Le KLÉROTÉRION, machine à tirer au sort, indispensable rouage pratique pour toute démocratie digne de ce nom, machine dissimulée par les voleurs de pouvoir depuis 2300 ans

19/05/2017 | 11 commentaires

Ah ! La for­mi­dable trou­vaille que ce tra­vail pré­cieux de deux cher­cheurs au CNRS pour recons­ti­tuer et pour expli­quer un klé­ro­té­rion, machine à tirer au sort des Athé­niens pen­dant 200 ans, il y a 2 500 ans !

La démons­tra­tion de son MODE D’EMPLOI pra­ti­co-pra­tique est inédite pour moi, je n’a­vais jamais vu ça ; je vous parle pour­tant de cette machine, sym­bo­li­que­ment essen­tielle pour toute démo­cra­tie digne de ce nom, depuis 2005…

Voi­là donc une vidéo à vous pas­ser entre vous, avant votre pro­chaine série d’a­te­liers consti­tuants 🙂 sur la dési­gna­tion et le contrôle de nos (éven­tuels) représentants 🙂

Hé ! les virus, il date de quand, votre der­nier ate­lier constituant ?
Hum
Vous avez com­pris que si vous ne faites rien, il ne se pas­se­ra rien, n’est-ce pas ?
Il faut « conta­gier », cha­cun du mieux qu’il peut, cou­ra­geu­se­ment, opi­niâ­tre­ment, tout le temps… Moi, demain je suis à Tou­louse, ven­dre­di pro­chain à Col­mar, mer­cre­di d’a­près à La Tour d’Aigues… et vous ? 🙂 Allez, citoyens, les petits ruis­seaux font les grandes rivières : pas besoin d’au­tant voya­ger que moi, tâchez de par­ler consti­tu­tion avec vos proches et vos voi­sins, ce sera déjà épatant 🙂

Bon cou­rage, bande de virus 🙂 

Etienne.


Je pro­fite de l’oc­ca­sion pour vous rap­pe­ler d’autres docu­ments utiles pour réflé­chir aux usages et aux moda­li­tés pra­tiques du tirage au sort en politique :

Ma page dédiée au tirage au sort en politique :
https://​old​.chouard​.org/​E​u​r​o​p​e​/​t​i​r​a​g​e​_​a​u​_​s​o​r​t​.​php

Autres consi­dé­ra­tions sur le klérotérion :
http://​fran​coib​.chez​-alice​.fr/​a​g​o​r​a​/​a​g​m​k​l​e​r​o​.​htm

La page wiki­pé­dia sur le klérotérion :
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Klérotèrion

La page wiki­pé­dia sur le tirage au sort en politique :
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tirage_au_sort

Remarques fon­da­men­tales de Jacques Tes­tart sur la com­pé­tence des citoyens :

Résu­mé très ramas­sé du com­pa­ra­tif « élec­tion vs tirage au sort » :

Le pro­cès de l’é­lec­tion en une vidéo et un texte :

https://​old​.chouard​.org/​E​u​r​o​p​e​/​N​e​c​e​s​s​a​i​r​e​_​p​r​o​c​e​s​_​d​e​_​l​_​e​l​e​c​t​i​o​n​.​pdf

Ce texte en livre (cli­quer sur l’i­mage pour en savoir plus) :

https://lareleveetlapeste.fr/produit/manifeste‑1/


Vous pou­vez aus­si consul­ter ce flo­ri­lège que j’ai com­po­sé pour nos ate­liers de l’UP­PA (Uni­ver­si­té Popu­laire du Pays d’Aix en Provence) :
UP_d_Aix_sur_le_tirage_au_sort_kleroterion_Sintomer_Montesquieu_Tocqueville.pdf

Vous trou­ve­rez, dans la com­pi­la­tion ci-des­sus, les textes impor­tants suivants :

• Un extrait (du cha­pitre 2) du livre lit­té­ra­le­ment passionnant
d’Yves Sin­to­mer, « Le pou­voir au peuple. Jurys citoyens, tirage au sort et démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive », La décou­verte, mars 2007.

• Des images de klé­ro­té­rion, la machine à tirer au sort qui a ser­vi il y a 2500 ans à dési­gner les magis­trats tous les matins par­mi les mil­liers de citoyens pré­sents chaque jour. Yves Sin­to­mer explique cette for­mi­dable pro­cé­dure antique ; livre à connaître,

• Le juge­ment très favo­rable que Mon­tes­quieu por­tait au tirage au sort, rap­pe­lé par Ber­nard Manin, dans son livre enthou­sias­mant, « Prin­cipes du gou­ver­ne­ment représentatif »,

• Le plai­doyer for­mi­dable de Toc­que­ville pour les jurys citoyens tirés au sort, ins­ti­tu­tion poli­tique éman­ci­pa­trice et péda­go­gique : le cha­pitre VIII de l a 2e par­tie « De la démo­cra­tie en Amé­rique » est une pure mer­veille. Ne ratez pas ça, c’est super­be­ment écrit,

• … et quelques textes régle­men­taires sur les pro­cé­dures actuelles du tirage au sort des jurys d’As­sises en France.

Ne ratez pas non plus ces pas­sion­nantes GRANDES CONTROVERSES sur le tirage au sort en poli­tique, où j’ai échan­gé (par­fois très vive­ment) de forts argu­ments avec d’ir­ré­duc­tibles défen­seurs du faux « suf­frage uni­ver­sel », notam­ment Raoul Marc Jen­nar et Fran­çois Asse­li­neau. Voyez ce billet de blog (mai 2011, il y a déjà 6 ans !) avec la vidéo et sur­tout son impor­tant fil de commentaires :

Le tirage au sort comme antidote politiquement durable contre l’oligarchie : la vidéo

http://​etienne​.chouard​.free​.fr/​E​u​r​o​p​e​/​f​o​r​u​m​/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​2​0​1​1​/​0​5​/​3​0​/​1​2​7​-​l​e​-​t​i​r​a​g​e​-​a​u​-​s​o​r​t​-​c​o​m​m​e​-​b​o​m​b​e​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​m​e​n​t​-​d​u​r​a​b​l​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​-​o​l​i​g​a​r​c​h​i​e​-​l​a​-​v​i​deo

Et puis, bien sûr, cet échange his­to­rique, de mon point de vue :


Fil face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​5​2​5​3​2​6​6​7​8​7​317

Catégorie(s) de l'article :

11 Commentaires

  1. majax

    Hmm les com­men­taires des GRANDES CONTROVERSES sont assez élo­quents. La donne a chan­gé pour Asse­li­neau : il s’est pris en pleine figure les rouages malé­fiques de ce suf­frage auquel il n’a­vait pas encore par­ti­ci­pé à l’é­poque où il rédi­gea ces commentaires.
    J’ai­me­rais savoir s’il pense que ce suf­frage ins­pire tou­jours autant « un grand sen­ti­ment de fia­bi­li­té chez les élec­teurs ». La réponse est évi­dem­ment non et il consent enfin à par­ler à mots à peine voi­lés de tru­cage organisé.

    J’ai beau­coup sou­te­nu Asse­li­neau durant cette cam­pagne, mais j’ai­me­rais qu’il évo­lue sur la consti­tu­tion vers un peu plus de démo­cra­tie (pas seule­ment le réfé­ren­dum d’i­ni­ti­ta­tive populaire !)

    PS : je me suis repas­sé (encore une fois!) le duel d’É­tienne avec ce scé­lé­rat d’At­ta­li. Tous les éveillés ont bien com­pris ce qu’il s’est pas­sé. Il y un point com­mun dans cette joute avec Atta­li comme dans le dia­logue désac­cor­dé avec Asse­li­neau, c’est un dia­logue de sourd. Dans le cas Asse­li­neau le cadre n’est pas posé et il ne sait pas de quoi on parle, et dans le cas Atta­li, le vilain fait sem­blant de ne pas com­prendre. Cette incom­pré­hen­sion, je l’ai éga­le­ment retrou­vée dans la vidéo du pro­cès de l’é­lec­tion quand Étienne parle du tirage, les gens ne savent pas de quoi on parle ! Par une rétho­rique per­fide, Atta­li s’est engouf­fré dans cette brèche pour réduire l’i­dée à néant.
    C’est pour­quoi il est peut-être pré­fé­rable, dans une assem­blée de non ini­tiés (TV, radio etc) de faire remon­ter une sorte de syn­thèse d’un pos­sible fonc­tion­ne­ment de la démo­cra­tie et des meilleures réformes pro­duites dans les ate­liers avant de déli­vrer le mes­sage que ces réformes émanent vrai­ment du peuple lui-même.
    Je sais qu’É­tienne a énor­mé­ment pro­gres­sé sur cette pos­sible syn­thèse en agglo­mé­rant une somme de savoirs inouie et inéga­lée sur de nom­breux domaines dont le pro­cès de l’é­lec­tion, le pro­cès des trai­tés euro­péens, le pro­cès des ban­quiers et sur les rouages d’une vraie démo­cra­tie. Quand tout cela aura pris sa forme finale, cette syn­thèse sera une bombe ato­mique qui ter­ras­se­ra à tout jamais ce Gol­go­tha d’At­ta­li lors du très atten­du « deuxième round » !

    Mer­ci Étienne.

    Réponse
  2. Pierre

    Cette machine ne parait pas par­ti­cu­liè­re­ment inté­res­sante pour tirer au sort par­mi un grand nombre de personnes.

    En effet, mathé­ma­ti­que­ment, pour tirer au sort une per­sonnes par­mi n, il suf­fit de faire log2(n) tirages de boules noires ou blanches. Ce qui revient pour 50 mil­lion de per­sonnes à 25 tirages de boules ce qui n’est pas beau­coup. C’est pour­quoi quand on nous dit par­fois que le tirage au sort n’est pas réa­li­sable à grande échelle de manière méca­nique c’est n’importe-quoi.

    Mais ce clé­ro­te­rion ne semble pas uti­li­ser cette pos­si­bi­li­té de dési­gner quel­qu’un par le sort en uti­li­sant seule­ment un nombre loga­rith­mique de tirage. Il semble uti­li­ser un nombre linéaire de tirage, par rap­port au nombre de citoyen, ce qui le rend inuti­li­sable pour un grand nombre de citoyens.

    Réponse
    • RV

      Pierre,
      Pou­vez-vous en dire un peu plus,
      pour le com­mun des mor­tels qui ne mani­pulent pas les logarithmes ?
      Mer­ci d’avance
      RV

      Réponse
      • majax

        Les nombres uti­li­sés cou­ram­ment sont expri­més dans le sys­tème déci­mal (uni­tés, dizaines, cen­taines, etc) autre­ment dit le nombre 2 357 se décom­pose de la manière suivante :
        2 357 = 2 x 1 000 + 3 x 100 + 5 x 10 + 7 x 1 et de façon plus pratique
        2 357 = 2 x 103 + 3 x 102 + 5 x 101 + 7 x 100 (où 103=10 x 10 x 10)
        Tech­ni­que­ment (sans ordi­na­teur), on peut tirer une per­sonne au hasard sur 50 000 000 000 (11 chiffres) avec 11 dés à dix faces, chaque dé codant un des chiffres du numé­ro du citoyen (on peut dif­fé­ren­cier les dés par des cou­leurs repré­sen­tant chaque rang du sys­tème déci­mal 10n).
        Si on veut s’en tenir à des boules blanches et noires et pas à des dés à 10 faces, étant don­né qu’il n’y a que 2 cou­leurs (et non plus 10 chiffres) pos­sible pour chaque rang dans le sys­tème, on uti­lise le sys­tème binaire (c’est à dire que tous les nombres s’é­crivent avec des 0 et des 1 comme pour les ordi­na­teurs). Par exemple :
        2 357 (en base 10) = 100100110101 (en binaire) = 1 x 212 + 0 x 211 + 0 x 210 + 1 x 29 + … + 0 x 21 + 1 x 20
        c’est à dire que le 2 357e citoyen se ver­ra tiré au sort si la série de boule est (en pre­nant 0 = blanc et 1 = noir) : noir, blanc, blanc, noir etc.

        Plus pré­ci­sé­ment, 226=67 108 864 donc 26 boules noires et 26 boules blanches per­mettent de coder les numé­ros de plus de 67 mil­lions de citoyens, donc le code du 2 357e citoyen serait plutôt :
        00000000000000100100110101.

        Ca peut être un peu long avec des deux cou­leurs de boules seule­ment mais pas infai­sable, selon le nombre de tirages à effec­tuer, et sur­tout selon le pro­ces­sus uti­li­sé car je pense qu’on peut faire très rapide.

        Voi­là l’idée.
        Il est tard, j’es­père ne pas avoir dit trop de bêtises.

        Réponse
      • majax

        Bon j’ai cer­tai­ne­ment répon­du à côté de la ques­tion hier soir, mais cela ser­vi­ra peut-ête à quel­qu’un ! En atten­dant la suite de la réponse.

        Réponse
        • Pierre

          Majax : Non c’é­tait très bien et très clair il me semble !

          Réponse
      • Pierre

        En fait si l’on asso­cie un iden­ti­fiant binaire unique à chaque citoyen, c’est à dire par exemple 0111010110, il suf­fit alors de prendre des numé­ro de 26 chiffres pour en avoir assez de dif­fé­rents pour 50 mil­lions de per­sonnes ( 226 = 67 millions )

        Si l’on tire alors 26 boule noire/blanche, on asso­cié à chaque boule noire un 1 et blanche un zéro, cela nous per­met de desi­gner de manière unique un citoyen.

        On peut éga­le­ment faire cela en base 10 (déci­male), avec des nombre nor­maux, il suf­fit alors de nombre de 8 chiffres pour don­ner un iden­ti­fiant unique à chaque per­sonnes, et il suf­fit alors de tirer 8 boules par­mi des boules numé­ro­té de 0 à 9.

        Réponse
  3. joss
    • nlescan

      Bof, Madu­ro jour au con, il n’est pas Cha­vez, pas du tout, il est très agres­sé mais il part en caca­huète, cette consti­tuante pas sur qu’elle aille dans le bon sens, c’est plus une ten­ta­tive deses­pé­rée pour se main­te­nir a mon avis…Les salauds, les vrais, sont en passe de gagner, au Vene­zue­la la fête est finie depuis la mort de Cha­vez et on se dirige inexo­ra­ble­ment vers la des­truc­tion totale de son héri­tage. J’es­pere me trom­per mais je le vois venir gros comme une maison.

      Réponse
  4. etienne

Laisser un commentaire

Derniers articles

Les activités de décembre 2022

Les activités de décembre 2022

Chers amis, Je n'ai pas publié sur le blog depuis juillet, pardonnez-moi je désespère, et je me recentre comme je peux sur un projet de livre dont je vous parlerai un de ces jours. Vous êtes nombreux à me poser des questions au sujet de la reprise des émissions "Jeudi...