[RETRAITES – Passionnant, urgent et important] Bernard Friot : Retraite = Salaire continué ou Revenu différé ?

25/11/2019 | 27 commentaires

https://youtu.be/a‑kSP0g0UL4&feature=youtu.be

Je ne me lasse pas de cette puis­sance de penser.
Ber­nard nous aide à nous éman­ci­per, vrai­ment, en pro­fon­deur et pour longtemps.
Il faut écou­ter ses confé­rences le crayon à la main : 0% MG… du début à la fin.

Il y a des ful­gu­rances dans cette confé­rence, comme chaque fois, des for­mules fortes que nous pour­rions retrans­crire et publier en com­men­taires, non ?

En cette période de dévas­ta­tion cri­mi­nelle de notre assu­rance retraite (et de toute la sécu­ri­té sociale, en fait), il est urgent que tous les citoyens connaissent la pré­cieuse ana­lyse de l’en­jeu des retraites par Friot. Les syn­di­ca­listes d’a­bord, bien sûr, devraient connaître cette argu­men­ta­tion sur le bout des doigts ; les mili­tants aus­si, sans doute ; mais aus­si tous les citoyens dignes de ce nom.

[L’an­tienne d’É­tienne : ] Ne pas perdre de vue que, si nos pré­ten­dus « repré­sen­tants » peuvent ain­si nous voler comme au coin du bois sans rien craindre de notre colère, c’est parce que nous n’a­vons pas de consti­tu­tion digne de ce nom. Et si nous n’a­vons pas de consti­tu­tion digne de ce nom, c’est parce qu’il n’existe pas (assez) de citoyens consti­tuants. Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. Pen­dant les ate­liers consti­tuants, nous nous rele­vons, nous ne sommes plus à genoux, nous deve­nons des adultes poli­tiques, nous n’ac­cep­tons plus d’être rava­lés au rang humi­liant d’élec­teurs (c’est-à-dire d’en­fants, d’inca­pables poli­tiques), nous sommes en train de deve­nir libres, sim­ple­ment parce que — enfin — nous le voulons !

Dans un peuple deve­nu consti­tuant, il n’y aura plus de place pour des tyrans.

Ne pas oublier non plus que la des­truc­tion de la sécu­ri­té sociale est pro­gram­mée dans les GOPÉ (Grandes Orien­ta­tions des Poli­tiques Éco­no­miques) et impo­sée par la Com­mis­sion euro­péenne, et que ça va conti­nuer de plus en plus cruel­le­ment tant que nous res­te­rons dans l’UE. Aucune sou­ve­rai­ne­té popu­laire, aucune démo­cra­tie digne de ce nom, n’est pos­sible dans le car­can de la pré­ten­due « Union euro­péenne ». En deve­nant consti­tuants, nous devien­drons sou­ve­rains et nous sor­ti­rons du même geste, sans doute par RICs, de la pri­son euro­péenne (UE) et de la pri­son fran­çaise (5ème « République »).

Je tique encore sur l’af­fir­ma­tion de Ber­nard : « en éco­no­mie, il n’y a que de l’au­jourd’­hui », qui semble dénier la pos­si­bi­li­té de conser­ver des droits-sur-la-valeur-créée-par-la-socié­té avec des signes moné­taires épar­gnés (des titres-por­teurs-de-pou­voir-d’a­chat-uti­li­sables-plus-tard-quand-je-veux). Il me semble que c’est nier une des fonc­tions essen­tielles de la mon­naie. Il fau­dra que je lui en parle la pro­chaine fois qu’on se verra 🙂

Il faut aider Réseau Sala­riat (même un peu c’est beaucoup) :

http://​www​.reseau​-sala​riat​.info/​?​l​a​n​g​=fr

Étienne.

 

PS : (rap­pel)

« Vaincre Macron », le nouveau livre de Bernard Friot, plus incisif, plus bouleversant et plus important que jamais

https://​www​.chouard​.org/​b​l​o​g​/​2​0​1​7​/​1​1​/​1​8​/​v​a​i​n​c​r​e​-​m​a​c​r​o​n​-​l​e​-​n​o​u​v​e​a​u​-​l​i​v​r​e​-​d​e​-​b​e​r​n​a​r​d​-​f​r​i​o​t​-​p​l​u​s​-​i​n​c​i​s​i​f​-​p​l​u​s​-​b​o​u​l​e​v​e​r​s​a​n​t​-​e​t​-​p​l​u​s​-​i​m​p​o​r​t​a​n​t​-​q​u​e​-​j​a​m​a​is/

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet : 

Catégorie(s) de l'article :

27 Commentaires

  1. etienne

    Séminaire S01E01 // Les droits économiques de la personne : Introduction

    https://​you​tu​.be/​5​J​V​0​B​b​C​r​ecA

    Sémi­naire « Révo­lu­tion et contre-révo­lu­tion dans l’institution du travail ».
    Sai­son 2017–2018 : les droits éco­no­miques de la personne.
    Séance 1 : « Intro­duc­tion », par Ber­nard Friot, socio­logue et éco­no­miste, pro­fes­seur émé­rite à l’université de Nanterre.

    L’échec de l’opposition aux réformes concer­nant l’emploi, le code du tra­vail, le salaire et la pro­tec­tion sociale menées depuis les années 1980 risque de se repro­duire sous Macron si les opposant⋅e⋅s conti­nuent à réflé­chir en termes de répar­ti­tion de la valeur entre tra­vail et capital.

    La classe ouvrière a com­men­cé au cours du XXe siècle, non pas à mieux répar­tir la valeur, mais à en chan­ger la pra­tique. C’est, en réponse, une contre-révo­lu­tion capi­ta­liste que pour­suivent les réformateurs.

    Dans les pre­mières séances, à par­tir de son ouvrage Vaincre Macron (La Dis­pute, 2017), Ber­nard Friot pro­po­se­ra une rééva­lua­tion des conquêtes ouvrières en matière de droits éco­no­miques des travailleurs·euses, pour sor­tir du pon­cif de l’analyse des réformes en termes de « néolibéralisme ». 

    Les réformes ne se contentent pas de s’attaquer aux droits éco­no­miques conquis, elles en créent de nou­veaux, très réac­tion­naires, comme le compte per­son­nel d’activité ou le reve­nu garanti. 

    Ce diag­nos­tic per­met­tra de pro­po­ser des pistes d’une offen­sive en vue de l’attribution à chacun·e à 18 ans de deux droits éco­no­miques fon­da­men­taux : le droit à la qua­li­fi­ca­tion per­son­nelle (et au salaire à vie qui va avec), et le droit de pro­prié­té d’usage de l’outil de travail.

    Réponse
  2. etienne

    Séminaire S01E02 // L’enjeu du travail comme attribut des personnes 

    https://​you​tu​.be/​V​D​V​g​N​f​N​9​PvY

    Sémi­naire « Révo­lu­tion et contre-révo­lu­tion dans l’institution du travail ».
    Sai­son 2017–2018 : les droits éco­no­miques de la personne.
    Séance 2 : « L’enjeu du tra­vail comme attri­but des per­sonnes », par Ber­nard Friot, socio­logue et éco­no­miste, pro­fes­seur émé­rite à l’université de Nanterre.

    Com­men­çons par reve­nir sur une dis­tinc­tion essen­tielle posée dans la pre­mière séance du sémi­naire : la dif­fé­rence entre valeur d’usage (richesse) et valeur éco­no­mique (valeur) ; entre acti­vi­té (tra­vail concret) et tra­vail (abs­trait) ; entre pro­duc­tion de richesse et PIB. C’est un point cen­tral, dont témoigne le « je cherche du tra­vail » ou le « je ne tra­vaille plus » de per­sonnes qui peuvent être très actives. 

    Or, la bour­geoi­sie s’emploie à super­po­ser acti­vi­té et tra­vail, richesse et valeur, car autant elle uti­lise le tra­vail concret, autant elle récuse toute pos­si­bi­li­té de maî­trise du tra­vail abs­trait par les travailleurs⋅euses : elle va donc faire en sorte que les travailleurs⋅euses ne s’intéressent qu’à leur acti­vi­té, en entre­te­nant un tabou sur la valeur dont elle se réserve le monopole…

    Réponse
  3. etienne

    Séminaire S01E03 // Les prémices des droits économiques communistes de la personne

    https://​you​tu​.be/​c​G​N​f​H​v​J​0​LM0

    Sémi­naire « Révo­lu­tion et contre-révo­lu­tion dans l’institution du travail ».
    Sai­son 2017–2018 : les droits éco­no­miques de la personne.
    Séance 3 : « Les pré­mices des droits éco­no­miques com­mu­nistes de la per­sonne », par Ber­nard Friot, socio­logue et éco­no­miste, pro­fes­seur émé­rite à l’université de Nanterre.

    Dans le capi­ta­lisme, l’outil de tra­vail est la pro­prié­té patri­mo­niale lucra­tive d’un indi­vi­du qui en tire un reve­nu. L’investissement est finan­cé par un cycle profit/crédit. Les producteurs⋅ices, elleux, doivent s’insérer dans un mar­ché, car iels sont en elleux-même étranger⋅ères au tra­vail. La pro­tec­tion sociale repose alors sur deux piliers : un reve­nu de base (uni­ver­sel) et un reve­nu com­plé­men­taire (contri­bu­tif) assor­ti d’un compte personnel.

    Les ins­ti­tu­tions com­mu­nistes de la valeur changent la donne.
    Elles reposent sur la copro­prié­té d’usage des outils de tra­vail par les salarié⋅e⋅s. Dans ce cadre, l’investissement est finan­cé par un cycle cotisation/subvention. Les producteur⋅ices reçoivent enfin un salaire à la qua­li­fi­ca­tion. Ce sont des per­sonnes dotées de droits éco­no­miques, qui maî­trisent à la fois leur tra­vail concret et les ins­ti­tu­tions de la valeur. 

    En résu­mé, le pro­duc­teur ou la pro­duc­trice est titu­laire de son salaire, pro­prié­taire d’usage de son outil de tra­vail, et il ou elle déli­bère dans les ins­ti­tu­tions de coor­di­na­tion de la production.

    Réponse
  4. etienne

    Séminaire S01E04 // Pensions et Retraites = Salaire continué ou revenu différé ? 

    https://youtu.be/a‑kSP0g0UL4

    Sémi­naire « Révo­lu­tion et contre-révo­lu­tion dans l’institution du travail ».
    Sai­son 2017–2018 : les droits éco­no­miques de la personne.
    Séance 4 : « Salaire à la per­sonne ou reve­nu dif­fé­ré ? Les enjeux de classes de l’indemnisation du chô­mage et de la pen­sion de retraite », par Ber­nard Friot, socio­logue et éco­no­miste, pro­fes­seur émé­rite à l’université de Nanterre.

    Nous avons vu lors de la troi­sième séance que :
    1) Le diplôme comme droit de la per­sonne n’est pas un enjeu de classe. Par contre, la classe diri­geante refuse caté­go­ri­que­ment que la qua­li­fi­ca­tion soit un attri­but de la per­sonne, car elle se réserve le mono­pole de la déci­sion en matière de contri­bu­tion à la pro­duc­tion de valeur économique ;

    2) Le salaire comme droit de la per­sonne est une conquête révo­lu­tion­naire. Il n’est pos­sible que si une dis­so­cia­tion est intro­duite entre la vali­da­tion sociale du pro­duit du tra­vail et la rému­né­ra­tion des producteurs⋅ices, et si une socia­li­sa­tion de la valeur per­met une allo­ca­tion macro-éco­no­mique du salaire.

    Nous allons étu­dier, dans la qua­trième séance, deux lieux par­ti­cu­liè­re­ment aigus du conflit auquel donne lieu le salaire comme qua­li­fi­ca­tion de la per­sonne : l’indemnisation du chô­mage et la pen­sion de retraite.

    Réponse
  5. etienne

    Séminaire S01E05 // Les droits à ressources sont-ils des droits économiques ?

    https://​you​tu​.be/​t​o​E​1​H​A​6​E​4AE

    Sémi­naire « Révo­lu­tion et contre-révo­lu­tion dans l’institution du travail ».
    Sai­son 2017–2018 : les droits éco­no­miques de la personne.
    Séance 5 : « Les droits à res­sources que met en place la ‘‘réforme’’ sont-ils des droits éco­no­miques de la per­sonne ? », par Ber­nard Friot, socio­logue et éco­no­miste, pro­fes­seur émé­rite à l’université de Nanterre.

    Lors de la qua­trième séance du sémi­naire, la mise en évi­dence de l’enjeu de classes des deux types de régimes de pen­sion de retraite en répar­ti­tion nous a conduit à prendre conscience que c’est la pra­tique de la valeur (et donc du tra­vail) qui est l’objet de la lutte de classes.

    Nous allons main­te­nant ana­ly­ser les droits à res­sources que pro­meuvent les « réfor­ma­teurs » depuis plus de vingt-cinq ans.

    Réponse
  6. etienne

    Séminaire S01EP06 // Le projet de revenu de base, une impuissance politique – Denis Bayon

    Dans le pro­lon­ge­ment de la pré­sen­ta­tion que j’ai faite dans la séance de février de la construc­tion du reve­nu de base depuis les années 1980, c’est Denis Bayon qui ani­me­ra la pro­chaine séance du sémi­naire. Éco­no­miste membre de Réseau sala­riat, il réflé­chit dans l’optique de la décrois­sance. Il vient de rédi­ger le manus­crit d’un ouvrage très inté­res­sant qui cri­tique le reve­nu de base du point de vue de la décrois­sance, alors qu’en géné­ral les décrois­sants sont favo­rables au reve­nu de base. Il mon­tre­ra dans le sémi­naire en quoi le reve­nu de base est inca­pable d’assumer un pro­jet de décroissance.

    Denis Bayon tient une rubrique éco­no­mique dans le bimes­triel « La décrois­sance » et a publié en par­ti­cu­lier, à La Décou­verte, « La décrois­sance, dix ques­tions pour com­prendre et débattre » avec Fabrice Fli­po et Fran­çois Schnei­der (2012)

    Réponse
  7. etienne

    S01EP07 // Quelle réponse communiste aux droits économiques promus par la contre-révolution ?

    https://​you​tu​.be/​G​2​H​a​g​4​W​w​xzw

    La séance de février a été consa­crée à la créa­tion de droits éco­no­miques de la per­sonne sans lien à la qua­li­fi­ca­tion comme réponse capi­ta­liste au pro­grès du salaire à vie. Cette contre- révo­lu­tion capi­ta­liste du tra­vail crée deux piliers de res­sources dont j’ai pré­sen­té en détail la construc­tion au cours des qua­rante der­nières années. 

    La séance de mars, ani­mée par Denis Bayon, a été l’occasion d’analyser la forme actuel­le­ment la plus abou­tie du pre­mier pilier, le reve­nu de base. 

    Comme je n’avais pas pu aller au bout de la réflexion sur le type de droits éco­no­miques de la per­sonne que les deux piliers capi­ta­listes de res­sources recon­naissent, je mène­rai cette réflexion le 9 avril. 

    Puis je mon­tre­rai com­ment ces droits appellent en réponse une pro­po­si­tion très déli­bé­rée de salaire comme droit poli­tique atta­ché à la per­sonne. La pleine recon­nais­sance des per­sonnes sup­pose qu’elles soient ins­crites, sous une forme qu’elles maî­trisent, non seule­ment dans l’ordre de la valeur d’usage mais aus­si dans celui de la valeur économique. 

    Ce sera l’occasion l’occasion de pour­suivre la réflexion sur la valeur.

    Réponse
  8. etienne

    Saison 2, ep 01 : les régimes de retraite en France aujourd’hui
    Nicolas Castel et Bernard Friot

    https://​you​tu​.be/​j​P​3​u​p​P​4​G​W2A

    les régimes de retraite en France aujourd’hui : don­nées de cadrage ins­ti­tu­tion­nelles et sta­tis­tiques, enjeux

    Nous nous retrou­ve­rons donc lun­di 1er octobre à 18h à la Bourse du Tra­vail (rue du Châ­teau d’Eau, métro Répu­blique) pour la seconde année du séminaire. 

    Compte tenu de l’actualité poli­tique, c’est à ladite « réforme des retraites » enga­gée par le gou­ver­ne­ment qu’il sera consacré. 

    Nous l’animerons à deux et nous serons sauf excep­tion pré­sents tous les deux à chaque séance, étant enten­du que nous nous sommes par­ta­gé les thèmes et que deux séances seront ani­mées par des col­lègues, Gaël Coron et Lucy apRoberts. 

    Le pro­gramme est annon­cé ci-dessous.
    Nico­las Cas­tel et Ber­nard Friot

    1. 01/10/2018 : les régimes de retraite en France aujourd’hui : don­nées de cadrage ins­ti­tu­tion­nelles et sta­tis­tiques, enjeux

    2. 05/11/2018 : le tra­vail pion­nier d’analyse mené par Hen­ri Hatzfeld

    3. 10/12/2018 : la pen­sion de fonc­tion publique et l’enjeu de classe de la retraite

    4. 14/01/2019 : les régimes spé­ciaux des che­mi­nots et gaziers

    5. 04/02/2019 : le régime général

    6. 11/03/2019 : l’ARRCO-AGIRC

    7. 08/04/2019 : l’inscription des régimes fran­çais dans la poli­tique de l’Union européenne

    8. 06/05/2019 : com­pa­rai­son inter­na­tio­nale : la retraite aux USA

    9. 03/06/2019 : retour sur la pré­sente bataille des retraites, décryp­tage des argu­men­taires réfor­ma­teurs et contre-réfor­ma­teurs (il s’agira d’une syn­thèse, car il est évident que ces argu­ments seront dis­cu­tés lors de cha­cune des séances 1 à 7, notre sémi­naire s’inscrivant dans l’actualité militante)

    10. 01/07/2019 : la retraite, le tra­vail et la valeur, qu’est-ce qu’un.e retraité.e ?

    Réponse
  9. etienne

    Un vrai bon tract pour le 5 décembre — et pour les semaines sui­vantes pen­dant les­quelles la grève sera deve­nue géné­rale et recon­duc­tible avec « occu­pa­tion des usines » — et ate­liers consti­tuants — par­tout dans le pays :

    fichier pdf à imprimer :
    https://​fra​ma​drop​.org/​r​/​p​P​I​J​y​K​Z​8​J​6​#​0​w​N​P​1​L​A​b​F​5​A​T​I​f​O​y​H​F​3​u​W​6​3​/​a​y​V​I​L​n​I​g​A​G​g​4​g​k​O​t​8L8=

    Réseau Sala­riat

    Réponse
    • ève

      Bonne vidéo , avec un dis­cours de Ber­nard Friot tou­jours aus­si limpide !

      Réponse
  10. Stéphane Dufresne

    Bon­jour Étienne,
    Je suis extre­ment triste de ne plus voir vos vidéos sur YouTube.
    Votre tra­vail, vos idées, votre humi­li­té, votre gen­tillesse et votre droi­ture m’ont redon­né fois en la poli­tique et même au dela en l’es­pèce humaine.
    J’ai­me­rai tant que vous creeyez une chaîne You­Tube à la « GrandAngle ».
    Pour conti­nuer l’é­du­ca­tion popu­laire de masse ! Jen serai un fervent défen­seur et serait éga­le­ment prêt à vous aider au mon­tage ou autre…

    Réponse
  11. joss
  12. RV

    Les deux vidéos « en réponse à des contra­dic­teurs » m’ont lais­sé sur ma faim.
    Il se répète, par­fois en haus­sant le ton, mais je n’ai pas dis­cer­né d’ex­pli­ca­tion sup­plé­men­taires, du coup les objec­tions ne me semblent pas levées.
    Il serait autre­ment per­for­mant de trou­ver des vidéos dans les­quelles ses contra­dic­teurs dia­loguent avec lui.

    Réponse
  13. RV

    Bon­jour

    un site spé­cial contre-réforme Macron.
    https://​refor​me​des​re​traites​.fr/

    – Cal­cu­lez ce que sera votre retraite avec la réforme du gouvernement
    – Dos­sier : ces chiffres que le gou­ver­ne­ment ne nous donne pas sur la réforme des retraites
    – Retraites : les 5 leçons du rap­port Dele­voye sur la réforme Macron
    – Rap­port Dele­voye : l’entourloupe
    – [DOSSIER] Éco­no­mi­ser sur les retraites d’ici à 2025 : les consé­quences concrètes des scé­na­rios envisagés
    – 3 minutes pour com­prendre le sys­tème des retraites
    – Le pro­jet de réforme Macron en questions

    Réponse
    • joss

      A la min. 29, il parle de démo­cra­tie directe 🙂 …de tirage au sort, de représentants,…

      Réponse
    • joss

      A la min. 37, il parle des idées de Ber­nard Friot.

      Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles