Je trouve cet exposé très convaincant — et très important.

Il faudrait retranscrire le texte de cette vidéo en français, pour le relire LENTEMENT.

Nous avons TOUS d’importants biais de confirmation, OK. C’est universel, ça fait partie de la condition humaine.

Mais vous devriez écouter ça malgré ces biais s’ils vous en écartent.

Régler YouTube : Sous-titres, puis Traduction  automatique, puis Français.

Étienne.

Description :

L’Ivermectin est-elle efficace contre le Covid-19. Ecoutez le Dr. Ryan Cole.

L’Ivermectine pour les humains est différente de l’Ivermectine pour les vétérinaires.

Le Dr Ryan Cole est le PDG et le directeur médical de Cole Diagnostics, l’un des plus grands laboratoires indépendants de l’État de l’Idaho. Le Dr Cole est un pathologiste diplômé de la Mayo Clinic. Il est certifié en pathologie anatomique et clinique. Il est spécialisé en immunologie et en virologie et possède également une sous-spécialité en pathologie cutanée. Il a vu plus de 350 000 patients au cours de sa carrière et a effectué plus de 100 000 tests Covid l’année dernière. Le Dr Cole parle de la science et des données relatives aux mesures de santé publique qui nous ont peut-être échappé, et des traitements qui devraient être accessibles à tous.


Par ailleurs, sur les (nombreux) autres traitement du Covid-19, tous niés et cachés (et même interdits) par la doxa vaccinale, je vous signale aussi le tweet ci-dessous (ce sont les références scientifiques de l’article qui me semblent intéressantes : ce n’est ni FA, ni le site, ni l’auteur du récapitulatif). Vous verrez, il y a des échanges de commentaires intéressants (emblématiques de notre fracture sociale sur cette question) sous ce tweet (ça chauffe, en ce moment-même) :


.

Fil Facebook correspondant à ce billet :
Pas de post puisque fb m’a « banni » 30 jours (pour avoir simplement signalé des recherches jugées indésirables par les marchands de vaccins — en l’occurrence, des recherches sur l’Ivermectine, justement).

Tweet correspondant à ce billet :

S’abonner au blog par mail

S’abonner aussi via…

Le Telegram : Rejoindre le canal Telegram

Le moyen d’échanger et de s’organiser : Discord des Gentils Virus (logiciel d’audioconférence)

Derniers articles

Lisez Silvio Gesell, c’est bouleversant  : son livre, « L’ORDRE ÉCONOMIQUE NATUREL : SOL FRANC ET MONNAIE FRANCHE » (1911), vous montrera des pistes institutionnelles formidables pour imaginer —et préparer— un monde meilleur, rendant naturelles la prospérité, la justice et la paix.

Lisez Silvio Gesell, c’est bouleversant  : son livre, « L’ORDRE ÉCONOMIQUE NATUREL : SOL FRANC ET MONNAIE FRANCHE » (1911), vous montrera des pistes institutionnelles formidables pour imaginer —et préparer— un monde meilleur, rendant naturelles la prospérité, la justice et la paix.

Chers amis, Il y a des années et des années que je vous parle de Silvio Gesell et de son livre enthousiasmant : L'ORDRE ÉCONOMIQUE NATUREL. Ce livre, qui a inspiré les plus grands auteurs (Keynes et bien d'autres), vous montrera des pistes institutionnelles...

Participez à la votation citoyenne constituante d’octobre

Participez à la votation citoyenne constituante d’octobre

Ce mois-ci, les amis du Mouvement Constituant Populaire (MCP) organisent des votations locales partout en France sur le sujet constituant. https://www.youtube.com/watch?v=P7DqgMoOQGY Le sujet de la votation citoyenne constituante d’octobre Pour rendre notre pays...

60 Commentaires

  1. joss

    Nos états nous disent que nous sommes en guerre, mais ils ne font rien pour trouver un traitement efficace. Qu’attendent-ils pour réaliser une étude solide fondée sur les données actuelles mondiales de l’ivermectine (qui a l’air prometteuse) ? On sait que l’innocuité est assurée à de faibles et fortes doses (au moins 10x la dose standard). On a une 3ème vague en cours, il n’est jamais trop tard. Par contre, ils n’ont pas peur de vacciner de jeunes médecins ou infirmiers avec des substances qui peuvent être mortelles. Ils programment tout à l’envers (ou plutôt dans le sens qui rapporte le plus), cad : d’abord laisser la pandémie développer ses effets les plus spectaculaires pour ensuite vendre le vaccin pour tous, ensuite rechercher un traitement (avec une « nouvelle » molécule car brevet) qui permettra d’arrondir les profits des vaccins. En rien, la santé de tous n’est le véritable objectif.

    Réponse
  2. éve

    Nous avons tout intérêt à chercher le bon médecin prêt à prescrire le médicament qui fonctionne ! Encore faut -il qu’il ait l’autorisation de le faire .
    Par le fait de noyer les poissons , les responsables ont installé un beau bazar dans la confiance avérée maintenant plus ou moins perdue dans notre système de soins !
    Longue vie à la puerta del sol ! C’est reposant !
    Prenez bien soin de vous

    Réponse
  3. Esteban

    « Il a vu plus de 350 000 patients au cours de sa carrière »

    soit :

    -> considérons 30 minutes pour une consultation.
    -> 10 heures par jour ( si si il travail beaucoup, c’est un courageux ça se voit à ça tête).
    -> 228 jours par an (5 jours semaines ( donc 50h/semaine) et il prend ses congés légaux uniquement).

    la carrière du Dr. cole à durée 76,75 ANS !!!

    Comme il est « multi-diplomés », (considèrons qu’il a terminé ses études vers 25 ans),

    Il a +- 101 ans sur la vidéo… franchement il les fait pas…

    j’ai beau lire LENTEMENT, j’arrive pas a trouver ça crédible… 😉

    Aller, soyez sérieux, avec toutes les maladies virales (Ebola, HIV, Dengue,Rage,….) qui tuent depuis des années, pensez-vous que la science a attendu l’arrivé du Coronavirus pour chercher des antiviraux???… restons modeste sur nos capacités a évaluer des arguments dans des domaines scientifiques pointus.

    Réponse
    • Étienne CHOUARD

      Merci Esteban (on a le même prénom)

      J’ai envie de me faire un peu l’avocat de ce Monsieur parce qu’il m’inspire confiance : il y a peut-être, dans la langue américaine, une expression qui dit « 350 000 » pour dire « beaucoup », un peu comme en France, quand on dit « j’ai mille raisons de le croire », tout le monde comprend que la personne n’a évidemment pas mille raisons mais que c’est une façon imagée de dire qu’il en a beaucoup.
      Autrement dit, vous prenez peut-être au premier degré une expression qui est pensée autrement qu’au sens strict.

      Par ailleurs, j’ai l’impression que la plupart des traitements de cette maladie qui donnent des résultats sur la mortalité (antibiotiques, etc.) s’en prennent aux réactions immunitaires plutôt qu’au virus (qui, tout seul ne tuerait personne, si j’ai bien compris).

      Enfin, je comprends votre exhortation à rester modeste, et j’obtempèrerais volontiers s’il s’agissait de science physique, de botanique ou de mathématiques (toutes sciences sans prétention politique et sans conséquence sur ma santé), mais là, des scientifiques prétendent au nom de leur science médicale bouleverser ma vie et me faire prendre des risques que je juge extravagants : mon immodestie (à oser contester à la fois la légitimité et la pertinence de leurs oukases) me vient de mon instinct de survie : pardonnez-moi mais je ne vais pas me laisser enfermer ni empoisonner en restant modestement docile…
      Me comprenez-vous ?

      Bien amicalement.

      Étienne.

      Réponse
      • Cheu Esteban

        Bonsoir, merci d’avoir pris le temps de me répondre.

        Oui, en science humaine on peu dire « 350000 » pour dire « beaucoup » mais pas en médecine scientifique. Les chiffres on beaucoup d’importances, surtout l’échantillonnage (le « N ») ont ne joue pas avec ce genre de notion de biostatistique à la légère dés qu’on touche aux sciences du vivant (à cause du « bruit de fond » et des biais, plus importants que dans d’autres sciences).
        De plus, il l’utilise comme « argument d’autorité » pour impressionner son publique dans sa vidéo.

        L’ivermectine marche peut-être, c’est pas lui, ni moi qui allons le dire.

        --> c’est la SCIENCE et elle seule donnera la réponse. Mais elle avance LENTEMENT, internationalement et prudemment, elle à ses défauts mais on a rien de mieux.

        le « primum non nocere » n’est pas une idée vide de sens en médecine scientifique. c’est un argument de modestes et de bienveillants.

        Deux de vos arguments me laisse perplexe (malgré ma grande considération sur votre travail concernant le RIC et la démocratie participative):

        1) Vous dites que « vous accepter d’être modeste sur les sciences qui n’ont pas « d’implications politiques ou sur votre santé » et vous évoquer:

        -- La botanique (quid des OGM ? de Mosanto? les POPs? cultivars? Pas d’effets politiques ou sur la santé?)

        -- La physique (quid de la bombe atomique? Tchernobyl? ou Fukushima? Hiroshima? La balistique? )

        -- Les mathématiques ( qui ne sont pas « une science empirique » mais un « outil logique » pour faire de la science (et qui ont donc on permis, entre autres: les Ogm, les profils de biodisponibilités, les biostatistiques, la pharmacocinétique, les vaccins, l’ivermectine et Nagaski).

        Avouer que ça laisse perplexe d’accuser la médecine scientifique d’avoir fait pire …

        2) Pour ce qui est de « l’instinct de survie » qui vous guide, c’est une notion d’éthologie très commune qui fait clairement appel « à la part d’inné » (plus faible il est vrai chez le genre Homo que chez d’autres animaux), mais qui est un comportement « irrationnel ».

        Ce comportement, ironiquement, conduit une grande partie des mammifères à la fuite et au CONFINEMENT (les animaux se cache par instinct de survie pour fuir un stimuli aversif, un prédateur,…Lorenz et Timbergen l’ont déjà décrit au milieu du 20ème siècle). l’instinct de survie ne vous dit pas de prendre des vacances, ni d’aller chez le coiffeur ou au restaurant quand une menace inconnue arrive.

        L’instinct de survie est presque une « réponse réflexe » à un stimuli, il ne vous aidera pas à comprendre une méta-analyse ou une revue méthodique sur un xénobiotique, ni à découvrir la théorie de l’évolution ou la pharmacodynamie des lactones macrocycliques et encore moins pourquoi l’avis d’un expert est un niveau de preuve très bas en EBM.

        Enfin, puisque vous l’évoquer: les virus vous tuent avec ou sans votre système immunitaire; par nécrose et LYSE cellulaire (des endothéliums, pneumocytes,…), par des effets thrombotiques également.

        La part du système immunitaire est difficile à évaluer car il est là pour contrer l’infection et est plus exprimé si l’infection s’amplifie. Le considéré responsable de tout serais peu prudent. En tout cas l’immunodépression ( ex: VIH) vous tue aussi bien que les « surexpressions » immunitaires.

        La Covid est tellement récente que bien des affirmations au sujet de sa physiopathologie doivent encore être démontrées.

        Mais d’une certaine manière je rejoint Cole, il faut soutenir les « immunomodulateurs »: mais surtout ceux qui, injecté à titre préventif, stimule la production d’anticorps spécifique et dont la pharmacodynamie est testée à large échelle et validée de manière international (aka un vaccin).

        Heureusement, comme pour les Air-bag, le stérilet, les préservatifs et la ceinture de sécurité, une grande partie de la population accepte une perte de liberté transitoire et un léger risque en faisant confiance à la science. c’est pas de la « docilité », c’est une sorte de « contrat social »: un « pari » sur les capacités d’analyses de la réalité d’un monde complexe (et le bien qui en résulte pour les peuples ) de la communauté scientifique internationale.

        Encore merci pour votre travail sur la démocratie participative.

        Esteban.

        Réponse
        • Pierre

          @Cheu Esteban

          Il me semble qu’une différence à noter est que les mesures prises autour des  » Air-bag, le stérilet, les préservatifs », ou plutôt ceinture de sécurité obligatoire, interdiction de fumer à l’intérieur, ne sont pas de nature à renforcer le pouvoir politique de certains décideurs qui les prennent, ne violent pas des droits de l’homme au sens de la déclaration universelle des droit de l’homme de 1945, ni n’ont une emprise totale sur la vie des individus au point de remettre pour certain au goût du jour le mot « totalitarisme » , contrairement à certaines mesures covid. Ça fait une petite différence, tout de même.

          Par ailleurs vous dites que dans les cas précédent une grande partie de la population fait « confiance à la science ». Hors pour pouvoir faire confiance il faut être libre d’avoir confiance ou de ne pas avoir confiance. Comment voulez-vous avoir réellement confiance, si on nous force à avoir confiance?

          Réponse
          • Cheu Esteban

            dans la vidéo le débat est pas le confinement, c’est le Vaccin vs Ivermectine et recommander un vaccin et pas un médicament ne renforce pas pouvoir politique.

            Je pense pas que Chomsky soit un totalitariste et pourtant quand il parle de L’état il le défini comme une « cage », une cage qui par ses barreaux nous protège des fauves qui se trouvent a l’extérieur (les fauves c’est aussi bien les grands capitalistes que conditions naturels/artificiels aversives (Pandémie, Bombardement US, accident nucléaires, asteroïde percutant la terre,supervolcans, réchauffement climatique,…).

            Le confinement dans un régime politique néolibérale c’est un suicide du pouvoir.

            D’ailleurs les élites veulent réouvrir tout le plus vite possible, même à l’encontre des avis scientifiques. Ce qui au final fait duré la crise contre leurs volontés (pas par complot mais par simple bêtise).

            Le Confinent ça devrait être défendu par le peuple comme un acquis social (comme la vaccination ou les soins de santés pour tous), on a le « droit au confinement » en cas de crise sanitaire, on doit se battre pour ce droit, un confinement stricte et intense qui enraille le plus vite possible l’épidémie en respectant les consignes des scientifiques au pied de la lettre.

            Les élites écoute les scientifiques?:

            https://www.vanityfair.fr/actualites/articles/en-italie-les-restaurants-et-musees-rouvrent/81992
            https://lameuse.sudinfo.be/720593/article/2021-01-06/assouplissement-des-mesures-xavier-bettel-decide-contre-lavis-des-experts
            https://www.dhnet.be/actu/belgique/feu-vert-pour-la-reouverture-des-metiers-de-contact-malgre-le-rapport-des-experts-601bf04b9978e227dffcc482
            https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_jeudi-en-prime-pierre-yves-jeholet-plaide-pour-des-assouplissements-car-les-gens-en-ont-besoin?id=10690575

            Les élites veulent pas du confinement, ils veulent « du pain et des Jeux » pour les peuples.

            Bien à toi.

          • Pierre

            @Cheu Esteban

            Ps: Concernant les « scientifiques » que vous semblez adulez, moi j’en ai honte. Je suis scientifique à la base. Mais j’ai honte de l’usurpation de pouvoir qui est faite on nom de la science. Oubliant une chose fondamentale concernant la science: c’est une discipline exclusivement descriptive et non prescriptive. En d’autres termes dès que l’on dit « la science nous dit qu’il faut faire X » ou « les scientifique nous disent qu’ils faut faire X », alors c’est de l’usurpation de pouvoir et de fonction. Au mieux la science est capable de nous dire « Si on fait X alors il se passera Y, et si on fait Z alors il se passera A ». Voir cette excellente vidéo à ce niveau là:

            https://www.youtube.com/watch?v=7c7wiAaZiI8

            Et le summum de ça, c’est le conseil scientifique, qui se permet de recommander voir d’exiger un confinement, tout en écrivant noir sur blanc qu’ils n’évaluent pas les conséquences, économiques ou sociales, car en dehors de leur compétences. C’est honteux et scandaleux, comment on peut dire qu’il faut prendre une mesure, tout en annonçant qu’on a pas put évaluer correctement l’impact dans tous les domaines concernés.

          • Cheu Esteban

            Comme vous le dite la science n’exige rien elle recommande.

            et elle fait des prédictions du genre si vous fait A alors vous risquer d’avoir X

            exemple: si vous ne vous vacciner pas vous risquer d’avoir/transmettre la covid, si vous ne mettez pas de préservatif vous risquer une mst.

            En quoi doit-on être honteux et en quoi ce n’est pas prédictif? et surtout vous repondez pas a mes remaque sur la vérité des affirmations et la confiance vis a vis des recommandations .

            Tout les gens qui porte des lunettes doivent-ils les retirés? Ne devrions nous pas être plus modeste?

        • joss

          @Esteban
          Ne soyez pas naïf, vous vous trompez d’élite. Celle que vous désignez sont des laquais, des clowns pour amuser l’élite.

          Connaissez-vous le Groupe des 30 ?
          G30 Special Report Launch: Reviving and Restructuring the Corporate Sector Post-Covid
          https://www.youtube.com/watch?v=ZbXeZUU8gqQ
          « Le G30 a organisé un webinaire en direct pour le lancement de sa dernière publication, « Reviving and Restructuring the Corporate Sector Post-Covid : Designing Public Policy Interventions ». Le webinaire comprend des remarques des coprésidents du rapport, Mario Draghi et Raghuram Rajan, et des directeurs de projet, Douglas Elliott et Victoria Ivashina. »

          Leur rapport de décembre 2020:
          https://group30.org/images/uploads/publications/G30_Reviving_and_Restructuring_the_Corporate_Sector_Post-Covid.pdf

          IL PARLE DE DESTRUCTION CREATIVE !
          Je vous laisse deviner pour qui 😉

          Réponse
          • Pierre

            « On a le droit au confinement ».

            Oui pourquoi pas, droit au confinement individuel strict, avec livraison de nourriture sans contact au domicile, et compensation financière pour incapacité de travail.

            S’il s’agit de forcer un individu à être enfermé chez lui, contre sa volonté, alors ce n’est pas un droit mais un devoir, et ça va à l’encontre des la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 qui prévoit notamment que « Toute personne a droit à la liberté de réunion » que « Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat », que « Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays », et que « Nul ne sera soumis à la torture », sachant que le confinement solitaire prolongé et répété est habituellement dans sa version carcérale reconnu comme une forme de torture par l’ONU. Il me semble que ça va au delà des limites de ce que le collectif est légitime à imposer à l’individu.

            Mais par ailleurs, même si on raisonne à titre purement collectif, le minimum du minimum pour que ce « droit au confinement » soit un droit et pas un devoir. Alors il faudrait qu’il soit décidé de manière démocratique par référendum, et non pas en conseil de défense, sous le sceau du secret, par un seul homme.

            « D’ailleurs les élites veulent réouvrir tout le plus vite possible »

            Je me garderai bien de spéculer sur ce que les élites « veulent ». Tout ce que j’observe c’est qu’en pratique elles imposent par la force de manière unilatérale, ce que je ne veux pas.

          • joss

            PS. DESTRUCTION CREATRICE …oups

          • Cheu Esteban

            Je ne suis pas Naïf, Mario Draghi et ses copains, c’est les banquiers du sytème, Ils vont continuer leurs QE pour essayer de sauver le système économique internationnale, c’est pas eu qui décide de rouvrir les coiffeurs ou pas.

            En quoi les journalistes, les hommes politiques, les Intellectuels, Les lobby indutrielles, financier nationaux,etc.. … eux serait exempt de responsabilité? Ils ont tous dédramatiser la crise depuis le début… ( à l’encontre le l’avis de la communauté scientifique internationale du « groupe des 193 » (L’OMS de l’onu) ?

          • Pierre

            @Cheu Esteban

            La science ne juge pas ce qui est bon et ce qui est mauvais. La science prédit, elle ne recommande pas, ne prescrit pas, ni rien dans ce style.

            Vous n’êtes pas sans ignorer que tout les médicament de toute sorte, ont des risques d’effet secondaires, ou indésirables.

            Comment la science pourrait-elle recommander quelque-choses, alors que tout ce qu’elle peut faire c’est prédire une liste d’effets probable d’une action ( il y a toujours plus d’un effet à une action ), mais en aucun cas juger de si ces effets sont désirables ou non, et encore moins comparer les effets de nature différente entre eux. La science ne peut pas dire si 2 choux valent mieux que 5 carrotes!

            Alors oui recommander un confinement au nom de la science, c’est pour moi une trahison honteuse des fondements même de la science. Comment la science peut-elle juger que tous les sacrifices et conséquences liés au confinement, ont moins de valeurs que les morts et les souffrance du covid qu’elle épargnent? Elle ne le peut pas! Car c’est une décision purement arbitraire et politique.

            Notez qu’un médecin n’est pas qu’un scientifique, son rôle va au delà de la science. Quand il voit un patient, il base son action et ses recommandations sur les connaissance qu’apportent la science, bien-sur, mais va au delà de la stricte application de la science. Il voit avec le patient qu’il, connaît si possible, ce qui convient le mieux, le concernant, en prenant connaissance de ses préférences personnelles, de quelle valeur il apporte à quelle chose, ect…

            C’est d’ailleurs le sens de la LOI n° 2002-303 du 4 mars 2002, qui permet à tout patient de refuser tout traitement, y compris au péril direct de sa propre vie.

        • joss

          @esteban
          Le confinement est déjà un droit, personne ne vous empêche de vous barricader chez vous pendant 10 ans. Ou si vous préférez le confort de la prison, il vous suffit de commettre un crime.

          Réponse
          • Cheu Esteban

            Sans moyens de subsistance personne ne peux se confiner.

            plus tu seras dans la précarité et moi tu auras le choix de sortir travailler ou pas… Le confinement n’est pas un droit puisqu’il est pas un choix libre de pression sur tes capacités de subsistances

            Un droit c’est pas juste « l’option », c’est la possibilité pour chacun de le mettre en œuvre sans mourir de faim.

          • joss

            @esteban
            On ne peut pas se confiner éternellement, les limites sont les limites de subsistances, un peu comme un château fort assiégé. Tôt ou tard il faudra sortir. Vous voudriez avoir un abri style « anti-atomique » sous son habitation par famille, j’imagine. A Paris par exemple, cela ne serait pas possible.
            Dans le cas de la covid, confiner tout le monde n’a pas de sens. Dans le cas d’une guerre nucléaire d’accord. A la première vague épidémique, on ne connaissait pas suffisamment ce virus. Du coup le confinement pouvait avoir un sens, bien qu’il n’ait pas été appliqué correctement et suffisamment tôt avec la fermeture totale des frontières. Les frontières étaient restées ouvertes pour certaines activités. Nous sommes des victimes co-latérales de notre monde globalisé. Si chaque ville pouvait fonctionner de manière autonome, les foyers resteraient localisés.

          • Cheu Esteban

            Voilà, On est d’accord :

            le confinement a un sens si il est fait tôt et correctement. C’est ça qu’on doit défendre: confinement rapide et obligatoire avec blocage des frontières et aéroports immédiat. et arrêter de croire qu’on sait se postionner entre Médicament et vaccins.

            Pourquoi la chine, la Finlande, l’Australie, les deux corées, le japon, etc… s’en sorte si bien?? confinent strict et rapide. Ils ont pas écouter les défenseurs des drot de l’homme; priorité à la santé tout de suite, pour tous.

            (ils sont dans un monde globalisé eux aussi et font partie du « groupe de 30 » pour certains d’entre eux.)

            En Europe, on était pas confiné depuis 3 semaines qu’on nous parlais déjà de la « dépression du coiffeur ou du restaurant » puis de la « dictature sanitaire » qui s’installait… ont a déconfiner et laisser le virus circuler à l’encontre de l’avis scientifique sur le sujet pour faire plaisir au dogmatique des droit de l’hommes, comme si droits n’était associé à certains devoir….

            et maintenant après avoir critiquer le confinement préconiser par la science, on critique les vaccins… c’est pas de la contestation, c’est taper à coter, louper la critique radicale de la gestion.

            et au final on fait le jeu du monde économique qui veut relancer la machine asap…( eux pour les sous, d’autres pour « la liberté de réunion »).
            Tout deux dédramatise la situation, sous estime la menace depuis le début, surtestime les traitements et critique les scientifiques. (Bolsarno/trump on préconsisé la nivaquine,…parlant d’un bon traitement contre la « petite gripette », Il ont insulter l’oms, etc…moi c’est prétentieux, je leurs conseils de faire un tour en unité covid-19, il manque de mains on verra ce qu’il préconise après 1 semaine…).

            Mais maltraiter les médecins et la science c’est le sport préféré des cyniques et rampants.

          • joss

            @Esteban
            -Le confinement a un sens s’il n’y a pas d’autre possibilité, il doit être réalisé pour les malades au départ de l’épidémie et au sens strict terme.
            Ce qui a été appliqué chez nous, c’est simplement un retrait de nos droits fondamentaux. Nous n’avons jamais été confinés.
            -Le Groupe des 30 fixe des lignes directrices dans les pays où ils ont une emprise sur le politique afin d’établir la sauvegarde ou le renforcement des multinationales (GAFAM) et d’éliminer les PME en situation « zombie » suite aux décisions politiques de blocage de notre économie locale. Ils ne veulent pas du tout relancer la machine économique de manière générale, c’est beaucoup trop tôt, ils veulent d’abord faire du « nettoyage ».
            -Nos gouvernements ont empêché des traitements de se développer, mis à part ce poison du Remdesivir. Après plus d’un an, nous en sommes toujours au point de départ alors qu’il y a des molécules qui ne demandent qu’à être testées. Désolé de vous décevoir mais ces vaccins n’ont pas été étudiés strictement suivant les fondements des essais cliniques randomisés en double aveugle (biais assurés). Des risques liés aux nouvelles technologies de vaccin n’ont pas été étudiés, on ne connait rien des risques à long terme que ce soit au niveau oncologique, génétique, de la fertilité,… L’efficacité déclarée par le producteur ne concerne que la covid légère, les données brutes ne sont pas accessibles et certaines données fournies démontrent un certain traficotage des chiffres (lire les remarques de Peter Doshi sur le vaccin Pfizer).
            Du jour au lendemain, on pourra nous dire qu’un évènement inattendu s’est produit et cette vaccination pourrait alors se transformer en crime contre l’humanité.
            Dans quelques semaines, de nouveaux variants résistant aux vaccins vont voir le jour, il faudra alors recommencer toute cette vaccination depuis le début…c’est un serpent qui se mord la queue.
            Ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux n’est pas à prendre à la légère, le diable se cache dans les détails, restons vigilants.

        • Lucien Schweitzer

          Le microbe n’est rien , le terrain est tout Louis Pasteur
          L’agresseur est d’autant plus difficile à vaincre qu’il se fait plus intime Jean Bernard hématologue français

          Réponse
      • Pierre

        Heu là clairement dans la phrase:

        « He has seen over 350,000 patients in his career, and has done over 100,000 Covid tests in the past year »

        C’est des chiffres qui sont donnés, pas une expression. Après je ne sais pas à quoi ça correspond car ça parait évident qu’il n’a pas put faire cela en personne. Peut-être son institution… Mais bon.

        Cela dit tout à fait d’accord sur la question de l’enfermement.

        Réponse
      • Marie Josée Notebaert

        La vidéo a été supprimée ???

        Réponse
    • joss

      Je suis scientifique, mais il n’y a pas besoin d’être scientifique pour comprendre tous les manquements qu’ils ont accumulés depuis le début de cette pandémie. Sur l’ivermectine, il y a un paquet d’études disponibles, elles sont considérées par nos autorités non suffisamment solides (j’ai envie de dire comme la majorité des médicaments et vaccins mis sur le marché). Alors qu’est-ce qu’on attend pour réaliser une étude clinique digne de ce nom ? La France n’a plus les moyens ? On manque de scientifiques (ils préfèrent passer sur les plateaux télé) ? On nous a dit que ce n’était pas un problème de moyen, on bloque l’entièreté du pays depuis des mois. Nous sommes en guerre, c’est soi-disant LA pandémie…

      Réponse
    • Jérôme

      Soyons sérieux, il n’y a pas besoin de voir soi-même tous les patients.
      Il suffit de travailler intelligemment avec de bonnes équipes.

      Si on voit soi-même un échantillon représentatif des différents profils, et qu’on étudie les données globales de l’ensemble des patients vus par ses collègues, alors on peut légitimement dire qu’on en a « vu » 350 000.
      De mon point de vue, Ryan Cole commet ici au pire un simple abus de langage.

      À titre de comparaison, entre le 27/01/20 et le 26/01/21, l’IHU-MI a vu passer 19 117 patients positifs au SARS-CoV-2.

      Réponse
      • Cheu Esteban

        Oui et il a lu 6000 articles sur l’année… aussi un abus de langage… le problème justement de la video c’est que si on retire tout les abus de langage il reste rien.

        Réponse
        • joss

          Voici des infos sur Ryan Cole:
          https://independentdocsid.com/RyanColeMD

          Ce qui est intéressant c’est l’idée qu’il donne des traitements. Qu’est-ce qu’attendent nos gouvernements pour confirmer ou infirmer toutes ces données par une étude clinique digne de ce nom ? La fin de la pandémie, la disparition du virus ? L’administration de toutes les doses de vaccins ?

          Réponse
          • Cheu Esteban

            Merci pour les infos.

            tu prend le problème a l’envers:
            La « charge de la preuve », en science, incombe à celui qui affirme quelque chose, ses pairs, eux, doivent vérifier la qualité de cette preuve et y donner ou non de l’intérêt.

            il faut aussi tenir compte d’un autre aspect: « les magnétiseurs aussi sont passionnant a écouté » Tu peux même trouver presque 1000 articles qui démontre le TT (toucher thérapeutique) sur Pubmed.

            L’argent du contribuable Français doit-il être utiliser pour de grande étude pour invalidé toutes les petites études de mauvaises qualité qui remplisse les journaux scientifique?

            comprend moi, en science, ce qui compte c’est pas son CV… c’est ce qu’il affirme.

            Et Il semble que Mr. Cole à un problème dans sa manière de décrire la réalité:
            Il voit 100.000 patients en 1 an… 350.000 sur sa carrière… il lit 24 articles par jours…

            Puis-je croire ce qu’il dit sur l’Ivermectine? Ce qu’il dit sur le vaccins?

            Enfin pourquoi cherche-t-il à convaincre des profanes plutôt que ses pairs?

            Tout ses éléments, moi, ça me fait douter. (Et pourtant je déteste Big pharma et le capitalisme comme vous… et même si l’ivermectine marche pas et les vaccins oui, ça n’a aucune importance.)

  4. Joh

    L’ivermectine comme l’HCQ fonctionne certainement mieux que le doliprane, le rivotril, le remdesivir ou le néant.
    De toute façon la médecine n’est pas une science exacte.

    Réponse
  5. RV

    Merci pour son analyse à Cheu Esteban !

    Réponse
    • Cheu Esteban

      « Gare au gorille » :))

      https://www.youtube.com/watch?v=xrF3K1fCufE

      J’ai beaucoup d’affections pour l’esprit critique, mais là je pouffe, je crois que certain ici on trop regarder de film de science-fiction.

      Des commités éthiques truffe les débats scientifiques, votre article montre d’ailleurs que tout cela est « en débat » et encadré par des lois.

      Vous pouvez vous faire mousser…

      mais l’Otan et ses alliées à tué, tue et tuera plus de gens que les singe-mutants des laboratoires.
      Ou sont d’ailleurs les comités éthiques qui permettent au usine françaises de produire des armes de guerres ou au missile nucléaire Américain d’être en Belgique pointé sur les Russes?
      Vous n’avez pas mieux à faire que de critiquer les scientifiques qui cherchent à vous soigner de manière prouvé et testé?

      Réponse
      • joss

        Comme vous dites « en débat » et encadrés par des lois, vous pointez le problème. Comment sont organisés ces débats et qui établit ces lois ? …des gens de bonne volonté évidemment, qui sont prêts à se sacrifier pour le bien de l’humanité 😉
        J’y ai cru un moment, mais je n’y crois plus.
        Pareil à l’OTAN, on retrouve également plein de gens de bonne volonté prêts à se battre pour imposer la démocratie et la liberté par la force s’il le faut.
        Ce ne sont pas les scientifiques qui doivent être critiqués mais les décideurs qui choisissent par leurs décisions en notre nom le mode de société qui façonnera notre futur et celui de nos enfants.

        Comme dirait Henri Laborit (tiré du film « Mon oncle d’Amérique » d’Alain Resnais):
        « Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent, tant qu’on ne leur aura pas dit que, jusqu’ici, ça a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chances qu’il y ait quelque chose qui change. »

        Réponse
        • Cheu Esteban

          « ….ça a toujours été pour dominer l’autre… »???!!!

          a-t-il une seule preuve pour affirmer ça? Il faudrait déjà voir comment il défini la « domination de l’autre »…

          Tant qu’on citera des films dans nos arguments plutôt que études scientifiques (ou au moins des essaies aux termes bien défini et aux conclusions non-équivoques…) on vaudra pas mieux que nos adversaires.

          Malgré de longue recherche chez de nombreuses espèces vivantes je n’ai jamais trouver le lobe cérébrale dédié à la « domination de l’autre ». J’ai du louper les articles de Resnais 😉

          Réponse
          • joss

            Non il n’a aucune preuve 🙂
            C’est pour rire.

  6. joss

    Par soucis de comparaison,

    Directive de l’OMS sur les traitements (31/03/21)
    https://www.who.int/publications/i/item/WHO-2019-nCoV-therapeutics-2021.1
    -En page 19, si on analyse l’effet sur la mortalité dû à la prise d’ivermectine (7 études avec 1419 patients), on remarque que l’efficacité est de 80%=(70-14)/70 avec un intervalle de confiance qui varie de (63 à 90%). L’OMS conclut que l’effet de l’ivermectine sur la mortalité est incertain 🙂
    -> dû au fait que les études n’étaient pas réalisées en double aveugle randomisé ???

    Autorisation de mise sur le marché (de la FDA) du vaccin Pfizer
    https://www.fda.gov/media/144245/download
    -En page 19 (tableau 3), on remarque que l’efficacité sur la mortalité est de 50%=(4-2)/4.
    En page 48, la FDA conclut qu’un plus grand nombre d’individus à haut risque de COVID-19 serait nécessaire pour confirmer l’efficacité du vaccin contre la mortalité.
    ->Conclusion qui est tout à fait correcte vu le faible nombre obtenu dans les 2 groupes analysés (placebo -- vaccin). Mais il faut savoir aussi que l’étude réalisée n’est pas strictement en double aveugle randomisé ! En effet en haut de la page 6, on parle de « double-blinded and placebo-controlled trial » ! C’est écrit « noir sur blanc » mais aucun journaliste ne le relève…

    Réponse
    • joss

      Tiré du document de la FDA sur le vaccin Pfizer (chp. 8.2 p. 46):

      1- Efficacité dans les populations pédiatriques
      La représentation des participants pédiatriques dans la population étudiée est trop limitée pour évaluer de manière adéquate l’efficacité dans les groupes d’âge pédiatriques de moins de 16 ans. Aucune donnée d’efficacité n’est disponible chez les participants âgés de 15 ans et moins.

      2- Efficacité chez les personnes précédemment infectées par le SRAS-CoV-2
      Le critère d’évaluation principal a été évalué chez des personnes ne présentant pas de signes antérieurs de maladie à COVID-19, et très peu de cas de COVID-19 confirmés sont survenus parmi les participants présentant des signes d’infection avant la vaccination (bien que davantage de cas soient survenus dans le groupe placebo par rapport au groupe vacciné). Par conséquent, les données disponibles sont insuffisantes pour tirer des conclusions sur le bénéfice chez les personnes ayant déjà été infectées par le SRAS-CoV-2.

      3- Efficacité du vaccin contre l’infection asymptomatique
      Les données sont limitées pour évaluer l’effet du vaccin contre une infection asymptomatique mesurée par la détection du virus et/ou la détection d’anticorps contre des antigènes non vaccinaux qui indiqueraient une infection plutôt qu’une réponse immunitaire induite par le vaccin.

      4- Efficacité du vaccin contre les effets à long terme de la maladie COVID-19
      La maladie COVID-19 peut avoir des effets à long terme sur certains organes, et il n’est actuellement pas possible d’évaluer si le vaccin aura un impact sur les séquelles spécifiques à long terme de la maladie COVID-19 chez les individus qui sont infectés malgré la vaccination.

      5- Efficacité du vaccin contre la mortalité
      Un plus grand nombre d’individus à haut risque de COVID-19 et des taux d’attaque plus élevés seraient nécessaires pour confirmer l’efficacité du vaccin contre la mortalité.

      6- Efficacité du vaccin contre la transmission du SRAS-CoV-2
      Les données sont limitées pour évaluer l’effet du vaccin contre la transmission du SRAS-CoV-2 à partir de personnes qui sont infectées malgré la vaccination. L’efficacité élevée démontrée contre le COVID-19 symptomatique pourrait se traduire par une prévention globale de la transmission dans les populations où le taux d’utilisation du vaccin est suffisamment élevé, bien qu’il soit possible que si l’efficacité contre l’infection asymptomatique était inférieure à l’efficacité contre l’infection symptomatique, les cas asymptomatiques, combinés à un moindre port de masque et à une distanciation sociale, pourraient entraîner une poursuite significative de la transmission.

      7- Durée de la protection
      Comme les analyses intermédiaires et finales ont une durée de suivi limitée, il n’est pas possible d’évaluer l’efficacité durable sur une période supérieure à 2 mois.

      PS.
      -covid sévère: pas suffisamment de données pour juger de l’efficacité contre la covid sévère (intervalle de confiance trop large -- voir tableaux 11 et 12 Pfizer)
      -covid légère: efficacité de 95% contre la covid légère, mais tout en sachant que les effets légers indésirables dus au vaccin sont tout aussi nombreux.

      Réponse
  7. Joh

    Il n’y a pas débat ici, les pseudo-vaccins créés en 3 mois contre un virus à couronne (où c’est impossible) alors que la mise au point dure normalement 12 ans vont bientôt faire plus de morts que la maladie qui n’existe pas. Et qui n’est plus celle d’il y a 2 ans cause mutation.
    Et en plus ils ne protègent même pas.

    Réponse
    • Cheu Esteban

      Si la maladie existe pas alors le vaccin qui ne marche pas sur la maladie qui n’exite pas devrais donner des très bon résultats non?

      LOL

      Je veux bien ne pas être protéger pour une maladie qui existe pas lol

      pus sérieusement « la couronne » c’est juste les protéines de surfaces qui lui donne cet aspect. La Covid c’est un virus à ARN monocaténaire enveloppés, mais c’est pas le seul les ribovirus contient de nombreuse familles et genre et des vaccins existes pour nombre de ces virus.

      En médecine vétérinaire par exemple on utilise des vaccins contre des coronavirus avec de très bon résultats depuis 30 ans ( et on à pas mis 12 ans pour les créer)

      ex:

      https://www.pharmanimal.com/catalog/rotavec-doses-p-431.html?osCsid=p35su72t4gvuj1oovg6khdphu7

      https://www.vetcompendium.be/fr/node/3497

      et ce malgré des mutations fréquentes (ARN) in fine ça dépend d’ou on lieu les mutations, mais c’est vrai que plus on laisse circuler cette maladie ( qui n’existe pas… lol) et moins vite on vaccine plus on a de chance de voir l’émergence d’un variant réclamant une adaptation du vaccin c’est notre vitesse de réponse qui permettra ou pas d’empêcher l’émergence de trop variant.

      Réponse
      • joss

        « Les chercheurs vétérinaires planchent depuis des années sur les coronavirus animaux, dont certains sont relativement proches de celui qui circule actuellement chez l’homme. Des vaccins ont été mis au point. Mais leur efficacité est hélas souvent décevante. Certains ont même posé problème, comme cela a été le cas pour celui contre le coronavirus du chat, en augmentant potentiellement les risques pour l’animal ou en provoquant des réponses immunes inadaptées. Pour le cas présent, l’incertitude existe aussi : aucun vaccin n’a jamais été mis au point pour un coronavirus pour l’homme, même si des projets étaient bien avancés pour le Sras, en 2003 (l’épidémie s’était éteinte avant la fin des travaux). »
        https://www.letelegramme.fr/france/coronavirus-pour-les-animaux-les-vaccins-ont-souvent-ete-decevants-16-04-2020-12540144.php

        Réponse
        • Cheu Esteban

          Le télégramme ou pubmed? petit cours d’ebm

          « Diverse coronaviruses can infect the domestic species from dogs and cats, to cattle and pigs to poultry. Many of these infections are controlled by routine vaccination. »

          https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32563608/

          https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/?term=bovine+coronavirus+vaccine

          Maintenant le vaccin est pas la panacée, surtout si on critique le confinement et les mesures sanitaires et qu’on laisse muté abondamment le virus. mais de la dire qu’il marche pas c’est une blague.

          Réponse
          • joss

            Ils le disent eux-même et ne parlent pas d’efficacité (pas un chiffre):
            « …mais la connaissance des difficultés rencontrées lors de la vaccination des animaux peut aider à éviter ou à minimiser des problèmes similaires survenant chez les humains ».
            Ils parlent de vaccins à virus inactivé, or ce n’est pas cette technologie que l’on inocule pour l’instant dans nos contrées.

            Je serais curieux de voir les résultats d’efficacité des études cliniques randomisées en double aveugle pour les animaux domestiques.

          • Cheu Esteban

            « Je serais curieux de voir les résultats d’efficacité des études cliniques randomisées en double aveugle pour les animaux domestiques. »

            oui moi aussi comme pour l’ivermectine.

            Sauf que les vaccins semble marcher depuis des siècles pour tout une série de virus et que l’ivermectine non.

            Il est donc plus invraisemblable de faire confiance à l’ivermectine qu’au vaccin. cqfd

          • joss

            @Esteban
            Et pourtant, ils mettent sur le marché des molécules qui n’ont pas été étudiées par essai clinique randomisé en double aveugle. Méfiez-vous, les vaccins en font partie.

    • joss

      Comme vous dites « semble marcher » 😉
      Ce n’est pas de la science désolé.

      Réponse
  8. joss

    @esteban
    Mario Draghi et ses copains sont les experts économiques (d’autres experts qu’il faut écouter, c’est la même religion que celle des virologues du 20h, la pensée unique), ont écrit une feuille de route pour l’après covid. Cette feuille est à destination de nos gouvernements. Elle donne les instructions des futures politiques économiques, elle définit des entreprises « zombies » qui ne doivent pas être sauvées et des corporations qu’il faudra refinancer. Les entreprises « zombies » sont les PME des secteurs touristiques, culturels, restauration,… Les corporations sont les multinationales de secteurs en difficulté comme l’aviation par exemple. Ils parlent de « destruction créatrice », « les entreprises obsolètes doivent faire faillites pour céder la place aux nouvelles », les nouvelles sont les GAFAM.

    Réponse
  9. joss

    « Un projet politique » expliqué par Laurent Alexandre
    https://www.youtube.com/watch?v=yqUp103nIn8

    Quand la science est entre les mains d’une poignée d’individus, toujours pour le bien de l’humanité évidemment. Il est grand temps de gérer la science comme un bien commun selon Elinor Ostrom avant que cette élite fascisante ne nous asservisse jusqu’à la moindre molécule de notre propre corps.

    Réponse
  10. Joh

    Inutile de répondre à ce troll qui n’a pas le niveau pour discuter de l’arrivée d’un totalitarisme (avec emprisonnement) à prétexte sanitaire qui s’impose uniquement dans les pays OTANesques, il cire carrément des publicités comme sources. Aucun argument sauf répéter les idioties de bfmwc.

    Réponse
  11. joss

    Appel de G. Vanden Bossche à l’OMS
    -Geert Vanden Bossche, DMV, PhD, virologue indépendant et expert en vaccins, anciennement employé par GAVI et la Fondaton Bill & Melinda Gates-
    https://www.youtube.com/watch?v=mUlDeCRDLnU

    Le résumé de ses conclusions
    https://www.youtube.com/watch?v=w3xq4cEHT0s
    En vaccinant massivement en pleine pandémie, on est en train de contribuer à la création de variants résistant aux vaccins, on provoque la sélection naturelle du virus. Il nous met en garde pour les prochains mois…

    Réponse
  12. Joh

    Déjà on n’a jamais vu autant de morts liés à une vaccination contre une « maladie » sur laquelle on sait juste qu’elle se soigne chez ceux qui veulent bien s’en occuper comme une pneumonie. Les gates ont été mis en cause pour leurs ventes de vaccins au tiers monde donc méfiance.

    Réponse
  13. Lucien Schweitzer

    Je vois que mes commentaires font comme chez BMTV l’objet de censure chapeau les gars…

    Réponse
  14. Étienne CHOUARD

    Importante interview de Marc Wathelet, Biologiste Moléculaire, en défense de l’ivermectine [qui pourrait facilement mettre fin à la terreur, entretenue pour imposer les vaccins]

    Réponse
  15. Cheu Esteban

    non non non…

    Pfizer vend aussi L’ivomec…

    1) les éleveurs dépensent des milliers d’euro pour un vaccin qui induit un exacerbation???
    2) Exacerbations que j’ai jamais vue ou même entendue parler… et cela depuis des dizaines d’années

    en deux mot: non-sense.

    Ça tient pas la route ce qu’il raconte…Si vous voulez mon modeste avis; la seul chose qu’on reproche aux vaccins corona en médecine vétérinaire c’est un manque d’efficacité et un prix élevé mais pas des exacerbations…

    Si on tape ivermectine et covid-19 sur pubmed on trouve 241 articles… Il y en a 4X plus qui défendent les magnétiseurs …aller quoi… la science peut pas aller plus vite que la musique…. Il en faudra plus que ça pour perfuser la planète avec l’ivomec de Pfizer…

    Ps: Préconiser un traitement, à l’échelle mondiale, avec une molécule qui laisse des résidus dans l’environnement et qui tue une partie de la faune par sa rémanence extrême dans les selles (oui oui je vous parle de la « gentille ivermectine ») avec en tout et pour tout 241 articles sous le coude et en critiquant la vaccination Corona …c’est une hérésie médicale. ( c’est peut-être explicable par le fait que le cursus de Biologie est deux plus cours que la médecine… :().

    Désolé Étienne, tu sais que tu as toute mon estime, mais tout ça est trop léger (pour un médecin scientifique) pour être crédible. Vous ne convaincrez que des profanes en abusant de leur incompétence. Bien à vous,

    Réponse
    • joss

      A nouveau, la RTBF relaye une information démentie il y a peu par l’hôpital concerné. Je vois qu’ils n’ont pas mis à jour leur article. J’aurais dû être journaliste 😉
      Par contre, ils parlent d’un patient en Australie qui a eu la diarrhée et vomissement pour cause de surdosage d’ivermectine. Et qui nous dit que cela n’était pas dû au plat copieusement épicé de la veille ?
      En parlant de surdosage, des pays européens se lancent dans une 3ème dose de boost vaccinal sans le feu vert de l’EMA…J’espère que la RTBF sera tout aussi attentive aux évènements indésirables de cette nouvelle injection.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires
récents du blog

  1. Et ça se dit scientifique… Coronavirus: les vaccins efficaces à 90% contre les formes graves, selon une étude française https://www.rtbf.be/info/societe/detail_coronavirus-les-vaccins-efficaces-a-90-contre-les-formes-graves-selon-une-etude-francaise?id=10857875…

  2. […] https://www.chouard.org/2021/10/08/une-comparaison-des-taux-de-mortalite-toutes-causes-ajustes-selon…/ […]