Chers amis,

Je vous propose (samedi prochain, 7 juin) un nouvel atelier constituant, encore parisien, orienté cette fois sur les forces armées :

Avec quels mots un peuple peut-il à la fois instituer des forces armées pour le défendre (contre les dangers intérieurs => police et contre les dangers extérieurs => armée), et s’en protéger ?

• Par exemple, comment empêcher la police de tirer sur une foule qui manifeste ?

• Par exemple, comment empêcher les forces armées de surveiller tout le monde ?

Comment les empêcher de mener au nom du peuple des guerres honteuses ?

• Etc.

(je compte sur vous pour enrichir mon questionnement)

*************************************************************

Pour vous donner des idées, je vous suggère de lire (et d’étudier) auparavant
le passionnant discours de Robespierre sur les Gardes Nationales,
c’est une mine à idées sur ce sujet central :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/ROBESPIERRE_DISCOURS_SUR L’ORGANISATION DES GARDES NATIONALES…

*************************************************************

Samedi prochain, je vous propose une présentation un peu particulière : au lieu de parler seul en introduction des ateliers, je m’entretiendrai avec un historien de la guerre, Laurent Henninger, qui a gentiment accepté de se prêter au jeu.

Après lui avoir expliqué en quelques mots mon idée (ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire eux-mêmes les limites de leurs propres pouvoirs, ce n’est pas aux professionnels de la politique d’écrire ou modifier la Constitution ; nous n’avons pas de Constitution et si nous en voulons une, il faudra l’écrire nous-mêmes, ce dont nous sommes tout à fait capables, ce que commencent à prouver les ateliers constituants populaires), ainsi que les pistes sur lesquelles je travaille à propos des forces armées, j’aimerais recueillir ses réactions, suggestions, objections, protestations peut-être… et y réagir à mon tour, etc.

Vous pourriez intervenir dans notre conversation, cela va sans dire.

Il me semble que cette conversation publique (Laurent et moi ne nous connaissons pas, on prend un risque, ce sera peut-être une controverse) pourrait être une entrée en matière utile (et originale) pour vous aider à mettre vous-mêmes ensuite “les mains dans le moteur” du contrat social.
Vous nous direz après si c’était une bonne idée ?

Et puis ensuite, comme d’habitude, nous prendrions du temps pour mettre en commun et discuter des travaux et propositions des différents ateliers. On a la permission de minuit, donc un peu de temps devant nous si on en a besoin.

*************************************************************

Tout cela aura lieu grâce à la très gentille invitation de Thomas Hirschhorn, dans le cadre de l’événement qu’il organise au Palais de Tokyo et qu’il intitule “Flamme éternelle” : http://www.flamme-eternelle.com/

Présentation du concept “flamme éternelle” :
http://www.flamme-eternelle.com/Flamme%20%C3%A9ternelle_2_2014.pdf

Voici une affiche qui présente le programme de la journée :

*************************************************************

J’ai hâte de vous y retrouver, je crois que ça va être très intéressant.

(Si vous avez des idées (ou des suggestions de documents à lire) sur cette question avant de nous retrouver là-bas, n’hésitez pas à en parler ici, bien sûr.)

À tout bientôt.

Étienne.

PS : je fais un appel aux gentils virus pour filmer cette rencontre : nous aurons besoin d’aide de ce côté-là. Y a-t-il quelques bonne âmes pour se dévouer, cette fois encore ?