Rappel important, idée centrale à faire connaître à tous, NOTRE CAUSE COMMUNE : « nous voulons instituer nous-mêmes notre propre puissance »

18/12/2018 | 24 commentaires

Les GILETS JAUNES nous montrent un che­min, un che­min dont nous avons tous besoin ; ILS SONT DES PIONNIERS, pour la France et pour l’Hu­ma­ni­té : relé­guant tem­po­rai­re­ment au second plan leurs (par­fois pro­fondes, et inévi­tables) dif­fé­rences au niveau légis­la­tif, ils per­mettent l’ap­pa­ri­tion rapide d’une UNITÉ POPULAIRE – inédite et puis­sam­ment évo­lu­tion­naire – AU NIVEAU CONSTITUANT. 

C’est his­to­rique.

LE RIC EN TOUTES MATIÈRES RÉDIGÉ PAR LES CITOYENS EUX-MÊMES EST UNE INCARNATION SIMPLE DE LA CAUSE COMMUNE DES 99 % SUR TERRE, cette idée uni­ver­selle simple qui est LE CIMENT FRATERNEL QUI NOUS RENDRA INVULNÉRABLES, qui nous relie­ra mal­gré les dif­fi­cul­tés que les pou­voirs vont nous infli­ger : « NOUS VOULONS INSTITUER NOUS-MÊMES NOTRE PUISSANCE POLITIQUE ».

Pour que la muta­tion his­to­rique en cours (des élec­teurs qui se trans­forment tout seuls en citoyens consti­tuants) puisse se déve­lop­per à grande échelle, il faut per­mettre au mou­ve­ment de DURER, et donc il faut ÉVITER DE TOUT BLOQUER PRÉMATURÉMENT, et même de seule­ment exas­pé­rer les autres citoyens en les ralen­tis­sant : en conti­nuant à rendre gra­tuits les péages d’au­to­routes (ce qui est pro­fon­dé­ment JUSTE), mais aus­si les par­kings et tous les trans­ports en com­muns et même tous les ser­vices publics, les Gilets Jaunes res­te­raient mobi­li­sés sur tout le ter­ri­toire, et à la fois pré­ser­ve­raient leur popu­la­ri­té en aidant les pauvres gens au lieu de les gêner.

Mer­ci à Meriem, et à tous les acteurs de RT France, ser­vice public de résis­tance en France, de me per­mettre ici d’ex­pli­quer publi­que­ment ce mes­sage essen­tiel en moins de 30 minutes.

Étienne.

#CeNest­Pa­sAux­Hom­me­sAu­Pou­voir­Dé­cri­re­Les­Rè­gles­Du­Pou­voir

#Nous­Vou­lon­sIns­ti­tuer­Nous­Mê­mes­No­tre­Pro­pre­Puis­sance

Catégorie(s) de l'article :

24 Commentaires

  1. Jean Molliné

    Atten­tion à un piège énorme qui et ten­du aux gilets jaunes : on entend par­ler d’une liste pour les euro­péennes. On peut être qua­si­ment cer­tain qu’il va sur­gir des can­di­dats un peu par­tout pour consti­tuer cette liste. L’o­li­gar­chie dis­po­se­ra alors enfin d’in­di­vi­dus à cor­rompre et à terme, on risque fort de tus se faire enfumer.

    Pour les euro­péennes, il existe UNE orga­ni­sa­tion poli­tique cré­dible et que bien enten­du les médias de pro­pa­gandes conti­nuent obs­ti­né­ment à igno­rer, c’est l’U­PR et Asse­li­neau. La plu­part des demandes des gilets jaunes étaient depuis long­temps dans le pro­gramme de l’U­PR. Et si l’U­PR obtient des dépu­tés à Bruxelles, ce ne sera pas pour faire de la déco­ra­tion, et il ne seront pas ache­tables. Ils feront pour la France ce que Nigel Farage a fait pour le Royaume-Uni, à quelques détails près tout de même.

    Étienne, vous savez ce qu’il en est, vous êtes écou­té, met­tez en garde les gilets-jaunes.

    Réponse
    • Rouvet

      Bon­jour Mon­sieur Etienne Chouard
      Mon plus grand regret est que VOUS Etienne Chouard figure pour tous/toutes les gilets jaunes se soit lais­sé empor­ter par le dis­cours typique et plu­tôt inexact du com­men­taire ci-des­sus « Asse­li­neau vic­time, contre tous, Frexit Frexit ».

      Bon Frexit Frexit et apres quoi ? Vous vous êtes dit : RIC of course what else ?

      Or, pour­tant le plus impor­tant sera l’a­près-frexit, et façon M. Asse­li­neau c’est très très flou, car le coup « ni de gauche ni de droite » (Charte UPR) Macron nous l’a déjà joué cette petite musique là… M. Asse­li­neau a un seul slo­gan FREXIT c’est court pour un Pro­gramme. M. Asse­li­neau est très fran­çais c’est court à l’ère de la des­truc­tion pla­né­taire par la glo­la­li­sa­tion, per­son­nel­le­ment je n’ai rien contre les peuples, voi­sins ou lointains. 

      Oui GROSSE décep­tion (en ce qui me concerne) votre appel à voter M. Asse­li­neau, VOUS le père fon­da­teur du RIC. Très res­pec­tueu­se­ment à vous que je ne cesse de « défendre » jus­qu’à ce jour. 

      Mme C. ROUVET
      Mar­seille le 20 mars 2019, le prin­temps est là et nous aus­si, même si Macron ne veut pas.

      Réponse
  2. fanfan

    Ten­ta­tive de récu­pé­ra­tion par la FI…

    Lors d’une confé­rence de presse, les dépu­tés du groupe la France Insou­mise à l’As­sem­blée natio­nale ont annon­cé dépo­ser une pro­po­si­tion de loi consti­tu­tion­nelle sur le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne, une des reven­di­ca­tions des Gilets jaunes.
    Lien : https://​fran​cais​.rt​.com/​f​r​a​n​c​e​/​5​6​9​9​8​-​f​r​a​n​c​e​-​i​n​s​o​u​m​i​s​e​-​d​e​p​o​s​e​-​p​r​o​p​o​s​i​t​i​o​n​-​l​o​i​-​s​u​r​-​r​e​f​e​r​e​n​d​u​m​-​i​n​i​t​i​a​t​i​v​e​-​c​i​t​o​y​e​nne
    Ils ont éga­le­ment invi­té tous les citoyens à par­ti­ci­per à l’é­la­bo­ra­tion de leur pro­po­si­tion de loi consti­tu­tion­nelle sur le RIC, en leur don­nant jus­qu’au 6 jan­vier minuit pour amen­der le texte consul­table sur leur pla­te­forme en ligne.
    Lien : https://​lafran​cein​sou​mise​.fr/​2​0​1​8​/​1​2​/​1​8​/​p​a​r​t​i​c​i​p​e​z​-​a​-​l​e​c​r​i​t​u​r​e​-​d​e​-​l​a​-​p​r​o​p​o​s​i​t​i​o​n​-​d​e​-​l​o​i​-​c​o​n​s​t​i​t​u​t​i​o​n​n​e​l​l​e​-​s​u​r​-​l​e​-​r​e​f​e​r​e​n​d​u​m​-​d​i​n​i​t​i​a​t​i​v​e​-​c​i​t​o​y​e​n​n​e​-​r​ic/

    Réponse
    • RV
      • RV

        Voi­ci le texte pro­po­sé à amen­de­ment citoyen pour ceux qui veulent se confron­ter à l’exer­cice en gran­deur nature.
        Ceci n’o­blige nul­le­ment à par­ti­ci­per à la consul­ta­tion de la FI.
        Cela devrait nous per­mettre d’af­fu­ter notre entendement.
        Je n’ai pas deman­dé son avis à Etienne et ne m’of­fus­que­rait pas si ce mes­sage ne reste pas sur le site, bien sur.
        _______________________________
        PROPOSITION DE LOI

        Article pre­mier
        Après le titre XIII de la Consti­tu­tion, il est insé­ré un titre XIII bis ain­si rédigé :
        « TITRE XIII bis : « DU RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE »

        Article 2
        Avant le Titre XIV de la Consti­tu­tion, il est insé­ré un article 78 ain­si rédigé :
        « Art. 78. – Le peuple a droit de pro­po­ser les lois, et de les approu­ver par référendum.
        « Un réfé­ren­dum natio­nal ten­dant à l’a­dop­tion d’un pro­jet ou d’une pro­po­si­tion de loi
        se tient sur la demande de toute ini­tia­tive sou­te­nue par un pour­cen­tage défi­ni des
        élec­teurs ins­crits sur les listes élec­to­rales. Une pro­po­si­tion de loi citoyenne peut être
        ini­tiée par toute per­sonne et, sou­te­nue par un pour­cen­tage défi­ni des élec­teurs inscrits
        sur les listes élec­to­rales, celle-ci est sou­mise à un réfé­ren­dum national.
        « Un réfé­ren­dum local ten­dant à l’a­dop­tion de tout pro­jet de déli­bé­ra­tion ou d’acte rele­vant de la com­pé­tence des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales se tient sur la demande de toute ini­tia­tive sou­te­nue par un pour­cen­tage défi­ni des élec­teurs ins­crits sur les listes élec­to­rales de la cir­cons­crip­tion concer­née. Une pro­po­si­tion citoyenne de déli­bé­ra­tion ou d’acte rele­vant de la com­pé­tence des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales peut être ini­tiée par toute per­sonne et, sou­te­nue par un pour­cen­tage défi­ni des élec­teurs ins­crits sur les listes élec­to­rales de la cir­cons­crip­tion concer­née, celle-ci est sou­mise à un réfé­ren­dum local.
        « Les condi­tions d’application des pré­cé­dents ali­néas sont fixées par une loi orga­nique, les pour­cen­tages sus-men­tion­nés ne pou­vant être supé­rieurs à deux pour cent, et les réfé­ren­dums devant se tenir dans un délai maxi­mal de trois mois à comp­ter de l’obtention du seuil requis de signa­tures de soutien. »

        Article 3
        Avant le Titre XIV de la Consti­tu­tion, il est insé­ré un article 79 ain­si rédigé :
        « Art. 79. – Le peuple a droit d’initiative pour abro­ger les lois votées en son nom par ses représentants.
        « Un réfé­ren­dum natio­nal ten­dant à l’a­bro­ga­tion d’une loi se tient sur la demande de toute ini­tia­tive sou­te­nue par un pour­cen­tage défi­ni des élec­teurs ins­crits sur les listes électorales.
        « Un réfé­ren­dum local ten­dant à l’a­bro­ga­tion d’une déli­bé­ra­tion ou d’un acte rele­vant de la com­pé­tence des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales se tient sur la demande de toute ini­tia­tive sou­te­nue par un pour­cen­tage défi­ni des élec­teurs ins­crits sur les listes élec­to­rales de la cir­cons­crip­tion concernée.
        « Les condi­tions d’application des pré­cé­dents ali­néas sont fixées par une loi orga­nique, les pour­cen­tages sus-men­tion­nés ne pou­vant être supé­rieurs à deux pour cent, et les réfé­ren­dums devant se tenir dans un délai maxi­mal de trois mois à comp­ter de l’obtention du seuil requis de signa­tures de soutien. »

        Article 4
        Avant le Titre XIV de la Consti­tu­tion, il est insé­ré un article 80 ain­si rédigé :
        « Art. 80. – Le peuple a droit de révo­quer ses repré­sen­tants qu’il a élus.
        « Le man­dat de la Pré­si­dente ou du Pré­sident de la Répu­blique est révo­cable, à l’issue du pre­mier tiers de son man­dat par un réfé­ren­dum natio­nal qui se tient sur la demande de toute ini­tia­tive sou­te­nue par un pour­cen­tage défi­ni des élec­teurs ins­crits sur les listes élec­to­rales. Le cas échéant, la révo­ca­tion est d’effet immé­diat, et consti­tue un des cas d’empêchement défi­ni­tif pré­vu par l’article 7.
        « Le man­dat des par­le­men­taires est révo­cable par réfé­ren­dum local, à l’issue du pre­mier tiers de leur man­dat, convo­qué sur la demande de toute ini­tia­tive sou­te­nue par un pour­cen­tage défi­ni des élec­teurs ins­crits sur les listes élec­to­rales de la cir­cons­crip­tion concernée.
        « Le man­dat des élus locaux est révo­cable par réfé­ren­dum local, à l’issue du pre­mier tiers de leur man­dat, convo­qué sur la demande de toute ini­tia­tive sou­te­nue par un pour­cen­tage défi­ni des élec­teurs ins­crits sur les listes élec­to­rales de la cir­cons­crip­tion concernée.
        « Les condi­tions d’application des pré­cé­dents ali­néas sont fixées par une loi orga­nique, les pour­cen­tages sus-men­tion­nés ne pou­vant être supé­rieurs à cinq pour cent, et les réfé­ren­dums devant se tenir dans un délai maxi­mal de trois mois à comp­ter de l’obtention du seuil requis de signa­tures de soutien. »

        Article 5
        Avant le Titre XIV de la Consti­tu­tion, il est insé­ré un article 81 ain­si rédigé :
        « Art. 81. – Un peuple a tou­jours le droit de revoir, de réfor­mer et de chan­ger sa Consti­tu­tion. Une géné­ra­tion ne peut assu­jet­tir à ses lois les géné­ra­tions futures.
        « Si au moins cinq pour cent des élec­teurs ins­crits sur les listes élec­to­rales en font la demande, un réfé­ren­dum natio­nal rela­tif à la convo­ca­tion d’une Assem­blée consti­tuante se tient, dans les deux mois à comp­ter de l’enregistrement de cette demande.
        « Cette Assem­blée consti­tuante est com­po­sée de repré­sen­tants du peuple qu’il désigne. Elle est char­gée de rédi­ger et de pro­po­ser l’adoption d’une nou­velle consti­tu­tion. Tout citoyen majeur et déten­teur de ses droits civiques et poli­tiques peut y sié­ger. L’élection de ces repré­sen­tants aura lieu quatre-vingts jours après la pro­mul­ga­tion des résul­tats du réfé­ren­dum convo­quant l’Assemblée constituante.
        « La durée maxi­male des tra­vaux de l’Assemblée consti­tuante est fixée à deux années à comp­ter de sa date d’installation.
        « Un réfé­ren­dum sur le résul­tat des tra­vaux de l’Assemblée consti­tuante est obli­ga­toi­re­ment orga­ni­sé dans les six mois qui suivent la conclu­sion de ces travaux.
        « Une loi orga­nique pré­cise les condi­tions d’application du pré­sent article. »

        Réponse
    • cornet c

      Le mou­ve­ment « Libre consen­te­ment éclai­ré » est-il lié aux gilets jaunes ?
      En tout cas, il n’en parle pas. Par contre, il pro­pose pour sor­tir des crises… le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne…
      https://​www​.libre​-consen​te​ment​-eclaire​.fr/

      En ce qui concerne la récu­pé­ra­tion mas­sive du RIC que tout le monde ou presque veut main­te­nant repré­sen­ter, je ne sais plus qui disait, ce que tu ne peux pas détruire, tu te l’ap­pro­pries et tu le trans­formes à ta sauce…

      Réponse
      • Docalbe

        Bon­jour, Je viens de réa­li­ser que Libre Consen­te­ment Eclai­ré semble être un organe de l’ex­trême droite, compte tenu de cer­tains de ses pro­pos xéno­phobes et racistes ; il condamne sans dis­cer­ne­ment les vio­lences poli­cières, mais sans un mot sur les vio­lences bien plus nom­breuses et inad­mis­sibles aus­si de cer­tains « pré­ten­dus gilets jaunes ». Cela n’ap­pa­raît pas évident sur leur site qui se réclame de belles valeurs, comme la Décla­ra­tion des Droits de l’Homme, etc.

        Réponse
    • Rouvet

      Fan Fan bonjour

      Le RIC est au pro­gramme de la FI depuis 2012. M. Etienne Chouard a même voté pour la FI en rai­son de celà même si cela était avant son der­nier appel au sou­tien du Frexit de M. Asse­li­neau pour les euro­peennes. Chez les gilets jaunes beau­coup ont remer­cié la France Insou­mise d’a­voir mis Macron et ses adeptes devant le RIC. Ils ont tout reje­té. CQFD notre com­bat de gilets jaunes se pour­suit et c’est le prin­temps et on est tou­jours là et depuis 18 semaines j’ai pas vu une seule ten­ta­tive de la FI pour nous récu­pé­rer… par contre ils s’en prennent plein la tronche parce qu’ils nous sou­tiennent publi­que­ment. Res­tons sou­dés et ne voyons pas le mal là où il n’est pas, nous gilets c’est notre force. Amicalement.

      Réponse
  3. fanfan

    Un par­ti (faux) Gilet jaune ?
    « L’en­jeu des élec­tions euro­péennes est que la France devienne jaune » : Fran­cis Lalanne et d’autres Gilets jaunes ont annon­cé ce 17 décembre le lan­ce­ment d’un « ras­sem­ble­ment Gilet jaune citoyen » en vue du scru­tin euro­péen de mai 2019. « Ces élec­tions seront le moyen de faire valoir les reven­di­ca­tions des Gilets jaunes sur le plan ins­ti­tu­tion­nel », a décla­ré le chan­teur aux enga­ge­ments mul­tiples qui a créé cette « struc­ture » pour éta­blir une liste élec­to­rale. Avec des Gilets jaunes à ses côtés, il a assu­ré, lors d’une confé­rence de presse dans une grande bras­se­rie pari­sienne, ne pas créer de par­ti politique.

    Par ailleurs, Fran­cis Lalanne a pré­ci­sé avoir trou­vé une « cau­tion ban­caire de 800 000 euros avec un impri­meur » par l’in­ter­mé­diaire de Jean-Marc Gover­na­to­ri, ancien chef d’en­tre­prise et actuel co-secré­taire natio­nal de l’Al­liance éco­lo­giste indé­pen­dante. « Ça cor­res­pond à 94 mil­lions de bul­le­tins de vote, à 100 000 affiches et 47 mil­lions de pro­fes­sions de foi », a assu­ré le chan­teur auprès de l’AFP.
    Lien : https://​fran​cais​.rt​.com/​f​r​a​n​c​e​/​5​6​9​8​9​-​e​u​r​o​p​e​e​n​n​e​s​-​l​a​n​c​e​m​e​n​t​-​d​-​r​a​s​s​e​m​b​l​e​m​e​n​t​-​g​i​l​e​t​-​j​a​u​n​e​-​c​i​t​o​y​e​n​-​a​v​e​c​-​f​r​a​n​c​i​s​-​l​a​l​a​nne

    Lien à pro­pos de Jean-Marc Governatori :
    https://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​J​e​a​n​-​M​a​r​c​_​G​o​v​e​r​n​a​t​ori

    Réponse
  4. Fcy.

    Mon­sieur Chouard,

    Je par­tage avec vous tous cette envie de nous libé­rer mais ne com­prends pas bien le fait de res­ter en contact avec les maîtres. D’avoir ce réflexe de se retour­ner vers eux pour leur deman­der ou leur proposer…
    Ne pou­vons-nous pas nous orga­ni­ser, nous struc­tu­rer, réécrire notre consti­tu­tion, sans eux ?
    Il me semble évident qu’un par­ti n’est pas une bonne solu­tion dans ce contexte.
    Nous savons trop bien ce que deviennent les ‘’repré­sen­tants’’ du peuple quand ils sont trop prés du pouvoir.

    La ren­contre avec l’un de ces per­son­nages m’a ouvert défi­ni­ti­ve­ment les yeux sur cette dra­ma­tique comédie.

    Con. Ben dit-on…

    J’ai eu l’occasion de croi­ser une célé­bri­té de la poli­tique en charge alors de l’écologie au niveau euro­péen. J’étais inves­ti à ce moment-là dans un pro­jet éco­lo­gique inno­vant et je n’ai pas hési­té à tra­ver­ser la rue pour lui en faire part.
    Sa réac­tion et sa réponse me lais­sèrent sans mots. Je n’ai pu que lui col­ler une tape sur l’épaule pour lui faire com­prendre que j’avais bien sai­si et tout le dégoût qu’il pou­vait me procurer.
    Quelques temps plus tard, il pré­sen­tait un ‘’docu­men­taire’’ de diver­tis­se­ment sur Arte dans lequel il avait le 1er rôle et nous pou­vions le regar­der sillon­ner je ne sais plus quel pays d’Amérique latine au volant d’un vieux van alle­mand, l’un des véhi­cules les plus pol­luants. Il est lui aus­si tout un symbole.
    Ce type, mis­sion­ner pour le dos­sier le plus impor­tant, la pla­nète, te répond que son métier est de pas­ser à la télé et d’amuser la gale­rie. D’accord. Qu’il aille donc faire le gui­gnol sous les pro­jec­teurs et qu’il laisse le sta­tut, les res­pon­sa­bi­li­tés et le salaire à des per­sonnes capables et méritantes.
    Il n’est qu’un pro­duit, une impos­ture, reflet de la cor­rup­tion et de la col­la­bo­ra­tion. Un ven­du, un traître. Quand on pense qu’il s’est fait connaître comme révo­lu­tion­naire. Voi­là pré­ci­sé­ment le por­trait d’un oppor­tu­niste. Une nature qui se révèle très tôt…

    Cet indi­vi­du est un par­mi tant d’autres qui vivent aux frais de la France et de l’Europe depuis cin­quante années et qui n’ont ser­vi stric­te­ment à rien sinon de per­mettre aux régnants d’être plus puissants !
    Il est à lui tout seul la preuve qu’il ne faut en aucun cas négo­cier ni se tour­ner vers ce pseu­do gou­ver­ne­ment qui ne gou­verne rien mais qui est bien com­man­dé par la BCE. Tout n’est que fumis­te­rie, enfu­mage, paraître, appel­la­tion, sen­sa­tion, mani­pu­la­tion au pro­fit des concep­teurs du jeu. (Et l’un des sym­boles remar­quables de cette super­che­rie est la banque de France. Eta­blis­se­ment qui n’a jamais été natio­nal ni même très français…Et qui est, à mes yeux, au cœur du pro­blème. Qui est LE pro­blème. Mais qui a la ‘’modes­tie’’ de n’apparaître nulle part et dont per­sonne ne parlera…)

    L’avenir des repré­sen­tants des Gilets Jaunes qui dis­cutent offi­ciel­le­ment et offi­cieu­se­ment avec les émis­saires du sys­tème sera celui de cet inutile et ridi­cule bouf­fon qui n’a de rouge que son nez. Ça peut, peut-être, faire rêver…
    L’arrivisme est une mala­die qui efface toute morale et tout amour propre. Elle vous trans­forme en une sorte de canard-camé­léon. Tout glisse sur vous et vous pou­vez chan­ger de cou­leurs selon la puis­sance des vents. L’arrivisme chez ce las­car l’aura sou­mis au rang de valet du capitalisme. 

    Voi­là la vie d’un révo­lu­tion­naire dans ce modèle de société…
    …A médi­ter, seule­ment entre nous. Non ?

    Fcy.

    Mer­ci Mon­sieur Chouard, Mer­ci Etienne, mille Mer­cis pour la per­sonne que vous êtes, qui nous apporte cer­taines lumières et orien­ta­tions, et qui nous per­met de com­prendre que nous sommes dans notre droit. Qui nous per­met d’espérer.

    Réponse
    • cornet c

      C’est incroyable ce qui se passe… Tous ces gens qui veulent repré­sen­ter les gilets jaunes au niveau natio­nal, au niveau euro­péen ! Ils risquent bien de pour­rir le mou­ve­ment qui tire jus­te­ment sa force de sa non repré­sen­ta­tion par des lea­ders, des repré­sen­tants poli­tiques ou syn­di­caux… (c’est bien d’ailleurs ce qui désta­bi­lise le pou­voir et lui fait peur)
      Mais si des par­tis se créent ou pré­tendent repré­sen­ter les reven­di­ca­tions du mou­ve­ment, ceux qui sont au pou­voir vont se réjouir car le mou­ve­ment sera divi­sé, et les (futurs) repré­sen­tants poli­tiques récu­pé­rables, manipulables…
      Mon­sieur Chouard et tous les gilets jaunes, faites atten­tion, ce sont de nom­breux pièges qui risquent de vous dis­cré­di­ter, de vous faire dévier de votre route, de « per­ver­tir » cer­tains d’entre vous !
      Je suis de tout coeur avec vous

      Réponse
  5. BlueMan

    Ça y est Étienne : tu es dans le VISEUR du système :

    http://​www​.blue​man​.name/​L​i​e​n​s​_​E​t​_​I​n​f​o​r​m​a​t​i​o​n​s​_​D​i​v​e​r​s​e​s​_​E​t​_​V​a​r​i​e​e​s​_​D​u​_​M​o​m​e​n​t​.​p​h​p​?​I​d​N​e​w​s​=​1​3​623

    Les choses sérieuses commencent.

    Le com­bats des tenant du sys­tème contre les citoyens épris de jus­tice et de démo­cra­tie véri­table va vrai­ment démar­rer, et la lutte va être féroce.

    Nos enne­mis sont déloyaux. Ils uti­li­se­ront tous les coups bas. Ils ne lâche­ront pas leur bout de gras faci­le­ment : ils ont tout à perdre. Et nous tout à gagner ! :-)))

    Tu as tout mon sou­tien Étienne, même si je suis loin.

    N’hé­sites pas à me deman­der de l’aide pour relayer telle ou telle infor­ma­tion, oui pour pour t’aider.

    Sug­ges­tion : On voit tou­jours les mêmes pour repré­sen­ter les gilets jaunes, c’est tout à fait anormal !
    Non seule­ment c’est très dan­ge­reux, car cer­tains sont les vec­teurs d’i­déo­lo­gies par­ti­cu­lières et/ou par­ti­sanes qu’il vont cher­cher à impo­ser (et donc EXIT la démo­cra­tie), mais aus­si une ROTATION des CHARGES s’im­pose : nul ne doit deve­nir un porte-parole ou un repré­sen­tant conti­nû­ment ou plus d’une fois !
    On est man­da­té pour repré­sen­ter UNE FOIS, et ensuite, c’est un autre citoyen qui est nom­mé. Et, en plus, pas de tête à déca­pi­ter puis­qu’elle change tout le temps ! Et nos enne­mis vont êtres en plus décon­cer­tés par cette façon de faire ! 😉
    Explique cette néces­saire rota­tion des charges aux Gilets Jaunes : ils com­pren­dront. D’au­tant plus que tu as une cer­taine aura, et que c’est un pro­cé­dé rai­son­nable, juste, et prudent.

    Ami­tiés sincères,

    Blue­Man.

    Réponse
  6. Pierre
  7. Varennes Jean-Luc

    Il serait inté­res­sant de fouiller un peu dans nos esprits quelles pour­raient être ces moda­li­tés du RIC, à l’ins­tar de ce qu’E­tienne Chouard nous sug­gère de faire. Ce qui suit n’est que le fruit de la pen­sée d’un citoyen « lambada » ^^

    D’a­bord, le RIC doit-il être « toutes matières » ? Je crois que oui, mais que les moda­li­tés doivent s’a­dap­ter selon le sujet. Par exemple, pour un refe­ren­dum sur un trai­té de libre échange, 1 mil­lion de signa­tures devrait être suf­fi­sant, et pour une des­ti­tu­tion de pré­sident de la répu­blique, au moins un tiers serait nécessaire…

    Faire appel à des élus, quels qu’il soient, pour ava­li­ser un refe­ren­dum est, à mon sens, contraire à l’es­prit du RIC.

    De même, il fau­drait inté­grer l’ur­gence d’un refe­ren­dum. Selon l’ac­tion à mener, le délai pour col­lec­ter les signa­tures devrait être adap­tée à l’a­gen­da. Pour un trai­té devant être signé à telle date, le délai doit se réduire pour que le refe­ren­dum ait lieu avant la signa­ture de ce traité…

    Pour col­lec­ter les signa­tures, on peut ima­gi­ner plu­sieurs méthodes com­plé­men­taires. Elles s’ap­puie­raient toutes en même temps et seraient basées sur la copie de la carte d’électeur :
    – en mai­rie : gra­tuit avec pré­sen­ta­tion de la carte
    – en ligne : envoi de la pho­to­co­pie de la carte avec un paie­ment de 1€ pour évi­ter tout risque d’usurpation

    J’ar­rête ici, ma tête est en sur­chauffe. Nor­mal, je ne suis qu’un sup­por­ter des GJ ^^

    Réponse
    • Chari

      Je ne vous rejoins pas sur l’ur­gence d’un réfé­ren­dum pour deux rai­sons majeures :
      1/ Il faut abso­lu­ment que l’en­semble des citoyens ait le temps de prendre connais­sance des tenants et des abou­tis­sants du réfé­ren­dum à venir. Cela passe par plu­sieurs étapes : la pro­duc­tion d’in­for­ma­tions (papiers, vidéos,) d’a­bord et pour que ceux ci soient sérieux, il faut du temps pour les éla­bo­rer dans la séré­ni­té. Puis, la prise d’in­for­ma­tions par les citoyens grâce aux pro­duits créés. C’est long mais c’est indis­pen­sable si on veut que les gens se sentent concer­nés ET informés.
      2/ Le RIC, dans son concept, détruit toute urgence : il per­met aux citoyens aus­si bien de se pro­cla­mer en faveur d’un futur traité/loi/texte, que d’a­bro­ger celui ci : peu importe donc que le réfé­ren­dum se soit tenu avant ou après puis­qu’il per­met d’an­nu­ler ou d’abroger.
      Mais sur­tout, et jus­te­ment en rai­son de la puis­sance qu’il confère au peuple, il limite auto­ma­ti­que­ment toute vel­léi­té de l’exé­cu­tif de vou­loir pas­ser « en douce » le moindre trai­té. Le peuple a droit de regard sur tout, c’est toute la beau­té du concept et c’est là aus­si toute sa puissance.

      Réponse
  8. Malika AM

    Ok, ben je suis prête pour ma trans­for­ma­tion en juriste.
    Ruf­fin dit clai­re­ment que le RIC CLAIR à peu de chance de pas­ser lors de sa pré­sen­ta­tion à l’As­sem­blé en février, si nous ne deve­nons pas des experts. Le mes­sage est bien passé.

    Réponse
  9. Malika AM

    Plein de fautes sur le pré­cé­dent post…trop d’émotion…

    L’é­tat est atta­qué par Green­peace, Oxfam…avec le sou­tien de per­son­na­li­tés pour inac­tion face au dérè­gle­ment climatique !!! 

    Alerte VIGILANCE : FACEBOOK et LES ELECTIONS EUROPEENNES :
    https://​you​tu​.be/​2​L​j​4​M​S​i​o​J​S​8​&​l​i​s​t​=​P​L​c​-​4​T​d​Z​X​U​4​z​n​s​s​a​Y​p​Z​r​r​n​p​e​u​L​i​g​d​C​5​2​U​_​&​i​n​d​e​x​=72

    Réponse
    • cornet c

      Atten­tion ! ren­sei­gnez-vous bien concer­nant le réchauf­fe­ment cli­ma­tique : grande arnaque qui per­met aux élites d’en­gran­ger des dizaines de mil­lions d’eu­ros ou de dol­lars et d’im­po­ser la fameuse taxe car­bone aux pauvres citoyens. Ce qui a ame­né ceux-ci à enfi­ler leur gilet jaune et à sor­tir dans la rue !!!
      Lut­ter contre la défo­res­ta­tion mas­sive, la pol­lu­tion des océans, de l’air et de la terre, l’u­ti­li­sa­tion des engrais chi­miques et des pes­ti­cides, les OGM, les mono­cul­tures et éle­vages inten­sifs oui, refu­ser la nour­ri­ture empoi­son­née qu’on nous vend à bas prix oui, aller vers des éner­gies propres et renou­ve­lables oui,… mais infor­mez-vous sur le CO2 (soi-disant !?) res­pon­sable du réchauf­fe­ment climatique.
      Ci-joint un lien par­mi tant d’autres… faites-vous votre opi­nion ensuite…
      https://​you​tu​.be/​i​K​3​G​8​w​q​q​p_k

      Réponse
      • Malika AM

        Mer­ci pour le lien, je regar­de­rai cela.
        Ma prio­ri­té pour le moment c’est le pou­voir poli­tique du peuple ensuite nous pour­rons débattre sur tous les sujets.
        Je veux voir le RIC CLAIR adop­té. Et tout ce qui par­ti­ci­pe­ra à faire inflé­chir le gou­ver­ne­ment et le légis­la­tif est une vic­toire pour le peuple, s’il faut en pas­ser par des pro­cès tant pis pour eux.
        Le peuple est patient pas seule­ment en France, dans tous les pays du monde, ils sup­portent et tolèrent beau­coup d’in­jus­tice et de vio­lence avant de se sou­le­ver. Quand il le fait enfin, c’est que tout ce qu’il a entre­pris au préa­lable a échoué. 

        « Et par le pou­voir d’un mot
        Je recom­mence ma vie
        Je suis né pour te connaître
        Pour te nommer
        Liber­té » – Paul Eluard

        Réponse
  10. MANCHERON

    MERCI AUX GILETS JAUNES, et à Etienne ! Et à tous les autres vrais démocrates !

    Réponse
  11. Malika AM

    AVOCAT FAVORABLE (en date du 30 novembre) AUX GILETS JAUNES sur Thinkerview :

    Car­bon de Séze :Pré­sident de la Com­mis­sion Ouverte Droits de l’Homme du Bar­reau de Paris
    https://​you​tu​.be/​o​E​G​7​Q​Q​K​Z​3jQ

    Avo­cat « libertaire » :
    David Koub­bi :https://​you​tu​.be/​S​L​7​j​1​n​w​Q​ZYg
    (il exhor­tait il n’y a pas si long­temps sur Thin­ker­view les fran­çais à bouger…ben c’est le cas, non ?)

    Pour leurs deman­der de nous rejoindre média­ti­que­ment ? C’est aus­si une bataille de l’i­mage, nous évo­luons dans ce monde.
    Je n’ai enten­du, ni vu per­sonne du monde média­tique à part Lalanne et l’in­ter­ven­tion catas­tro­phique de Kas­so­vitz chez Taddéi.
    Depar­dieu, qui ose tout n’a rien à perdre est une figure super populaire.
    Balas­ko, assez mili­tante, Emma­nuelle Béart, Sarah Fores­tier, IAM, Quel­qu’un dans vos réseaux peut les joindre ?

    Réponse
  12. Ange LERUAS

    C’est parce que notre édu­ca­tion natio­nale raconte des contes à ses petits et grands éco­liers depuis la mater­nelle jus­qu’au sor­tir de l’E­na que les his­toires vraies de notre vie en socié­té ne peuvent plus se comprendre.

    Habi­tuer à l’État pro­vi­dence, les droits acquis et les entre­prises payeuse, tant de fois rabâ­chés : aujourd’­hui plus per­sonne ne sait que la seule richesse de la nation c’est la pro­duc­tion de nos actifs qui pour la pro­duire phy­si­que­ment, intel­lec­tuel­le­ment ou finan­ciè­re­ment reçoivent 646 milliards.

    Dans cette igno­rance peut-on ins­ti­tuer le RIC ?

    Je ne le pense pas il faut d’a­bord ins­truire les Fran­çais sur nos réa­li­tés vraies.
    Ce n’est que quand les Fran­çais com­pren­dront qu’ils pour­ront s’a­don­ner au RIC

    Quelle est cette réalité :
    ODE à la RÉALITÉ Pla­gia d’un poème de JP ADAM sur le temps. Par Ange LERUAS

    À regar­der d’une cer­taine manière :
    vou­loir chan­ger est la croix et la bannière.
    Rete­nir notre PIB pour notre richesse
    c’est un outrage envers la politesse
    dû à toutes nos pro­duc­tions nationales
    par ce qu’elles seules nous sont primordiales

    Ce n’est pas plus de valeur qui vous satisfait
    mais tous les biens et ser­vices dont vous usez.
    Si taxes et charges, votre PIB fait monter !
    votre consom­ma­tion ne fera que baisser.
    Bien plus, pour x ou pour y, l’État prélève
    c’est tou­jours à vous que ce plus on enlève

    La morale est que toute apparence
    n’est qu’un leurre qui lève tout espérance
    que vous pro­dui­siez pour les autres avec soin
    dans l’es­poir de mieux satis­faire vos besoins.

    Quand com­pren­drez-vous enfin que les productions,
    de nos actifs deviennent nos consommations.
    – que les 646 mil­liards de gain pour leurs prouesses
    ne peuvent faire 2 295 mil­liards de richesses.
    – Que 581 mil­liards ne sont que des attributions
    aux inac­tifs pour payer leurs consommations
    – que 184 mil­liards de dépenses pour tous nos soins
    c’est autant aux actifs et inac­tif de moins
    – et les 387 mil­liards en usages collectifs
    sont levés au labo­rieux et aux inactifs.
    – qu’après ces faits de notre vie nationale
    reste 456 mil­liards pour richesse familiale
     : 240 mil­liards pour la richesse des productifs.
    : et 216 mil­liards celle de tous les non actifs.
    Si peu ! que l’état : plus 67 mil­liards dépense
    et 40 ans, de rem­bour­se­ments se dispense.
    ‑Contri­buant pour 82 mil­liards les plus aisés
    aide tous ceux que les pro­grès ont délaissés.

    C’est l’his­toire vraie de notre vie en commun
    Où la somme des com­por­te­ments de chacun,
    doit nous gui­der vers le même intérêt.
    Mais, envoû­té de mon­naie vous le fait dénier.
    Riches et pauvres mon­tés en adversaires
    vous fait condam­ner que des boucs émissaires.

    Alors ! Sans ver­gogne sur nos gouvernements
    – vous médi­sez sans cesse, ni n’êtes content,
    ‑repro­chez qu’ils pèchent par manques et excès !
    Bien sou­vent du trop, trop peu ou du pas assez.
    Ain­si nous fran­çais de ce bois nous sommes faits !

    Si le RIC exis­tait quelle serait la pre­mière des ques­tions à poser ?
    ce n’est pas : si on veut déca­pi­ter jupi­ter ou lui per­mettre de nous mater, ni encore faut-il pas faire payer au riche les besoins des pauvres. Le résul­tat est connu d’a­vance mais Jupi­ter sans tête et le riche deve­nu pauvre que faisons-nous ?

    Donc la ques­tion à poser, notre richesse natio­nale défi­nie, nos pro­duc­tions pour646 mil­liards, est : 

    1° com­bien de nos consom­ma­tions natio­nales (pro­duc­tion natio­nale aprés échange d’ex­por­ta­tions contre des impor­ta­tions) lais­sons- nous aux actifs avec leurs pou­voirs de consom­mer de 646 mil­lions (notre PIB production) :
    45 %
    50 %
    55 %?

    Ce choix fait déter­mine alors l’en­semble des attri­bu­tions à faire à toutes les caté­go­ries d’i­nac­tif du retrai­té au gamin en pas­sant par les han­di­ca­pés, malade, en vacances, chômeurs…

    45 % donc 789 mil­liards pour les inac­tifs en quelque sorte notre PIB soli­da­ri­té (actif envers inactifs)
    50 % donc 646 milliards
    55 % donc 529 milliards

    Ce choix fait nous connais­sons notre PIB consom­ma­tion = PIB pro­duc­tion + PIB solidarité.
    45 % donc 1 435 milliards
    50 % donc 1 292 milliards
    55 % donc 1 175 milliards

    Ne vous deman­dez plus à quoi cor­res­pond notre pib de 2 295 mil­liards. Il est fan­tai­siste puisque il com­prend : impôt, coti­sa­tion, charge… qui ne sont pas une richesse natio­nale sans quoi la nation la plus riche sera celle qui impose le plus. Mais quand on impose un max et qu’on n’est pas la nation la plus riche au point de devoir emprun­ter : on est mal barré.

    Non seule­ment il y a dans notre PIB de 2295 mil­liards d’im­pôt charge coti­sa­tion… mais en plus des reve­nus impu­tés. Des reve­nus impu­tés ! cher­cher ce que c’est : et pour com­bien dans notre PIB de 2295 mil­liards en par­ti­cu­lier un facile à trou­ver pour 184 milliards

    2° ques­tion­ne­ment à sou­mettre en RIC qu’elles dis­tri­bu­tions faites-vous entre les dif­fé­rentes caté­go­ries d’i­nac­tifs des 749 ou 646 ou 529 mil­liards puis qu’elles seront les attri­bu­tions à chaque ayant droit dans cha­cune des catégories.

    3° ques­tion­ne­ment à sou­mettre au RIC : par­mi vos consom­ma­tions natio­nales, vous actifs, vous inac­tifs aprés votre entente de parts res­pec­tive de consom­ma­tions natio­nales quel pour­cen­tage vou­lez vous consacrer :
    *pour vos soins de santé :
    14 % à enle­ver de vos consom­ma­tions globales
    16 %
    18 %
    * Pour vos consom­ma­tions collectives
    30 % à enle­ver à vos consom­ma­tions globales
    32 %
    42 %

    Aprés votre choix vous sau­rez alors quel pour­cen­tage entre 50 % et 56 % il vous reste pour vos consom­ma­tions familiales.

    Il n’y a pas d’autre ques­tions pour faire de notre répu­blique une démocratie

    Une fois fait,la répar­ti­tions auprès des inac­tifs ne pose plus de pro­blème puisque démo­cra­ti­que­ment déci­dé, reste à contrô­ler la répar­ti­tion des 646 mil­liards de rétri­bu­tions, dans les outils de pro­duc­tion, afin que l’é­qui­té soit assu­rée. C’est un pro­blème interne des uni­tés de pro­duc­tions avec peut-être un arbi­trage à pré­voir par RIC.

    Sinon reste encore à contrô­ler l’u­sage de la part de consom­ma­tion dési­ré pour notre mode de san­té mutuel ou encore de nos modes de consom­ma­tion col­lec­tifs afin qu’il n’y ait que des consom­ma­tions utiles et agréables.

    Vous voyer que le Ric est néces­saire mais pour des reven­di­ca­tions intel­li­gentes qui prenne l’en­semble du par­tage de la richesse entre les actifs et inac­tifs d’une part puis sui­vant les modes de consom­ma­tion mutuel, col­lec­tif ou fami­lial sachant que notre consom­ma­tion ne peut être que l’é­qui­valent de nos productions.

    On n’a que trop lais­sé faire l’E­tat et ses diri­geant pour nous foutre la pagaille avec leur État pro­vi­dence, les droits acquis et les entre­prises payeuses qui n’ont jamais rien payé mais uni­que­ment ser­vit d’intermédiaire pour faire en sorte que le prix payé par le consom­ma­teur se repar­tisse entre rétri­bu­tion des actifs et attri­bu­tion des inactifs.

    En fait en bon FRANÇAIS pré­fé­rer faire com­pli­qué quand on peut faire simple puis râler contre tout et sur­tout contre des boucs émissaires. 

    Suite à la des­crip­tion de notre mode de vie en socié­té natio­nale en alexan­drin sur une page l’é­du­ca­tion éco­no­mique des Fran­çais doit se com­plé­ter en sui­vant le conseil de Lud­wing Von Misse
    *L’é­co­no­mie ne doit pas être celle que nous vou­lons (idéo­lo­gique empê­chant de réflé­chir et le besoin de boucs émissaire)
    *Être celle que notre vie en socié­té natio­nale à besoin

    C’est à dire avoir pour trans­crip­tion économique
    * le PIB de productions
    * le PIB de solidarité.
    * le PIB de consommations
    * la rétri­bu­tion des actifs
    * les attri­bu­tions aux inac­tifs : retraite chô­mage, vacances, han­di­cap, maladie …
    * les contri­bu­tions : mutuelle, col­lec­tive, de transferts
    Un lexique réduit
    ou il suf­fit d’a­jou­ter la dif­fé­ren­cia­tion entre
    * mon­naie fonc­tion cir­cu­la­tion dans une nation et entre nation, ou fonc­tion par­tage dans une seule nation
    * l’économie patri­mo­niale (pas­sive), l’économie production/consommation (active) et l’interface entre ces deux éco­no­mies : Épargne.

    Si l’é­co­no­mie peut se résu­mer en une seule page  et deux heures d’ex­pli­ca­tion : vous faire renier vos pré­ju­gés éco­no­mique va deman­der de longues pages et du temps. J’es­père pas aus­si long­temps de cela a été pour que le soleil ne tourne plus autour de la terre où c’est seule­ment en 1992 que Gali­lée a été réha­bi­li­té encore que, non pas pour avoir dit la véri­té, mais condam­ner à tord pour incom­pré­hen­sion entre lui et son accusateur.

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

Voilà un événement qui va certainement être passionnant et surtout important : la soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée "Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs"...