[Remarquable synthèse de l’horreur que nous acceptons en restant silencieux] Le désastre de l’ingénierie de l’utopie – par Chris Hedges [Ceci dit, toutes les utopies ne se valent pas]

[Remarquable synthèse de l’horreur que nous acceptons en restant silencieux] Le désastre de l’ingénierie de l’utopie – par Chris Hedges [Ceci dit, toutes les utopies ne se valent pas]

Karl Pop­per, dans « The Open Socie­ty and Its Ene­mies », met en garde contre l’ingénierie uto­pique, les trans­for­ma­tions sociales mas­sives menées par ceux qui croient avoir trou­vé une véri­té révé­lée. Ces ingé­nieurs uto­pistes pro­cèdent à la des­truc­tion mas­sive de sys­tèmes, d’institutions et de struc­tures sociales et cultu­relles dans un vain effort pour réa­li­ser leur vision. Ce fai­sant, ils déman­tèlent les méca­nismes auto­ré­gu­la­teurs des réformes pro­gres­sives et frag­men­taires qui font obs­tacle à cette vision. L’histoire regorge d’utopistes désas­treux – les Jacobins…

Au Danemark, pas d’aide financière pour les entreprises avec dividendes ou paradis fiscaux

Au Danemark, pas d’aide financière pour les entreprises avec dividendes ou paradis fiscaux

En clair : les entre­prises qui versent des divi­dendes, rachètent leurs propres actions ou sont enre­gis­trées dans des para­dis fis­caux ne seront éli­gibles à aucun des pro­grammes d’aide, qui s’élèvent désor­mais à un total de 400 mil­liards de cou­ronnes (37 mil­liards d’euros), y com­pris les prêts et les garan­ties. Ce wee­kend, le gou­ver­ne­ment danois a déci­dé de pro­lon­ger ses pro­grammes d’aide aux entre­prises et aux tra­vailleurs pour aug­men­ter l’enveloppe d’environ 100 mil­liards de cou­ronnes, soit 9 mil­liards d’euros.