« Les Pays-Bas suppriment le référendum » annonce la presse vendue

23/03/2018 | 18 commentaires

« Les Pays-Bas sup­priment le réfé­ren­dum » titre la presse vendue.


Deux voleurs de pou­voir en action, le Pre­mier ministre néer­lan­dais Mark Rutte (centre) et Kaj­sa Ollon­gren, ministre des Affaires inté­rieures | Pho­to d’illus­tra­tion – EPA

https://​www​.ouest​-france​.fr/​e​u​r​o​p​e​/​p​a​y​s​-​b​a​s​/​l​e​s​-​p​a​y​s​-​b​a​s​-​s​u​p​p​r​i​m​e​n​t​-​l​e​-​r​e​f​e​r​e​n​d​u​m​-​5​5​9​2​281

Ce titre est trom­peur, car il laisse entendre que ce sont les Néer­lan­dais eux-mêmes qui ont choi­si de renon­cer à leur propre sou­ve­rai­ne­té, à leur droit de déci­der eux-mêmes de ce qu’est le bien com­mun, loi par loi. 

Mais en fait, ce sont les voleurs de pou­voir qui s’au­to­no­misent, comme tou­jours et par­tout dès que les peuples leur font confiance au lieu de s’en méfier comme de la peste. 

Ce sont, comme d’ha­bi­tude, des « élus » irres­pon­sables, des pro­fes­sion­nels du men­songe, des enne­mis du peuple, qui s’af­fran­chissent traî­treu­se­ment de tout contrôle sérieux de la part de ceux qu’ils pré­tendent « représenter ».

CE N’EST PAS AUX HOMMES AU POUVOIR D’ÉCRIRE LES RÈGLES DU POUVOIR.
C’est la règle n°1 en politique.
Et seuls les simples citoyens sont aptes et légi­times pour la com­prendre et pour l’im­po­ser, au plus haut niveau du droit.

Encore faut-il que ce soit des citoyens dignes de ce nom, c’est-à-dire qu’ils soient consti­tuants. De simples élec­teurs, c’est-à-dire des enfants poli­tiques, démis­sion­naires de leurs res­pon­sa­bi­li­tés consti­tuantes c’est-à-dire démis­sion­naires de leur vigi­lance per­son­nelle et per­ma­nente à l’é­gard de tous les pou­voirs, de tels élec­teurs ne méritent nul­le­ment d’être nom­més citoyens : ce ne sont encore que des enfants ; il fau­dra qu’ils se trans­forment en adultes poli­tiques pour deve­nir des citoyens dignes de ce nom.

De la même façon qu’on ne naît pas adulte,
ON NE NAÎT PAS CITOYEN, ON LE DEVIENT. 

Les pro­grès du car­can oli­gar­chique sont très inquié­tants, ces der­niers temps. La perte de la télé­vi­sion et des jour­naux (désor­mais tous contrô­lés par les plus riches) est une ter­rible catas­trophe pour l’in­té­rêt géné­ral et pour le droit des peuples à dis­po­ser d’eux-mêmes.
Ça va encore mal se ter­mi­ner, je le crains, avec l’a­val de la popu­la­tion désinformée. 

Il serait temps de se réveiller.

Étienne.

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​6​1​3​1​7​3​2​3​1​2​317

Catégorie(s) de l'article :

18 Commentaires

  1. Tchesare

    Tou­jours aus­si pertinent !

    Réponse
  2. etienne
  3. etienne
  4. etienne
    • ève

      Il m’in­sup­porte , me donne des bou­tons , j’y suis allergique !
      Je l’é­coute en ennemi .…

      Réponse
    • ève

      M’en­fin , qui peut bien vou­loir sur­veiller les réseaux sociaux ? Et pour quels inté­rêts ? Et qui sur­veille ceux qui sur­veillent ? Depuis 2014 j’ai lâché face de book , il me manque , pour sa rapi­di­té à pro­pa­ger les news .…et pour qques AMIS que j’ai été obli­gée de lais­ser ! Faut se faire une raison .…

      Réponse
  5. Jerome

    au choix, selon les opinions :

    - enfin une réforme néces­saire et courageuse !
    – vous voyez bien qu’en France on est en démocratie !

    🙂

    Réponse
  6. etienne

    Les prétendus « grands médias » sont des machines à fake news (comme tout le monde) :

    [Très intéressant] Zoom – Le lait chocolaté vient des vaches marron, par Horizon-gull

    Source : les​-crises​.fr Oli­vier Ber­ruyer Source : les​-crises​.fr Oli­vier Ber­ruyer (Mer­ci d’a­voir signa­lé cette vidéo très inté­res­sante. Encore une bonne chaîne Youtube.)
    https://​www​.les​-crises​.fr/​v​i​d​e​o​-​z​o​o​m​-​l​e​-​l​a​i​t​-​c​h​o​c​o​l​a​t​e​-​v​i​e​n​t​-​d​e​s​-​v​a​c​h​e​s​-​m​a​r​r​o​n​-​p​a​r​-​z​o​om/

    Il vaut sans doute mieux éva­luer les « infor­ma­tions », iso­lé­ment, que les médias, en bloc (même si c’est ten­tant, pour tout le monde).

    Réponse
  7. etienne

    Le Monde tronque une information capitale de l’affaire Skripal : la création d’une “No news”


    https://​www​.les​-crises​.fr/​l​e​-​m​o​n​d​e​-​t​r​o​n​q​u​e​-​u​n​e​-​i​n​f​o​r​m​a​t​i​o​n​-​c​a​p​i​t​a​l​e​-​d​e​-​l​a​f​f​a​i​r​e​-​s​k​r​i​p​a​l​-​l​a​-​c​r​e​a​t​i​o​n​-​d​-​u​n​e​-​n​o​-​n​e​ws/

    Nous vous pro­po­sons dans ce billet une par­faite illus­tra­tion du rôle non neutre des grands médias dans la fabri­ca­tion de l’opinion publique, relais indis­pen­sable du pou­voir politique.

    Nous vous avons pro­po­sé dans ce billet des inter­views de grands spé­cia­listes du poi­son dit “Novit­chok”. La pre­mière est par­ti­cu­liè­re­ment impor­tante : c’est celle du pro­fes­seur Léo­nid Rink, réa­li­sée par l’agence RIA. Nous vous recom­man­dons de la lire, car nous allons ana­ly­ser la façon dont le jour­nal Le Monde en a ren­du compte. Nous vous la remet­tons ici, si vous ne l’aviez pas lue.

    I. Inter­view de Léo­nid Rink par RIA

    Titre : « Les Bri­tan­niques ont pu empoi­son­ner Skri­pal » – Inter­view de RIA Novos­ti avec le pro­fes­seur Léo­nid Rink

    […]

    II. La pré­sen­ta­tion de cette inter­view par Isa­belle Man­dreau, du jour­nal Le Monde

    On peut prendre avec plus ou moins de recul les décla­ra­tions de Léo­nid Rink, faire preuve en somme d’un doute rai­son­nable, mais il est clair que cet homme est très com­pé­tent, et on ne peut qu’admettre que son inter­view est très claire. Ain­si, nous retien­drons les élé­ments suivants : 

    1. il recon­nait qu’il exis­tait bien un pro­gramme mili­taire qui a créé des armes chi­miques très dangereuses ;
    2. le nom “Novit­chok” ne veut pas dire grand-chose ;
    3. les for­mules sont désor­mais publiques ;
    4. n’importe quel grand État voire grande entre­prise chi­mique pri­vée peut en produire ;
    5. on ne peut accu­ser la Rus­sie en se basant sim­ple­ment sur la com­po­si­tion du produit ;
    6. des ana­lyses de la Rus­sie per­met­traient d’apporter des pièces (évi­dem­ment à dis­cu­ter) au débat, car ce pro­duit dis­pose d’une sorte d’empreinte digitale.

    Voi­ci le compte ren­du qu’en fait Isa­belle Man­dreau, cor­res­pon­dante du jour­nal Le Monde en Rus­sie, que vous pou­vez lire ici.

    Le Monde : « En Rus­sie, des témoi­gnages acca­blants sur le pro­gramme “Novit­chok” »

    [.…]

    Source : les​-crises​.fr Oli­vier Berruyer

    https://​www​.les​-crises​.fr/​l​e​-​m​o​n​d​e​-​t​r​o​n​q​u​e​-​u​n​e​-​i​n​f​o​r​m​a​t​i​o​n​-​c​a​p​i​t​a​l​e​-​d​e​-​l​a​f​f​a​i​r​e​-​s​k​r​i​p​a​l​-​l​a​-​c​r​e​a​t​i​o​n​-​d​-​u​n​e​-​n​o​-​n​e​ws/

    Réponse
  8. etienne

    Analyse intéressante d’une désinformation au sujet de la Ghouta orientale :

    Réponse
    • ève

      Que pen­ser de ce sac de noeuds ?
      La dés­in­for­ma­tion masque bien des crimes !
      Faire une loi contre la dis­si­mu­la­tion de preuves !
      J’au­rais une par­tie de la véri­té d’i­ci qques temps .… si possible !
      Merci ,
      Je suis une inuite qui n’a pas de poissons .…
      Bonne semaine

      Réponse
  9. etienne

    Nous accep­tons d’être gou­ver­nés par des gre­dins, des men­teurs professionnels.

    Mer­ci à Fabrice Arfi et à Mediapart.
    Ça, c’est du journalisme.

    Réponse
    • ève

      Vu et apprécié !
      Et non , je n’ac­cepte pas d’être gou­ver­née , alors par des gre­dins , encore moins !

      Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles