Proposition à soutenir sur « Parlement&Citoyens » : Instaurer le référendum d’initiative populaire RIC en toutes matières dans l’article 3 de notre Constitution

12/11/2017 | 6 commentaires

Une très bonne pro­po­si­tion, que nous devrions tous sou­te­nir du mieux que nous le pou­vons, sur le site « Par­le­ment & Citoyens » :

Ins­tau­rer le réfé­ren­dum d’i­ni­tia­tive popu­laire RIC en toutes matières dans l’article 3 de notre Constitution

======================

Des­crip­tion :
M. Cas­ta­ner a affir­mé au nom du gou­ver­ne­ment, et nous en sommes ravis : « aujourd’­hui on veut sor­tir de cette théo­rie des droits for­mels qui sont sur le papier mais qui ne sont pas la réalité. »

Chris­tophe Cas­ta­ner, délé­gué géné­ral “En marche” et porte-parole du gou­ver­ne­ment, a annon­cé le 30 août sur BFM :
(ici à 07:55) « la fin d’un monde poli­tique » qui se conten­tait de don­ner des « droits théo­riques » sans se pré­oc­cu­per des « droits réels ».

Il a pris l’exemple de Lio­nel Jos­pin qui avait fait voter « le droit au loge­ment oppo­sable à tous ». C’est à dire que « tout le monde a droit au loge­ment » avec la réa­li­té que l’on constate.

Le CLIC (Comi­té de Liai­son pour l’Initiative Citoyenne), pro­pose jus­te­ment de modi­fier l’article 3 de notre Consti­tu­tion. L’art. 3 attri­bue la sou­ve­rai­ne­té natio­nale et en fixe les moda­li­tés d’exercice, mais ce n’est qu’un droit pure­ment théo­rique. En effet, les citoyens n’ont pen­dant 5 ans aucun pou­voir d’agir sur leurs repré­sen­tants, et cela quoi qu’ils fassent ! Quant aux réfé­ren­dums, en 60 ans, il n’y en a eu que 9, dont 2 étaient de purs plé­bis­cites, et le der­nier réfé­ren­dum de 2005 (il y a 12 ans !) a vu ses 55% de NON trans­for­més en OUI en 2008 par le Congrès. (voir Note)

Le peuple dis­po­se­ra d’un “droit réel” avec cette simple modi­fi­ca­tion de l’article 3 :

Pro­po­si­tion de loi consti­tu­tion­nelle du CLIC
Article 3 :
“La sou­ve­rai­ne­té natio­nale appar­tient au peuple qui l’exerce par ses repré­sen­tants et par la voie du réfé­ren­dum d’initiative citoyenne en toutes matières, y com­pris consti­tu­tion­nelle et de rati­fi­ca­tion des trai­tés ; cet article ne peut être modi­fié que par voie référendaire.
Si la loi orga­nique fixant les moda­li­tés de ce réfé­ren­dum n’a pas été pro­mul­guée dans les six mois sui­vant l’adoption de cet article, l’assemblée natio­nale est dis­soute ; les élec­tions géné­rales ont lieu vingt jours au moins et qua­rante jours au plus après la dissolution.”

Expli­ca­tion de cette for­mu­la­tion : Le réfé­ren­dum d’initiative exclu­si­ve­ment par­le­men­taire, men­son­gè­re­ment nom­mé « réfé­ren­dum d’initiative par­ta­gée” par la qua­si tota­li­té des médias et des élus, ins­crit dans l’article 11 de la Consti­tu­tion en juillet 2008, n’est entré en vigueur que le 1er jan­vier 2015. Six ans et demi après son adop­tion par le Congrès !

Note

1° Pour l’exercice de la sou­ve­rai­ne­té par la voie de ses représentants.

Quoi que fassent les élus – et jus­qu’au contraire de cer­taines pro­messes – pen­dant 5 ANS, les élec­teurs ne peuvent pas reprendre la parole pour déci­der de ce qui pour­tant les regarde. En effet, ils ne dis­posent pas du réfé­ren­dum d’initiative citoyenne en toutes matières qui leur per­met­trait d’en appe­ler à l’arbitrage du corps électoral.

Une loi esti­mée inap­pro­priée ou injuste pour­rait faire l’objet d’un réfé­ren­dum abro­ga­tif ou d’un veto sus­pen­sif provisoire. 

Une pro­messe qui “ tar­de­rait à venir” pour­rait être sou­mise rapi­de­ment au peuple deve­nu souverain.

2° Pour l’exercice de la sou­ve­rai­ne­té par la voie du réfé­ren­dum (à l’initiative du Pré­sident de la République)

Depuis l’adoption de la Consti­tu­tion de la Vème Répu­blique en 1958, envi­ron 60 ans, il n’y a eu que 9 réfé­ren­dums à l’initiative du Pré­sident ! Un tous les 6 à 7 ans. (Et encore il y en a eu 2 qui étaient de purs “plé­bis­cites”.)

Au lieu d’utiliser la voie du Congrès, F.Mitterrand et J.Chirac, abso­lu­ment cer­tains de la réponse OUI, ont uti­li­sé la voie coû­teuse du réfé­ren­dum pour “jouer les démo­crates” à bon compte !

Objec­tif
Obte­nir le RIC !

Le Réfé­ren­dum d’I­ni­tia­tive Citoyenne, per­met à des citoyens esti­mant cer­taines lois inap­pro­priées ou injustes, de ten­ter de les faire abro­ger, mais il leur per­met éga­le­ment d’en adop­ter de nou­velles éla­bo­rées par des citoyens com­pé­tents et moti­vés. Le réfé­ren­dum d’initiative citoyenne est la condi­tion sine qua non d’une rela­tion de confiance entre citoyens et élus.

On ne peut faire confiance à des élus qui – pen­dant 5 ans – confisquent le pou­voir au peuple « dit » souverain.

Un nombre utile de citoyens « com­pé­tents et moti­vés » dans un domaine, ne vien­dra assi­dû­ment « par­ti­ci­per », que quand il pour­ra en appe­ler à l’arbitrage du corps élec­to­ral s’il estime ne pas avoir été suf­fi­sam­ment enten­du par les élus. On ne fait pas dis­cu­ter uti­le­ment des pots de terre et des pots de fer.

=========================


https://​par​le​ment​-et​-citoyens​.fr/​p​r​o​j​e​c​t​s​/​p​e​t​i​t​i​o​n​-​l​e​g​i​s​l​a​t​i​v​e​/​c​o​l​l​e​c​t​/​d​e​p​o​s​e​z​-​v​o​t​r​e​-​p​e​t​i​t​i​o​n​/​p​r​o​p​o​s​a​l​s​/​i​n​s​t​a​u​r​a​t​i​o​n​-​d​u​-​r​e​f​e​r​e​n​d​u​m​-​d​-​i​n​i​t​i​a​t​i​v​e​-​c​i​t​o​y​e​nne

J’ai voté moi-même avec ce commentaire
(l’an­tienne d’Étienne 🙂 ) :

« Dans une vraie démo­cra­tie, les citoyens votent eux-mêmes les lois => donc, pas besoin de référendum.

Mais dans une « démo­cra­tie repré­sen­ta­tive » (qui est un oxy­more, une trom­pe­rie), le mini­mum, pour que les élec­teurs ne soient pas com­plè­te­ment sans défense contre les abus de pou­voir, le mini­mum est d’ins­ti­tuer un VRAI RIC.

Ce n’est pas aux hommes au pou­voir d’é­crire les règles du pouvoir.

Si on veut une consti­tu­tion digne de ce nom, il fau­dra apprendre à l’é­crire nous-mêmes, dans des mini-ate­liers consti­tuants popu­laires, pro­li­fiques et contagieux. »

__________________

Fil Face­book cor­res­pon­dant à ce billet :
https://​www​.face​book​.com/​e​t​i​e​n​n​e​.​c​h​o​u​a​r​d​/​p​o​s​t​s​/​1​0​1​5​5​7​7​8​0​1​7​0​4​7​317

Pour m'aider et m'encourager à continuer, il est désormais possible de faire un don.
Un grand merci aux donatrices et donateurs : par ce geste, vous permettez à de beaux projets de voir le jour, pour notre cause commune.
Étienne

Catégorie(s) de l'article :

6 Commentaires

  1. Pouchtajevitch Nicolaï

    Bon­jour , le sens de « injuste » dans notre sug­ges­tion d’ar­ticle abou­tit ici même est peut être un peu confon­du avec immo­ral ce qui bloque toute concré­ti­sa­tion en assem­blées puis­qu’il s’y tient une contrainte constante à la rigueur de l’ammoralité .

    Réponse
  2. André

    Je ne com­prends pas pour­quoi il y a si peu de votes 🙁
    (173, le 13 nov 2017)

    Réponse
  3. etienne

    Jean-Luc Mélenchon :
    « IL FAUT RÉGLER LA QUESTION DE LA DETTE »

    Réponse
  4. bonobo

    Est-il pos­sible d’a­voir une adresse pos­tale fiable, pour faire remon­ter les signa­tures papiers col­lec­tées sur les ronds-points ???

    Réponse

Laisser un commentaire

Derniers articles

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Voyage constituant au Québec, début juin 2024

Chers amis, Je vais enfin rencontrer les copains québécois constituants 🤗 On va évidemment réfléchir ensemble à une constitution d'origine citoyenne pour le Québec libre 🙂 Je pars pour Montréal ce 1er juin et mon périple durera une quinzaine de jours....