Le KLÉROTÉRION, machine à tirer au sort, indispensable rouage pratique pour toute démocratie digne de ce nom, machine dissimulée par les voleurs de pouvoir depuis 2300 ans

19/05/2017 | 11 commentaires

Ah ! La for­mi­dable trou­vaille que ce tra­vail pré­cieux de deux cher­cheurs au CNRS pour recons­ti­tuer et pour expli­quer un klé­ro­té­rion, machine à tirer au sort des Athé­niens pen­dant 200 ans, il y a 2 500 ans !

La démons­tra­tion de son MODE D’EMPLOI pra­ti­co-pra­tique est inédite pour moi, je n’a­vais jamais vu ça ; je vous parle pour­tant de cette machine, sym­bo­li­que­ment essen­tielle pour toute démo­cra­tie digne de ce nom, depuis 2005…

Voi­là donc une vidéo à vous pas­ser entre vous, avant votre pro­chaine série d’a­te­liers consti­tuants 🙂 sur la dési­gna­tion et le contrôle de nos (éven­tuels) représentants 🙂

Hé ! les virus, il date de quand, votre der­nier ate­lier constituant ?
Hum
Vous avez com­pris que si vous ne faites rien, il ne se pas­se­ra rien, n’est-ce pas ?
Il faut « conta­gier », cha­cun du mieux qu’il peut, cou­ra­geu­se­ment, opi­niâ­tre­ment, tout le temps… Moi, demain je suis à Tou­louse, ven­dre­di pro­chain à Col­mar, mer­cre­di d’a­près à La Tour d’Aigues… et vous ? 🙂 Allez, citoyens, les petits ruis­seaux font les grandes rivières : pas besoin d’au­tant voya­ger que moi, tâchez de par­ler consti­tu­tion avec vos proches et vos voi­sins, ce sera déjà épatant 🙂

Bon cou­rage, bande de virus 🙂 

Etienne.


Je pro­fite de l’oc­ca­sion pour vous rap­pe­ler d’autres docu­ments utiles pour réflé­chir aux usages et aux moda­li­tés pra­tiques du tirage au sort en politique :

Ma page dédiée au tirage au sort en politique :
https://​old​.chouard​.org/​E​u​r​o​p​e​/​t​i​r​a​g​e​_​a​u​_​s​o​r​t​.​php

Autres consi­dé­ra­tions sur le klérotérion :
http://​fran​coib​.chez​-alice​.fr/​a​g​o​r​a​/​a​g​m​k​l​e​r​o​.​htm

La page wiki­pé­dia sur le klérotérion :
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Klérotèrion

La page wiki­pé­dia sur le tirage au sort en politique :
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Tirage_au_sort

Remarques fon­da­men­tales de Jacques Tes­tart sur la com­pé­tence des citoyens :

Résu­mé très ramas­sé du com­pa­ra­tif « élec­tion vs tirage au sort » :

Le pro­cès de l’é­lec­tion en une vidéo et un texte :

https://​old​.chouard​.org/​E​u​r​o​p​e​/​N​e​c​e​s​s​a​i​r​e​_​p​r​o​c​e​s​_​d​e​_​l​_​e​l​e​c​t​i​o​n​.​pdf

Ce texte en livre (cli­quer sur l’i­mage pour en savoir plus) :

https://lareleveetlapeste.fr/produit/manifeste‑1/


Vous pou­vez aus­si consul­ter ce flo­ri­lège que j’ai com­po­sé pour nos ate­liers de l’UP­PA (Uni­ver­si­té Popu­laire du Pays d’Aix en Provence) :
UP_d_Aix_sur_le_tirage_au_sort_kleroterion_Sintomer_Montesquieu_Tocqueville.pdf

Vous trou­ve­rez, dans la com­pi­la­tion ci-des­sus, les textes impor­tants suivants :

• Un extrait (du cha­pitre 2) du livre lit­té­ra­le­ment passionnant
d’Yves Sin­to­mer, « Le pou­voir au peuple. Jurys citoyens, tirage au sort et démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive », La décou­verte, mars 2007.

• Des images de klé­ro­té­rion, la machine à tirer au sort qui a ser­vi il y a 2500 ans à dési­gner les magis­trats tous les matins par­mi les mil­liers de citoyens pré­sents chaque jour. Yves Sin­to­mer explique cette for­mi­dable pro­cé­dure antique ; livre à connaître,

• Le juge­ment très favo­rable que Mon­tes­quieu por­tait au tirage au sort, rap­pe­lé par Ber­nard Manin, dans son livre enthou­sias­mant, « Prin­cipes du gou­ver­ne­ment représentatif »,

• Le plai­doyer for­mi­dable de Toc­que­ville pour les jurys citoyens tirés au sort, ins­ti­tu­tion poli­tique éman­ci­pa­trice et péda­go­gique : le cha­pitre VIII de l a 2e par­tie « De la démo­cra­tie en Amé­rique » est une pure mer­veille. Ne ratez pas ça, c’est super­be­ment écrit,

• … et quelques textes régle­men­taires sur les pro­cé­dures actuelles du tirage au sort des jurys d’As­sises en France.

Ne ratez pas non plus ces pas­sion­nantes GRANDES CONTROVERSES sur le tirage au sort en poli­tique, où j’ai échan­gé (par­fois très vive­ment) de forts argu­ments avec d’ir­ré­duc­tibles défen­seurs du faux « suf­frage uni­ver­sel », notam­ment Raoul Marc Jen­nar et Fran­çois Asse­li­neau. Voyez ce billet de blog (mai 2011, il y a déjà 6 ans !) avec la vidéo et sur­tout son impor­tant fil de commentaires :

Le tirage au sort comme antidote politiquement durable contre l’oligarchie : la vidéo

http://​etienne​.chouard​.free​.fr/​E​u​r​o​p​e​/​f​o​r​u​m​/​i​n​d​e​x​.​p​h​p​?​2​0​1​1​/​0​5​/​3​0​/​1​2​7​-​l​e​-​t​i​r​a​g​e​-​a​u​-​s​o​r​t​-​c​o​m​m​e​-​b​o​m​b​e​-​p​o​l​i​t​i​q​u​e​m​e​n​t​-​d​u​r​a​b​l​e​-​c​o​n​t​r​e​-​l​-​o​l​i​g​a​r​c​h​i​e​-​l​a​-​v​i​deo

Et puis, bien sûr, cet échange his­to­rique, de mon point de vue :


Fil face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​5​2​5​3​2​6​6​7​8​7​317

Catégorie(s) de l'article :

11 Commentaires

  1. majax

    Hmm les com­men­taires des GRANDES CONTROVERSES sont assez élo­quents. La donne a chan­gé pour Asse­li­neau : il s’est pris en pleine figure les rouages malé­fiques de ce suf­frage auquel il n’a­vait pas encore par­ti­ci­pé à l’é­poque où il rédi­gea ces commentaires.
    J’ai­me­rais savoir s’il pense que ce suf­frage ins­pire tou­jours autant « un grand sen­ti­ment de fia­bi­li­té chez les élec­teurs ». La réponse est évi­dem­ment non et il consent enfin à par­ler à mots à peine voi­lés de tru­cage organisé.

    J’ai beau­coup sou­te­nu Asse­li­neau durant cette cam­pagne, mais j’ai­me­rais qu’il évo­lue sur la consti­tu­tion vers un peu plus de démo­cra­tie (pas seule­ment le réfé­ren­dum d’i­ni­ti­ta­tive populaire !)

    PS : je me suis repas­sé (encore une fois!) le duel d’É­tienne avec ce scé­lé­rat d’At­ta­li. Tous les éveillés ont bien com­pris ce qu’il s’est pas­sé. Il y un point com­mun dans cette joute avec Atta­li comme dans le dia­logue désac­cor­dé avec Asse­li­neau, c’est un dia­logue de sourd. Dans le cas Asse­li­neau le cadre n’est pas posé et il ne sait pas de quoi on parle, et dans le cas Atta­li, le vilain fait sem­blant de ne pas com­prendre. Cette incom­pré­hen­sion, je l’ai éga­le­ment retrou­vée dans la vidéo du pro­cès de l’é­lec­tion quand Étienne parle du tirage, les gens ne savent pas de quoi on parle ! Par une rétho­rique per­fide, Atta­li s’est engouf­fré dans cette brèche pour réduire l’i­dée à néant.
    C’est pour­quoi il est peut-être pré­fé­rable, dans une assem­blée de non ini­tiés (TV, radio etc) de faire remon­ter une sorte de syn­thèse d’un pos­sible fonc­tion­ne­ment de la démo­cra­tie et des meilleures réformes pro­duites dans les ate­liers avant de déli­vrer le mes­sage que ces réformes émanent vrai­ment du peuple lui-même.
    Je sais qu’É­tienne a énor­mé­ment pro­gres­sé sur cette pos­sible syn­thèse en agglo­mé­rant une somme de savoirs inouie et inéga­lée sur de nom­breux domaines dont le pro­cès de l’é­lec­tion, le pro­cès des trai­tés euro­péens, le pro­cès des ban­quiers et sur les rouages d’une vraie démo­cra­tie. Quand tout cela aura pris sa forme finale, cette syn­thèse sera une bombe ato­mique qui ter­ras­se­ra à tout jamais ce Gol­go­tha d’At­ta­li lors du très atten­du « deuxième round » !

    Mer­ci Étienne.

    Réponse
  2. Pierre

    Cette machine ne parait pas par­ti­cu­liè­re­ment inté­res­sante pour tirer au sort par­mi un grand nombre de personnes.

    En effet, mathé­ma­ti­que­ment, pour tirer au sort une per­sonnes par­mi n, il suf­fit de faire log2(n) tirages de boules noires ou blanches. Ce qui revient pour 50 mil­lion de per­sonnes à 25 tirages de boules ce qui n’est pas beau­coup. C’est pour­quoi quand on nous dit par­fois que le tirage au sort n’est pas réa­li­sable à grande échelle de manière méca­nique c’est n’importe-quoi.

    Mais ce clé­ro­te­rion ne semble pas uti­li­ser cette pos­si­bi­li­té de dési­gner quel­qu’un par le sort en uti­li­sant seule­ment un nombre loga­rith­mique de tirage. Il semble uti­li­ser un nombre linéaire de tirage, par rap­port au nombre de citoyen, ce qui le rend inuti­li­sable pour un grand nombre de citoyens.

    Réponse
    • RV

      Pierre,
      Pou­vez-vous en dire un peu plus,
      pour le com­mun des mor­tels qui ne mani­pulent pas les logarithmes ?
      Mer­ci d’avance
      RV

      Réponse
      • majax

        Les nombres uti­li­sés cou­ram­ment sont expri­més dans le sys­tème déci­mal (uni­tés, dizaines, cen­taines, etc) autre­ment dit le nombre 2 357 se décom­pose de la manière suivante :
        2 357 = 2 x 1 000 + 3 x 100 + 5 x 10 + 7 x 1 et de façon plus pratique
        2 357 = 2 x 103 + 3 x 102 + 5 x 101 + 7 x 100 (où 103=10 x 10 x 10)
        Tech­ni­que­ment (sans ordi­na­teur), on peut tirer une per­sonne au hasard sur 50 000 000 000 (11 chiffres) avec 11 dés à dix faces, chaque dé codant un des chiffres du numé­ro du citoyen (on peut dif­fé­ren­cier les dés par des cou­leurs repré­sen­tant chaque rang du sys­tème déci­mal 10n).
        Si on veut s’en tenir à des boules blanches et noires et pas à des dés à 10 faces, étant don­né qu’il n’y a que 2 cou­leurs (et non plus 10 chiffres) pos­sible pour chaque rang dans le sys­tème, on uti­lise le sys­tème binaire (c’est à dire que tous les nombres s’é­crivent avec des 0 et des 1 comme pour les ordi­na­teurs). Par exemple :
        2 357 (en base 10) = 100100110101 (en binaire) = 1 x 212 + 0 x 211 + 0 x 210 + 1 x 29 + … + 0 x 21 + 1 x 20
        c’est à dire que le 2 357e citoyen se ver­ra tiré au sort si la série de boule est (en pre­nant 0 = blanc et 1 = noir) : noir, blanc, blanc, noir etc.

        Plus pré­ci­sé­ment, 226=67 108 864 donc 26 boules noires et 26 boules blanches per­mettent de coder les numé­ros de plus de 67 mil­lions de citoyens, donc le code du 2 357e citoyen serait plutôt :
        00000000000000100100110101.

        Ca peut être un peu long avec des deux cou­leurs de boules seule­ment mais pas infai­sable, selon le nombre de tirages à effec­tuer, et sur­tout selon le pro­ces­sus uti­li­sé car je pense qu’on peut faire très rapide.

        Voi­là l’idée.
        Il est tard, j’es­père ne pas avoir dit trop de bêtises.

        Réponse
      • majax

        Bon j’ai cer­tai­ne­ment répon­du à côté de la ques­tion hier soir, mais cela ser­vi­ra peut-ête à quel­qu’un ! En atten­dant la suite de la réponse.

        Réponse
        • Pierre

          Majax : Non c’é­tait très bien et très clair il me semble !

          Réponse
      • Pierre

        En fait si l’on asso­cie un iden­ti­fiant binaire unique à chaque citoyen, c’est à dire par exemple 0111010110, il suf­fit alors de prendre des numé­ro de 26 chiffres pour en avoir assez de dif­fé­rents pour 50 mil­lions de per­sonnes ( 226 = 67 millions )

        Si l’on tire alors 26 boule noire/blanche, on asso­cié à chaque boule noire un 1 et blanche un zéro, cela nous per­met de desi­gner de manière unique un citoyen.

        On peut éga­le­ment faire cela en base 10 (déci­male), avec des nombre nor­maux, il suf­fit alors de nombre de 8 chiffres pour don­ner un iden­ti­fiant unique à chaque per­sonnes, et il suf­fit alors de tirer 8 boules par­mi des boules numé­ro­té de 0 à 9.

        Réponse
  3. joss
    • nlescan

      Bof, Madu­ro jour au con, il n’est pas Cha­vez, pas du tout, il est très agres­sé mais il part en caca­huète, cette consti­tuante pas sur qu’elle aille dans le bon sens, c’est plus une ten­ta­tive deses­pé­rée pour se main­te­nir a mon avis…Les salauds, les vrais, sont en passe de gagner, au Vene­zue­la la fête est finie depuis la mort de Cha­vez et on se dirige inexo­ra­ble­ment vers la des­truc­tion totale de son héri­tage. J’es­pere me trom­per mais je le vois venir gros comme une maison.

      Réponse
  4. etienne

Laisser un commentaire

Derniers articles

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

Voilà un événement qui va certainement être passionnant et surtout important : la soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée "Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs"...