Rendez-vous à Metz et à Nancy, les 19 et 20 oct. 2015 : projections-débats autour du film Demokratia et ateliers constituants

16/10/2015 | 9 commentaires

Je vous pro­pose de nous revoir encore une fois en chair et en os 🙂 à Metz et à Nan­cy cette fois, la semaine pro­chaine, autour de pro­jec­tions publiques du film Demo­kra­tia, réa­li­sé par Pablo Girault-Laza­ré et Thier­ry Kru­ger, et pour ani­mer ensemble des ate­liers constituants.

Rendez-vous à Metz et à Nancy, les 19 et 20 oct. 2015 : projections-débats autour du film Demokratia et ateliers constituants


Tea­ser DEMOKRATIA (Projection/Débats) par cine­qua­prod

Le pro­gramme :
http://​lor​raine​.gen​tils​vi​rus​.org/​e​v​e​n​e​m​e​n​t​/​p​r​o​j​e​c​t​i​o​n​s​d​e​b​a​t​s​-​d​u​-​f​i​l​m​-​d​e​m​o​k​r​a​t​i​a​-​e​t​-​a​t​e​l​i​e​r​s​-​c​o​n​s​t​i​t​u​a​n​ts/

L’an­nonce sur Facebook : 
https://​www​.face​book​.com/​e​v​e​n​t​s​/​4​1​9​2​4​9​6​6​8​2​8​4​6​30/

Pen­sez à appor­ter du papier et de quoi écrire 🙂
Pen­sez aus­si à invi­ter des proches et des voi­sins, pour ali­men­ter la conta­gion (de la muta­tion d’é­lec­teurs obéis­sants en citoyens constituants).

Au plai­sir de vous rencontrer.

Étienne.

(Fil FB de ce billet :

[Mise à jour 11 novembre 2015 : ]

Pro­jec­tion-débat « DEMOKRATIA » à Metz, en… par cine­qua­prod

Catégorie(s) de l'article :

9 Commentaires

  1. etienne

    L’élection, théâtre de la démocratie

    Ce billet de blogue est un texte col­lec­tif dont la liste des signa­taires se trouve en pied de page

    Avec ses décors en car­ton-pâte, son jeu sou­vent for­cé, ses enjeux fri­voles, l’é­lec­tion fédé­rale prend par­fois des airs de théâtre d’é­té dont la repré­sen­ta­tion n’en fini­rait plus de finir. Heu­reu­se­ment, en fin de par­cours, la théâ­tra­li­té laisse place à la belle et inébran­lable démo­cra­tie. En effet, lors d’une élec­tion, le peuple est appe­lé à voter et à déci­der de son des­tin. N’est-ce pas là quelque chose de pro­fon­dé­ment noble que de voir la démo­cra­tie s’exprimer ?

    En théo­rie, bien sûr. Mais par­lez-en à la Grèce pour voir. Celle-ci a beau avoir élu un par­ti anti-aus­té­ri­té et gagné un réfé­ren­dum contre l’aus­té­ri­té, ses créan­ciers lui ont tout de même lan­cé un « non » caté­go­rique et lui ont impo­sé une aus­té­ri­té encore plus sévère, ques­tion peut-être de la punir d’a­voir eu le culot de faire un réfé­ren­dum. Comme disait Theo­dor Lud­wig Wie­sen­grund-Ador­no, si voter devait chan­ger le sys­tème, ce serait illé­gal. Est-ce dire que notre « moins pire sys­tème » serait un simu­lacre de démo­cra­tie plus per­ni­cieux que les autres, puis­qu’il laisse sup­po­ser un poids poli­tique réel ? Est-ce que https://​you​tu​.be/​3​6​H​R​b​E​X​0​2zA lors­qu’il affirme que « le fait de nous impo­ser de dési­gner des maîtres est une super­che­rie. Cela donne un résul­tat plou­to­cra­tique, avec les riches qui dirigent depuis 200 ans » ?

    Si voter est certes un geste admi­rable de citoyen­ne­té, reste qu’a­vec le pou­voir et l’argent en jeu, mais aus­si avec les lob­byistes qui s’ac­tivent, les son­dages à la métho­do­lo­gie dou­teuse, le qua­trième pou­voir qui s’en mêle, rien ne va plus pour la démo­cra­tie. Sommes-nous à ce point naïfs ou alors conscients-consen­tants ? « L’a­dulte ne croit pas au père Noël. Il vote », bla­guait Pierre Des­proges, tan­dis que Michel Char­trand affir­mait qu’il faut être abru­ti pour se croire dans un pays démocratique.

    Nous avons par­fois l’im­pres­sion, au Qué­bec, de jouir d’un plus grand impact lorsque nous votons à l’é­mis­sion La Voix. Là, au moins, nous contrô­lons quelque chose. Est-ce parce que l’on a enfin l’im­pres­sion que notre vote sert à quelque chose, si futile en soit l’en­jeu, que Star Aca­dé­mie et Occu­pa­tion double sont des suc­cès aus­si retentissants ?

    Par ailleurs, même une fois élu, un gou­ver­ne­ment majo­ri­taire, de par notre fonc­tion­ne­ment bri­tan­nique, peut faire, à quelques excep­tions près, tout ce qu’il entend, et ce, sans consul­ter le peuple.

    Pre­nons l’exemple du pro­jet de pipe­line Éner­gie Est. Qu’im­porte si les Qué­bé­cois sont majo­ri­tai­re­ment contre, tout indique que les pétro­lières ont le gros bout du bâton pour impo­ser leur pétrole. Il existe des dou­zaines d’ar­ticles, repor­tages et enquêtes sur la façon dont la classe poli­tique laisse lit­té­ra­le­ment les pétro­lières et les ban­quiers écrire cer­taines lois, des lois qui démo­lissent l’en­vi­ron­ne­ment, les droits civils, l’é­co­no­mie, les ser­vices publics et la classe moyenne. Jack Abra­moff, un célèbre lob­byiste amé­ri­cain, se van­tait en riant, émer­veillé de consta­ter à quel point c’é­tait d’une faci­li­té décon­cer­tante que « d’a­che­ter » des poli­ti­ciens pour écrire ses lois. Quelques billets de spec­tacles offerts et puis hop!, c’é­tait chose conclue, affir­mait-il. Des billets de spec­tacle en échange d’in­fluence, cela vous rap­pelle-t-il la com­mis­sion Charbonneau ?

    Ce n’est pas bien dif­fé­rent au Cana­da. Les grandes pétro­lières, pour par­ve­nir à leurs fins, tirent les ficelles du gou­ver­ne­ment actuel en lui dic­tant quoi inclure dans ses pro­jets de loi. Green­peace révé­lait en jan­vier 2013 que les têtes diri­geantes des quatre grands groupes pétro­liers du pays ont écrit à Joe Oli­ver et au ministre de l’En­vi­ron­ne­ment Peter Kent pour leur deman­der des chan­ge­ments dans la loi afin de recon­si­dé­rer les direc­tives envi­ron­ne­men­tales en vigueur. Quelques mois plus tard, le pro­jet de loi « mam­mouth » C‑38 venait de manière his­to­rique sac­ca­ger une mul­ti­tude de lois sociales, éco­no­miques et envi­ron­ne­men­tales. Tout cela pour faire le jeu du lob­by pétro­lier, lob­by que Ste­phen Har­per a d’ailleurs ren­con­tré près de 3000 fois de 2008 à 2012.

    Et qu’im­porte si M. Har­per devait lais­ser sa place de pre­mier ministre : sou­li­gnons que le prin­ci­pal chef de cabi­net de Jus­tin Tru­deau, son bras droit, n’est autre que le lob­byiste pétro­lier Cyrus Repor­ter. Bon­net blanc, blanc bon­net. On dit par­fois que la poli­tique est com­plexe, mais c’est un mythe. La poli­tique est rela­ti­ve­ment simple et son exer­cice consiste à déter­mi­ner qui paye qui pour prendre quelle décision.

    Paral­lè­le­ment, l’un des adages du métier de jour­na­liste, c’est fol­low the money. Alors que s’é­crit une mul­ti­tude d’ar­ticles trai­tant de la bur­qa ou du niqab, il n’y a mal­heu­reu­se­ment presque aucun article sur les lob­byistes et leur impact néfaste sur notre socié­té et nos ins­ti­tu­tions. C’est rela­ti­ve­ment pareil en France, où les médias ne parlent que trop peu des vrais enjeux, ce qui aura pro­vo­qué une récente https://​you​tu​.be/​K​I​p​Z​M​N​e​3​oOA en lien avec les 2900 sup­pres­sions d’emplois sur­ve­nues chez Air France.

    Au-delà des jeux de pou­voir et de cou­lisses, il demeure pour­tant qu’une meilleure démo­cra­tie est pos­sible, par et pour le peuple. À quand une démo­cra­tie où il serait pos­sible d’or­ga­ni­ser de réels réfé­ren­dums d’i­ni­tia­tive popu­laire et où on pro­cé­de­rait au tirage au sort de nos poli­ti­ciens ? À quand une démo­cra­tie où « nous vote­rions nos lois nous-mêmes, un homme une voix, pour voter les lois, pas pour dési­gner des maîtres », comme le sou­ligne Étienne Chouard ?

    Le mythe de l’é­lec­tion est très puis­sant. C’est même deve­nu un intou­chable, une vache sacrée, dans nos socié­tés occi­den­tales. Il est pour­tant néces­saire de le remettre en ques­tion et de réin­ven­ter l’é­lec­tion – et la démo­cra­tie – afin de mettre un terme à l’im­puis­sance poli­tique et sociale actuelle des peuples.

    À quoi bon voter, si c’est pour obéir aux ordres de nos diri­geants par la suite ?

    Aujourd’­hui, nous sommes ren­dus ailleurs.

    Ce texte est cosi­gné par Étienne Bou­dou-Laforce, Paco Lebel, Nor­mand Baillar­geon, Guillaume Wag­ner, Dan Bigras, Jean-Fran­çois Mer­cier, Ianik Mar­cil, Patrick R. Bour­geois, Marc-André Cyr, Fré­dé­ric Dubé, Sébas­tien Tru­del, Ken Per­ei­ra, Sarah Labarre, Cathe­rine Dorion, Véro­nique Gre­nier, Étienne Savi­gnac, Jona­than Durand Fol­co, Vla­di­mir De Thé­zier, Brice Dan­se­reau-Oli­vier, Marie-Lau­rence Ran­court, Steve E. For­tin, Mat­thieu Bon­nier, Roxanne Gué­rin, Phi­lippe Dujar­din, David Ran­kin, Sté­phane E. Roy, Pas­cal Allard, Renart Léveillé, Bian­ca Long­pré, Eve­lyne Abit­bol, Domi­nic Pal­la­di­ni, Karim Akouche, Vir­gi­nie Cha­loux, Lud­vic Moquin-Beau­dry, Jean-Fran­çois Les­sard, Jérôme Peer-Brie, Tanya St-Jean, Mélo­die Nel­son, Benoit St-Hilaire, Jean Bot­ta­ri, Vic­tor-Lévy Beau­lieu, Lau­ra Kneale, Mari­lyn Bas­tien, Nabi­la Ben Yous­sef, Michel Sey­mour, Fran­çois Avard, Chris­tian Bégin, Audrey Benoit, Mathieu Char­le­bois, Natha­ly Dufour, Émile Proulx-Clou­tier, Léa Cler­mont-Dion, Jean-Fran­çois For­tin, Jules Falar­deau, Kim Lizotte, Pierre Huet, Moha­med Lot­fi, Mike Ward, Kéven Bre­ton, Nicolle J. Char­bon­neau, Léandre Plouffe, Mat­thieu Bonin, Mathieu Bre­ton, Yanick Bar­rette, Helen Farad­ji, Chris­tian Rochon, Klô Pel­gag et Laurent Paquin.

    Réponse
    • claude saint-jarre

      J’ou­bliais : j’a­do­re­rais que les signa­taires fassent ensemble un ate­lier consti­tuant. Wa ta ta tow !

      Réponse
      • Ana Sailland

        Ils ont l’air à point => Il suf­fit de l’organiser 🙂

        Réponse
  2. etienne

    Comme en Chine,
    Valls annonce une armée de blo­gueurs offi­ciels contre le complotisme

    par Guillaume Cham­peau, sur nume­ra­ma, le 28 mai 2015 :
    http://​www​.nume​ra​ma​.com/​m​a​g​a​z​i​n​e​/​3​3​2​3​6​-​c​o​m​m​e​-​e​n​-​c​h​i​n​e​-​v​a​l​l​s​-​a​n​n​o​n​c​e​-​u​n​e​-​a​r​m​e​e​-​d​e​-​b​l​o​g​u​e​u​r​s​-​o​f​f​i​c​i​e​l​s​-​c​o​n​t​r​e​-​l​e​-​c​o​m​p​l​o​t​i​s​m​e​.​h​tml

    Mon com­men­taire :
    Si nous n’ap­pre­nons pas nous-mêmes à (constam­ment) sur­veiller (et à maî­tri­ser) nos repré­sen­tants, il ne faut pas s’é­ton­ner d’être (constam­ment) sur­veillés (et maî­tri­sés) par eux.
    Et ça urge un peu, je trouve…

    Réponse
    • Ana Sailland

      Je ne sais pas com­ment nous pour­rons nous pro­té­ger de ça.

      Réponse
  3. Gaudefroy

    C’est dimanche, alors je par­tage ici un petit moment de lyrisme et de poésie :

    https://​you​tu​.be/​s​O​c​g​9​l​O​u​MTE

     » Il fut un temps où l’on pensait :
    Et que vogue le navire… qu’ils passent, nos émigrants…
    Aujourd’­hui nous pen­se­rions plu­tôt : qu’ils res­tent chez eux, les migrants…
    Ain­si s’ex­prime la bal­lade tou­chante  » Lasa­me­la anda  » (Lais­sons-la aller) com­po­sée et exé­cu­tée en 2010 par San­dra Boninelli
    et dédiée à tous les migrants,
    qui, aujourd’­hui comme hier,
    ont la même expres­sion éper­due dans les yeux…
    yeux que nous, pri­vi­lé­giés et assurés,
    nous nous sen­tons rare­ment de regarder. »
    (Texte de pré­sen­ta­tion de San­dra Boni­nel­li / Tra­duc­tion à vue de nez Bibi Fricotin)

    Lais­sons-la aller…la liber­té, l’a­ven­ture. Voi­ci une très belle chanson,
    d’une artiste invi­sible comme beau­coup d’autres (Phi­lippe For­cio­li, Para­sol, Abaca, …)
    dans ce pays sous occu­pa­tion média­tique des trusts et de l’OTAN.

    Cette chan­son a beau­coup d’é­cho avec le célèbre poème de 1883 d’Em­ma Laza­rus gra­vé sur le socle en bronze de Miss Liberty :
     » Donne-moi tes pauvres, tes exténués
    Qui en rangs pres­sés aspirent à vivre libres,
    Le rebus de tes rivages surpeuplés,
    Envoie les moi, tes déshé­ri­tés, que la tem­pête me les apporte
    De ma lumière, j’é­claire la porte d’or ! »

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Vidéo de l’atelier constituant de Metz, en octobre 2015 #pasdedémocratiesanscitoyensconstituants | Blog du Plan C - […] donc, à propos, et c’est une bonne nouvelle, quelques images tournées à Metz en octobre 2015, grâce au travail et…
  2. Précieuse Sécurité sociale, précieuse entraide… Éloge des frontières par Régis Debray | Blog du Plan C - […] Merci à Thierry Kruger et Pablo Girault Lazare, pour leur travail, et notamment leur film « Demokratia« . […]

Laisser un commentaire

Derniers articles

Oui, la planète fut détruite. Mais pendant un bref et merveilleux moment, une énorme plus-value fut créée pour les actionnaires.

        Fil Facebook correspondant à ce billet : https://www.facebook.com/etienne.chouard/posts/10159883602597317     Tweet correspondant à ce billet : https://twitter.com/Etienne_Chouard/status/1521818079159803904     Telegram...

Vidéo de mon intervention au 3ème Festival Citoyen (près de Toulon) du 1er mai 2022

  Sur l’élection et le tirage au sort, sur le RIC, sur le processus constituant populaire permanent, sur Alain (Émile Chartier), sur les élections sans candidats, sur les gilets jaunes et sur la priorité absolue que nous devrions tous donner à l'élaboration des...