Je suis tout content : un économiste — ou plutôt un philosophe humaniste — que j’aime beaucoup, Jacques Généreux, défend (enfin) les idées qui sont pour moi les plus importantes.

Jacques Généreux

Nous avions dîné ensemble il y a quelques années, j’avais exposé mes thèses au feu de sa critique, une soirée stimulante, et il m’avait semblé que rien ne se passait depuis ; ça me désespérait littéralement, de voir ainsi les intellectuels à mon sens les plus admirables rester un sol sec pour des graines d’idées que je trouvais essentielles.

Et puis, 6 ou 7 ans plus tard, voilà cet entretien, enfin… Vous allez voir, ça monte en puissance doucement, mais à partir de la minute 15 environ, c’est un vrai feu d’artifice de gentils virus… Notre cerveau collectif compte un nouveau GV :)

Donc, je suis content.

——————–

Rappels : Jacques Généreux a écrit de nombreux livres, très agréables à lire et très instructifs, mais je voudrais vous en recommander particulièrement deux, que je trouve durablement importants :

“Les vraies lois de l’économie” :

“La Dissociété” : de l’importance pour nous tous des liens qui libèrent (expression magnifique). Un livre passionnant :

Je vous avais parlé de ce livre en 2007.

J’avais aussi beaucoup aimé “Pourquoi la droite est dangereuse”, et je vous en avais parlé .

Merci aux jeunes gens du Cercle des volontaires, pour cet entretien ravigotant (et pour le clin d’oeil à la fin).

Il se passe plein de trucs importants du côté du Parti de Gauche, non ?
Ça germe…