Merci à tous ceux qui ont rendu possible cette très chouette rencontre.

La révolte des Gilets jaunes est une chance historique, pour les damnés de la terre, de s’en prendre enfin, librement, aux CAUSES premières de leur misère (qui se trouvent dans l’anticonstitution de 1958), au lieu d’en rester aux CONSÉQUENCES de leur impuissance (impôts écrasants et injustes, salaires de misère, services publics et protections en cours de destruction…).

Si les travailleurs veulent s’émanciper de leurs maîtres, aussi riches qu’insatiables, il faudra qu’ils apprennent à instituer EUX-MÊMES leur puissance politique.

L’exigence prioritaire du RIC est la première marche d’une transformation intérieure, d’électeur (enfant politique, “incapable” par construction) en citoyen (adulte politique, “souverain” par construction).

La question décisive qui devrait courir à travers les conversations des gilets jaunes, sur les péages et sur les ronds-points occupés, devrait être : COMMENT ALLONS-NOUS INSTITUER NOUS-MÊMES, DURABLEMENT, NOTRE PUISSANCE POLITIQUE ?
ALLEZ, ON S’EXERCE À ÉCRIRE DES ARTICLES, ENSEMBLE, LIBREMENT…

C’est le moment, il faut saisir cette occasion historique, plutôt qu’aller se fritter avec les CRS.

Gilets Jaunes, vous êtes légitimes à devenir constituants !

Soyez résolus de ne plus servir, et vous voilà libres.

Étienne.

L’antidote démocratique dans un système de domination parlementaire : le RIC, référendum d’initiative citoyenne en toutes matières

Fils Facebook correspondant à ce billet :
https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156770447637317

https://www.facebook.com/DemKrat/videos/2245331542422628

https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10156772902852317