im­porte qui » (selon l’ex­pres­sion de Jacques Ran­cière reprise par Ple­nel) : leur parole à eux (les biens pen­sants) est supé­rieure à celle du petit peuple, de la « popu­lace ». On en a une illus­tra­tion avec Entho­ven dans « C l’heb­do » (regar­dez à par­tir de 6 min 20 https://​you​tu​.be/​U​F​p​j​d​0​U​W​b6A ) « on croit que parce que nous avons des droits égaux nous savons les mêmes choses » « que nos opi­nions sont éga­le­ment légi­times » ! Ben oui c’est ça ! Il a rien compris…
    4. Les jour­na­listes voient d’un bon œil des pauvres « gilets jaunes » se révol­ter pour leur sub­sis­tances, mais changent d’a­vis lorsque ces « gilets jaunes » ont des reven­di­ca­tions ins­ti­tu­tion­nelles, là cela ne passe plus. Que les gueux s’a­gitent parce qu’ils crèvent la dalle, ok, mais qu’ils veuillent prendre le pou­voir, pas ques­tion ! Qu’ils votent et se taisent. Alors ce RIC ils le tor­pillent. Et comme le nom de Chouard est appa­ru, celui qui informe les masses, celui qui comme le phi­lo­sophe du mythe de la caverne montre que l’on craint des ombres, devient l’en­ne­mi des élites média­tiques qui sont seules légi­times pour ensei­gner le peuple par leurs journaux…

    Réponse
  82. Pierre

    Un pas­sage gen­tils sur France info pour Noël « Chouard a un beau visage d’homme habité » :

    https://​www​.fran​cein​ter​.fr/​e​m​i​s​s​i​o​n​s​/​l​a​-​r​e​v​u​e​-​d​e​-​p​r​e​s​s​e​/​l​a​-​r​e​v​u​e​-​d​e​-​p​r​e​s​s​e​-​2​4​-​d​e​c​e​m​b​r​e​-​2​018

    Joyeux Noël Étienne, Espé­rons que le pro­chain nous seront tous col­lec­ti­ve­ment sou­ve­rain ! Tout mon sou­tient, et mon amour !

    Réponse
  83. Renard

    M.Chouard je sou­haite vous pro­po­ser mon ana­lyse du phé­no­mène anti­sé­mite et de com­ment il sert le pouvoir.

    On le sait les grandes figures de l’an­ti­sé­mi­tisme sont Alain Soral et Dieu­don­né et je peux vous affir­mer que si ils sont autant popu­laire c’est parce que le pou­voir le souhaite.

    En effet, selon mes ren­sei­gne­ments (que je vous laisse contes­ter) Soral est en réa­li­té un « agent » des ser­vices secrets, je mets agent entre guille­mets car il n’est pas vrai­ment agent volon­tai­re­ment mais les ser­vices ont de nom­breux dos­siers sur lui pour ses addic­tions à la drogue qu’ils uti­lisent comme moyen de pres­sion. Le rôle de cet agent est simple : atti­rer les jeunes (et moins jeune) vers une fausse colère c’est à dire vers l’an­ti­sé­mi­tisme. Ceci rentre dans le cadre glo­bal de la stra­té­gie du Capi­tal qui consiste à rem­pla­cer la lutte des classes par la lutte des races. Ain­si ses vidéos you­tube ont béné­fi­cié des algo­rithmes (que les ser­vices mani­pulent) et sont tou­jours pré­sente en sug­ges­tion dés que vous regar­dez une vidéo de nature politique. 

    Oui vous avez bien com­pris j’ac­cuse l’E­tat de mener une poli­tique anti­sé­mite en favo­ri­sant Soral. 

    Or cette poli­tique est quelque peu « par­ti en couilles » quand on c’est ren­du compte que les ter­ro­ristes isla­mistes fran­çais étaient abso­lu­ment TOUS des visi­teurs régu­liers du site de Soral E&R (éga­li­té et récon­ci­lia­tion) ain­si que d’autres sites « dieu­don­nistes » et qu’ils fré­quen­taient tous ce genre de sites beau­coup plus que les sites isla­mistes. Du reste, ça n’a pas l’air d’a­voir beau­coup déran­ger l’E­tat qui n’a pas fer­mé ces sites alors qu’il en a le pou­voir, éton­nant non ? Mon hypo­thèse est que les atten­tats per­mettent aus­si de relan­cer la lutte des races au détri­ment de la lutte des classes donc ils laissent faire.. 

    On le voit aujourd’­hui Soral est éga­le­ment utile pour décré­di­bi­li­ser une idée démo­cra­tique comme celle du RIC et un dépu­té comme Ruffin.

    Réponse
  84. HENIN

    BRAVO ET MERCI ETIENNE
    VOUS ETES DEVANT MAIS ON EST DERRIÈRE AVEC VOUS
    JOYEUX NOEL A VOUS ET VOTRE FAMILLE

    Réponse
  85. Achour

    Mer­ci Mr Chouard pour ce texte qui dénonce toute les basses mani­pu­la­tions de ce monde. Un texte plein d’humanité !

    Réponse
  86. daniel

    Bra­vo et mer­ci MR Chouard

    com­ment retrou­ver au niveau de l’ Europe le finan­ce­ment des emprunt d’é­tat qui rap­por­te­rait des intérêts
    com­ment uti­li­ser les cryp­to-mon­naies pour évi­ter les fraude fiscales
    com­ment déci­der du pour­cen­tage de la pro­por­tion­nelle au élection
    il y a 2000 nais­sait les reli­gions aujourd’­hui grâce a vous c’est la conscience
    politique !

    Réponse
  87. Nanarch'

    Cou­rage Étienne, ne flanche pas, ne doute pas : pour ceux qui veulent com­prendre, les vidéos sont nom­breuses où tu t’ex­pliques (inter­view Thin­ker­view, inter­view Polo­ny.…). De tous temps les anar­chistes ont été taxés de bruns, c’est un vieux levier eli­mé, nous ne nous y trom­pons pas.
    Mer­ci pour ton tra­vail, ta constance, ta péda­go­gie et ta dou­ceur tant vocale que de regard.
    Tu m’as éveillé, jamais je ne me rendormirai.
    MERCI MERCI MERCI.
    Ne nous lâche pas nous avons besoin de ton intel­li­gence, ton dis­cer­ne­ment et ta bienveillance.

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Un droit de réponse pour Étienne Chouard ? – Le Vilain Petit Canard - […] >> Article original sur le Blog du Plan C. […]
  2. [RIC POUR LES GILETS JAUNES (et les autres)] Les mœurs des « journalistes » en France, en 2018, avec les vrais opposants, c’est 2 qui tiennent et 3 qui cognent… et un bâillon pour qu’il se taise… Je demande le droit de nous défendre loyalemen - […] Étienne Chouard […]
  3. Etienne Chouard – « Je demande un droit de réponse loyal à ceux qui me calomnient  | «Le Blog de la Résistance - […] source et suite sur le blog de Étienne Chouard […]
  4. Qui a dit… ? (n°10) – Éloge de la raison dure - […] aurait-on trompés ? Et essaierait-on même d’en rajouter une couche […]
  5. « Et il n’est pas besoin d’être grand clerc pour comprendre le lien direct entre cette profonde perversion (mise à l’envers) de la fonction de journalisme et l’appropriation de tous les journaux par les plus riches (9 milliardaires on - […] https://www.chouard.org/2018/12/20/ric-pour-les-gilets-jaunes-et-les-autres-les-moeurs-des-journalis… […]
  6. « Les mœurs des « journalistes » en France, en 2018, avec les vrais opposants, c’est 2 qui tiennent et 3 qui cognent… et un bâillon pour qu’il se taise…  (E. Chouard) | «Olivier Demeulenaere – Regards sur l'éc - […] Lire la suite sur le blog d’Etienne Chouard […]
  7. RIC ETM EPNM - GJ | Pearltrees - […] [RIC POUR LES GILETS JAUNES (et les autres)] Les mœurs des « journalistes » en France, en 2018,…. […]

Laisser un commentaire

Derniers articles

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

Voilà un événement qui va certainement être passionnant et surtout important : la soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée "Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs"...