Amine UMLIL, important lanceur d’alerte sur l’effondrement de la pharmacovigilance en France au sujet des injections expérimentales forcées

31/05/2022 | 6 commentaires

Bon­jour à tous.

Ce qui se passe depuis deux ans est révol­tant à tout point de vue. Le pié­ti­ne­ment de tous les grands prin­cipes pro­tec­teurs des liber­tés publiques par ceux-là mêmes qui sont (très bien) payés pour les pro­té­ger est conster­nant. J’y vois la confir­ma­tion que, pri­vés de garan­tie de nos droits et faute de sépa­ra­tion des pou­voirs, nous n’a­vons pas de consti­tu­tion.

Pour aider à per­ce­voir les com­po­santes de ce qui peut s’a­na­ly­ser comme une bas­cule  tota­li­taire, je rap­pelle le « Rap­port Dic­ta­ture 2020 publié et tenu à jour par l’a­vo­cate Vir­gi­nie de Arau­jo-Rec­chia : https://​drive​.google​.com/​f​i​l​e​/​d​/​1​M​O​0​v​Q​n​4​u​g​-​o​e​3​L​5​T​u​F​K​w​N​L​2​f​h​W​g​B​W​k​N​P​/​v​iew

Au milieu de cette ambiance de fin du monde (avec le consen­te­ment —  plus effroyable encore que les intrigues des puis­sants — d’une grande par­tie de la popu­la­tion, hébé­tée par une dés­in­for­ma­tion quo­ti­dienne), sur­gissent quelques héros, per­son­na­li­tés ver­tueuses et cou­ra­geuses entrées en résis­tance contre les pou­voirs abu­sifs. Par­mi ces héros, je vou­drais signa­ler aujourd’­hui le cas d’Amine UMLIL, phar­ma­cien spé­cia­liste de la phar­ma­co­vi­gi­lance depuis des décen­nies, qui vient de pré­sen­ter une com­mu­ni­ca­tion impor­tante au Sénat. Je repro­duis d’a­bord ici cette audi­tion, puis je pro­fi­te­rai de ce billet pour regrou­per ici quelques autres docu­ments sur le tra­vail de ce for­mi­dable phar­ma­cien lan­ceur d’alerte :


L’au­di­tion com­plète devant l’O­PECST, Office par­le­men­taire d’é­va­lua­tion des choix scien­ti­fiques et tech­no­lo­giques (la vidéo dure 18h20) :
https://​videos​.senat​.fr/​v​i​d​e​o​.​2​9​0​8​9​3​1​_​6​2​8​c​b​f​d​4​c​6​7​c​f​.​d​e​c​l​a​r​a​t​i​o​n​-​a​n​a​l​y​s​e​-​e​t​-​c​o​m​m​u​n​i​c​a​t​i​o​n​-​a​u​t​o​u​r​-​d​e​s​-​e​f​f​e​t​s​-​i​n​d​e​s​i​r​a​b​l​e​s​-​d​e​s​-​v​a​c​c​i​n​s​-​c​o​n​t​r​e​-​l​a​-​c​o​v​i​d​-19


Le rap­port d’A­mine Umlil, rap­port impor­tant, évo­qué au tout début de son audition :

Amine UMLIL Limpossible consentement Effets indesirables des vaccins contre la Covid 19 et systeme de pharmacovigilance francais

(Cli­quer sur l’i­mage pour vous pro­cu­rer le rapport.)


Cette audi­tion essen­tielle aurait dû don­ner beau­coup plus de temps à Amine Umlil et, au lieu de cela, elle a été inter­rom­pue « pour des rai­sons tech­niques », puis inter­rom­pue par ceux dont il dénon­çait les crimes, puis car­ré­ment écour­tée « faute de temps »… Son pré­sident, col­la­bo­ra­teur atti­tré du sys­tème, avait été inti­mi­dé par les chiens de garde du régime pour avoir osé don­ner (un tout petit peu de) la parole publique à des dis­si­dents de la doxa du covid.

Il est impor­tant, pour nous tous, de don­ner vrai­ment la parole à nos lan­ceurs d’alerte.
Je vous demande de signa­ler, dans les com­men­taires, tout ce que vous connais­sez et qui a trait aux tru­cages de la phar­ma­co­vi­gi­lance par­tout sur terre.

Je copie ci-des­sous quelques autres inter­ven­tions d’A­mine Umlil que j’ai vu pas­ser ces der­niers temps.

Étienne.


[Chez Bercoff, Sud Radio] Audition choc du Dr Amine Umlil devant le Sénat :
« Il y a un principe d’inviolabilité du corps humain »


Dr Amine Umlil : « Aujourd’hui, il n’y a pas de contre-pouvoir » :

https://​www​.fran​ce​soir​.fr/​v​i​d​e​o​s​-​l​e​n​t​r​e​t​i​e​n​-​e​s​s​e​n​t​i​e​l​/​a​m​i​n​e​-​u​m​l​i​l​-​e​n​t​r​e​t​i​e​n​-​e​s​s​e​n​t​iel


Les com­mu­ni­ca­tions d’Amine Umlil au CSI, Conseil Scien­ti­fique Indé­pen­dant (CSI tous les jeu­dis soirs, à 21h) :

Réunion publique n°19 du CSI Conseil Scientifique Indépendant, 19 août 2021 :

Réunion Publique n°32 du Conseil Scientifique Indépendant, 18 novembre 2021 :

Réunion publique n°44 du Conseil Scientifique Indépendant, 24 février 2022


 


 
Pas de fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet,
pour cause de CENSURE sur ce sujet,
consi­dé­ré comme « inter­dit au peuple » par les dominants 🙄
 


 
Tweet cor­res­pon­dant à ce billet : 


 


 
Tele­gram cor­res­pon­dant à ce billet :
https://t.me/chouard/613

Catégorie(s) de l'article :

6 Commentaires

  1. joss

    Pour des infos sur le sujet, il y a de mémoire : Surya Arby, Chris­tine Cot­ton, Michel de Lor­ge­ril, Peter Doshi, Steve Kirsch et il y en a d’autres…

    Sur le site de Jéré­mie Mer­cier, voi­ci déjà quelques entrevues :

    Surya Arby – Effets Indésirables des Injections : une catastrophe en marche

    https://​crowd​bun​ker​.com/​v​/​l​6​k​V​Z​k7n

    Surya Arby – Le PfizerGate ou les mensonges habituels de l’industrie pharmaceutique

    https://​crowd​bun​ker​.com/​v​/​u​2​x​E​g​ahx

    Christine Cotton – Injections : et si les résultats des essais cliniques étaient erronés ?

    https://​crowd​bun​ker​.com/​v​/​H​R​S​Q​a​NxX

    Réponse
  2. Étienne CHOUARD

    Interview du Dr Amine Umlil, candidat aux élections législatives 2022

    Poli­tique

    mise à jour le 10/06/22

    Nous ter­mi­nons notre tour de France des can­di­dats aux élec­tions légis­la­tives 2022 par celui qui est sans doute le plus connu de nos neuf invi­tés. Et pour cause : le Dr Amine Umlil a été audi­tion­né publi­que­ment le 24 mai 2022 par l’Office par­le­men­taire d’évaluation des choix scien­ti­fiques et tech­no­lo­giques dans le cadre de l’enquête du Sénat sur les effets indé­si­rables des « vac­cins » anti-Covid réa­li­sée suite à une péti­tion citoyenne. Il est phar­ma­cien et res­pon­sable de la phar­ma­co­vi­gi­lance à l’hôpital de Cho­let. Amine Umlil se pré­sente dans la 4e cir­cons­crip­tion de Vendée.

    Le Média en 4−4−2 : Bon­jour Amine, et mer­ci d’avoir accep­té l’invitation du Média en 4−4−2. Pou­vez-vous vous pré­sen­ter en 4−4−2, c’est-à-dire de manière concise et efficace ?

    Amine Umlil : Amine Umlil, phar­ma­cien des hôpi­taux, pra­ti­cien hos­pi­ta­lier. Éga­le­ment titu­laire d’une licence de droit et d’un mas­ter 2 en droit de la san­té. Mon Cur­ri­cu­lum Vitae (C.V.) est en ligne.

    Le Média en 4−4−2 : Quelles sont vos moti­va­tions pour vous pré­sen­ter aux élec­tions législatives ?

    Amine Umlil : Ma moti­va­tion puise sa source dans notam­ment la conti­nui­té de mes tra­vaux et ser­vices ren­dus à mes conci­toyens dans le cadre de mes fonc­tions de res­pon­sable de la phar­ma­co­vi­gi­lance, de la coor­di­na­tion des vigi­lances sani­taires, du CTIAP (centre ter­ri­to­rial d’information indé­pen­dante et d’avis phar­ma­ceu­tiques), du constat de l’échec du sys­tème d’alerte et de l’inefficacité des organes de contrôle, de régu­la­tion et de sanc­tion, du déca­lage entre les besoins vitaux des citoyens et les pra­tiques poli­tiques de nos repré­sen­tants, etc. Le fon­de­ment de ma can­di­da­ture est dis­po­nible ici.

    Le Média en 4−4−2 :
     Le 19 juin pro­chain, vous êtes élu dépu­té de votre cir­cons­crip­tion. Quelles seront vos pre­mières actions ?

    Amine Umlil : Pre­mières actions :
    – Annu­la­tion de l’obligation vac­ci­nale contre la Covid-19 et la sup­pres­sion de ses ava­tars, les passes sani­taire et vac­ci­nal : elle sera répu­tée n’avoir jamais exis­té ; répa­ra­tion sta­tu­taire pour les pro­fes­sion­nels suspendus.
    – Pro­po­ser un choc struc­tu­rel pour l’hôpital public dont la situa­tion n’est pas liée uni­que­ment à un manque de moyens ; elle s’explique éga­le­ment par des dys­fonc­tion­ne­ments graves et évi­tables, par des com­por­te­ments déviants.
    – Résoudre la ques­tion des « déserts médi­caux » en com­men­çant notam­ment par régu­ler l’installation des méde­cins, afin d’aboutir à un maillage ter­ri­to­rial qui couvre les besoins de la popu­la­tion en matière d’accès aux soins.
    – Pro­mou­voir une méthode de conduite de pro­jets en lien étroit avec les citoyens pro­fes­sion­nels com­pé­tents de tel ou tel sec­teur d’activités.
    – Être pré­sent lors des votes des lois impor­tantes, ins­tau­rer un quo­rum afin d’éviter qu’une loi ne soit votée avec seule­ment 13 % des dépu­tés pré­sents.

    Le Média en 4−4−2 : Cer­tains dépu­tés nou­vel­le­ment élus en 2017 se sont décla­rés déçus par leur fonc­tion, esti­mant que l’Assemblée natio­nale est deve­nue « une chambre d’enregistrement de déci­sions éla­bo­rées ailleurs ». Est-ce éga­le­ment votre avis ?

    Amine Umlil : Oui, c’est éga­le­ment mon avis. L’assemblée natio­nale et le Par­le­ment en géné­ral ne semblent plus vou­loir contrô­ler effi­ca­ce­ment l’exécutif.

    Le Média en 4−4−2 : Mer­ci Amine de nous avoir accor­dé de votre temps ! Nous vous lais­sons le mot de la fin.

    Amine Umlil : La struc­ture ne fait pas la fonc­tion. Une struc­ture qui ne répond plus aux attentes des citoyens est une enti­té qui pro­gramme son déclin. Une socié­té qui tra­hit ses règles et ses valeurs est une com­mu­nau­té déca­dente. Les citoyens ont besoin de retrou­ver un mini­mum de leur sou­ve­rai­ne­té, et notam­ment sur leurs propres corps. Car ces corps n’appartiennent pas à l’État.

    Retrou­vez Amine Umlil sur :

    Le Média en 4−4−2

    Réponse
  3. Cerise

    Bon­jour Mr Chouard

    Déjà mer­ci de conti­nuer à nous infor­mer comme vous le faites. 

    Je sou­hai­te­rais par­ta­ger avec des contacts le « Rap­port Dic­ta­ture 2020″ publié par l’avocate Vir­gi­nie de Araujo-Recchia

    Est il pos­sible de le faire, car j’ai lu dans ce rap­port qu’il fal­lait y être auto­ri­sé par son auteur

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles