Vidéo de mon intervention au 3ème Festival Citoyen (près de Toulon) du 1er mai 2022

27/05/2022 | 4 commentaires

Sur l’élection et le tirage au sort, sur le RIC, sur le pro­ces­sus consti­tuant popu­laire per­ma­nent, sur Alain (Émile Char­tier), sur les élec­tions sans can­di­dats, sur les gilets jaunes et sur la prio­ri­té abso­lue que nous devrions tous don­ner à l’é­la­bo­ra­tion des règles de notre repré­sen­ta­tion, sur les phi­lo­sophes (presque tous anti­dé­mo­crates), sur Ber­nard Manin, etc.

Il fau­drait rédi­ger le som­maire minu­té de cette chouette vidéo 🙂

Edit 17h : le tra­vail sur le som­maire minu­té a (déjà) été com­men­cé par Pierre et Lena (mer­ci !) :

00:00:00 Etienne CHOUARD au 3ème fes­ti­val citoyen
0:32 Quelle ton ana­lyse de l’élection présidentielle ?
Même pour ceux qui savent que l’élection n’a rien de démo­cra­tique, c’est pire que ça : l’élection est une pro­cé­dure ANTI-démo­cra­tique, elle nous tient com­plè­te­ment à l’é­cart de toute déci­sion publique.
7:40 Aujourd’hui, on n’est pas citoyen, on est élec­teur : mots aus­si dif­fé­rents de sou­ve­rain et esclave.
8:30 Est-ce que tu peux déve­lop­per ces outils qui peuvent nous per­mettre d’être sou­ve­rain ? Le tirage au sort et le RIC CARL : Consti­tuant, Abro­ga­toire, Révo­ca­toire et Législatif ?
10:45 Élire n’est pas voter. Élire, c’est renon­cer à voter.
11:08 Quelle est la pro­cé­dure de déci­sion ? Quelle est celle qui fait de nous le sou­ve­rain ? Dans un réfé­ren­dum, vous n’élisez pas, dans un réfé­ren­dum, vous votez !
12:08 La ques­tion de l’initiative est abso­lu­ment déci­sive. Le seul réfé­ren­dum qui vaille, c’est celui qui est pris à l’initiative des citoyens.
12:24 Le RIC CARL, ça veut dire quoi ?
12:56 Réfé­ren­dum révo­ca­toire, Réfé­ren­dum abrogatoire,
14:08 Réfé­ren­dum législatif
16:43 On n’a pas besoin des institutions.
17:15 Peut-être je peux vous armer contre les objec­tions au réfé­ren­dum d’initiative citoyenne.
19:40 Deux bou­quins conseillés par le RIC :
– Cla­ra Egger et Raul Magni-Ber­ton « LE RIC expli­qué à tous » et « Pour que voter serve enfin ». Cla­ra Egger défend le réfé­ren­dum d’initiative citoyenne constituant (!).
Par­mi les dif­fé­rents réfé­ren­dum d’initiative citoyenne pré­sen­tés par les par­tis, c’est celui de la France Insou­mise qui est le meilleur. Le RIC pro­po­sé est abro­ga­toire, révo­ca­toire et légis­la­tif. MAIS, il n’y a PAS le RIC CONSTITUANT. Pour­tant, le RIC consti­tuant, c’est celui qui donne accès à tout le reste (et celui qui garan­tit qu’on va gar­der notre souveraineté).
– Petit livre pour les gilets jaunes : Notre cause com­mune, Etienne Chouard
Notre cause com­mune, c’est d’apprendre à ins­ti­tuer nous-même notre propre puissance.
Je résume, dans ce bou­quin, ce que ce mou­ve­ment des Gilets jaunes avait d’extraordinaire. Ils ont com­men­cé à vivre ensemble, à refaire de la poli­tique qui ne soit pas de la poli­tique poli­ti­cienne. C’est un bon départ pour être consti­tuant : la MÉFIANCE par rap­port à tous les pou­voirs. Mais là, je me suis trom­pé : les Gilets jaunes sur ce point ne m’ont pas écou­té. Et ils se sont retrou­vés désar­més quand leurs repré­sen­tants n’ont pas fait ce qu’il fal­lait. Ils se sont dis­pu­tés. Nous devrions prio­ri­tai­re­ment réflé­chir ensemble aux règles de notre repré­sen­ta­tion. Écrire la consti­tu­tion du rond-point, du péage, de la com­mune, du quar­tier, il faut le faire tout de suite, AVANT de déci­der, avant de légiférer.
25:25 Est-ce que tu peux déve­lop­per sur le tirage au sort.
27:45 Rap­pel de la ren­contre avec Atta­li, lors d’une émis­sion d’Étienne Chouard conduite par Tad­dei (CSOJ, ce soir ou jamais, sept. 2014).
28:35 LES FAIS : il y a une socié­té humaine qui a pra­ti­qué le tirage au sort tous les matins pen­dant 200 ans…
32:45 Depuis la révo­lu­tion fran­çaise, pen­dant 200 ans nous avons tes­té l’élection. Résul­tat : pen­dant 200 ans, le gou­ver­ne­ment des pauvres par les pauvres eux-mêmes.
Élec­tion ver­sus tirage au sort
34:09 Si vous sor­tez de là, de notre ren­contre cet après-midi, comme si vous étiez allé au ciné­ma et que vous ne deve­nez pas des agents de conta­mi­na­tion, tout est fou­tu. Il faut qu’on se passe le mot et qu’on n’accepte pas d’élire l’assemblée consti­tuante. Quand on élit des can­di­dats qu’on peut aider, ceux qui ont les moyens d’aider (les plus riches, quoi) gagnent tout le temps (parce qu’ils ont plus de moyens que les autres).
La pro­chaine révo­lu­tion, il faut qu’on se soit pré­pa­ré avant. Par­lez aux autres… Un ate­lier consti­tuant, c’est simple : vous êtes tout seul, vous pre­nez le texte de chez Dal­loz : Consti­tu­tion de 1958 (c’est le plan de notre pri­son poli­tique, il faut l’étudier pour pré­pa­rer notre éva­sion). Il faut le lire et s’apercevoir que nous ne sommes nulle part. Des­crip­tion de mon petit livre jaune : « Écrire nous-même la consti­tu­tion, exer­cices d’entraînement pour pré­pa­rer un pro­ces­sus consti­tuant popu­laire » : sur les pages de gauche, vous avez l’anti-constitution. Dans ce texte, sur toutes les pages de gauche, vous allez consta­ter que vous n’y êtes pas. C’est pour ça que je vous incite à l’écrire vous-même. Et puis sur les pages de droite, il y a la consti­tu­tion du Plan C. Sur ce blog depuis 15 ans, on a écrit une consti­tu­tion où le peuple est partout.
39:45 Pour reve­nir au tirage au sort, on a bien com­pris que pour Athènes ça fonc­tionne très bien. On voit à quoi peut abou­tir un mou­ve­ment tel que les gilets jaunes.
Si le tirage au sort peut abou­tir à des chambres de pro­po­si­tion, est-ce qu’il peut aus­si abou­tir à des chambres de contrôle ?
41:20 Concept récent d’échantillon repré­sen­ta­tif. Ce moment où nous arri­vons à un échan­tillon repré­sen­ta­tif, c’est très impor­tant pour la société.
43:00 Si vous vou­lez vous débar­ras­ser des par­tis, il faut vous débar­ras­ser de l’élection. Trai­te­ment des objec­tions au tirage au sort.
57:14 Com­ment favo­ri­ser l’engagement ?
59:23 Le mot de la fin : encore un mot d’Alain (Émile Char­tier) : « le suf­frage périt par l’acclamation. »
« Vous ne devriez pas m’applaudir parce que ça me trans­forme, et pas en bien : quand on est accla­mé, on se sent comme légi­ti­mé par l’acclamation pour tout déci­der à la place des autres.

Étienne.

 


Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :


Tweet cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​twit​ter​.com/​E​t​i​e​n​n​e​_​C​h​o​u​a​r​d​/​s​t​a​t​u​s​/​1​5​3​0​1​4​3​2​2​0​9​4​4​0​6​0​417


Tele­gram cor­res­pon­dant à ce billet :
https://t.me/chouard/612


 

Catégorie(s) de l'article :

4 Commentaires

  1. Pierre et Lena

    Aidez-nous à com­plé­ter le timing des thèmes abor­dés par Etienne Chouard !
    00:00:00 Etienne CHOUARD au 3ème fes­ti­val citoyen
    0:32 Quelle ton ana­lyse de l’é­lec­tion présidentielle ?
    Même pour ceux qui savent que l’é­lec­tion n’a rien de démo­cra­tique, c’est pire que ça : l’é­lec­tion est une pro­cé­dure anti-démocratique.
    7:40 Aujourd’­hui, on n’est pas citoyen, on est élec­teur : mots aus­si dif­fé­rents de sou­ve­rain et esclave.
    8:30 Est-ce que tu peux déve­lop­per ces outils qui peuvent nous per­mettre d’être sou­ve­rain ? Le tirage au sort et le RIC CARL : Consti­tuant, Abro­ga­toire, Révo­ca­toire et Législatif ?
    10:45 Élire n’est pas voter. Élire, c’est renon­cer à voter.
    11:08 Quelle est la pro­cé­dure de déci­sion ? Quelle est celle qui fait de nous le sou­ve­rain ? Dans un réfé­ren­dum, vous n’é­li­sez pas, dans un réfé­ren­dum, vous votez !
    12:08 La ques­tion de l’i­ni­tia­tive est abso­lu­ment déci­sive. Le seul réfé­ren­dum qui vaille, c’est celui qui est pris à l’i­ni­tia­tive des citoyens.
    12:24 Le RIC CARL, ça veut dire quoi ?
    12:56 Réfé­ren­dum révo­ca­toire, Réfé­ren­dum abrogatoire,
    14:08 Réfé­ren­dum législatif
    16:43 On n’a pas besoin des institutions.
    17:15 Peut-être je peux vous armer contre les objec­tions au réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne.
    19:40 Deux bou­quins conseillés par le RIC :
    – Cla­ra Egger et Raul Magni-Ber­ton « LE RIC expli­qué à tous » et « Pour que voter serve enfin ». Cla­ra Egger défend le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne constituant (!).
    Par­mi les dif­fé­rents réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive citoyenne pré­sen­tés par les par­tis, c’est celui de la France Insou­mise qui est le meilleur. Le RIC pro­po­sé est abro­ga­toire, révo­ca­toire et légis­la­tif. MAIS, il n’y a PAS le RIC CONSTITUANT. Pour­tant, le RIC consti­tuant, c’est celui qui donne accès à tout le reste (et celui qui garan­tit qu’on va gar­der notre souveraineté).
    – Petit livre pour les gilets jaunes : Notre cause com­mune, Etienne Chouard
    Notre cause com­mune, c’est d’ap­prendre à ins­ti­tuer nous-même notre propre puissance.
    Je résume, dans ce bou­quin, ce que ce mou­ve­ment des Gilets jaunes avait d’ex­tra­or­di­naire. Ils ont com­men­cé à vivre ensemble, à refaire de la poli­tique qui ne soit pas de la poli­tique poli­ti­cienne. C’est un bon départ pour être consti­tuant : la MÉFIANCE par rap­port à tous les pou­voirs. Mais là, je me suis trom­pé : les Gilets jaunes sur ce point ne m’ont pas écou­té. Et ils se sont retrou­vés désar­més quand leurs repré­sen­tants n’ont pas fait ce qu’il fal­lait. Ils se sont dis­pu­tés. Nous devrions prio­ri­tai­re­ment réflé­chir ensemble aux règles de notre repré­sen­ta­tion. Écrire la consti­tu­tion du rond-point, du péage, de la com­mune, du quar­tier, il faut le faire tout de suite, AVANT de déci­der, avant de légiférer.
    25:25 Est-ce que tu peux déve­lop­per sur le tirage au sort.
    27:45 Rap­pel de la ren­contre avec Atta­li, lors d’une émis­sion d’É­tienne Chouard conduite par Tad­dei (CSOJ, ce soir ou jamais, sept. 2014).
    28:35 LES FAIS : il y a une socié­té humaine qui a pra­ti­qué le tirage au sort tous les matins pen­dant 200 ans…
    32:45 Depuis la révo­lu­tion fran­çaise, pen­dant 200 ans nous avons tes­té l’é­lec­tion. Résul­tat : pen­dant 200 ans, le gou­ver­ne­ment des pauvres par les pauvres eux-mêmes.
    Élec­tion ver­sus tirage au sort
    34:09 Si vous sor­tez de là, de notre ren­contre cet après-midi, comme si vous étiez allé au ciné­ma et que vous ne deve­nez pas des agents de conta­mi­na­tion, tout est fou­tu. Il faut qu’on se passe le mot et qu’on n’ac­cepte pas d’é­lire l’as­sem­blée consti­tuante. Quand on élit des can­di­dats qu’on peut aider, ceux qui ont les moyens d’ai­der (les plus riches, quoi) gagnent tout le temps (parce qu’ils ont plus de moyens que les autres).
    La pro­chaine révo­lu­tion, il faut qu’on se soit pré­pa­ré avant. Par­lez aux autres… Un ate­lier consti­tuant, c’est simple : vous êtes tout seul, vous pre­nez le texte de chez Dal­loz : Consti­tu­tion de 1958 (c’est le plan de notre pri­son poli­tique, il faut l’é­tu­dier pour pré­pa­rer notre éva­sion). Il faut le lire et s’a­per­ce­voir que nous ne sommes nulle part. Des­crip­tion de mon petit livre jaune : « Écrire nous-même la consti­tu­tion, exer­cices d’en­traî­ne­ment pour pré­pa­rer un pro­ces­sus consti­tuant popu­laire » : sur les pages de gauche, vous avez l’an­ti-consti­tu­tion. Dans ce texte, sur toutes les pages de gauche, vous allez consta­ter que vous n’y êtes pas. C’est pour ça que je vous incite à l’é­crire vous-même. Et puis sur les pages de droite, il y a la consti­tu­tion du Plan C. Sur ce blog depuis 15 ans, on a écrit une consti­tu­tion où le peuple est partout.
    39:45 Pour reve­nir au tirage au sort, on a bien com­pris que pour Athènes ça fonc­tionne très bien. On voit à quoi peut abou­tir un mou­ve­ment tel que les gilets jaunes.
    Si le tirage au sort peut abou­tir à des chambres de pro­po­si­tion, est-ce qu’il peut aus­si abou­tir à des chambres de contrôle ?
    41:20 Concept récent d’é­chan­tillon repré­sen­ta­tif. Ce moment où nous arri­vons à un échan­tillon repré­sen­ta­tif, c’est très impor­tant pour la société.
    43:00 Si vous vou­lez vous débar­ras­ser des par­tis, il faut vous débar­ras­ser de l’é­lec­tion. Trai­te­ment des objec­tions au tirage au sort.
    57:14 Com­ment favo­ri­ser l’engagement ?
    59:23 Le mot de la fin : encore un mot d’A­lain (Émile Char­tier) : « le suf­frage périt par l’acclamation. »
    « Vous ne devriez pas m’ap­plau­dir parce que ça me trans­forme, et pas en bien : quand on est accla­mé, on se sent comme légi­ti­mé par l’ac­cla­ma­tion pour tout déci­der à la place des autres.

    Réponse
  2. Benoit

    « Elire c’est accep­ter de renon­cer à déci­der. » Je me demande de plus en plus si c’est pas aider le pou­voir en place que de croire et pro­pa­ger ça. « Elire c’est abdi­quer » écri­vait Reclus (il écri­vait même « voter c’est abdi­quer »[!] ), il me semble que ça amène à une culpa­bi­li­sa­tion de l’é­lec­teur pri­son­nier plu­tôt que de poin­ter le sys­tème : « le pro­ces­sus de l’é­lec­tion pousse à renon­cer à déci­der ». On peut très bien élire pour ne pas que l’abs­ten­tion non-prise en compte (inté­res­sante impor­tance du quo­rum pour les élec­tions, dan­ge­ro­si­té pour les vota­tions) pro­fite aux voleurs de pou­voir. Poin­ter l’é­lec­teur peut lais­ser pen­ser que s’abs­te­nir, mettre un bul­le­tin blanc ou nul c’est déci­der, mais comme ça n’est pas pris en compte ça n’est pas le cas. C’est l’é­lec­tion qui dépos­sède le peuple du pou­voir, elle dépos­sède celui qui met le bul­le­tin comme celui qui s’abs­tient. C’est renon­cer à écrire les règles du pou­voir qui est abdi­quer, pas élire, non ?

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

[Éducation populaire – Démocratie – TIRAGE AU SORT] Prochaine soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée « Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs »

Voilà un événement qui va certainement être passionnant et surtout important : la soutenance de thèse de notre cher Dimitri Courant, intitulée "Le nouvel esprit du tirage au sort. Principes démocratiques et représentation politique des mini-publics délibératifs"...